Comment je suis devenue végane : Frédérique, 52 ans

Bonjour,

Je suis âgée de 52 ans, je travaille dans le commerce et réside dans la région dijonnaise. Je suis végétalienne depuis juin 2013.
Le déclencheur ? Le film “EARTHLINGS” découvert pas hasard et vu en partie sur Youtube. Je dis en partie car, si je suis honnête, dès les premières images, j’ai pleuré et rendu “tripes et boyaux”.
J’ai fait d’affreux cauchemars qui reviennent encore maintenant de temps en temps. Pour moi, ce film est tout simplement insoutenable, donc je ne l’ai jamais regardé en entier.
Le résultat ? Le jour même je suis devenue végétalienne sans aucune difficulté. Je n’étais pas une très grosse mangeuse de viande et encore moins de poisson et d’œufs, mais je consommais beaucoup de lait.

Cela fait maintenant plus d’un an que je suis 100% végétalienne et que je me porte comme un charme. Mon entourage m’a “menacée” de carences, de faiblesse… Rien de tout ça. Mes analyses sanguines sont au top et, bien que j’étais déjà dans la norme, mon “mauvais”cholestérol a bien baissé.
Je me sens en pleine forme. Et surtout je ne regrette rien. Plus jamais je n’ai eu envie de fromage (que pourtant j’aimais beaucoup) ou de laitages et viande. A aucun moment, je n’ai essayé de remplacer la viande animale par des ersatz. Cela ne me manque absolument pas.
Je mange de tout. Je mange bien, je mange mieux car je cuisine un peu plus. J’adore découvrir de nouvelles saveurs. J’ai re-découvert les nombreuses épices dont nous disposons pour agrémenter nos plats.

festival d'epice 3

Un regret toutefois. Pas assez de livres de cuisine végétaliens. [Ndlr : ils se multiplient ces derniers temps. Voir notre liste.]

Un de nos livres de recettes préférés : "Fromages vegan" de Marie Laforêt
Un de nos livres de recettes préférés : “Fromages vegan” de Marie Laforêt

En complément, j’ai changé aussi mon comportement de consommateur.
J’étais un parfait petit soldat de notre société de consommation, je collectionnais l’inutile. C’est terminé, je ne peux plus rien acheter qui soit d’origine animale. Plus de pulls en laine, plus de foulards en soie, plus de vestes en angora, plus de sacs à mains en cuir. Ce qui est relativement facile, au vu du choix de matières synthétiques ou naturelles comme le lin ou le coton bio dont nous disposons.
Seul hic, les chaussures. Alors moi qui était une grande consommatrice devant l’éternel et bien maintenant j’use mes chaussures jusqu’à la corde. Je n’en ai pas encore racheté et j’espère d’ici là en trouver de très jolies qui ne soient pas issues de la souffrance animale. [Ndlr : il existe des sites spécialisé comme Vegetarian Shoes, Blowfish, Végissime ou encore Wills Vegan Shoes ; mais on trouve aussi des chaussures sans cuir dans la grande distribution : par exemple, en 2014, Esprit a lancé une collection de chaussures sans cuir.]

Deux modèles de chaussures Blowfish
Deux modèles de chaussures Blowfish

Depuis que je suis végane, je me sens en harmonie avec moi-même. Je pense sincèrement que les véganes sont un bien pour la planète car ils consomment moins. Aujourd’hui, avant chaque achat, je me pose la question : “En as-tu réellement besoin ?” Trois fois sur quatre la réponse est non. Je n’entasse plus. La vraie vie est ailleurs, dans le partage et le respect de l’autre.

139254
En conclusion, j’aimerais rappeler à tous que l’homme n’est qu’un animal parmi les autres. Par contre, il est le seul qui soit assez dégénéré pour organiser des holocaustes d’êtres humains (qui horrifient toute la planète) et d’ ”animaux” (qui n’horrifient pas grand monde).
C’est aussi le seul animal sur terre qui prenne plaisir à torturer ses congénères et les autres animaux.
Il est le seul animal incapable de s’auto réguler et il est le seul à détruire son environnement avec autant d’acharnement. Il est incapable de vivre en harmonie avec les autres espèces, il lui faut les dominer ou les exterminer.
Et puisque nous nous targuons d’être supérieurs, car nous sommes dotés d’une “conscience”, j’aimerais savoir pourquoi nous
n’en faisons pas usage plus souvent ?

Je vous remercie de m’avoir lue et je vous invite à une réflexion sincère.

Frédérique.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Tiphaine

    Un témoignage très intéressant, c’est très motivant pour moi (végétarienne qui arrête progressivement le lait, yaourt et fromage). Ce que vous dites est vrai, enfin pour moi, je me sens enfin fière de ce que je suis et je cuisine plus et mieux !

  • Elviento

    Joli témoignage !
    C’est vrai que l’on mange de la viande plus par habitude que par réel plaisir et encore moins par besoin.
    Quelque part c’est comme une drogue !

  • Jacqueline Middleton

    Moi aussi, Que des plants dans mon assiette depuis mars 2014 (grace a Dr John McDougall)

  • le-blog-du-petit-vegan.fr

    Absolument d’accord avec ce témoignage 🙂

  • Hélèna La Rebelle Sirkis

    Bonjour, je me retrouve exactement dans votre temoignage, j’ai 51 ans et suis végétarienne depuis juin 2014, il est vrai que je me sens vraiment mieux, et que j ai decouvert le gout de cuisiner et de decouvrir de nouvelles saveurs. J’adorai egalement le fromage, et depuis il ne m a jamais manqué, j ai trouvé des substitus delicieux . Bref, en un mot, du bonheur 🙂

  • VGCedric

    Magnifique ! Bravo ! pour ma part, être devenu vegan, c’est tout simplement ce que j’ai fait de mieux ici-bas ! C’est facile (en fait), économique, sain (si “bio”…), délicieux, “ecofriendly” et surtout respectueux des animaux qui, définitivement, sont nos amis et non nos esclaves. Mon seul regret : ne pas l’être devenu plus tôt. Je culpabilise quand je pense à tous ces animaux dont j’ai mangé des morceaux de cadavres pendant si longtemps… ça va paraître ridicule à certains mais il m’arrive encore aujourd’hui de leur demander pardon d’avoir (par mon ignorance et ma bêtise d’alors) contribué à leurs malheur, à leur détresse, à leur souffrance et à leur mort dans les conditions atroces que l’on sait…

  • Vegan Tahiti Cooking

    https://www.facebook.com/Vegantahiticooking
    Si vous désirez des idées de recettes…n’hésitez pas à aller voir ma page facebook, les recette sont locales, de Tahiti, mais elles peuvent être largement adaptées à la Métropole. Bonne journée à vous, et bravo pour votre choix!!!

  • So

    Bravo pour cette grande et belle décision!!!

  • Chacha

    Superbe témoignage. Merci. D’autant plus que c’est exactement ce que je viens de vivre mais je n’aurais pu l’écrire aussi bien. 52 ans, jamais trop mangé de viande, coming out végétarien, si je puis dire depuis début 2013, je me sens tellement mieux par rapport à tout ce que j’ai toujours pensé par rapport à la souffrance animale qui est devenue absolument insupportable. Et végétalienne depuis cet été. Et là, effectivement, en totale harmonie avec moi même mais incomprise par mon entourage (l’histoire des carences etc…)
    Totalement raccord sur l’histoire de mon comportement de consommateur, d’être humain tout court…

  • corine

    Je pourrais reprendre à mon compte le témoignage de Frédérique, pratiquement mot pour mot ! Quel bonheur pour moi d’être enfin totalement en accord avec mes engagements ; je ne regrette qu’une chose : ne pas être devenue végane plus tôt !

  • Audrey

    Bravo! Bien dit!

  • couba

    pareil pour moi !
    ma carence chronique en fer de ma période omni s’est totalement volatilisée depuis que je suis vegan

    pour vous rendre compte, à l’époque j’ai eu droit plusieurs fois à à des poches (perfusions) en hospitalisation pour faire remonter mon taux très bas. Evidemment l’effet de ces perfusions était très court, et 15 jours après je revenais à mon niveau ras les pâquerettes…

    depuis que je vegan, à ma grande surprise, tout est normal ! et mon médecin se gratte la tête !

    et c’est pas fini, mon taux de cholestérol astronomique de l’époque est revenu à la normale ! (mais ça c’était prévisible)

    bref, ne pas faire de mal aux animaux fait du bien à notre tête et à notre corps !

  • Florian

    Bravo pour ce choix ! Ne baissez jamais les bras face à l’incompréhension de vos proches. Ne tombez pas non plus dans le piège de vouloir les convaincre/faire culpabiliser. Ce sont les institutions qui doivent changer en premier, pas les individus.

  • Altingo

    80% de vos nouvelles “résolutions” n’ont aucun lien avec le véganisme. C’est bien de se mettre à consommer moins, à acheter et entasser moins d’affaires inutiles, à cuisiner plus, mais nul besoin de devenir végan pour en arriver à cette conclusion. Pourtant vous avez l’air d’y accorder une relation de cause à effet…C’est un choix personnel de votre part, qui reste entièrement motivé par une simple vidéo. Pourquoi pas, mais cela me met mal à l’aise quand au pouvoir que les médias peuvent avoir sur des gens comme vous…

  • Altingo

    Je tiens également à attirer votre attention sur un point : l’alimentation végan n’a rien d’écologique. Questionnez vous donc quand à la provenance de la majorité des produits de substitution que vous consommez. En quoi est-ce écologique de faire importer par avion du soja, quinoa etc de l’autre bout de la planète parce que vous ne pouvez pas rester en bonne santé avec les produits “locaux” ?
    SInon vous parlez d’autorégulation animale, que croyez vous que les autres animaux font pour se réguler ? Ils s’entretuent dès qu’ils sont en surpopulation, ou ravage les ressources locales. Allez donc demander à la gazelle si elle vit en harmonie avec le lion…

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer