5 astuces pour militer sans fatigue !

Bien sûr, comme l’avait expliqué l’Elfe, militer c’est engager le dialogue, chercher l’ouverture, s’adapter à l’autre pour essayer de le convaincre de mettre plus d’humanité dans son assiette et sa penderie, c’est aussi brandir une pancarte par temps froid, tenir un stand sans espérer de retour sur investissement immédiat…

Encore plus important, c’est porter des revendications, politiquement.

Mais il y a aussi de petits actes qu’on peut accomplir en plus de tout ça. Qui ne coûtent rien, qui ont un effet durable. Et sont donc un bon complément.

Première technique marketing : être visible, tout le temps, partout. Or, qu’est-ce que nous voulons, sinon convaincre les gens ? Pas d’acheter un shampooing… mais d’épargner les animaux. De connaître, sinon comprendre, la posture abolitionniste.

C’est une chose que mon expérience personnelle m’a apprise : quand je suis arrivé à Toulouse à 17 ans, j’ai vu un peu partout des affiches portant haut les couleurs du végétarisme. Je ne suis pas devenue végétarienne à 17 ans. Mais j’ai su que cela existait, j’ai deviné qu’il y avait une communauté de gens vivant ainsi, et assez convaincus et organisés pour poser ces affiches. Et lorsque j’ai commencé à ressentir un vague dégoût devant la viande de mon assiette, à me questionner, lorsque j’ai eu l’occasion de lire des ouvrages sur le végétarisme, la boucle s’est achevée et tout a fait sens. Je suis devenue végétarienne, puis vegan.

Donc : 5 petits actes utiles à accomplir en plus de militer.

Voir l'ouvrage "Miiter permet de..." de S.Delorme et Insolente Veggie
Voir l’ouvrage “Militer permet de…” de S.Delorme et Insolente Veggie

1) Renommer son réseau wifi pour le baptiser “GO VEGAN”

Ça n’a l’air de rien, mais des dizaines de personnes autour de vous liront ce message en cherchant leur propre réseau, de façon répétée pour certaines d’entre elle. Cela contribue efficacement à nous rendre visibles !

Go Veg

2) Placarder des autocollants militants sur sa voiture, sa porte et sa boîte à lettre

Rien de mieux qu’une voiture pour servir de support à un message dénonçant les atrocités de la production de foie gras, sensibilisant à la cruauté de la fourrure, ou au contraire mettant en valeur la fierté d’être vegan. Ou encore faisant connaître L214. Quand vous circulez en voiture aux quatre coins de votre ville, la garez sur un parking, en quelques années ce sont des centaines ou des milliers de personnes qui auront lu ce que vous teniez à dire. Ou, dans le cas de la boîte à lettre, tous vos voisins.

Autocollants - Boutique L214
Autocollant – Boutique L214

3) Mettre un drapeau ou une bannière sur son balcon

J’en ai eu l’idée en voyant mon voisin arborer éphémèrement un drapeau aux couleurs du Brésil. Pendant la dernière coupe du monde, tous les passants ont su quel pays il soutenait. Nous avons acheté un drapeau Sea Shepherd (cerise sur le gâteau, toute la somme revient à l’association) et l’avons accroché, bien visible.

SShep

4) Trouver une signature automatique à ses mails

Vous savez, c’est ce texte personnalisé automatiquement ajouté au bas de chaque message que vous envoyez.
Souvent, les gens mettent leurs coordonnées.
C’est l’occasion de mettre une citation vegan, ou encore un lien vers le site d’une association de défense animale, un lien vers une vidéo militante (comme par exemple Le discours de plus important de votre vie, de Gary Yourofsky)…

Tous vos interlocuteurs auront ainsi l’occasion d’être sensibilisés à la cause animale.

Signature automatique d'une de mes connaissances.
Signature automatique d’une de mes connaissances.

5) Demander aux commerçants des produits vegans

Quand vous allez acheter votre pain, vous pouvez simplement demander à votre boulanger habituel s’il a des pâtisseries vegans. Certes, nous connaissons déjà la réponse la plus probable… Pour autant, c’est loin d’être inutile. Cela sera sûrement l’occasion de définir ce mot et de le lui faire connaître.
Même chose quand vous allez prendre un café, cela ne coûte rien (à part peut-être 15 secondes de plus au comptoir) de demander du lait de soja ou d’amande. Et de faire savoir, si le commerçant s’étonne, que d’autres le proposent déjà (Starbucks, le café Den à Toulouse…)
La demande peut contribuer à créer l’offre. Ne perdez pas cette occasion d’apporter votre pierre à l’édifice.

Coffee

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer