‘Compassion in World Farming’ agit pour les animaux

Qu’est-ce que c’est ?

Compassion in World Farming est une organisation internationale créée en 1967 par un éleveur laitier qui ne supportait plus d’assister à l’intensification accrue de l’élevage et à son impact sur le bien-être des animaux.
L’organisation s’est donnée pour mission d’encourager les pratiques d’élevage respectueuses du bien-être des animaux, mais aussi de proposer des alternatives à l’élevage intensif viables et durables.

Il s’agit donc clairement d’une philosophie welfariste et non abolitionniste.
_

Pourquoi cela reste intéressant

chicksLeur approche se veut pluridisciplinaire et travaille à mettre en évidence les liens entre bien-être animal, santé publique, sécurité alimentaire et problématiques environnementales.
Je trouve pour ma part cette approche très intéressante car elle multiplie les arguments en faveur du bien-être animal. A quelqu’un qui vous soutient avec aplomb que les animaux ne ressentent rien ou n’ont pas de sensibilité (profil hélas bien connu, un exemple ici), il est toujours utile de répondre que le respect de l’animal élevé participe de son propre bien-être humain et lui est profitable aussi.

CIWF développe également des partenariats constructifs dans le secteur agroalimentaire, pour valoriser et développer les bonnes pratiques. Ces actions concrètes sont toujours appréciables, même si certains leur reprochent bien sûr de se vendre à l’ennemi lorsqu’ils approchent Mc Donald’s ou Unilever pour tenter de faire évoluer leurs pratiques.

Lapin

 Les gens de CIWF sont-ils végétariens/végétaliens ?

Selon Leopoldine Charbonneaux, directrice de CIWF France, “nous ne sommes pas positionnés végétariens, même si  la majorité de la soixantaine de personnes travaillant au Royaume-Uni et des quatre personnes basées à Paris sont végétariennes ou véganes”.

 

L’originalité de l’organisation par rapport aux autres

Elle ne s’occupe que des animaux d’élevage, longtemps laissés pour compte.
Elle base son travail et ses recommandations sur la science, avec l’appui d’une équipe scientifique d’ingénieurs et de vétérinaires, de façon à pouvoir argumenter toute intervention.

_

Leurs succès

pigL’organisation a contribué à l’évolution de la législation européenne protégeant les animaux de ferme :

  • la reconnaissance des animaux de ferme comme des êtres sensibles dans les textes de lois européens depuis 1997
  • de meilleures conditions de vie pour les veaux de boucherie depuis 2007
  • la fin des cages de batterie conventionnelles pour les poules pondeuses depuis janvier 2012
  • un usage restreint des cases de gestation pour les truies à partir de 2013

925821-jersiaise-veau-devant-un-fond-blanc

Où agit CIWF ?

Il n’est pas étonnant d’apprendre que CIWF a une très forte présence en Grande-Bretagne, pays bien en avance sur nous quant au respect de l’animal.

L’organisation est aussi largement implantée en Europe : elle est présente aux Pays-Bas et, grâce à l’apport financier d’une fondation britannique privée, la Tubney Charitable Trust, en Pologne et en Italie. Enfin, on la trouve en France, qui figure parmi ses axes prioritaires de développement (il y a hélas tant à y faire…)

CIWF codirige également le Réseau européen de protection des animaux de ferme (ENFAP) qui regroupe des associations issues de 27 pays européens, autour d’un objectif commun : lutter contre l’industrialisation de l’élevage et promouvoir une agriculture respectueuse des animaux, des hommes et de la planète.

Leur brochure de présentation peut se télécharger ici.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer