Charlie Chaplin, le mouton et l’abattoir

« Je garde toujours de cette période [mon enfance] le souvenir d’un incident. Au bout de notre rue, il y avait un abattoir et les moutons passaient devant notre maison pour s’y rendre. Je me rappelle que l’un d’eux s’échappa et s’enfuit dans la rue, à la joie des badauds. Les uns essayèrent de l’attraper, d’autres trébuchèrent. Je riais de voir la bête sauter et s’affoler en bêlant, tant cela semblait comique. Mais quand on l’eut rattrapée et ramenée vers l’abattoir, la réalité de cette tragédie m’accabla et je me précipitai dans la chambre en sanglotant et en criant à ma mère : Ils vont le tuer ! Ils vont le tuer !  Je me souvins pendant des jours de cet après-midi de printemps et de cette poursuite”.

Charlie Chaplin a ainsi raconté un traumatisme de son enfance londonienne, dans les années 1890. Et il ajoute : “Je me demande si cet épisode ne contenait pas en germe mes futurs films”.

La première scène du film "Les temps modernes".
La première scène du film “Les temps modernes”.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !