Biscuits archi-connus et naturellement vegan

Quand on devient végétalien, on apprend à se passer de bon nombres d’aliments, dont la plupart des produits sucrés de la grande distribution. La récompense, c’est de découvrir, surtout dans les gammes bio, de nombreux produits savoureux, végétaliens, souvent sans huile de palme, et tellement plus originaux (je pense notamment aux marques Bisson, Le Moulin du Pivert, Twibic, Moulin des Moines, Gaia, Jardin Bio…)

Cependant, si vous voulez prouvez à des amis un peu lourdingues que oui, vous mangez encore “comme tout le monde”, voici une liste (non exhaustive) de biscuits et gâteaux bien connus du grand public et néanmoins vegan. A condition d’accepter l’huile de palme car quand les fabricants ne précisent pas quel type de matière grasse est utilisé, il s’agit généralement d’huile de palme.

Si vous en connaissez d’autres, merci de les ajouter dans les commentaires !

Speculoos, marque Lotus

Composition : Farine de froment, Sucre, Huile et graisse végétale, Farine de soja, Sirop de sucre candi, Poudre à lever : bicarbonate de sodium, Sel, Cannelle.
Speculoos
La pâte à tartiner aux Speculoos Lotus est végétalienne elle aussi, et délicieuse en tartines !

Pâte de speculoos

Figolu

Composition : Farine de blé : 31,1 %, pâte de figues : 25,3 %, sucre, sirop de glucose-fructose, matière grasse végétale, sel, poudre à lever : Carbonate acide de sodium – Carbonate acide d’ammonium – Acide citriqueFigolu

Oreo

Et oui, les Oréos que l’on trouve en France sont désormais végétaliens. Ils contenaient encore récemment (début 2013) du lactosérum en poudre, mais leur recette a changé, et on ne trouve plus de lait dans les ingrédients.

Composition : Farine de blé, sucre, matière grasse végétale et huile végétale, cacao maigre en poudre 4,6%, amidon de blé, sirop de glucose-fructose, poudre à lever (carbonate acide de potassium, carbonate acide d’ammonium, carbonate acide de sodium), sel, émulsifiants (lécithine de soja, lécithine de tournesol), arôme (vanilline).

Oreo vegan

Petit Brun Extra

Composition : Farine de blé 71.1 % – Sucre – Matière grasse végétale – Sirop de glucose-fructose – Poudre à lever : carbonate acide d’ammonium, carbonate acide de sodium, diphosphate disodique – Sel – Correcteur d’acidité : acide citrique – Arôme.
Petit Brun

Granola Extra Cookies

Composition : Chocolat 37,5% (sucre, pâte et beurre de cacao, émulsifiant : lécithine de soja, arôme vanille), farine de blé, matière grasse végétale, sucre, poudre à lever : carbonate acide de sodium, carbonate acide d’ammonium, diphosphate disodique, sel, arôme, colorant : bêta-carotène.
Granola Cookies

 

Biscuits type Granola : Sablés céréales Carrefour au chocolat noir

Composition : Céréales 51.5% (farine de blé 43.7%, farine complète de blé 5.8%, farine de seigle 1%, farine d’orge 1%), chocolat noir 27%, graisse de palme, sucre, carbonates acide de sodium et d’ammonium, sel, acide citrique, sirop de glucose de blé.

Attention, il semblerait que la recette ait récemment changé, et contienne désormais du lait.

Carrefour type Granola

Biscuits Taillefine framboise

Composition : Farine de blé 32,5%, Sirop de glucose-fructose, Sucre, Matière grasse végétale (colza, palme), Purée de framboise 4,6%, Stabilisant : glycérol, Dextrose, Jus de framboise concentré 1% (équivalent jus de framboise 10,4%), Gélifiant : pectines, Fibres de blé, Correcteurs d’acidité : acide citrique, citrates de sodium, citrates de calcium, Sel, Arômes, Poudre à lever : carbonate acide de sodium, carbonate acide d’ammonium, Emulsifiants E482, lécithine de soja, Protéines de pois, Vitamines : E, B1, Levure.

Remarque : l’additif E482 (stéaroyllactate de calcium) est un émulsifiant qui peut être extrait de graisses animales, végétales, ou être synthétisé. Le service consommateur Danone a indiqué, pour les biscuits Taillefine, qu’il s’agissait d’E482 d’origine synthétique.
Taillefine framboise

Biscuits Taillefine pruneaux

Composition : Farine de blé 31%, Sucre, Pruneaux 15.5 %, Sirop de glucose, Matière grasse végétale (colza, palme), Dextrose, Stabilisant : glycérol, Gélifiant : pectines, Correcteurs d’acidité : acide citrique, citrates de calcium, Sel, Arômes, Poudre à lever : carbonate acide de sodium, carbonate acide d’ammonium, Emulsifiants : E 482, lécithine de soja, Protéines de pois, Vitamines : E, B1.
Taillefine pruneaux

Mc Vitie’s : Ginger Nuts

Composition : farine de froment, sucre, huile végétale, sirop de fructose-glucose, mélasse, levures, sel, extrait de gingembre, huile essentiel de citron.
(Merci à Mimi pour cette suggestion !)

Ginger Nuts

 

Mc Vitie’s : the original Hob-Nobs

(rayon import britannique)
Composition : Flocons d’avoine, farine complète, sucre, huile végétale, sirop de glucose fructose, poudres à lever (carbonate acide de sodium, carbonate acide d’ammonium), sel.
McVitie's Hob-Nobs

 

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Sebastien Kardinal

    Il y a aussi Oreo qui ne contiennent plus de protéine de lait.
    Autre solution, les biscuits dans les épiceries Kasher, il y en a beaucoup qui sont végétaliens.

    • liligondawa

      Merci Sébastien. Pour les Oreo, nous avons regardé ce week-end encore à Leclerc,il y avait du lactosérum. Peut-être remplacent-ils progressivement les stocks, mais nous allons du coup attendre un peu.

    • On est allé à Carrefour, et effectivement les Oréos ne contiennent plus de lactosérum en poudre, je pense que les anciens stocks disparaissent. On les a donc rajouté à l’article, merci Seb 🙂

      • Sebastien Kardinal

        Yeah ! J’allais vous envoyer un photo du paquet avec la compo visible ! 😉

        • Mais tu l’as déjà fini et le paquet est parti dans la poubelle (jaune) ! merci quand même !

          • Cha

            Par curiosité, après avoir lu cet article, j’ai retourné un paquet d’Oreo à Carrefour, et effectivement il n’y pas de lait et dérivé dans les ingrédients. Mais il y a “peut contenir des traces de lait” souvent précisé pour les intolérents comme pour les arachides, gluten, etc… Du coup j’ai une question (car ignorante):est ce que ce “trace éventuelle de lait” et tout ça, rebute les végétaliens en général ?

          • Chris

            Bon, ça fait 2 ans mais je réponds quand même… 😉 En tant que végane, ça ne me rebute pas outre-mesure. Il se peut qu’il y ait eu des “éclaboussures” ou des contaminations croisées si les produits sont fabriqués dans une usine dans laquelle des produits laitiers sont utilisés mais il est également fort probable qu’il n’y en ait pas. L’avertissement est davantage adressé aux personnes allergiques, car ces traces peuvent représenter un réel danger pour elles. Je les évite la plupart du temps si je peux trouver un produit équivalent sans ces traces, dans le cas contraire, je ne m’en formalise pas. Ça peut par contre déranger certaines personnes, ce que je peux comprendre.

          • Gérard Suzuky

            plus que des éclaboussure, c’est plus que la grosse cuve qui sert a les fabriquer a aussi fabriquer des pâtes contenant lait ou oeufs.

            Fort heureusement il y a lavage entre chaque préparation. (enfin normalement, jamais vu de vidéo d’investigation montrant le contraire).

            Donc pareil, ça ne me dérange pas. “peut contenir des traces de”,c’est pour les allergiques. même si le boycott “parce qu’ils produisent aussi des trucs a base de lait” peut être un choix.

          • Chris

            D’où le “contaminations croisées” que j’ai ajouté. Pour le boycott, je peux comprendre dans un sens mais après, faut voir jusqu’où on veut/peut aller. Si on veut boycotter à fond, y’a intérêt à pouvoir être auto-suffisant. Perso, je rêve d’un supermarché bio végane où il n’y aurait QUE des marques engagées à 100% dans ces 2 choses. Parce qu’au final, même en faisant mes courses véganes en magasin bio, ce même magasin vend aussi des trucs plein de viande, de lait, d’œufs et compagnie… On peut malheureusement difficilement boycotter toutes les industries financées en tout ou en partie par tous ces meurtres… 🙁

          • Gérard Suzuky

            pour ça on a peu près trois magasins en france, un a paris (et en ligne), un a toulouse, et un apparemment 100% en ligne …

          • Chris

            Ils sont véganes mais pas véganes ET bios malheureusement. Mais bon, c’est un très bon début. 🙂 Sinon, y’en a un autre qui s’ouvre bientôt sur Lille ! 😀 Pas 100% végane, végétarien et végétalien en fait mais vu qu’on a rien, ça reste une bonne nouvelle ! 🙂

  • Mimi

    Dans le rayon import britannique il y a aussi des “Lemon Puffs” de Jacobs et les “Ginger Nuts” de McVities. 🙂

    • liligondawa

      Merci, je rajoute de ce pas les Ginger Nuts, les plus connus des 2 !

  • Sylvain Grégoire

    Les cookies-granola il faut faire gaffe il y en as un dans le serie ( le noix de coco je croi) qui n’est pas vegetalien

    • liligondawa

      Je croyais qu’il n’y avait que celui dont j’ai mis la photo (aux gros “chunnks” de chocolat) qui l’était..?

      • Sylvain Grégoire

        Le Chocolat/Noisette et le Chocolat/Amandes caramélisées sont aussi vgl (enfin sauf que on sais jamais ce qu’il mettent dans les “arômes”)…
        Seul le daim ne l’est pas ….

  • Emeline Lemoing

    Dite, beaucoup de produit dont les granola sont fait avec de l’huile de palme cela vous traversa pas l’esprit que l’huile il faut l’extraire ?! cause N° 1 de la disparition des orangs-outangs !! Alors bravo pour le lait, bravo pour toute les autres chose mais mince alors l’huile de palme un peu de jugeote !!

    • liligondawa

      As-tu lu le début de l’article ? Nous y évoquons le problème de l’huile de palme.
      D’autre part, comme l’a si bien dit Sébastien Kardinal de vg-zone sur le facebook de Vegactu : “Focaliser sur l’huile de palme ou les OGM est contre-productif dans ce cas de figure et surtout ce n’est pas le sujet. Je pense que la plupart d’entre vous passent à côté du message positif de ce genre d’article. Même si je ne mange quasiment que Bio et HomeMade, je trouve ça réjouissant de pouvoir dire à un Néophyte, que, non ce n’est pas difficile de devenir végétalien, qu’il existe déjà pleins de produits sans prise de tête. C’est une première étape qui rassure.”
      Je souscris pleinement à ce point de vue.

      • kindy

        Merci pour cet article Lili, mais c’est vrai que pour les vegans y a pour ainsi rien en grande distribution:(

        • liligondawa

          Alors autant connaître le peu qu’il y a, ça peut dépanner ! Les Speculoos et Petits Bruns se trouvent un peu partout, c’est les valeurs refuges quand on est pris au dépourvu !
          Mais de toutes façon, les biscuits bio & végans des marques que j’ai citées au début de l’article (Bisson, Moulin du Pic-Vert…) sont TELLEMENT meilleurs (et plus sains) que je ne regrette jamais qu’il y ait peu pour nous dans les “grandes” marques.

      • bubu

        “il existe déjà plein de produits sans prise de tête”, hum l’huile de palme reste à combattre, cela fait partie de ce que je regarde en premier sur une étiquette, tellement la cause est importante.

        • Cha

          Oui moi aussi, mais je ne suis pas (encore?) végétalienne, donc j’ai plus de choix surement pour éviter au mieux la “matière grasse végétale / huille végétale” toujours non spécifiée.

  • Miquette

    Génial, il y en avait pas mal que je ne connaissais pas! (les biscuits types granola de carrefour par exemple)!
    Sinon, ça ne rentre pas vraiment dans gateaux, mais crunch ses célèbres plaques de chocos en version “chocolat noir” qui semblent vegan

    • liligondawa

      Ah, je vais regarder ça de près, merci Miquette.

  • franck

    le sucre blanc est végétalien? Juste une question, pas de polémique. Je sais que ce n’est pas vegan, mais je ne suis pas familier des définitions des végétaliens ici.

    • Le sucre blanc est essentiellement extrait de betterave, et n’a pas besoin d’être blanchi. Par ailleurs je ne crois pas que le blanchiment des autres sucres se fassent encore à travers des os.

    • Sebastien Kardinal

      Le blanchiment au Noir Animal est toujours la norme aux USA, mais pas en Europe heureusement.

      • Plouf 007

        Je confirme ce que dit Sébastien Kardinal. Et le Noir animal, c’est
        de la poudre d’os. La firme US produisant les OREO répond d’ailleurs
        très franchement à ce sujet : selon les approvisionnements, ils
        utilisent du sucre blanc blanchis à la poudre d’os, ou pas ! Posez leur
        la question sur leur site et contrôler les infos par vous même.

        Donc,
        les Oreo, c’est parfois vegan, parfois pas… De même que pour tous les
        biscuits : il faut interroger un par un leurs fabricants au
        sujet des méthodes de fabrication du sucre qu’ils utilisent.

        Bref,
        le jour où il y aura un logo Vegan sur ces biscuits vous pourrez
        considérer que c’est à peu près sûr. Tant que le logo n’y est pas
        (surtout sur les gâteaux fabriqués aux USA), ne considérez pas, juste en
        lisant la liste des ingrédients, vous prenez un risque.

        cf aussi par exemple cet article et surtout les commentaires :

        http://lesbrindherbes.org/2012/11/13/reflexion-le-sucre-raffine/

  • ZaraWildchild

    Les arômes peuvent très bien ne pas être vegan !!! Leurs ingrédients (notamment castoreum pour la framboire) ne sont jamais listés. Donc à moins de s’être renseignés ceuxx avec arômes sont à exclure de la liste.

  • Alan K

    Pour les Parisiens, allez plutôt à Vegan Folie’s ! Vous vous régalerez bien plus qu’avec ces biscuits usinés.

  • Frederike Odhinnsdottir

    Attention, il n’y a pas que l’huile de palme qui soit dangereuse pour la santé et la nature.
    Il y a aussi le glucose-fructose qui est une vraie m… a base de maïs ogm…

    • Manon Marti Salinas

      Le glucose c’est le sucre tiré de l’amidon et le fructose le sucre contenu naturellement dans les fruits. Je vois pas ou est le soucis…
      Le maïs n’a strictement rien à voir…
      Vos sources sont fausses c’est incroyable. Arrêtez de gober tout ce qu’on vous dit !

      • Alain.jpg

        Si le commentaire est bien faux, il est malgré tout vrai que la haute teneur en sucres de ce genre de produits, qui sont en partie transformés en graisse par l’organisme, est souvent plus nocive pour la santé que la consommation de lipides (dont l’huile de palme).

        Quand on parlait par exemple de la taxe “nutella” contre l’huile de palme, le principal problème du Nutella (en dehors de considérations végés) est pourtant que c’est un produit extrêmement sucré.

        Voici un extrait d’un article trouvé sur doctissimo : “Mais le risque le plus important reste la substitution par des sucres. “Depuis l’ère du lowfat, instaurée afin de lutter contre l’obésité, les problèmes n’ont fait qu’empirer”, affirme Guy André Pelouze. “Pour diminuer la consommation de lipides, les Occidentaux les ont remplacé par des sucres, souvent à index glycémique élevé. Cette substitution a été dénoncée comme augmentant de 33 % les risques de maladies cardiovasculaires” poursuit son collègue nutritionniste Jean-Michel Lecerf. “Ces glucides sont transformés en graisses par l’organisme (graisses endogènes) et sont beaucoup plus délétères pour la santé cardiovasculaire, mais aussi pour les problèmes d’obésité et les syndromes métaboliques”, conclut Guy André Pelouze.””

  • Veggi Nours

    Salut,

    Il y a aussi ce site très bien qui répertorie les produits vegan http://manger.vegan.fr/

    • liligondawa

      Haha oui, je leur ai piqué des idées 🙂
      Y compris pour des articles qui suivront sur d’autres types de produits végans de la grande distribution…

  • Ducky

    Sauf que la plupart de ces produits contiennent encore de l’huile de palme… Et personnellement je me méfie du groupe Lu qui a été racheté par Kraft et me demande aussi si toutes ses marques ne sont pas cautionnées ou collaborent avec Mosanto = OGM, pour les biscuits vegan je préfère les faire moi même ou acheter des marques 100% bio ou artisanales

    • vegvik

      Tout à fait Céline. 😉

  • Loulou

    Les oreos sont végétaliens aussi il me semble !

    • On ne les avait pas mis sur la liste car le weekend dernier au Leclerc il y avait toujours du Lactosérum en poudre. Or on est allé à Carrefour, et effectivement les Oréos ne contiennent plus de lactosérum en poudre, la recette a bien été changée. On les a donc rajouté à l’article.

  • delaplanche

    A quoi bon boycotter la viande et le poisson si c’est pour laisser les grands groupes déforester a loisir en privant beaucoup d’especes animales de leur habitat

    • liligondawa

      On n’a pas parlé de manger tout le temps ce genre de produit. Mais par exemple si tu es invité à un repas d’omnivores, un dénominateur commun de ce type peut être bon à prendre.

    • Maryse

      Entièrement d’accord avec Gilou. Etre vegan, c’est un mode de vie, incluant l’écologie.

      • AL

        non etre vegan n’est pas un mode de vie mais une prise de position politique qui avise a rendre la liberté qui leur est du aux animaux

        • Prise de position qui prend forme sous celle d’un mode de vie éthique 😉

    • Virgile

      Entièrement d’accord avec toi !

  • Elise

    Il y a également les chocapic (qui contiennent de la B12) et les céréales crunch au chocolat noir 😉

    • liligondawa

      Oui on fera un article similaire sur les céréales, merci pour l’info sur les Crunch, j’avais oublié.

  • bubu

    Ah non, je ne suis pas d’accord ! Absolument tous les produits exemples contiennent de la graisse de palme !

  • Pingback: Ces céréales très connues et naturellement vegan | Vegactu()

  • Thomas

    Vegan peut être, avec les colorants et autre additifs on peut toujours douter.. Mais pas forcément très éthique. Mais bon, comme signalé à plusieurs reprises c’est pas le sujet. 😉

  • Maxime

    Les Granny Brut chocolat/amande sont aussi vegan

  • Chantal Hourdeau

    Comme celui des céréales, il est très bien cet article. Pour les omnivores, l’huile de palme n’est pas un problème. Je suis certaine que la plupart ne savent pas ce qui se passe, ne savent pas que des millions/milliards d’ha disparaissent. Pour le savoir, il faut s’intéresser à l’écologie et aux animaux. Car oui, la déforestation est grave MAIS et pour moi, c’est tout aussi grave, il y a aussi les animaux dont on réduit l’habitat, qui se rapprochent des villes et deviennent un problème parfois pour les paysans, toutes ces espèces en voie de disparition! En Indonésie (à moins que ça aie disparu), il y a aussi des bordels où on prostitue des femelles orang outans, rasées complètement tous les jours, rouge à lèvre et attachées au lit. Il y a aussi tous ces paysans à qui on vole le peu de biens qu’ils ont (terrain, habitation), qu’on menace et même qu’on tue.
    C’est super de penser aux forêts mais c’est chaque fois cette raison que les vegans donnent contre l’huile de palme, moi, je vous en donne d’autres toutes aussi importantes!

  • Carine

    Les palmito aussi (de Lu je crois) ! Mais ils sont à l’huile de palme, forcément, avec un nom pareil….
    Merci pour l’article, c’est tellement chiant de passer des heures dans les rayons des supermarchés pour vérifier toutes les étiquettes !

  • Pingback: Gâteaux apéritifs végétaliens très connus des omnivores | Vegactu()

  • Pingback: Ces bonbons archi-connus et naturellement végétaliens | Vegactu()

  • Maelle

    Les gaufrettes au chocolat Eco + sont vegan, les barres de cereales au chocolat grany et enfin bien que ce ne soit pas considérer comme hypermarché l’épicerie IKEA regorge de biscuits vegan

  • Pingback: Vegan | Pearltrees()

  • lolotte

    A priori les “palmitos” de lild sont vegans , je vous mets la compo dès que je retombe sur un paquet … Ils disparaissent vite …

  • Alain.jpg

    Les biscuits “soja figue” deviennent très connus aussi. On en trouve dans tous les supermarchés dans différentes marques.

    Les Bjorg, Gerblé et Regain sont végans (pour Gerblé et Regain, les anciennes recettes contenaient des protéines de lait).

    Pour ceux qui veulent éviter la graisse de palme, Bjorg et Regain n’en contiennent plus dans leur nouvelle recette (mais seul Bjorg et certifié bio).

  • Jeane

    Les biscuits “BelVita Petit déjeuner” de LU sont vegan. J’ai acheté Belvita Le Tartiné goût choco-noisette (5 étuis de 3 biscuits). Il n’y a ni lait ni oeuf.

    • Alain.jpg

      C’est portant indiqué “Lait écrémé en poudre” si c’est bien celui-ci : http://www.lupetitdejeuner-belvita.be/lupetitdejeuner/page?siteid=lupetitdejeuner-prd&locale=befr1&PagecRef=53

      • Jeane

        Non, il ne s’agit pas de celui-là. C’est dommage j’avais pris la photo du paquet et de la composition mais je l’ai effacée… J’avais trouvé ces biscuits à Genève.

        • Alain.jpg

          Je ne sais pas alors. Sur le site internet de LU, toute la gamme BelVita contient du lait écrémé en poudre.

          Sinon j’en profite pour mentionner les canistrelli, biscuits qu’on trouve partout en Corse. Ceux du commerce que j’ai pu vérifier sont végans. En revanche, pour ceux faits en boulangerie, il vaut mieux se renseigner car les boulangers ajoutent parfois de l’oeuf.

  • Jeane

    Les biscuits “BelVita Petit déjeuner” de LU sont vegan. J’ai acheté Belvita Le Tartiné goût choco-noisette (5 étuis de 3 biscuits). Il n’y a ni lait ni oeuf.

  • Marvin

    Je ne sais pas si cela a été dit, je n’ai pas lu tous les commentaires… Mais Oréo a récemment informé qu’ils utilisent du charbon animal pour leur sucre. Info à corriger!

    • Alain.jpg

      Ce n’est pas si récent car j’ai lu un article de 2010 expliquant qu’il y a plusieurs fournisseurs de sucre pour les Oreo et qu’un d’eux utilise du charbon animal dans le processus de blanchiment du sucre.

      Ceci dit, je ne vois pas trop de différence entre ça et les légumes (notamment bio) pour lesquels toutes sortes d’engrais d’origine animal (dont le charbon d’os) sont généralement utilisés…

  • olisan

    Les petits palmiers aussi (mais merci ^^)

  • Chris

    Je trouve cet article intéressant davantage pour prouver aux omnivores qu’ils mangent déjà des tas de trucs végétaliens sans même le savoir et que du coup, non, c’est franchement pas compliqué de manger végé. Ça démystifie un peu la chose quoi et rien que pour ça, je trouve ça chouette. Après, reste le problème de l’huile de palme. Certaines personnes de mon entourage sont sensibilisées à l’huile de palme mais n’envisagent pas une seule seconde de devenir végé, encore moins véganes. Je comprends pas trop pourquoi elles sont contre du coup mais bon, je cherche plus trop à comprendre…

  • Le Satyre

    Bonjour ! Je souhaiterais vous faire part de quelque chose : Les oréo, les petits bruns et les Mc Vities contiennent des traces de lait, d’oeufs. A moins qu’il n’y ai une version vegan, cela m’étonnerait qu’ils soient vegan. J’espère surtout que vous ne pensez pas que les traces de lait ou d’oeufs ça ne compte pas…

  • Le Satyre

    Bonjour ! Je souhaiterais vous faire part de quelque chose : Les oréo, les petits bruns et les Mc Vities contiennent des traces de lait, d’oeufs. A moins qu’il n’y ai une version vegan, cela m’étonnerait qu’ils soient vegan. J’espère surtout que vous ne pensez pas que les traces de lait ou d’oeufs ça ne compte pas…

    • VGCedric

      Si, ça compte bien sûr mais hélas c’est rarissime qu’il n’ait ni l’un ni l’autre…
      Pour ma part tolérance sur les traces de lait… d’autant qu’elles sont éventuelles…
      Par contre tolérance zéro sur les traces d’oeuf (même éventuelles !)

      • Le Satyre

        Pourriez-vous m’expliquer pourquoi vous tolérez les traces de lait, et pas les traces d’oeufs ? Je ne comprends pas trop.

  • Meriem Gregoire

    il y a aussi les palmito de lu (encore !) et les “gaufrettes amusantes” (je ne sais plus quelle est la marque !!) et aussi, chez oliver’s & co, les torta (absolument délicieuses !!)

  • Ali

    J’ai acheté des granolas mais il y’a écrit peut contenir des traces de lait donc est ce vegan quand même ?

  • Camille Oriot

    Une petite question, sur les gateaux du genre Oréo, il est dit qu’ils peuvent contenir des traces de lait. D’où viennent ces traces si le lait n’est pas dans les ingrédients?
    Parce qu’à chaque fois que je regarde les étiquettes, les “Peut contenir des traces de lait” me rebutent un peu. Si quelqu’un a une explication ça m’éclairerait bien.
    Merci 😀

    • christelle

      C’est parce que les usines font plusieurs produits différents.

  • Pingback: VG - 0poule0 | Pearltrees()

  • Virgile

    Je trouve cet article complètement nul ! Être végan, c’est refuser l’exploitation et la cruauté envers les animaux. Cela concerne tout produit issu de leur exploitation directe ou INDIRECTE. On ne peut donc pas se prétendre végan et consommer des produits contenant de l’huile de palme dont l’exploitation fait de terribles ravages. La déforestation causée par la production de l’huile de palme provoque la destruction de plus de
    80% de la biodiversité. Ceci entraîne une perte de la pharmacopée, la destruction des lieux de vie des animaux et leur mort par manque de nourritures, maladies, etc. Manger végétal n’importe comment tue aussi !

    • Quid d’être aussi radical envers un article qui se veut juste informatif ?
      A ce compte là, autant ressortir l’argument des souris qu’on tue quand on fauche le blé ou du pétrole issu des dinosaures : Absolument rien ne serait jamais végane à ce rythme :-/

      • Emilie

        Vous dites ” rien ne serait jamais végane à ce rythme ” vous devriez vous poser des questions, et la bonne question ce n’est pas : est ce qu’il y a des produits animaux dans ce que je mange ?, mais devrait être: est ce que ce que je mange est préjudiciable pour l’environnement (les animaux inclus)?

        Manger un œuf de son poulailler est moins préjudiciable pour l’environnement ( donc la faune la flore…) que de consommer ces biscuits dont les ingrédients sont issues de l’agriculture intensive, transportés sur de grandes distances, subissant des transformations industrielles, sans compter les emballages ( fabrication et élimination), la est la limite du raisonnement de certain Végan.

        • Et au nom de quoi je “devrais” me poser la “bonne question” , celle que vous avez décidé à ma place ?

          Tout au mieux on peut largement en discuter mais cessez de spéculer sur la pensée que vous fantasmez des gens, qu’ils soient végane ou pas.

          Manger un œuf de son poulailler est moins préjudiciable pour l’environnement c’est votre point de vue, j’y adhère même en grande partie : Ce n’est pas pour autant que je vais en faire la promotion ou cracher sur un article qui n’a pour seule vocation de proposer un dénominateur commun avec la majorité qui n’en a rien a fiche que ce soit des animaux, de l’environnement ou des emballages.
          Encore une fois, personne ne vous oblige à consommer ces biscuits si vous ne le souhaitez pas pour X raisons, à chacun de le prendre comme il le veut.

          Et je maintiens ce que je disais, à savoir qu’a ce rythme rien ne serait jamais végane : Entre les pucerons sur les framboises, les souris qu’on décapite en fauchant les blés voire les microbes qu’on avale simplement en respirant ou qu’on écrase en se grattant la joue, faudrait voir à un peu arrêter avec ce genre de clichés…

          • Emilie

            Ben si vous comprenez pas, vous « devriez vous poser la bonne question», parce que ça vous ferai prendre conscience qu’un choix de nourriture végan n’est pas synonyme de bien être animal et que parfois le choix de la consommation d’un produit animal peut être une solution moins négative pour l’environnement.

            Je vous ai donné un exemple: manger un œuf de son poulailler contre manger des biscuits industriels (sujet de l’article) produits au mépris le plus total de l’environnement, faune et flore.

          • Il a vraiment fallu que je vous attende pour en arriver à me poser la bonne question ? Sans blague ?

            Donner un exemples ouvertement fallacieux en comparant le pire au meilleur (Si on veut) c’est trop facile, je peux le faire aussi : Vaut-il mieux un œuf de poule élevée en batterie en Chine ou un biscuit fait maison/Bio/Local/équitable/compensé carbone ? C’est pas une vraie question, inutile d’y répondre hein 😉

            C’est quand même incroyable le nombre de personnes qui savent mieux comment est censé faire/agir/être/penser autrui en ce qui concerne le véganisme…

          • Emilie

            Manifestement vous ne vous êtes pas encore posé les bonnes questions.
            On parle bien de la consommation de biscuits industriels, c’est bien le sujet de l’article, vous l’avez remarqué n’est ce pas, et non pas des biscuits maisons,local…
            Comme vous dites, c’est quand même incroyable le nombre de personnes qui savent mieux comment est censé/agir/penser autrui, comme certains végans qui nous proposent des biscuits industriels à manger, (industriels responsables de catastrophes écologique), et apparemment, vous faites parti de ceux ci puisque vous ne condamnez pas l’article.

          • Les biscuits industriels, je n’en mangeais pas depuis bien avant la parution de cet article, en partie pour les raisons que vous avancez.

            Les néophytes qui seraient amenés à le lire avec intérêt sont cependant très loin d’être à ce stade et pour ces personnes le fond de l’article est intéressant.

            Pouvoir dire à un débutant que non ce n’est pas si difficile de devenir végétalien (et à fortiori végane), qu’il existe déjà pleins de produits que l’on peut facilement trouver… C’est une première étape qui rassure, chose indispensable quand on n’est pas trop sûr de soi.

            Je n’ai pas vu la nécessité de le préciser, de même pour l’auteure qui est très au fait de ce genre de données, c’est vous qui passez à côté du message positif de ce genre d’article.

          • Emilie

            Vous ne manger pas de biscuits indus, votre mode de vie perso n’est pas le sujet mais le sujet c’est les articles de ce site.

            Vous taxiez mon exemple de l’œuf du poulailler vs biscuits indus de fallacieux, cet exemple est juste et représentatif de votre mauvais choix de vie qui n’est pas le meilleur pour le bien être animal, il y en a d’autres, si vous vous souciez réellement du bien être animal et de la planète, vous seriez locavore avant tout. Ne me dites pas que vous êtes vegan ET locavore, quand vous Monty, vous conseillez à Manu F de remplacer le miel par du beurre de cacahuète, du nahin ou du anko, je ne savais pas qu’on cultivait des arachides, sésame et du haricot asuki dans le Nord Est de la France. Faut il mieux consommer du miel d’un apiculteur de son village ou de la pate de sésame cultivé transformé à des milliers de kms de chez nous. Faut il mieux acheter un litre de lait à la fromagerie du coin qui vient du paysan du coin ou du lait d’amande ou de riz cultivé transformé à des milliers de kms et transporté sur ces milliers de kms ? L’impact sur l’environnement donc sur l’habitat des animaux est plus faible avec des produits animaux locaux qu’avec un produit végan qui vient d’on ne sait où.

            Si c’est être végan pour dire qu’on est végan, mais que ce qu’on bouffe est plus préjudiciable pour l’environnement qu’un produit qui contient un ingrédient animal, je vois pas l’intérêt, je vois plutôt la catastrophe.

            Vous me parlez des néophytes, il aurait été plus compréhensible que Lili écrive que si un végan veut faire un écart et prendre un truc consistant simple et sucré, qu’il mange une bonne tartine de miel local avec du beurre du coin et non pas ces biscuits industriels, et a fortiori pour le petit déjeuné, et surtout pas ces céréales indus dont il est questions dans un même article, sans compter les effets sur la santé de ces produits bourrés de sucre raffiné.

            Mais elle préfère faire un article sur la St Valentin des animaux, dans le genre niais et nian nian, on ne fait pas mieux, si ça ce n’est pas de l’anthropomorphisme, bientôt elle va vous demandez d’offrir des roses aux animaux pour leurs montrer que vous les aimez.

            Vous dites «Pouvoir dire à un débutant que non ce n’est pas difficile de devenir vegan… » ben non c’est pas difficile, il suffit de supprimer tous les produits de nature animale dans sa bouffe et sa consommation sans se poser de question, par contre c’est bien plus difficile de consommer en réfléchissant à l’impacte direct et indirect que cela implique sur l’environnement donc les animaux, et c’est là que l’on voit que le choix 100% végan n’est pas le meilleur (exemples plus haut).

            Vous comprenez donc que cet article ne peut pas être un message positif, c’est un message catastrophique dans la mesure où consommer des biscuits industriels a un impact plus négatif sur la planète que de manger par exemple du pain avec un morceau de fromage ( toutes les régions ont leurs spécialités fromagères).

          • Votre pavé est très intéressant. Vous devriez publier des articles au lieu de perdre votre temps avec moi, vous prêchez à un nigaud qui a la faiblesse de vouloir laisser aux gens le choix de faire leurs propres expériences et d’en tirer erreurs et leçons.
            Le libre arbitre, ça vous parle ou c’est trop abstrait ?

            Si c’est à choisir entre l’environnement et la souffrance animale, alors c’est l’environnement qui doit morfler et sûrement pas un être vivant doué d’une sensibilité. Cette option ne vous paraît pas envisageable ? On le fait bien pour Homo Sapiens, pourquoi pas pour les animaux non humains ?

            De “vrais” véganes vous n’en croiserez jamais. Tout au mieux sont-ce des aspirants, car c’est un mode de vie dont on peut au mieux effleurer l’idéal, mais jamais l’atteindre.

            Et je me répète : Vous écrivez très bien, vous avez des arguments trèèèès intéressant… Pourquoi vous ne visez pas plus haut au lieu que les commentaires de Végactu ?

          • Emilie

            Je ne sais pas si vos compliments sont sincères.

            Quant à votre remarque sur le libre arbitre, ni vous ni moi allons obliger qui que ce soit à se comporter d’une certaine manière s’il ne le veut pas.

            Ca n’empêche qu’on peut dénoncer un article qui cautionne la consommation de biscuits indus et qu’on peut dire que même pour un végan, ça sera moins préjudiciable pour la planète (donc aussi pour les animaux) de manger une tartine de miel plutôt que ces biscuits.

            Quoi qu’il en soit c’est une erreur de dire qu’on peut choisir entre l’environnement OU la souffrance animale (destruction de l’environnement = souffrance animale), comme on en a discuté plus haut.

            Une certaine souffrance animale (je ne parle pas des abattoirs industriels, mais des élevages raisonnés, des petits paysans et éleveurs locaux qui malheureusement disparaissent) peut être parfois préférable à une nourriture végan sur le papier mais qui détruit l’environnement et cause donc davantage de souffrance animale.

            J’ai conscience que c’est difficile à accepter pour un végan mais c’est pourtant la réalité.

            Si être végan c’est refuser d’abattre un poulet pour nourrir sa famille, et accepter de manger des gourmandises industriels issues de l’agriculture intensive qui détruit l’habitat de centaines d’espèces sauvage, il est où le comportement responsable ?

          • Je vous assure pourtant qu’ils le sont, l’ironie n’est pas mon fort.

            Oui pour dénoncer un article que vous jugez inadéquat : C’est juste que quand l’argumentaire commence par “article complètement nul” ben du coup le reste ressemble moins à une argumentation éclairée qu’à un procès de la Sainte Inquisition. Et ça ne venait même pas de vous à la base.

            Un comportement responsable ne s’acquiert jamais du jour au lendemain : On en apprend tous les jours, surtout quand on cherche vraiment à s’améliorer. Je redis que vous avez de vrais arguments et que j’en ait même appris sous un certain angle, ça vous me croyez j’espère ?

            Une souffrance animale jugée acceptable cela porte un nom : Le wellfarisme, qui est l’opposé de l’abolitionnisme. Je ne le considère le wellfarisme que comme une étape qui devra durer le moins longtemps possible là ou vous ne semblez qu’envisager le wellfarisme : Voilà où on n’est pas d’accord, ce n’est pas un reproche hein, c’est juste là où ça coince entre nous 🙂

            Le poulet pour nourrir sa famille bien sûr que je le ferait, moi ou un végane… Si et seulement l’on se trouvait dans les conditions de survie où l’on a pour la plupart encore la chance de ne s’y être jamais retrouvé. C’est un peu l’histoire du “perdu sur une île déserte avec une tranche de jambon.

  • Nilith

    Il serait bon de préciser que les équivalents marque distributeur sont généralement végétaliens également (ceci est valable pour les articles similaires sur les céréales du petit déjeuner et les biscuits apéro). 🙂 En tout cas c’est ce que j’ai vérifié chez Carrefour.
    J’ajoute à cette liste les palmiers. (Palmito de Lu, de ce que j’ai trouvé sur internet, et avec certitude, palmiers Carrefour, dont j’ai le paquet entre les mains.)

  • Rémy

    Des végans qui se disent défenseurs des animaux et de la nature et qui encouragent la consommation de biscuits industriels, qui appartiennent pour la plupart à une multinationale (Mondelēz International propriétaire d’Oréo, anciennement Kraft Foods, qui à racheté LU à Danone ). Quand on pense que ces multinationales encouragent les méthodes de culture intensive (les plus destructrices pour l’environnement, insecticides, pesticide, engrais, déforestation…..) pour acheter des matières premières au plus bas cout, ( le peu de considération écologique pour ces sociétés est purement à des fin marketing).

    Bref, une vraie HONTE.

  • InfoConscienceUnie

    Ils sont où les biscuits bio? Pourquoi présenter des biscuits de marques qui sont anti-écologie et qui font d’autres produits non végan?

    Moi qui croyais découvrir une bonne recette je suis déçue de tomber sur de la pub pour de gros vilains pollueurs et qui plus est, qui déforestent le monde et donc… tuent les animaux.

    Tant que les végans ne mangeront pas bio, alors ils ne seront jamais réellement végans.

    • Kevin Morata

      Non mais c’est bon… ma console de mixage est pas végane, ya du “vilain plastique” (du pétrole quoi !), des éléments chimiques qui doivent traîner à droite et à gauche, ya moyen qu’on est testé ces trucs là entre autre sur des animaux etc etc…
      Mais c’est mon outil de travail, je l’adore, et je ne suis pas prêt d’arrêter mon boulot d’ingénieur du son !

      Véganisme : ESSAYER de vivre sans utiliser les animaux, sans les faire souffrir lorsque ce n’est pas nécessaire.
      Nous on s’intéresse à la morale, notre rapport DIRECT avec les animaux.
      “J’ai écrasé une blatte parce que j’avais envie” c’est quand même vachement différend de “j’ai écrasé des moucherons sur mon capot parce que j’ai du me déplacer pour du boulot”

      Dans le monde dans lequel on vit, c’est difficile etc etc… enfin je vais pas te refaire la chanson. Quand je me suis engagé dans ce mode de vie, je savais que ça n’allait pas être facile dans ce monde où il est normal d’instrumentaliser les animaux. En parallèle, je change de comportement/d’habitude/d’acte de consommation quand j’apprends que telle ou telle chose n’est pas végane, dans la mesure du possible. Je me déplace en voiture ou en camion pour aller sur les lieus de mes prestations, difficile de faire autrement. La voiture au pétrole c’est pas bio et pourtant, sans m’asseoir complètement sur ces considérations, J’AI BESOIN/ENVIE DE BOSSER !!!

      Au fait, le fait que j’ai sûrement tué des insectes lors de l’éco-construction de ma maison, fait que je ne serai jamais réellement végane ???

      Signé : un végane qui mange et plus largement CONSOMME bio à 90%.

      • InfoConscienceUnie

        Mais je suis entièrement d’accord avec vous. Simplement, autant présenter des produits plus respectueux que ceux-là, vous ne pensez pas?

        • Kevin Morata

          ça fait parti des “standards” de l’industrie. Après on en pense ce qu’on veut et surtout on est libre d’acheter ou pas.
          Perso aucun de ces produits ne se trouve dans mon placards et je n’envisage pas d’en acquérir. Mis on sait jamais… une soirée qui se fini tard… une visite chez un ami isolé dans la pampa… j’ai très faim et ya rien a mangé végane sauf… le paquet d’OREO ! Plutôt ça que rester à crever la dalle et être dans le mal par manque d’énergie !!

          Oui c’est industriel et, comme le logement, comme le transport… ça créé des externalités négatives qui peuvent tuer des animaux.
          Mais ce n’est pas le BUT. C’est quand même bien différent sur le plan moral que de faire naître des êtres sensibles, leur offrir une vie misérable pendant leur courte existance (oui, même chez les “petits éleveurs traditionnels artisanaux respecteueux du bien être/plein d’amour” et tutti quanti…) et les envoyer à l’abattoir après !!!
          Donc oui en tant que véganes, nous tuons aussi des animaux, il faut le dire. Mais c’est une question d’intention, et la notre, c’est de ne pas leur nuire directement. Pour le reste on fait ce qu’on peut, comme tout le monde. J’ajouterai que, à l’image de mon parcours, beaucoup de véganes sont écologiste dans l’âme, ont eu leur parcours qui est passé par la case Greenpeace ou ces choses là… On se sent très concernés par les problèmes environnementaux auquel nous devons et devrons faire face, dans les années à venir. Pour moi, ça va de soi.
          Mais je n’arrêterai pas de manger des carottes parce que des insectes ont probablement péri lors de leur culture. En l’état actuel des choses, difficile de faire autrement.

          Je crois que vous n’avez pas compris l’objectif de cet article : démocratiser le véganisme et montrer qu’être végane, ce n’est pas si difficile que ça et qu’une multitude de produits que l’on consomme déjà le sont ! Des produits “bateaux”, courants, communs… Ouais, les biscuits indus, tout le monde les connaît, tout le monde en mange de temps en temps, et une liste non-exhaustive comme celle-là à au moins le mérite de me faire économiser du temps (lire les ingrédients) si je dois en acheter.

          Mais de grâce, cessez de nous demander d’être parfait. On recherche cette perfection mais dans le monde dans lequel on vit elle est innateignable. Alors faisons ce que l’on peut…

          Situation à deux cas :
          – Un carniste tue des animaux parce qu’il a envie de manger de la viande. Il achète aussi des biscuits indus…
          – Un végane ne tue pas d’animaux parce qu’il trouve cela injuste. Il achète aussi des biscuits indus…

          Il y en a un des deux qui essaye de changer, produit moins d’externalités négative ne serait-ce que l’eau utilisée pour élever du bétail (15.000L pour 1 KG !!! de viande).

          Désolé pour ce pavé, mais vous semblez intelligente, alors je me suis donné la peine de vous répondre 🙂

          • InfoConscienceUnie

            Merci pour la BD, elle est très sympa.

            “on préfère fermer les yeux pour ne pas culpabiliser”, avec mon commentaire j’essaye juste d’ouvrir les yeux de ceux qui veulent aller plus loin.
            Par exemple, lorsque je vais dans un magasin bio, je fais attention de ne pas prendre certaines marques, voilà pourquoi https://kokopelli-semences.fr/quoi_de_neuf/bio_pirate (ps: l’article date, il faudrait revérifier les infos)

          • Kevin Morata

            Non mais je comprends votre intention sur le fond, mais sur la forme dire qu’on est pas végane quand on mange pas bio, c’est un peu extrême je trouve.

            Je me ressasse peut-être un peu, mais le véganisme est avant tout une histoire morale, de proximité, de bon sens, de pragmatisme et de raison. On sait que le simple fait de respirer tue des animaux au sens biologique du terme. Mais au regard de nos convictions, “ne pas tuer quand ce n’est pas nécessaire” en l’occurence ça l’est (le fait de respirer).
            Concernant le bio,ce n’est même plus un problème strictement végane puisque les carnistes sont également amenés à réfléchir à ce sujet.
            Ce qui nous motive, c’est le fait le ne pas considérer l’animal comme une chose, comme un bien nous appartenant, dont on peut faire ce que l’on veut, quand on veut, comme on veut. C’est tout. rien de plus. Enfin, humblement, c’est ma vision du véganisme.

            Merci pour votre lien, long mais très intéressant 🙂
            En effet il y a de quoi devenir fou quand on voit que les issues éventuelles que l’on avait de se tirer de ce foutoir qu’est le monde sont gangrénées elles aussi.
            Cependant je reste convaincu, que c’est la moins pire des solutions que d’acheter bio, même piraté… :/

        • Kevin Morata

          illustration de notre débat : l’article du lundi 29 février 2016 sur http://veggiepoulette.blogspot.fr/

  • Chloe

    Bonjour, je vois que tout le monde parle de l’huile de palme, mais le sucre n’est pas vegan non plus ? J’ai toujours cru qu’il était filtré avec du noir animal.. Je suis perdu…

  • Nat

    Quelle patience pour répondre à tous ces commentaires :o) Merci pour toutes ces infos

  • priya

    Moi j’achète les produits du Moulin du Pivert

  • Tamara Poissonnier

    Je suis atterree de la quantite hallucinante de commentaires raleurs.
    MERCI pour cet article qui va probablement me sauver la mise quand je suis en galere et que je me retrouve dans un supermarche, et qui va aussi pouvoir me permettre de me la peter au boulot aupres de mes petites stagiaires qui ont commence a checker les compos de tous les produits du bureau pour savoir si je peux en manger ^^
    Je rajoute aussi a ca les pains a bagel, et les crumpets ! (de Regent Park ^^ )

  • ___

    A partir du moment où il y a de l’huile de palme (ou commodémment nommée huile végétale ici) je ne considère pas cela vegan.
    Etre vegan c’est condamner toute utilisation de produits utilisant des ingrédients en provenance d’animaux ou ayant un impact négatif sur le bien être des animaux ce qui est le cas de l’huile de palme.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer