“Blankets” : amours végétariennes, une BD à découvrir

« Blankets » est un roman graphique de Craig Thompson ; c’est également ma deuxième bande dessinée favorite (la première n’est autre qu’« Habibi », somptueux roman graphique de… Craig Thompson.)

« Blankets » est un récit autobiographique. Il conte la jeunesse de l’auteur, élevé dans une famille chrétienne et très conservatrice de l’Amérique profonde, une jeunesse étouffante, angoissante, remplie de solitude, de traumatismes et de culpabilité.

La lumière viendra de sa rencontre avec une adolescente au nom pluvieux, Raina, rencontrée dans un camp de vacances (religieux, bien sûr) perdu en pleine neige.

L’affinité instinctive qu’ils ressentent se transforme en une relation profonde, vécue à distance par lettres, musiques et dessins interposés.

Craig, qui se sent vivre pour la première fois de sa vie, est finalement autorisé par ses parents à aller passer deux semaines chez son amie.

La reconstitution minutieuse de ce séjour constitue le cœur de l’ouvrage, elle est bouleversante pour le lecteur. Craig Thompson excelle à nous faire ressentir des émotions, des angoisses, des atmosphères, celles de l’adolescent qu’il fut. La lecture de certaines pages m’a laissé une impression extrêmement profonde et durable. Un chef d’œuvre, un vrai.

A l’époque, Craig et Raina sont tous deux végétariens. On peut ainsi assister à quelques scènes particulières : le père de Craig exige qu’il renonce à son végétarisme pour l’autoriser à rendre visite à Raina ; le garçon contourne ce chantage en recrachant la viande dans sa serviette :

Blankets 1

Le père de Raina, cordial mais distrait, oublie systématiquement les convictions de sa fille et de son ami, leur ramène triomphalement des saucisses, puis soupire, résigné :

 Blankets 2

J’ai lu récemment le dernier opus de Craig Thompson, « Carnet de voyage », son journal de bord graphique durant un voyage de trois mois à travers l’Europe et le Maroc. Il y explique avoir été végan… mais avoir cessé de l’être :

Blankets 4

Lorsque ses amis lui font goûter des ris de veau, Craig Thompson ne peut s’empêcher de s’imaginer le veau lui-même, qu’il représente le  regard triste et une goutte de lait encore au bout du museau.
Blankets 3

Si vous cherchez une œuvre autobiographique sincère et émouvante, qui sonne juste tout du long, si vous voulez vous rappeler de ce qu’un premier amour fait éprouver, si vous voulez parcourir des pages où la beauté du trait est époustouflante, avec deux jeunes végétariens du Midwests pour héros, « Blankets » est fait pour vous aussi.

La B.D. a gagné l’année de sa parution (2004) pas moins de 7 awards (récompenses) différentes aux Etats-Unis, et s’est vu attribuer en France le prestigieux Prix de la Critique l’année suivante.

Remarque : Les extraits présentés ici sont en anglais car je n’achète que les éditions anglophones des ouvrages de Craig Thompson (les couvertures et reliures sont toujours bien plus somptueuses, pour le même prix), mais chacun de ses livres se trouve évidemment en français.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer