Galak : la honte

Je ne sais pas comment c’était chez vous dans les années 80, mais pour moi le chocolat Galak reste une des marques emblématiques de cette époque…
Une marque Nestlé, d’ailleurs, comme tant d’autres…
On en achetait de temps à autre, parce que ma petite sœur (que je soupçonne avoir été plus sensible au design du dauphin blanc tout mignon qu’au goût) en réclamait souvent. Mes parents râlaient que “c’est pas du vrai chocolat” (ce qui est vrai : c’est avant tout du sucre et du lait en poudre1 ), quant à moi j’en mangeais pas mal quand il y en avait à la maison parce que j’étais gourmande et que c’était sucré à mort, même si je trouvais qu’on aurait dit du beurre sucré une fois en bouche.
Les publicités pour Galak, elles aussi marqueurs d’une époque, tournaient en boucle à la télé. Un exemple :

Aux origines du packaging : un dessin animé sexiste et spéciste

Ce qu’on ne sait pas, c’est que tout part d’un dessin animé de 1971, “Oum le dauphin blanc”, diffusé sur la 2e chaîne de l’ORTF. Il racontait les aventures d’Oum le dauphin et de ses deux amis, Yann et Marina. Dessin animé dont Nestlé a racheté les personnages pour orner ses tablettes et produire ses spots télé2.

En plus d’être nunuche, le dessin animé était clairement sexiste3 : bien entendu, le garçon est un enfant dynamique et curieux, qui aime explorer l’océan, inventer et construire de nouvelles machines.
Et bien entendu également, sa sœur est une enfant beaucoup plus calme qui passe son temps à jouer à la poupée avec leur koala domestique. Elle a comme il se doit deux couettes, une bouche bien rose et une voix fluette.

Yann fait du ski nautique, Marina met la table, tout va bien.
Yann fait du ski nautique, Marina met la table, tout va bien.

Galak sort deux emballages différents, l’un à l’effigie de Yann, l’autre de Marina, histoire de bien lobotomiser les jeunes esprits de l’époque, de les habituer à choisir en fonction de leur sexe biologique et à ne surtout pas en dévier.

Galak sexiste

Et le rapport aux animaux ?

Il est à pleurer. Oum le dauphin adore visiblement sauter dans un cerceau ou par-dessus une barrière, faire tenir pour le bon plaisir des humains des objets sur son museau (bonjour la pub implicite pour les Marineland et autres parcs aquatiques) et leur sauver la vie à l’occasion. Une conception très utilitariste de l’animal.
Le pompon : Yann fait du ski nautique après avoir mis un mors et des rênes à Oum le dauphin. Et pourquoi pas s’en faire un bon steak, tant qu’on y est ?

Saut

Entre 2004 et 2006, l’emballage des tablettes est devenu tout blanc-jaune, avec uniquement le nom de la marque. Depuis 2006, le dauphin est réapparu, dessiné cette fois par le WWF, nouveau partenaire mondial de la marque.

Galak WWF

Une preuve de de plus, s’il en faut encore, que le WWF mange à tous les râteliers et n’a plus grand chose d’une ONG écolo…

Le WWF aujourd’hui : vers l’escroquerie

L’organisation au panda est de plus en plus critiquée, à juste titre ; voici quelques exemples de ses incohérences et hypocrisies les plus notoires :

  • Le WWF est donc, on vient de le voir, partenaire de Nestlé, une marque dénoncée (entre bien d’autres choses) pour l’utilisation d’huile de palme issue de la destruction des forêts tropicales et des tourbières indonésiennes4 (huile utilisée dans la fabrication de nombreux produits, notamment les barres chocolatées Kit Kat).
  • Tout comme Greenpeace et le gouvernement français, le WWF s’est inexplicablement opposé à la protection de l’ours polaire en 20135 : lors de la Convention de Washington, il était question d’inscrire l’ours blanc dans la catégorie d’animaux auxquels on assure une protection maximale ; incroyable mais vrai : le WWF a voté contre.
L'ours polaire aussi est blanc... Mais moins bankable que le dauphin Galak.
L’ours polaire aussi est blanc… Mais moins bankable que le dauphin Galak.
  • Comme l’explique Fabrice Nicolino, auteur de l’instructif  ouvrage « Bidoche », le WWF a été fondé en partie par des grands chasseurs d’animaux sauvages en Afrique et n’a cessé de maintenir des liens avec cet univers. Pour ne prendre qu’un exemple, le roi d’Espagne Juan Carlos est resté président d’honneur du WWF  jusqu’à l’été 2012, alors qu’il continuait à tuer des ours en Roumanie et des éléphants en Afrique.
  • Le WWF a embauché en 2013 comme nouveau directeur général un banquier, Philippe Germa, venu d’une entreprise transnationale. Tout un programme.

Moralité

Si vous avez envie de faire un don, faites-le plutôt à L214 qu’au WWF ; et si vous avez envie de chocolat blanc, misez sur le Schakalode à la crème de noisette de Vantastic Food (en plus, il est bien meilleur).

Précisions :

  1. http://fr.openfoodfacts.org/produit/3033710001057/galak-nestle []
  2. https://clicktoeat.wordpress.com/2011/04/10/un-dauphin-pas-comme-les-autres/ []
  3. http://www.eighties.fr/publicite/324-saga-galak.html []
  4. http://forets.greenpeace.fr/greenpeace-denonce-nestle-qui-contribue-a-la-deforestation-en-indonesie []
  5. https://www.vegactu.com/actualite/ni-le-wwf-ni-greenpeace-ne-veulent-defendre-lours-polaire-3732/ []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j’adore l’archéologie, l’histoire de l’art et la littérature.
Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

  • Elviento

    Merci pour cet article 🙂

    • manuil

      Oui, merci.
      Nous pouvons continuer à consommer tout le reste comme d’habitude.
      J’ai juste ajouté à ma liste de produit moralement “pas bien ” le Galak.

      Donc :
      Viande : pas bien
      huile de palme : pas bien
      miel : pas bien
      fromage : pas bien
      œufs : pas bien
      et maintenant Galak : pas bien

      Je ne suis pas honnête : le Galak j’en mangeais pas !

      Mais pour le reste, tant que ce n’est pas indiquer par le code moral végan : on continue à consommer comme des cxxs.

      Quid de l’impact de l’ensemble des autres produits de consommation et de l’impact de l’exploitation des matières première sur la faune et la flore ?
      Il n’y a pas que les animaux en stabulation sur la planète.

      Toi mon ami vegan, as tu un téléphone portable ? un pc pour me lire ?
      La viande de brousse près des sites d’exploitation de minerais : ça te dis ?

      Mais bon, “Moi”, si je suis la liste des interdits végans, c’est que je suis quelqu’un de forcement bien…
      “Bien” supérieur ?

      • VGCedric

        N’essaye pas de nous faire passer pour ce que nous ne sommes pas : des sites comme celui ci ne font que proposer et in fine chacun dispose… A moins que je n’ai loupé un épisode, personne n’est forcé à rien dans cette histoire…. Désolé, tu n’es pas crédible….
        Deuxio : personne (ici en tous cas) ne prétend que la consommation/exploitation animale est le seul problème qui se pose ici bas. En revanche, l’idée (qui manifestement te dépasse, mais rassure toi, c’est pas grave) c’est que c’est sans doute le principal problème car de celui-ci découlent bcp d’autres : éthiques bien sûr mais aussi écologiques (réchauffement climatique, pollution des sols, déforestation, gaspillage d’eau, etc etc etc…) et de santé publique. (notamment). C’est tout…. Tout ça n’a rien à voir avec l’ego, la supériorité ou je ne sais quoi… Ironie : c’est toi qui semble avoir un problème avec ça manifestement…

  • Pauline Durand-Mabire

    Alors là je suis bouche bée pour WWF… J’arrête immédiatement mon don. Merci pour ces infos. Super article également, je trouve très intéressant de faire le lien entre véganisme et, oserais-je dire, féminisme. Tous les êtres opressés ont une voie dans ce monde, cela fait du bien! Bravo et merci!

  • Sarah

    Merci! Je ne savais pas tout cela sur la WWF! Je pense que ça serai bien si vous pourriez nous faire un palmarès des associations à double discours et actions! Un moyen pour nous de savoir véritablement où donner!

  • elu

    Dingue d’apprendre ça sur la WWF!
    C’est limite honteux et ça prouve que, comme de nombreuses fois, il faut vraiment se renseigner par sois même …

  • VGCedric

    Merci Lili pour cet article instructif sur la vrai nature de WWF. “WWF : la honte !”
    Sur Galak, certains de tes arguments m’ont convaincu, d’autres me laissent songeur… mais peu importe. 🙂

  • Alain.jpg

    L’article référence 4 de greenpeace dénonçant Nestlé date de 2010. Un autre article de 2013 de ce même site félicite Nestlé d’avoir pris la mesure de l’enjeu en suivant un programme “zéro déforestation” (notamment suite à la campagne de greenpeace) et renvoie vers le site anglais où on peut lire :

    “Nestlé became a leader in the industry by committing to a No Deforestation Policy, including 100% traceability, in 2010 following Greenpeace campaigning. Nestlé has started implementing its policy and has been reporting annually on its progress in a transparent manner.Major brand names: Mövenpick, Kit Kat, Maggi”

    http://www.greenpeace.org/seasia/ph/What-we-do/Indonesias-forests/Protect-Paradise/TigerChallenge/

    Je n’ai aucune envie de défendre Nestlé mais il faut être juste…

    Et, au passage, dans le rapport de la commission européenne sur la déforestation, on apprend que sur 7,4 Mha de déforestation mondiale dont l’Europe profite par ses importations, si 11% sont effectivement dus à l’huile de palme, le cacao est très bien placé avec 7 % !
    Il faudra y penser en dégustant le bon chocolat blanc non bio vegan…
    http://ec.europa.eu/environment/forests/pdf/1.%20Report%20analysis%20of%20impact.pdf

  • Mathias POUJOL-ROST_

    Rappelons que WWF avait été cité nommément dans l’émission Cash Investigation du 4 mai 2012, consacré à l’écoblanchiment. LE WWF avait même attaqué France 2 en Justice…

    ozap.com/actu/-cash-investigation-quand-wwf-veut-faire-censurer-une-emission-de-france-2/440702

  • Je vous rejoins complètement sur WWF. Une copine à moi y travaille et lorsqu’elle me parle de son boulot et de ses objectifs, j’ai envie de pleurer. Figurez-vous que WWF Australie cherche à créer un nouveau label, pour la viande non bio mais pas trop industrielle quand même. En gros, un enième label qui va perturber un peu plus le consommateur (au lieu de décrier les méfaits de la production de viande, bien sur !). Et puis tous ces compléments alimentaires au krill certifiés durables par WWF, ça me donne envie de vomir. Vive L214 !

  • Roselyne JORGE

    Mais j’ai une question est-ce qu’on signe ou supporte les campagnes qu’elles font quand même ou il faut vraiment les boycotter ?

    • SRVégé

      Internet est un outil.. on a le choix de se faire sa propre opinion, en cherchant des infos, et en les vérifiant ; on a le choix de savoir si on boycotte ou pas, selon sa propre vision de la vie. tout est dans l’équilibre…

  • Chenille

    “WWF & Coca-Cola” aussi…

  • Audrey

    Je suis abasourdie par les révélations sur WWF et Greenpeace…

  • Vyse69

    Ils en ont fait un dessin animé qui passe actuellement sit TF1 : Oum le dauphin blanc … https://youtu.be/EQ6SQ8irRJc

  • Kansaimaster

    Un article a caractère féministe? On sera d’accord pour dire que le chocolat Galak reste un souvenir d’enfance nostalgique, il faut remettre le concept a son époque, les temps étaient différent d’une part et même en creusant je ne vois absolument pas en quoi ce dessin animé est sexiste. L’image du frère et de sa soeur était ainsi a cette époque et le dessin animé était juste conçu pour plaire aux enfants.
    Choisir en fonction du sexe, oui simplement un choix marketing.
    Boycott, critique pour du chocolat…ça part loin vous ne trouvez pas.
    Voulez vous arrêter de tout décortiquer et interpréter a toutes les sauces, pour un simple dessin animé et souvenir d’enfance, cet article est désolant. Soyez plus positif l’essentiel étant la nostalgie.
    Galak une honte? je ne vois pas, le contenu de cet article? certainement. Je vous laisse et retourne picorer un carré de Galak pour me rappeler mon enfance 😉

    • Bonjour Kansaimaster.
      Vous présentez le Galak comme un souvenir d’enfance nostalgique, c’est également le cas de l’auteure qui l’écrit dès la première ligne et sans doute de l’écrasante majorité de son lectorat.
      Cependant, en quoi l’argument d’ancienneté est un critère suffisant pour le dédouaner de la moindre critique ? Pour quelle(s) raison(s) valable l’enfance qu’on a vécu posséderait de facto un pass VIP au filtre de l’esprit critique ?
      Si l’image du frère et de la sœur était “ainsi à l’époque”, quoique elle n’a guère changé que dans une certaine forme de représentation, elle nous était imposée, sans alternative. La personnalité d’un individu se construit par l’accumulation de ses influences et continue à l’influencer une fois adulte : Aux enfants les dessins animés sexistes, aux adultes les points de vue d’une écrasante majorité hétéro cisgenre.
      L’adulte est un enfant qui a grandi, dit-on : Le simple marketing dont vous parlez à toujours fait et fait encore aujourd’hui du sexisme ordinaire un très pertinent sujet d’études sociologiques.
      Enfin, une analyse argumentée et pertinente composée d’une introduction suivie de 3 parties distinctes, vous la balayez d’une misérable pichenette ? Revivez votre enfance avec votre carré de sucrette au “lait” quand vous le désirez, mais apprenez à en revenir quand il est temps 😉

  • DIANE

    Désolée je suis végétalienne, mais là non : Née en 1972 je ne manquais pas un épisode d’Oum le dauphin, seul programme qu’il m’étais permis de regarder vu mon âge. J’ai revu avec délice certains épisodes. Ca n’a rien de nunuche, c’est pour les tout petits. Ca n’a rien de sexiste, il ne faut pas délirer. Et spéciste…très inconsciemment alors. Ca m’a surtout beaucoup fait rêver et éveillé à la notion de nature. Après ce que Galak en a fait, c’est une autre histoire. C’est un joli dessin animé pour bébés, arrêtons de tout stigmatiser par pitié.

  • sous maire de

    ce site c’est de la merde

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer