“Gai cochon fait un bon jambon”

Une récente étude universitaire néerlandaise, publiée dans la revue Physiology and Behavior, s’est intéressée au comportement porcin. Pour résumer, le sujet de l’étude était : comment reconnaître un cochon heureux ?

Les chercheurs ont élaboré des tests destinées à identifier non seulement les signaux grâce auxquels les gorets manifestent leurs ressentis, mais aussi si les émotions exprimées se propagent aux camarades d’enclos.

Voici les grandes lignes de l’expérience : deux fois par jour, les cochons étaient amenés dans un lieu spécifique. Il s’agissait, au choix, d’un espace vaste au sol couvert de paille fraîche, en compagnie d’un congénère, où on les laissait déguster la friandise porcine par excellence, des raisins secs enrobés de chocolat ; ou alors un enclos exigu où le cochon, solitaire, était muselé.Cochon

Pendant ce temps, les chercheurs notaient les manifestations de joie ou de stress. Joyeux, le cochon remue la queue, joue et couine de plaisir, grosso modo à la façon d’un chien. Apeuré, il grogne ou hurle, baisse la queue et les oreilles, défèque.

Enfin, si l’on rassemble des cochons déjà conditionnés et des cochons “naïfs”, les premiers arrivent très bien à transmettre leurs émotions aux seconds avant même que ces derniers n’aient entrevu ce qui les attendait.

Le problème de cette étude…

C’est qu’identifier les signaux par lesquels les bêtes expriment leurs sentiments avait pour but, d’après les chercheurs,

d’améliorer le bien-être, la santé et les performances des animaux qui sont gardés en grand nombre dans une seule pièce.

Par “performances” , il faut probablement comprendre le bon goût de la viande porcine lorsque l’animal n’est pas stressé, et la productivité de l’élevage. Comme le dit le site du journal Le Monde, qui a relaté l’étude, “gai cochon fait un bon jambon”.

Le journaliste a aussi cette phrase pleine de bon sens :

Avant de finir chez le charcutier (…), le porc a eu sa portion d’émotions.

Rappelons que le cochon est un animal affectueux, sensible (il s’apprivoise plus aisément qu’un chien ou un chat), dont l’intelligence n’est par ailleurs plus à prouver : elle serait supérieure à celle du chien. Certaines truies ont su mener avec succès des tests destinés aux chimpanzés. Selon une étude de l’université de Cambridge, l’animal détient un niveau de conscience certaine puisqu’il sait reconnaître son reflet dans un miroir.

Considéré à tort comme un animal sale, le cochon est très propre si ses propriétaires ne le laissent pas mariner dans ses excréments, ce qui est le cas des élevages intensifs. Un cochon qui se roule dans la boue est simplement un animal qui veut se débarrasser des parasites sur sa peau…Famille porcine

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer