Tintin corned-beef
"Tintin en Amérique"

Transformation de l’animal en viande

Quand j’étais petite, ces deux cases d’un album de Tintin m’avaient beaucoup marquée. Dans cet album (“Tintin en Amérique”), Tintin visite un abattoir de Chicago. Je trouvais que tout ça ressemblait à de l’alchimie, à ceci près que transformer une vache bien vivante en chapelet de saucisses paraissait bien plus bizarre que transformer le plomb en or.

J’ai été très intéressée, récemment, d’apprendre ceci : si le concept de chaîne de montage est né en 1913 à Detroit (USA) dans les usines automobiles Ford, Henri Ford lui-même affirme dans ses mémoires s’être inspiré de la chaîne de dépeçage des abattoirs de Chicago.

Les abattoirs furent à Chicago la première industrie de masse, en effet les quantités traitées obligeaient à innover dans le processus de production.
Detroit n’est pas très éloigné de Chicago (400 km), et Henry Ford, à l’époque, en a visité les abattoirs : il dit avoir ainsi reproduit ces innovations industrielles prometteuses dans le secteur de l’automobile.

Résumons : on a traité l’animal comme une machine dans un processus complètement désincarné avant même d’appliquer ceci aux objets manufacturés.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer