Nick, photographe de mode vegan

Le forum Génération Végane est une excellente initiative destinée aux jeunes végétariens, végétaliens et vegans.

Le site recueille aussi les récits de vie de celles et ceux qui le souhaitent, afin de vous les présenter sur Vegactu.

Bienvenue aujourd’hui à Nick, photographe de mode parisien, fin gourmet et fin cuistot.

Quel âge as-tu ? Depuis quand es-tu végé ?
Actuellement j’ai 25 ans et je suis végétalien depuis presque un an. J’ai adopté ce régime du jour au lendemain, et j’ai rapidement surfé vers un mode de vie vegan.

Où vis-tu ?
J’habite sur Paris.

Qu’est-ce qui a déclenché ta prise de conscience ?
En premier lieu j’ai rencontré le directeur de formation d’une école de maquillage à Paris, qui est végé et c’était peut-être la première fois que je côtoyais une personne végé et vraiment soucieuse de la cause animale. C’est quelqu’un avec qui je me suis tout de suite entendu et qui m’a toujours semblé intelligent et sain d’esprit. Pendant un an et demi j’ai travaillé avec lui ponctuellement jusqu’au jour où pendant mes vacances j’ai commencé à me documenter sur le végétarisme par simple curiosité car je me disais « ce gars là il est pas con, il doit y avoir du vrai dans ses choix ». J’ai acheté le livre « Faut-il manger les animaux ? » de Jonathan Safran Foer et dès le début de la lecture ça a fait tilt. Ensuite je me suis rapidement beaucoup documenté via les articles, vidéos, ouvrages scientifiques tel « L’enquête Campbell » et les conférences comme celles du Paris Vegan Day par exemple.

Pâte à tartiner vegan cuisinée par Nick
Pâte à tartiner vegan cuisinée par Nick

Tes parents l’ont-ils bien accepté ?
Non au début ils se sont offusqués et ont tourné la chose en dérision puis après ils ont commencé à comprendre mais encore aujourd’hui ils s’inquiètent vis à vis des supposées carences. Je ne leur en veux pas, j’ai la chance d’avoir des parents qui se sont toujours inquiétés pour moi, et ils ne se sont pas encore intéressés à l’alimentation végétale comme je l’ai fait pour se rendre compte de son bienfait. J’aimerais qu’ils arrêtent de manger des produits issus des animaux, car d’une certaine façon cela me rend triste de les voir s’empoisonner.

Où est-ce le plus compliqué pour toi de manger végé ?
On pourrait croire que c’est au restaurant, ce qui n’est pas faux car l’offre végé en France dans les restaurants classiques n’est vraiment pas variée, mais je crois que le plus compliqué pour moi c’est lors d’une invitation à dîner chez des amis, famille ou pire chez des inconnus. Ils n’ont pas une carte des menus à proposer donc ça peut devenir embêtant pour tout le monde. Mais il y a toujours une solution diplomatique et souvent les gens font preuve d’ouverture dans ces moments là.

Quel est ton plat ou aliment végé préféré ?
J’ai un faible pour le seitan. Surement parce qu’avant d’être végétalien j’adorais la viande. Du coup je trouve que le seitan est formidable pour adapter plein de recettes carnées classiques, que ce soit en terme de goût et de texture. Je le fais moi même chez moi, et en ce moment je me penche sur différentes recettes de yakitoris (brochettes japonaises). D’ailleurs en ce moment le Gentle Gourmet (restaurant vegan à Paris) propose un plat de yakitoris mêlant orient et occident – je vous le recommande.

Paupiettes de seitan, par Nick
Paupiettes de seitan, par Nick

Quel(s) plat(s) ou aliment(s) végé as-tu découvert(s) ?
La liste est longue ! J’ai l’impression d’avoir découvert les légumes déjà. Même les plus classiques… Etre végé ça te force à t’intéresser aux aliments, et par extension à apprendre comment les préparer et les cuisiner correctement. Ensuite il suffit de parcourir un ou deux websites de cuisine végé pour te rendre compte de la multitude de nouveaux plats possibles, et le voyage culinaire commence.

seitan-kebab

Comment te vois-tu évoluer dans la suite de ta vie ? (régime alimentaire, militantisme…)
J’aimerais m’impliquer davantage dans la transmission de savoir. C’est à dire expliquer aux gens ce qu’est le véganisme à travers un blog, des conférences, un film, une campagne publicitaire, whatever.  Mon travail consiste à créer des images et par ce biais à véhiculer des idées, et je crois que je peux m’en servir à bon escient.

Pour mieux te connaître, peux-tu nous raconter en quelques mots ce que tu aimes dans la vie, tes études actuelles etc ?
Je suis photographe de mode et de beauté. J’ai fait des études de communication visuelle avant cela, axées publicité et direction artistique, du coup je travaille de plus en plus sur des projets vidéos tout en élargissant mes compétences à d’autres domaines que la mode. En ce moment on fait appel à moi sur des publicités pour des grandes causes de santé/humanitaires ; c’est en cours d’élaboration. Mon site: www.nicknormanstudios.com

© Nick Norman Studios
© Nick Norman Studios

À titre personnel j’aime les cultures skateboard et rock – elles sont également en train de s’intégrer dans mon parcours professionnel. C’est comme la nourriture, il faut varier les plaisirs !

Portrait de Nick
Portrait de Nick

Merci Nick pour tes réponses… Tes paupiettes de seitan sont tout simplement bluffantes, on jurerait des paupiettes de boucherie ! As-tu une recette à partager avec les lecteurs ?

*** En raison d’un nombre important de témoignages reçus (la mise en forme avant publication prend un peu de temps !) merci de ne plus nous envoyer de réponses à cette interview pour l’instant ! Si vous souhaitez témoigner vous aussi, nous vous demandons juste un peu de patience : merci de nous envoyer votre contribution à partir du 1e juillet. ***

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !