Catégories: Actualité

Vanessa Wagner, pianiste vegan et engagée

Vanessa Wagner est une pianiste de renom, couronnée d’un prix aux Victoires de la musique 1999. Vegan depuis huit ans maintenant, on l’a vue en 2016 dans une vidéo d’L214 dénonçant les pratiques de l’abattoir de Limoges. L’année suivante, Vanessa Wagner se présente aux élections législatives pour représenter le Parti Animaliste dans la XIVe circonscription de Paris. Elle a récemment sorti un nouvel album, Inland, regroupant des compositions de Moondog, Philip Glass et bien d’autres. Notre morceau favori, s’il ne fallait en choisir qu’un : “The Heart Asks Pleasur First” de M. Nyman (huitième morceau de l’album). 


Peux-tu nous expliquer depuis quand tu es végétarienne/vegan, et quels ont été les déclics ?
Je suis végétarienne depuis mes 18 ans et vegan depuis 2011. Le déclic ce sont des images très dures vues à la télé. De banales images de transports d’animaux qui arrivent blessés et épuisés avant leur mise à mort. À l’époque ça passait pour de la sensiblerie ou une lubie; les moqueries étaient fréquentes. Le cheminement a été long car la société n’avait pas du tout abordé le problème comme il l’est aujourd’hui. Mais me sentir à part ou différente ne me posait aucun problème, je comprends que dans certains milieux ou à certains âges ce soit compliqué d’assumer une position qui ne va pas dans le sens habituel. Mes lectures m’ont beaucoup aidée à me sentir forte dans ma prise de position et d’assumer, militer, tenter de convaincre avec des arguments construits. J’essaie de ne pas tomber dans l’agressivité même si parfois je suis exaspérée que les mentalités changent si lentement. Mais on se doit d’être exemplaires et didactiques dans la communication car à la moindre bavure on est attaqués. Le changement sociétal et culturel que cela implique est énorme. C’est long. La question écologique est aujourd’hui incontournable et sera intimement liée à l’avancée du traitement animal. On doit repenser totalement notre rapport à la nature, à la Terre qui nous porte, nous nourrit et nous fait vivre.

Quel est ton plat et/ou dessert vegan préféré ?
Je n’ai pas vraiment de plat préféré, tout dépend comment c’est cuisiné. Tout ce qui est houmous, Buddha Bowl, lentilles, j’adore. Je mange pas mal de simili-carnés, pas du tout parce que ça me rappelle un goût (qui ne me manque pas du tout) mais parce que c’est pratique et parfois juste délicieux (par exemple les produits Beyond Meat).

Est-ce compliqué de manger végétal lorsque tu es en tournée ?
Oui clairement selon les villes où les pays ça peut-être complexe. Mon agent demande toujours un catering vegan et maintenant c’est bien compris. Et si je dois aller au restaurant les organisateurs appellent avant pour demander un plat spécial si jamais il n’y a rien dans la ville en question. Je me suis parfois retrouvée dans des régions clairement très “viandardes” avec des restaurateurs qui font des efforts, alors si jamais ils ont mis un peu de beurre ou de crème dans le plat sans y penser, je ne fais pas de crise, j’explique, et je mange! Mais je trouve important de toujours demander aux restaurateurs ce qu’ils peuvent proposer. Plus on sera nombreux à le faire, plus ils changeront leurs menus.
Et au pire, il y a toujours une épicerie bio quelque part où je peux m’acheter des amandes et des bananes.

Dirais-tu que la scène artistique est sensibilisée à l’alimentation végétale ?
Non pas plus qu’ailleurs dans la société en général. En revanche je ne rencontre quasiment plus personne qui m’agresse ou me dise que je suis folle, ce qui pouvait arriver il y’a quelques années. En général on me dit « c’est bien t’as raison, moi j’y arrive pas, mais j’ai beaucoup baissé ma consommation de viande! »

Peux-tu nous en dire plus sur ton militantisme au sein d’L214 ?
J’ai tourné une vidéo pour eux au moment du scandale de l’abattoir de Limoges. J’ai rencontré Brigitte et Sébastien et nous sommes régulièrement en contact. Mais je suis plus sympathisante que militante au sein de L214.

Quels sont tes projets à venir, musicalement et éventuellement au niveau militant ?
Je viens de sortir le disque Inland dont la couverture est une photo de Laurent Baheux, photographe animalier très impliqué dans la cause animaliste. Une façon poétique de montrer mon engagement et la beauté du monde animal. Sinon j’ai beaucoup de concerts à venir, avec toujours un répertoire très large qui va de la musique de Bach au minimalisme actuel.

Site internet de Vanessa Wagner : https://www.vanessawagner.net

Ecouter Inland sur Youtube :

Ecouter Vanessa Wagner parler d’Inland :

Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Disqus Comments Loading...
Share
Publié par
Lili Gondawa

Recent Posts

3 livres de recettes + les bonnes adresses pour un délicieux Noël vegan

Les fêtes approchent, et il est fort à parier que vous êtes déjà en train de vous demander ce que…

4 décembre 2019

Femme enceinte tuée par des chiens : l’indécence des chasseurs

Une jeune femme partie promener son chien en forêt et qui est retrouvée morte. La présence d'une chasse à courre…

4 décembre 2019

Abattoir de Mauléon: d’actes de cruauté à l’intimité de la vie privée

Des employés d'abattoir accusés de maltraitance animale et une affaire qui rebondit avec les mêmes employés qui décident de contre-attaquer…

28 novembre 2019

Les champignons à l’honneur dans le dernier livre de recettes de La Plage

Le champignon, allié des plats vegans : sa texture et sa gamme de goûts incitent à l'utiliser comme un simili-carné…

12 octobre 2019

Enfin ! Démarrage de l’écocirque sans animaux d’André-Joseph Bouglione

En mai 2017, nous vous annoncions que Sandrine et André-Joseph Bouglione, le petit-fils du fondateur et son épouse, avaient décidé…

3 octobre 2019

L’enfer des poules pondeuses

Chaque année, 45 à 50 millions de poules pondeuses sont élevées en France. La plupart d'entre elles sont issues de…

22 septembre 2019