Portrait de Janez Drnovšek, ex-président slovène végétalien

Dans toute l’histoire de l’humanité, on ne compte que quelques rares chefs d’Etat qui ont été végétariens, ou même qui ont pris une position sérieuse en faveur des droits des animaux.

La Slovénie est l’une des rares exceptions : de 1992 à 2007, Janez Drnovšek, végétalien convaincu, y a été premier ministre puis président de la république, et il a continué pendant ses mandats à prendre publiquement parti pour la défense animale, répondant notamment en 2005 à une longue interview pour la revue Animal Liberation (nous la publierons ici sous peu).

Voici un aperçu de son parcours.

Brillant dans bon nombre de domaines, Janez Drnovšek parvient en 1986 à soutenir sa thèse d’économie en travaillant en parallèle dans une banque, mais aussi, pendant un an, en tant que conseiller économique de l’ambassade de Yougoslavie au Caire

DrnovsekA l’époque, la Slovénie appartenait à la Yougoslavie. Elle proclame son indépendance en 1991 ; Drnovšek est l’un des plus actifs à soutenir cette indépendance.

De 1992 à 2002, il est le président d’un grand parti politique, héritier du parti communiste slovène, est devient aussi premier ministre. En 2002, il est élu deuxième président de l’histoire de la République de Slovénie indépendante.

Il guide alors la Slovénie pendant plus de dix ans au cours desquels il obtient les accessions de la Slovénie à l’Union européenne, à l’OTAN, à la zone euro et à l’espace Schengen.

Sur le plan économique, il a permis la transition sans heurts d’une économie planifiée à une économie de marché. Depuis lors, la Slovénie est un pays relativement prospère et politiquement stable.

Atteint d’un cancer du poumon dès 2002, il publie ensuite plusieurs ouvrages sur la recherche de l’équilibre intérieur. Ces activités passent mal auprès du gouvernement mais lui valent l’affection de la population slovène.

Végétarien de longue date, “parce que la nourriture végétarienne est meilleure, de qualité supérieure”, Janez Drnovšek devient végan en 2005 “en accord avec un sentiment intérieur”.

Il s’éteint le 23 février 2008 à Zaplana, un village de montagne isolé.

Drnovsek et le Dalaï Lama

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !