Stella McCartney : faux cuir et coton bio dans la mode

Le dernier numéro du Point s’enthousiasme : “Une touche intemporelle, chic et plein d’humour british ». Plus important, le magazine complète : “Ni cuir ni fourrure, la fille des Beatles a réussi à imposer ses convictions ! »1

Stella, fille de Paul et Linda McCartney, a été très influencée par son milieu familial. Au niveau artistique, bien sûr : avec une mère photographe et un père star du rock, rien d’étonnant à ce que Stella ait embrassé une carrière artistique, en se consacrant pour sa part au stylisme.

Surtout, les convictions végétariennes de ses parents l’ont beaucoup marquée. Sa mère, Lindaétait aussi une fervente porte-parole de la défense des animaux ; elle a publié des livres de recettes végétariennes et créé une marque de simili-carnés surgelés (la plupart sont vegans). C’est Linda qui a initié Paul McCartney au végétarisme, dont il est devenu l’un des porte-paroles les plus influents.

En 1998, alors que sa carrière décolle, Stella perd sa mère d’un cancer du sein. Paul McCartney demande alors publiquement à ses fans de faire des dons financiers pour la recherche contre le cancer du sein, ou « mieux, de devenir végétariens ». Stella noie son chagrin dans le travail. Très vite, elle fait de sa sensibilité écologique et végétarienne un élément sine qua non des styles qu’elle crée :

Je suis fière de ça. Surtout depuis que j’ai des enfants. Ça donne du sens à la créativité. Nous travaillons comme personne ne crée dans l’industrie.

Résultat : des vêtements en coton bio ou en fibre de bambou, fabriqués dans des manufactures alimentées par l’énergie éolienne. Des sacs en bois recyclé. Des chaussures aux semelles biodégradables2 . Une collection “Green Capsule” entièrement à base de chanvre durable3. Et surtout, surtout : jamais de cuir, de fourrure, de PVC.

Création de Stella McCartney
Création de Stella McCartney

En avril 2001, elle crée sa maison de collection éponyme sous l’égide du groupe Gucci4. On aurait pu s’attendre au pire quand on sait qu’il s’agit d’une maroquinerie historique. Mais Stella continue inlassablement à travailler à partir de simili-cuirs (on dit que certaines de ses clientes d’élite ne se sont pas rendues compte qu’ils étaient faux) et à qualifier dans la presse l’utilisation de cuir animal de “cruelle” et “archaïque ».

Sacs zéro cruauté, de Stella McCartney
Sacs zéro cruauté, de Stella McCartney

Elle lance, en 2007, la gamme de cosmétiques Care, des produits de beauté 100% organiques5.

Parfum

La gamme cosmétique de Stella McCartney est entièrement non-testée sur animaux. Mieux, à l’époque (pas si lointaine) où la Chine rendait ces tests obligatoires à l’entrée de tout cosmétique sur son territoire, Stella a refusé d’exporter ses produits vers ce pays6, déclarant alors :

Aucun de nos produits n’est testé sur animaux. Nous avons été très clairs sur cette question, même si cela signifie que nous perdons de l’argent faute de faire entrer nos parfums sur le marché chinois. Nous sommes prêts à attendre jusqu’à ce que la loi rattrape la science (ndlr : c’est désormais le cas). Il y a beaucoup de tests in vitro actuellement disponibles qui peuvent remplacer les essais sur animaux, qui sont obsolètes et cruels.

On regrettera simplement que Stella McCartney ne bannisse pas l’utilisation de laine, une pratique qui peut souvent se révéler cruelle pour les raisons que l’on sait. Interrogée à ce sujet, la créatrice a répondu :

Tous nos fournisseurs de laine sont tenus de présenter les documents attestant que leur laine provient de moutons qui ne subissent pas les pratiques inhumaines de “mulesing”. Cela signifie que s’ils découpent l’excès de peau de la croupe du mouton afin de prévenir les infections par les mouches, ils doivent nous prouver qu’ils utilisent un anesthésique au cours de la procédure. Nous faisons très attention à ne travailler qu’avec des fournisseurs qui traitent leurs moutons avec humanité.

Stella a créé une bourse destinée à des étudiants en art et design partageant ses valeurs écologiques : elle les soutient financièrement pourvu qu’ils s’engagent dans la protection de l’environnement.

Enfin, Stella McCartney milite au sein de l’association PETA7.

Bravo Stella… A quand le véganisme et le boycott de la laine ?

Un top pour enfant imaginé par Stella McCartney
Un top pour enfant imaginé par Stella McCartney
  1. Le Point, n° 2164, 6 mars 2014 []
  2. Le Point, n° 2164, 6 mars 2014 []
  3. http://www.southernfemme.com/2009/08/25/stella-mccartney-my-green-hero/ []
  4. http://www.nytimes.com/2005/10/27/fashion/thursdaystyles/27STELLA.html?_r=0 []
  5. http://www.vogue.fr/thevoguelist/stella-mccartney/117 []
  6. http://paintedinblack.wordpress.com/2013/06/17/all-about-stella-mccartney/ []
  7. http://www.vogue.fr/thevoguelist/stella-mccartney/117 []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !