5 astuces pour militer sans fatigue !

Bien sûr, comme l’avait expliqué l’Elfe, militer c’est engager le dialogue, chercher l’ouverture, s’adapter à l’autre pour essayer de le convaincre de mettre plus d’humanité dans son assiette et sa penderie, c’est aussi brandir une pancarte par temps froid, tenir un stand sans espérer de retour sur investissement immédiat…

Encore plus important, c’est porter des revendications, politiquement.

Mais il y a aussi de petits actes qu’on peut accomplir en plus de tout ça. Qui ne coûtent rien, qui ont un effet durable. Et sont donc un bon complément.

Première technique marketing : être visible, tout le temps, partout. Or, qu’est-ce que nous voulons, sinon convaincre les gens ? Pas d’acheter un shampooing… mais d’épargner les animaux. De connaître, sinon comprendre, la posture abolitionniste.

C’est une chose que mon expérience personnelle m’a apprise : quand je suis arrivé à Toulouse à 17 ans, j’ai vu un peu partout des affiches portant haut les couleurs du végétarisme. Je ne suis pas devenue végétarienne à 17 ans. Mais j’ai su que cela existait, j’ai deviné qu’il y avait une communauté de gens vivant ainsi, et assez convaincus et organisés pour poser ces affiches. Et lorsque j’ai commencé à ressentir un vague dégoût devant la viande de mon assiette, à me questionner, lorsque j’ai eu l’occasion de lire des ouvrages sur le végétarisme, la boucle s’est achevée et tout a fait sens. Je suis devenue végétarienne, puis vegan.

Donc : 5 petits actes utiles à accomplir en plus de militer.

Voir l'ouvrage "Miiter permet de..." de S.Delorme et Insolente Veggie
Voir l’ouvrage “Militer permet de…” de S.Delorme et Insolente Veggie

1) Renommer son réseau wifi pour le baptiser “GO VEGAN”

Ça n’a l’air de rien, mais des dizaines de personnes autour de vous liront ce message en cherchant leur propre réseau, de façon répétée pour certaines d’entre elle. Cela contribue efficacement à nous rendre visibles !

Go Veg

2) Placarder des autocollants militants sur sa voiture, sa porte et sa boîte à lettre

Rien de mieux qu’une voiture pour servir de support à un message dénonçant les atrocités de la production de foie gras, sensibilisant à la cruauté de la fourrure, ou au contraire mettant en valeur la fierté d’être vegan. Ou encore faisant connaître L214. Quand vous circulez en voiture aux quatre coins de votre ville, la garez sur un parking, en quelques années ce sont des centaines ou des milliers de personnes qui auront lu ce que vous teniez à dire. Ou, dans le cas de la boîte à lettre, tous vos voisins.

Autocollants - Boutique L214
Autocollant – Boutique L214

3) Mettre un drapeau ou une bannière sur son balcon

J’en ai eu l’idée en voyant mon voisin arborer éphémèrement un drapeau aux couleurs du Brésil. Pendant la dernière coupe du monde, tous les passants ont su quel pays il soutenait. Nous avons acheté un drapeau Sea Shepherd (cerise sur le gâteau, toute la somme revient à l’association) et l’avons accroché, bien visible.

SShep

4) Trouver une signature automatique à ses mails

Vous savez, c’est ce texte personnalisé automatiquement ajouté au bas de chaque message que vous envoyez.
Souvent, les gens mettent leurs coordonnées.
C’est l’occasion de mettre une citation vegan, ou encore un lien vers le site d’une association de défense animale, un lien vers une vidéo militante (comme par exemple Le discours de plus important de votre vie, de Gary Yourofsky)…

Tous vos interlocuteurs auront ainsi l’occasion d’être sensibilisés à la cause animale.

Signature automatique d'une de mes connaissances.
Signature automatique d’une de mes connaissances.

5) Demander aux commerçants des produits vegans

Quand vous allez acheter votre pain, vous pouvez simplement demander à votre boulanger habituel s’il a des pâtisseries vegans. Certes, nous connaissons déjà la réponse la plus probable… Pour autant, c’est loin d’être inutile. Cela sera sûrement l’occasion de définir ce mot et de le lui faire connaître.
Même chose quand vous allez prendre un café, cela ne coûte rien (à part peut-être 15 secondes de plus au comptoir) de demander du lait de soja ou d’amande. Et de faire savoir, si le commerçant s’étonne, que d’autres le proposent déjà (Starbucks, le café Den à Toulouse…)
La demande peut contribuer à créer l’offre. Ne perdez pas cette occasion d’apporter votre pierre à l’édifice.

Coffee

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j’adore l’archéologie, l’histoire de l’art et la littérature.
Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

  • Nat

    Bonjour, J’ai peut être mal compris la phrase : “de demander une alternative au lait de soja ou d’amande” Il s’agit de demander une alternative au lait de vache je suppose en prenant du “lait” de soja ou d’amande ? Ou on boycotte aussi le lait de soja pour cause de déforestation et culture intensive ? Merci pour cette précision :o) Belle journée

    • Owlol

      Je pense que tu as mal lu, car elle dit bien dans le texte de “demander du lait de soja ou d’amande” -> Donc oui une alternative au lait de vache 🙂
      Par ailleurs, en France, le “lait” de soja est essentiellement en culture bio et fabriqué en France. Cela ne contribue donc pas à la déforestation pour une culture intensive, contrairement au soja utilisé pour nourrir les vaches que les gens mangent…
      En espérant t’avoir éclairé 😉

  • SirDef11

    Maintenant 5 astuces efficaces :

    1. Cesser de sourire aux tortionnaires.
    Une posture “abolitionniste” consiste à ne jamais sourire à ceux qui sont responsables des tortures. Les autres doivent comprendre votre position et comprendre l’importance du sujet. Votre sourire les soulage, ils comprennent par là non pas votre “bonheur d’être innocent”, mais bien votre approbation ; leur cerveau ne se dit pas “tiens, il a l’air tellement heureux que je vais l’imiter”, il se dit plutôt “bah si il sourit, c’est que ce ne doit pas être si grave que ça, et puis moi j’ai faim”. Si vous souriez, juste à côté de camps de torture, et à ceux qui sont responsables de ces tortures, alors vous n’êtes pas à un abolitionniste (puisque vous ne prenez pas le sujet au sérieux, or il est extrêmement sérieux), et vous faites partie intégrante du problème puisque vous tolérez ouvertement les “choix” des autres, leurs choix de causer de la souffrance.

    2. Insister auprès de ses proches et collègues, les culpabiliser en bonne et due forme, sans relâche, quitte à se faire haïr à cause de cette insistance. Trimbaler avec soi des photos de cochons tristes en cage, de veaux en cage, de vaches enchaînées, d’oies et de poules “élevées au sol” qui n’ont même pas de plumes…
    A chaque fois que vous oubliez volontairement de montrer ces images à quelqu’un qui mange, vous l’autorisez à provoquer la torture sans le faire culpabiliser.
    Si vous avez peur de vous faire rejeter à cause de votre insistance, alors vous n’êtes pas un abolitionniste. L’abolitionniste EXIGE l’abolition/l’interdiction immédiatement, son point de vue n’est pas de tolérer les souffrances pendant encore des années et des millénaires.
    – Comprenez que tous ceux qui vous renieront à cause de votre insistance n’ont au fond aucun amour pour vous, on ne peut pas parler d’amour quand vos proches préfèrent le goût de la viande plutôt que de respecter vos sentiments. Et s’ils préfèrent ce goût à votre compagnie, la dernière chose à faire est de leur pardonner, ils se sentiraient alors parfaitement à l’aise et continueront sans jamais méditer au sujet. L’abolitionniste est un ami, le meilleur des amis, mais il est l’ennemi de la souffrance, et il doit le faire savoir, quitte à se faire détester injustement par ceux qui ne comprendront pas son insistance et qui le traiteront de “hitler”.

    3. Insulter de psychopathe et de débile chaque personne s’opposant au veganisme. Sourire à un fermier est l’exact opposé d’une position abolitionniste. Etre poli avec lui ne fera que le réconforter et le soulager, et l’alcool aidant, il vous prendre même pour un ami en repensant à vous… Un fermier doit comprendre que nous le haïrons, que nous serons ses ennemis et que nous le blâmerons sans relâche, jusqu’à ce qu’il se sente extrêmement honteux (après évidemment une crise de colère inévitable), et finisse par libérer ses victimes après s’être demandé si ces animaux ressentent la souffrance, comme on ne cesse de le dire (comme on DOIT ne jamais cesser de leur dire). Les fermiers se sentent encore bien aimés à notre époque, ils sont tout souriants, la vie est belle pour eux, et rien d’étonnant à ça, puisque tous les “vegans” leur sourient aimablement en “respectant leurs choix” !… J’en ai même vu chez “elle descend quatorze” (dans les commentaires facebook sous leur dernière vidéo contre Henaff), qui écrivent : “attention j’ai discuté avec un fermier de mon village, et il se sent attaqué par notre association, il m’a bien expliqué qu’il préférerait retourner aux élevages d’antan, mais qu’il n’avait pas le choix pour pouvoir vivre décemment de son activité ” … donc selon ce genre de personnes, il faudrait donc ne plus jamais montrer d’images de fermes, afin de respecter les sentiments des fermiers qui se sentent attaqués… ouais mais non les gars, si il faut faire attention aux sentiments du tortionnaire AVANT les sentiments de ses victimes, là on pulvérise la logique, se mettre de leur côté est contraire à l’abolition, c’est surtout contraire à la gentillesse.

    4. Très important : Cesser de prendre les vrais abolitionnistes pour des ennemis ! Nom de djeu !!!
    Cesser de les traiter d’idiots partout, cesser de les rejeter avec méchanceté juste parce qu’ils réclament plus d’actions colériques. La colère est une noble émotion, puisqu’elle sert à défendre des victimes ! Et spécialement dans notre cas d’ailleurs.
    Si vous pensez qu’on stoppera cette violence sans la violence, vous rêvez !
    Si vous êtes persuadés qu’un poème et un sourire suffiront à arrêter tous les viols, les excisions, l’esclavage, la torture, l’emprisonnement, et les mariages pédophiles, vous êtes juste de doux rêveurs en plein délire et en plein déni !
    Ces gens sont armés, ces gens ont une personnalité profondément guerrière, les fermiers sont habitués à torturer de leurs mains, et si vous pensez qu’on les fera raisonner par la gentillesse, vous vous foutez le doigt dans l’œil. L’amour se transmettra, mais il se transmettra par les baffes, malheureusement.
    Mais la lâcheté vous pousse à prendre les abolitionnistes en colère pour des ennemis et même des “nuisibles”, comble et paradoxe absolu, j’en ai eu la démonstration des dizaines de fois, les présidents d’associations sont les premiers à insulter et à rejeter les abolitionnistes intègres.
    “Vous” (les pacifistes/les lâches) êtes pourtant très polis avec les fermiers, jamais de colère contre eux, jamais d’insultes, et même quand ils vous insultent et se moquent de vous ouvertement, vous leur faites à peine un peu de sarcasme… mais dès qu’un abolitionniste vous reproche d’être des complices et des lâches, vous lui dites immédiatement que vous le HAISSEZ (authentique), que c’est une MAUVAISE PERSONNE (authentique) qu’il n’a pas de cervelle, qu’il est un “hater” (comble parfait), vous vous persuadez qu’il n’est un gros connard et qu’il vous a insulté pour le plaisir… or il ne vous a pas insulté et il ne hait personne qui ne le mérite pas, et un moralisateur n’a qu’un but : vous éveiller et vous ramener à la réalité, afin de construire ensemble un monde AGRÉABLE pour tous. Et on n’arrivera à rien sans être tous lucides et profondément bienveillants.
    Non, le pacifisme n’a rien d’admirable, je vous prie d’ouvrir votre esprit dès maintenant : Face aux injustices, le pacifisme c’est la lâcheté, c’est de la non-assistance à personne en danger, c’est être complice des injustices.
    Si vous pensez que le pacifisme empêchera les militaires congolais de violer les femmes et les enfants, vous n’êtes que des #!@&#!*#, et l’insulte est faible. Si vous considérez qu’un abolitionniste n’a pas raison de se mettre en colère contre les tortures, eh bien vous ne servez à rien, sinon à promouvoir la torture !
    A chaque fois que vous insultez un abolitionniste en colère, vous approuvez la torture en démontrant de votre côté que : ” Il ne faut pas se mettre en colère POUR SI PEU” !!…
    A chaque fois que vous souriez à un tortionnaire, vous approuvez la torture. A chaque fois que vous dites des bêtises pacifiques du style “un vegan n’est jamais en colère”, vous approuvez toutes les monstruosités du monde, et vous êtes largement responsable de la continuation de ces monstruosités, puisque vous ne vous y opposez pas fermement.

    Et je te prie de gérer tes émotions : l’ennemi, ce n’est pas moi, ni les autres abolitionnistes militants et en colère, je ne suis pas ici pour t’emmerder ni pour te critiquer avec sadisme, au contraire, je te fais savoir qu’il va un jour falloir combattre, en tout cas être présent physiquement pour empêcher les autres de faire du mal en toute impunité. Ne deviens pas un guerrier, mais bien un DÉFENSEUR ! Si nous étions tous des défenseurs, toutes les horreurs du monde auraient déjà disparu depuis bien longtemps…
    Sourire sans combattre ne servira jamais à rien, le but n’est pas de rendre le monde meilleur en 1000 générations, le but est de le faire au plus vite, immédiatement, car tout ça est bien réel, ces animaux sont bel et bien en train d’être torturés en cet instant, tout autour de vous, par ces fermiers qui sont persuadés que les autres animaux ne ressentent pas la douleur.
    Un abolitionniste se doit d’être prêt à combattre un jour, car il y aura des combats, je vous le garantis : dès que le commerce diminuera et rendra pauvre ces fermiers, ils vous attaqueront de face, et si vous ne vous êtes pas préparés mentalement à faire face à cette colère, vous vous écraserez comme des lapins et vous les laisserez recommencer leur propagande mensongère. Rien que les associations du style 269life sont considérées comme “terroristes” aujourd’hui, par la “justice”, rendez-vous compte que la police finira très vite par tous les interner, et qu’ils nécessiteront votre voix pour être libérés ! Si vous ne dites rien pour les défendre, et si en plus vous les insultez, eh bien vous faites partie des tortionnaires et des injustes.

    5. Cesser de se faire des illusions. Le monde ne changera jamais, à moins d’implanter la bienveillance chez les jeunes enfants, qui eux auront enfin le courage d’être des défenseurs, et de militer physiquement contre les tortures.
    Ne vous faites pas d’illusions sur vos amis : tous vos proches qui ne sont pas devenus vegs immédiatement en voyant des images de cages resteront à jamais sur leur position. Leur décision est déjà prise, il n’y a qu’un seul essai, la décision de devenir moral se fait en un instant ou ne se fait jamais, et il suffit d’en remanger une seule petite bouchée pour dédramatiser à jamais. Et vous voulez savoir pourquoi ils ne vous ont pas pris au sérieux ? Votre sourire.
    – Si tu es abolitionniste, cesse de te faire des illusions sur ton propre camp : 95 vegans sur 100 continuent d’en manger de temps en temps (et ne correspondent donc pas à la définition de “vegan”), il est logique qu’ensuite ils disent “mangez ce que vous voulez, chacun ses choix” en oubliant complètement les tortures qui se déroulent juste à côté de chez eux.
    Devenir veg et moral, ce n’est pas une décision égoïste (juste pour ne plus se sentir coupable à titre personnel), c’est uniquement par empathie envers les les victimes qu’on devient veg, c’est en comprenant profondément leur douleur. Sinon, on continue, et on fait partie intégrante du problème… On m’a parlé de “freegans” il y a quelques jours, j’ai rarement entendu quelque chose d’aussi stupide : si on leur offre le repas, alors ces “vegans” mangent comme si de rien n’était… ils pensent que si ce sont les autres qui paient la bouffe, alors ils ne sont pas responsables… Les fermiers sont probablement plus intelligents qu’eux, sans exagérer.
    – Cesser de faire des illusions donc, car la plupart des adultes ont une éducation, des connaissances, et une personnalité qui les tiendra à jamais éloignés du veganisme et même radicalement opposés à lui. Chasseurs, pêcheurs, cuisiniers, fermiers, ainsi que toute leur famille et tous leurs amis, tous seront prêts à combattre à mort pour défendre leur ami et leur métier adoré.
    – 500 000 fermes rien qu’en France (fois 4 employés en moyenne, à vue d’oeil de mon petit doigt), 1 million de chasseurs (dont seulement 8% de fermiers), 1,5 million de pêcheurs, des bouchers et des cuisiniers par millions. Vous n’aurez jamais aucun impact sur leurs familles nombreuses, surtout sans exprimer vos opinions avec colère et intégrité, vos autocollants et vos marches inutiles les feront tout au plus ricaner.
    Tous ceux qui ont éprouvé de la fierté à exploser/empoisonner/pulvériser des insectes refuseront à jamais le veganisme, il n’y a pas de miracle, la bienveillance et l’anti-sadisme, ça se transmet par l’éducation.
    Sans compter les amoureux du cuir, les amoureux de la violence/du sadisme, et tous ceux qui ont grandi avec la fierté de “devenir plus fort” à chaque bouchée de viande…
    Il y a eu 1 million de personnes pour manifester illégalement contre les mariages homos, 1 million de personnes ont exprimé leur opposition contre l’AMOUR, rendez-vous compte. A côté, rendez-vous compte que les “vegans” n’osent jamais militer devant une ferme (là où se déroule 99% des tortures), ni dans les magasins, ni dans les boucheries, ni même dans la rue tout bêtement, histoire de montrer leur détermination au monde.

    Militer découle de militaire. Militer c’est combattre. Militer ce n’est pas aller dans des “manifestations” organisée pour parler à quelques passants adultes qui n’en ont rien à fiche. D’ailleurs dès l’instant où c’est organisé et légal, ce n’est pas une “manifestation militante”, c’est juste un événement, exquiouse mon arrogance…

    Conseil 6, en bonus, et c’est le plus important :
    Chaque jour, des milliers d’enfants reçoivent l’enseignement du sadisme, on leur enseigne à l’école que la viande est vitale, que les végétariens sont débiles et faibles et doivent prendre des médicaments, que le lait est nécessaire aux os, que la viande rend fort et musclé, et ils les forcent à avaler plusieurs ingrédients qui proviennent de la torture, même tous ceux qui ont la volonté de devenir végétarien sont très vite blâmés et rappelés à l’ordre… et à partir d’un certain âge (10-11 ans) c’est déjà trop tard, ces connaissances et ces habitudes feront partie intégrante de leur personnalité, pour toujours, ils refuseront à jamais de s’en séparer, et se battront fermement pour justifier leur personnalité.
    – Il n’y a aucune manifestation qui arrivera à la cheville d’une manifestation pour atteindre les écoles. A chaque fois que vous niez cette idée (pourtant pacifiste et non-violente) qu’il faut absolument se réunir et aller manifester dans les écoles pour démentir les stupidités qu’on leur enseigne, eh bien vous faites partie du problème. Ce genre d’action est déjà trop dangereuse pour la plupart des vegans, pourtant tout le problème commence à l’école, il est inutile de manifester ailleurs chez des adultes déjà formés et bornés. Militer serait au minimum cela : se réunir/former un grand groupe intègre, et insister sur notre santé dans les école et sur le DROIT de chaque enfant à devenir veg s’il le souhaite ( “personne n’a le droit de lui interdire”), quitte à provoquer une légère confrontation s’il le faut vraiment, car il est temps d’éduquer ces enseignants, qui pour l’instant n’ont aucune idée du nombre de vegs en excellente santé, et du nombre d’études scientifiques qui ont démontré que le veganisme était parfaitement sain…

    Mais votre but semble de rester paisible jusqu’à votre mort, de sourire chaque jour en faisant semblant de rien (sauf 1% du temps, en pleurant en cachette, en collant des auto-collants, ou en distribuant des tracts inefficaces), et vous vous mentirez chaque jour, en vous persuadant que les choses vont s’améliorer grâce au pacifisme, tandis que chaque jour il y a plus de nouveaux fermiers et bouchers que de nouveaux vegans, que les forêts continuent d’être rasées, et que les viols, les guerres, les excisions, et les dictatures prospèrent…
    Le pacifisme c’est la lâcheté, c’est de la non-assistance à personne en danger, j’insiste, il va falloir commencer à donner des baffes pour imposer le MORALISME, et non pas seulement le “veganisme” absurde. Car être vegan ne guérira pas l’humanité, seule la gentillesse/le moralisme cultivera le bien-être et la bienveillance chez les humains. Tant que vous resterez méchants dans l’âme, par exemple en rejetant les grognons esseulés, en vous moquant à tout va, en utilisant la médisance et le dédain avec fierté, eh bien votre “veganisme” ne servira à rien, il n’améliorera pas grand chose, et certainement pas le bien-être de l’humanité. Les autres nous reprochent de ne pas nous occuper des malheurs humains et de nous focaliser sur les animaux, eh bien il faut leur montrer que notre but est d’améliorer l’ensemble, justement, nous sommes des personnes morales, et toutes les injustices et toutes les souffrances nous sont insupportables. En ce qui concerne le veganisme, il y a des personnes réellement déprimées à cause des fermes et des tortures qui y sont commises, il faut respecter leurs émotions, tout comme il faut respecter le fait qu’un religieux (ou autre personne morale) soit réellement déprimé en voyant des enfants battus. Le but est de construire une civilisation agréable, qui convienne à tout le monde, dans laquelle il n’est pas possible d’être révolté contre quoi que ce soit, puisqu’ aucune souffrance n’y sera commise volontairement.

    Mais j’ai l’habitude d’être insulté, donc toi probablement pas comprendre, tu ricanes pour te soulager j’imagine, tu me prends pour un demeuré et même pour un ennemi, j’ai l’habitude t’inquiète, je suis un demeuré sans intelligence, tandis que tu ne connais ni les chiffres de l’excision (chaque jour 10 000 fillettes africaines se font arracher le clitoris), de mariages pédophiles (chaque jour 25 000 fillettes sont mariées, souvent à des adultes et violées), d’esclavage (pfff, incalculable, rien que 2 millions en Mauritanie), du nombre de fermiers tortionnaires (200 millions au bas mot) et de chasseurs (incalculable), toujours persuadé que tout va bien, que ça ne te concerne pas, et que ton sourire guérira tous les maux… J’étais comme vous… mais on ne guérira pas le monde sans colère, je vous le garantis ! Les humains ont besoin de se sentir dans un groupe soudé, intègre, et en colère ; car c’est cette colère qui les fait résonner et raisonner, prenez exemple sur les idoles politiques qui rameutent des millions de personnes juste en crachant leur colère dans un micro, et surtout, ne pensez pas qu’un Gandhi ou un Martin Luther ait réussi à réunir le peuple sans se mettre en colère. Il faut s’exprimer, GUEULER notre indignation, sinon personne ne nous prendra jamais au sérieux, et rien ne changera jamais. Qui a raison, celui qui crie sur un fermier, ou le pauvre fermier qui prétendra être une victime ?
    A première vue c’est lui la victime, mais n’importe qui avec 2 millions de neurones fonctionnels comprendra vite pourquoi quelqu’un a crié sur lui. Et c’est de cette façon qu’on démarre une petite révolution passive, en provoquant une réflexion intellectuelle, en faisant “résonner les neurones miroirs” pour aboutir à un raisonnement personnel et profond.

    Et il faut guérir tous les autres maux, j’insiste, toutes les violences et tous les sentiments désagréables du monde. Et si vous ne souhaitez pas guérir tous ces autres maux comme l’esclavage et l’oppression, ne vous considérez même pas comme des gentils, vous en êtes à l’opposé.
    Mais vous me prenez moi pour un ennemi, c’est fou mais systématique, il est beaucoup plus agréable de se sentir du côté du plus grand nombre, et il est beaucoup moins désagréable de ne jamais combattre pour la justice, de ne jamais se fâcher, de se dire que “tout va bien et tout va s’arranger, il suffit de sourire, inutile de se mettre en colère”. Peace and love, paix et amour juste à côté des camps de torture…

    Pensez à penser sur le sujet, sans exprimer immédiatement votre indignation mal tournée. Pensez plus, on pansera le monde UNIQUEMENT si on est réunis et INTÈGRES. Mais soyez sûr qu’on n’interdira pas cette corrida, ni ces humiliations écolières, ni ces dictatures et ni ces putains d’excisions uniquement grâce au saint pacifisme et aux poésies. Il va falloir froncer les sourcils, au minimum.

    Un vrai abolitionniste.

    • Brun

      Excellent !
      (A part l’expression spéciste “vous vous écraserez comme des lapins”).

    • Balika

      Après le “bon” chasseur et le “mauvais” chasseur … le “vrai” abolitionniste.

      Le coup de “soit vous cassez tout, vous insultez tout le monde, soit vous faites partie du problème et vous êtes avec les carnistes” ça me rappelle le discours de Bush après le 11 septembre 2001 : “Soit vous êtes avec l’Amérique contre le terrorisme, soit vous êtes avec les terroristes”, sophisme basique :
      – si vous n’envoyez pas du riz toutes les semaines au Sahel, vous êtes pour la famine
      – si vous n’aimez pas le chocolat, vous aimez la vanille
      – si vous ne votez pas Macron, vous êtes pour Marine
      – si vous ne cassez pas une vitrine de boucherie par semaine, vous êtes pour la viande
      – etc

      “Culpabiliser”, “insulter” ses proches, ses collègues, les mangeurs de viande, autant dire “quasiment tout le monde” … alors qu’on est moins de 1% de la population ? Peut-être que quand on est 51% de la population à défendre une cause, ça peut marcher pour achever le boulot (et encore). En dessous, on passe juste pour un marginal fou furieux, n’est-ce pas ?

      J’avais un copain qui militait pour une “vraie démocratie”, avec tirage au sort des élus (lire Etienne Chouard). Il tenait exactement le même type de discours que SirDef11 : “révoltons-nous maintenant”, “vous êtes tous des lâches”, “ce que vous faites ne sert à rien”, “il faut insulter les élus dans la rue”, “si vous n’êtes pas contre eux, vous êtes avec eux”, etc. Il a fait des élections en même temps que les “vraies” élections municipales, ils étaient 3 … ensuite, il a voulu prendre le problème à la racine et essayé d’infiltrer le milieu scolaire pour militer pour la déscolarisation. Il a été embarqué par la police. Ensuite, il a pourrit l’ambiance d’une asso (dépendant de la mairie pour un local) en sous-entendant qu’on était des collabos. Personne ne peut plus le supporter. Résultat : l’an dernier, il a été publié dans le magazine “Nexus” sur le sujet de la déscolarisation, à côté du type de “Regenere.org” (qui a fait une video anti-végane), des articles sur les OVNI, le moteur à mouvement perpétuel et la télépathie avec les chats. Genre : y’a pas mieux au monde pour se décrédibiliser et se cramer médiatiquement. Etienne Chouard, un de ses maîtres à penser, a fini par faire de même en flirtant avec le FN …

      A trop jouer les “vrais”, les héros, à mépriser ses alliés, on finit tout seul et on se retrouve à faire n’importe quoi, avec n’importe qui, à péter les plombs, à se lancer seul dans une action héroïque.

      Les héros sont toujours sacrifiés, ils ouvrent la voie.

    • SirDef11

      Un(e) certain(e) Balika a répondu quelque chose à mes 5 astuces, c’était tellement méchant et illogique qu’il a sans doute supprimé son commentaire lui-même. Le voici, ainsi que ma réponse (très très intéressante ^^) pour celui que ça intéresse, ceux qui souhaitent améliorer le monde :

      Balika : 1h du mat :
      Après le “bon” chasseur et le “mauvais” chasseur … le “vrai” abolitionniste.

      Le coup de “soit vous cassez tout, vous insultez tout le monde, soit vous faites partie du problème et vous êtes avec les carnistes” ça me rappelle le discours de Bush après le 11 septembre 2001 : “Soit vous êtes avec l’Amérique contre le terrorisme, soit vous êtes avec les terroristes”, sophisme basique :
      – si vous n’envoyez pas du riz toutes les semaines au Sahel, vous êtes pour la famine
      – si vous n’aimez pas le chocolat, vous aimez la vanille
      – si vous ne votez pas Macron, vous êtes pour Marine
      – si vous ne cassez pas une vitrine de boucherie par semaine, vous êtes pour la viande
      – etc

      “Culpabiliser”, “insulter” ses proches, ses collègues, les mangeurs de viande, autant dire “quasiment tout le monde” … alors qu’on est moins de 1% de la population ? Peut-être que quand on est 51% de la population à défendre une cause, ça peut marcher pour achever le boulot (et encore). En dessous, on passe juste pour un marginal fou furieux, n’est-ce pas ?

      J’avais un copain qui militait pour une “vraie démocratie”, avec tirage au sort des élus (lire Etienne Chouard). Il tenait exactement le même type de discours que SirDef11 : “révoltons-nous maintenant”, “vous êtes tous des lâches”, “ce que vous faites ne sert à rien”, “il faut insulter les élus dans la rue”, “si vous n’êtes pas contre eux, vous êtes avec eux”, etc. Il a fait des élections en même temps que les “vraies” élections municipales, ils étaient 3 … ensuite, il a voulu prendre le problème à la racine et essayé d’infiltrer le milieu scolaire pour militer pour la déscolarisation. Il a été embarqué par la police. Ensuite, il a pourrit l’ambiance d’une asso (dépendant de la mairie pour un local) en sous-entendant qu’on était des collabos. Personne ne peut plus le supporter. Résultat : l’an dernier, il a été publié dans le magazine “Nexus” sur le sujet de la déscolarisation, à côté du type de “Regenere.org” (qui a fait une video anti-végane), des articles sur les OVNI, le moteur à mouvement perpétuel et la télépathie avec les chats. Genre : y’a pas mieux au monde pour se décrédibiliser et se cramer médiatiquement. Etienne Chouard, un de ses maîtres à penser, a fini par faire de même en flirtant avec le FN …

      A trop jouer les “vrais”, les héros, à mépriser ses alliés, on finit tout seul et on se retrouve à faire n’importe quoi, avec n’importe qui, à péter les plombs, à se lancer seul dans une action héroïque.

      Les héros sont toujours sacrifiés, ils ouvrent la voie.

      Ensuite ma réponse en bonne et due forme :

      SirDef11, 4h30 du mat, après 1h30 à 2 heures d’écriture :

      Eh oui, il y a les lucides et les auto-justificateurs. Le fait est qu’on devrait prendre les armes pour défendre ces femmes congolaises violées et toutes ces filles africaines excisées, mais évidemment : “on se ferait embarquer par la police” tandis que tous les autres lâches nous laisseraient y croupir, tout en les insultant de “super héros détestables”, avec le comportement de “bons collabos” comme disent tes amis.
      Le discours que tu déteste est le seul à tenir, nous ne sommes pas dans un rêve mon petit gars/petite puce, nous devrions déjà tous nous réunir en un groupe soudé et honnête, et montrer à tout le monde que nous haïssons ces tortionnaires (et que nous souhaitons leur trouver autre chose à faire au plus vite, car ils sont persuadés qu’on en veut à leur argent comme ils sont là).
      Il faut réagir et en groupe, car le malheur de ces animaux nous terrifie, nous ruine le moral, il est impossible de vivre dans la joie juste à côté de camps de tortures, pas quand on a un cerveau fonctionnel. Vous n’êtes même pas capables de le faire comprendre à vos amis, votre cerveau préfère se dire que “toutes les fermes ne sont pas pareilles” et vous finissez par vous persuader que le fermier de votre village est très respectueux… En vrai vous ignorez le nombre de fermes tout autour de vous, et vous préférez l’ignorer même si on vous donne le chiffre directement…
      Si nous sommes bien 1% comme tu dis, eh bien c’est ÉNORME, c’est 700 000 français mon petit gars, 700 000 contre 2 millions de fermiers environ.
      Crois-moi qu’avec 700 000 personnes soudées qui râleraient contre ces tortures (avec de belles grimaces de colère), énormément du reste du peuple se joindraient à nous ! Car c’est ce qu’ils attendent au fond : se sentir exister, faire partie des justes et des héros ; le tout est de transmettre cette assurance de la cohésion, accompagnée de cette colère légitime et nécessaire, cette indignation profonde, et au final c’est ce peuple uni qui fera changer les lois pour enfin interdire ces cages.
      Mais sur ce petit pourcent dont tu parles, il n’y en a qu’un millième capable de se comporter avec logique, en montrant son désaccord à ses proches par exemple, ce qui est la moindre des put1 de choses quand on a vu à quoi ressemble les fermes !
      Tant qu’ils ne ressentiront pas la pression de 700 000 personnes sur eux, il n’y a aucune chance pour que ces fermiers se remettent en question, et il y aura chaque jour toujours plus de nouveaux fermiers que de nouveaux végés/personnes morales, car c’est un métier facile qui rapporte, d’autant plus facile quand on ne se sent pas détesté.
      Il faut montrer cette cohésion et cette colère, tout comme il faut le faire contre les militaires oppresseurs, ils doivent se sentir eux-même oppressés et en danger, et répondre à leur violence par la violence, car c’est ainsi que fonctionne notre univers, se laisser faire façon Gandhi ne fonctionne que lorsqu’on est 100 contre 1, et encore…
      Bien sûr qu’il faut exprimer cette colère, et prendre une position ferme (ferme contre les fermes), qui sont des camps de tortures par définitions !
      Mais vous tous, vous continuez de sourire comme si de rien n’était, juste à côté de ces camps de tortures pire que ceux des nazis allemands.
      Et toi, coco, tu viens me critiquer moi, de vous demander de réagir face à ça ? Bien sûr qu’il faut montrer son indignation, le sujet est beaucoup trop important pour faire semblant de rien et vivre paisiblement, ils existent bel et bien et sont bel et bien torturés ! JE TE LE JURE, ILS EXISTENT ! Et je te jure qu’on peut les sauver, si on s’y met tous ensemble !
      Si tu as peur de “passer pour un fou”, alors ne dis jamais rien, car peu importe la profondeur de ta pensée, il y aura toujours un abruti pour te prendre pour un attardé.
      Le but ce n’est pas de se faire aimer par les autres en attendant qu’ils nous imitent (car cela n’arrivera jamais), ce qu’il faut faire c’est montrer notre indignation et répéter que ces animaux souffrent exactement comme nous souffririons à leur place, et à force de le répéter, les autres y réfléchiront plus et se sentiront de plus en plus concernés, et cesseront de se mentir après seulement quelques pensées honnêtes.
      La technique de Bush a fonctionné comme tu peux le voir : il a répété le mot “terroriste” 50 fois en 2 semaines, et voilà que le monde entier est dans un état de panique depuis 16 ans. Répéter la vérité est absolument nécessaire, même lorsque ceux qui l’entendent réagissent comme des crétins (en se mettant en colère pour essayer de nier cette réalité), et c’est à force de l’entendre qu’ils seront forcés d’y réfléchir, et de se calquer sur les autres, car tel est le comportement des primates que nous sommes : nous imitons, pour nous sentir acceptés et adaptés socialement, pour nous sentir “comme les autres”.
      Tu es en plein rêve là, on ne sait pas ce que tu attends, je ne sais pas ce que vous attendez tous, sinon de mourir paisiblement sans n’avoir jamais rien fait changer. En souriant, à quoi tu sers, sinon à dédramatiser ce putain de drame, et à déculpabiliser les gens qui ne ressentiront jamais l’importance du sujet via ton sourire ? Comment crois-tu que l’esclavage a été aboli, en souriant paisiblement ?

      A trop jouer les critiques et en dénigrant les révolutionnaires, on se ridiculise, et on fait partie du problème. Me comparer à Bush maintenant, et faire des comparaisons grotesques de petit enfant jusqu’au sketch des inconnus qui représentent les plus débiles des débiles, brmblblblbl, encore un mou de 90 points… tu n’as strictement rien compris à mes paroles, c’est stupéfiant… Je n’aimerais pas te dénigrer plus encore, donc disons que tu n’as pas lu mes phrases, tu les as juste survolées en les traduisant à ta manière, et tu ferais mieux de les relire attentivement si tu en es capable, si l’agacement n’a pas pris possession de ton sens de la logique… A voir comment tu traduis mes paroles et en exprimant aussi vulgairement ton mépris et ta condescendance, je me demande si tu serais capable de vivre paisiblement en respectant ton entourage toi, j’en doute.
      N’était-ce pas clair, dans mon texte, que je demande la réunion dans un but bienveillant ? Si tu me compares à un vulgaire politicien ou un ufologue (et carrément à un tyran et à un “bon chasseur”), ouais mais on retourne la logique et on la piétine avec des crampons là : le sujet de la souffrance est infiniment plus important qu’une lutte de pouvoir.
      “Sophismes basiques” qu’il me dit, avec 30 ans et 40 points de moins que l’autre :S

      Le problème intemporel, c’est que les lâchistes/pacifistes (que nous sommes tous naturellement) préfèrent toujours rejeter les marginaux, et faire du sarcasme sur eux pour rejeter leurs idées, c’est une pirouette émotionnelle de base : “puisque l’autre nous parait ridicule, alors ses idées sont ridicules également”, Friedrich a dit “plus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler”, eh bien c’est un comportement intemporel, et le film “homo erectus” est dans le vrai, c’est ainsi qu’a toujours fonctionné l’humanité. Et ces marginaux rejetés finissent fatalement par se mettre en colère, comme n’importe quel primate se met en colère et devient agressif quand il est ostracisé par son ancien clan. Il n’a pas le choix.
      Arrête de vouloir justifier ta lâcheté, ces révolutionnaires ne sont pas “insupportables”, c’est juste vous qui les trouvez insupportables à cause de leur insistance, c’est l’état d’esprit naturellement lâche du primate qui nous pousse à les détester, par le comportement qu’on peut appeler “le rejet du marginal” et qui est commun à tous les primates, voire tous les mammifères. La peur de se sentir différent, et la peur d’agir contre les injustices évidentes, nous poussent à dire et penser n’importe quoi pour nous soulager.
      – Enfin, les révolutionnaires, on les déteste d’office à la base, mais seulement jusqu’à ce qu’on comprenne de quoi ils parlent ; et qu’on comprenne en même temps que le monde est entre nos mains, ce n’est pas un jeu, et qu’il est de notre responsabilité d’améliorer le futur de l’humanité, ainsi que de sauver chaque être de la souffrance dans la limite du possible. Et ce, pour des raisons tout aussi primitives que les émotions, bien sûr : car si je souhaite la libération de tous les prisonniers, et la tranquillité de toutes les femmes qui sont actuellement violées, c’est bien pour l’empathie que je ressens pour eux, une émotion de primate comme les autres.

      Vous devriez tous m’écouter, mais vos émotions vous poussent à me haïr, à simplement faire du sarcasme en vous pensant supérieur. Et vous me haïssez non pas parce que je suis détestable, mais bien parce que vous ressentez le DANGER à chaque fois que je vous rappelle que ce drame est le pire de toute l’histoire et qu’il faut absolument agir : il n’y a jamais eu autant de souffrances causées, autant de folie et de désespoir, et vous vous comportez comme si ces animaux avaient la belle vie dans ces cages puantes de l’enfer ! Et si on continue nos comportements lâchistes, à même refuser de parler dans les festivals hippies dès que les fermiers nous menacent, eh bien ces tortures continueront pendant encore des millénaires !!!

      Autrefois les guerres civiles n’aboutissaient à aucune punition, les vainqueurs étaient des héros et point final, mais aujourd’hui c’est différent : si nous parlons en public contre les fermiers et leurs pratiques ignobles pour éloigner le peuple de leur commerce, ils ne pourront pas nous massacrer sans représailles, la peur de la prison va vite les calmer. Et dans l’absolu : si nous allions libérer les animaux par la force mais sans arme, et que les fermiers en massacraient quelques uns d’entre nous, alors l’opinion publique se retournerait (très probablement) contre eux. Les gens sont stupides et méchants, mais tout de même pas au point de prendre des libérateurs d’animaux pour des terroristes, enfin je pense… Mais encore faudrait-il plus de 50 courageux pour faire l’essai, mais il n’y en a pas 50 actuellement, et je vous propose de le devenir.

      Je ne souhaite pas être un héro solitaire, et c’est plutôt moi et les autres abolitionnistes qui sommes méprisés et ostracisés (eh là oh, n’inverse pas les rôles), et je vous demande justement de réagir et de nous unir, de montrer de plus en plus fort votre indignation pour ces actes indignes, car c’est ensemble qu’on lancera une petite révolution intellectuelle ; il faut pour ça prendre la parole sans s’arrêter, répéter encore et encore que ces animaux ressentent la même chose que nous et qu’ils sont tous coincés dans un emplacement TERRIFIANT, une cage ou un enclos c’est pareil, ils sont dans la même situation que “Julie et Mélissa”, sans exagérer.
      – Et il faut atteindre ces foutues écoles, là où les enfants sont en actuellement formés CONTRE le veganisme et contre la morale. Inutile de te moquer de cette idée, c’est la seule solution intelligente pour propager la bienveillance et le veganisme.
      Les esclaves étaient vus comme des choses sans émotions, il suffit de le dire à l’enfant pour qu’il s’y tienne, et qu’il devienne un adulte dont la personnalité est basée sur cette information. C’est dans l’enfance que la vérité s’inscrit, il suffit pourtant de quelques personnes qui répètent le même discours (tel : “ils ressentent la même chose que nous”), et n’importe quel cerveau finit par comprendre une vérité, en l’inscrivant dans sa mémoire et qui sera la base de nombreuses pensées futures et de sa personnalité.

      Mais évidemment, dans un premier temps, il y aura des emprisonnements, et beaucoup, surtout si vous ne protégez pas les activistes abolitionnistes qui essaient de parler publiquement. Si par contre nous sommes 700 000 à crier haut et fort cette revendication, il n’y a pas assez de policiers et pas assez de prisons pour tous nous enfermer, et il faudra libérer les nôtre par la force !
      Le monde n’est pas un jeu dans lequel les règles ne changent jamais, tu es encore dans cet état d’esprit Balika, celui d’un enfant qui a peur des punitions et des blâmes de la part de ses “maîtres”, et qui a peur de se faire détester, même quand il s’agit de sauver les autres du malheur, même en étant parfaitement juste et bienfaiteur.
      Ce n’est pas un jeu, c’est extrêmement important, ne vous fiez pas à vos émotions qui vous poussent à vous mentir et à dédramatiser, c’est à nous de prendre la direction du monde, sinon les salopards garderont cette maîtrise et continueront de le détruire ! Sapristi de merde, AMEN !
      Pour les animaux, faites-vous détester à force d’insister sur vos proches, ils comprendront leurs erreurs seulement lorsqu’ils verront plusieurs expressions faciales colériques, et je vous prie sincèrement de retenir l’évidence suivante : un coupable ne se sent jamais coupable tant qu’on ne le regarde pas avec un regard accusateur !
      TROP COMPLEXE tout ça ! J’ai des centaines d’analyses intelligentes à transmettre, et des actions non-violentes très efficaces (si nous arrivions à nous soutenir entre vegs et à maintenir une position ferme contre les fermes) ; mais encore faut-il être capable de réceptionner ces analyses sans les déformer, et je ne suis pas sûr qu’il y en ait beaucoup de capables, malheureusement…

      • Vous en êtes à vous inventer des amis, Sirdef11 ?
        Vous devriez sérieusement reconsidérer ma proposition de vous remettre un peu en question.

        • SirDef11

          Ah donc tu ne me crois pas ? Mais on atteint les limites de la stupidité ici. Encore le même regardez, le même débile profond qui se pense Tellement supérieur, alors qu’il en est encore au stade adolescent de la pensée.
          C’est à toi de te remettre en question, petit idiot, tu es en train de nous diviser avec ta méchanceté. C’est sans doute ton but._
          Il n’a rien de mieux à faire que de venir emmerder les autres, et il n’a jamais rien à dire d’intelligent. Pitoyable.

          • Sirdef11, pour la dernière fois :

            Je veux vraiment communiquer avec vous. Je veux avoir une discussion. Vous semblez avoir des chose intéressante à dire, j’ai réellement très envie d’en discuter sérieusement avec vous, pour de vrai. Le véganisme m’intéresse au plus haut point et votre point de vue militant a énormément de choses à m’apprendre. Je veux très sincèrement vous lire, échanger et vous comprendre, vous et votre vision du véganisme.

            C’est votre méthode de communication qui me dérange. Une posture de passif/agressif à peine dissimulée doublée d’invectives gratuites et d’attaques ad-hominem dont je ne vous ai pourtant jamais tenu la moindre rigueur. Avouez que c’est étonnant de la part de quelqu’un qui se revendique d’une maturité au final tout simplement inexistante.

            Pour la dernière fois donc, je vous propose d’avoir une discussion.

            D-I-S-C-U-S-S-I-O-N

            Mais pour celle-ci, nous devrons suivre certaines règles, tous les deux :

            -Chacun envisage la possibilité de devoir changer d’avis.

            -La courtoisie élémentaire est de rigueur.

            -Si l’un des arguments se révèle fallacieux, son auteur cesse de l’utiliser dans cette discussion ou une autre à l’avenir.

            -Nous respectons tous deux les bases de la logique méthodique : On ne retient que l’hypothèse dont les preuves sont les plus convaincantes, la charge de la preuve incombe à celui qui avance un fait, nous devons fournir des sources à chaque affirmation que nous formulons, nous vérifierons que ces sources répondent bien à l’affirmation, nous ne passerons pas à un nouvel argument avant d’avoir fini l’évaluation du précédent etc…

            C’est tout, rien d’autre ne sera demandé.

            Une discussion est un dialogue entre deux personnes qui sont toutes deux prêtes à changer d’avis si les arguments de l’autre sont convaincants. Il n’y a aucun intérêt si l’un des intervenants à seulement l’intention de faire valoir son point de vue sans lire ni évaluer objectivement les arguments de l’autre.

            Je vous pose donc cette question, et ce sera la dernière fois que je vous le proposerai : Souhaitez-vous que l’on discute tous deux ?

          • Balika

            CNV … peut-être que ça peut marcher.

            Malheureusement, je crains que nous ne soyons que des asticots rampants, “vulgaires, lâches, idiots, méchants, stupides” face à la toute puissance et l’intelligence ultime de ce détenteur de la vérité absolue concernant le militantisme.

            L’article présentait pourtant des choses simples à faire, pour commencer. Tout nouveau défenseur des animaux n’a pas forcément envie d’aller agresser verbalement un éleveur ou de bloquer un abattoir. Il/elle a une vie aussi et n’a pas forcément envie de se retrouver en prison pour une action de quelques heures.

            La colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance et à la solitude. N’est-ce pas, SirDef11 ?

            Retourne ta colère contre les actions de tes “ennemis” et pas contre tes camarades … camarade !

          • SirDef11

            Ecoute toi, je t’ai répondu en bonne et due forme. Ce n’est pas moi qui vous attaque, c’est toi qui le fait.
            “La colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance et à la solitude.” , ptin j’aurai beau en écrire 1000 phrases irréfutables, tu continueras de réfléchir de cette façon… Tu es incapable de lire. Sans doute viens-tu de te réveiller, mais moi ça fait 13 ans là, et je t’assure que rien ne s’est amélioré depuis, seule la colère pourra éradiquer les malheurs du monde, n’as-tu pas lu la moindre de mes phrases ? C’est toi qui te met en colère contre moi, mais relis toi sapristi, tu me compare à “un bon chasseur” du sketche des inconnus, n’est-ce pas insultant ? Alors que mes “6 astuces” sont des réflexions profondes, bien bien bien plus profondes que tu ne l’imagines ! RAAAAAh mais je parle à des enfants !

          • SirDef11

            Oui mais attends petit gars, car tu es un petit gars : si je te montre les seuls commentaires que j’ai reçu de toi, ils sont tous d’une vulgarité et d’une provocation insupportables. Ne t’étonne pas de recevoir de l’humiliation en retour.
            Tu me dis toi-même : “Il n’y a aucun intérêt si l’un des intervenants à seulement l’intention de faire valoir son point de vue sans lire ni évaluer objectivement les arguments de l’autre.” , as-tu donné le moindre argument contre les miens ? Je n’ai reçu que des insultes, de vaillantes réflexions dédaigneuses qui te donnent l’impression d’être en position de force, et des “vous en êtes à vous inventer des amis”.
            Je suis d’accord pour discuter, mais encore faudrait-il que tu puisse reprendre point par point mes “solutions miracles” pour les détruire, et je serai effectivement le tout premier à t’écouter.
            Tu sembles vouloir réfléchir certes, mais tu es encore au stade de vouloir justifier tes actes plutôt que de les critiquer. Tu me propose de me remettre en question, mais en dépit de ton doute, il y a dans ma petite tête un savoir et surtout un temps de réflexion bien plus grands que la plupart des écrivains.
            Oh et en passant : je te tutoie, c’est plus poli. De mon point de vue, le vouvoiement n’est utilisé que lorsqu’on souhaite rester bien à l’écart de l’autre, lorsqu’on lui parle avec dédain, avec le sentiment “on n’a pas gardé les cochons ensemble”, ce qui ne peut qu’être vrai dans notre cas effectivement ^^

            J’ai bien lu le lien que tu m’avais envoyé, et je te le redis : ce sont des enfantillages. Une discussion intelligente n’a pas besoin d’une trop grande politesse, il y a une certaine retenue à respecter (ce que tu ne fais pas encore).
            Si tu souhaites des sources, je te conseille de lire chaque psychologue ayant écrit jusqu’ici, ce qui serait un travail faramineux et impossible. Fais-moi confiance lorsque je parle de psychologie : chacune de mes phrases un peu mal formulées (car j’écris en toute vitesse) peut faire l’objet d’un chapitre de 10 pages en psychologie, ce que j’ai à dire est autrement plus logique que ce que les plus adorés des psychologues ont écrit (de mon point de vue évidemment, mais avec humilité). Ce qu’ils ont écrit a plu au peuple, mais ils ont systématiquement oublié de rappeler sans cesse que nous sommes des primates, et que nos comportements sont quasiment identiques à ceux des chimpanzés et des macaques, peu importe le vocabulaire incorporé dans notre mémoire, nos réactions seront toujours le fruit de nos émotions les plus basiques.
            Et après avoir (looooooonguement) médité sur ces comportements ridicules, certaines évidences finissent par nous sauter aux yeux, par exemples :
            – nous avons tous une mémoire défaillante (excepté Nikola Tesla), c’est un immense problème.
            – nous ne sommes pas capables de comprendre en une seule écoute/lecture ce que les autres ont à dire, car nous ne lisons finalement que ce qui nous plait et ce que nous savions déjà ; d’ailleurs bien souvent nous lisons notre propre phrase et non la sienne (ce que Balika a fait, et il existe bien lolol).
            – nous sommes des singes, et les singes sont des saloperies à peine capables de vivre en groupe, et ils n’en sont capables que lorsque leur survie en dépend ; leurs comportements sont exactement ceux de nos enfants : ils se montent dessus, ils s’humilient, le rapport de force est systématique pour déterminer une sorte de “chef”, c’est ancré en nous. Le gros problème, c’est que le dominant devient fatalement un sadique, et que le dominé ressent une honte extrême, une honte tellement puissante qu’il préfère se mentir. Tu n’es pas forcé de me croire en deux phrases, il te faudrait sans doute un livre entier pour commencer à comprendre, mais je te conseille de me faire confiance sur ce point : tous les malheurs de l’humanité découlent de ce rapport de force, de ces comportements humiliants de domination et de soumission. Et c’est là tout mon point de vue : nous, ô suprêmes humains intelligents, nous avons la possibilité de respecter les autres, de ne jamais leur marcher sur les pieds/de ne jamais les soumettre, de ne jamais les rabaisser quiconque tant que ce n’est pas strictement nécessaire ( = lorsque ce quiconque est lui-même en train d’en dominer un autre comme un macaque), et toute notre civilisation serait agréable en suivant cette simple règle : tu ne soumettras personne.

            Si tu souhaites discuter, je te prie d’évaluer point par point mes petites affirmations, là où tu as juste été dédaigneux en étant persuadé d’avoir raison, car je suis certain que tu ne pourras pas me contredire avec logique. Tout le monde se pense supérieur aux autres intellectuellement, eh bien certains ont raison, et j’en suis un ^^ Haha sincèrement : mes analyses sont bien plus complexes qu’à première vue. La plupart de mes phrases découlent d’une longue réflexion et d’un paragraphe de 5000 mots. Si j’avais eu une vie un peu différente, l’amour de lire et un peu plus de vocabulaire, j’aurais pu égaler ce cher Nietzsche. Il en faut pas vrai ?

            Lorsque je te dis que j’ai planifié mentalement les meilleures façons de rendre les gens moraux (moraux, car je n’aime pas dire “vegans”), sache que cela s’est fait en de nombreuses heures de réflexions, et qu’il y a en moi une certaine intelligence que vous devriez écouter (au lieu de réagir avec de vils sarcasmes dédaigneux).
            Sache qu’il va falloir combattre, au moins un peu, on ne fera rien changer sans exprimer cette colère primitive, ce bon comportement qui a été nécessaire pour bouter les plus brutaux des dominants.

            Et ce n’est pas contre moi que tu dois te battre, je ne mérite pas ta colère, ce n’est pas moi qui l’ai déclenchée, je te conseille (avec bienveillance) de repenser à ceux qui t’ont tourmenté, il y a ce premier travail à faire : te sentir libre et assez fort pour ne plus avoir à utiliser ce dédain si néfaste.
            Bah tu ne retiendras peut-être que ces dernières phrases, et c’est dommage, mais : tu me dis vouloir discuter sans en donner l’impression du tout. Tu régis systématiquement avec colère, et pourtant j’ai bien expliqué l’origine de cette colère sur cette page, elle vient du “rejet des marginaux” : lorsque le chef du clan est un tyran et qu’il a une armée rien qu’à lui, il est plus facile de se mettre en colère sur le petit rebelle qui demande au clan entier de devenir des défenseurs.
            Je suis prêt à changer d’avis si tes arguments tiennent la route, je t’en fais la promesse, l’humilité est mon second point de vue (juste après l’agacement). Le fait est que personne n’arrive à me contredire, puisque mes analyses sont parmi les plus abouties possibles.

            Tu me dis aussi : “C’est votre méthode de communication qui me dérange. Une posture de passif/agressif à peine dissimulée doublée d’invectives gratuites et d’attaques ad-hominem dont je ne vous ai pourtant jamais tenu la moindre rigueur. Avouez que c’est étonnant de la part de quelqu’un qui se revendique d’une maturité au final tout simplement inexistante.”
            Mon explication : il n’y a pas d’autre façon de tenir le discours d’un militant. Je ne suis pas un passif/agressif, et je n’attaque quelqu’un que lorsque c’est nécessaire ( rappel : lorsque l’autre est précisément en train d’attaquer)

            Pour jouer un peu à l’emmerdeur : tu me dis “On ne retient que l’hypothèse dont les preuves sont les plus convaincantes”, c’est une mauvaise méthode de pensée ça coco, il vaut mieux retenir chaque hypothèse même la plus loufoque, car les “preuves” ne doivent pas être juste “les plus convaincantes”, elles doivent être IRRÉFUTABLES. Par contre, il faut faire confiance à la capacité de raisonnement et surtout à la mémoire de chaque interlocuteur, et ça coco, je ne te le redirai jamais assez : c’est impossible ! Les plus savants sont réputés pour avoir dit des conneries, la faute à leur égo et surtout à leur mauvaise mémoire, car personne n’a une mémoire en bon état de marche.

          • Plutôt qu’un “shitstorm” d’intensité 9, ils vous suffisait juste de dire “non” :-/

            Fin de nos échanges, point barre. Je n’ai absolument aucun d’intérêt à continuer. C’est le véganisme qui m’intéresse : Vous ne lui apportez rien vous ne lui avez rien apporté vous ne lui apporterez jamais rien.

            Sa cause a besoin d’être porté par des personnes sachant faire preuve de rationalité, dominant leur rapport à l’égo et maîtrisant leurs émotions dans le respect des normes qui s’imposent.

            Farewell :

            I LoL you

          • SirDef11

            Mais WTF, qu’est-ce que c’est que ces gens ??
            As-tu l’impression d’avoir été poli ? As-tu essayé de D-I-S-C-U-T-E-R comme tu dis ? Absolument pas ! Bien sùr que je veux discuter, je t’en donne les conditions ! Mais as-tu l’intelligence pour lire une simple phrase ? C’est un vrai troll celui-là ! “fin de nos échanges, point barre”, ben écoute, tu n’as pas l’intelligence pour discourir, que dire d’autre ? Pauvre débile va, je suis le seul à améliorer le monde comme je suis là… Mais c’est incroyable quoi. Ridicules ! Le mec me manque de respect depuis le début, puis prétend que c’est moi qui l’ai été :S Et encore un qui donne aux autres les conseils qui lui sont les plus urgents. 130 points de QI contre 90, voilà le résultat : il n’a strictement RIEN compris !

          • SirDef11

            La réalité est que vous êtes tous profondément méchants et fiers de l’être. On n’arrivera à rien avec des gens comme vous. Putain et c’est moi qui ruine le “veganisme” qu’ils osent encore me dire, alors qu’ils n’ont rien d’autre à faire que d’insulter ceux qui leur proposent d’être plus offensifs pour protéger et libérer ces animaux !
            GROTESQUES !

          • Balika

            SirDef11, la façon dont tu communiques est paralysante, est-ce que tu t’en rends compte ?

            Relis ce que tu as écris, s’il-te-plait, mets-toi à la place à d’un végane ou d’un militant de la cause animale qui viens calmement de lire l’article et les astuces proposées. Imagines, dans quel état ça le met de lire ce que tu écris.

          • SirDef11

            Non, ce que j’ai écrit est parfaitement sain et logique. C’est vous qui réagissez avec crainte, avec terreur, car le sujet est terrifiant en lui-même et il est très très difficile de se mettre tout à coup dans un état d’esprit de guerrier défenseur.
            Bien sûr que je comprends tes réactions, et je t’assure qu’elles découlent d’une mauvaise lecture et d’un manque de réflexion ; tu t’es fiée à tes émotions en survolant à peine ces phrases, tu as réagi avec colère parce que la toute première phrase t’a déplu, et tu t’es même persuadé que j’ai demandé d’insulter nos proches pour le plaisir. Pourtant il y a une explication derrière chaque phrase à première vue incompréhensible, mais la crainte du combat “paralyse” vos pensées et c’est normal, dans un premier temps en tout cas. Laisse-moi te réexpliquer et fie toi à ces analyses comme tu te fierais à un psy que tu paierais 100 euros de l’heure :
            – Tout ce que je t’ai dit est exact, vous utilisez le “rejet du marginal” plutôt que de méditer sur le sujet, car il est plus facile de m’attaquer moi que de comprendre qu’il faudra attaquer un grand nombre de gens si on veut changer les choses et libérer ces pauvres bêtes.
            Relis-moi je te prie, avec une grande attention, en essayant de comprendre pourquoi j’ai écrit. Car je n’ai pas écrit tout ça pour me faire détester, quel intérêt sinon ?
            C’est-à-dire que chacune de mes phrases a un sens, elle n’a pas été inscrite sur le vif, elle découle d’une grande réflexion, et j’insiste : ce que je propose est la seule méthode qui fonctionnera.
            Pour l’instant l’état d’esprit des “vegans” est de vivre comme si de rien n’était, de vivre paisiblement et de sourire bêtement ; et tous réagissent comme toi en disant : “tu crois que la colère va améliorer les choses ? gnakgnakgnak (rire de moquerie)” ; et c’est là où je vous explique que vous avez tort, la psychologie humaine ne fonctionne pas comme vous l’entendez, un coupable ne ressent jamais la culpabilité sans voir un regard sévère qui le fixe. Et c’est sans doute ce qui vous a manqué au final, ce regard sévère. Car vous ne semblez pas du tout prendre le sujet au sérieux. “Chacun ses choix” disent encore la plupart des “vegans”, et je ne sais pas ce qu’ils ont dans la tête, il n’y a aucune logique à tolérer ces tortures, les “choix” ne peuvent pas être laissés lorsqu’il s’agit de choisir entre torturer et ne pas torturer.
            Pour l’instant j’ai vraiment l’impression d’avoir écrit dans le vide… Ceci est l’un de mes premiers essais, et je sais que des dizaines/centaines ont lu ce commentaire. J’ai reçu un seul compliment, et un “like”… comme quoi, certains ont pu lire attentivement, enfin avec le minimum d’attention requis, mais tous les autres réagissent comme vous, avec agacement contre moi, et en se persuadant que je ne suis qu’un pauvre connard séparatiste avec un fond très méchant. Mais c’est tout le contraire, sapristi !

            Donc attends, je vais tenter de te faire un résumé avec des phrases courtes (ce qui m’est difficile, car j’ai toujours trop à dire, sry) :
            1. Tout ceci est bien réel.
            2. Ces animaux existent bel et bien, et sont torturés juste à côté de nous.
            3. Il n’y a aucun film de science-fiction qui égale la terreur d’une ferme, même les plus terrifiants des scénarios. Ce que ressentent ces animaux (qui sont des enfants) est une permanente déprime. Se retrouver coincé un seul jour est déjà insupportable pour un animal, mais se retrouver 6 MOIS, voire 5 ANS dans la même position, là c’est pire que toutes les tortures du monde.
            Et je suis vraisemblablement l’un des seuls à imaginer et à ressentir ce qu’ils ressentent. Car personne ne peut sourire en sachant à quel point ils souffrent, dans cette folie mentale déprimante.
            3. Tout ceci est VRAIMENT RÉEL. Même si on ne veut pas y croire, ils sont tous en train de pourrir dans des cages, avec le même sentiment que n’importe quel enfant humain, comme Julie et Mélissa pour l’exemple, cette affaire qui a fait grand bruit.
            4. On n’interdit pas l’esclavage sans se faire détester par les esclavagistes. On n’interdit aucune injustice sans se mettre à dos les injustes, je peux te l’assurer.
            5. Vos attentes pacifistes ne mèneront jamais à rien, on ne libère pas les esclaves sans se mettre en colère.
            Je suis l’anti-guerre par excellence, crois-moi bien, mais il y a des combats à mener ; non pas pour attaquer et prendre des territoires, il s’agit ici de DÉFENDRE les opprimés, afin de construire un monde sans souffrances ! Le but n’est pas de prendre le pouvoir pour le plaisir, le but est de les sauver de ces cages !
            6. Sourire soulage.
            Oui, on n’a pas envie de se faire détester et de perdre nos proches en leur faisant la gueule, mais tout ceci est bien réel, ces animaux existent, et nos proches ne comprendront jamais l’importance du sujet (ni notre sentiment de tristesse) si on ne réagit pas avec logique contre ces tortures : avec colère, en demandant la pitié, en pleurant devant eux, en devenant hystérique s’il le faut, et en menaçant de s’écarter à jamais si ces “proches” préfèrent le goût de ces tortures plutôt que de respecter à la fois nos sentiments, et à la fois le reste du monde et ses habitants.
            7. Ce n’est pas contre la mort qu’il faut lutter, mais contre les cages.
            Tout le monde meurt, tout le monde tue, et quand bien même la mort d’une biche chassée nous choque profondément, cela reste de la gnognotte à côté des animaux de ferme : la biche a vécu une vie agréable jusqu’à sa mort (mort qui est assez brève), par contre les animaux de ferme ont agonisé MENTALEMENT pendant des mois et des années !
            8. Mais votre (jeune) cerveau préfère ne pas y penser. Il a compris en voyant les images de ces fermes qu’il valait mieux ne pas en être responsable, car la honte et les regrets sont très douloureux, mais il s’est contenté de ne plus en manger et cela lui a suffit pour se soulager complètement.
            C’est une démarche plutôt égoïste tu en conviendras.
            Le but n’est pas seulement de se sentir innocent à titre personnel, le but est de les sauver de ces tortures/ de ces cages, de ces mutilations, et de ces kidnappings terrifiants.
            9. Une loi précise devra être inscrite dans chaque région, et dans l’esprit de chaque enfant : les cages sont interdites, quelles qu’elles soient.
            (enfin pour être tout à fait précis : les cages ne peuvent servir qu’à protéger un animal blessé physiquement, et uniquement dans sa période de convalescence. En dehors de ce cas, une cage est toujours malsaine, car on aura toujours envie d’y mettre des animaux dedans)
            Un animal a BESOIN de liberté, il perd la boule quand il est coincé. Il n’y a rien de plus triste qu’un cheval, qu’un hamster ou qu’un oiseau qui a accepté son sort, ils restent d’eux-même dans leur cage, pour ne pas être punis tels des esclaves dépressifs, et parce qu’ils ont peur de l’inconnu et de la liberté tels des enfants qui ont grandi dans une cave…
            10. C’est bien ce que tu disais : rester calme, c’est ce que nous voulons tous évidemment. Mais il y a un combat extrêmement important à mener là, et c’est à nous de le faire, aussi lâches et faibles que nous puissions être, il faut absolument se réunir et crier ensemble notre colère contre ces cages de l’enfer.
            On s’occupera de la chasse et de la pêche bien plus tard, pour l’instant il est nécessaire d’interdire ces cages, d’interdire les fermes, c’est là que les animaux souffrent, et pas ailleurs !

            Mais cela demande une réflexion profonde, car notre cerveau refuse obstinément d’y croire. Il refuse de croire que ses amis, et que ses parents qui l’ont toujours nourri, sont actuellement les responsables de ces tortures abominables.
            Et il préfère se mentir. Et faire semblant de rien, en souriant, tout en dédramatisant, avec un ton de voix qui enlève toute l’importance du drame.
            Moi-même je suis passé par le stade “cela n’arrive qu’en amérique” car je n’avais vu que des images de fermes canadiennes et étasuniennes ; mais toutes les fermes sont pareilles, glauques et terrifiantes. Et depuis, youtube existe et laisse passer la plupart des reportages. Il suffit d’en voir un seul de chaque type de fermes pour comprendre que l’enfer existe ici aussi, dans nos pays “les plus civilisés et les plus beaux du monde”.
            Même les poulets “élevés au sol” n’ont pas de plumes, et ne voient jamais la lumière du soleil, ils sont entassés dans des hangars que seul le diable lui-même peut inventer.
            Il suffit de chercher pour le savoir à notre époque, mais notre cerveau n’en a pas envie, il suffit de voir le nombre de vues sur ces reportages, quelques milliers à peine pour les plus connus. Tiens pour ces poulets, cherche “les secrets du poulet premier prix” sur youtube, on y voit tout d’abord un poulet en liberté contrôlée à 80 euros du kilos, tout beau tout blanc, puis on voit les autres poulets, ceux de moins de 20 euros du kilo, c’est terrible et terrifiant, de voir ces crétins de fermiers être tout à fait joyeux de leur faire subir ça en toute impunité, sans même se sentir détestés par les végétariens.
            Et j’ai vu de mes yeux une ferme bio avec élevage de poules pondeuses, sans doute du fermier le plus gentil possible, eh bien c’est pas joli joli non plus : chaque semaine il y avait plusieurs morts, dues aux attaques, car ces bêtes ne sont pas conçues pour vivre en grands groupes, les combats sont continuels pour le territoire, et le moindre coup de bec peut être fatal ; et d’ailleurs, leur donner 100 mètres carrés de terrain pour 100 poules, il en résulte que le moindre brin d’herbe est arraché, ces 100 mètres carrés deviennent un désert en seulement quelques jours, et ces poules viennent alors se battre pour manger avant les autres quand on leur apporte des grains. J’ai l’esprit analytique, et je les ai regardées quelques minutes, certaines étaient clairement soumises et dans une déprime profonde, une poule n’a pourtant pas d’expression faciale reconnaissable, et pourtant j’y ai vu le même malheur, la même souffrance mentale que chez nous. Enfin bref, ceci pour t’expliquer la plus jolie des fermes bio, et toutes les autres sont bien bien plus effrayantes et douloureuses.
            Et je parle encore beaucoup trop pour avoir réussi à garder ton attention, donc je vais faire l’effort de m’arrêter.

            Si tu crois que j’ai choisi de me battre pour le plaisir, tu te trompes carrément.
            Rares sont ceux qui ont vu les malheurs du monde et qui les ont ressentis du plus profond de leur être. J’en suis un. Je veux sauver toutes ces femmes opprimées par les barbares par exemple, et pourtant je sais qu’elle réagiront comme toi dans un premier temps, elles-mêmes essayeront de défendre leurs oppresseurs, car ça leur semblera moins désagréable de nier leur propre malheur plutôt que de se rebeller et de faire face à la colère.
            Rares aussi sont ceux qui ont vu à quel point les enfants de nos régions sont malheureux, seuls, soumis, déprimés et mal à l’aise ; eh bien cela fait partie de mes grands projets, tout autant que le “veganisme”, propager la joie me semble réalisable et assez facile à faire, et j’ai découvert de très nombreuses solutions.
            J’ai des centaines d’idées pour améliorer ce monde malsain, et j’ai besoin de vous pour les mettre en pratique. Mais il faudra tout d’abord que vous soyez capables de lire et de comprendre quelque chose d’aussi facile que ces phrases que tu trouves “paralysantes”.
            Oui, tout ça n’est pas agréable, et le combat aurait pu être mené par nos ancêtres, mais il se retrouve sur nos épaules, et si nous ne faisons rien, si nous restons passifs, eh bien le combat se retrouvera sur les épaules de nos descendants, et des milliards d’animaux auront souffert de FOLIE MENTALE pendant que nous essayions de sourire à ceux qui causent ces tortures, en espérant un miracle qui n’arrivera jamais (à part la supermeat peut-être)…
            Je rêve du jour où on libérera chaque animal de sa cage, pour voir leur joie s’exprimer, et ressentir un profond soulagement. Et pour les plus dépressifs d’entre eux, ceux qui auront tellement peur de la liberté qu’ils essaieront de rejoindre leur cage, ceux-là nos propres enfants leur redonnent goût à la vie, en jouant avec eux comme ils adoreraient le faire.
            Et j’ai besoin de votre soutien pour mettre en place un plan global, je ne souhaite pas agir seul comme ton ami que tu considères comme fou.
            Mais tout ça va bien au delà du “veganisme”, le projet principal (que chaque vegan ressent au fond de lui) est de rendre chaque humain heureux, sans aucun tracas, sans ennemi, avec une confiance absolue envers son entourage, une tranquillité sans faille, sans aucune pensée désagréable (sinon les drames naturels que sont la mort et la maladie).
            Le but n’est pas de faire des humains des “vegans” (ce mot tout laid), le but est de tous les rendre moraux/gentils, car le mot “gentil” est le plus précis : il s’agit de leur construire une personnalité aimable, un comportement qui consiste toujours à ne marcher sur les pieds de personne, tout en ne se laissant jamais marcher sur les pieds, et tout en ne laissant personne se faire marcher sur les pieds.
            Ceci est d’une complexité assez simple (une simplexité), et quand j’essaie de vous expliquer ce genre de choses, on me parle de “shitstorm” pour bien me vexer, wow quoi. Et j’ai beau faire énormément d’efforts à chaque fois, j’ai vraiment vraiment l’impression d’écrire dans le vide, vos yeux ne semblent pas savoir suivre mot à mot mes explications, il faut toujours que vous réagissiez comme dans un combat enfantin, à vouloir à tout prix me vexer comme si vous étiez dans une confrontation. Regarde-le l’autre : ” la charge de la preuve incombe à celui qui avance un fait”, à toujours se comporter comme dans une compétition. Et toujours toujours me vexer quoi, en étant persuadés que je cherchais à vous faire du mal.
            C’est grotesque les gars, je ne vous veux que du bien !
            Et tu trouveras ça paradoxal, mais crois-moi que je suis le tout premier à vouloir rendre ces fermiers et ces violeurs heureux, même s’ils méritent d’être punis pour avoir fait souffrir. Les fermiers ne méritent pas de vivre paisiblement après ce qu’ils ont fait, pourtant il faudra bien qu’ils vivent aussi, parce que (perso) je ne me sentirais pas à l’aise après les avoir puni. Et pour leur faire face et vaincre sans une grande guerre civile de sécession, – et c’était tout mon point de vue expliqué dans ce premier commentaire -, il n’y a qu’une solution : il va falloir nous réunir et faire face à ces défenseurs de la torture, leur montrer qu’ils auront des centaines de personnes agressives devant leur nez s’ils essaient de continuer leurs tortures.
            Ils refuseront à jamais de comprendre par eux-même, c’est trop tard pour eux, par contre on peut les empêcher de continuer, en nous regroupant et en leur montrant ce groupe uni. Ce groupe uni qui n’est pas une armée, mais bien la représentation de la conscience et de la bienveillance humaine.
            Je pense que c’est possible, si toutefois vous acceptez de prêter votre corps et votre voix pour créer ce grand groupe, même si ça fait peur/ même si ça paralyse dans un premier temps, comme tu disais.
            Il faut absolument créer ce groupe, et affirmer notre haine des tortures, et notre “extrémisme de la gentillesse”, notre “dictature moraliste”.
            Et s’ils créent une armée pour nous détruire, ils auront démontré leur folie et leur stupidité, et dans ce cas il faudra nous défendre, avec ténacité.

            Mais rassure-moi, je n’ai pas écrit dans le vide ce coup-ci, si ? Comprends-tu la valeur de ces vies et de ces souffrances ? As-tu réfléchi à ce qu’on ressent en étant coincé dans une cage surtout, cette folie et ce désespoir ? Car le sujet principal est celui là.

          • SirDef11

            Je parle encore dans le vide so.
            Ces gens n’ont que des méchancetés à dire.
            Ila attaquent, ils utilisent le sarcasme, ils tentent d’humilier (en se ridiculisant), ils me traitent de nuisible parce que je demande plus de colère (en leur expliquant précisément pourquoi pourtant), ils traitent Yourofsky de NUISIBLE carrément.
            L’autre prétend vouloir d-i-s-c-u-t-e-r sans jamais essayer de discuter, puis il continue d’attaquer juste après m’avoir dit que j’ai des choses à lui enseigner tout en s’attendant à ne pas recevoir de critiques, je lui répond encore bien, des choses qu’il doit comprendre pour pouvoir discuter, et il stoppe la conversation comme un gros enfoiré complètement maboul, avec une méchanceté incroyable, en parlant de “shitstorm” et en continuant d’exprimer sa méchanceté profonde !
            Etre “vegan” et être si méchant est paradoxal. Enfin, j’imagine qu’ils se sont trouvé une philosophie, ils auraient pu devenir n’importe quoi d’autre s’ils étaient tombé sur une secte avant le veganisme, car ils n’ont strictement aucune morale, ce sont des salopards avec la même violence et la même méchanceté que les fermiers eux-même !
            – On ne fera rien avec ces gens, on leur propose de nous réunir, et ils nous insultent en retour, fiers de chier sur les abolitionnistes et carrément sur le mec qui a fait plus pour le veganisme que n’importe qui…

          • Balika

            Ca va les chevilles, mec ?

            T’as pas un peu l’impression de te prendre pour le dieu vengeur des animaux, détenteur de la vérité absolue et leader auto-proclamé de la cause animale ?

            Un peu de modestie donnerait envie de te lire d’avantage.

          • SirDef11

            La modestie ne fait pas partie des génies, je suis aussi modeste que je le peux ^^ Je ne suis pas le détenteur de la vérité absolue, je suis celui qui raisonne (beaucoup) plus, et celui qui trouve des idées (beaucoup aussi).
            Celui qu’il faut écouter donc, même en détestant son arrogance.
            Mes chevilles n’ont rien à voir avec mes idées concrètes. Et je sais qu’elles sont larges, mais elles le méritent ^^
            Je ne me prends pas pour un dieu non plus, ni pour un super-héro, je veux juste sauver ces animaux au plus vite, pour eux, et pour moi aussi, parce que ça me ruine le moral !
            Vous n’en êtes pas encore là c’est évident. Depuis le jour où j’ai vu ces vidéos de fermes, je ne peux plus me lever sans déprimer. Et ce n’est pas moi le con dans l’histoire, ma mémoire n’oublie pas ces souffrances, et j’ai décidé depuis bien longtemps de ne plus me mentir, puisque se soulager avec des petits mensonges est toujours malsain, ça nous pousse à nous mentir plus encore, tout en se sentant honteux.
            – Et je ne suis pas le leader de la cause animale, d’ailleurs ça va BIEN PLUS LOIN QUE LA CAUSE ANIMALE, je veux que l’ON construise un monde sans souffrances pour nos descendants, tous ensemble, un monde sans déprime, sans solitude, sans suicide, sans combats, sans la moindre souffrance évitable, mais ce sujet est sans doute encore très loin de vous. J’ai réfléchi à “Utopia” et son fonctionnement depuis environ 15 ans, et j’ai découvert comment la construire sans utiliser la moindre technique ” totalitariste tyrannique”. J’ai l’impression d’avoir découvert plus de choses que tous les sociologues et psychologues réunis, et je ne me vante même pas, je le dis en toute humilité.
            – Aussi, il est impossible de vous faire remarquer un de vos mauvais comportements sans être précis, les petits proverbes ne sont pas du tout efficaces, donc j’affirme que vous vous comportez mal, c’est vous qui êtes agressifs, et vous attaquez ceux qu’il ne faut pas (juste parce que leur arrogance vous déplaît), donc je DOIS vous faire la morale, et aussi rapidement que possible car il n’y a pas de temps à perdre.
            Le pire c’est que vous êtes encore plus arrogants que moi, donc vous devriez concevoir que l’autre peut l’être aussi. Mais ce que vous n’aimez pas, c’est cette peur du combat, vous refusez d’admettre que la violence sera nécessaire pour interdire cette violence légale, car tous les fermiers défendront leur métier, exactement comme les sud-américains en 1960. J’ai justement trouvé les “solutions miracles” (“utopistes” mais néanmoins lucides) pour y arriver sans une grande guerre civile, pour arriver à nourrir et loger gratuitement chaque humain, de façon à ne pas les forcer à détruire le monde pour gagner leur croute. Car c’est parce qu’ils ont faim et sommeil qu’ils polluent, qu’ils se prostituent, qu’ils vendent de la drogue, qu’ils volent, et indirectement, c’est pour cette raison qu’ils négligent tout leur entourage et qu’ils sont toujours sur la défensive. Les humains peuvent être aussi agressifs que les ours solitaires, mais ils peuvent aussi devenir aussi doux que les bonobos, tout dépend de leur vie, de leurs mésaventures sociales, de leurs coutumes et habitudes, et de ce qu’on leur enseigne dans l’enfance.
            Je suis persuadé qu’on peut construire une humanité de bonobos, avec un peu de retenue (parce que nous sommes des sales bêtes dominantes malgré tout), et avec une entraide/une bienveillance qui devrait être le tout premier comportement enseigné.
            Les choses sont toujours simples, mais complexes à expliquer. Je tente chaque jour de trouver de meilleures phrases (plus courtes) pour amorcer cette bombe du bonheur, mais à chaque fois que je tente d’expliquer ce genre de choses complexes, elles passent aux oubliettes immédiatement, par le fameux mépris et le dédain du primate. L’utopie reçoit toujours la moquerie, enfin par les primates en tous cas.
            Aussi : Est-ce que je crois n’avoir de leçons à recevoir de personne ? Certainement pas. Et vous devriez faire pareil. J’ai personnellement des leçons à vous donner, de bonnes leçons bienveillantes et productives.
            Il faudra tout d’abord vous sentir l’âme d’un rebelle = de quelqu’un de libre et capable de donner des baffes si elles sont nécessaires. A notre époque c’est le sentiment principal pour amorcer ce changement de l’humanité, vous ne pourrez pas réfléchir correctement notamment sans haïr les actes des fermiers et vous mettre en colère contre eux.
            Attention, j’ai bien dit ce que j’ai dit : “haïr leurs actes, et se mettre en colère contre les fermiers”, je n’ai pas dit de haïr les fermiers, même s’ils le méritent amplement. Ils ont dû gagner leur croutte, voilà tout, et sont devenus des sadiques prêts à pisser sur les vegans parce que maintenant c’est trop tard, leur morale est détruite, il leur faudra des années, sans doute plus de 2000 jours, pour enfin admettre qu’ils ont été cruels et détestables. Je compte leur offrir la tranquillité justement, au moins la survie gratuite pour qu’ils ne soient plus forcés d’exercer ce genre de métiers malsains.
            Oui, c’est possible. L’humanité aurait pu depuis bien longtemps organiser cette survie gratuite, et aujourd’hui c’est encore plus facile : à notre époque d’automates/de robots, il est possible de nourrir et de loger gratuitement chaque humain sans lui demander quoi que ce soit en retour, c’est une évidence plus qu’évidente. Et ce simple respect envers eux les poussera à respecter autrui, et même à se rendre utiles dès qu’ils le pourront, dans une bonne ambiance de confiance mutuelle.
            Ouaich, ce que j’ai dit ici est encore très compliqué, expliqué avec des mots simples donc possiblement risibles à cause de la moquerie naturelle, mais mes réflexions sur le sujet surpassent celles des autres, et j’ai de très nombreuses idées pour créer cette humanité solidaire. BREF…
            #imalittlegeniusandisayit

          • Balika

            Je comprends où tu veux en venir, c’est plus clair, là.

          • C’est courageux de votre part Balika. Mais je vous assure que ça n’en vaut pas du tout la peine…

      • Balika

        Mon commentaire a été supprimé, je me demande bien pourquoi . Merci de l’avoir reposté mon petit gars (d’ailleurs quel âge as-tu ?).

        Au lieu d’aller signer des pétitions et soutenir des véganes, je vais prendre le temps de te répondre, le plus calmement possible.

        Déjà, pour réunir un groupe « honnête et soudé » il faudrait commencer par ne pas aboyer sur tes futurs collaborateurs, camarades. Les qualifier de « lâches », « d’incapables » ou de « collabos », c’est déjà tuer toute envie de te rejoindre et de faire quoi que ce soit avec toi, ce qui est dommage, vue ta détermination à toute épreuve. Tu inspires souvent le rejet par tes propos, n’est-ce pas ? Demande-toi pourquoi ce n’est peut-être pas que la faute des autres.

        Certes nous sommes probablement autour d’un ou deux millions de végétarien(ne)s, végétalien(en)s et véganes, mais nous ne sommes pas que face aux 2 millions d’agriculteurs, chasseurs, bouchers, etc, … nous sommes face à une pensée globale dominante, culturellement ancrée depuis des centaines de milliers d’années, imprégnée dans la population.
        700 000 personnes en opposition violente à 58 000 000 de personnes ?
        Tu sembles partir du principe que toi seul as LA recette parfaite pour résoudre ce problème et tu dénigres ce que font les autres personnes. Manifester dans la rue, exprimer son indignation publiquement, diffuser des tracts, discuter avec sa famille et ses amis, signer des pétitions, proposer des ateliers ou écrire des livres de cuisine végane, recueillir des animaux, coller des étiquettes, des affiches … tout cela est nécessaire et fait avancer l’opinion. En te positionnant d’emblée contre « nous tous » qui « continuons à sourire comme si de rien n’était », tu tues tout espoir d’un mouvement collectif … dans l’œuf !

        Que veux-tu ? Que 700 000 véganes descendent dans la rue demain matin, froncent les sourcils devant le reste du monde, brûlent des boucheries, tabassent des fermiers, arrêtent des bétaillères sur l’autoroute ?
        Que penses-tu de « la marche pour la fermeture des abattoirs » ? Tu es venu « nous » aider à crier notre indignation dans la capitale ? Si non, quelle est ton excuse ?

        Je suis parfaitement d’accord avec toi qu’il faut montrer son indignation en tout lieu et en toute situation : à table, au restaurant, dans la rue, dans les magasins, etc. Il faut REVENDIQUER clairement et publiquement la fin de l’exploitation et du meurtre des animaux. 100% d’accord.

        Pour moi, chaque action compte : ceux qui inventent la cuisine végétale de demain, ceux qui s’attaquent à l’INRA, à Interbev, ceux qui sauvent et soignent des animaux, ceux qui tractent, ceux qui aident d’autres véganes sur internet et qui les soutiennent dans leur conviction, ceux qui manifestent, ceux qui signent des pétitions. On a besoin de chacun et d’attaquer sur tous les fronts. Il n’y a pas UNE solution unique.
        Arrête de dénigrer l’action des autres et de présenter la tienne comme la seule valable, c’est contreproductif. Marie Laforêt a aidé des milliers de personnes à cuisiner végane, Sébastien Arsac a dénoncé les horreurs des abattoirs, etc … des milliers de véganes militant(e)s agissent à leur échelle chaque jour et nous inspirent. Ils/elles ne font pas RIEN. C’est les insulter. Arrêtes de t’auto-persuader que tu fais tout, que tu possèdes la Vérité Absolue et que les autres militants sont inefficaces parce que c’est FAUX.

        Considérer les 58 000 000 de personnes non-véganes et non-militantes comme « stupides et méchantes », c’est pas ça qui va les aider.

        Qui es-tu pour dire ce qu’est un « vrai » révolutionnaire ? Ca te fait du bien de te sentir voler au dessus de la fange pacifiste végane ? « Vous devriez tous m’écouter », ça va les chevilles ? « Je ne souhaite pas être un héros solitaire », pourtant, si tu continues à braquer les autres abolitionnistes « lâches et pacifistes » c’est ce que tu vas devenir.

        Tu ne me connais pas, ça fait 30 ans que je suis végétarien, puis végétalien et que je m’insurge contre la viande. Et toi ?

        « Un coupable ne se sent jamais coupable tant qu’on ne le regarde pas avec un regard accusateur ! » Je suis d’accord avec toi, cependant, il faut aussi soulager les gens de leur sentiment de culpabilité en les accompagnant vers le végétalisme et le véganisme, les aider à trouver des solutions, à sortir de leur conditionnement. Dire «SHAME ! » à tout bout de champ ne sert à rien, il faut aussi proposer des alternatives. On ne va pas tuer 58 000 000 de carnistes, tu es d’accord ? Il faut qu’ils changent. Donc au lieu de les considérer comme des bourreaux, considérons-les comme des victimes d’une idéologie dont ils doivent sortir (grâce à nous).

        Par exemple, beaucoup de petits fermiers pleurent à chaque fois qu’ils envoient leurs bêtes à l’abattoir. Il faut en profiter pour leur dire qu’ils ne sont pas obligés de faire ça. Beaucoup de consommateurs ne savent pas quoi manger à part de la viande et des pâtes. Aidons-les à sortir du carnisme et du spécisme.

        • SirDef11

          Oh ce commentaire aussi avait disparu au début, donc je ne l’avais pas vu. Ce que tu dis(ais) ne prenait déjà pas en compte ce qui était clairement exprimé dans mes propos. Mais je vais moi aussi y répondre, malgré tes attaques et sarcasmes blessants, dans ma toute puissante humilité magnanime ^^ :

          – Le ton que j’ai employé est rigoureusement choisi, on ne peut pas exprimer une remise en question comme celle-là par le calme, cela n’aurait pas le même effet. Le fait est que “vous” tous, vegans bienveillants mais prônant la non-violence, vous êtes tous naturellement insultants envers ceux qui vous demandent une réaction vive, donc un changement de personnalité. Ce n’est pas moi qui tue le mouvement dans l’oeuf, c’est vous, précisément, à chaque fois que vous insultez un “extrémiste” sur vos blogs, vos avis et vos commentaires un peu partout. Et vous utilisez précisément ce mot “extrémiste”, les extrémistes ceci, les extrémiste cela, sont des idi*ts, sont des nuisibles, or ce terme “extrémiste” fait partie de la définition de l’abolitionniste, et on ne peut pas le retirer, sinon abolitionniste ne signifie plus rien.
          – J’imaginais énormément de rebelles réellement fâchés contre les fermes et les tortures, mais en réalité ils sont extrêmement rares. Et “je vous ai compris” et très très bien compris, et encore une fois, je ne pourrai jamais trouver une formulation qui ferait passer la pilule plus doucement : ces tortures, en fait votre cerveau ne veut même pas y croire, tellement qu’il a fini par ne plus penser du tout à ces cages, et il se focalise sur la mort de ces animaux sans plus jamais penser à la souffrance qu’ils subissent pendant des mois et des années dans une cage sombre, puante, glauque et malsaine… la mort est une LIBÉRATION pour ces animaux, il est inutile de vouloir interdire leur mort dans un premier temps, c’est tout bonnement impossible, par contre si nous étions 700 000 à exiger l’interdiction de ces cages, en exigeant que chaque animal ait une vie un minimum agréable avant la mort, eh bien les mentalités évolueraient extrêmement vite. Je ne détiens peut-être pas LA solution, mais bien une des meilleures solutions, des plus logiques et efficaces ; mais l’arrogance stimule votre dédain naturel, et votre cerveau veut à tout prix ne pas penser à ces cages tout autour de lui.
          Vous savez au fond de vous que c’est réel, que c’est “pour de vrai”, mais vous vous accrochez à votre ancienne vie tout en niant ces cages tout autour de vous… et ce n’est pas de votre faute, mais bien la faute du refoulement, du déni, de la “dissonance cognitive” et autres termes étranges qui définissent l’étrangeté de notre cerveau, qui en somme signifient que : vous vous mentez pour nier la réalité, vous détournez votre attention, vous changez de sujet en un instant (un vilain court-circuit), et vous réagirez toujours avec une haine stupéfiante contre ceux qui vous rappelleront à la réalité.
          Il me faut vous confronter à cette réalité, car ces animaux existent bel et bien, et il y a des intégristes dans mon genre à qui cela est INSUPPORTABLE, qui en sont au bord du gouffre, incapables d’être heureux ou même un petit peu joyeux depuis qu’ils ont vu à quoi ressemble une ferme, incapables d’être joyeux malgré leur tempérament d’une gentillesse parfaite et intègre. Car nous, les “colériques”, sommes au fond les plus gentils des gentils, par définition, nous ne faisons souffrir personne qui ne le mérite pas, nous cherchons à aider, à calmer les esprit, et notre empathie est tellement développée qu’elle ne peut pas faire semblant de rien, en sachant qu’il y a à quelques mètres de lui ne fut-ce qu’un seul cochon, un seul, rendu fou dans une cage monstrueuse…
          Non, on ne peut pas sourire à l’heure actuelle… pas avec une mémoire et la lucidité…
          La mentalité globale des vegans religieux, c’est justement de faire semblant de rien, d’oublier ces tortures, et de détourner le sujet sur autre chose d’infiniment moins grave ( en l’occurrence : la mort, l’écologie, les protéines, les vitamines, les transports dans les camions).
          Les plus intelligents d’entre vous n’ont pas seulement survolé ces phrases, ils les ont comprises. Encore une fois ? :
          – L’abolition a un sens, une définition, et si vous ne correspondez pas à la définition, vous ne pouvez pas vous définir comme abolitionniste ou militant, le ton que j’utilise ne pourra jamais être assez doux pour vous le faire remarquer, autant le dire “cash”, sans trop de retenue.
          Je me dois de vous réveiller, de votre doux rêve où tout va bien, et où vous vous sentez activistes en allant dans une manifestation légale et calme où il n’y a ni ennemi ni personne à convertir, ce qui est aussi facile que d’aller au cinéma dans la forme, et même aussi inutile au fond… Ce ne sont pas des actions, les piques-niques, les festivals, et la marche contre les abattoirs ne sont pas des actions militantes par définition, vous ne pouvez pas employer le mot “militant” s’il n’y a pas un combat. Et essayer de convertir des inconnus n’a strictement aucun sens si en même temps vous n’arrivez même pas à faire comprendre à vos proches que ceci est infiniment grave.

          – “dire SHAME à tout bout de champ ne sert à rien”… ben techniquement, on ne devrait même pas avoir à le faire une seule fois… Celui qui a la capacité de raisonner comprend immédiatement le lien entre ce qu’il y a dans son assiette et ce qu’il voit dans ces vidéos terrifiantes. Sitôt visionnées, les voilà végétaliens purs et durs, non pas pour jouer à la chochotte ou par spiritualité, mais bien par justice et lucidité, pour ne plus se sentir coupable d’être responsable de ces tortures ; mais je t’assure que j’ai rencontré une foule de personnes qui ne comprenaient pas DU TOUT qu’ils en étaient les responsables ! Pour eux, ça ne les concerne pas du tout et ils voient ces reportages comme de la fiction, ils sont dans cet état d’esprit dubitatif et dédramatisant, et ils ne sont pas capables de raisonner avec logique. Celui qui ne comprend pas le lien entre sa consommation et la torture, oui celui-là doit recevoir des blâmes immédiatement, sans attendre, celui-là doit absolument être harcelé de reproches, de rappels, c’est uniquement de cette façon qu’il s’en rendra compte, comme un petit enfant en train de torturer qui se fait disputer. Si nous étions ne fut-ce que 3 à montrer cette indignation autour d’une personne en pleine dédramatisation, cette personne comprendrait très vite, sans avoir le TEMPS de se mentir, il ne faut pas lui donner une seule occasion. ( mais encore faudrait-il savoir ce qui vous indigne, aussi, et on va en parler).
          Je te l’ai expliqué en vain une dizaine de fois : parler avec gentillesse pour expliquer ce genre d’horreurs, c’est dédramatiser le drame, c’est lui enlever toute son importance, et tous ceux à qui vous parlez gentiment le comprennent de cette façon inconsciemment et définitivement, leur cerveau se dit : “si c’était aussi grave que ça, ce serait interdit et il se mettrait en colère”, le ton employé est très important.
          En laissant faire celui qui dédramatise et qui continue d’en manger, même une seule fois (et c’est ce que vous ne pigez pas sur la cervelle du primate), c’est le MEILLEUR MOYEN pour qu’il dédramatise jusqu’à la fin de ses jours.
          Vos méthodes ne fonctionnent pas DU TOUT, beaucoup beaucoup moins qu’un message clair et précis : “les fermes sont l’enfer, seuls les psychopathes encouragent ce système”. Cela vous semblera toujours étrange, mais un Yourofsky et même une Anne-so fruit ont eu beaucoup beaucoup beaucoup plus d’influence que tous les autres ; car ce n’est pas leur personnalité qui est importante, c’est le message clair qu’ils transmettent : les animaux souffrent, c’est intolérable. Ceux qui se focalisent sur leur personnalité ne sont que des faibles d’esprit, inutile de leur donner du crédit et inutile de les défendre. Ceux qui comprennent le message deviennent végé par eux-même, non pas pour imiter des idoles ou des amis, mais bien pour respecter les autres êtres vivants et se sentir en paix avec eux-même. Voilà ce qu’il ne faut pas faire : les laisser en paix en attendant qu’ils raisonnent par eux-même, en fait les laisser faire UNE SEULE FOIS et c’est foutu, ils continueront de se mentir pour dédramatiser quoi qu’il arrive, ils ne seront jamais totalement respectueux.

          Donc on me dit :
          – “Que veux-tu ? Que 700 000 véganes descendent dans la rue demain matin, froncent les sourcils devant le reste du monde, brûlent des boucheries, tabassent des fermiers, arrêtent des bétaillères sur l’autoroute ?”, pas exactement… et il faut vraiment être sacrément insultant pour m’imaginer faire de pareilles choses… ce que je veux, et je vais donner les points principaux les plus urgents, c’est que ces 700 000 véganes (par des manifestes signés et de réelles manifestations) :
          1. Réclament que chaque enfant ait le droit de devenir végé s’il le souhaite, et lui offrent la protection si quelqu’un tente de le forcer. Toutes les autres “actions” sont inutiles si on oublie celle-ci : transmettre le message aux parents et à leurs enfants, leur dire la vérité et les encourager à prendre cette sage décision, via l’école et les repas qui y sont servis. Dans votre doux rêve refouleur, vous ne voyez pas ce que tous les adolescents et enfants disent sur les blogs, facebook et youtube, ça ressemble toujours à ceci : “moi je veux devenir végé, mais mes parents ne veulent pas/ils ne veulent même pas en entendre parler”. C’est systématique. Et personne ne les aide… Et les parents gardent encore en mémoire ce qu’on leur a enseigné personnellement, à l’école dans leur jeunesse, à savoir que le végétarisme est dangereux… Si nous étions 700 000 à clamer haut et fort que le “veganisme” est sain et admirable politiquement, en insistant sur notre bonne santé, sur les bienfaits au niveau écologie, mais surtout sur le fait que nous sommes déjà très très nombreux à avoir choisi de ne plus blesser inutilement, alors ces enfants n’auraient pas à se plaindre puisque leurs parents les laisseraient faire, et de très très très très très nombreux petits gentils “rejoindraient nos rangs”/deviendraient à leur tour moraux, en se sentant fiers de faire partie de ce changement vers la gentillesse et embellissement du monde.
          Niveau santé, je ne sais pas pour vous, mais voilà 8 ans que je suis vegan, et je n’ai pas eu UN SEUL RHUME en ces 8 années, rien de rien de rien, même pas une diarrhée ! Et avant ça, j’ai eu une angine blanche et/ou une diarrhée à chaque année de ma vie ou presque… Nous sommes en bien meilleure santé, contrairement à ce que montrent les médias disent, et l’enseignement officiel qui contient les phrases suivantes (authentiques!!! à l’âge de 15-16 ans en France) : “les protéines animales sont plus facilement assimilables par le corps humain” et “l’alimentation entièrement végétale est dangereuse pour l’homme”. Car ce sont ces phrases qui forment toute la mentalité de ces parents, inutile d’essayer de les réparer par la suite sans essayer d’interdire ce genre de mensonges, donc le tout est d’être là pour que ces phrases soient interdites et que les véritables statistiques soient enseignées !
          Et comme tu dis, nous sommes même remplis de bonne nourriture goûtue, et ce n’est pas dans une marche invisible qu’on le fera remarquer au monde, c’est uniquement en allant droit au but, là où on leur ment : the fkin school ! Des séances de dégustations, des formations culinaires, de la publicité pour les (rares) biscuits vegans du supermarché, voilà ce qui changer le monde en quelques générations.
          – De ton point de vue, tu dis encore que “cette mentalité est ancrée depuis des millénaires et il est très difficile de la changer”, mais pas du tout coco, le nombre d’année n’a strictement AUCUNE importance dans la mentalité de l’humanité, chaque humain apprend ces choses, il s’agit d’être là au bon endroit et au bon moment pour court-circuiter la transmission de cette mentalité barbaro-sadique : à l’école !
          A L’ECOLE ! Et nulle part ailleurs.
          Alors les mentalités évolueraient très vite. C’est à l’école qu’on leur apprend à NE PAS être vegan, et à ressentir de la fierté en les dénigrant et en mangeant plus de steaks et de yogourts. Si vous attendez des invitations, vous pouvez encore attendre… le commerce repose en grande partie sur cette consommation de produits transformés, “l’état” n’a aucun intérêt à prôner le veganisme et il s’y opposera toujours, SAUF si on est effectivement tous réunis pour répéter les mêmes choses pourtant évidentes : les fruits et même le “simple” riz contiennent toutes les “protéines” nécessaires, il n’existe aucune carence en protéine ni en calcium, c’est scientifiquement impossible à moins d’être sous-nourri.
          TOUS A L’ECOLE ! Les pétitions/manifestes écrits faiblards ne serviront pas à grand chose, mais une réunion des différentes associations sous ce même projet aura un grand impact, il s’agit de propager cette fameuse conclusion de l’ADA, qui est bien rédigée, le résumé au début est percutant, et le nombre de “médecins” co-signataires est hallucinant (ce n’est pas docteur fromage qui pourra dénigrer ces 72 000 médecins), il est grand temps de propager cette conclusion.
          – Aussi, des clips vidéos d’enfants déjà vegans et fiers de l’être, des séries télévisées dont le groupe d’amis est déjà vegan et intègre, des publicités avec les termes “produit 100% vegan”, ce genre de choses concrètes vont avoir plus d’influence que toutes les marches inutiles. J’ai ce genre d’idées, de nombreuses, c’est moi que vous devriez écouter oui, et je me prends pour qui ? Je me prends pour moa, un bon moa rempli d’idées. Mais aucune idée n’égalera celle d’exiger que les enfants voulant devenir vegans n’en soient pas empêchés, en insistant à l’école pour cesser de dénigrer les végétariens, et cesser de promouvoir la viande comme “plus nutritive” que les fruits, ce gros mensonge stup*de qui est encore et toujours enseigné (OUI IL L’EST !). Inutile d’essayer de déconstruire ces informations par la suite, c’est trop tard pour les adultes, “vaut mieux prévenir que guérir” dit le sage proverbe.

          2. (que ces 700 000 vegans:) Insistent sur la SOUFFRANCE et pas sur la mort ! Car la mort n’est même pas immorale en soi, tout le monde tue, depuis toujours et sans doute à jamais. Et en comparant la chasse et les fermes : les tuer par la chasse est extrêmement DOUX ET RESPECTUEUX à côté de l’emprisonnement dans une cage ou un enclos dans une ferme, à se faire couper les couilles, à se faire kidnapper, à vivre une “éternité” de désespoir en étant coincé dans le même environnement glauque, et carrément dans la MEME FOUTUE POSITION, ce qui rend n’importe quel animal FOU, de la réelle folie bien cauchemardesque, la folie véritable.
          A côté des cages, la chasse, même récréative, est infiniment moins cruelle, et il est grand temps de vous en rendre compte.
          Ces 700 000 vegs même les plus intègres devraient pouvoir dire eux-même ces phrases : “Manger de la viande OK, mais pas dans ces conditions SVP ! Exigez avec nous l’interdiction des cages, boycottez les aliments qui causent cette torture, et mangez végétalien en attendant, cela ne pourra que vous faire du bien.”.
          – Le fait est que le sujet “souffrance” ne sort jamais de la bouche d’un vegan lâchiste, il n’a pas envie de prendre le risque de se faire détester, il n’a pas envie “de casser l’ambiance” comme il dit, or il ne s’agit pas d’ambiance et d’amitié ici, il ne s’agit pas de d’abord se faire aimer pour avoir de l’influence, non les gars, il s’agit de dire clairement que “ces tortures sont intolérables ! “, en n’oubliant pas les vidéos “ces animaux sont aussi amicaux et sensibles que nous” qui ne manquent pas sur youtube…
          C’est dans les fermes que les animaux sont torturés, castrés/mutilés, kidnappés, et coincés, et il faut se concentrer sur ces fermes à 100%.
          Se focaliser sur les abattoirs est totalement illogique, ils ne souffrent que très très peu dans cet abattoir, même les morts les plus douloureuses n’égalent pas ce qu’ils ont vécu avant, et ils sont NETTEMENT MIEUX MORTS QUE DANS UNE CAGE, c’est une évidence et je vous le promets.
          Vous devez absolument vous le répéter jusqu’à le comprendre.
          On s’occupera de leur mort bien plus tard, pour l’instant on ne pourra pas les interdire, mais on peut interdire les cages, oui.
          Et à vrai dire, sans un système “utopique” d’entraide, l’humanité ne pourra pas se priver de la pêche ; de très nombreux endroits sont pratiquement incultivables, trop froids, trop secs, trop pauvres, et nous sommes beaucoup trop d’humains pour nous suffire de ce qui poussera. La chasse mais surtout la pêche sont nécessaires, désolé les zamis, le nier serait faire preuve d’illogisme. C’est à vous de chercher pour y croire, regardez quelques documentaires sur ces régions froides, survolez google map pour comprendre que tous les terrains sont déjà cultivés, regardez à quel point l’Inde est brune et infertile ; malheureusement la pêche est encore vitale aujourd’hui, pour un grand nombre de personnes. Mais ce que tout le monde doit comprendre, c’est qu’ il y a une immense différence entre tuer en quelques secondes, et tuer au terme d’une longue agonie de plusieurs mois et années dans une cage puante. On est bien d’accord ?

          – Autre chose extrêmement importante, et c’est à vous d’y réfléchir et de faire vos recherches : les acariens sont des animaux, oui, ce sont de petits araignées tout aussi sensibles et émotifs, et ils sont omniprésents. Si pour vous, les insectes n’ont aucune importance, alors c’est la même “dissonance cognitive” et le même “spécisme” que vous prétendez vouloir combattre. Et ces acariens, nous en mangeons constamment, ouaip, dans l’eau, dans la nourriture, en se léchant les lèvres, et nous en tuons à chaque instant, probablement à chaque respiration, un ou plusieurs acariens accrochés sur une poussière vont aller agoniser et se faire dissoudre dans nos poumons. Nous mangeons tous des animaux, désolé de détruire le mythe, mais il faudra bien le faire. Il n’y a pas de vegans, un vegan n’existe pas par définition, le “veganisme” est aussi facile à contredire que les autres philosophies étranges. Mais vous semblez vouloir vous y accrocher comme à une religion, comme la chose qui vous manquerait beaucoup trop, votre seule “philosophie” qui fait tout votre être.
          Plutôt que de vous focaliser sur cette religion et son ensemble de règle illogiques, je vous propose la logique et la justice réunies dans le véritable terme à employer : le MORALISME.
          Etre moral consiste à ne pas nuire/à ne pas provoquer la moindre émotion désagréable tant qu’elle est évitable.
          C’est à peu près la définition du veganisme, mais il concerne tout le reste du monde, humains et végétaux compris.
          On ne peut pas éviter de faire souffrir ces milliards d’acariens, MAIS on peut éviter de faire souffrir des insectes plus grands, des animaux plus grands, et des animaux humains. Et il ne s’agit pas de consommer ou de ne pas consommer des trucs, il s’agit de ne pas soi-même se rendre coupable d’une souffrance évitable. En respectant cette “simple” règle de l’anti-souffrance, on construit un monde non seulement agréable et idyllique, mais aussi très intelligent. Car devoir nier notre propre culpabilité nous force à nous mentir, et à nous mentir toujours plus, donc à détruire notre sens de la logique. Ce n’est pas un hasard si la grande grande majorité des intellectuels sont tous “pacifistes”, moraux, et réclament justice et égalité ; s’ils devaient renier leur propre culpabilité (leurs erreurs) ils ne pourraient pas raisonner au reste avec lucidité. Les grands philosophes sont devenus végétariens par eux-même, sans aucune influence de qui que ce soit.
          Vous, “vegans” qui vous revendiques vegans, vous devriez plutôt devenir Moraux, Moralistes, et Moralisateurs, avec un grand M pour appuyer l’importance. Vous devriez abandonner cette fausse philosophie qui ne prend pas en compte la vie des insectes ; le veganisme n’a aucun sens quand vous faites des dizaines de km en voiture et en tuant 100 insectes sur le chemin, pour au final faire une marche qui ne sauvera aucun autre animal plus imposant…

          Personne (de logique) ne vous fera confiance si vous omettez toujours de parler “acariens et clairvoyance sur le veganisme”, et si vous oubliez systématiquement de vous focaliser sur la souffrance et la folie qu’on ressent dans une cage, avec la colère qui va avec. On ne peut pas les laisser faire, en essayant seulement de planter de petites graines chez des inconnus en manque de spiritualité, tout en les laissant continuer sans jamais plus insister…
          Concernant la violence et le moralisme : oui, le “veganisme” découle normalement du moralisme, qui lui-même découle d’une profonde envie de vivre paisiblement, sans regrets, sans ennemis, le but derrière les philosophies est toujours de construire un monde agréable, serein et paisible, MAIS, mais mais mais : ce n’est pas pour autant qu’il faut se comporter avec passivité et sérénité en face des violeurs et des tortionnaires, AU CONTRAIRE, le moralisme c’est aussi rendre justice, et protéger activement tous les souffrants, afin d’empêcher ces souffrances de se produire à nouveau. Laisser faire, c’est la pire des idées, aucune justification ne pourra donner de la crédibilité à la passivité en face des injustices et des tortures. Laisser faire c’est être complice, philosophiquement et légalement (ces lois que personne ne comprend).

          A toi balika : n’essaie pas de répondre d’autres théories je te prie, j’ai inscrit ici des choses pour les autres personnes qui survoleront le site. “qui es-tu qui es-tu”, tu n’as que des méchancetés à dire, et mes idées valent le coup, au grand mépris de ton mépris, et je n’ai pas peur de me vanter. S’il était possible de propager au minimum l’interdiction de ces cages, mes autres nombreuses idées transformeraient l’humanité en film Pixar. Mais je ne peux pas faire semblant de rien à côté de ces tortures/ces CAGES, c’est une priorité absolue dans la moralisation du monde.
          Vous DEVEZ vous mettre en colère quand c’est nécessaire, et regarder avec ces sourcils baissés tout ceux qui essaieront de dédramatiser en niant leur culpabilité. En les laissant se vanter sans les insulter, c’est vous qui nuisez au “veganisme” pour l’instant, vous n’osez pas les insultez mais pourtant vous insultez à tout va les vilains extrémistes moralisateurs dans mon genre, qui ne sont que des “extrémistes de la gentillesse” dans le fond, et non pas des dictateurs comme vous les appelez sans cesse. Donc tais-toi je te prie balika, à toi je ne répondrai plus, tu as clairement exprimé tes avis anti-rébellion et ton mépris envers moi, tu n’auras jamais que du mépris et rien de constructif à dire.
          – “Beaucoup de petits fermiers pleurent à chaque fois qu’ils envoient leurs bêtes à l’abattoir. Il faut en profiter pour leur dire qu’ils ne sont pas obligés de faire ça.” et pourtant OUI, ils sont obligés de faire ça, sinon ils perdront leur métier, leur maison à crédit, enfin toute leur vie y compris le respect de leur entourage. Il n’y a pas d’autre métier pour eux, à moins de transformer l’humanité et son saint commerce avec mes génialissimales idées ^^ Tout ce que tu dis découle de l’illogisme, merci de te taire ce coup-ci, un autre message fera encore tâche, après la qualité de celui-ci. Et je ne l’agresse pas, pour ceux qui se demandent : ce petit mec m’a manqué de respect tout du long là plus bas, encore et encore, il n’a que du sarcasme à faire et des méchancetés à dire, l’arrogance est insupportable pour les simiens, et ils deviennent complètement méchants et extrêmement vexants, regardez-les : “pour qui tu te prends”, “vous en êtes à vous inventer des amis”, “tu ne sers et ne serviras à rien” (ça c’est la meilleure), et tu te prends pour le messie, et Bush disait la même chose, et Hitler aussi, et bref. Retenez les points importants, le but n’est pas de rendre les gens “vegans”, le but est de SAUVER LES ANIMAUX TORTURÉS, même si on ne pourra pas empêcher leur mort, ça c’est tout à fait irréaliste, inutile d’y croire une seule seconde, cela n’arrivera que dans 200 ans, et à la grande condition que la supermeat soit véritable. Et encore, je parle de grands animaux consommés, on ne pourra jamais interdire leur meurtre, et on ne pourra jamais protéger les insectes, lesquels font partie du fabuleux – et tout à fait monstrueux- cercle de la vie.

          Tshuss, un vrai abolitionniste concordant à la définition et aux principes du veganisme et à “l’anti-spécisme”, ces valeurs qui incluent les petits animaux et aussi les végétaux, par définition.

          • Balika

            Comment te comportes-tu, personnellement, avec ta famille et tes amis omnivores ? Je suis curieux de savoir.

          • Nina

            A méditer.

            http://www.vegetarisme.fr/veganes-agressifs-sondage-britannique/
            L’important, c’est de montrer qu’on a raison, ou de faire avancer pas à pas la cause dans les mentalités ?

          • SirDef11
          • SirDef11

            A méditer aussi :
            Ces personnes interrogées n’ont aucune idée de ce qu’ils ressentent dans ces cages puantes, ces personnes interrogées n’ont JAMAIS rencontré un vegan “agressif” qui leur a montré ces photos ! N’importe qui de gentil se met en colère en voyant ça.
            S’ils n’ont aucune empathie en les voyant dans cette position, s’ils ne ressentent pas eux-même la terreur et le dégoût, ce n’est pas de la faute des vegans en colère, c’est uniquement parce qu’ils n’ont aucune empathie ! Et rien ne fonctionnera avec eux, SAUF LA COLÈRE, donc le rejet social, justement !
            S’ils préfèrent le goût de leurs habitudes plutôt que de les libérer de ces cages, c’est que ces gens interrogés sont des sal*pards, du plus profond de leur être, et s’ils ne deviennent pas végés par eux-même, c’est bien parce qu’ils l’ont choisi, et ce n’EST PAS DE LA FAUTE DES VEGANS AGRESSIFS ! Ils prennent des excuses à la c*n pour se déculpabiliser, mais ce n’est pas ce qu’ils pensent au fond d’eux, ce qu’ils pensent c’est qu’ils n’en ont rien à foutre de voir les animaux agoniser dans ces cages !
            Si les gens sont des salopards, alors il n’y a QUE la colère qui les fera changer, et ils changeraient rapidement si nous étions tous en colère contre eux (si vous aviez le courage de risquer de vous faire détester un tout petit peu…).
            C’est de votre faute si personne ne change !
            Si on fait un sondage avec détection de mensonges, on arriverait à cette analyse :
            – “pourquoi n’êtes-vous pas vegan alors que votre enfant ressent une profonde tristesse en sachant d’où vient votre nourriture ?” : 100% diront “parce que mon enfant ne m’a pas montré cette tristesse”.
            De mon côté ils ont changé, et rapidement.

            Vous vous focalisez sur les théories et les chiffres qui vous arrangent, ceux qui vont dans votre sens, ceux qui affirment que les émotions désagréables sont néfastes ; or elles sont NÉCESSAIRES ! On ne changera pas ce monde sans la colère ! On n’interdira pas ces cages sans la colère !
            Et ce n’est pas “de l’agression/de l’agressivité”, C’EST DE LA COLÈRE POUR LA JUSTICE ET LE RESPECT !
            Et il ne faut pas faire changer les gens “pas à pas”, non, il faut le faire en un instant, et il faut leur transmettre cette même colère, cette indignation, cette lucidité envers la souffrance de ces animaux, et ce désir de les PROTÉGER, sinon ils n’exigeront jamais que les lois soient modifiées pour interdire les cages !
            Pour répondre à ta question : oui, l’important est de montrer qu’on a raison ! Il n’y a pas de “pas” intermédiaires, il n’y en a qu’un seul, celui qui franchit la ligne entre l’irrespect et le respect.

          • Nina

            Connaissez-vous l’effet retour de flamme ? Votre stratégie repose sur une conception erronée du fonctionnement l’esprit humain. Prenez le temps qu’il faudra, mais je vous invite ardemment à vous pencher sur la série La Tronche en Biais :
            https://www.youtube.com/playlist?list=PLceYkF8JBqYTREZFAndpNCXbEt8e4CYXG

            A regarder dans l’ordre, à chaque fois un numéro de La Tronche en Biais suivi de son épisode feedback Point dans la Tronche. (Ne me demandez pas pourquoi, le Point dans la Tronche #5 n’est pas juste en dessous de La Tronche en Biais #5, mais il est bien dans la liste)

            Vous comprendrez alors, j’espère, que aussi désespérant que cela puisse paraître, quand on est minoritaire, et encore plus quand est fortement minoritaire, la stratégie que vous proposez est non seulement inefficace, mais contre-productive.

          • Balika

            Excellent ! J’adore la Tronche en Biais.
            Merci, Nina, de venir expliquer que cette méthode n’est pas efficace (du moins tant qu’on est en minorité).

            Un peu de méthode ne fait pas de mal.
            Les stratégies pour faire évoluer la cause animale sont nombreuses mais celle de SirDef11 me semble contre-productive.

            D’ailleurs, si personne n’a envie de le suivre, ça n’est pas pour rien …

          • SirDef11

            Tout pour nier la réalité… Je comprends alors, que votre lâcheté et votre peur de changer de comportement vous font oublier chacune de mes idées comme s’il s’agissait de stupidités. Hitler était une putain de minorité, ET il a réussi à rallier le peuple en quelques années, en dénonçant ce qu’il considérait comme injuste. Je n’aime pas ce bonhomme, MAIS il a compris ce qu’est le comportement d’un humain primate : il lui faut quelque chose à combattre, et dans ce cas il est capable de prouesses.
            Mes analyses de l’esprit humain surpassent LARGEMENT les vôtres, vos enfantillages me laissent à chaque fois un goût de mépris que je n’aime pas : vos liens sont des enfantillages, vos explications sont des enfantillages, même vos phrases me semblent enfantines. CES ANIMAUX EXISTENT BEL ET BIEN ! Et les gens gentils sont prêts à les libérer, et à arrêter eux-même d’en consommer, malgré des statistiques imbéciles qui les montrent à 81% d’idiots, puisqu’ils disent “j’aime trop le goût de la viande”. Mais même stupides, ils sont prêts à changer, seulement et SEULEMENT si nous exprimons tous notre dégoût envers ces cages, si nous leur montrons sans cesse ces photos, MEME SANS RIEN DIRE, mais cela est infiniment plus efficace si nous répétons et RÉPÉTONS QUE CES ANIMAUX SOUFFRENT DANS CES CAGES. Mais vous n’OSEZ PAS LE DIRE, MEME LE DIRE, VOUS NE L’OSEZ PAS ! Vous n’osez strictement pas parler de cette souffrance ! De peur de vous faire haïr, de peur de “ruiner l’ambiance”‘, c’est à ce point conservateur et lâche qu’est votre cerveau.
            N’essayez pas de me faire la morale avec vos enfantillages et votre lâcheté, vous n’êtes nulle part ! Vous n’êtes que des endormis, piégés dans vos mensonges, et votre déni de la réalité. Continuez de faire du bashing sur moi si ça vous amuse, vous resterez complètement dans l’erreur, vous ne convertirez jamais personne avec vos méthodes hypocrites.

          • SirDef11
          • SirDef11

            Ils ne voient pas ces photos, ils ne ressentent rien, ils restent joyeux malgré ça, et ils continuent de faire du bashing contre moi pour nier cette réalité, pour détourner le sujet, encore et encore. Ils osent prétendre maîtriser le sujet de la psychologie, à me parler de biais cognitifs qu’ils ne perçoivent même pas chez eux lorsqu’ils changent de sujet. Et ils finissent systématiquement par conclure avec : “cela ne sert à rien, ça ne fonctionnera pas, il faut attendre”, coincés dans leurs petites auto-justifications, sans jamais écouter mes analyses de la psychologie humaine… Je les comprends, et ils ne me comprennent pas… Et on ne peut pas les manipuler, on ne peut pas les faire réagir, même ces photos ne déclenchent aucune émotion en eux, ils sont coincés dans un sentiment de dédramatisation et d’optimisme insensé, en plein déni de la réalité.

          • Balika

            “JE peux être votre maître, l’inverse n’est pas possible”

            Ca va l’égo ?

          • Sylvie Jolie

            > “Hitler était une putain de minorité, FORTEMENT minoritaire”
            Bien tenté, mais non. Pas de bol, là tu tapes dans mon sujet de prédilection, à savoir comment lutter contre la fachosphère. Hitler fut minoritaire dans les urnes, mais incarnait des idées majoritaire dans les esprits depuis un bon bout de temps. La haine anti-juifs n’est pas apparue en quelques années en parallèle de l’ascension d’Hitler. Les choses peuvent sembler ne pas bouger en apparence, ou peu, mais quand les esprits sont mûrs, ça peut ensuite aller très vite. Et si pour une fois on faisait en sorte que ça soit pour le meilleur et non pour le pire ? Bien sûr il faut s’armer de patience, et accepter l’idée de probablement ne pas en récolter les fruits soi-même de son vivant, ha l’égo…

            En fait, le problème, c’est que tu es un exemple vivant de l’effet retour de flamme dont parle Nina. Ce sont les biais cognitifs décrits dans la série de vidéo qui t’empêches ironiquement de reconnaître qu’ils sont réels. Je m’adresse à vous tous, que faire ?

          • SirDef11

            Eh bien pas de bol non plus : voilà des décennies que Walt Disney nous a implanté la justice envers les animaux, et voilà des siècles que la “liberté, égalité, fraternité” est implantée dans l’esprit des gens, eh bien : IL EST TEMPS DE S’EN SERVIR !!!
            Bien sûr que la plupart des gens sont contre les cages, MAIS ILS NE VEULENT PAS Y CROIRE, je vous assure ! Ils répètent encore et toujours “tous les fermiers ne sont pas comme ça”. Ce qu’il faut faire, c’est leur montrer ces images, encore et encore, et leur répéter que c’est intolérable ! Il n’y a pas d’autre solution !
            Je suis le premier lucide à certifier qu’on ne pourra pas empêcher la mort NI la consommation de ces animaux, mais on peut interdire les cages, MAINTENANT, EN GUEULANT NOTRE INDIGNATION, et en en libérant de force pour atteindre cet esprit justicier du peuple !
            Ce qu’il faut faire, je l’ai exprimé, mais j’en écris toujours trop pour être compréhensible !
            Vos théories de hippies ne sont que de la lâcheté, arrêtez d’essayer de défendre votre manque de courage par du faux intellectualisme, car là, vous êtes ironiquement les premiers responsables des tortures, car vous les laissez faire sans vous fâcher !

          • SirDef11

            Puis merde, être une minorité n’est pas une excuse ! Il faut aller répéter aux enseignants et aux responsables de l’enseignement d’arrêter de transmettre des mensonges, leur apporter les chiffres et les témoignages (qu’on trouve sur ce site, notamment le chirurgien centenaire qui dit “et je sais de quoi je parle”).
            Etre une minorité n’est pas une excuse, les preuves sont avec nous, les spécialistes affirment des choses, sur la santé ainsi que sur la conscience et la sensibilité à la douleur de chaque animal (aussi petit qu’il soit) ; et même si vous ne les comprenez pas entièrement, vous DEVEZ transmettre ces connaissances, répéter que ces animaux ressentent la souffrance et que cela vous fait de la peine (si cela vous en fait vraiment…) de les savoir dans ces cages démoniaques.
            Si vous avez peur de vous faire traiter de secte par les fous, c’est que vous êtes aussi fous qu’eux… il y a une grande différence entre prétendre des choses imaginaires, et prouver factuellement dans l’enseignement que nous sommes tous en bonne santé. That is what it must be do…

          • Sylvie Jolie

            Tu ne peux pas t’en empêcher, “théorie de hippies”, “lâcheté”, es-tu capable de t’exprimer sans insulter et rabaisser ton interlocuteur ? Sinon, ta proposition est intéressante, ça change de tes appels aux actions violentes, et ça ressemble énormément à ce que font certaines assos animalistes que tu fustigeait il y a encore peu parce que trop timorées à ton goût. Je suis contente de voir que tu évolues dans ta réflexion.

            Pour en revenir à Disney, tu me surprends énormément. Clairement, la présentation d’animaux anthropomorphisés permet aux adultes d’insister auprès de leurs marmots sur le fait qu’il y a les vrais animaux, et les animaux de dessins animés. Les premiers ne parlant pas, donc ne pensant pas, d’après eux. Ta théorie me paraît donc assez fumeuse, d’autant que si elle était correcte, on aurait des végé qui citeraient Disney comme une de leur source d’éveil, chose dont je n’ai jamais entendu parler.

            Quoiqu’il en soit, et là je reviens sur ce que tu as pu écrire par ailleurs, n’imagine pas que c’est facile d’être veggie à un repas de famille ou à un barbecue omni, il faut au contraire bien du courage quand on sait d’avance qu’on va devoir réentendre les mêmes poncifs, continuer à y répondre calmement pour ne surtout pas ouvrir le flan à la critique facile du végé acariâtre misanthrope qui n’aime pas la vie, subir volontairement tout ça dans le seul but d’instiller quelques vérités afin de faire avancer péniblement le débat. Quand on voit la difficulté à faire un coming-out alors que c’est pour soi-même, aller au charbon pour des personnes (oui, des personnes, je le dis) qui n’en auront jamais conscience et qui ne vous diront jamais merci, ça mérite le respect, non ?

          • SirDef11

            Omfg… bon premièrement : chronologiquement, VOUS essayez de me rabaisser. Ou de vous surélever que sais-je. N’inversez pas les rôles !… “ah l’égo, tu es l’exemple vivant d’un biaisé cognitif”. Le résultat est le même : ce sont des attaques, je ne peux que le prendre mal, vous n’êtes pas là pour approuver la moindre de mes analyses et pour proposer vos solutions, vous n’êtes là que pour m’attaquer, visiblement et sans aucun doute possible. Je ne peux pas m’en empêcher ? Mais je reste à tous les coups plus polis que vous (beaucoup moins vexant).

            Deuxièmement : i dont fckin know what you are talking about. Je ne vois pas de quelle proposition tu parles, parce que toutes mes propositions peuvent à la fois être qualifiées de violentes et de non-violentes, tout dépend du point de vue…
            Et je n’ai pas évolué dans ma réflexion, comme tu dis, tu es juste très loin de percevoir jusqu’où elle va, tu ne comprends pas assez mes réflexions pour pouvoir les classifier, désolé me chère petite dame.

            – Ce que font les associations, c’est se critiquer entre elles (authentique), et rejeter systématiquement les colériques, eux qui sont les seuls à oser réagir et s’exprimer… et les seuls à comprendre l’importance de ces souffrances, surtout…
            Je fustigerai l214 à chaque fois qu’elle traitera de nuisible l’autre association 369life, à chaque fois qu’ils traiteront d’idiots les abolitionnistes émotifs, je les fustigerai à chaque fois qu’ils laisseront un esseulé dans mon genre encore plus seul en le négligeant, en le rejetant et en l’insultant sans aucune morale. Car ceux que j’ai rencontrés n’ont aucune gentillesse, aucune empathie, et aucune logique dans ce qu’ils prétendent vouloir faire ; ce sont de petits enfants incapables de maîtriser leurs émotions et d’écouter une leçon, au fond leur propre égo a plus d’importance que la souffrance des animaux, ils n’acceptent personne dans leurs petits groupes d’amis, sinon ceux avec qui ils s’entendent parfaitement. Ce ne sont donc pas des “associations de défense des animaux”, ce sont de petits clubs privés d’amis, de personnes qui voudraient bien faire quelque chose pour les animaux, mais qui ne savent pas quoi faire, et qui se félicitent entre eux pour s’apaiser l’esprit (en n’ayant sauvé aucune animal, faut-il le préciser).
            Les seuls à agir chez l214 sont les caméramens. Et encore, je l’ai dit plus haut (ou plus bas) : où est la logique, lorsqu’ils filment ces animaux blessés et torturés, sans les libérer ensuite, sans essayer de les aider et de les soigner ? Si toute l’équipe se déplaçait pour rendre justice et les libérer, là ce serait une action, là ce serait juste, noble, admirable, et efficace politiquement.
            Heureusement, ils sont là pour filmer, sinon aucun de nous n’aurait vu l’intérieur d’une ferme… Mais même ainsi, la plupart des gentils répètent que “tous les fermiers ne sont pas comme ça”, “ce serait interdit en France”, ils nient la réalité, la gravité de ces tortures. Par contre les autres salopards expriment leur insensi(débi)lité, fiers de jouer au bonhomme viril, et ils sont PLUS NOMBREUX que les autres qui nient la réalité. Enfin, dans les commentaires en tous cas. Car l’optimisme me pousse à croire que la plupart des gens sont contre la torture de ces animaux, j’aime à le penser, pour ne pas m’effondrer…

            – Avec Bambi, Disney a fait plus que tous les autres pour vous, et vous ne vous en rendez même pas compte. Cela a fait travailler votre personnalité, votre inconscient, et ce film fait partie des grandes raisons pour lesquelles il y a plus de végétariens aujourd’hui qu’avant. Personne n’aime se rendre ridicule donc personne ne parle de dessins animés, pourtant ils ont formé notre personnalité. Anthropomorphiques ou pas, Bambi et Panpan ont eu un grand impact dans notre évolution.
            Ce n’était peut être pas voulu par Disney lui-même, mais peut-être un peu quand même. Par contre il faudrait plutôt critiquer sa manie de hiérarchiser tous ses caractères, de glorifier certains personnages et pas les autres, plein de princesses bien aimées et des servants bien obéissants, mais bref.

            – Aller dans les barbecues, je n’ai jamais dit que c’était facile, tu interprètes à ta manière, j’ai uniquement dit que c’est surtout NÉFASTE, et je l’ai expliqué 4 fois, mais allons-y encore une fois, car il faudra bien que ça rentre dans vos têtes : en remanger un seul morceau juste après avoir appris que ces animaux souffrent, c’est précisément ce moment-là qui empêchera leur cerveau d’être intègre (intègre : 100% honnête, sans “biais cognitifs”) sur le sujet.
            Autrement dit : Une seule petite bouchée, et c’est la dédramatisation à vie.
            Est-ce compréhensible ? Dédramatisation ? Une seule bouchée ? Ok ? Got it ?

            Car aller dans les barbecues, ok, mais sans leur montrer des vidéos ??? Et les laisser se dire “miam mais c’est bon quand même” ??? C’est inutile et néfaste de toutes façons !
            Expliquer ce genre de choses verbalement n’a absolument aucun impact s’il n’y a pas les images qui vont avec !!!
            D’ailleurs dans une discussion telle que celle là, qu’il s’agisse de bébés africains affamés ou d’animaux coincés dans une cage, personne n’écoute, personne ne comprend, personne ne retient une phrase entièrement, et surtout personne n’arrive à imaginer lui-même une vie en cage.
            Mais vous ne parlez jamais de cages et de souffrances, donc je me demande bien ce que vous y dites à ces barbecues, vous parlez sans doute d’écologie, de maladies humaines, ou peut-être en dernier recours de mutilations, mais ça ils n’y croiront pas, ce n’est pas avec des mots qu’on fait comprendre ce genre de choses, c’est avec des images et des cris.

            Pour continuer d’en manger en sachant à quel point ils sont torturés, il faut être un foutu psychopathe, et ceux-là ne changeront jamais d’avis sans une bonne colère contre eux, et une bonne baffe quand ils essaient de faire les coqs en dominant et en dédramatisant. Ainsi fonctionne l’esprit humain, vous oubliez sa stupidité. Je suis l’anti-violence personnifiée, enfin à la base, car il faut être lucide : elle-seule peut se combattre elle-même.
            Vaux mieux une bonne baffe que de la torture psychologique façon Ned Flanders, pas vrai ? Ou pire encore : comme les témoins de Jéhovah…
            Éthiquement, c’est beaucoup moins violent, et beaucoup plus sain. Et c’est ça le courage au fond, et c’est la seule solution, c’est la seule façon de faire raisonner celui qui ne veut pas écouter.

            N’imaginez pas les faire changer en leur parlant calmement sans jamais les bombarder d’images :
            Tous ceux qui vous ont mal parlé dans un repas, tous ceux qui ont exprimé leurs petits avis “spécistes” et dédramatisants tout en prenant de grandes bouchées, eh bien ceux-là ont pu affirmer encore plus leurs convictions, JUSTEMENT grâce à vous, parce que vous les avez laissés parler, “avec respect”… En les laissant s’exprimer sans leur couper la parole, vous les aidez à maintenir leur position ; car ils ne vous écoutent pas ensuite, c’est trop tard, le raisonnement est prononcé et définitif. Je vais encore demander : est-ce compréhensible ?
            Il ne faut pas les laisser exprimer leurs conneries, car dès qu’ils ont fini leur phrase, ils ont le sentiment d’avoir raison, profondément, et d’avoir gagné la confrontation, ils ressentent une grande fierté, et surtout un grand grand soulagement. Surtout si derrière vous ne lui faites pas remarquer clairement qu’il n’a dit que des conneries.
            Répondre calmement et se laisser faire est la plus mauvaise des idées. Car tous ceux là ne changent jamais, pas vrai ? Repense au nombre d’essais et au nombre de convertis… Jamais jamais, c’est ce que je vous explique encore et encore : vos méthodes sont mauvaises, psychologiquement parlant, vous ne savez pas dompter un primate, ces petits salopards ont besoin de recevoir des baffes pour apprendre le respect (à moins de les éduquer dès le début, ce que je propose de faire).
            Leur parler calmement en les écoutant raconter et consolider leurs théories grotesques, déjà c’est néfaste et ça ne les fera jamais progresser, et CE N’EST PAS DU COURAGE, ÇA !
            C’est justement la lâcheté que je vous reproche depuis le début !
            Vous avez déjà du mal à faire votre coming-out, tu le dis toi-même ; ensuite vous n’osez même pas dire à vos proches que cela vous rend triste, vous n’osez pas brandir une photo d’animal en cage, vous ne prononcez jamais le mot souffrance plus d’une fois, vous changez systématiquement de sujet et vous entrez dans leur petit jeu en changeant de sujet, pour au final éviter la confrontation : c’est précisément les comportement de la lâcheté ! Et je ne peux pas vous le faire comprendre sans dire le mot !
            Mais vous n’entendez pas ce que je dis, vous ne comprenez pas mes raisonnements, vous n’entendez qu’une insulte sans signification et puis c’est tout…
            Non, il n’y a aucune honneur à manger calmement à table avec eux. Vous n’osez même pas exprimer votre haine des cages (si seulement vous ressentez cette haine…) par peur de vous faire détester un tout petit peu en “ruinant la fête”, en étant écarté de votre cercle habituel… Vous n’osez pas risquer de voir leur personnalité profonde lorsqu’ils finiront par vous répondre clairement. Donc vous n’en parlez qu’une petite fois, un tout petit petit peu, eh puis plus jamais. Plus jamais ce sujet de la souffrance.
            Et à chaque fois que vous oubliez d’insister auprès de vos proches, eh bien vous les encouragez à continuer ; ils ne comprendront jamais l’importance du sujet, puisque vous ne leur en montrez aucune (d’importance).
            Non, manger à table avec eux et les laisser continuer d’en manger devant vous tout en dédramatisant, ce n’est absolument pas courageux ni respectable,c’est justement la pire des idées, je vous met un 0/20 en psychologie, vous ne comprenez rien au cerveau. Ça ne fait certainement pas avancer le débat, vous allez dans leur sens, vous dédramatisez avec eux, vous faites comme si rien d’important se déroulait dans les fermes à quelques centaines de mètres de là, par leur faute à eux…
            Ce n’est pas pendant ou juste avant un repas qu’il faut leur en parler, mais entre, lorsqu’ils n’ont pas faim, et qu’ils sont encore assez lucide pour regarder une vidéo attentivement. En remanger un seul morceau et c’est terminé, vous n’obtiendrez jamais une personne morale.

            – “ouvrir le flan à la critique facile du végé acariâtre misanthrope qui n’aime pas la vie”, oui mais non attends, si vous n’arrivez pas à contredire cette vision immédiatement, c’est que vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez…
            “je ne suis pas acariâtre, là je suis triste à cause de ces cage qui me dépriment…”, “je ne déteste pas les humains, justement, je cherche à les rendre heureux, dans un monde sans violence et sans injustices”, “j’aime la vie, et j’aime que les autres aient une belle vie, il y a des injustices déprimantes, merci de m’aider à les combattre”…

            – Votre débat reste et restera “l’humain doit-il manger des animaux?”, le mien est à un autre niveau : “doit-on laisser l’humain causer de la souffrance inutilement sans le punir ?” Vous mangez tous des animaux les enfants, ouvrez une encyclopédie et cherchez “acariens”, mais ce sujet est trop dérangeant pour votre cerveau, il passera outre à tous les coups. Zoup, c’est déjà oublié, une fois encore…

            Ceux qui osent se faire détester pour leurs opinions ont fatalement beaucoup BEAUCOUP plus d’influence, ils méritent plus de respect, et devraient être glorifiés (à la façon Disney).
            Vous, en aidant vos proches à continuer sans se sentir coupables, non, vous ne méritez pas de respect. Allez, juste un peu pour être vous-même vegan, mais sans plus, car vous ne faites rien progresser comme vous êtes là, en crachant sur les extrémistes (ce n’est peut-être pas ton cas, mais c’est le cas de 99,9% des autres vegans) tout en laissant vos proches en manger devant vous en leur souriant et en rigolant, en changeant de sujet pour ne jamais avoir à prononcer le mot “souffrance” devant eux et risquer de voir leur vraie personnalité.
            Tous vos comportements sont néfastes à la cause que vous voulez défendre. Et ironiquement, vous êtes persuadés que ce sont les yourofsky et les annosofruit qui sont nuisibles à la cause, eux qui ont le plus d’influence… car ceux qui les écoutent entendent les mots “souffrance” et “injustice”, voilà tout ce qu’il faut oser prononcer au fond…

            Blablabla et colère colère hein ? Ce n’est pas ce que vous voulez entendre, OF COURSE, pourtant mes raisonnements surpassent ceux des hippies refouleurs (et je suis un hippie dans le fond, c’est comme eux qu’il faut se comporter, mais seulement tant qu’il n’y a aucune injustice à corriger).

            Tant que vous n’insistez pas, vous êtes néfastes, on ne peut pas dédramatiser un drame pareil, puisqu’ IL N’Y A JAMAIS EU AUTANT DE SOUFFRANCES QU’A NOTRE ÉPOQUE !
            C’est le pire des drames qui se joue, et vous vous persuadez que la violence ne résoudra rien, que même votre colère personnelle ne servira à rien et sera néfaste… oui elle sera néfaste si vous tentez de faire raisonner un fermier ou un chasseur, certes, mais les autres qui entendront votre colère comprendront enfin l’importance du sujet. Grâce au ton employé, et aux mots correctement utilisés.
            C’est en vous exprimant clairement que les autres vous écouteront, ce n’est pas en les laissant eux s’exprimer et consolider leurs opinions.

            Mais vous en êtes encore à avoir du mal à faire votre “coming-out”, donc avec l’incapacité de ressentir ces souffrances, votre cerveau ne veut pas encore y croire sincèrement, il hésite encore…
            Vous n’osez pas vous fâcher, et je sais que vous n’êtes pas sûrs de ce que vous voulez faire au fond… : Sauver des vies ? Interdire la souffrance ? Rendre le monde vegan ? Il n’y a qu’une bonne réponse, et c’est celle du milieu.
            Vous n’osez pas vous-même voir ces souffrances, votre cerveau fait tout pour ne plus y penser, 364 jours par an… La peur court-circuite vos pensées et vous empêche de prendre le moindre risque, la lâcheté vous gouverne ; et ce n’est pas une insulte, c’est une analyse psychologique…

            Ce n’est pas pour rien que le monde en est à ce point de pauvreté et de souffrances, c’est uniquement parce que l’humain est d’un naturel couard et refouleur. C’est à cause de vos comportements que les injustices perdurent. Oui, c’est à cause de votre comportement que les injustices perdurent. Pauvreté, servitude, humiliations, excisions, oppressions.
            Si un dixième seulement avait un tempérament courageux et justicier, l’humanité serait guérie de tous ses maux en un rien de temps (hors maladies et mort), car les sadiques sont très très très minoritaires, mais ils savent se faire obéir et dresser leurs servants, ils savent que les armes font le pouvoir. Ils sont très peu nombreux et pourtant ils gouvernent le monde, grâce à leurs servants obéissants ; ces servants seraient bien plus heureux du côté des justes, mais il est plus facile pour eux d’obéir et de refouler les erreurs qu’ils ont déjà commises.
            S’il y avait un dixième de courageux philosophes moraux et intègres, le partage serait promu comme le tout premier commandement “divin” (divinement moral), les humiliations et la soumission seraient considérées comme aussi vulgaires que la masturbation, et chacun donnerait une leçon au petit con qui essaie de faire ces choses en public, via des méthodes fraternelles/amicales cela va de soi (dans mes raisonnements)…
            – Mais j’ai bien compris, vous êtes à des années d’avoir réfléchi à ces choses, et vous n’entendez que du charabia incohérent. Toujours persuadés de raisonner plus, même en voyant 1000 de mes phrases contre deux des vôtres… Plus on s’élève et plus on parait petit à ceux qui ne savent pas voler ; le mec en sortant de son bain s’est dit “putain l’analogie de tueur, il faut que je l’écrive”, et il avait raison, c’est très bien vu.

          • Sylvie Jolie

            Les biais cognitifs, c’est chez toi comme chez moi, les relever chez l’autre, ce qui est bien plus facile que de les relever chez soi-même, j’ai presque envie de dire par définition même si c’est incorrect comme façon de dire, ce n’est certainement pas prendre l’autre pour un idiot, au contraire, sinon on ne perdrait pas son temps à lui signaler.

            > “Tu es juste très loin de percevoir jusqu’où elle va, tu ne comprends pas
            assez mes réflexions pour pouvoir les classifier, désolé, ma chère
            petite madame apprentie-penseuse”

            Tu as vu combien d’écran fait ta réponse ? Pourquoi je le lirais puisque je suis trop bête pour comprendre ? 🙂 Moi aussi j’ai mieux à faire, en l’occurence j’ai à m’occuper d’un barbecue vegan pour ce week-end, où des amis omnis sont conviés, et déjà si j’arrive à les convaincre que ça peut être équilibré et bon dans la bouche, bien plus tard, dans une de ces soirées où on refait le monde, les arguments écologiques ou, soyons fous, la question de la souffrance animale pourront être abordés, sans que leur esprit soit fermé d’avance par trop d’a priori (et on en revient aux biais cognitifs, mais vu qu’il n’existe pas d’après toi…). Oui, je sais, c’est une méthode de “lâche qui n’avance à rien”, n’est-ce pas, d’ailleurs je suis tellement lâche que je vais “fuir” cette conversation, petit vermisseau que je suis face à ton infini sagesse 🙂

          • SirDef11

            – “Tu as vu combien d’écran fait ta réponse ? Pourquoi je le lirais puisque je suis trop bête pour comprendre ? :)”
            AUCUN RESPECT !
            Bien sûr que tu ne lis pas, puisque tu fais partie de ces gens sans aucun respect pour les autres ! Tu es une sadique exactement comme les autres “omnis”. Tu es venue m’attaquer, pour nier ce que j’ai pu écrire avant, et maintenant tu nies systématiquement la moindre de mes explications.
            Im a little genius, tu peux pas test, gamine sans cervelle.

          • Balika

            J’ai lu cet article qu’un copain a posté sur un forum végétalien :
            https://fr.scribd.com/document/356262952/Article-AVF-Ete-2017-Regard-psy-sur-le-militantisme

            J’ai pensé à toi, SirDef11. Bonne lecture.

          • SirDef11

            Encore des enfantillages…
            “Comment militer pour les animaux : en allant courir et crier sa colère en forêt, pratiquer la sophrologie, méditer”, et c’est exactement mes analyses depuis le début : 99,99% des “vegans” ne veulent RIEN faire pour les animaux, ils veulent juste FAIRE SEMBLANT DE RIEN ET CONTINUER DE VIVRE COMME AVANT, se sentir bien, paisibles, jusqu’à la fin de leur vie…
            J’ai 50 points de QI de plus que les 2 psys rédacteurs, ma logique et mes connaissances surpassent largement les leurs.
            – Face à la violence, la non-violence c’est de la complicité !
            La lâcheté face aux violences est une bien plus grande maladie que l’abattement, la colère et même la haine. Ne parlez pas de “fragilisation psychologiques”, ces imbéciles prônent le déni, le refoulement, le mensonge à soi-même, qui sont précisément de TRES GRANDES fragilisations psychologiques et intellectuelles. Ce ne sont pas des psys intègres, ce sont des enfants qui ont étudié les travaux des autres pendant 1000 jours et qui maintenant se sentent maîtres en la matière, or ce ne sont que de petits crétins inintelligents.
            Foutus gamins écervelés… Gardez vos références ridicules pour vous, et continuez d’être heureux tout seuls, moi je ne me sentirai JAMAIS à l’aise en plein milieu des camps de tortures.

          • Il s’agit là d’un (court) extrait d’un dossier paru dans le numéro 128 de la revue Alternatives Végétarienne, le bulletin de l’Association Végétarienne de France : http://www.vegetarisme.fr/association/revue-alternatives-vegetariennes/
            Je t’invite chaudement à le lire dans son intégralité Balika 😉

          • Nina

            Nos deux messages datent de 17h. Vous n’avez donc même pas regardé le premier épisode. Vous savez déjà tout des biais cognitifs qui nous concernent tous, vous comme moi, comme les carnistes et les véganes, et même les libres-penseurs. Si vous avez des arguments, des études sérieuses à m’opposer, je suis toute ouïe. Sinon, la recherche de la réalité des faits ne vous intéresse pas, et je déteste parler toute seule.

          • SirDef11

            Mais on inverse encore les rôles alors ! Ce petit mec n’a pas grand chose à m’apprendre, son humour médiocre décrit un faible d’esprit, j’irai regarder ses vidéos quand je n’aurai rien d’autre de plus intéressant à faire, désolé…
            Ne me parlez pas de “biais cognitifs” quand ceux qui utilisent ces termes sont les mêmes à nier tous les malheurs du monde, très heureux dans leur petit vie, persuadés d’être admirables sans jamais plaindre les animaux torturés et les enfants soumis/humiliés juste à côté de chez eux. Entre nous, je suis carrément celui qui n’utilise plus ces biais cognitifs, depuis longtemps, je suis le seul à voir la réalité telle qu’elle est : absurde et monstrueuse. Vous, vous êtes dans un doux rêve dans lequel tout va bien, dans lequel les oiseaux sont des merveilles de la nature (explication : étouffer et se faire dissoudre dans un estomac est sans doute encore plus douloureux qu’un mort par brûlure)… Tâchez de ne pas donner des leçons sur la gravité à Einstein, il en sait beaucoup plus que vous, essayez avant tout de comprendre sa façon de penser.
            En attendant, tâchez de lire mes messages attentivement, ceux-ci sont un signe de respect, le temps qu’ils me prennent est bien plus important que celui que vous me consacrez, en survolant mes propos et en niant systématiquement tout ce qui ne vous plait pas.
            La réalité des faits, je vous les explique moi-même : hitler au pouvoir en tant que minorité, la guerre civile américaine pour interdire l’esclavage. Des théories en psychologie ne sont pas des faits, ok ? Des études “sérieuses” non plus. Les faits sont les faits, du verbe faire. Je suis le seul avec le sens de la logique ici, mes arguments sont très nombreux, mais votre lâcheté vous fera encore et encore dédramatiser le drame, pour changer de sujet, et ne jamais faire aucun effort, pas même dire à vos amis la simple phrase “les animaux souffrent dans ces cages”. Et je suis le seul à parler tout seul, n’inversez pas les rôles.

          • Nina

            Je vous cite : “Vous, vous êtes dans un doux rêve dans lequel tout va bien”.

            C’est tout simplement dégueulasse de me balancer çà à la gueule, vous me connaissez, qu’est-ce que vous savez de ma vie ? Vous croyez quoi, que c’est la joie de se lever dans ce monde dans lequel, où qu’on regarde, on massacre des animaux pour notre seul plaisir, gustatif, vestimentaire, voire pour des motifs encore plus idiots. Vous croyez que c’est la joie de lutter contre sa propre nature et celle des autres pour faire avancer les choses à la vitesse d’un escargot sans tomber dans la misanthropie, position tellement tentante mais qui ne rendrait service ni aux hommes, ni aux autres animaux, alors que c’est pour eux qu’on s’inflige toutes ses souffrances psychologiques là où d’autres vivent les beaux nuages roses du déni où les animaux n’ont pas véritablement de conscience “voyons chacun sait ça ma petite fille”.
            Comme je le craignais, cette conversation ne mène nulle part, inutile de poursuivre. J’espère sincèrement pour vous que vous êtes un troll.

          • SirDef11

            C’est tout ce que tu as à dire ? Encore une qui abandonne en se fâchant… “cette conversation ne mène nulle part”, fatalement, si tu ne prends pas en compte mes raisonnements. Le pire, c’est de couper des phrases sans tenir compte des autres mots qui y étaient attachés : “C’est tout simplement dégueulasse de me balancer çà à la gueule”, sur ce coup, j’ai parlé de la nature de notre monde, car selon vous oui, un oiseau est tout mignon, un chaton aussi, or ce sont les bestioles qui causent le plus de souffrances au cours de leur vie (en admettant que les végétaux souffrent moins, ce dont je ne suis pas sûr du tout). Je pense que vous êtes tous dans un doux rêve oui, la plupart du temps, c’est bien la seule raison pour laquelle vous essayez de rejeter mes idées.
            Toutes mes explications tombent aux oubliettes, comme d’habitude. Et la méchanceté resurgit encore plus, sans aucun sens logique “j’espère sincèrement pour vous que vous êtes un troll”, ouais ben ma cocotte, moi je suis réellement déprimé dans ce monde de cinglés, au bord du suicide, réellement… je suis le seul à avoir une morale intègre, le plus gentil et le plus compassionnel de tous, et en même temps le plus haï parce que je demande la justice la plus juste possible.
            Espérer que je sois un troll… je suis celui qui fait plus d’efforts, j’essaie de vous éveiller et de vous faire raisonner, et tout ce qui vous vient en tête c’est juste d’essayer de me rabaisser, pour les raisons que je ne cesse d’exprimer…
            – Le truc, c’est que je vous propose des solutions depuis le début, et tout ce qu’on me répond c’est “ça ne fonctionnera pas, inutile d’essayer”, puis tu essaies de me dénigrer en parlant de biais cognitifs (qui ne me concernent absolument pas), et puis tu te mets encore plus en colère puisque tu n’as aucun argument derrière, rien du tout pour me contredire.
            Cite-moi plus souvent au lieu de ne lire que le dixième, vous comprendrez que la grande majorité de mes phrases est d’une intelligence respectable. Cessez de me prendre pour un ennemi, je suis le seul à avoir des idées ici, des idées concrètes et réalistes, du haut de mon humilité et de mon fabuleux sens de la logique. Alors essayez ce que je vous propose, au lieu d’abandonner sans essayer du tout, surtout si vous ressentez réellement de la tristesse pour ces animaux en cage… qu’est-ce que ça vous coûte d’essayer ?… eh bien ça vous coûtera vos habitudes, vous savez qu’il n’y aura pas de retour en arrière possible. Mais si vous décidez d’agir pour la justice, vous devez essayer tout de même :
            En leur montrant une photo d’animal enchaîné ou en cage, tentez de dire à vos amis la phrase “ces animaux souffrent atrocement dans ces cages, exactement comme on souffrirait à leur place, ils deviennent fous comme on deviendrait fous en étant coincé ainsi, et moi ça me déprime énormément, de plus en plus chaque jour…svp n’achetez plus ce qui vient des cages, ce n’est pas assez bon pour tolérer ceci”. Et voyez leurs réactions, il leur faudra quelques heures pour y réfléchir, mais vous aurez une réponse définitive, enfin.
            S’en faire pour les animaux c’est une chose, mais cela ne sert à rien de le garder pour soi et de pleurer en cachette, vos proches doivent être mis au courant de cette tristesse, les plus intelligents comprendront vite que ça vous touche profondément, et ils trouveront les mots pour le dire aux autres (ceux qui vous traiteront de hitler intolérant). Si vous n’essayez même pas de parler à vos proches, eux qui sont les principaux responsables (oui) alors tout le reste ne servira à rien.
            Mais jusqu’ici, tout ce que je propose tombe sous l’explication “ça ne fonctionnera pas, nous sommes une minorité” qui n’est pas du tout une explication mais bien une auto-justification lâche… Prenez votre courage à deux mains, oubliez que l’idée vient de moi, et prononcez cette phrase à vos proches, demandez leur de ne manger que de la viande à 80 euros du kilo d’animaux qui ont vécu sans souffrir, et de boycotter tout ce qui vient des cages. Les plans à concevoir dépendront de leurs réactions.

          • Nina

            “Encore une qui abandonne en se fâchant…” Absolument pas, si je devais me fâcher pour si peu, je serais une bien piètre ambassadrice du végétarisme et du végétalisme, vu toutes les railleries que j’ai à subir au quotidien du seul fait d’assumer ma “sensiblerie” aux yeux du monde. Être un prétexte au débat au quotidien est certainement utile à la cause, mais épuisant nerveusement. Et contrairement à vous, mes activités militantes ne me permettent pas de divaguer à l’infini sur les forums à discuter de ce qu’il faudrait faire au lieu de le faire. Parce que vu la vitesse à laquelle vous répondais à tout le monde, et les pavés que vous postais, ma seule explication est que vous ne faites que ça de votre vie en ce moment.

            “en vous persuadant que les choses changeront par miracle sans faire d’efforts” Tout le monde vous dit exactement le contraire, le débat porte sur la méthode, pas sur la question de savoir s’il faut abandonner ou se battre, vous avez une faculté étonnante à placer des idées débiles dans la tête des autres (pour mieux vos sentir supérieur ?), ça a même un nom, ça s’appelle utiliser un homme de paille en rhétorique.

            Pour ce qui est de la dépression, je ne vais pas raconter ma vie ici, à la place je vous propose, en guise de conclusion de cet échange pour ma part, ces mots attribués à Marc Aurèle : “Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.”.

          • SirDef11

            Et qu’en est-il de ma proposition, cette phrase à essayer avec vos proches ? Elle passe dans l’oubli hein ?
            Vous aussi vous parlez toute seule sans prendre en compte mes explications, sans même les lire attentivement j’en suis convaincu. Parce cela ne vous plait pas, et que je détruis chacune de vos théories en un instant.
            Et moi je parle encore dans le vide comme un foutu débile. Je cherche à vous éveiller en en écrivant autant, mais il n’y a rien à faire, tout ce que vous avez à dire en retour c’est encore plus de méchancetés : j’imagine que vous ne faites que ça de votre vie.
            – Tout ce que je fais de ma vie, c’est réfléchir à des solutions pour rendre ce monde meilleur. Oh et je travaille en même temps. Mais mon activité principale est de raisonner, et mes raisonnements sont bien loin des hommes de pailloriques, chacune se mes phrase demande expressément une réponse de votre part, mais vous n’avez pas le foutu respect d’y répondre. Tout ce que je vous ai raconté est encore passé aux oubliettes, car vous n’avez pas le moindre respect pour le travail d’autrui. Vous êtes venue m’agresser en tout premier lieu, me dire à moi de méditer et justement avec VOTRE QUESTION RÉTHORIQUE “faut-il ceci ou cela ?”, je vous ai répondu ce qu’il fallait, j’ai analysé votre question et vous ai démontré que vous aviez tort. Puis vous êtes revenue m’agresser sans répondre à mes analyses, pour me comparer à Descartes et aux biaisés cognitifs, je vous ai encore contredit, puisque je suis précisément l’un des seuls hommes ou monde à ne pas me mentir (à ne pas utiliser les biais cognitifs). Puis vous continuez de diviser mes phrases pour en ressortir un sens complètement opposé (et ça c’est très fort). La discussion ne va nulle part, puisque vous n’essayez même pas de discuter, vous êtes là uniquement pour essayer d’affirmer vos petites théories pour vous soulager de ne faire aucun effort vis à vis de vos proches.

            – Votre Marcus Aurelius est un lâche, de telles paroles ne sortent pas de la tête d’un fort. Tout est modifiable, tout peut changer, si seulement vous aviez le courage d’exprimer vos sentiments et d’agir avec vos mains. Mais la peur vous gouverne, la peur court-circuite vos pensées, et vous êtes dans un état d’esprit conservateur, vous ne voulez PAS APPRENDRE, vous refusez d’admettre que ce monde peut changer grâce à vous. Vous vous persuadez que votre petit corps n’aura jamais aucun impact, donc vous vous inclinez toujours, vous vous laissez marcher sur les pieds, vous absorber les railleries sans vous montrer fort/plus fort que vous ne l’êtes. Un autre empereur a dit à peu près ceci sur l’art de la guerre/confrontation : “Il faut se montrer fort lorsqu’on est en position de faiblesse, et se montrer faible quand on est en position de force.”
            En se montrant uniquement faible en étant faible, vous resterez faibles et sans aucune influence sur les jeunes en manque de spiritualité, ils se tourneront vers la chasse plutôt que vers la philosophie, puisque vous n’osez jamais réagir avec courage.

            – Se réfugier sous un proverbe médiocre est tout à fait néfaste. Vous êtes ambassadrice ? Si c’est le cas, alors vous nuisez au mouvement. Vous laisser faire, subir les railleries sans remettre à leur place les imbéciles, c’est la toute première raison pour laquelle personne ne vous suit : ILS N’ONT PAS CONFIANCE EN VOUS, ils ont besoin de se sentir dans un groupe fort et protecteur, ce n’est pas avec vos comportements d’abandon systématique qu’ils vont essayer de vous imiter… Se laisser faire n’est pas un effort, c’est précisément la lâcheté.

            Ce que j’ai à dire est infiniment plus intelligent qu’un philosophe de l’antiquité, et je ne cherche pas à me sentir supérieur, je le suis, sans contestation possible.
            Désolé, mais chère Nina, vos références sont toujours enfantines : le lien sur vegetarisme.fr , le petit mec qui fait sa petite émission sur un ton tout joyeux, et un proverbe qui vous arrange bien mais qui n’a absolument aucune valeur dans le sujet de la souffrance, ni dans la personnalité de vos proches. Car on peut interdire cette souffrance, et on peut faire changer nos proches, C’EST TRÈS FACILE, IL SUFFIT D’ESSAYER, d’essayer ce que je vous ai proposé de faire et que vous avez nié comme s’il s’agissait d’insultes, donc je répète et c’est pour votre bien et le bien du mouvement vegan que vous désirez aider : En leur montrant une photo d’animal enchaîné ou en cage, tentez de dire à vos amis la phrase “ces animaux souffrent atrocement dans ces cages, exactement comme on souffrirait à leur place, ils deviennent fous comme on deviendrait fous en étant coincé ainsi, et moi ça me déprime énormément, de plus en plus chaque jour…svp n’achetez plus ce qui vient des cages, ce n’est pas assez bon pour tolérer ceci”. Et voyez leurs réactions.

            Bref, cela ne vous plait pas de parler toute seule sans être écoutée ? Eh bien sachez que les autres n’aiment pas ça non plus. Là, j’en ai marre de parler dans le vide sans jamais aucun retour. Vu la qualité de vos références, j’imagine mal quelque chose de constructif sortir de vous, et vous devriez plutôt me faire confiance même en détestant mon arrogance.
            Moi, je vous écoute et vous reprend point par point, non pas pour me surélever, mais bien pour vous expliquer des raisonnements supérieurs, ces raisonnements auxquels vous aboutiriez si vous cessiez de vous mentir pour utiliser l’humilité (résumé de humilité : réfléchir sans s’inclure dans la réflexion/ réfléchir d’un œil externe), mais je ne peux m’empêcher de dire ce que j’ai à dire avec un certain dédain, car après tout c’est vous qui essayez de vous sentir supérieure, en me balançant des articles enfantins, des théories étranges et des analyses enfantines sur descartes, cet imbécile intelligent. Bref, si vous n’osez pas essayer “ma méthode” sur vos proches, ne vous sentez pas courageuse. Et si vous n’osez pas essayer et que vous n’avez rien à dire, ne dites rien, et laissez-moi parler. Ce sont les gentils arrogants dans mon genre qui auront un impact sur le monde, il est dommage que nous soyons si peu nombreux, sinon ça irait vite, les cages disparaîtraient en quelques jours, l’humiliation serait interdite/blâmée, les oppresseurs seraient mis au pas et le monde serait fraternel dès demain. Et je ne me vante pas, je connais ma valeur et la profondeur de ma pensée, d’un oeil externe.

          • Sylvie Jolie

            > “Vous aussi vous parlez toute seule sans prendre en compte mes
            explications, sans même les lire attentivement j’en suis convaincu.”

            Ho le bel aveu, merci de reconnaître enfin que ce qu’on raconte, tu t’en fous ! Même si on le savait déjà que c’est ce que tu passes ton temps à faire. Première option, tu insultes et dis que c’est de la merde sans jamais avancer le moindre argument si ce n’est que toi tu sais et que toi t’es grand, et que nous on est bêtes et qu’on est infantiles. Deuxième option, tu ignores simplement, et tu repars sur tout autre chose sans aucun lien avec le sujet de départ.

            Si tu veux être entendu, j’ai trois conseils à te donner :
            1) On arrête d’insulter les gens, Ce qui inclut d’arrêter de croire de savoir ce qui se passe dans leur tête, surtout si c’est pour s’imaginer que ce sont des idiots par avance.
            2) Un sujet à la fois. Tu traites que 15 trucs différents (pas sûr que j’exagère) dans chacun de tes messages, et après tu te plains qu’on ne te répond pas à tel ou tel point. S’il n’y en avait qu’un, ça ne t’arriverait pas.
            3) Faut faire court. Si tu veux qu’on te lise et qu’on te réponde, ne décourage pas d’avance. Tout le monde n’a pas autant de temps que toi pour écrire de tels pavés, ni pour les lire. Le temps de te lire et de te répondre point par point, je pense que pour la plupart des messages, il faudrait 2 heures au bas mot, ben pas étonnant que personne ne le fait.

            Conseil supplémentaire : mais laisse passer quelque semaine pour le site Vegactu, parce que là, comme tu as pu le voir, t’as tellement dégouté tout le monde, que même si tu appliquais tous ces conseils, personne ne te répondrait.

          • SirDef11

            MAIS ON REVE COMPLETEMENT !
            – “Première option ; tu insultes sans avancer le moindre argument”, J’EN ÉCRIS 2000 MOTS D’ARGUMENTS A CHAQUE FOIS.
            Et tu n’es même pas capable de comprendre le sens de ma phrase ! “vous aussi” signifie vous et les autres, sans m’inclure, puisque je suis effectivement le SEUL à vous reprendre point par point pour essayer de vous faire changer d’avis. VOUS, vous ne lisez rien du tout et vous parlez tout seuls, n’inverse pas les rôles !
            – Deuxième option, tu ignores simplement, et tu repars sur tout autre chose sans aucun lien avec le sujet de départ. JE PARLE TOUJOURS DU SUJET DU DÉPART : LA SOUFFRANCE DE CES ANIMAUX !! ET VOTRE RESPONSABILITÉ AUPRES DE VOS PROCHES, EUX QUI SONT LES VRAIS RESPONSABLES DES TORTURES !
            C’EST VOUS QUI DIVAGUEZ ET QUI CHANGEZ DE SUJET A TOUS LES COUPS POUR NE PAS AVOIR A Y PENSER, N’INVERSEZ PAS LES ROLES !

            Avez-vous vu tout ce que je lui ai écrit ?? C’était dans son intérêt ! Et je ne reçois que des critiques enfantines en retour !
            – Ecoutez, j’en ai marre de parler à des faibles d’esprit.
            A chaque fois je vous contredis en bonne et due forme, sans oublier le moindre détail, ET VOUS N’AVEZ MEME PAS LE RESPECT DE LIRE ! N’essayez pas de me faire la morale si vous n’êtes pas prêts à lire des contre arguments !
            Je fais d’énormes efforts pour vous, pour les animaux, pour le monde, mais POUR RIEN ! PUTAIN ILS NE FONT QUE M’ATTAQUER SANS RIEN IMPRIMER DANS LEUR MEMOIRE, ils essaient juste de me rabaisser, ils n’écoutent aucun argument ! Ils m’attaquent, et n’oseront jamais rien faire auprès de leurs proches !
            Merci pour tes conseils insultants by the way, mais vous me démontrez votre manque d’intelligence à chaque message, je n’ai pas besoin d’en écrire autant, j’essaie simplement de vous faire raisonner, mais aucune de mes raisonnements ne vous est accessible ! Complètement endormis, bienheureux juste à côté des camps de torture, et ils se pensent encore de fins psychologues et de bons philosophes !

  • Balika

    Concernant la 4ème astuce : S’il faut mettre un lien vers une vidéo militante, par pitié, arrêtons d’utiliser celles de Yourofsky. Il manque tellement de rigueur, utilise tant de mensonges et de contre-vérités, qu’il nuit plus qu’autre chose. Son discours le plus important a été analysé sur le site “La menace théoriste”. A lire avant de propager la bonne parole de Gary.

    Le 5ème conseil est vraiment important : en demandant partout des produits 100% végétaux et sans aucun produit d’origine animal (POA), on crée une demande qui permettra aux commerçants de s’adapter. Quitter un restaurant ou un marchand de chaussures en rageant qu’il ne fait rien de végane est improductif. Au contraire, il plus utile de dialoguer et d’exposer sa demande, tout en expliquant son point de vue (ferme et intransigeant) sur l’exploitation animale.

    • Tout juste Balika. Voici d’ailleurs le lien vers ledit article : http://menace-theoriste.fr/gary-yourofsky-analyse-dune-imposture/

    • SirDef11

      Traiter de NUISIBLES ceux qui prennent la parole (et qui se trompent un tout petit peu) n’est-il pas contre-productif ??
      C’est systématique. Toujours critiquer les rebelles.
      ” Yourofsky nuit plus qu’autre chose”, wowwwww quoi, ce mec a fait plus que tous les autres vegans réunis !
      – “Faisons nous des courbettes entre gens méprisants et dédaigneux”, mais oh là là, ne nous traitez pas de nuisibles, c’est vous qui l’êtes ! Et je me rends encore compte que j’ai écrit pour rien ici-dessus. Je t’ai répondu avec courtoisie, en essayant de te faire raisonner, mais je me rends compte qu’il n’y a aucune logique dans vos têtes, cela ne servira jamais à rien… dis-moi que je me trompe, mais j’en doute…
      Le fond est peut-être bon, mais la forme est bien pire que la mienne. Cracher sur Yourofsky now… le fait est que c’est avec un comportement comme le sien qu’on attire l’esprit des ados.
      Je suis écœuré, dépité, vous ne voulez pas le bien du monde, mais juste prétendre le vouloir…
      Le mec détestable vous dit bye donc… mais c’est vous qui l’êtes, sincèrement.

      • Balika

        On ne défend pas une bonne cause avec de mauvais arguments.
        Yourofsky sort des énormités, et pas que de temps en temps. Il utilise des méthodes de conversion et de propagande similaires aux fondamentalistes religieux. Or, nous n’avons pas besoin de “rendre les gens véganes” (GO VEGAN) en les prenant pour des imbéciles, en les menaçant ou les assommant d’arguments mais d’affirmer qu’il faut de la justice envers les animaux. Lire le très bonne article “”pour l’abolition du véganisme”.

        C’est incroyable de te lire, SirDef11, je ne pensais pas qu’il était possible de lire un tel torrent d’agressivité, pourtant j’en connais des véganes sur le web. Je ne comprenais pas ce que les omnivores voulait dire lorsqu’ils parlaient de défenseurs de la cause animale “fous furieux”, voire même de “véganazi” … malgré toi, tu illustres à merveille ce concept.

        – Est-ce que tu participes à des manifestations publiques ?
        – Est-ce que tu aides des associations de défense des animaux, en faisant du bénévolat ou en faisant des dons ?
        – Est-ce que tu aides des véganes à se tourner vers un mode de vie plus pacifique ?
        – Est-ce que tu recueilles des animaux ?

        Que fais-tu concrètement ?

        • SirDef11

          Ah c’est MOI l’agressif maintenant ! Mais on rêve !
          Ta toute première phrase envers moi : “après le bon et le mauvais chasseur, le vrai abolitionniste”, tu es d’une méchanceté extrême, et j’ai beau t’expliquer aussi doucement que possible tes erreurs d’interprétations et tes mauvais comportements, tu es totalement persuadée de n’avoir de leçons à recevoir de personne ! Incapables de se remettre en question, et c’est encore eux qui viennent me proposer de le faire !
          L’autre est venu m’accoster avec “vous en êtes à vous inventer des amis Sirdef ?”, après m’avoir complètement négligé alors que je lui ai fait la morale il y a quelques jours pour la même raison, à cause de son irrespect total en adressant la parole aux gens. Et il est parti se planquer de peur de se rendre ridicule, pour recommencer encore une fois ! Et si je passe 2 heures à lui écrire quelque chose d’intelligent, tout ce qu’il lit dans son état d’esprit étrangoïde, c’est : “gnagnagna je te suis supérieur et je t’attaque, gnagna”, pour venir me ré-agresser encore plus violemment !
          On leur répond poliment, puis ils ne répondent rien du tout sinon de nouvelles insultes et sarcasmes, et c’est encore moi l’agressif, bien entendu !

          Aussi, j’ai passé énormément de temps à écrire pour toi, il me semble que c’était un GRAND signe de respect même si tu ne t’en rends pas compte, surtout après ton premier commentaire, donc : As-tu relu attentivement comme je te l’avais demandé ? T’es-tu imaginée dans une cage toi-même ?

          Et tu me demandes ce que je fais ? Mais je tente de nous réunir pour changer les lois !! Je tente de nous réunir avec le comportement à adopter, autrement que les autres associations qui rejettent systématiquement les abolitionnistes en colère ! Ce sont eux qui auront le plus d’influence et qui changeront les lois ! Je tente de nous réunir, tu n’as rien compris du tout alors !! Y a-t-il quelqu’un d’autre qui ne l’avait pas compris, après l’avoir lu 10 fois ? Mais as-tu lu une seule fois, bon sang ??? Toi tu cherches uniquement à nous diviser, à te sentir bien à l’écart des abolitionnistes en colère, et je t’ai expliqué clairement pourquoi, ce que tu n’as pas lu du tout !

          Si tu relis AVANT de répondre une nouvelle fois sans lire : n’as-tu pas l’impression que mes idées méritent d’être mises en avant ? Ne veux-tu pas libérer ces animaux au plus vite ? Au lieu de cracher sur Yourofsky et moi, ne veux-tu pas nous unir pour râler contre les tortionnaires à la place, et plutôt passer ton temps à les critiquer eux ???
          Mais qu’est-ce que c’est que ces comportements ??? C’est TOI qui essaie de me faire la morale, alors que tu m’agresse et que tu critiques le super-héro de beaucoup de vegans ?

          Et puis merde quoi, j’ai raconté et raconté encore, pour rien du tout !

          As-tu imaginé être toi-même dans une cage ? NON ! Sinon tu serais toi aussi FOU FURIEUX !
          Et VEGENAZI !
          Je te le dis : ce que je prône, oui, c’est la DICTATURE DE LA GENTILLESSE ! Réfléchis au concept !
          Tu n’as rien retenu des reportages que tu as vus, et tu n’as aucune compassion véritable pour ces animaux, sinon tu serais toi aussi folle-furieuse contre ces camps de tortures ! FOLLE-FURIEUSE OUI ! Bande d’endormis, ils vivent paisiblement à côté des camps de torture, et ils se mettent encore du côté des tortionnaires pour affirmer leurs propos !

          Ton article est d’office illogique, vous vous persuadez qu’on interdira quelque chose d’aussi énorme juste en “affirmant qu’il faut la justice pour les animaux”, non mais je ne sais pas dans quel monde vous vivez vous !
          Tu es donc persuadée qu’il y aura un miracle sans utiliser la violence une seule fois alors ? Mais pense à comment l’esclavage a été interdit, enfin cherche sur wikipédia, eh bien tous ces fermiers sont comme les sudétasuniens, ils défendent leur métier, leur gagne-pain, et tant que leur métier ne sera pas interdit PAR LES LOIS, il y aura toujours de nouveaux fermiers, de nouvelles et de plus grandes fermes ! Eux et leurs grandes familles qui les soutiendront en traitant les vegans de nazis à tous les coups !
          Mais n’est-ce pas facile à comprendre pourtant ? Tous ces gens se fichent d’entendre “justice pour les animaux”, ils sont habitués à les torturer et à les tuer depuis leur enfance, en ayant grandi chez leur parent fermier ! Vous ne voyez strictement rien alors ?
          Plus de 75% des gens sont condamnés à refuser le veganisme, ils se moquent de nous ouvertement, mais n’as-tu jamais essayé de parler aux gens toi ? Et je veux dire : leur parler de la SOUFFRANCE de ces animaux ! Là tu comprendras qu’il n’en ont strictement rien à foutre, ils sont même FIERS d’être responsables de ces souffrances, ils sourient comme des enfoirés tu sais, et là tu commenceras à avoir la haine contre eux ! Essaie de leur parler pour voir, essaie de leur parler de ces souffrances et de l’urgence à arrêter.

          Et sinon, n’as-tu pas remarqué que j’en ai toujours 100 fois plus à dire que vous ? Et ce sont des choses que vous ne comprenez même pas, tout ce que vous lisez c’est “blabla je suis un connard méprisant et hautain”. Et j’ai beau essayer de vous expliquer vos réactions, vous ne faites strictement aucun effort pour réfléchir à mes explications, ni aucun effort pour argumenter, ni quoi que ce soit, toujours en position d’attaque en se prenant pour les victimes ! Les pauvres victimes de mes longues analyses qui sonnent dans votre tête comme des insultes, alors qu’elles en sont très loin ! Vous n’osez même pas contredire quoi que ce soit ! Le fait est que ce que je dis sur cette page est irréfutable, vous vous ridiculiseriez en essayant de critiquer ces analyses, il est donc plus facile de m’insulter et de faire du sarcasme en oubliant CHAQUE PHRASE et en détournant le sujet, eh oui !
          As-tu répondu à un seul de mes commentaires ? Pas du tout ! J’ai juste écrit dans le vide comme un con !
          Tu n’as pas eu le foutu respect de me lire, toujours en position d’auto-défense, toujours persuadée que je ne suis qu’un connard agressif, malgré mes efforts évidents !

          Et Yourosfky est le seul à convertir des gens, espèce de cinglée ! En as-tu converti toi ? Que fais-tu concrètement, sinon me traiter de HITLER encore une fois ?

          Ah et, on ne doit pas prendre les gens pour des imbéciles ? Ces gens qui manifestent contre les mariages homos, et qui manifestent en faveur d’un bijoutier qui massacre des voleurs qui lui avaient laissé la vie sauve ?
          Ce sont ces mêmes enfoirés de gens qui traitent d’INTOLERANTS les abolitionnistes et qui nous traitent de végénazis, je me fiche de leurs avis d’imbéciles !
          – Et puis, vas-tu enfin ouvrir un dictionnaire et allumer trois de tes neurones pour comprendre ceci : Les abolitionnistes EXIGENT l’abolition, car ça fait PARTIE DE LA DÉFINITION DE ABOLITIONNISTE !!!
          Abolition = INTERDICTION D’UNE ACTIVITÉ.
          Vas-tu enfin lire ?
          Je n’ai cessé de te l’expliquer, et je ne cesse de te répéter pourquoi nous sommes furieux ! Ces animaux sont actuellement torturés tout autour de toi, même si tu fais semblant de rien ! Et il est temps de les libérer, n’importe qui de lucide est FURIEUX à notre époque !
          Espèce d’endormis !
          Ta mémoire est fichue, tu n’as strictement rien dans la tête, même pas ces images de fermes que tu as pourtant vues, j’en suis certain !
          Il est impossible de garder son calme quand on a une mémoire et qu’on se lève en se disant qu’à 2 km de chez nous des cochons vivent dans des cages individuelles de l’enfer !
          Et moi je n’arrive pas à garder le mien quand vous exprimez CLAIREMENT qu’il ne faut pas se mettre en furie contre ces cages et ces tortures ! Vous êtes de parfaits crétins si vous ne souhaitez pas l’abolition !
          L’abolitionniste est par définition intolérant, j’ai beau eu l’expliquer 6 fois, il faut toujours que vous lisiez “blabla je suis un connard et je suis détestable, et blablabla”.
          L’abolitionniste est d’office furieux bon sang, il EXIGE l’interdiction d’une activité immorale, c’est ce qui fait de lui un abolitionniste !

          Ces gens qui nous traitent de nazis (et dont tu cherches à te rapprocher en affirmant leurs propos), ce sont les nazis eux-même, tous ceux-là qui sont racistes, qui aiment torturer et chasser, qui violent, qui s’insultent et qui se hurlent dessus dans leur couple, qui se trompent et qui se rendent cocus entre frères, et qui sont tout à fait fiers de manger de la viande tout en sachant la souffrance qu’ils causent ! Et toi tu cherchez clairement à te mettre de leur côté !
          Ces gens, il ne faut pas les prendre pour des imbéciles tu disais ? Mais dans quel monde vis-tu ? Je te soupçonne de faire partie de ceux-là d’ailleurs. Ces gens qui n’ont rien d’autre à dire que des méchancetés et de la médisance malsaine, et qui n’ont aucun respect pour personne en venant les agresser sans retenue, il faudrait encore que je ne les prenne pas pour des imbéciles… alors qu’ils sont incapables de respecter les gens d’entrée de jeu, ils saluent en faisant du sarcasme et de la provocation, puis ils inversent la chronologie jusqu’à prétendre que c’est MOI qui suis venu les attaquer ! C’est pas un peu dingue ?

          Complètement endormis et avec des lacunes dans le domaine de la logique. Je veux vous réveiller et vous enseigner à raisonner plus, mais malgré tous mes efforts courtois pour vous donner des conseils, ils ne pigent strictement rien du tout, ils ne perçoivent même pas le sens de ce que j’ai à dire, ils ont toujours l’impression que je les agresse, et ils continuent de se comporter en perpétuelle confrontation, contre tout le monde d’ailleurs ! Et ils pensent que critiquer leur propre camp va faire avancer leur mouvement ! Ils prennent du plaisir à médire ensemble pour lier une amitié malsaine entre eux, encore un comportement illogique de mammifère, et ils sont à cent ans de comprendre le sens de cette phrase. Tout en étant persuadé de n’avoir aucune leçon à recevoir, bien entendu.

          Bleh ! Franchement, j’arrête. Tant que tu n’auras pas lu attentivement mes commentaires qui t’étaient destinés, tant que tu ne les auras pas revus point par point pour essayer d’argumenter, je vais même arrêter d’essayer de vous parler, j’écris toujours dans le vent comme un abruti, vous n’êtes tout simplement pas capables de vous exprimer. J’ai toujours l’impression d’avoir à faire à des ados de 14 ans, sans vouloir vous vexer, c’est juste pour vous le signaler ; surtout l’autre là, avec son petit vocabulaire hétéroclite qu’il ne maîtrise même pas.
          Et c’est l’espoir qui me rend abruti, j’essaie encore et encore et encore, j’ai toujours espoir que vous deveniez des gens moraux et défenseurs, mais vous ne dites que des méchancetés, et vous vous mettez carrément dans le camp de ceux qui nous traient de “végénazis” et de “fous furieux”. Bien sûr que tu es dans leur camp, puisque tu ne les critique jamais ouvertement, eux, tu les laisse torturer avec ton accord, et tu les approuves même de me traiter de végénazi !
          Puis merde quoi, vous n’avez jamais aucune idée, et vous crachez systématiquement sur celles des autres, ça c’est la totale !
          S’il y a quelqu’un qui nous regarde “là-haut”, il doit me prendre pour un débile d’être incapable de vous gérer, mais il n’est pas possible de vous gérer, vous ne savez pas lire ce qu’on vous écrit ! Bye, à dans 10 ans, il vous faut aiguiser vos neurones là, ils collent encore un peu.
          Hétéroclitorisement vôtre, ad hominem expecta regales.
          Bande de gamins endormis va. Sourire et ne pas se mettre en furie, et cracher sur les “fous furieux” qui veulent libérer les opprimés, telle est leur méthode pour aider les animaux.

          • Balika

            Le cortisol et l’adrénaline produits par un état de colère c’est très mauvais pour la santé … voici une petite photo mignonne pour se détendre :

            http://4.bp.blogspot.com/-5dazg2K1HGc/VRpLTjEDzGI/AAAAAAAAUEY/jIQvgYXhAso/s1600/Photo-chaton-et-chiot-mignon-7.jpg

          • SirDef11

            Oh mais j’y crois pas !
            Voilà toutes leurs réponses.
            Et je t’ai encore répondu plus haut comme un con, encore pour rien !
            Ce sont des sadiques, fiers de mépriser les autres.
            Incorrigibles, wow omfg. “Entre 15 et 20 ans”, wowowowow. Et toutes mes phrases passent aux oubliettes, aucun argument, juste du dédain. La définition d’abolitionniste ? Rien du tout, zoup c’est oublié. Nietzsche a raison, il y a deux catégories de gens. Mais qu’ils sont cons ceux-là, wow… Une photo de chats et on oublie les cochons en cage juste à côté de chez nous, youpie ^^ Débiles, et le mot est faible.

          • SirDef11

            Et elle n’a même pas été lire cet autre message, mais elle s’empresse de dire des méchancetés directement, attention les yeux :

          • Balika

            Astuce n°6 : ne pas oublier de prendre sa vitamine B12 lorsqu’on est végétalien abolitionniste.

          • SirDef11

            La débilité à l’extrême. Bravo. Inutile de vous parler, 5 phrases contre 500, et ils sont persuadés d’avoir tout compris xD 15-20 ans à vue de nez, mais c’est dingue quoi.

          • SirDef11

            Et là elle va parler, toujours en oubliant chaque phrase, en recommençant tout depuis le début à chaque fois, sans aucune mémorisation.
            Tu n’es qu’une idiote ma fille, 80 points de QI, inutile d’essayer de communiquer, tu te ridiculises à chaque fois.

          • Balika

            Je suis un homme, patate, un grand singe mâle avec des chromosomes XY et un pénis ! c=3

            Il n’y a pas de plus en plus de fermiers, c’est faux !
            Il y en a de moins en moins. En 1900, 70% de la population était paysanne, aujourd’hui il y a 3% d’agriculteurs seulement.

            Je vais dire à mes amis que ce sont des “têtes de culs”, ils apprécieront.

            “C’est ça ton plan ? Convertir tes amis, et c’est tout. ”

            Mais pas du tout, qui a dit que je ne faisais QUE ça ?!?
            Tu étais à la marche pour la fermeture des abattoirs de Paris cet été ?

            Es-tu né végane ?
            Si non, en quoi es-tu différent de tous les omnivores qui ne le sont pas encore et qui ont le droit au pardon (comme tu t’es pardonné toi-même d’avoir été un carniste) ?

            “La culpabilité amène à une remise en question profonde, et à une renaissance !”

            FAUX, archi-faux, les sciences sociales, les neuro-sciences, vont à l’encontre de ce que tu affirmes là. C’est une idée que tu te fais, pas une réalité, mec. C’est ce que fait Yourofsky en pointant les étudiants du doigt en permanence. Renseigne-toi : la culpabilisation c’est de la merde qui ne mène à rien de bon !

            “Tu ne convertiras jamais un fermier, ni un membre de sa famille, ni un chasseur, ni un pêcheur, ni un boucher, ni presque aucun cuisinier, surtout sans bousculer leurs émotions et sans leur faire ressentir le rejet social jusqu’à ce qu’ils changent ! Et ces gens représentent déjà un bon gros pourcentage de la population, réveille-toi ! Tu ne les auras JAMAIS, ni leurs enfants qui auront été habitués à ces horreurs !”

            FAUX, encore une fois : des fermiers, des chasseurs, des pêcheurs, des bouchers, des agents d’abattoir, deviennent véganes. Arrêtes d’en faire des blocs de marbre, ils peuvent changer. La colère n’entraîne que le REJET (des véganes et de la cause animale) pas l’adhésion.

            “Et qui le prouvent factuellement, pas avec des blogs et des théories hippies !”

            Ah, tu es “hippie-phobe” maintenant, bravo … ça te fait encore des ennemis en plus. Heureusement que je ne fais pas la liste de tous les gens que tu détestes et méprises depuis le début de ces commentaires, on pourrait facilement arriver à 65 millions.

            Tu es “against the world”, mec, et risques de finir tout seul derrière ton ordinateur à ruminer ta colère et ton abolitionnisme puritain. Viens prendre l’air, viens faire des manif’, viens dans les associations, au lieu de théoriser en crachant ton venin sur tout le monde.

            C’est quoi ton obsession du SOURIRE ?
            Pourquoi tu parles de “sourire” tout le temps ?
            Peut-être parce que ça ne t’es pas arrivé depuis des mois, je me trompe ?

            “Eh bien va lire ce que je t’ai écrit plus haut au moins, quitte à te moquer encore une fois comme un âne.”

            Les moutons, maintenant les ânes …
            => #insultespéciste. 😀

            N’oublie pas, je suis un homme.

          • SirDef11

            0/20, un gamin de 12 ans qui fait une dissert….
            Toutes mes paroles passent aux oubliettes, comme d’habitude. Toutes tes théories sont fausses. Trouve-moi un seul fait historique qui montre le pacifisme comme vainqueur, parce que j’en ai des millions qui le montrent perdant.
            ” les neuro-sciences, vont à l’encontre de ce que tu affirmes là” , eh bien trouve moi des études, moi j’ai la confirmation personnelle que seuls ce regards accusateur fonctionne. Tous ceux que tu penses avoir converti ne sont pas convertis, tu le dis toi-même : ils COMMENCENT à arrêter la viande, un tout petit peu, donc en continuant encore et encore, sans jamais faire diminuer le nombre d’animaux en cage, puisqu’ils continuent d’en acheter. Tu es en plein rêve, et persuadé d’être lucide. “tête de cul” n’est pas une insulte, là c’est la totale.
            – Et tu inventes n’importe quoi ! Tu te ridiculises à chaque fois, et je t’humilie à chaque fois, tu ne t’en rends même pas compte. Tu es d’une méchanceté incompatible avec le “veganisme”, TU N’ES PAS MORAL, tu viens agresser les gens, faire du sarcasme comme un sale enfoiré, et tu ne demandes jamais pardon ! Tout ce que je dis découle d’une réflexion que tu n’atteindra jamais.
            – Non je n’ai pas été à cette marche inutile et inefficace. L’état vous laisse la faire justement parce que vous n’avez aucun impact, on ne marche pas “contre les abattoirs”, on doit manifester CONTRE LES FERMES, combien de fois faudra-t-il te le répéter ? Allume ton cerveau ! Vos manifs ne servent à RIEN, ce ne sont pas des manifs, mais des événements, jeez. Et moi, je suis rejeté des associations lâchistes, puisqu’ils régissent exactement comme vous, toujours en train de prôner le calme et le sourire, tout en insultant immédiatement les abolitionnistes en colère ! Et tout ce que je te raconte, zip, oublié !
            – Et tu crois quoi, qu’il n’y a que ce dernier message que tu dois essayer de contredire ? Je t’en ai dit énormément, et c’est toujours ainsi avec vous, votre mémoire est trop faible pour se rappeler de tout le reste. Enfin, de toutes façons, tu n’auras jamais rien d’intelligent à dire, n’essaie même pas, tu vas encore te ridiculiser !

            – Trouve moi 5 fermiers au monde qui sont devenus vegans, allez, j’attends !
            Il doit y en avoir un ou deux, et ça te suffit pour penser que “rien n’est perdu, tout va aller bien”, alors que ces gens sont de sales enfoirés alcoolique, et qui te pisseront dessus dès que tu tenteras de leur parler. Pire, ils te verseront le lisier, la merde de leurs animaux qu’ils coincent avec des chaines. Et tu te plieras devant eux. Et ils sont plus de 200 millions dans le monde. Attends, j’ai dit 200 ? Il est fort probable qu’ils soient le double ou le triple de ça. Et tu es persuadé qu’ils vont tous abandonner leur métier pour tes beaux yeux ! Ils vont abandonner leur source de revenus, juste pour que tu puisses avoir raison. Tu t’es ridiculisé, encore et toujours.
            – J’aurai beau le répéter 5000 fois, c’est trop intelligent pour ton petit cerveau d’enfant : la colère est la seule émotion qui permet une remise en question. L’analyse, je te l’ai faite plus haut, mais tu n’as rien lu du tout : Si nous étions TOUS en train de les regarder sévèrement, LA et SEULEMENT LA ils changeront ! Mais c’est trop compliqué à comprendre ! Tu vas continuer de sourire jusqu’à la fin de ta vie, et c’est bien à cause des gens comme VOUS que les animaux ne seront jamais sauvés ! Certes, le “veganisme” aura toujours un peu plus d’adhérents (jamais beaucoup), et ça vous suffira pour vous soulager à jamais ! Tandis que les fermes augmentent !
            Ah oui, alors comme ça, toi tu comptes en nombre d’agriculteurs ? Donc selon toi, il y a moins de souffrances aujourd’hui que dans les années 70, mais où est la logique ?? Moi je compte en nombre d’animaux en cage, ET ILS SONT TOUJOURS PLUS NOMBREUX ! Même avec “plein de nouveaux vegans”, les cages augmentent, les bâtiments de fermes se vendent comme des petits pains, et c’est encore moi qui me trompe dans mes calculs hein ?!
            Tu ne sais rien, et tu ne veux rien savoir.
            Et puis tu n’as QUE des méchancetés à dire, c’est complètement dingue. Toujours pour te soulager. Faire du sarcasme ne te rend pas intelligent, tu te ridiculises à chaque fois, seuls les enfants réagissent comme vous deux. Les enfants et les imbéciles.
            – Si c’est moi qui me retrouverai tout seul, toi tu resteras dans les vappes à te mentir continuellement, à dormir paisiblement juste à côté des tortures ! Tout en insultant ceux que ça RÉVOLTE, ceux qui ont une mémoire et un peu de lucidité ! “regarde une photo de chaton pour te calmer”, tu n’es qu’un imbécile totalement aveugle, ces animaux existent bel et bien, pauvre fou, et les justes sont en FURIE contre ça !
            Et la moquerie, la moquerie, la moquerie, et tous tes arguments sont ceux que les enfants de 12 ans utilisent, et tu ne t’en rends même pas compte.

            “Es-tu né végane ?
            Si non, en quoi es-tu différent de tous les omnivores qui ne le sont pas encore et qui ont le droit au pardon (comme tu t’es pardonné toi-même d’avoir été un carniste) ?”
            Tu ne comprends rien à rien, j’aurai beau répéter 500000000 fois que je veux les rendre eux-aussi heureux, et tu ne piges strictement rien, tu comprends juste que je veux les agresser et puis les laisser tomber. Tu n’es qu’un con, un enfant, laisse tomber, tu n’as rien dans le citron.

          • SirDef11

            Puis avec ces comportements illogiques, cela ne m’étonnerait pas de le voir manger encore du fromage et un peu de viande celui-là.
            Il n’a que des méchancetés à dire, il dédramatise systématiquement les souffrances des animaux, donc il n’est pas intègre. Il réagirait exactement de la même façon si c’étaient des enfants humains qui étaient esclaves et dans ces cages puantes, toujours à dédramatiser, et à se mettre en colère sur ceux qui lui demandent de se mettre en colère.
            Je ne sais même pas pourquoi je leur répond encore, ils ne comprennent rien, ils ne voient rien, et ils ne veulent rien apprendre.

          • Balika

            C’est vrai, je me demande vraiment pourquoi tu t’acharnes à répondre.

          • SirDef11

            Grotesque, jamais aucun argument, il se ridiculise encore. Tout oublié, eh oui, il n’a rien retenu, puisqu’il ne sait ni lire ni réfléchir.
            “Les fermiers veulent changer” qu’il me dit encore. Dans un doux rêve de lâche collabo, il est prêt à se mettre du côté des tortionnaires contre moi, il l’a clairement exprimé plus haut.

          • Jean Merdegougueulpluce

            sirdef et balika, mon plus grand rêve serait que vous vous rencontriez en vrai et que vous filmiez l’évènement

          • SirDef11

            On aime la merde hein ? On aime les clashs. Y a-t-il un seul vegan moral au monde ??

          • SirDef11

            Voilà tout ce qu’ils ont à dire, c’est son plus grand rêve !!!

          • Jean Merdegougueulpluce

            Mais merde mec, t’es sérieux ? Même sur ça tu t’énerves ? C’était de l’humour !!
            T’es carrément flippant. Tu m’as l’air d’avoir une bonne rhétorique et d’être quelqu’un de réchéchi mais tout ça est complètement noyé dans le flot d’insulte et d’agressivité constante. Du coup tu as juste l’air d’un petit teigneux frustré qui tape sur son clavier très vite en soufflant très fort. J’avais un peu de sympathie pour toi et je te trouvais intéressant mais le fait que tu aies tout de suite la haine envers moi pour une phrase qui voulait détendre l’atmosphère.. Sérieux mec

          • SirDef11

            Ah parce que tu trouves ça sympathique toi… Très bien, alors merci de m’expliquer ce qu’il y avait d’amusant. La moquerie n’est jamais sympathique, et tout ce que j’ai lu dan cette phrase était blessant. C’est-à-dire que pour être compréhensible, tu aurais pu dire un mot gentil juste avant, et là j’aurais compris ton intention, n’importe quoi de gentil pour me montrer que je n’ai pas écrit dans le vide ; mais après autant de paroles de ma part, et après avoir expliqué 5 fois que tous les vegans se foutent en colère contre les abolitionnistes, moi ce que j’ai compris dans ta phrase, c’est que tu n’avais rien lu du tout, et que tu étais juste venu exprimer ton mépris par provocation, j’ai l’habitude du “bashing” et à mes yeux c’était encore du bashing contre moi, de la méchanceté. Au moins un petit geste qui m’indiquerait que tu as bien lu ce que j’ai écrit, ce fameux petit “like” et j’aurais compris ta sympathie, mais pas après une phrase comme celle là dis donc. Enfin soit, ce n’est pas fort grave, si l’intention n’était pas de nous vexer tout va bien ^^

            Et puis non, je ne suis pas agressif, et ce “flot d’insultes” est plus que nécessaire, je dois t’expliquer à toi aussi que l’autre balika n’a fait que m’insulter depuis le début avec sa centaine de phrases sarcastiques et non constructives ? Il est de bon ton de l’insulter en retour, ça a même l’air de le calmer ce con. Enfin, c’est un lunatique, il réagit à ses émotions du moment et puis c’est tout, il est aveuglé et le restera à jamais.
            Et je ne suis pas agressif, je suis sur la défensive comme je suis là !

            A la base je suis un vieux sage avec une longue barbe lisse, il n’y avait pas plus souriant que moi, mais n’importe quel sage devient teigneux à force d’être négligé et rejeté, ainsi fonctionne notre cerveau de macaque. Surtout quand il décide de ne plus se mentir à lui-même, et ne plus faire semblant de ne pas voir la méchanceté des autres. Refoulement ou autres expressions psy, j’ai cessé de nier la réalité, et je ne vois chez les humains que des intentions malsaines/blessantes, ils passent leur temps à parler sur le dos de leurs propres amis proches, et le vieux sage que j’étais à pris un coup de jeune, pour s’approcher un peu plus du punk anarchiste et vengeur. Je ne suis pas agressif, je réagis de façon à (essaie de) faire comprendre aux autres leur impolitesse, dans un esprit de justice.
            La façon dont j’ai réagi est logique et saine.
            Si tu avais un peu de sympathie et que tu n’en as plus pour une simple réaction logique, ce n’est pas très logique.

            – “flippant” ? mais attends quoi, tu n’imagines pas la méchanceté que j’ai l’habitude d’attirer chez les vegans, à chaque fois que je leur rappelle que ces animaux existent bel et bien et que leurs amis sont les premiers responsables. Des dizaines, peut-être une centaine maintenant, et ils sont TOUS pareils, ils veulent à tout prix rester dans leur doux rêve, et sont ils me lynchent sans retenue pour y rester, exactement comme cette caverne de Platon. Il est logique que je m’ énerve dorénavant, regarde à quel point il ont été irrespectueux sur cette page. J’ai gardé mon calme, je leur ai fait la morale avec beaucoup de retenue et beaucoup de bienveillance, et tout ce qu’ils ont compris c’est que , ils réagissent comme des bonnes femmes malheureuses, les vieilles pies antipathiques toujours méprisantes. Et je leur ai bien expliqué, et ils n’écoutent strictement rien, ils ne veulent surtout pas admettre que quelqu’un qui dit des choses effrayantes puisse avoir raison à leur place. J’imagine que tu m’as juste survolé aussi, c’est dommage.

            Et si tu veux je t’explique ce qui se passerait dans une discussion filmée entre lui et moi, je sais précisément ce qui arriverait : pour commencer, il sourirait bêtement comme si il ne m’avait pas manqué de respect depuis le début, et j’exigerais des excuses sincères avant toute chose. Il le ferait sans le penser sincèrement, en bon magnanime refouleur, puis on essaierait de discuter. Et au bout de 20 phrases, je commencerais déjà à être agacé de répéter plusieurs fois la même chose, et lui continuerait d’exprimer son avis sans retenir mes phrases. Il n’est pas en mode apprentissage comme il est là, il est en mode conservation, il ne veut pas apprendre. A tous les coups il parlerait tout seul, je passerais mon temps à le corriger, et il continuerait à exprimer ses avis qu’il rumine depuis des dizaines d’années, sans jamais m’écouter, et en passant d’un sujet à l’autre. Plus on vieillit et plus il est difficile d’apprendre et de changer d’avis. Ptin j’ai fait énormément d’efforts pour lui ici, et il n’a fait que dire des sarcasmes en retour, sauf juste après avoir mangé un bon couscous… et même après ces longues explications, il continue, encore et encore, sans jamais rien écouter, toujours dans un état d’esprit de compétition, à celui qui aura le dernier mot. Sauf que j’écoute tout ce qu’il a à dire, je lui répète 10 fois les mêmes explications, et il continue de les nier en m’agressant toujours plus fort. Tout ce qu’il a dit n’avait pour but que de me vexer, depuis le début.

            Bref… le désespoir me ronge… L’abolitionnisme de l’esclavage est un mouvement qui a débuté 100 ans avant cette première guerre civile américaine, et les extrémistes d’aujourd’hui sont les tout premiers à se rebeller avec sincérité, tous les autres réagiront comme à l’époque, à faire semblant de rien, à se mentir, se dire que c’est normal, et que “cela ne sert à rien de les libérer puisqu’il y en aura d’autres”, et que seul l’amour fera changer les choses, toujours à ressasser de bonnes excuses illogiques qu’ils se répéteront entre eux, en se mettant des centaines de likes par commentaire anti-rebelle, en crachant toujours abondamment sur les “extrémistes” qui exigent l’arrêt de ces tortures.
            Pendant plus de 10 000 ans, il y a eu des anti-esclavage, à chaque génération je t’assure, et tous réagissaient comme eux/vous, à toujours dédramatiser, et à cracher sur les révolutionnaires qui demandaient des actions vigoureuses et courageuses. Ainsi sont les gentils, c’est un comportement intemporel, les plus gentils sont les plus lâches et ils veulent d’accrocher à leurs petits espoirs pacifistes ; mais merde quoi, pas juste à côté de ces tortures inadmissibles ! On ne peut pas garder son sourire quand on a vu un animal en cage et qu’on a ressenti son malheur ! Et je suis vraisemblablement le seul avec cette capacité de représentation mentale…
            Tant pis si tu me détestes lolo, j’ai l’habitude maintenant, mais je ne le mérite absolument pas.

          • Balika

            Merci d’avoir essayé, j’ai trouvé ça drôle.

            C’est le cortisol et l’adrénaline, ça shoote à force de s’énerver en permanence. Et malheureusement, ça crame le cerveau et c’est très mauvais pour les artères et le coeur. Addiction à la colère, y’a rien à faire. Même les photos de chatons, ça marche pas.

          • SirDef11
          • SirDef11

            J’ai perdu mon temps face à un débile profond, des heures à essayer de lui expliquer des choses intelligentes et avec l’unique but de l’éveiller, et il n’a pas eu la putain de décence de lire et de répondre quoi que ce soit de gentil.
            LES GENTILS SONT EN COLÈRE FACE A ÇA, PARASITE !!!

          • Balika

            “J’ai perdu mon temps face à un débile profond, des heures à essayer de lui expliquer des choses intelligentes et à lui expliquer ma personnalité, avec l’unique but de l’éveiller/avec bienveillance.”

            Oui, tu dis des choses intelligentes … sauf que ta parole n’est pas parole d’évangile, contrairement à ce que tu sembles penser. La cause animale ne t’a pas attendue, les militants ne t’ont pas attendus pour agir et trouver des actions qui fonctionnent.

            Mais un peu d’eau dans ton vin, descend de ton piédestal et discute avec des militants qui vont (plus ou moins) au feu, avec des asso dont tu dénigres les actions.

            “Continue de délirer, ne fais jamais rien pour eux, “ça ne sert à rien de les libérer”, tu es persuadé qu’ils sont plus heureux là dedans que dehors. Tu n’as aucune tristesse pour eux, tu ne ressens rien en voyant ces images.”

            Qu’est-ce que tu en sais, patate ?

            Je t’ai expliqué qu’uniquement libérer les animaux consistait à écoper une barque qui prend l’eau. Vide l’eau qui rentre tant que tu veux, la barque continuera à couler. Il faut colmater en asséchant la demande.

            Par contre, libérer quelques animaux en médiatisant l’action, pour que les gens se posent des questions, ça peut faire avancer la cause.

            “Dans ta tête il n’y a rien du tout, ces cages sont irréelles, ce sont des fictions, tu n’as jamais rien ressenti en les regardant, tu ne ressens pas ce qu’ils ressentent”

            Qu’est-ce que tu en sais ?
            Tu fais de la télépathie, en plus ?

            “Tu n’as aucun respect ni pour moi, ni pour eux.”

            … sans commentaire.

            “33 ans, et fier d’être méchant, avec du bon bashing bien vexant et humiliant, comme les petits singes.”

            #insultespeciste

            “LES GENTILS SONT EN COLÈRE FACE A ÇA, PARASITE, ILS NE RESTENT PAS SOURIANTS JUSTE A COTÉ DE CES CAGES !!!”

            Le fait d’être énervé ou non ne change rien au sort des animaux, dans l’absolu. Ce n’est pas parce que tu es “juste” en colère derrière ton écran que tu fais quelque chose de concret. Si tu attends toujours les autres pour agir, tu n’avanceras jamais. Milite dans une association déjà existante, avec des activistes “vrais abolitionnistes” ou crée ta propre association … au lieu de crier dans le vide sur un article.

            D’ailleurs, je participe à une action contre un abattoir prochainement. Et toi ?

          • SirDef11

            Médiatiser l’action en libérant des animaux, C’EST CE QUE JE TE PROPOSE DEPUIS LE DÉBUT ! Tout ce que tu dis démontre encore ton incapacité à lire, je t’ai expliqué le pourquoi du comment et mes intentions une dizaine de fois !!!!! Et toi dans ton délire, tu restes encore à me confronter moi ! Sans jamais répondre à mes questions !
            Tu parles encore tout seul, et j’en ai marre de répéter les même choses à une tête vide et une mémoire complètement bousillée, alors merde ! Je ne suis pas en colère “derrière mon écran”, je suis en colère TOUT COURT ET PRET A EN DÉCOUDRE, tout en guidant l’humanité vers une mentalité autrement plus gentille que la tienne, ce dont tu manques atrocement !!
            Reste dans ton doux rêve, continuez de vous focaliser sur les abattoirs, là où les animaux ne sont pas torturés, et continuez de faire du sarcasme sur les abolitionnistes quand on vous propose des actions !

          • Balika

            Tu n’es pas LES abolitionnistes, mec.

            Je n’en ai rien à carrer de tes propositions qui ne fonctionneraient que si tout le monde s’y mettait d’un coup. Ta solution parfaite est une construction théorique qui ne marche pas, sauf dans ta tête.

            Arrête de jouer le grand génie incompris et méprisé de son temps, de te prendre pour une victime donneuse de leçon derrière ton écran. Fais quelque chose et rejoins comme moi ceux qui s’activent déjà, tous les jours.

            Les “vrais abolitionnistes” se bougent le cul, manifestent, tractent, libèrent, sabotent, informent, soignent, signent des pétitions, recueillent les animaux, participent dans des associations, etc.

            Tu es prêt à en découdre ?

            Prépare-toi bien alors, prends tout ton temps derrière ton écran …

            Moi, j’y vais !!! Salut.

          • SirDef11

            Gros connard de merde ! AUCUN RESPECT !!! Tu n’es pas quelqu’un de moral, tu détruiras le monde avec eux !
            Ma solution EST LA SEULE QUI FONCTIONNERA ! Vous êtes en train d’ENCOURAGER LES AUTRES A CONTINUER !
            Les “vrais abolitionnistes” SE BOUGENT LE CUL POUR LES SAUVER, et pas pour faire des manifestations sans intérêt !
            Vous ne sauvez personne, vous ne convertissez personne, et vous laissez les fermiers se sentir tranquilles et bien aimés sans jamais les agresser ! Et toi pauvre débile, tu affirmes que les libérateurs violents MÉRITENT LA PRISON ! TU N’ES QU’UN CONNARD SANS AUCUNE GENTILLESSE NI LOGIQUE !
            Ils sont tous comme toi, DE GROS LACHES QUI CRACHENT SUR LES ABOLITIONNISTES !!! TU N’ES PAS UN ABOLITIONNISTE, TU NE CORRESPONDS PAS A LA DÉFINITION, TU N’AS AUCUNE CONNAISSANCE DES MOTS QUE TU EMPLOIES, comme un petit enfant de 80 points de QI !!!
            Alors va te faire foutre, laisse moi tout seul, ce sont les génies comme moi qui pourraient changer ce monde de débiles ! MAIS TU ES UN DÉBILE, TU NE VEUX PAS CHANGER CE MONDE ! Toujours à m’agresser ce connard, REGARDE LES PHOTOS D’ANIMAUX EN CAGES, ET CONTINUE DE SOURIRE PAUVRE DÉBILE SANS INTELLIGENCE !!!
            Moi j’irai me suicider, après m’être fait rejeter et insulté par vous tous, bande de CRÉTINS SANS MORALE !!! ILS NE M’ACCEPTENT PAS, MOI, DANS CES GROUPES DE LACHISTES, CESSE DE PARLER TOUT SEUL PAUVRE DÉBILE !!!

          • SirDef11

            Gros connard de merde ! AUCUN RESPECT !!!
            Et tu n’en as rien à carrer DES ANIMAUX EN CAGE, VOILA POURQUOI TU M’AGRESSES DEPUIS LE DÉBUT !!!
            Tu ne veux pas les libérer même en les voyant de tes yeux, tu n’en as RIEN A FOUTRE, tu ne veux pas faire le MOINDRE effort pour eux ; car faire des manifestations passives, CE N’EST PAS UN EFFORT, C’EST AUSSI FACILE QUE D’ALLER AU CINÉMA !!!
            Alors FERME TA GUEULE, TU N’ES PAS UN ACTIVISTE, ARRETE D’ESSAYER DE TE VANTER, TU NE SERS A RIEN DE CONCRET, TU NE FAIS PAS PARTIE DES MILITANTS !!! MILITER C’EST SE BATTRE, CE N’EST PAS ESQUIVER LES COMBATS, PAUVRE ANALPHABÈTE !!!
            – REGARDE LES PHOTOS D’ANIMAUX ET CONTINUE DE SOURIRE SI TU ES DÉBILE !!!
            Puis tu n’es pas quelqu’un de moral et capable de vivre en communauté toi, tu n’es qu’un irrespectueux, tu n’as aucune morale, prêt à parler sur le dos de tes amis, et tu détruiras le monde avec les autres !!!
            Ma solution EST LA SEULE QUI FONCTIONNERA, c’est juste que tu es un parfait lâche incapable de faire le moindre mouvement pour sauver quelqu’un ! Devant un viol, tu t’enfuiras ! Devant un enfant battu, tu le laisseras se faire battre ! Même devant une noyade, tu feras semblant de ne rien voir !
            MOI j’agis pour le veganisme, PAS TOI ! Vous, vous êtes tous en train d’encourager les autres A CONTINUER sans se sentir coupables ni honteux !!!
            Oui, les vrais abolitionnistes SE BOUGENT LE CUL, ils libèrent des animaux ! Et toi pauvre débile, tu leur dis QU’IL MÉRITENT LA PRISON !!!
            Vous ne sauvez personne, vous ne convertissez personne (sauf 2 tous les 30 ans ! et j’ai déjà bien plus d’efficacité !!!!) et vous laissez les fermiers se sentir bien tranquilles et bien aimés sans jamais les agresser !!!
            Alors va te faire foutre sale gamin de merde, ce sont les génies dans mon genre qui pourraient améliorer ce monde de débiles ! MAIS TU ES UN DÉBILE, ET TU NE VEUX PAS CHANGER CE MONDE !!! Tu veux juste rester bien pèpère dans ta petite vie agréable !!! SANS FAIRE LE MOINDRE EFFORT POUR SAUVER DES GENS ET DES ANIMAUX !!!
            Tu ne sais faire qu’agresser les révolutionnaires, tu n’es qu’une sous-merde lâche et collaboratrice, TU NE MÉRITES AUCUNE SYMPATHIE, TU FAIS PARTIE DES DESTRUCTEURS !!! Polluer, exploser des insectes, acheter du plastique, gaspiller des vêtements, des t-shirts rouges à la con, votre réunion de débiles NUIT AU MONDE !!!
            Toujours à m’agresser ce connard, sauf quand il vient de manger un couscous ! Un putain de lunatique sans aucune intelligence !
            -J’irai me suicider comme un merde, à force d’être rejeté et insulté par vous tous ! JE NE SUIS PAS ACCEPTÉ DANS CES ASSOCIATIONS LACHISTES, MOI, et je te l’ai répété 4 fois ! Alors CESSE DE PARLER TOUT SEUL, TES LEÇONS SONT LES PLUS DÉBILES IMAGINABLES ! Tu as réellement 80 points de QI, tu ferais mieux de ne pas parler du tout, tu te ridiculises à chaque fois ! Monsieur je crache sur tous les abolitionnistes, et même sur Yourofsky, en disant “il nuit plus qu’autre chose”, TU N’ES QU’UN DÉBILE, POINT FINAL.

          • SirDef11

            Et il va encore parler comme un débile sans n’avoir rien retenu ! Il va juste m’agresser pour se venger ! TU NE SERS A RIEN POUR LE MONDE ET TU N’AS RIEN DE CONSTRUCTIF A DIRE, FERME LA !

          • Balika

            “Gros connard de merde ! AUCUN RESPECT !!!”

            … comment te dire ? 😀

            “Ma solution EST LA SEULE QUI FONCTIONNERA, c’est juste que tu es un parfait lâche incapable de faire le moindre mouvement pour sauver quelqu’un !”

            A ton avis, pourquoi quasiment personne ne veut te suivre ?
            Pourquoi moi, je n’ai aucune envie de te suivre ?
            Pourquoi les assos te rejettent ?

            “Devant un viol, tu t’enfuiras ! Devant un enfant battu, tu le laisseras se faire battre ! Même devant une noyade, tu feras semblant de ne rien voir !”

            Et toi tu resteras là à brailler “FAITES QUELQUE CHOSE BANDE DE LACHES, DEBILES, CONNARDS ! TOUS ENSEMBLE, C’EST MOI QUI COMMANDE !!!”, c’est ça ?

            “MOI j’agis pour le veganisme, PAS TOI !”

            Tu agis … comment ? Rappelle-moi, j’ai la mémoire courte.

            “Oui, les vrais abolitionnistes SE BOUGENT LE CUL, ils libèrent des animaux ! Et toi pauvre débile, tu leur dis QU’IL MÉRITENT LA PRISON !!! ”

            Ceux qui blessent des humains physiquement méritent la prison, oui. Ce n’est pas en tabassant des gens qu’on améliorera le monde.

            Encore une fois, libérer des animaux c’est bien, mais le but ultime est la fermeture des moyens de production, la destruction du système d’exploitation. Et ça, on ne pourra le faire qu’avec une population favorable et qui nous soutient, donc qui adhère à l’idée de ne plus consommer de POA. Si on passe pour des terroristes, pour des fanatiques zélés, c’est FOUTU d’avance, quoi qu’on fasse.

            Crois-moi, l’état n’hésitera pas à mettre des milliers d’activistes en prison et à interdire le véganisme par des lois répressives si on va “trop loin”.

            “Vous ne sauvez personne, vous ne convertissez personne (sauf 2 tous les 30 ans ! et j’ai déjà bien plus d’efficacité !!!!) et vous laissez les fermiers se sentir bien tranquilles et bien aimés sans jamais les agresser !!!”

            Et, à ton avis, que vont penser les omnivores, 99% de la population, en voyant que des abolitionnistes agressent les fermiers ? Que va-t-il se passer ?

            “Alors va te faire foutre sale gamin de merde, ce sont les génies dans mon genre qui pourraient améliorer ce monde de débiles !”

            Les génies savent tenir leur langue et tenir des propos correctes jeune homme. Et si tu insultes le monde entier de “débiles”, ne t’étonnes pas d’être rejeté.

            “JE SUIS AU BORD DU SUICIDE A CAUSE DE CES FERMES DE L’ENFER, PAUVRE CONNARD !”

            Je comprend que tu souffres. Alors transforme ta colère en action et contente-toi (pour le moment) de participer à des actions de libération animale, de sabotage, etc. Ne t’attends pas à devenir “leader en chef” tout de suite ou alors crée ta propre association. Qu’est-ce qui t’en empêche, c’est très facile !

            “J’irai donc me suicider comme une merde, à force d’être rejeté et insulté par vous tous ! JE NE SUIS PAS ACCEPTÉ DANS CES ASSOCIATIONS LACHISTES, MOI, et je te l’ai répété 4 fois !”

            Et pourquoi n’es-tu pas accepté (alors que moi oui) ?

            Peut-être parce que tu les méprises, non ?
            T’es-tu déjà demandé si ton comportement et ta façon de parler n’étaient pas un peu responsables de ce rejet ?

            “Monsieur je crache sur tous les abolitionnistes, et même sur Yourofsky, en disant “il nuit plus qu’autre chose””

            Quand plus de la moitié d’un discours consiste en des insultes, des mensonges, des contre-vérités, des approximations foireuses, des exemples idiots et des comparaisons pourries … OUI, on nuit plus à la cause qu’autre chose.

            Relis cette analyse de son discours : http://menace-theoriste.fr/gary-yourofsky-analyse-dune-imposture/

            Pourquoi ne participes-tu pas à des actions de libération avec d’autres activistes (ALF, 269Life, etc) ?

          • SirDef11

            FERME TA GUEULE PETIT ENFANT, TU N’AS AUCUNE LOGIQUE, TU ES LACHE ET DÉBILE, POINT FINAL.

          • SirDef11

            Je lui réponds à toutes ses questions une dizaine de fois, et IL CONTINUE DE LES POSER ! Avec un profond mépris et une moquerie que seuls les petits enfants et les pétasses utilisent ! C’est complètement dingue ! Un gamin de 8 ans d’âge mental et sans aucune mémoire !

          • Balika

            C’est quoi ton programme pour sauver le monde alors ?

            Tu vas continuer à vomir tes insultes EN MAJUSCULE sur les “débiles”, les “lâches”, les “collabos”, en espérant qu’ils te rejoignent dans ton armée personnelle pour intimider les fermiers ?

            Que vas-tu faire concrètement ?

          • SirDef11

            Ferme ta putain de gueule de débile profond, j’aurai plus de chances d’avoir une réaction correcte en parlant à des enfants de 6 ans.

          • Balika

            A mon humble avis, tous les parents (omnivores !) seront ravis de te voir professer d’aussi belles paroles respectueuses que celles que tu as étalées ici sur des kilomètres et des kilomètres devant leurs propres enfants …

            Puisses-tu ne jamais approcher un gosse pour lui bourrer le crâne de ta colère. Yourofsky, sort de ce corps !

          • SirDef11

            Ferme ta putain de gueule d’attardé mental, tu es d’une débilité incroyable. Ferma ta putain de gueule de gros connard lâche et méchant.

          • Balika

            Continue à m’insulter et à te prendre pour le messie de l’activisme. Tu ne fais que te griller publiquement, mon pote. Grâce à toi, on va tous passer pour des véganazis fous furieux.

            C’est ça que tu veux ?
            C’est ça ton plan, insulter les gens ?

            Si tu as remarqué, le site a mis en place un bloqueur d’insultes (qui ne les bloquent pas toutes d’ailleurs). Combien en as-tu postées pour l’instant ? … une vingtaine, tiens. Ca fait beaucoup pour quelqu’un de “respectueux”, non ?

            Quand comprendras-tu que la colère seule ne mène à rien ?

            Bouge-toi, crée ton association en préfecture, fais une page Facebook, un site web, un blog, loue un local et un véhicule, achète des pinces coupantes, des pieds de biche et des cagoules … et attends que de gentils soldats viennent se plier à ton commandement de chef suprême. Arrête de déverser ta colère inutilement, tu te fatigues pour rien là.

            Cela dit, avant d’aller faire une action contre un abattoir, je te laisse méditer sur ces quelques mots :

            “La violence est bien souvent le dernier recours des faibles”

          • SirDef11

            Ferme ta gueule, déb*le profond, il faudra te le répéter mille fois: C’EST TOI L’IRRESPECTUEUX, depuis le tout début. Mes insultes sont des douceurs à côté de tes sarcasmes vexants, tu es l’immoralité incarnée, la méchanceté profonde. Les rédacteurs ont trouvé de quoi me décrédibiliser un peu, ils n’ont rien d’autre à faire pour se soulager et renier mes arguments, lâches comme ils sont eux-aussi. Ils ont soigneusement choisi mon pseudo pour activer ces censures, totalement ridicules. Et ils ne censureront pas tes sarcasmes blessants, tournés vers un esseulé au bord du suicide pourtant, ils te laisseront faire encore et encore.
            Avec des gens comme moi le monde tournerait parfaitement rond, avec des gens comme toi il tourne… comme il est en train de tourner, et il continuera de le faire indéfiniment. Ce que j’ai prévu de faire te dépasse de très loin, ooooooo de très très loin. Ferme-la une bonne fois pour toutes, tu n’as aucune intelligence, tes conseils sont les plus c*ns du monde, tes proverbes et tes références sont ceux des attardés, les intellectuels n’écoutent pas ce qui est illogique, ferme la et ne te compare même pas à moi, mes capacités de “méditation” et d’analyse surpassent tout ce que tu pourras jamais atteindre. La violence est le seul recours contre la violence, pauvre att*rdé sans connaissance, on ne punit pas un coupable sans la violence (à moins que tu considères l’emprisonnement comme de la non-violence, ce qui est possible avec ta débilité).
            Je te laisse méditer à ces mots sortis d’un génie : “La non-violence est le dernier recours des lâches et des idi*ts ; la non-violence envers la violence, c’est de la complicité.”
            Tu n’es même pas capable de faire un bon soldat, illogique et faible de mémoire comme tu l’es. Ferme ta gueule, merci.

          • Balika

            J’ai hâte que d’autres personnes viennent écouter ta bonne parole, respectueuse et pleine de sagesse.

            Va te battre contre les fermiers, va … et quand tu te seras pris des litres de purin sur la tronche (ou un coup de fusil dans le derrière), tu te redemanderas qu’elle est la bonne méthode. J’ai des amis “énervés” comme toi, dans diverses assos … crois-moi que leur héroïsme de départ se heurte bien vite à la perspective d’une vie ruinée ou d’un casier judiciaire non-vierge.

            Cours devant, fonce, Général … on te regarde nous montrer le brillant exemple. Tous ceux qui appliquent déjà ce genre de méthode illégale risquent des amendes conséquentes, voire la prison et ils n’ont généralement pas assez de tunes ni de relations pour s’en sortir rapidement. Mettre tous les véganes activistes en taule et/ou sur la paille, les uns après les autres, c’est ça ton plan ?

            Il est trop TOT pour appliquer tes méthodes, réfléchis. Que va penser le reste de la population. Elle va être CONTRE toi et tous ceux qui te suivent. Tu veux être un martyre adulé ? Va !

            J’ai lancé un sondage pour voir ce que pensent les gens des actions que tu décris. J’attend suffisamment de résultat pour voir si on a le soutien de la population ou si elle va simplement nous jeter des lardons dessus en entrant au tribunal.

          • Balika

            Quel âge as-tu camarade ?

          • Balika

            Bon aller, je te réponds point par point (parce que je n’ai vraiment rien d’autre à faire)

            “moi j’ai la confirmation personnelle que seuls ce regard accusateur fonctionne.”

            Ah bon, tu as vraiment rendu des gens respectueux des animaux en les fusillant du regard ?

            “Tous ceux que tu penses avoir converti ne sont pas convertis, tu le dis toi-même : ils COMMENCENT à arrêter la viande, un tout petit peu, donc en continuant encore et encore, sans jamais faire diminuer le nombre d’animaux en cage, puisqu’ils continuent d’en acheter.”

            Tout ou rien, c’est ça ?
            Pour toi, les gens doivent cesser d’utiliser des POA, d’un coup, du jour au lendemain, sinon rien ?

            “Non je n’ai pas été à cette marche inutile et inefficace. Vos manifs ne servent à RIEN, ce ne sont pas des manifs, mais des événements, jeez.”

            Ah ça, pour blablater et théoriser tes idées de génie sur le web, t’auto-congratuler et te prendre pour un “vrai” abolitionniste, pas de problème. Mais pour agir concrètement et venir manifester, y’a plus personne. Un peu facile, non ?

            “Et moi, je suis rejeté des associations lâchistes, puisqu’ils régissent exactement comme vous, toujours en train de prôner le calme et le sourire, tout en insultant immédiatement les abolitionnistes en colère !”

            As-tu regardé cette vidéo ?
            https://www.youtube.com/watch?v=AFaaseyjFCs

            Tu faisais quoi pendant ce temps-là ?

            “Ces fermes sont bien plus nombreuses que les camps d’esclaves d’autrefois, mais tout va bien, tu es tout à fait persuadé qu’ils vont tous abandonner leur métier, donc leur argent, juste parce que tu leur demandes …”

            Parce que les regarder avec un regard noir va les aider à arrêter leur activité, à se reconvertir, à trouver d’autres sources de revenus et à être heureux (comme tu le prétends), d’après toi ?

            “Tandis que les fermes augmentent ! Ah oui, alors comme ça, toi tu comptes en nombre d’agriculteurs ?”

            Il y a de moins en moins de fermes en France, 200 mettent la clé sous la porte chaque semaine. Par contre, celles qui restent s’agrandissent, c’est vrai.

            En France, la consommation de viande baisse DEJA de 4% par an.
            Tu ne connais même pas ton sujet !

            “Donc selon toi, il y a moins de souffrances aujourd’hui que dans les années 70, mais où est la logique ?”

            Je n’ai jamais dis ça.

            “Moi je compte en nombre d’animaux en cage, ET ILS SONT TOUJOURS PLUS NOMBREUX !”

            C’est toi qui disait que le nombre de fermes augmente, j’ai simplement corrigé.

            “Tu ne sais rien, et tu ne veux rien savoir. ”

            Bin voyons …

            “Et puis tu n’as QUE des méchancetés à dire, c’est complètement dingue. Toujours pour te soulager.”

            Tu veux la liste des insultes et méchancetés que tu as posté depuis le début de ce dialogue de sourds ?

            “Et la moquerie, la moquerie, la moquerie, et tous tes arguments sont ceux que les enfants de 12 ans utilisent, et tu ne t’en rends même pas compte.”

            Moquerie, mépris … on joue dans la même cour, hein.
            Ne te prends pas pour le dieu-soleil alors que nous ne serions que des larves rampantes.

            “Tu ne comprends rien à rien, j’aurai beau répéter 500000000 fois que je veux les rendre eux-aussi heureux, et tu ne piges strictement rien, tu comprends juste que je veux les agresser et puis les laisser tomber. ”

            Tu veux les rendre heureux en les culpabilisant ?

            “Et il en arrive à dire que je crache du venin ce con, il ne comprend rien à rien, rien du tout. Lui il en crache bien, encore et encore, et même sur superyourofsky, il pulvérise son propre clan, mais c’est moi le hater xD”

            C’est toi qui le dit.

            Je ne pulvérise personne mon gars, c’est juste toi qui reste là à vomir ton mépris et ta suffisance, à te prendre pour Dieu le Père Salvateur, Le Vrai Abolitionniste Pur et Dur qui sait Tout.

            Les gens “de mon clan”, comme tu dis, vont très bien et on s’entend plutôt bien, on manifeste ensemble, on tract ensemble, on mange ensemble (avec des omnivores), etc. On a des amis, véganes ou non, on fait notre part, chacun à son échelle et selon ses moyens, son temps et son énergie disponible.

            Tu peux nous rejoindre, on a besoin de monde.

            … tu peux aussi rester dans ton coin avec ta méthode miracle incendiaire. C’est comme tu veux.

          • SirDef11

            1. Je suis l’exemple même du fonctionnement de ce regard accusateur. Il n’y a pas plus intègre que moi, vous à côté vous vous fichez de ces souffrances en cage, vous arrivez à dormir tranquillement, vous ne prenez pas le sujet au sérieux.

            2. Oui, c’est tout ou rien. Violer une fois ou violer 20 fois dans la semaine, tu restes un violeur. Eh bien c’est pareil pour le tortionnaire.
            Si tu considères encore le viol comme pire que la consommation de tortures, c’est que tu n’as rien compris du tout du “veganisme” que tu penses maîtriser.

            3. Je suis le seul justement à demander PLUS D’ACTIONS, et je te les explique clairement depuis le début, mais tu n’as RIEN retenu. Je dois encore te dire que tu as une mauvaise mémoire ? Tu vas encore l’oublier !
            C’est justement à moi de dire : “dès qu’il faut libérer les animaux, et râler contre les tortionnaires, y ‘a plus personne ! ” , n’inverse pas les rôles, j’agis plus que vous ! Je réfléchis à des plans surtout, des plans qu’aucun de vous n’est capable de faire, il faut bien que quelqu’un s’y colle. Je m’auto-congratule ? J’ai à mon actif près d’un millier d’idées concrètes pour le monde, et plus de 10 000 heures de réflexions intenses, dois-je le prouver ? Eh bien écoutez-moi, et vous comprendrez vite qu’il valait mieux m’écouter plutôt que de me traiter de “bon chasseur” et de me dire “remettez-vous en question, ça changerait la donne”.

            4. Oui, je veux bien la liste de mes insultes, ET DES TIENNES, et je te prie de les écrire chronologiquement, pour voir qui a commencé et qui les mérite. Et tu as intérêt à compter tous tes sarcasmes, car un sarcasme n’est qu’une insulte déguisée, en bien plus vexante encore. J’ai atteint ce stade de ne plus l’utiliser, tu ne t’en rends même pas compte, que j’ai été le plus poli possible et le plus juste possible. Donc vas-y je t’en prie, fais cette liste, et sois honnête pour une fois.

            5. Oui, LA CULPABILISATION EST NÉCESSAIRE POUR LE SUJET ! Tu en es la preuve vivante, tu es prêt à dédramatiser jusqu’à la fin de ta vie comme tu es là, en les laissant enfermés sans jamais te révolter pour les libérer. Si quelqu’un dans mon genre (ou de celle qui m’a converti) t’avait parlé, crois-moi que tu aurais compris l’importance de ces souffrances, et qu’il est inadmissible de sourire à ceux qui s’en foutent comme des connards. Ce regard reste imprimé dans la mémoire, il refait surface, et les “neuro-sciences” te démontreraient que cette culpabilisation est une excellente méthode pour faire réfléchir un humain. Car toi tu penses à la réaction immédiate des gens, alors que ces gens continueront d’y réfléchir, et ils y réfléchiront d’autant plus que ce regard accusateur refera surface ; en vrai, il y réfléchira, jusqu’à comprendre. Et un seul regard ne suffit pas, c’est ce que je me tue à vous dire encore et encore : moi seul à agir ainsi, les gens me prendront toujours pour un “intolérant”, un “nazi”, tandis que si nous étions plusieurs à agir de cette façon, c’est uniquement là qu’ils comprendront l’importance. La psychologie humaine ne fonctionne pas comme vous l’entendez, et cela fait déjà 4 FOIS que je vous répète la même chose, et vous n’arrivez pas à réfléchir sur cette technique, la technique de la “multi-culpabilisation”, qui elle seule déclenche une profonde remise en question (celle que tu n’as pas encore eue, sinon tu n’essaierais pas de dédramatiser ce foutu drame des camps de tortures).

            6. C’est moi qui le dit ? Si tu as l’honnêteté de laisser tes commentaires tels quels, tu n’as fait que cracher ton venin depuis le début. Moi je suis un “bon chasseur”, ça ne vaut pas la peine de me parler, sarcasmes et encore sarcasmes, et “Yourofsky nuit plus qu’autre chose”.
            “Je ne pulvérise personne mon gars, c’est juste toi qui reste là à vomir ton mépris et ta suffisance, à te prendre pour Dieu le Père Salvateur, Le Vrai Abolitionniste Pur et Dur qui sait Tout.”
            Il essaie de pulvériser Yourof, il essaie de me pulvériser, mais “je ne pulvérise personne”, illogique totale. Et tu continues de me traiter de dieu le père salvateur, en gros connard qui n’a rien compris à mon point de vue… Tu n’es qu’un sale gosse, j’insiste, tu réagis exactement comme un gosse de 12 ans qui essaie pour la première fois de réfléchir, à essayer de te rendre supérieur en disant aux autres qu’ils se la racontent un peu trop, sans pourtant avoir compris leurs pensées. Tiens ben c’est un bon exemple : un jour à cet âge (12 ans), un footballeur est entré dans mon école pour y inscrire son enfant, et la plupart des élèves le suivaient avec admiration ; moi j’ai dit “ben pourquoi ils réagissent comme ça, c’est quelqu’un comme un autre non?” et un de mes meilleurs amis a répondu : “ah oui, alors comme ça monsieur alex se pense supérieur aux autres”, c’est inscrit dans nos gènes, c’est un comportement ridicule. Je ne me prends pas pour supérieur, j’affirme encore et toujours que nous sommes tous égaux, que je veux un monde de paix sans aucune domination, mais tu ne piges strictement rien pas vrai ?

            7. “on mange ensemble (avec des omnivores)” , voilà tout le problème, bande de teubés ! Vous leur montrez clairement que vous APPROUVEZ leurs actes, sans jamais leur montrer une image de cage, sans jamais leur dire “écoutez, avec nous on ne mange pas de produits animaux, ça nous rend tristes de penser à ce qu’ils ont vécu avant de finir dans votre assiette”.
            Mais vous n’en êtes même pas tristes, je me trompe ?
            Vous n’êtes même pas tristes !!!
            Vous arrivez à rigoler à table, en oubliant toujours ce qui se déroule JUSTE A COTÉ DE CHEZ VOUS ET PAR LA FAUTE DE VOS AMIS, et même la vue de ces produits ne vous rappelle pas ce que vous avez vu dans les reportages. Et c’est moi l’imbécile dans l’histoire, c’est moi qui n’ai pas d’intelligence ?
            Vous, vous n’êtes même pas des vegans en fin de compte, puisque vous ne vous OPPOSEZ PAS à la traite des animaux, vous faites juste semblant de temps en temps dans ces marches passives où il n’y a aucun adversaire.
            Un abolitionniste de l’époque ne pouvait pas manger à la table d’un esclavagiste, surtout en voyant la tristesse du servant qui leur servait le repas ; eh bien c’est pareil aujourd’hui, un abolitionniste ne peut pas manger à la table d’un tortionnaire, puisque la vue de son repas lui rappelle le malheur des animaux qui sont torturés.
            – “Je fais tout ce que je peux”, vous ne cessez de prétendre faire votre maximum, ouais “tout”, SAUF vous mettre en colère, sauf montrer des images de cages à vos amis et vous fâcher si ça ne les choque pas plus que ça.
            Les gens comme vous n’ont jamais rien changé dans l’histoire, rends-toi compte, il y a eu énormément d’ “anti-esclavage” qui eux aussient crachaient sur ceux qui leur demandaient de se mettre en colère. Pourtant, qui a fait interdire cet esclavage ? As-tu cherché un peu ?
            Tu fais partie de ceux qui tolèrent ces tortures, et tu viens essayer de me faire la morale en te prétendant abolitionniste, alors que tu n’en es pas un DU TOUT. Tu ne veux pas l’abolition, tu veux juste être aimé/ne pas être détesté, et ce n’est pas de l’activisme ça. Si encore tu essayais de rallier paisiblement des gens afin de créer une sorte de plus grande armée de bienfaiteurs, je te féliciterais, mais tu n’essaies même pas, tu laisses tes “amis” continuer de manger paisiblement sans jamais rien leur dire, sans leur rappeler systématiquement qu’ils sont en train de torturer des animaux.

            Ne te prends pas pour un activiste si tu ne dis rien à tes amis, tu comptes faire changer les inconnus et jamais tes proches, c’est complètement illogique, et ça ne sert à rien du tout.

            8. Tu as encore complètement oublié le fait que ces fermiers, ainsi que toutes leurs familles, continueront de torturer impunément, ils ne changeront jamais d’avis juste pour te faire plaisir, tu t’imagines n’importe quoi en disant qu’il suffit de leur expliquer calmement.

            9. Ta marche là, personne ne la regarde, personne n’est au courant, et certainement pas les FERMIERS, car ce sont eux qu’il faut viser, ce sont eux qui torturent. Les abatteurs ne font que ce qu’on leur demande, inutile d’aller les emmerder ! Puis si tu fermes les abattoirs, qui va tuer ces animaux consommés ? Vous êtes dans le mauvais combat, selon vous la mort est bien plus grave que la torture, vous êtes tous endormis sur cette vidéo.
            Et c’est MOI qui ai besoin de vous pour effectuer des actions efficaces, que j’ai déjà à peu près planifiées, mais qui vous feront très peur, car ce coup-ci vous aurez des adversaires en face, pas comme dans cet événement lâchiste. Depuis le début je répète que la poésie et le sourire ne fonctionneront jamais, eh bien tu me montres une vidéo de poésie, et de la présidente de l214 qui n’a strictement aucune idée pour le monde, qui ne sait absolument pas quoi dire, qui n’a aucune idée pour rassurer ces fermiers qui devront perdre leur emploi. Le meneur ça devrait être moi, dans toute mon arrogance, dans ma “déification” personnelle comme tu l’entends. Mais vous n’écoutez pas les intellectuels, vous n’écoutez que ceux qui vous rassurent, ceux qui certifient qu’il n’y aura jamais aucun combat, même si ils n’ont aucune idée concrète pour renverser le commerce. Car c’est le commerce en lui-même qu’il faut viser, vous n’avez rien compris du tout.
            Mais “pour qui tu te prends” me direz-vous, eh oui, vous ne supportez pas qu’il y ait des gens avec plus d’idées, il me faudrait porter une auréole pour que vous m’écoutiez, mais je n’en ai pas, je ne suis pas le fils d’un dieu. Par contre j’ai énormément plus d’idées, et les seules fois où j’ai tenté de les transmettre à ces associations lâchistes, je me suis fait bouter comme une grosse merde, je suis certain qu’ils n’ont jamais été aussi impolis avec les fermiers qu’avec moi. Vous pensez n’avoir aucune leçon à recevoir, alors que vous êtes très loin d’avoir réfléchi autant qu’un Nid de che, vous feriez mieux d’écouter ses idées, sapristi de teubés.
            Si vous me faites confiance, je vous emmènerai à cette abolition, mais face à mes idées, la Brigitte elle-même se mettra en colère contre moi, car elle ne veut pas se battre. Dès qu’il y a un adversaire, il n’y a plus personne. Regarde l’autre article sur vegactu, Manu Chao invite une association dans son festival pour parler à des milliers de gens, là les fermiers menacent de foutre la merde, et cuic, y’a plus personne, l’association s’est retirée, ils se sont écrasés comme des lapins devant un chat, pour retourner dans leur terrier. Et la présidente m’a répondu par mail, tout un tas d’excuses de lâche, elle a même réussi à écrire “nous avons gagné en crédibilité, et eux ont perdu en confiance”, et voilà, c’est le lapin dans son terrier qui est persuadé d’avoir remporté le combat…
            Je compte vous sortir de ce terrier, mais il va falloir faire face au chat, physiquement, et risquer de prendre des coups de griffes.

            10. Tu réponds maintenant “point par point”, mais tout en oubliant toutes mes explications précédentes, et j’en ai marre de me répéter, j’ai beau le faire, calmement ou agressivement, ça ne change rien du tout, aucune méthode ne fonctionne.
            Techniquement, tu devrais être un de mes soldats et suivre mes directives, alors là on ferait changer les choses, parce que pour l’instant, la moindre action colérique n’est pas envisageable pour vous. Et toutes les tortures continuent impunément, fermes et corridas, et tu cherches à tout oublier en regardant des images de chatons mignons (qui eux aussi sont de grands acteurs dans ces tortures, leur pâté n’est pas tombé du ciel…)

            Tu n’as rien d’autre à faire ? Ne te moque pas de ma solitude alors. Enfin ne te moque pas du tout, la moquerie est toujours malsaine, je préfère nettement une bonne insulte précise. Si tu me prends pour un idiot, eh bien je le répète : oui, je te surpasse intellectuellement, et tu ne pourras jamais me contredire avec logique, et alors quoi ? J’ai l’intelligence d’un meneur, et j’ai besoin de bras par contre, j’ai besoin de vous pour les libérer au plus vite et atteindre les écoles (là où la personnalité des futurs adultes se construit). Mais il n’y a rien à faire, regarde ta toute première réaction (que tu avais effacée pas vrai?), il fallait que tu viennes m’insulter pour ne pas réfléchir à ce combat qu’il va falloir mener. Et vous réagissez tous de la même façon. Presque tous on va dire, car il parait qu’il y a d’autres “extrémistes” dans mon genre, mais je ne les ai jamais croisé, jamais ! Et je suis sûr qu’il sont moins d’une dizaine, et pourtant on ne cesse de parler d’eux. Comme quoi, tu te trompes sur la colère, la colère est ce qui se transmet, et lorsque vous comprendrez enfin qu’il est NÉCESSAIRE de se mettre en colère, là vous nous aimerez, et j’ose espérer que vous viendrez demander pardon…
            Soit, j’ai probablement encore parlé tout seul… et ce n’est pas comme si je n’avais que ça à faire, putain je fais mille efforts pour t’enseigner des choses, aies le respect de lire attentivement, au lieu de toujours essayer de remporter le dernier mot, tu n’auras probablement jamais raison face à moi. Tu es sans doute plus beau physiquement, et je ne vais pas en faire tout un plat, donc accepte qu’il y ait des penseurs plus intelligents ; et fais leur confiance, sans les traiter de dieux hautains… Pffffft, à chaque fois j’ai l’impression que tu vas finalement écouter, mais tu restes dans cette position de confrontation, tu veux à tout prix nier l’importance du sujet, et continuer de sourire pendant les repas avec tes zamis zomnis…
            Zetes des comiques, un jour par an vous chantez des slogans “abolition, fin des tortures, plus de victimes, libération” et tous les autres jours, vous souriez à ceux qui sont les responsables de ces tortures. Et les responsables, CE SONT VOS AMIS, EH OUI !

          • Balika

            “Vous à côté vous vous fichez de ces souffrances en cage, vous arrivez à dormir tranquillement, vous ne prenez pas le sujet au sérieux.”

            Qu’est-ce que tu en sais, monsieur je-sais-tout ?
            Tu es omniscient maintenant, pour savoir ce que TOUS les véganes pensent ?

            “Oui, c’est tout ou rien. Violer une fois ou violer 20 fois dans la semaine, tu restes un violeur. Eh bien c’est pareil pour le tortionnaire.”

            Ah mais on est d’accord là-dessus, les gens qui mangent des POA sont des meurtriers et des exploiteurs, indirectement (consommateurs) ou plus rarement directement (chasseurs, fermiers, etc). Sauf que ces actions sont LEGALES. Ca ne sert à rien de jouer les justiciers en les fusillant du regard puisqu’ils sont majoritaires et influencent les lois. C’est leur état d’esprit qui doit changer et pour ça, il faut leur rendre désirable la protection des animaux, le végétalisme, etc. Les braquer, c’est passer pour leur ennemi et donc perdre sur ce terrain-là.

            “N’inverse pas les rôles, j’agis plus que vous ! Je réfléchis à des plans surtout, des plans qu’aucun de vous n’est capable de faire, il faut bien que quelqu’un s’y colle.”

            Tu réfléchis à des plans … en fait, tu agis dans ta tête quoi.

            “Je m’auto-congratule ? J’ai à mon actif près d’un millier d’idées concrètes pour le monde, et plus de 10 000 heures de réflexions intenses, dois-je le prouver ?”

            L’histoire ne retient pas les idées ; mais les actions.
            Profite de ton énorme motivation pour mettre en application tes idées, comme Yourofsky. Pourquoi ne pas organiser des conférences ?

            “Eh bien écoutez-moi, et vous comprendrez vite qu’il valait mieux m’écouter plutôt que de me traiter de “bon chasseur””

            Je n’ai pas dit que tu étais un “bon chasseur”, j’ai juste souligné que ta définition du “vrai abolitionniste” était caricaturale.

            “Donc vas-y je t’en prie, fais cette liste, et sois honnête pour une fois.”

            Okay … je ferai ça quand j’aurai du temps à perdre.

            “Oui, LA CULPABILISATION EST NÉCESSAIRE POUR LE SUJET ! Tu en es la preuve vivante, tu es prêt à dédramatiser jusqu’à la fin de ta vie comme tu es là, en les laissant enfermés sans jamais te révolter pour les libérer.”

            Brasser des idées, ça n’est pas se révolter.
            Es-tu prêt à finir en prison pour libérer un lapin ?
            Moi pas, je pense être plus utile en militant comme je le fais.

            “en vrai, celui qui nous a détesté au début y réfléchira, jusqu’à comprendre, et comprendre profondément.”

            Bin écoute, chaque militant applique la méthode qu’il juge le plus utile et en fonction du temps, de l’argent et de l’énergie dont il dispose. Agis comme tu veux.

            “Sentir un ennemi c’est déjà désagréable, mais se rendre compte que tout le monde nous regarde avec colère, ça, ça fait réfléchir.”

            “Tout le monde” … tu veux dire quelques milliers de véganes ?

            Tu penses avoir la méthode ultime (la “multi-culpabilisation”) mais il y a plusieurs manières d’obtenir la victoire.

            “Je ne me prends pas pour supérieur, j’affirme encore et toujours que nous sommes tous égaux, que je veux un monde de paix sans aucune domination, mais tu ne piges strictement rien pas vrai ?”

            “Tous égaux” … mais tu es supérieur, c’est ça ?
            Tes propos transpirent la modestie. Relis-toi.

            “Voilà tout le problème, bande de teubés ! Vous leur montrez clairement que vous APPROUVEZ leurs actes, sans jamais leur montrer une image de cage, sans jamais leur dire “écoutez, avec nous on ne mange pas de produits animaux, ça nous rend tristes de penser à ce qu’ils ont vécu avant de finir dans votre assiette”.

            Mais qu’est-ce que tu en sais ?
            Tu te fais ton petit film sur ce que les autres font sans être là, en imaginant des trucs qui se font ou ne se font pas. Qu’est-ce que tu en sais de ce que je dis, je n’en ai même pas parlé ! Tu es tellement persuadé de posséder la méthode ultime du vrai militantisme que tu t’évertues à inventer ce que les autres font.

            “Mais vous n’en êtes même pas tristes, je me trompe ?
            Vous n’êtes même pas tristes !!!”

            Oui, tu te te trompes.

            “Vous, vous n’êtes même pas des vegans en fin de compte, puisque vous ne vous OPPOSEZ PAS à la traite des animaux, vous faites juste semblant de temps en temps dans ces marches passives où il n’y a aucun adversaire.”

            “On ne s’oppose pas” … elle est bien bonne. Nous au moins, on se bouge le cul pour faire évoluer les mentalités et faire réfléchir les gens, on milite, on informe.

            Et toi, tu fais quoi CONCRETEMENT pendant ce temps-là, à part poster des messages énervés sur le web ? Tu te balades dans la rue en fusillant tout le monde du regard pour les faire culpabiliser ?

            “Un abolitionniste ne peut pas manger à la table d’un tortionnaire, puisque la vue de son repas lui rappelle le malheur des animaux qui sont torturés.”

            Je comprends l’idée. Moi-même je boycotte les repas de fêtes ; mais je ne vais pas boycotter TOUS les repas. Pas envie de me retrouver uniquement avec des abolitionnistes bien pensants, j’ai envie de faire évoluer les choses en rencontrant des gens qui ne sont pas encore véganes. Et un bon moyen est de partager un repas végane avec eux. 😉

            Les éditeurs de livres de cuisine végane ont plus fait pour les animaux que toutes les associations et que tous les vrais abolitionnistes (qui parfois ont sauvé quelques animaux, ont brûlés des bâtiments et tâchés des vitrine de faux-sang) réunis.

            “Sauf montrer des images de cages à vos amis et vous fâcher si ça ne les choque pas plus que ça.”

            Mais qu’est-ce que tu en sais à la fin ?
            Tu t’IMAGINES des choses mon gars. Tu ne peux pas savoir.

            “Si encore tu essayais de rallier paisiblement des gens afin de créer une sorte de plus grande armée de bienfaiteurs, je te féliciterais, mais tu n’essaies même pas, tu laisses tes “amis” continuer de manger paisiblement sans jamais rien leur dire, sans leur rappeler systématiquement qu’ils sont en train de torturer des animaux.”

            Qu’est-ce que tu en sais ?

            “Ne te prends pas pour un activiste si tu ne dis rien à tes amis, tu comptes faire changer les inconnus et jamais tes proches, c’est complètement illogique, et ça ne sert à rien du tout.”

            Qu’est-ce que tu en sais ce que je fais ou pas ?

            “Tu as encore complètement oublié le fait que ces fermiers, ainsi que toutes leurs familles, continueront de torturer impunément, ils ne changeront jamais d’avis juste pour te faire plaisir, tu t’imagines n’importe quoi en disant qu’il suffit de leur expliquer calmement.
            Ces gens gagnent leur vie de cette façon, et il n’y a aucun autre métier pour eux, il y a déjà assez de chômeurs comme ça, ils n’ont rien d’autre à faire que de torturer. Tu ne les changeras pas, SAUF si on inscrit des lois interdisant ce genre de travail.”

            Je suis d’accord avec toi, il faut des lois pour interdire la viande.
            Et comment vote-t-on les lois, d’après toi ?

            “Ta marche là, personne ne la regarde, personne n’est au courant, et certainement pas les FERMIERS, car ce sont eux qu’il faut viser, ce sont eux qui torturent. Les abatteurs ne font que ce qu’on leur demande, inutile d’aller les emmerder ! Puis si tu fermes les abattoirs, qui va tuer ces animaux consommés ? Vous êtes dans le mauvais combat, selon vous la mort est bien plus grave que la torture, vous êtes tous endormis sur cette vidéo. ”

            Et bien, lance ta marche pour la fermeture des fermes si tu es si malin.

            “Et c’est MOI qui ai besoin de vous pour effectuer des actions efficaces, que j’ai déjà à peu près planifiées, mais qui vous feront très peur, car ce coup-ci vous aurez des adversaires en face, pas comme dans cet événement lâchiste.”

            Quel genre d’actions ?

            “Le meneur ça devrait être moi, dans toute mon arrogance, dans ma “déification” personnelle comme tu l’entends.”

            Wow, … je n’ai jamais entendu quelqu’un être aussi prétentieux ! XD

            “Car c’est le commerce en lui-même qu’il faut viser, vous n’avez rien compris du tout. ”

            Bin voyons, tu méprises l’action de millions d’activistes là.
            Et tu voudrais qu’ils te suivent ?

            “Si vous me faites confiance, je vous emmènerai à cette abolition”
            “Techniquement, tu devrais être un de mes soldats et suivre mes directives, alors là on ferait changer les choses, parce que pour l’instant, la moindre action colérique n’est pas envisageable pour vous.”

            Wow, La Mégalomanie incarnée. Tu te prends pour qui ?!?

            “Il parait qu’il y a d’autres “extrémistes” dans mon genre, mais je ne les ai jamais croisé, jamais ! Et je suis sûr qu’il sont moins d’une dizaine, et pourtant on ne cesse de parler d’eux.”

            Ils sont soient enfermés chez eux derrière leur ordinateur, soit en prison, soit en HP, je pense.

            “Comme quoi, tu te trompes sur la colère, la colère est ce qui se transmet, et lorsque vous comprendrez enfin qu’il est NÉCESSAIRE de se mettre en colère, là vous nous aimerez, et j’ose espérer que vous viendrez demander pardon …”

            La colère doit te pousser à l’action certes … mais pas forcément à la violence envers les personnes.

            “continuer de sourire pendant les repas avec tes zamis zomnis …”

            Bin ouais, je préfère sourire à mes amis et dialoguer calmement avec eux du sujet plutôt que de leur envoyer des regards de travers et rester tout seul à manger mes pâtes véganes devant mon PC.

            Quand tu es évincé socialement, tu ne peux plus agir.

            Bref, applique tes méthodes géniales, trouve-toi des “soldats” qui t’obéiront aveuglement et passe à la pratique. On verra qui obtient les meilleurs résultats.

            Bonne nuit.

          • SirDef11

            Tu es d’une débilité affligeante.
            TES AMIS SONT RESPONSABLES, TU NE PEUX PAS LEUR SOURIRE ALORS QU’ILS TORTURENT, ET TU FERMES TA GUEULE MAINTENANT, PETIT CON SANS CERVELLE, TOUT CE QUE TU DIS EST DÉBILE, TU NE VAUX MEME PAS UN ENFANT DE 12 ANS INTELLECTUELLEMENT !
            Tout ce que j’ai dit est complètement passé à côté, il ne pige RIEN du tout, et il se ridiculise à chaque fois ! J’ai 500 fois plus de connaissances, et au moins moi je réfléchis à des actions, et tu vas encore me le reprocher ?! Et vous ne serez jamais capables de les exécuter, vous êtes trop stupides ! “Tu te prends pour qui ?!?” qu’il me dit encore ! Et c’est exactement ça, tu es le genre de CONNARD à laisser les activistes se faire emprisonner et se faire foutre en HP SANS JAMAIS LES DÉFENDRE !!! Tu ne fais RIEN pour les animaux, tu ne fais RIEN pour les humains, tu prétends un jour par an vouloir l’abolition et les 364 jours restants tu encourages tes amis à continuer ! Tu fais partie des tortionnaires, petite merde, tu ne mérites aucun respect, tu es d’une profonde méchanceté, et d’une débilité à rendre furieux le plus sage des sages. Ptin à force de te répéter les mêmes choses que tu ne COMPRENDS PAS, même le dalaï lama perdrait patience. Tu ne sais rien, et tu fais partie des tortionnaires, j’en suis persuadé maintenant, tu CONTINUES d’en manger comme si de rien n’était, et c’est encore MOI LE DÉBILE !
            ” Violer une fois ou violer 20 fois dans la semaine, tu restes un violeur. Eh bien c’est pareil pour le tortionnaire. ” “Un abolitionniste de l’époque ne pouvait pas manger à la table d’un esclavagiste, surtout en voyant la tristesse du servant qui leur servait le repas ; eh bien c’est pareil aujourd’hui, un abolitionniste ne peut pas manger à la table d’un tortionnaire, puisque la vue de son repas lui rappelle le malheur des animaux qui sont torturés. “, ah tu les oublies vite ce genre de phrases hein ?? Tu es un pauvre crétin capable de laisser les enfants se faire violer, si c’est légal !!! Pauvre attardé sans mémoire, tu ne feras jamais rien pour le monde, tu ne sauveras personne, et je te garantis que même dans le veganisme, TU N’AURAS AUCUN RÉSULTAT, TU NE SAIS PAS T’Y PRENDRE ! Et arrête d’essayer d’argumenter, tu ne vaux même pas un enfant ! Et tu fais partie des nuisibles, tu détruis le monde sans aucun remord, et tu n’as QUE des méchancetés à dire !

          • Balika

            “S’opposer à un sens précis ! ÇA VEUT DIRE S’OPPOSER !!!”

            Okay, donc, je résume ta méthode :
            – tes amis t’invitent à un repas où ils consommeront des POA
            – tu y vas, bien décidé à les culpabiliser

            – tu les fusilles du regard
            – tu leur montres des vidéos d’abattoirs
            – tu leur expliques qu’ils font mal aux animaux et qu’ils sont responsables de leurs malheurs
            – etc

            Résultat : tu casses l’ambiance, tout le monde te prend pour un propagandiste zélé, et ils ne t’invitent plus à un repas. C’est ça ta méthode ?

            “ET TU FERMES TA GUEULE MAINTENANT, PETIT CON SANS CERVELLE”

            Quel âge as-tu ?
            Sais-tu que “con” est le nom vulgaire du vagin des femmes, donc que l’utiliser pour insulter quelqu’un est sexiste ?

            out ce que j’ai dit est complètement passé à côté, il ne pige RIEN du tout, et il se ridiculise à chaque fois !

            “J’ai 500 fois plus de connaissances, et au moins moi je réfléchis à des actions, et tu vas encore me le reprocher ?!”

            La modestie, encore. Je ne te reproche pas de réfléchir à des actions, je te reproche ta manière de les imposer aux autres militants.

            Est-ce que tu as envisagé de créer une association dont tu serrais le président ? (genre 269LIFE par exemple). Fais-le, tu auras peut-être des partisans.

            Mais qu’est-ce que c’est que ces gens qui se comportent
            comme des petites pétasses ?!

            “Tu es le genre de CONNARD à laisser les activistes se faire emprisonner et se faire foutre en HP SANS JAMAIS LES DÉFENDRE !!!”

            Qu’est-ce que tu en sais ?

            Certains militants sont des fous furieux, ils n’apportent pas grand chose à la cause. Ceux qui tabassent des patrons de labo ou d’abattoir, je ne cautionne pas du tout !

            “Tu fais partie des tortionnaires, petite merde,”

            Bin voyons, tu es végane depuis quoi, rappelle moi ?

            “J’en suis persuadé maintenant, tu CONTINUES d’en manger comme si de rien n’était.”

            Persuade-toi, vas-y, imagine des choses, invente, …

            Je suis végé depuis plus de 30 ans, gros malin !

            “Tu n’es absolument pas attristé pour ces animaux en cage, sinon

            tu réagirais à chaque repas, la terreur remonterait en toi !”

            C’est sûr que tu n’as plus besoin de réagir, si tu n’as plus d’amis avec qui prendre un repas. C’est facile de donner des leçons en restant dans son coin … Moi au moins, je vais à des repas omni, je vais à des barbecues et j’expose mon point de vue. Et toi ?

            “Si on était tous prêt à le faire, c’est là que les choses changeraient, C’est ce que je me tue à te dire, foutu débile sans mémoire !!!”

            A faire quoi ? Boycotter les repas omnivores ?

            “Si nous étions tous prêts à aller en prison, personne n’irait, il n’y a pas assez de place !”

            Ah t’es vraiment têtu, hein ?
            Bin, je te propose de monter une association et de créer TON armée de vrais abolitionnistes dont tu seras à la tête. Vas en préfecture, c’est facile.

            “Et il ne s’agit pas de sauver un lapin, pauvre con de merde, IL S’AGIT D’EN SAUVER DES MILLIONS, TOUS TORTURÉS !!!”

            Et tu fais quoi, une fois en prison (ou ruiné par des dommages et intérêts) pour violation de propriété privée ?

            “CRÉTINS SANS INTELLIGENCE, ET VOUS MERITEZ 1000 INSULTES POUR DIRE CE GENRE DE CONNERIES !”

            Pourquoi tu parles au pluriel ?

            “Bien sûr qu’il faudrait les délivrer par la force, c’est ainsi que les esclaves ont été libérés, et pas autrement ! Je te parle de réunion, de grand groupe soudé,”

            Et une fois délivrés, le fermier sera remboursé pour la perte occasionnée et va en racheter des nouveaux lapins.
            S’attaquer aux moyens de production et libérer des animaux n’est pas une fin en soi.

            Pourquoi les fermiers produisent ?
            Parce que les consommateurs veulent manger des POA et parce qu’on leur a appris qu’il fallait en manger pour être en bonne santé.

            Si ça ne s’achète plus, ça ne se vendra plus, donc ça ne se produira plus. C’est la consommation qui entraine la production, toujours. Donc il faut inviter les gens à ne plus consommer de POA, à boycotter et à tarir la source de production.

            “Un grand groupe soudé pour faire comprendre aux fermiers qu’ils auront 100 personnes en colère devant eux si ils essaient de continuer !”

            En fait, tu veux résoudre le problème par la TERREUR, c’est ça ?

            Mais je parle totalement dans le vide depuis le début, ptin tu n’as
            RIEN LU DU TOUT, juste ce que tu arrivais à “comprendre” en survolant !

            “Et putain de bordel de couille : je t’explique 10 F0IS avec des mots simples que cette culpabilisation doit se faire à plusieurs et qu’elle est INFAILLIBLE si on se met à plusieurs …”

            On est en minorité mon pote, en MI-NO-RI-TE !

            Qu’est-ce que tu vas faire culpabiliser 999 personnes face à toi ?
            6 500 abolitionnistes face à 65 000 000 omnivores, c’est ça ton projet ?

            Ta méthode marchera, mais pas tout de suite, il nous faut d’abord être 51% de la population pour “faire masse” et convertir les 49% restant !

            “Et ce n’est certainement pas en devenant proooooogressssssivement vegan qu’on devient moral, ça ne fonctionne pas comme ça, c’est une décision qui se prend en une seule fois.”

            Bin vas-y, rend les gens véganes “en une seule fois”, essaye !

            Le spécisme et le carnisme sont des croyances, ancrées dans l’inconscient collectif depuis des dizaines de milliers d’années. Tu veux changer ça d’un coup … bon courage.

            “La décision se fait en un instant ou ne se fait jamais, et là c’est jamais.”

            Tu es devenu végane à la naissance ?

            “Une marche contre les fermes serait INTERDITE”

            Bin oui, justement, il faut braver l’interdit et aller au front.
            Qu’est-ce que tu attends ?

            Monte une marche pour la fermeture des fermes et je te rejoins.

            “Sans jugeote, putain la perte de temps immense que je m’inflige !”

            Continue à m’insulter et à vider ta colère, j’ai tout mon temps.

            “Une telle manif serait rigoureusement interdite, car tu verrais les
            fermiers rappliquer, là, t’inquiète pas !”

            Les agents d’abattoirs étaient là pendant la marche, contre nous, tu crois quoi ?

            “Donc oui, je vais l’organiser, mais tu ne voudras pas être présent !”

            Chiche : fais-le et je te suis ! Je te ramène pleins de copains si tu veux. Parle-en à 269Life, ils sont bien énervés aussi et près à en découdre. Tu trouveras tes soldats là-bas …

            “Ouais pour toi, ce ne sont même pas des courageux, ce sont juste “des cons” !”

            Je dis juste que ça n’est pas très malin de se faire enfermer, car c’est une perte de temps pendant laquelle on ne peut plus militer. On est beaucoup plus efficace à faire des conférences, à titiller tous les jours, petit à petit.

            “Tu fais partie des nuisibles, tu détruis le monde sans aucun remord.”

            Ouuuui, tout à fait.

            “bourrique”

            Pour un vrai abolitionniste, ça fait vraiment “tâche” d’utiliser des insultes spécistes comme “âne”, “mouton, “bourrique”, “macaque”, etc. Ou des insultes sexistes comme “pétasse”, “con”, etc.

            Surveille ton langage petit homme.

            “Tous des lâches et parfaitement immoraux : ils n’ont aucune pitié, ils se moquent ouvertement et usent du sarcasme comme des pétasses, ils agressent, totalement irrespectueux depuis le début, et ils seront à jamais incapables de défendre qui que ce soit sinon leur petit cul !”

            Tu es un ange, tu as raison.

          • SirDef11

            Tu parles encore tout seul, abruti !!! Sans jamais prendre en compte mes explications antérieures !!!!!
            Chaque phrase intéressante te passe au dessus de la tête, sitôt survolé zoup c’est déjà oublié !
            – Si tu n’es pas prèt à aller en prison pour sauver un enfant, NE TE PRÉTEND PAS DÉFENSEUR DES ENFANTS ! Pareil pour les animaux !!! La logique SVP !
            Si on était tous prêt à le faire, c’est là que les choses changeraient, c’est ce que je me tue à te dire, foutu débile sans mémoire !!!
            – Eh bien ces phrases n’existent pas dans ta tête, il faut que tu réinventes une autre petite théorie enfantine pour te justifier, à chaque fois !

            Quand on ne sait pas nager, on ne nage pas, alors FERME-LA, TU NE SAIS PAS RÉFLÉCHIR ! Sincèrement !!! Tout ce que tu dis est d’une bêtise digne des alcooliques, tu n’as aucune mémoire, tu parles tout seul dans ton délire ! Là où je prends en compte 100% de tes phrases, tu ne prends en compte que de tout petits bouts des miennes, en oubliant ce qu’il y avait juste avant la virgule !!! Et tu réexpliques tes petites théories inintelligentes, ces théories d’hippies endormis, les même théories que je développais à l’âge de 9 ans, sans mentir ! Et je n’y croyais déjà pas à cet âge, puisqu’il suffit de raisonner une seule étape plus loin pour les démolir !!!

            Tu n’as que des conneries à dire, et tu ne discutes pas, tu essaies juste d’avoir raison pour te soulager ! Mais tes amis sont responsables des tortures, ET TU L’ES TOUT AUTANT EN NE T’Y OPPOSANT PAS !!! Et tu ne t’y opposes pas, puisque tu les laisse faire !!! Ce n’est pas de l’opposition ! Apprends à réfléchir 10 secondes de suite !
            – Et c’est encore lui qui me disais “je dirais que tu as 15-20 ans à vue de nez”, c’est complètement dingue ! Tu n’as strictement aucune lucidité, tu ne sais rien du monde, rien de la psychologie, tu ne connais pas les définitions des mots que tu essaies d’employer, alors ferme-la, tu es ridicule !!!

            – La TERREUR n’est pas provoquée par les abolitionnistes activistes, pauvre connard, la terreur, CE SONT LES FERMIERS QUI LA PROVOQUENT !!! Non seulement sur les animaux, MAIS SUR MOI AUSSI. MOI, je suis terrorisé actuellement, contrairement à vous qui vous endormez paisiblement à côté de ces tortures !
            Alors FERME TA GUEULE PETIT CON, tu n’es qu’un collaborateur ! BIEN SUR QU’IL FAUT TERRORISER LES FERMIERS !

            – “leur place est en prison” qu’il dit encore !!!!
            Celui qui tabasse un violeur d’enfant mérite la prison qu’il nous dit cet abruti complet !!!! Exactement le comportement des collaborateurs du nazisme allemand, et ils ne s’en rendent même pas compte !!!
            “LEUR PLACE EST EN PRISON”, tu n’es qu’un connard sans aucune morale, un vrai lâche, un vrai esclave bien dressé ! Celui qui torture un animal, qui lui enfonce des produits chimiques, qui lui donne le cancer, celui-là ne mérite pas d’être tabassé qu’il nous dit ! Non, c’est le défenseur de cet animal qui “MERITE LA PRISON” !!! Pauvre débile sans logique !!! Il prend les animaux pour bien inférieurs et moins importants que les humains, et c’est LUI qui essaie de me faire un cours sur le “spécisme”, sans en connaitre la définition !
            Tu veux mon avis ? Oui, ces fermiers et ces laborantins ont plus d’importance que les autres animaux, because it’s like that, MAIS ça ne veut pas dire qu’il faille les excuser d’être des tortionnaires envers ces animaux, IL NE FAUT PAS PRENDRE LEUR DEFENSE ET CRACHER SUR LES VENGEURS, NOM D’UNE PIPE !!!!!!
            Là, tu montres publiquement que toi aussi tu défends les laboratoires et les fermes, tu dis à tout le monde sur internet : “regardez, moi aussi je considère que les activistes violents méritent la prison, vous avez mon accord, emprisonnez-les !”, tu es un collaborateur vrai de vrai, et tu les dénoncerais immédiatement si on te le demandait ! Et il ne remarque rien du tout, son comportement de lâche qui le pousse à rejeter son propre camp ! Enfin ce n’est pas son camp, puisqu’il est prêt à envoyer en prison les libérateurs d’animaux !
            En plein délire coco, tu n’as réfléchi à rien de toute ta vie, c’est phénoménal, et tu ne supportes pas que quelqu’un te le dise finalement !

            Si tu préfères manger paisiblement à table en espérant utopiquement que tes amis changeront d’avis, tu ES EN PLEIN REVE !!! Je te l’explique mille fois, et tu ne pigeras encore pas !!! SI NOUS ETIONS TOUS EN TRAIN DE CRITIQUER ET DE LES CULPABILISER, NOS AMIS CHANGERAIENT RAPIDEMENT ! Parce qu’ils ne veulent pas se sentir différents, imitation des coutumes sociales, neurones miroirs, et 100 explications en psychologie qui affirmeront mes propos !!!
            Et il ne faut pas être 51%, il suffit d’être 3 personnes à dire la même chose à une personne !!! RÉFLÉCHIS A CECI !!!
            – Et si ils préfèrent nous tenir à l’écart plutôt que de respecter les animaux et nos sentiments, CE NE SONT PAS NOS AMIS, PAR DÉFINITION ! Et c’est précisément ton problème, tu n’oses PAS essayer de les faire réfléchir intensément, car tu as peur de leur réaction et de te faire rejeter par leur méchanceté, peur de te retrouver seul, voilà d’où vient tes réflexions collaboratrices !

            Oui, la décision de devenir veg se fait en un instant, pauvre débile, et je ne le suis pas depuis ma naissance, mais depuis l’âge de 18 ans, EN UN INSTANT, comme n’importe quel intellectuel arrête de consommer les produits de l’esclavage quand il se rend compte du malheur des esclaves !
            Toi, je sais que tu n’as pas arrêté immédiatement, je ne cesse de t’en faire l’analyse, et c’est pour cette raison que tu ne prends pas les choses au sérieux ! Tu es dans un jeu comme tu es là !

            Si on ne dit jamais rien, si on ne râle jamais avec colère, COMMENT VEUX-TU QUE CES 6 500 000 OMNIVORES ENTENDENT NOTRE MESSAGE ??? Je te l’EXPLIQUE 100 FOIS, ET TU NE COMPRENDS JAMAIS RIEN !!! Il suffit de montrer cette colère, ET DES TAS DE GENS GENTILS NOUS SUIVRONT !!! Là ils ne sont même pas au courant, ils n’entendent jamais parler des arguments des vegans, et puis surtout : VOUS N’ETES PAS CREDIBLES, BON SANG, ILS NE VOUS SUIVRONT JAMAIS AVEC VOS MÉTHODES DE LÂCHES !!! On ne reste pas souriant et calme à côté de ces injustices, seule la colère est logique face à autant de tortures, ce n’est pas en restant calme que tu vas attirer l’esprit de rébellion des gens !!!!
            Ce n’est pas en disant “c’est pas bien de tuer les animaaaaux” que tu vas développer une remise en question sincère chez eux, c’est plutôt en disant “CES TORTURES SONT INADMISSIBLES, SEULS LES MONSTRES LES TOLERENT” !!!

            Tes théories de hippies, tes blogs et tes “méthodes de l’abolition” passives, tu te les gardes ! Trump a 10 millions de fois plus d’adhérents avec sa haine que tes théoristes bobos ! Les gens sont des cons, fais avec ! D’ailleurs putain mais analyse les choses un peu, à chaque fois que j’essaie d’écrire une phrase complète et bien formulée, tu ne lis que du blabla, tu ne la comprends pas ! Et les autres sont encore moins intelligents que toi, et encore plus agressifs que toi, alors fais avec, n’essaie pas d’attirer leur admiration par le calme et l’amour, tout ce qu’ils veulent c’est de l’action, des choses à critiquer !!!
            Les seuls à faire avancer les choses sont les guerriers, même quand il s’agit de justice, réveille-toi et ouvre un putain de livre d’histoire !

            Aller dans les barbecues et sourire, C’EST L’EXACT OPPOSÉ DE CE QU’IL FAUT FAIRE, ESPECE D’IMBECILE ! Ceux qui y sont ont faim, et juste après t’avoir écouté, ils en mangent !!! Que pensent-ils à ce moment là à ton avis ??? Tu veux un exemple ou deux ? “oui mais c’est bon, moi je pourrai jamais arrêter la viande, et MIAM un bon gros morceau dans la bouche, miam miam miam”, “chacun ses choix, je fais ce que je veux” et en arrière pensée ils auront toujours “si c’était si grave, il se mettrait en colère”… En allant y sourire, TU RUINES TOUTES LEURS CHANCES DE DEVENIR VEGAN UN JOUR, et tu ne t’en rends même pas compte, dans tes théories d’enfant ! A chaque fois que tu souris dans un barbecue, tu les autorises à ne pas se sentir coupables, espèce d’âne (intellectuellement) !!!

            Des actions efficaces ? J’en ai par dizaines, il suffit de m’écouter sans m’insulter de hautain !!! Le fait est qu’on devrait organiser un millier d’événements par an, des petits snacks vegans partout, des dégustations dans toutes les écoles, et à toujours répéter que NOUS NE TOLERONS PAS LA TORTURE DES ANIMAUX avec fermeté et insistance, sans sourire en disant cette phrase ! Et je compte organiser tout ça, mais même aller dans les école c’est un trop grand risque pour vous, puisque c’est risquer la prison, et risquer d’être considéré comme une secte qui essaie de manipuler les enfants ! Vous n’oserez strictement rien, tu le dis toi-même : “la place des activistes violents est en prison”, tu te mets du côté des tortionnaires pour ne pas avoir à seulement RISQUER une punition comme la prison !
            J’essaie de nous réunir pour avoir un poids politique, de la même façon que les musulmans ont réussi à imposer des cours d’islam et même des écoles islamiques, VOILA CE QU’IL FAUT FAIRE ! Je suis le seul à penser à ce genre de choses ! Mais en lisant ces évidences, vous n’avez que du sarcasme à dire, vous critiquerez les plus efficaces des actions, puisque ce genre de risques est déjà trop grand pour votre lâcheté ! Tu es capable de toi-même dire qu’imposer des cours de moralisation vegan dans les écoles serait SECTAIRE, c’est ainsi que tu réagis à chaque fois ! En bon foutu collabo sans honneur !

            – Et je ne veux pas créer une NOUVELLE association, JE VEUX TOUTES LES RÉUNIR POUR LE COMBAT, ET POUR ATTEINDRE LES ECOLES EN ETANT CRÉDIBLES TOUS ENSEMBLE !
            Mais c’est leur but à eux, de rester en tout tout petits groupes en rejetant systématiquement les colériques et en les insultant d’idiots, pour ne jamais risquer le moindre combat, et ne jamais risquer de se faire détester, exactement comme toi !
            (combat intellectuel, mais certainement physique aussi, ne t’attends pas à ce que les fermiers nous laissent propager la bienveillance dans les écoles aussi facilement !)

            Et cet abruti complet ne comprends pas la différence entre 10 000 employés d’abattoir et 2 MILLIONS DE FERMIERS !!!
            Vous étiez je ne sais pas combien de centaines contre 10 têtes de culs qui sifflaient, dans cette marche ! Tu vas voir ce que ça donnera avec 2000 fermiers en face et leur brutalité ! Tu crois qu’ils ne vont pas utiliser leurs bras et rester bien tranquilles, hein ???
            Et puis de TOUTES FACONS, ce n’est pas MARCHER qu’il faut faire, C’EST ATTEINDRE LES ÉCOLES, ET LIBÉRER DE FORCE LES ANIMAUX !!! PARCE QUE CE SONT EUX LES VICTIMES ! Et pauvre fou, tu ne les considères pas comme importants toi non plus, tu les vois comme une masse de produits que l’assurance va rembourser si on les libère ! Tu n’es qu’un lâche de merde, et un SPÉCISTE, comme tu aimes à le dire, tu es un foutu spéciste, sinon tu ne dirais pas qu’ils ne sont pas assez importants pour risquer la prison, et que “les libérer ne sert à rien, l’assurance va payer et il y en aura d’autres” ! C’EST L’UNIQUE BUT DU VEGANISME, PAUVRE DÉBILE, LES LIBÉRER ! ILS SONT TOUS IMPORTANTS !
            Vos marches ne SERVENT A RIEN, sinon à vous persuader vous-même que vous êtes des activistes !!!
            VOUS N’ETES PAS ACTIFS, VOUS ETES PASSIFS, PAR DÉFINITION !!!
            Sales lâches bobos hippies remplis de cannabis !
            – Et vous n’êtes pas FICHUS de respecter les humains, comment crois-tu pouvoir faire la morale à des enfants toi ? Tu en es incapable !!! Et je te vois mal aller libérer les animaux de tes mains, puisque tu laisses faire tes amis sans rien leur dire, paralysé par ta lâcheté !!!
            Ceux qui libèrent les animaux “méritent la prison” que tu dis, espèce de cinglé sans morale !

            – “je dis juste que c’est pas très malin de se faire enfermer” , APPRENDS A LIRE, JE T’EXPLIQUAIS UNE ÉNIÈME FOIS QU’IL FAUT AGIR TOUS ENSEMBLE, ET QU’ILS NE POURRONT PAS TOUS NOUS ENFERMER SI ON AGISSAIT ENSEMBLE, SI VOUS AVIEZ LES COUILLES DE BRAVER LES LOIS POUR LA JUSTICE ! Mais tu ne seras pas FOUTU de te défendre contre un fermier qui t’attaquera, tu resteras devant sa ferme à chouiner, à crier des slogans ! Tout en disant que ceux qui entrent dans la ferme de force MÉRITENT LA PRISON !
            Toutes tes théories découlent de la lâcheté, de la PEUR de subir la moindre punition, tu as été bien formé dans l’enfance et tu es resté pareil, sans jamais te rebeller, sans jamais atteindre la liberté de penser dont on en fait pourtant des chansons.
            Si ça fait 30 ans que tu es végé, ben il ne te reste pas longtemps à vivre, alors prends tes couilles à deux mains et fonce dans le tas, et RISQUE LA PRISON POUR EUX, c’est grâce aux activistes qu’on entendra parler du veganisme, ce n’est pas grâce aux manifestations lâchistes organisées que personne n’entend ! Mais plutôt que de foncer dans le tas, tu n’as qu’à suivre mes directives, sans m’insulter de hautain vantard à tout va ! Ptin le mec a 50 piges ou presque, et il a la mentalité d’un petit enfant ! Je voudrais bien t’éveiller et te faire progresser, mais à cet âge c’est certainement trop tard ! Voilà pourquoi je répète les choses encore et encore et encore sans jamais atteindre ta mémoire, puisque tu n’en as plus, à force de te mentir chaque jour depuis 30 ans !

            Tu me manques de respect depuis le début, tu lis le centième de ce que j’essaie de t’enseigner, tu n’as que des réflexions de petite pétasse à faire, sans jamais remarquer ton profond irrespect quand tu nies chacune de mes explications en émettant les tiennes sans les prendre en compte, comme si j’avais parlé dans le vide !
            – “agressif comme un macaque”, “pétasse”, “con”, ce sont des expressions populaires et explicites, ducon ! Tu n’as aucune idée de la définition de ces mots et de leur signification dans le langage, tu en es à l’âge de 13 ans en faisant ta petite dissertation, tu cherches l’origine des mots juste pour essayer de me faire une petit critique à la… con ! PARCE QUE TU ES CON MON PETIT GARS, un STUPIDE, un vrai débile sans connaissances, et tu n’as rien d’autre pour justifier ta propre méchanceté !

            – “Et tu fais quoi, une fois en prison (ou ruiné par des dommages et intérêts) pour violation de propriété privée ?” , après tu te sens honorable et fier d’avoir fait ton devoir ! Si tu n’es pas prêt à prendre ce genre de petits risques, NE TE PRÉTEND PAS DÉFENSEUR DES ANIMAUX ! Tu préfères toujours défendre ton petit cul et ton argent plutôt que ces animaux torturés ! Tu n’y crois même pas comme tu es là ! Tu es persuadé qu’ils ne souffrent pas ! Tellement persuadé que tu arrives à dire que la place des libérateurs est en prison !!!

            Tu crois qu’il se passera quoi dans cette manif anti-fermes, tu crois que tu ne risqueras pas la prison ? Tu refuseras donc de venir, tu te contredis sur tous les plans !

            Ils veulent à tout prix rester aveugles, ils ne savent rien et ne veulent rien savoir ! Et ils insultent ouvertement celui qui leur dit qu’il y a autre chose en dehors de la caverne ! Les cours de philo, ça n’a servit à rien avec eux !!! Trop peur de la réalité, ils en sont à ce point de bêtise !!!
            Je raisonnais mieux à l’âge de 8 ans, j’ai à tous les coups dix fois plus de raisonnements qu’eux dans le même laps de temps, et ils sont persuadés de me surpasser ! C’est dingue !
            – “pour qui tu te prends, dieu le père et blablabla de sarcasmes et de dédain”, ils n’ont que ça à dire !
            Et c’est toujours pareil. Trop d’arguments implacables, et ils n’ont rien dire d’autre que du sarcasme tout en oubliant la moindre explication ; que pourraient-ils dire d’autre de toutes façons, puisqu’ils n’ont aucune connaissance du monde !

            Si tu veux essayer de discuter avec moi, tu ferais mieux d’étudier ce que je t’ai dit jusque là et d’y réfléchir intensément, des jours et des mois, sans émettre tes petites théories loufoques d’enfant. Je ne te parlerai plus sinon pour te dire des insultes dorénavant, tu n’es qu’un petit con en plein rêve, incapable de demander à ses amis d’arrêter de violer des enfants !!!
            Et pour la millième fois : SI NOUS ETIONS TOUS EN TRAIN D’AFFIRMER NOTRE INDIGNATION, AVEC COLERE, C’EST A CE MOMENT QUE NOS AMIS COMPRENDRAIENT, ce n’est pas avec ton sourire et ton calme qu’ils comprendront l’importance du sujet, d’ailleurs toi non plus tu ne la comprends pas !
            Et il ne faut pas être 51% pour éveiller les foules, il suffit d’en être 1% à gueuler, exactement comme ce hitler de merde qui a rallié toute la population en moins de 10 ans avec sa colère ! C’est ce que les gens attendent, seule la colère les fait raisonner un peu, ALLUME TES NEURONES au lieu de rester dans ton doux rêve hippie ! Ça fait 30 ans qu’il essaie, et il n’a toujours pas remarqué que sa technique n’avait aucune efficacité ! Toujours en plein délire d’espérance !

            Allez c’est bon, j’ai dit tout ce que j’avais à dire, ils veulent juste rester dans leur caverne, se persuader qu’ils ne sont pas au beau milieu d’un délire pire que celui des nazis allemands. Et ces CONNARDS sont prêts à collaborer avec les fermiers quand ils chercheront à emprisonner les activistes, JE VOUS LE GARANTIS !!! Parce qu’ils sont comme ça, pour eux : LES ACTIVISTES MÉRITENT LA PRISON, il le dit lui-même cet imbécile !

            A dans quelques temps, si je ne suis pas en HP ou en prison, avec votre consentement ! En attendant, continuez d’approuver la torture de vos amis, ne faites jamais rien, souriez dans les barbecues pour ruiner la chance des gens de devenir moraux, et continuez de cracher sur les intellectuels qui veulent faire avancer la justice ! CONNARDS SANS INTELLIGENCE, VOUS ETES ECOEURANTS !

          • Balika

            “Tu parles encore tout seul, abruti !!! Sans jamais prendre en compte mes explications antérieures !!!!! ”

            C’est un joli “dialogue” de sourds, tu as raison.
            J’ai d’ailleurs de plus en plus de difficultés à trouver quelque chose d’utile à lire, au milieu des insultes.

            “Mais tes amis sont responsables des tortures, ET TU L’ES TOUT AUTANT EN NE T’Y OPPOSANT PAS !!!”

            Et bien figure toi que mes amis arrêtent de manger des POA, les uns après les autres. Un autre encore hier, justement ! Nous sommes 10, il y a 6 végétariens et 2 véganes mon pote, en seulement 6 mois. Mais pour convertir des amis il faut … avoir des amis.

            “La TERREUR n’est pas provoquée par les
            abolitionnistes activistes. BIEN SUR QU’IL FAUT TERRORISER LES FERMIERS !”

            Que proposes-tu comme action concrète, à part les fusiller du regard dans les salons et sur les marchés de producteurs ? Je t’écoute.

            “Prend les animaux pour bien inférieurs et moins importants que les humains, et c’est LUI qui essaie de me faire un cours sur le “spécisme”,

            Je n’utilise pas d’insultes basées sur les animaux, moi, monsieur.

            “Enfin ce n’est pas son camp, puisqu’il est prêt à envoyer en prison les libérateurs d’animaux !”

            Ceux qui frappent des fermiers ou des laborantins, là je ne cautionne pas, non. Par contre, saboter du matériel et libérer des animaux (pour le symbole), ok.

            “tu préfères manger paisiblement à table en espérant utopiquement que tes amis changeront d’avis, tu ES EN PLEIN REVE !!!”

            Ah bin, c’est dommage pour toi, parce que ça marche réellement. Lire plus haut.

            Mais pour l’expérimenter, il faut être patient, pédagogue et bienveillant. Capacités qui semblent te faire défaut. Mais je peux me tromper.

            “SI NOUS ETIONS TOUS EN TRAIN DE CRITIQUER ET DE LES CULPABILISER, NOS AMIS CHANGERAIENT RAPIDEMENT ! Et il ne faut pas être 51%, il suffit d’être 3 personnes à dire la même chose à une personne !!!”

            Faux, ils vont tout simplement t’évincer de leur groupe, te marginaliser, puisqu’ils peuvent rester entre eux. A ce propos, en appliquant ta méthode, combien te reste-t-il d’amis ?

            “Et si ils préfèrent nous tenir à l’écart plutôt que de respecter les

            animaux et nos sentiments, CE NE SONT PAS NOS AMIS, PAR DÉFINITION !”

            Donc pour toi, un ami, c’est quelqu’un qui se plie instantanément à tes moindres désirs … intéressant.

            “Et c’est précisément ton problème, tu n’oses PAS essayer de les faire réfléchir intensément, car tu as peur de leur réaction et de te faire rejeter par leur méchanceté, peur de te retrouver seul.”

            Bin écoute, ça va pas trop mal avec ma bande de potes devenus végé. Et toi ?

            “Je ne le suis pas depuis ma naissance, mais depuis l’âge de 18 ans,”

            Aaaaah, bin voilà …

            Donc tu as mangé et torturé des animaux innocents pendant 18 ans, espèce de monstre !!! Moi je suis devenu végétarien à 3 ans, mon pote, 3 ans et tout seul, de mon propre chef. J’avais donc 100 fois plus de conscience que toi alors que je ne savais même pas encore lire et que tu n’étais qu’un tas de gamètes. Arrête de me faire la leçon, espèce d’hypocrite. T’es comme Super Yourofsky, toi, tu fais la leçon aux autres sans regarder le boulet que tu traines depuis ta naissance.

            Combien d’animaux as-tu envoyé à l’abattoir avant de t’auto-pardonner tous tes crimes à 18 ans ? Hein, monsieur le beau parleur donneur de leçon ?

            “COMMENT VEUX-TU QUE CES 65 000 000 OMNIVORES

            ENTENDENT NOTRE MESSAGE ???”

            Tu crois qu’on fait quoi à la marche pour la fermeture des abattoirs, tu crois qu’ils font quoi 269 LIFE et toutes les asso militantes similaires ?

            “Il suffit de montrer cette colère, ET DES TAS DE GENS GENTILS NOUS SUIVRONT !!!”

            Et les autres (les “méchants”) feront quoi, d’après toi ?

            “Les gens sont des cons, fais avec !”

            Partant sur cette idée, on va pas aller loin.

            “Les seuls à faire avancer les choses sont les guerriers, même quand il s’agit de justice, réveille-toi et ouvre un putain de livre d’histoire !”

            “A chaque fois que tu souris dans un barbecue, tu les autorises à ne pas se sentir coupables, espèce d’âne (intellectuellement) !!!”

            Cette obsession du sourire, c’est terrible chez toi, une vraie fixette.
            Qui t’a dit que je souriais ?

            “Le fait est qu’on devrait organiser un millier d’événements par an, des petits snacks vegans partout, des dégustations
            dans toutes les écoles, et à toujours répéter que NOUS NE TOLERONS PAS LA TORTURE DES ANIMAUX avec fermeté et insistance, sans sourire en disant cette phrase !”

            C’est EXACTEMENT ce que font les associations comme L214 avec les Vegan Place ou les entrepreneurs avec le Veggie World, etc. C’est ce que font des centaines d’entrepreneurs qui créent des snack véganes. Bravo. Pourquoi ne viens-tu pas nous aider ?

            “J’essaie de nous réunir pour avoir un poids politique, de la même façon que les musulmans ont réussi à imposer des cours d’islam et même des écoles islamiques, VOILA CE QU’IL FAUT FAIRE !”

            Commence par respecter les gens de ton camp qui sont bien plus nombreux, les “faux” abolitionnistes. Ne t’étonnes pas d’être rejeté.

            Pendant que tu craches ton mépris sur ton clavier, nous agissons.

            “Tu es capable de toi-même dire qu’imposer des
            cours de moralisation vegan dans les écoles serait SECTAIRE.”

            Imposer, t’es mignon. Comment veux-tu imposer ça ?
            Commençons par proposer un repas végane une fois par semaine, c’est déjà la croix et la bannière.

            “Et je ne veux pas créer une NOUVELLE association, JE VEUX TOUTES LES RÉUNIR POUR LE COMBAT, ET POUR ATTEINDRE LES ECOLES EN ETANT CRÉDIBLES TOUS ENSEMBLE !”

            Commence par respecter leurs actions, et ne pas les traiter de lâches, inutiles, etc.

            “Tu vas voir ce que ça donnera avec 2000 fermiers en face et leur brutalité ! Tu crois qu’ils ne vont pas utiliser leurs bras et rester bien tranquilles, hein ???”

            Raison de plus pour être nombreux dans les manif’, viens avec nous, bon sang ! On était 3200 cet été, au début, y avait que 400 personnes pour cette marche. VIENS !

            “TOUTES FACONS, ce n’est pas MARCHER qu’il faut faire, C’EST ATTEINDRE LES ÉCOLES”

            Les écoles sont les forteresses du système capitaliste.

            Le seul moyen de les atteindre est de les infiltrer.
            C’est ce que font mes amis végé qui encadrent les enfants à la cantine.

            “C’EST L’UNIQUE BUT DU VEGANISME, PAUVRE DÉBILE, LES LIBÉRER ! ILS SONT TOUS IMPORTANTS !”

            Les libérer n’arrêtera pas la chaîne de production, soit un peu logique. C’est comme écoper une barque percée ! Il faut d’abord colmater la fuite. Il faut empêcher la consommation qui provoque la production, c’est-à-dire sortir du carnivorisme et autres pratiques quotidiennes qui utilisent des POA.

            “Vos marches ne SERVENT A RIEN, sinon à vous persuader vous-même que vous êtes des activistes !!! VOUS N’ETES PAS ACTIFS, VOUS ETES PASSIFS, PAR DÉFINITION !!!”

            Et toi, tu fais quoi, concrètement, à part rester devant ton ordinateur, à théoriser en ruminant ta colère ? Tu fais quoi ?

            “Sales lâches bobos hippies remplis de cannabis !”

            Quel cliché … au moins, on prend pas de la cocaïne comme toi, fou furieux prétentieux et imbu de ta personne.

            “Et vous n’êtes pas FICHUS de respecter les humains, comment crois-tu pouvoir faire la morale à des enfants toi ?”

            Ca n’est pas moi qui traite les gens de cons, tu remarqueras.
            Quant aux enfants, j’en discute avec eux et ça se passe très bien.

            “Toutes tes théories découlent de la lâcheté”

            La lâcheté, tu veux dire celle qui consiste à ne RIEN faire en restant derrière son écran à faire la leçon à tout le monde ? C’est ça ?

            plus, à force de te mentir chaque jour depuis 30 ans !

            “Tu me manques de respect depuis le début, tu lis le centième de ce que j’essaie de t’enseigner, tu n’as que des réflexions de petite pétasse à faire, sans jamais remarquer ton profond irrespect quand tu nies chacune de mes explications en émettant les tiennes sans les prendre en compte,”

            Tu arrives à mettre “pétasse” et “irrespect” dans la même phrase, chapeau. Jusqu’à preuve du contraire, les méthodes que tu proposes n’ont jamais faites avancer la cause animale, sauf à faire passer les activistes pour des fous furieux et des terroristes.

            “Après tu te sens honorable et fier d’avoir fait ton devoir ! Si tu n’es pas prêt à prendre ce genre de petits risques, NE TE PRÉTEND PAS DÉFENSEUR DES ANIMAUX !”

            Bin écoute, fais ton coup d’éclat avec tes petits copains abolitionnistes activistes, va en prison, médite sur tes théories, écrit un livre, taille-toi la moustache et revient au pouvoir.
            Tu ne seras pas le premier.

            Par contre, en prison la bouffe est pas végane.

            Tu préfères

            toujours défendre ton petit cul et ton argent plutôt que ces animaux
            torturés ! Tu n’y crois même pas comme tu es là ! Tu es persuadé qu’ils
            ne souffrent pas ! Tellement persuadé que tu arrives à dire que la place
            des libérateurs est en prison !!!

            “Si tu veux essayer de discuter avec moi, tu ferais mieux d’étudier ce que je t’ai dit jusque là et d’y réfléchir intensément, des jours et des mois, sans émettre tes petites théories loufoques d’enfant.”

            Moïse et Mahomet disaient la même chose.

            “SI NOUS ETIONS TOUS EN TRAIN D’AFFIRMER NOTRE

            INDIGNATION, AVEC COLERE, C’EST A CE MOMENT QUE NOS AMIS COMPRENDRAIENT,”

            Faux, ils se refermeraient sur eux et te banniraient de leur groupe d’amis. Les omnivores n’ont pas besoin des quelques véganes pour avoir des amis. Couper la communication, c’est le meilleur moyen de nuire à la cause.

            “LES ACTIVISTES MÉRITENT LA PRISON, il le dit lui-même cet imbécile !”

            Les activistes violents qui s’en prennent aux personnes ou incendient des bâtiments contenant des animaux, oui.

            “A dans quelques temps, si je ne suis pas en HP ou en prison, avec votre consentement !”

            Je t’apporterai des oranges si tu veux mon pote.
            A moins que tu ne préfères les carottes, ça rend aimable.

            “Continuez de cracher sur les intellectuels qui veulent faire avancer la justice !

            Les intellectuels “veulent” faire avancer la justice mais ne font strictement rien concrètement, comme BHL. Ils théorisent dans leur tête, donnent des ordres, invectivent les autres, s’inventent des alliances, des victoires et des soldats. Mais tout ce passe uniquement dans leur cerveau. La révolution cérébrale …

            Allez, je vais préparer un bon petit couscous véganes avec mes amis et prendre ma vitamine B12. Bonne appétit !

          • SirDef11

            pauvre débile, tu n’as RIEN dans le crâne, ferme ta gueule d’abruti. Je te propose 10 actions efficaces, et tu me demandes encore “que proposes-tu?”, encore des “jusqu’à preuve du contraire, tes méthodes n’ont jamais fait avancer la cause”, FATALEMENT, puisqu’aucun de vous n’a le courage et l’honneur de les essayer ! Sale collabo de merde, tu n’es qu’un crétin sans intelligence et sans aucune connaissance de l’histoire, period

          • Balika

            T’es encore là ? Nous on s’est régalé !

            Moïse était vachement respectueux, c’est sûr, il s’est fait couvrir d’or et de bijoux par un peuple sorti de l’esclavage des égyptiens, a fait raser des villes entières, brûlé des maisons avec vieillards, femmes et enfant, au nom de Dieu et du prétendu droit des fils d’Israël à disposer de ces terres. Un chic type, en effet … As-tu lu l’Ancien Testament avant de parler de lui ?

            Bon, maintenant que tu es à saturation et que tu as épuisé ton vocabulaire d’insultes, on peut apprendre à se connaître, non ?

            Quel âge as-tu ?
            Est-ce que tu connais 269Life ?
            Que prends-tu comme complément en B12 ?

          • SirDef11

            Mais sérieusement, FERME LA, tu ne sais pas écrire, et tu n’as rien d’intelligent à dire ! Moise était effectivement plus respectueux que toi : avant de brûler les maisons de ses ennemis, IL A LIBÉRÉ DES ESCLAVES, voilà toute la différence entre vous deux : un lâche collabo, contre un rebelle un peu fou. Toi tu es et resteras lâche, point.
            C’est un enfant qui cherche à faire la morale à un Platon ici. Et ce débile profond est capable de tout oublier jusque là, il me demande de faire connaissance en m’ayant irrespecté depuis le tout début et en ayant négligé 100% de mes phrases, là où je relisais deux fois les siennes, il n’a que survolé les miennes, c’était du charabia pour lui. Allez, ferme la, je t’appellerai en temps voulu, et ce jour là tu resteras encore bien planqué derrière tes banderoles c’est évident, et tu collaboreras sans jamais être prêt à défendre les viols et les excisions de toute ta vie, tu resteras bien planqué en étant persuadé que la violence ne résout rien, et en laissant faire ces tortures. Débile profond.

          • Balika

            Ecrire en majuscule, m’insulter et mettre des points d’exclamation
            partout ne donne pas envie de te lire et n’ajoute rien à la pertinence
            de tes propos. Ton ego est démesuré et tu es seul, c’est bien triste pour toi.

            Tu te prends pour Platon maintenant, de mieux en mieux …
            La définition du mot “vaniteux” ?

            Tu fais ta “grande gueule” gamin, mais qu’as-tu accompli concrètement ?

            – Combien de pétitions as-tu signé dans ta vie ?
            – A combien de manifestations as-tu participé ?
            – Combien de personnes as-tu aidé ?
            – etc

          • SirDef11

            J’ai sauvé deux personnes du suicide, j’ai signé 1 milliard de pétitions, et des manifestations, JE VEUX EN FAIRE, DES VRAIES. Pauvre débile profond. Ferme ta gueule pauvre connard. Reste heureux, heureux de vivre juste à côté des camps de torture. Pire qu’un lunatique, c’est un attardé mental sans aucune jugeote. Ferme ta putain de gueule, tu ne serviras jamais à rien, sale collabo joyeux.

          • Balika

            Wow, chapeau !

            Pour la manif’, proposes-en une, sur Facebook par exemple. C’est pas très compliqué. Je te suis (si c’est pas trop loin).

            Bon, c’est pas que j’aime pas être insulté mais ça devient fatiguant à force. Je te laisse à ta colère. Je reviendrai quand ton taux de cortisol aura significativement baissé.

            La colère peut-elle sauver le monde ?
            https://gaetanpelletier.wordpress.com/2011/02/24/impact-de-la-colere-sur-le-corps/

          • SirDef11

            Ferma la pauvre débile, tu ne lis rien, avec ou sans majuscules, avec ou sans insultes, tu es tellement con que tu as oublié l’irrespect profond que tu m’as montré à chacune de tes paroles.
            Ce que j’ai à proposer dépasse de 10 million de fois l’efficacité d’une “manif”, tu es juste trop stupide pour le comprendre, impossible d’atteindre ta faible mémoire. Seule la colère libère des esclaves, venge des femmes violées, sauve des fillettes juste avant l’excision, tu es juste un débile profond lâche et complètement endormi. Reste heureux au milieu des camps de torture jte dis.

          • Balika

            Finalement, ta posture est très confortable : tu refuses de faire de petites actions individuelles (comme celles proposées dans cet article), d’essayer de changer les choses pas à pas, d’aider les omnivores à évoluer, etc. Tu dis qu’il faut se rassembler pour agir tous ensemble et que toutes les autres actions ne servent à rien.

            Ta solution est tellement exigeante et ambitieuse que les conditions pour qu’elle puisse s’appliquer ne seront probablement jamais réunies. Du coup, tu accuses les autres de ne pas en faire assez, de ne pas t’écouter, ce qui les fait fuir, rend ta solution impossible par manque d’effectif et justifie en dernier ressort ta propre inaction.

            C’est donc la faute des autres, lâches, stupides, qui ne comprennent pas le génie de ta solution et font que tu es inactif.

            Tu es un général sans soldats qui pense que la guerre est la meilleure solution.

          • SirDef11

            Mais bien sur, et puis quand on annonce qu’on a les solutions pour faire avancer les choses, et que justement, c’est VOUS qui devriez être des “soldats” défenseurs, eh bien on a un mr “ça ne sert à rien, ils vont être remplacés par l’assurance, on va finir en prison pour violation de propriété, ou sous les dettes, et ça n’aura servi à rien”. Putain non seulement ça sert à libérer quelques animaux et leur donner un immense soulagement, mais en plus ça sert à être visible, et à passer pour soit des terroristes chez les cons, ou soit des héros chez tous les intelligents !!! C’est toi qui me disait que la plupart des gens étaient intelligents non ??? Alors fais-leur confiance, ils ne traiteront pas de “terroristes” les sauveurs d’animaux, en toute logique !!!
            Et je ne vous demande même pas d’être violents, je ne vous demande que de vous mettre debout, sans armes, sans frapper, mais en avançant comme des braves. Mille fois je vous répéterai que si on agissais tous ensemble, à exprimer clairement notre dégoût pour ces tortures, là les gens entendraient parler de nous, et tous les adolescents en pleine réflexion intellectuelle se mettraient de notre côté, pour vite devenir des adultes moraux !!!
            – Relis 3 fois et analyse ceci : Les vidéos d’animaux qui souffrent et qui sont blessés dans les cages, c’est bien, très bien même, mais où est la logique quand les cameramens s’en vont sans les libérer et sans les aider, tu peux me dire ??? Eh bien c’est précisément ce que comprend l’inconscient des personnes qui les regardent, ils se disent “si ils souffraient tant que ça, ce serait interdit, et quelqu’un les libérerait ” !

            Relis encore et encore, et fais confiance à Platon+2, attardé !

            – Tu es un crétin sans mémoire. Je suis un génie à côté de toi oui, j’ai trois vœux à exaucer, sauver le monde en fait partie.
            Tu es TELLEMENT stupide, tu inverses mes phrases, tu recolles des morceaux éparpillés, et tu continues dans ton délire de petite pétasse : “et toi tu fais quoi ? et tu te prends pour un génie, et gnagnagna”, tu n’as rien d’intelligent à dire, strictement rien, que des réactions collaboratrices, de la haine pour me prendre pour un ennemi afin de justifier ta lâcheté et rejeter mes analyses irréfutables, ET CE GENRE DE PHRASES QUI NE SE COMPREND QUE QUAND ON EST INTELLIGENT, désolé d’être trop complexe, comme d’habitude !!!
            – “je refuse de faire des petites actions individuelles” qu’il me dit cet attardé. J’essaie avec tous ceux que je croise, moi, je parle de souffrances, MOI, je parle d’agonie dans ces cages de l’enfer !!

            – “C’est donc la faute des autres, lâches, stupides, qui ne comprennent pas le génie de ta solution et font que tu es inactif.” Bien sûr que c’est de votre faute, débile profond, je n’ai cessé de t’expliquer pourquoi, encore et encore, et tu es tellement stupide que tu ne remarques même pas l’inefficacité de tes méthodes et de celles de tes blogs : 2 convertis en 30 ans, félicitations pauvre con… tous ceux à qui tu as souri n’ont rien compris, tu as ruiné leur chance de devenir vegan un jour, tu es trop stupide pour raisonner en te mettant à leur place !!!
            Même en 6 mois : tu convertis 2 de tes amis, et pendants ce temps là, il y a plus de 50 000 nouveaux fermiers, bouchers, pâtissiers, fabricants et revendeurs de snacks carnés, eux et toute leur famille qui les soutiendront !!! Chaque jour ils s’implantent, ils reprennent des commerces, ils construisent, ils détruisent, tout simplement parce qu’ils doivent se trouver un travail, et les subventions allouées aux produits animaux sont précisément là pour leur donner du travail, du travail qui est en soi parfaitement inutile sinon pour le saint commerce en lui-même, qui est le démon qu’il faut attaquer en tout premier. Ces produits animaux sont responsables de 7 morts par maladie sur 10, vous semblez toujours l’oublier, et c’est pourtant sur ce site que j’ai eu l’info !!!
            Et vous, lâchistes de merde, vous n’osez même pas leur dire clairement : “ce genre de travail est monstrueux, vous provoquez la torture et la maladie, vous n’êtes que des psychopathes !”, non, vous faites semblant de rien, vous êtes tout joyeux chaque jour juste à côté, prêts à leur sourire, non pas parce que “il ne faut pas les brusquer” mais bien parce que vous êtes des lâches de nature, vous êtes encore moralement des enfants qui n’ont pas appris à raisonner. Et vous continuez de gambader gaiement, sans jamais rien dire à ces fermiers, sans jamais leur faire ressentir qu’ils seront détestés tant qu’ils continueront, et qu’on les combattra. Bien sûr que c’est de votre faute, foutu débile profond !
            La guerre n’est pas la solution, pauvre stupide de merde à la con, tu n’as strictement rien dans le crâne, tu ne piges strictement rien, l’idée de base t’est complètement passée à côté, j’avais pourtant été très clair !!!!
            Tu penses qu’aller violenter les violeurs est malsain, tu n’es pas prêt à lever le moindre petit doigt pour sauver ces femmes et filles violées, pourtant n’importe quel gentil est prêt à lever une arme sur leurs bourreaux pour les forcer à capituler et à demander pardon ! Mais vous n’êtes que des crétins en doux rêves de hippies, et j’étais comme vous sois-en sûr, il faut un jour voir les choses en face, chercher les autres rébellions qui ont fonctionné dans l’histoire, et elles ne ressemblent jamais à tes petites théories !!!

            -Du coup, tu accuses les autres de ne pas en faire assez, de ne pas t’écouter, ce qui les fait fuir, rend ta solution impossible par manque d’effectif et justifie en dernier ressort ta propre inaction”
            Pauvre DÉBILE PROFOND DE MERDE A LA CON, la seule raison pour laquelle je n’agis pas encore, c’est parce que je me retrouverais en hp immédiatement, comme d’autres activistes l’ont été, en étant parfaitement sains d’esprit ! Je vous demande de devenir plus actifs, plus offensifs, exprimer votre putain de haine contre ces cages si vous la ressentez !!!
            EST-CE QUE TU LA RESSENS, CETTE HAINE ? Réponds à cette fichue question en toi-même, et commence à réagir et à réfléchir différemment que comme un hippie !! Et j’en suis un, de hippie, jusqu’au moment où il y a des victimes qui agonisent à mort !!! IL FAUT LES SAUVER, ABRUTI SANS MORALE !
            Je suis un général sans soldat certes, toi tu n’es rien du tout, moins que rien même, puisque tu exprimes clairement ta collaboration, ta haine et ton mépris pour les violenteurs justiciers qui vengent les victimes, tu n’es qu’une sous-merde, et la honte devrait te dévorer.
            Putain je t’ai encore expliqué des choses, JE SUIS TROP GENTIL AVEC TOI, PETITE MERDE, j’en ai ras le cul de parler dans le vide ! Si je ne t’écris pas qu’une seule phrase, tu es incapable de retenir le centième d’un message !!!

            Alors maintenant réfléchis énormément, pose des questions intelligentes, OU FERME TA GUEULE, ABRUTI SANS MORALE, il y’a des gens et des animaux à sauver, alors éteint ton esprit passif et suffisant, pour eux !
            MERDE QUOI, s’il n’y a avait que des personnes comme moi, il n’y aurait aucun malheur ! Et si on est seulement 10% à être moral comme moi, alors toutes les injustices du monde cesseraient en quelques jours !!! Et en quelques jours ce serait réglé, on n’aurait plus qu’à s’amuser, être fraternels et très soulagés de n’être entourés que de personnes de confiance ! Car je suis une putain de personne de confiance, et pas un “hater”, pauvre débile, mais le fait est qu’il y a quelque chose d’extrêmement grave qui se déroule juste à côté de nous !!!
            Tu ne piges rien à ce que je dis, depuis le début !

          • Balika
          • Balika

            Comme Yourofsky : déblatérer un flot de colère, même sur 500 phrases ne mènera jamais à rien de constructif et ne suscitera jamais l’adhésion.

          • SirDef11

            Parce que tu ne sais pas lire, teubée.

          • SirDef11

            “un flot de colère” carrément, mais va lire correctement, foldingue.

          • Balika

            Finalement, je remarque que c’est bien moins fatiguant de discuter avec des carnistes bornés qu’avec des “vrais abolitionnistes”.

          • SirDef11

            Parce que tu peux avoir raison avec eux. Et je te surpasse intellectuellement de 100 fois, peut-être plus. “15-20 ans à vue de nez”, mais mdrlolptdrswag xDDD
            Puis tu arrives à leur sourire en faisant semblant de rien, ne te sens pas intelligente cocotte.

          • Balika

            Quand l’exploitation animale sera vraiment abolie, on t’érigera une statue en or massif, t’inquiète.

          • SirDef11

            Abolie grâce à des gens qui ne se mettent pas en colère hein ? Certes. Elle m’avait pourtant dit “c’est plus clair maintenant”, mais elle n’a rien compris, du tout du tout.
            Madame “jamais d’adhésion pour yourofsky”, l’illogique pure et dure ici, on peut difficilement faire pire, j’ai vu des religieux bien plus logiques que vous deux. Adieu donc, les lâchistes et méprisants qui vont abolir l’exploitation animale en crachant sur les abolitionnistes.
            – Ils ne demandaient que ça depuis le début, la fin de la confrontation, pour finalement tout oublier.

          • Balika

            Met-toi en colère si tu veux, c’est le plus sûr moyen de provoquer le rejet et de pousser tes adversaires à camper sur leurs positions.
            As-tu seulement converti une seule personne avec cette méthode miracle ?

            En fait, tu ne veux pas que tes ennemis deviennent eux aussi respectueux des animaux, tu veux juste les culpabiliser et les détruire. Parce que c’est ce que la colère fait : elle détruit. Elle ne construit rien.

            Je ne sais pas de quelle “Madame” tu parles …

            En attendant, mes amis arrêtent la viande les uns après les autres, de leur propre chef. Et ça n’est pas en les méprisant, en les culpabilisant et en les regardant avec un regard noir accusateur que ça s’est produit. C’est en leur montrant des vidéos, en dialoguant, en argumentant, en faisant appel à leur volonté de justice, en faisant des repas végé ensemble, etc. Ils sont maintenant favorables à l’abolition.

            Mais bon, pour ça, il faut avoir des amis à convertir …
            Sur ce, bonne nuit. 😉

          • SirDef11

            Regardez cette méchanceté encore une fois !!! Sadique, fière de me faire remarquer ma solitude, et elle en prend un grand plaisir, avec un beau smiley 😉
            Tes amis deviennent tous vegans, certes, puis à côté, il y a chaque jour plus de nouveaux fermiers que de vegans, et vous êtes tout à fait persuadé de faire avancer le monde en convertissant 2-3 têtes de culs. En fait cela vous suffit, tant pis pour les animaux, tant que vos amis se convertissent peu à peu (mais jamais totalement pas vrai ? 😉 )
            – Tant pis pour les animaux, cela ne vaut pas la peine de se mettre en colère, ce n’est pas assez important. Puis ils sont persuadés que les fermiers les suivront, que toutes leurs grandes familles deviendront végés aussi, juste en leur montrant des vidéos de LEURS fermes !!! Mais peut-on faire plus stupide comme utopie ? C’est ça ton plan ? Convertir tes amis, et c’est tout.
            Sale bonhomme. Sadique, méchante, incapable d’argumenter quoi que ce soit, et dans un doux rêve où tout va bien, où il suffit de sourire pour faire changer les choses, malgré 100 explications et 100 faits historiques qui disent l’exact opposé.
            – Eh bien va lire ce que je t’ai écrit plus haut au moins, quitte à te moquer encore une fois comme un âne. J’ai encore été super poli et t’ai expliqué encore des choses agréables, juste parce que tu m’as dit une seule phrase à peu près gentille : “je comprends où tu veux en venir, c’est plus clair maintenant”. Je me suis dit : “bon allez, un dernier essai”, mais je ne te parlerai plus poliment, là c’est fini eh, j’ai perdu énormément de temps, vous êtes irrécupérables tous les deux, incapables de mémoriser quoi que ce soit, chacun de mes arguments passe aux oubliettes, je suis le seul à vous reprendre point par point.
            80 points de QI, dans un doux rêve, et agressifs envers les abolitionnistes plutôt qu’envers les fermiers. J’aimerais bien les voir agresser les fermiers comme ils le font avec moi, et avec ce pauvre superyourof qu’ils semblent très fiers de mépriser.

          • Balika

            Teubé c’est l’inverse de “bête” … donc c’est une insulte spéciste, bravo.

          • SirDef11

            Comme si tu ne méritais pas plus insultant. Rends-toi compte de ce que tu as écrit : tu nous traite de nuisibles et d’imbéciles en disant qu’on ne fait rien de constructif ! N’est-ce pas une insulte ? Mais je parle à un petit enfant dis, il ne voit rien du tout, il est persuadé d’avoir été tout à fait respectueux.
            Et quoi, on n’a pas le droit de dire que les autres animaux sont plus bêtes que nous ? Inutile de délirer sur un mot, “spéciste” n’est pas une insulte, et il ne signifie pas grand chose de logique. Si vous n’étiez pas “spécistes”, vous penseriez aux animaux qui sont sur votre peau, sur vos dents, sur votre lit, dans votre eau, votre nourriture, et vous ne vous laveriez jamais. Ouais c’est à ce point qu’ils sont : ils ignorent l’existence des animaux de moins de 1mm. Ils ne les voient pas, donc pour eux ce ne sont pas animaux. D’ailleurs même les insectes ne sont pas des animaux pour eux. Mais qu’ils sont bêtes…

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer