Crédits : Samuel Fresquet

Yulin 2015 : le paradoxe de s’indigner quand on est carniste

La nouvelle a fait scandale et s’est répandue sur les réseaux sociaux : le festival de Yulin, festival durant lequel des chiens et des chats sont torturés et massacrés, a eu lieu hier… Il est vrai qu’il paraît difficile de ne pas s’indigner face à tant d’absurdité et de cruauté.

Mais si cela choque l’occidental, et assez pour le pousser à se ruer sur « change.org » dans le but de signer une pétition, cela ne semble pas assez le bousculer pour se questionner davantage sur le paradoxe qui l’anime : combien de ceux ayant signé cette pétition ont mangé un steak à midi sans la moindre pensée pour l’animal qu’il a fallu tuer pour cela ? Je suis malheureusement prête à parier que beaucoup trop sont dans ce cas, et bien qu’il faille encourager la mobilisation face à cet évènement atroce, il semble aussi important de pointer du doigt cette contradiction afin d’éveiller les consciences. Comment prétendre aimer et défendre les animaux si nous ne nous offusquons que de la mort d’une espèce spécifique ? Pourquoi la mort d’une vache, d’un cochon, ou d’un poulet, mériterait moins de considération que celle d’un chien ?

« Mais le chien est notre compagnon, c’est pas pareil » me dit-on. Cela n’est-il pas subjectif ou simplement relatif à la culture ?  Il est en effet constatable  que certains ont des cochons comme animaux de compagnie, d’autres des poules, et qu’il est impossible de toucher à une vache en Inde…! 

Et quand bien même le chien serait le seul animal socialement lié à l’homme, serais-ce un argument suffisant pour ignorer et donc excuser l’inutile massacre qui se produit chaque jour, dans les abattoirs du monde entier ?

Tout cela ne souligne malheureusement que trop le paradoxe omniprésent qui nous entoure.

A propos de Marine Guipet

Marine Guipet
Etudiante en psychologie à Toulouse, je suis une passionnée de littérature et de philosophie. Je suis adhérente à L214 et bientôt militante aux côtés d’Animal Amnistie.
  • Bien dit.

  • Spécisme ordinaire ?
    Déni ?
    Mêmes démons culturels.

  • Pingback: Yulin 2015 : le paradoxe de s'indigner quand on est carniste | News et infos online()

  • Sansi

    Il y a encore pire paradoxe: des animalistes qui ont refusé d’agir pour les chiens et les chats de Yulin parce que ce serait spéciste. Que ce soit spéciste de s’indigner pour des chats et pas pour des cochons OK, mais la conclusion qu’il faut en tirer, c’est qu’il faut agir AUSSI pour les cochons, pas qu’il ne faut pas agir pour les chats!!

    • Quand des gugusses viennent voler les termes et les remettre a leur sauce, c’est vraiment n’importe quoi.

      Je pense qu’on parle des mêmes spécimens.

  • Pingback: Yulin et la corrida | IV()

  • Arika

    Entièrement d’accord, une vache ne mérite pas plus de souffrir et d’être tué juste parce qu’il s’agit d’une vache. La souffrance animale est présente partout dans le monde, et pas une seule fois par an. Le fait qu’il s’agisse d’un chien est juste une question de culture, ça reste un animal au même titre qu’un porc.
    Ça a fais beaucoup de bruit parce que nous utilisons ces animaux comme animal de compagnie et qu’ils sont mignons.

  • Trapipo

    Le paradoxe et la contradiction la plus simple à mettre en évidence pendant vos soirées : le cheval.
    Certains le mange, d’autres non…
    Que c’est bon d’être spectateur et d’assister à un débat entre carniste qui n’arrive pas à se mettre d’accord sur les animaux qu’ils “doivent” tuer et manger.

    • Mélanie Ezzine

      Ça marche assez bien avec le lapin aussi !

    • Ce qu’on m’a sorti très récemment: “ouais mais le bœuf c’est différent, c’est pas un animal de compagnie”.
      (facepalm)

  • Fray

    Je ne suis pas tout à fait d’accord, je pense que comme moi, d’autres ont signés car ils ne supportaient pas l’idée que des animaux puissent se faire torturer. Manger pour se nourrir est une chose, mais faire souffrir inutilement de pauvres bêtes en est une autre, que ce soit un chien, un lapin ou un cochon.

    • Lirienne Calarenne

      Il n’y a pas besoin de viande pour vivre et les conditions d’abattage ne sont guère mieux.

  • lothgil

    Je suis assez d’accord sur le fond de cet article. Et c’est assez drôle de voir les réactions. Personnellement, je suis devenue végétarienne il y a quelques mois pour boycotter ces élevages et abattages industriels qui font souffrir les animaux, afin qu’ils terminent dans notre assiette. Il y a des manières beaucoup plus dignes et respectueuses pour arriver au même résultat.
    En plus, depuis ma plus tendre enfance, j’adore la nature et les animaux, et tente de respecter chaque être vivant. Et je suis tout particulièrement une accro des chiens.
    Tout ça rassemblé, même pour une question de culture, je me suis évidemment indignée devant ce festival. Parce qu’en dehors du fait qu’il s’agisse de mon animal préféré, il s’agit surtout du processus et de tout ce plaisir qu’on les chinois à torturer ces animaux. C’est un peu comme si on organisait une journée spéciale torture de lapins, ou de porcelets.
    (désolée si je suis passée pour une hippie bobo)

  • Emma Childs

    Je comprend le point mais je ne pense pas qu’il y ait sujet à faire un article. En effet je mange de la viande, comme une grande partie des personnes qui ont signé la pétition je pense. Mais a quoi bon dénoncer notre “paradoxe” maintenant alors qu’il y a quelques semaines, les végétariens imploraient le monde entier de signer cette fameuse pétition, y compris nous, les “carnistes”. Je pense que nos voies vous ont plutôt aidé et que vous n’étiez pas mécontents de voir le nombre de signatures augmenter sur le coup. Tiens mais finalement ca souligne votre paradoxe ca!
    D’autre part, je mange de la viande, mais je ne mange pas un animal volé à sa famille, et intentionnellement torturé. Je me soulève donc contre la cruauté et la torture qui donnent lieu à un festival, pas contre le fait d’abattre les animaux.
    De plus si on suit votre point de vue, les végétaux sont aussi des êtres vivants, pourquoi les manger alors? Et bien dans ce cas la on ne se nourrit plus!

    • Lirienne Calarenne

      “D’autre part, je mange de la viande, mais je ne mange pas un animal volé à sa famille, et intentionnellement torturé.” C’est beau tant de naïveté (hypocrisie ?)
      Ah oui, et n’oublions pas le point carotte :

      • Emma Childs

        Réponse très constructive…

        • Lirienne Calarenne

          Pourquoi je serais constructive alors que vous dites vous même que vous êtes parfaitement au courant de la souffrance qu’engendre votre alimentation ? De plus en parlant de la souffrance des végétaux, je suis sûre que vous avez parfaitement conscience de dire quelque chose de stupide, mais si ça vous tient tant à cœur libre à vous de militer pour la libération des carottes.

          Ah oui, et si on pointe l’hypocrisie carniste c’est parce qu’iels sont très rapide pour partir dans des discours racistes sur les chinois qui seraient des sauvages cruels, alors que si on regarde dans nos assiettes ou dans nos arènes de corrida, ce n’est pas vraiment mieux.

          • Emma Childs

            Eh bien ce n’est pas la raison du paradoxe évoqué dans l’article. D’où mon commentaire… Vous voyez on tombe d’accord, pas la peine de s’énerver.

        • Bodin

          Bonjour Emma, je m’immisce dans ce débat parce que vous avez dit que vous ne mangez pas d’animaux volés à leur famille. Comment appelez-vous le fait de retirer un veau à sa mère ? Comment appelez-vous le fait de boire le lait qui lui était destiné ?
          Comment appelez-vous les cris de la vache qui cherche son enfant pendant qu’il croupit dans une cage, sans jamais sortir, pour finalement être égorgé et finir dans votre assiette en escalope, bien blanche car on lui aura donné une nourriture spécialement carencée en fer pour le plaisir de vos yeux ? Est-ce que le mot “torture” vous semble inapproprié parce que ternissant un peu votre repas ? Bien sûr, on peut adapter le sens des mots selon ses besoins, comme on peut soumettre à toutes sortes de choses ceux qui ne peuvent pas protester. Esclave en est un autre, que vous ne souhaitez sans doute pas non plus employer…

          • Emma Childs

            J’ai déjà répondu à ce sujet. Je commence a en avoir marre de me répéter vous n’avez qu’à lire les autres commentaires. Je ne me donne pas bonne conscience, je ne suis sincèrement pas sensible à l’abattage d’animaux. Mais vous ne pouvez pas admettre que certaine personnes ne soit pas aussi choquées que vous.
            Il y a plein de cas comme ça, moi je ne peux pas comprendre qu’on ne donne pas une partie de son salaire chaque mois pour aider l’Afrique, pour autant je ne juge pas ceux qui ne le font pas.

          • Vegan95

            @ Emma Childs: pas sensible à l’abattage d’animaux? excusez, j’essaie de comprendre votre logique: Vous dites que vous avez un chien, il est votre compagnon. Si quelqu’un monte un abattoir pour chiens en France, afin de vendre de la viande de chien (à supposer qu’une loi le permette dans un futur proche), vous y serez insensible? Ou alors vous voulez dire “pas sensible” seulement lorsque ce sont des cochons, veaux, oiseaux? Et l’abattage des chevaux? Et l’abattage des dauphins (pour se nourrir!!) aux îles Féroe? ne le prenez pas mal une fois de plus, j’essaie de mieux vous comprendre.

          • Emma Childs

            Non je n’y serais pas sensible. Je ne fais pas de la discrimination entre les animaux meme si j’ai un chien

          • Vegan95

            ok, donc, vous avez signé la pétition contre le massacre des chiens, parce que cette action était sous forme de fête, et qu’ils étaient “volés” à des humains.
            Mais pour l’animal massacré, ça change quoi qu’il y ait des specteurs humains ou pas, festifs ou pas?Eh bien, il est massacré, donc, pour lui, ça ne change RIEN.

          • Emma Childs

            C’est vrai, mais il y a un cas où ce n’est qu’une mise à mort bâclée ( PAS DU TOUT DANS TOUS LES ABATTOIRS ) et un autre ou c’est fait exprès. C’est pour ce principe que j’ai signé la pétition.

          • Vegan95

            @ Emma: Aucun abattoir ne peut surgir de terre par hasard, il est construit par des hommes, et ce sont encore des hommes qui y perpétuent les massacres, EXPRES :)), car ils ne sont quand même pas somnambules. Regardez cette vidéo d’une mise à mort ordinaire dans un battoir:

            https://www.youtube.com/watch?v=VizpLk263iM&feature=youtu.be

            Le type ne fait pas exprès? C’est une “mise à mort bâclée” ou pas “bâclée”?
            Et aussi, vous dites que les animaux n’ont pas de conscience, comment expliquez-vous alors le comportement de la 2ème vache dans la vidéo???

          • Emma Childs

            Ce n’est pas le cas dans tous les abattoirs. Il y a un degré de conscience des animaux, bien sûr que c’est cruel de tuer une vache qui veut vivre, bien sûr que si il y avait une pétition pour éradiquer toute violence dans les abattoirs je la signerai, mais je suis moins touchée par le fait de tuer pour se nourrir que de torturer pour rien.
            C’est un point de vue.

          • VGCedric

            “On n’a pas deux cœurs, l’un pour l’homme, l’autre pour l’animal… On a du cœur ou on n’en a pas”. Lamartine

          • Emma Childs

            Ca s’appelle un argument d’autorité..

          • vegan95

            – “Il est certain que ce terrible bain de sang continuellement perpétré dans nos abattoirs et dans nos cuisines ne nous apparaît plus comme un crime ; au contraire, nous considérons ces abominations, qui souvent s’accompagnent d’une odeur pestilentielle, comme une bénédiction du Seigneur et dans nos prières nous le remercions pour les créatures que nous avons tuées.”

            – “Mais existe-t-il quelque chose de plus abominable que de se nourrir continuellement de viande de cadavres ?”

            Voltaire.
            Là, ce n’est pas un argument d’autorité, c’est une question qui est posée par l’auteur;)

          • Emma Childs

            Et bien ce n’est pas parce que Voltaire trouve ca abominable que ça change quelque chose, c’est un point de vue. Moi je ne trouve pas ca abominable.

          • couba

            si je peux me permettre Emma,
            prenez un enfant en très bas âge, le cas échéant le vôtre…
            faite égorger sous ses yeux un animal dit “de ferme”
            et après demandez à cet enfant pourquoi il pleure et pourquoi “il ne voit pas la différence”

          • Emma Childs

            Justement je ne ferai jamais ça de peur de les choquer, mais les enfants qui passaient dans les rues y étaient exposés à l’occasion du festival de Yulin alors qu’ils ne le voulaient même pas: d’où la signature de la pétition.

          • couba

            je comprends ce que vous dites, mais le sujet de mon intervention n’était pas la protection de l’enfance.

            je vais essayer de reformuler différemment:

            un jour égorgez un cochon sous les yeux de votre très jeune enfant
            et un autre jour égorgez un chien

            comptez à chaque fois ses larmes, vous verrez qu’il y en aura exactement le même nombre…

            tant que sa vision ne sera pas encore “formatée” par la société. un jeune enfant “ne fera pas la différence”. et il aura raison, entre le meurtre d’un cochon et le meurtre d’un chien il n’y a pas de différence..

            j’essaye par là de vous faire réaliser que la société rend certains meurtres acceptables et d’autres pas. et c’est contre cette injustice que tous les végés se battent.

            En occident, vous maltraitez un chien chat, vous pouvez faire de la prison.
            mais massacrez 100 cochons, veaux agneaux dans votre jardin à chaque occasion: baptême, mariage ou que sais je encore, tout le monde trouvera ça normal et la loi est de votre côté.

            Après c’est bien d’avoir signé la pétition contre yulin, (je l’ai fait aussi) car effectivement les méthodes d’abattage et pis encore de détention des animaux sont innommables.

            mais si vous allez sur un marché aux poules vivantes en europe, vous verrez que c’est exactement pareil: poules entassés dans les cages, assoiffées, égorgées à vif et plumées (ou passés au chalumeau) encore agonisantes…

            donc la question est:
            qu’est-ce qui n’est “pas pareil” ici ?

          • Emma Childs

            Je ne fais pas de différence entre les animaux en effet. Ce qui me gêne dans Yulin c’est qu’on se dit “tiens on va faire du mal aux animaux, on va les torturer, et on va le montrer à tout le monde!”
            J’aurais signé la pétition si des vaches étaient à la place des chiens.

          • couba

            je suis très heureux de vous entendre dire ça ! là on se rejoint 😉

            maintenant si vous regardez la réalité des abattoirs, vous vous rendrez compte que la mort douce n’existe pas, même pour les abattages non rituels…

            je me permet de vous conseiller deux liens:

            le discours édifiant de Gary Yourofsky
            https://www.youtube.com/watch?v=9ivPJUypbVs&feature=youtu.be

            et le film documentaire primé Earthlings (là i faut avoir le coeur bien accroché, perso je ne suis pas hypersensible, et je n’ai pourtant pas pu aller au bout…)
            https://www.youtube.com/watch?v=FM_wAN2id58

            bonne soirée et merci pour cette discussion cordiale 🙂

          • Emma Childs

            Je suis contente de trouver un terrain d’entente 🙂
            Je regarderai ces reportages, mais encore une fois je ne pense pas que cela change mes habitudes alimentaires. On verra!

          • couba

            le but n’est pas de vous faire changer d’habitudes. Naïvement j’ai essayé au début avec mon entourage, j’ai compris ensuite que ça ne servait à rien de dire aux gens ce qu’ils devraient oune devraient pas faire, même en prenant d’infinies précautions.

    • Vegan95

      @ Emma Childs: Merci d’être venu(e) sur notre site!
      je vous cite: ” je mange de la viande, mais je ne mange pas un animal volé à sa famille, et intentionnellement torturé”.
      Réponse: Tout animal que vous mangez avait forcément un père et une mère, donc une famille, c’est trivial. La Viande résulte de la mise à mort d’un animal conscient de lui-même et de ses proches, et qui voulait vivre. La conscience des animaux a été prouvée scientifiquement maintes fois depuis la fin du XXème siècle.
      Tous les élevages industriels et tous les abattoirs sont des lieux de tortures. Vous vous imaginez à la place d’un animal dans un élevage hors sol quelconque pendant une seule journée? Avez-vous déjà vu le degré de cruauté révélé par des videos de caméra cachée en elevage/abattoirs?

      Je vous cite: ” les végétaux sont aussi des êtres vivants, pourquoi les manger alors?”

      Réponse: pour ” produire” 1 kg de viande, il faut en moyenne 10 à 20kg de plantes que l’animal doit manger avant sa mise à mort (cultures fourragères). Donc, en mangeant des plantes directement, notre impact est nettement moindre sur les plantes. D’autre part, les plantes étant dépourvues de systèmes nerveux, il n’a jamais été prouvé qu’elle ressentent de la souffrance. Le veganisme ne prétend pas à un impact zéro sur la Terre, mais au moins la recherche d’un impact minima, qui de surcroît donne à l’Homme une espérance de vie au moins égale sinon plus longue que celle des carnistes.

      quelques excellents schemas de http://www.viande.info qui illustrent l’impact de la consommation de viande:

      http://www.viande.info/schemas/surfaces-sol-necessaires-par-aliment

      http://www.viande.info/schemas/effet-de-serre-selon-alimentation

      • Emma Childs

        J’ai en effet déjà vu les conditions dans les abattoirs qui sont extrêmement mauvaises… Mais il y a tout de même une différence entre les mises à morts bâclées, et la cruauté, la torture, qui donne lieu à un festival. Nous ne sommes pas invités à fêter la mort des vaches dans les abattoirs à ce que je sache! D’autre part, ces conditions d’abattages sont extrêmes, ce n’est pas partout le cas. Ensuite, le fait de voler des animaux (illégal!) dans leurs foyers familiaux. Quand je parle de voler, je parle de sa dimension illégale. J’ai un chien, et selon votre point de vue je l’ai peut être volé à sa famille mais il n’a pas l’air mécontent chez moi. Quand je parle de voler, je parle du fait que des gens ont acheté des animaux de compagnies, et que d’autres personnes viennent les voler pour se faire de l’argent illégalement.
        Ensuite, la conscience des animaux euh… pas d’accord. C’est précisément ce qui nous différencie d’eux, nous avons conscience de nous-même, de la mort. Mais c’est un autre débat.
        Pour les végétaux, c’était une petite touche d’humour… Je comprend tout à fait les motivations des végétariens, mais je pense qu’il faudrait parfois prendre du recul et accepter que tout le monde n’est pas forcément disposé à arrêter totalement sa consommation de viande. Tous les carnistes ne sont pas les “méchants”. Nous pouvons faire des choses très bien pour la planète aussi, leme en mangeant de la viande!
        Ce qui me fait rire c’est que personne n’a répondu sur le fait que les végétariens imploraient le monde entier de signer cette fameuse pétition. Je trouve ça un peu facile de critiquer maintenant que le festival a eu lieu, alors que dans nos signatures le soulèvement n’aurait pas été si grand.

        • Lirienne Calarenne

          Pourquoi je serais constructive alors que vous dites vous même que vous êtes parfaitement au courant de la souffrance qu’engendre votre alimentation ? De plus en parlant de la souffrance des végétaux, je suis sûre que vous avez parfaitement conscience de dire quelque chose de stupide, mais si ça vous tient tant à cœur libre à vous de militer pour la libération des carottes.
          Ah oui, et si on pointe l’hypocrisie carniste c’est parce qu’iles sont très prompts à partir dans des diatribes racistes sur les chinois qui seraient des sauvages sans cœur, alors que si on regarde dans nos assiettes ou dans nos arènes de corrida, ce n’est pas vraiment mieux.

        • Vegan95

          @ Emma Childs: vous ne voyez pas le point commun entre les abattoirs et les tueries de chien, parce que vous trouvez que le massacre qui arrange votre palais se situe dans une acceptable dignité… Et en 2015 vous ne croyez pas encore que les animaux ont une conscience. Bon, j’arrête le débat sur ces 2 sujets…
          Mais vous vous donnez aussi bonne conscience pour la planète, savez-vous quand même que l’élevage est la principale cause de déforestation dans le monde, et en même temps le moteur principal du changement climatique en cours, plus que tous les transports réunis, et plus que toutes les industries réunies?
          (Pour la pétition, c’est bon si vous l’avez signée et que vous avez participé à un soulèvement, mais cela ne peut néanmoins pas occulter le paradoxe qui vous anime. Essayez plutôt de voir la critique de l’article à votre égard comme constructive, au lieu de la vivre comme une ingratitude.)

        • Emma Childs

          Je vois que notre discussion ne mène nulle part car vous ne voulez pas discuter mais imposer votre point de vue. Il faudrait peut être arrêter de cultiver cette haine pour les carnistes, nous pouvons être des gens très bien aussi.

    • VGCedric

      En quoi le fait pour des VG de demander à tout le monde (donc “non-VG” inclus) de signer une pétition contre tel ou tel acte cruel nous mettrait dans je ne sais quelle contradiction avec nous même ??? Je ne vois pas pourquoi tu fais une fixette là dessus, le problème n’est absolument pas là…Le problème c’est que d’invoquer des différences de “respectabilité” (pour faire court) entre animaux de compagnie et animaux d’élevage n’est qu’une vue de l’esprit ne reposant sur rien de rationnel… Après tu peux être d’accord ou pas avec ça mais n’essaye pas STP de chercher la petite bête là où – crois moi – elle n’est pas !

      • Emma Childs

        Regarde les autres commentaires, je ne vais pas reexpliquer une 100 eme fois la différence entre tuer pour se nourrir, et faire la fête autour de tortures de chiens volés dans leurs foyers familiaux.
        La contradiction qui VOUS anime les “VG” c’est que vous nous avez demandé de signer une pétition et qu’après vous venez faire un article en expliquant qu’on aurait pas dû signer (alors que bien content du nombre de signatures)

        • VGCedric

          “la différence entre tuer pour se nourrir, et faire la fête autour de tortures de chiens volés dans leurs foyers familiaux.”
          Le maître mot : “la différence”, “c’est pas pareil” “c’est pas comparable” etc… On la connaît par coeur cette réthorique.
          Toi tu vois une énorme différence. Moi, dans un cas comme dans l’autre, je vois D’ABORD de la tristesse, de la souffrance, de la détresse, de l’exploitation,de la mort, de la honte ! Mais tu m’as l’air tellement ancrée dans tes certitudes (sur ça et sur le reste)… Je te laisse t’y complaire et n’insisterai pas…
          Un dernier mot : Je te propose de visionner cette petite video juste avant de “déguster” ta prochaine tranche de veau, en toute bonne conscience bien sur, puisque c’est pour t’en nourrir…
          https://www.youtube.com/watch?v=gUnwj6T3I0A

          • Emma Childs

            Justement la différence entre toi et moi tu l’as bien soulignée, ne peux tu pas l’accepter ?

          • VGCedric

            Pour survivre en ce (décidément très) bas monde, nous autres VG sommes bien obligés d’accepter certaines choses … mais franchement ça n’a pas grande importance ces histoires de nombril… Il n’y a en définitive qu’une chose véritablement importante que nous VG n’acceptons pas et n’accepterons jamais (le reste, c’est l'”écume des choses”) c’est que l’on fasse souffrir inutilement des animaux (ET les gens ça va sans dire, ce n’est juste pas le propos ici) Quelle que soit la finalité et la forme : que ce soit “en public”, dans le cauchemardesque huit clos d’un abattoir (crois moi sur le fond c’est loin d’être bcp mieux), dans un filet de pêche, au bout d’un hameçon ou autre (j’en passe des 1000 et des 100), en définitive c’est secondaire.
            Foutons la paix au animaux, c’est pas plus compliqué ce ça, je l’ai toujours dit ! On est même pas obligé de s’en nourrir ! Je fête cette année mon 10ème anniversaire de végétarisme, sauf erreur, j’ai survécu ! Si tu n’arrives pas à les aimer (hélas pour toi…) ou même à éprouver de l’empathie pour eux (je parle bien des animaux dit abusivement “d’élevage”), au moins peux tu les laisser tranquilles, ils ne t’ont rien fait que je sache!

          • Emma Childs

            Donc en fait ce qui te dérange vé n’est pas tant le paradoxe de s’indigner quand on est carniste ( sujet de l’article, et de mon commentaire initial ) ce qui te dérange c’est qu’il existe des carnistes!

          • Vegan95

            @ emma Childs: ben vous êtes sur un site veg militant ici, donc c’est la cause veg est défendue:) La cause de l’exploitation animale que vous défendez est exactement à l’opposé, donc elle dérange, c’est trivial. Apparemment, vous êtes venue en troll, en prétextant un détail minime et sans intérêt sur une pétition au sujet des chiens, juste pour nous faire comprendre dans vos messages que vous vous en fichez des animaux. L’avantage de ce site, c’est que vous ne serez en principe pas censurée, car les auteurs du site adorent la liberté. Par contre, j’ai déjà fait plusieurs fois l’expérience de la censure en parlant veggie sur des forums de promotion de la souffrance animale (“viande”). Croyez-moi que la liberté n’y est en général pas du tout la même qu’ici!…

          • Emma Childs

            J’ai en fait tapé Yulin sur internet pour voir ou la pétition en était et je suis tombé sur cet article qui m’a interpellé. Je suis venue en “troll” comme vous dites sans prêter attention au fait qu’il s’agissait d’un site veg. Ce n’est sûapres avoir été assaillie de commentaires que je m’en suis rendue compte…
            Je ne pense pas que le detail que j’ai pointé était minime étant donné que c’était le sujet de l’article. Je voulais juste pointer le fait que ce n’est pas forcément un paradoxe de s’indigner quand on est carniste. S’en est suivi un long débat sur être ou ne pas être végétarien que je n’avais pas prévu: mon but n’était pas de venir sur un site veg pour dire que je m’en foutais des animaux.

          • VGCedric

            “Les 2 mon capitaine”. J’ai lu tous tes commentaires…Décidément , t’es plus têtue qu’une vieille mule. Quoi qu’on te dise, quoi qu’il advienne, on a l’impression de parler à un mur ! Je me demande presque si tu ne le fais pas exprès, juste pour t’amuser ou pour faire chier le monde tout simplement ou plus vraisemblablement les 2 d’ailleurs…

          • Emma Childs

            Par contre je n’ai jamais insulté qui que ce soit moi! Déjà si TU as lu les commentaires, TU es le seul à me tutoyer alors que tu ne me connais pas! Je suis carniste, tu ne le comprends pas, les autres non plus, alors j’explique pourquoi! Si mes commentaires ne te plaisent pas, tu n’as qu’à pas les lire et encore moins y répondre! Donc tes “tu fais chier le monde” tu te les gardes s’il te plait. ( ce n’est pas très intelligent de parler comme ça –> ça ne donne pas une très bonne image de la communauté végétarienne que tu défends )

    • Quelqu’un a dû vous le dire, mais je le redis quand même. Quand 2/3 de récoltes de la planète vont à l’élevage (c’est pas moi qui le dit mais l’ONU), et qu’un milliard d’humain ont faim, ça ne vous fait rien remarquer ?

      Via la viande, ce sont bien plus de végétaux qui sont tués. Donc si un jour vous ressortez “les plantes sont vivantes”, vous saurez que les végétariens n’en mangent qu’une portion infime face a quelqu’un qui mange de la viande. Déjà. Donc “les plantes sont vivantes”, arrêtez, c’est irritant d’insulter l’intelligence.

      Votre argument phare soulève une défense un peu marrante.
      “ce qui me dérange chez eux, c’est qu’ils font ça par cruauté et plaisir”.
      -> Comme si séparer le veau de sa mère pour du lait n’était pas de la cruauté, comme si couper les testicules des porcelets, leur meuler les dents et leur couper la queue sans anesthésie n’était pas de la cruauté. Comme si enfermer des poules en surpopulation de telle sorte qu’elles se dégomment et qu’elles doivent être ebecquées n’était pas de la cruauté.

      Vous n’avez jamais vu de dinde sauvée d’un élevage avec des problèmes respiratoires parce que ses tortionnaires lui ont coupé le bec ? En voilà une.
      En quoi le fait d’être amputée d’une partie de son corps deviendrait justifié si l’éleveur disait “j’ai pas eu de plaisir en le faisant ?”

      Peut-être allez vous me dire que ces porcs en surpopulation ne sont pas de la torture ? Ca pourrait passer si on ne savais pas que cette image était labellisée “red tractor” en angleterre : PLUS HAUT STANDARD DE BIEN-ÊTRE ANIMAL. Collector non ?

      On parle de pratiques occidentales là, au cas où. Ce qui rend une pratique ignoble, ce n’est pas le plaisir de celui qui la fait, c’est la pratique elle-même, le fait de tuer et torturer. Et les éleveurs occidentaux n’ont RIEN a envier aux chinois. A la rigueur ces derniers sont cohérents

      Ces chiens ONT ETE TUES POUR S’EN NOURRIR, ne vous en déplaise, avec cruauté parce que c’est “la croyance traditionnelle” parce qu’ils sont pas fichus de réfléchir à faire autrement, ce qui n’est ni pire ni meilleur qu’un occidental.
      Et vous faites aussi la fête autour d’un barbecue, donc arrêtez de leur donner le monopole du manque d’empathie…

      Si Yulin vous a fait un tantinet quelque chose, tant mieux, vous avez ressenti ce qu’on ressent pour chaque animal. Si vous réalisez un instant, accepter “votre” cas, ce serait comme un chinois vous demandant d’accepter Yulin.

      Hors si vous avez signé, c’est “pour une raison” ou c’est juste que quelqu’un vous a supplié de le faire ? Cette question est centrale.

      Si on s’attarde au nombre, Yulin, c’est 10.000 chiens en un week-end. Rien qu’en France, on bat ça toutes les deux minutes, toute l’année. Alors, oui, certains devraient assumer un peu le paradoxe au lieu de vouloir le rejeter sur les autres :/.

      • Emma Childs

        Déjà répondu lisez les autres commentaires.

  • Vegan95

    @vegactu: je constate que tous les commentaires de Emma Childs ont été supprimés de la page. Evidemment, ses propos étaient assez horribles à lire, mais malheureusement représentatifs de la majorité des gens dans notre société. Nous étions plusieurs à lui répliquer, et comme nos messages sont toujours là, ils apparaissent comme des répliques dans le vide. je pense qu’il faut laisser la liberté d’expression aux carnistes qui viennent débattre sur vegactu, afin que le débat reste ouvert et que les nouveaux venus puissent se faire une opinion. Si nous sommes sûrs de notre cause, nous n’avons pas grand chose à craindre des arguments de sophisme surtout qu’il y a assez de veg sur ce forum avec de la force d’argumentation; regardez par exemple le dernier message de Gérard Suzuki, une réplique excellente, qui ne laisse pratiquement plus aucune marge de manoeuvre au carniste qui finalement tourne en ridicule. Pouvez-vous essayer de remettre les messages de Emma Childs sur cette page?.Merci beaucoup!
    Gérard Suzuki Vgcedric et autres qui étaient dans le débat,qu’en pensez-vous?

    • Salut,
      Je n’ai supprimé aucun commentaire… C’est Emma qui a du les supprimer malheureusement…

      • Vegan95

        @Nicolaï: désolé si j’ai parlé trop vite!… Sincèrement, je ne savais pas qu’un intervenant pouvait supprimer ses commentaires déjà écrits.

        • J’ai pu rétablir ses commentaires qui apparaissent sous le nom “Guest” désormais.

          • muhuhu, elle a désactivé son compte,

            ma réponse a été de trop, quels extrémistes ces gens qui lui disent qu’elle a tout a voir avec yulin.

    • Qu’elle a supprimé son compte a force d’être saoulée qu’on la mette devant ses contradictions.

      C’était quasi du :
      “Je connais un éleveur qui traite ses bêtes comme ses enfants,
      il les tue avec gentillesse”.
      Là, la seule réaction, c’est “…pauvres bêtes et pauvres enfants”.

      J’ai hâte de la jurisprudence “mais j’ai pas eu de plaisir!” dans un tribunal pour (choisir le crime). “Ah bah c’est bon alors, acquitté”

    • VGCedric

      Ben quand tu vois sa réponse au commentaire de Gérard, t’as tout compris. Moi
      je suis 100% dispo pour discuter avec des gens intéressés par la cause
      VG, j’adore ça pour tout dire. Mais là…. On ne peut discuter qu’avec
      des gens ouverts à la discussion. Et puis l’argument “j’ai vu de
      la lumière je suis rentré mais j’avais pas remarqué que j’étais sur un
      site vg” genre !

      Après tout ça n’est QUE mon opinion perso. La liberté d’expression prime et tous les commentaires ont selon moi leur place ici bien sûr.

  • rman one

    Bonjour,

    n’étant pas vegan mais “carniste”, je fait parti de ces personnes qui considèrent que toute viande comestible est potentiellement un futur repas. Manger du chien, du chat et autre cheval aux cotés des cotes de porc, steak de boeuf etc.

    Ce qui me choque avec cette tradition chinoise n’est pas qu’ils tuent des animaux dans le but de les manger, mais bien qu’ils se délectent de la souffrance infligée à ces animaux.

    Etre omnivore mais refuser la souffrance animale inutile est compatible.

    Cdt

    • MYM

      Regarde des vidéos en caméra cachée dans les abbatoirs, tu verras que certaines personnes non seulement se délectent de la souffrance inutile mais souvent l’inflige gratuitement ….

    • Psychopathe.

      Cdt.

  • dan

    la question animale me taraudais depuis longtemps et c’est justement grâce a une discussions avec un amis chinois que je m’y suis intéressée je lui demande s’il a déjà mangé du chien, il réponds oui, mais il aime pas trop ça (je comprend maintenant que ce n’est peut être pas une questions de goût) et que beaucoup de chinois font et crée des associations contre cette pratique , je lui rétorque en gros:” mais mangé donc du chien on a plus le droit de rien chez nous” et la il fait une tête étrange que je ne lui ais jamais revu par la suite genre pas content . et j’avoue qu’il m’a fait prendre conscience de certaine chose .néanmoins moi et lui aussi je crois mangeons de la viande . mois perso j’essaye d’en mangé moins ou plus dissoute dans des légumes et des pâtes (chinoises) d’ailleurs la plupart du temps, nouilles Udon plus rapides que les spaghettis et pas vraiment plus mauvaise je pense souvent qu’en élevant plus d’animaux, on risquent de les oublier et créer un effet inverse a celui escompté, a long termes bien entendu, je n’ai pas le temps hélas de développer plus

    • Dédé

      Relis toi, c’est incompréhensible. Et la viande plus dissoute dans les pâtes ?!! Et les pâtes U plus rapides que les autres ? WTF ?!

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer