Ludivine, 24 ans, végé, biarrotte et lasagnophile

Le forum Génération Végane est une excellente initiative destinée aux jeunes végétariens, végétaliens et vegans.

Le site recueille aussi les récits de vie de celles et ceux qui le souhaitent, afin de vous les présenter sur Vegactu.

Bienvenue aujourd’hui à Ludivine.

Quel âge as-tu ? Depuis quand es-tu végé ?
J’ai 24 ans, et je suis devenue végétarienne il y a un an et demi

Où vis-tu ?
A Biarritz.

Qu’est-ce qui a déclenché ta prise de conscience ?
Vivant à la campagne, j’ai toujours été entourée par des animaux et donc attachée à eux d’une certaine manière. Cela dit, avant, je ne réfléchissais pas vraiment à ce qu’il y avait dans mon assiette. On a toujours mangé de la viande chez moi et je me disais que c’était comme ça. Et puis j’ai commencé à voir des images et vidéos de ce qui se passait dans les abattoirs, des vaches égorgées et pendues par les pieds encore vivantes qui se vidaient de leur sang… Je me rends compte alors de la réalité de ce qui se trouve dans mon assiette, et que des êtres vivants sont torturés à cause de moi finalement. J’ai alors commencé à manger moins de viande.
Mais le vrai déclic a été la vidéo « Le discours le plus important de votre vie » de Gary Yourofsky. Une vidéo qui m’a beaucoup marquée sur la souffrance animale et qui m’a montré qu’il existait d’autres moyens de se nourrir sans tuer des animaux. C’est aussi pour moi une façon de mieux manger.

Tes parents l’ont-ils bien accepté ?
Oui ma famille l’a très bien accepté et compris, connaissant mon amour pour les animaux et mon refus de leur faire le moindre mal. Pour le reste de mon entourage c’est parfois compliqué quand on l’annonce pour la première fois avec les célèbres remarques : tu vas avoir des carences, les humains sont faits pour manger de la viande, les animaux sont bêtes, etc.

Où est-ce le plus compliqué pour toi de manger végé ?
Là où il est le plus compliqué d’être végétarien est sans aucun doute au restaurant. les choix sans viande ni poisson sont très restreints (sans compter ceux qui croient proposer des menus « végétariens » à base de poisson) même si je me rends compte que des efforts se font de plus en plus à ce niveau-là. et puis 90% des restaurants acceptent de me préparer des plats sans lardons par exemple.

Quel est ton plat ou aliment végé préféré ?
Je ne serai peut-être pas très originale mais j’adore les lasagnes : épinards/chèvre ou carottes/courgettes !

Quel(s) plat(s) ou aliment(s) végé as-tu découvert(s) ?
Grâce au régime végétarien, j’ai surtout découvert le tofu et les steaks de soja. Je mange aussi davantage de légumes qu’avant, une re-découverte.

Comment te vois-tu évoluer dans la suite de ta vie ? (régime alimentaire, militantisme…)
J’essaie de me renseigner toujours plus sur ce nouveau régime en découvrant de nouvelles recettes et de nouveaux produits.
En parallèle, je fais aussi attention au niveau de mes achats : je n’achète pas de cuir, pas de fourrure, je privilégie les marques de cosmétiques naturelles qui ne sont pas testées sur les animaux. Pour le coup, j’ai un peu déteint sur quelques personnes de mon entourage qui mangent moins de viande et se posent des questions sur ce mode de consommation. Une bonne nouvelle !

Pour mieux te connaître, peux-tu nous raconter en quelques mots ce que tu aimes dans la vie, tes études actuelles etc ?
Je suis originaire du sud-ouest, j’ai fait un master en information communication, je suis spécialisée dans le web, dans la rédaction et les réseaux sociaux. L’idéal pour moi serait de trouver un travail où je pourrai utiliser mes compétences pour informer les gens sur la condition animale et les problèmes environnementaux afin d’éveiller les consciences.

Merci beaucoup Ludivine pour ce témoignage, on espère que tu puisse trouver un travail comme celui-ci un jour !

*** En raison d’un nombre important de témoignages reçus (la mise en forme avant publication prend un peu de temps !) merci de ne plus nous envoyer de réponses à cette interview pour l’instant ! Si vous souhaitez témoigner vous aussi, nous vous demandons juste un peu de patience : merci de nous envoyer votre contribution à partir du 1e juillet. ***

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !