Victoire ! Nouvelles restrictions sur les corridas aux îles Baléares

De nouvelles lois rendant illégal le fait de tuer des taureaux et de les blesser avec des armes dans l’arène pourrait mettre fin à la tauromachie sur les îles.

Faisant suite à la mobilisation de près de 22 000 personnes qui se sont jointes à PETA pour appeler la présidente des îles Baléares, Francina Armengol, à soutenir le projet d’amendements aux lois de protection animale de la région, celui-ci a été voté au parlement. Il introduirait de nouvelles règles strictes concernant la corrida, rendant illégal le fait de tuer des taureaux ou de les blesser avec des poignards, épées ou toute autre arme dans l’arène. L’utilisation de chevaux dans ces spectacles sera également interdite, et le nombre de taureaux utilisé à chacun de ces événements sera réduit à trois individus.

En octobre 2016, la Cour constitutionnelle espagnole – tentant désespérément de sauver l’industrie de la corrida, en faillite – a annulé l’interdiction sur les corridas en Catalogne (entrée en force en 2010), affirmant que les régions autonomes n’avaient pas la capacité juridique de proscrire la tauromachie. Neus Munté, porte-parole du gouvernement catalan, avait déclaré à l’époque que son gouvernement « lutterait… pour s’assurer que cette annulation n’ait aucun effet pratique ». En proposant des règles si strictes qu’elles signifient la fin de la corrida telle qu’elle est actuellement, les îles Baléares, une autre région autonome en Espagne, sont en passe d’accomplir la même chose.

Les îles Baléares se sont résolument positionnés contre le nombre – petit mais puissant – d’aficionados de la corrida en Espagne qui tentent désespérément de maintenir cette cruelle industrie à flot, déclare Cyril Ernst, porte-parole de PETA France. Nous louons la décision de cette région d’introduire des mesures épargnant les taureaux d’une mort violente et sanglante au nom du divertissement. La tauromachie n’a pas sa place dans une société civilisée, et il est grand temps que la France suive cet exemple.

Au cours de chaque corrida, le taureau est poignardé à répétition avant que le matador ne tente de transpercer l’aorte de l’animal exténué avec son épée. Parfois, il se noie dans son propre sang lorsque l’épée du matador atteint les poumons du taureau au lieu de son cœur, et dans d’autres cas il est encore conscient lorsque son corps – se vidant lentement de son sang – est traîné hors de l’arène et laissé là, attendant l’abattage.

La tauromachie est en déclin depuis de nombreuses années – de moins en moins de personnes se rendent à ces spectacles et de nombreuses arènes ferment définitivement leurs portes dans les pays ou ce « sport » sanguinaire est toujours légal. L’industrie ne survit que grâce à d’immenses subventions ainsi qu’à des touristes qui donne involontairement de l’essor à ces événements cruels. En France, cette pratique subsiste encore malgré le fait que 73 pour cent des Français1 soient favorables à la suppression des corridas avec mise à mort des taureaux et que 75 pour cent des habitants des départements « taurins » y soient totalement opposés. En 2016, la corrida a été radiée du Patrimoine immatériel de la France, symbolisant la fin proche de cette tradition barbare.

Localisation des Baléares

Précisions :

  1. https://www.politique-animaux.fr/opinion-publique#Corrida []

A propos de Peta France

Peta France
PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) France est une association à but non lucratif dédiée à établir et protéger les droits de tous les animaux. Tout comme les humains, les animaux sont capables de ressentir la souffrance et ont un intérêt á disposer de leur propre vie. Ils ne sont donc pas faits pour être utilisés, que ce soit pour notre alimentation, notre habillement, nos expérimentations, nos loisirs, ou pour toute autre raison.
  • Balika

    Article apportant des données intéressantes sur la législation.
    L’Espagne est en bonne voie.

    “En 2016, la corrida a été radiée du Patrimoine immatériel de la France, symbolisant la fin proche de cette tradition barbare.”

    Aucune injustice n’est éternelle. La tauromachie s’éteindra avant la fin du siècle.
    Signons massivement les pétitions pour abolir cette infâme pratique “culturelle” !

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer