3 raisons de ne pas manger de miel

Abeille
Crédits : 7ecologique.fr

Le fait de coller au plus près à la définition de végan (« qui ne consomme pas de produits ou sous-produits animaux ») ne constitue pas vraiment un argument recevable. Nous ne recherchons pas une aura de sainteté ou de perfection, mais en tant que végans nous nous efforçons de réfléchir aux conséquences de nos actes sur le règne du vivant. Ce que nous consommons ou pas ne doit pas être un dogme, mais simplement être réfléchi.

Voici 3 bonnes raisons de ne pas manger de miel :

 1° La production de miel n’est pas respectueuse du bien-être des abeilles

Pour récolter le miel mais aussi la cire, le propolis et la gelée royale, il faut chasser les insectes de leur ruche. La technique la plus utilisée consiste à enfumer la ruche, mais certains utilisent des répulsifs. Durant le processus, des abeilles sont intoxiquées ou écrasées.

Les reines voient souvent leurs ailes coupées pour s’assurer qu’elles demeurent dans la ruche.

Certains producteurs de miel plus respectueux que les autres s’assurent de laisser à leurs abeille un minimum de miel pour passer l’hiver, néanmoins dans tous les cas le miel prélevé est remplacé par du simple sirop de glucose, pauvre en nutriments, sans vitamines ni enzymes. Normalement, le miel est la seule source de nourriture de l’insecte durant la saison froide. Une quinzaine de grammes de ce miel a nécessité un millier d’aller-retours pour collecter du nectar !

Dans certains cas, les colonies d’abeilles domestiques sont détruites après la récolte, car l’importation au printemps de nouvelles colonies reviendra moins cher à l’apiculteur que de s’en occuper durant l’hiver.

En résumé, il y a une distinction à faire entre le fait pour l’humain de se débarrasser d’un agresseur (pou, puce…), qui est légitime, et l’exploitation délibérée des abeilles.

Abeille domestique
Abeille domestique

2° Cette exploitation est inutile

Il existe toute une gamme de produits de substitution, rigoureusement équivalents, dont les goûts et qualités nutritives ne sont plus à prouver. Le sirop d’érable et le sirop d’agave, notamment, présentent une texture similaire à celle du miel, mais aussi des goûts proches et délicieux. Le second présente de plus la vertu d’un pouvoir sucrant très élevé : une petite quantité suffit pour sucrer autant qu’une grande cuillerée de miel ou de sucre.

Pour varier les plaisirs, d’autre aliments comme le sirop de manioc, trop méconnu, restent toujours très proches du miel mais permettent de s’ouvrir à de nouvelles et délicieuses saveurs.

Sirop d'agave
Le sirop d’agave : un fort pouvoir sucrant mais un index glycémique bas

 3° L’élevage d’abeilles domestiques nuit à la biodiversité

On l’ignore souvent, mais il existe des variétés d’abeilles sauvages (dont certaines ne se regroupent pas en colonies), qui ne produisent pas de miel mais se nourrissent uniquement de pollen.  Outre l’abeille domestique, plus de 25 000 espèces d’abeilles, appartenant à une dizaine de familles, collectent du pollen et du nectar.

Ces insectes ont souvent un rayon d’action limité (contre une dizaine de km pour leurs congénères domestiques). En outre, pour partir butiner le matin, une abeille a besoin de s’être réchauffée. Les ruches étant maintenues à une température assez élevée par les apiculteurs, les abeilles domestiques peuvent les quitter de très bonne heure. Ces deux différences confèrent un net désavantage à toutes les abeille sauvages, qui voient leur niche écologique occupée.

Or, certaines espèces végétales ne peuvent être pollinisées que par une variété d’abeille spécifique. Il en va de même pour les bourdons, et pour d’autres espèces pollinisatrices, dont nous devrions prendre soin.

Une abeille sauvage menacée par l'abeille domestique (apis mellifera, ou abeille solitaire)
Une abeille sauvage menacée par l’abeille domestique (apis mellifera)

Edit du 6 janvier 2013 :

Plus de détails sur l’argument écologique à travers notre second article sur le miel.

Pour les sources :

– Faut-il favoriser l’Abeille domestique Apis mellifera en ville et dans les écosystèmes naturels ? par Guillaume LEMOINE 
http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i137villemant.pdf
– Le documentaire Arte X:enius consacré aux abeilles
– A propos du fait de couper les ailes des reines, une simple recherche google vous fera apparaître un très grand nombre de paroles d’apiculteurs qui pratiquent cette méthode, cela s’appelle le clippage.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Merci pour ces bonnes raisons dûment énumérées ici !

    • Daydé

      “IL FAUT MANGER DU MIEL ET FAIRE VIVRE LES APICULTEURS DEVENUS ESSENTIELS AUJOURD’HUI A LA SURVI DES ABEILLES ET DONC A LA SURVIE DE L’HOMME” Automatiquement, lors du butinage, les abeilles vont ramasser non seulement le nectar sucré produit par les glandes particulières de la fleur mais aussi le pollen. Elles en forment une boule fixée sur leurs pattes postérieures, qu’elles vont rapporter à la ruche ; ce pollen sera en quelque sorte la nourriture des abeilles. Au cours de ces allées et venues, l’abeille transportera forcément le pollen d’une plante vers le pistil d’une autre plante. C’est ainsi que se fait la pollinisation croisée, que la plante apprécie exclusivement.
      Si les abeilles venaient à disparaître, ou à diminuer fortement, seuls le vent ou quelques autres insectes, bien moins efficaces, pourraient chasser le pollen des étamines vers le pistil afin d’y germer et ainsi permettre le développement des fruits et des graines.
      Cela équivaudrait à un désastre (une baisse estimée de 66% de fruits en moins) tant le rendement des abeilles semble supérieur à tout autre dans ce domaine. En résumé, s’il n’y a plus d’abeille, les fruits disparaîtront également peu à peu.
      Le texte dit “Dans certains cas, les colonies d’abeilles domestiques sont détruites après la récolte, car l’importation au printemps de nouvelles colonies reviendra moins cher à l’apiculteur que de s’en occuper durant l’hiver.” C’est totalement faux ! Il serait bien de préciser que ce sont des firmes américaines et non de PETITES EXPLOITATIONS FRANCAISES D’APICULTEURS, ces firmes chargent sur leurs camions des millions d’abeilles pollinisants des départements d’amandiers affaiblissants les abeilles par un manque de diversité alimentaire. De plus, l’apiculteur extrait le miel uniquement de la hausse et non pas de la ruche entière!
      “Certains producteurs de miel plus respectueux que les autres s’assurent de laisser à leurs abeille un minimum de miel pour passer l’hiver, néanmoins dans tous les cas le miel prélevé est remplacé par du simple sirop de glucose” Merci de ne pas mettre tous les oeufs dans le même paniers là vous parlez de grandes firmes américaines et chinoises il serait plus judicieux de parler des petits apiculteurs qui ont entre 200 et 400 ruches soucieux du bien être de leurs abeilles. Cette exploitation est utile pour notre survie, notre santé (un grand chirurgien a prouvé que le propolis guérissait deux fois plus vite une plaie qu’un antibiotique acheté en phramacie) et biensur notre ecosystème…

      • ” là vous parlez de grandes firmes américaines et chinoises il serait plus judicieux de parler des petits apiculteurs”
        > On est donc d’accord sur 99% du problème car oui, le miel bio de petits apiculteurs ne représente strictement rien à l’échelle mondiale.

        “l’abeille transportera forcément le pollen d’une plante vers le pistil d’une autre plante”
        > Si on ne mange plus de miel il n’y aura plus d’abeilles ?
        Abeilles = plus de 20.000 espèces sauvages. Sans compter que même les abeilles domestiques n’ont pas besoin de l’apiculture pour survivre…

        • Pourquoi parait-il impossible d’imaginer que l’on peut sauver les abeilles juste pour les sauver… sans exploitation derrière ?

        • torcat

          eh bien oui les abeilles domestiques ont besoin de l apiculture pour survivre( vous avez tout faux )
          je parle en connaissances de cause je suis apiculteur depuis 30 ans
          avant des essaims sauvages existaient
          aujourd hui tout a disparu a cause des acariens,pesticides , frelon asiatique…

  • J’avais visité des ruches chez un apiculteur bio et il ne faisait rien de tout cela. Il les aimait vraiment ses abeilles et les bichonnait. C’est d’ailleurs grâce aux apiculteurs entre autre que l’on sait qu’elles ont des problèmes dues aux pollutions diverses, elles sont notre sonnette d’alarme. Je n’ai jamais acheté de miel non bio et je l’achète toujours au même apiculteur, une fois par an. J’espère sincèrement que tes dires sont faux pour les apiculteurs bio, c’est d’ailleurs ce que j’ai pu voir chez l’un d’entre eux, après il y a forcément des bons et des mauvais, comme dans tout, mais faut-il voir le mal de partout? Ce n’est pas une critique méchante, mais bien une question, parce que je suis certaine qu’il y a réellement des apiculteurs, ceux qui ont de petites productions et qui font du miel bio qui les respecte mieux. Il faut simplement comme dans tout, ne pas abuser.

    • Bonjour Flore,
      Tu as raison en ce qui concerne l’aspect plus respectueux des abeilles dans l’apiculture bio. Néanmoins, l’élevage d’abeilles domestiques reste un frein à la biodiversité des espèces pollinisatrices sauvages !
      Bien sûr, l’apiculture bio est plus éthique que les autres…
      Merci de ton avis qui nuance, c’est vrai, mon propos !

      • D’accord, merci à vous deux pour ces informations.

      • Flexogreen Ecoenergie

        Tiens au fait vous connaissez la différence entre une abeille dite domestique et une abeille sauvage? en fait aucune..l une est dans une cavité naturelle; l’autre est la même mais placées dans une ruche.

        Compliquons le débat; comment appelez vous des abeilles qui sortent d ‘une cavité naturelle ; pour aller d ‘elles même dans une ruche , sans intervention de l’apiculteur?

    • nicocas

      Bonjour Flore,
      les abeilles à miel ont un rayon d’action d’une dizaine de kilomètre contre 50 à 300m pour les abeilles solitaires. Les abeilles solitaires butinent, en plus, des fleurs que les abeilles à miel ne butinent pas.
      Au final les abeilles solitaires se font voler une partie de leur pollen (donc leur nourriture), et certaines plantes ont du mal à se reproduire.

      • Flexogreen Ecoenergie

        N’importe quoi.les abeilles vont , par leur travail incessant ; sur quelques saisons ; polliniser tellement que les fleurs dont tu parles vont se propager, se développer…et donc donner plus aux autres membres de l’enthomophone…
        Sur quelques saisons si tu compares tu verras que les abeilles sont benefiques et aident l’ensemble des insectes et de la flore…

        Mais comme vous êtes des billes et vous référez à des textes écrit par des non scientifiques..vous ne pouvez ressortir que des énormités.

    • YamaTengu

      Merci Flore de nuancer,

      Je me permets d’ajouter une petite chose, végétarien, je vis au Québec, et je fais aussi de l’apiculture amateur…et je suis jardinier, enfin bon….
      Donc sur le point numéro 1, je rejoins flore… pas d’arrachage d’aile de reines qui sont indigènes d’ailleurs, les prélèvements de miel sont raisonnables et du miel est laissé en grande quantité pour l’hiver…pas de glucose ou autres…encore moins de destruction de ruche…tout dépend donc du respect de l’humain vis a vis de l’abeille.
      C’est sur le point 2 que je voulais réagir…je ne pense pas que les gens soient au courant des problématiques liées à la production de sirop d’érable, qui devient très compliquée et à grands renforts de produits divers pour sauver les érablières…en effet l’érable n’est pas un animal, mais l’impact de l’homme sur celui-ci ne devrait pas être négligé …la biodiversité de ces lieux de culture pourrait aussi être discutée…en ce qui concerne l’agave je n’ai pas assez de connaissances pour m’avancer, la seule chose étant qu’elle reste un produit généralement non local…mais pour le sucre, la betterave, la stévia sont des alternatives moins compliquées je pense…
      Sur le 3ième point, je dirais que la biodiversité peut être stimulée par l’apiculteur/jardinier/producteur/etc dans la mesure où la `production de miel`fait partie intégrante d’un écosystème équilibré et harmonieux….nous pouvons nous intégrer à cet écosystème en tant qu’humain en entretenant des espaces fleuris et mellifères et ainsi favoriser une biodiversité florissante…bien sur sans pesticide, pour ne nuire ni aux abeilles ni au reste des espèces interagissant dans cet écosystème….

      Dans cet optique finalement, je considère plutôt faire un échange avec la ruche et ses occupantes, comme un agriculteur qui fournirait de la farine à un boulanger en échange de pain et viennoiseries….

      Salutations Anti-spécistes

      • nicocas

        Merci pour ton commentaire. Une production bio et mesurée de miel ne nuit guère à la biodiversité, mais comment peut-on avoir une production mesurée vue la forte consommation de miel?
        Mettre des ruches un peu partout comme c’est la mode aujourd’hui, c’est oublier qu’il n’y a pas qu’un seul type d’abeille, et qu’une forte concentration d’abeilles domestiques ne peut que créer une pression sur la population d’abeilles sauvages ou solitaires.

        • YamaTengu

          C’est vrai….les avis diffèrent mais sont tous défendables…
          Cela dit, pour te répondre rapidement, je dirai que la remise en cause de l’Homme est indispensable…
          Que ce soit dans son approche avec le vie et la surconsommation dont il fait preuve, notamment en traitant les animaux comme biens de consommation a outrance, ou comme machine a produire…et finalement savoir prendre dans la nature seulement ce qu’il lui faut ou ce qu’il est respectueux de prendre…
          D’autre part, essayer de dominer la nature en y apportant des espèces, en favorisant des surpopulations, ou en essayant de tous contrôler, n’est certainement pas une attitude favorable a l’avenir de la planete…

          Et une nouvelle année pleine d’harmonie.

          • Oui, nous sommes bien d’accord avec toi. Traiter la nature avec respect, prélever avec discernement, essayer d’influer le moins possible sur l’environnement… seraient effectivement les clés de plus d’harmonie pour la nature… et l’homme.

          • NikokoR

            Mais nimporte quoi, lé clé c’est déja la remise en question.

            Comment changeron les tueurs d’animaux si il ne se remette jamais en question ?

            Dur dur dit donc d’avoir fait des études sa n’arrange pas.

  • pacaloue

    Je trouve les propos de Flore très intéressants et j’aimerais bien que liligondawa nous donne son point de vue.

  • Je ne connaissais pas tout ça, moi qui adore le miel 🙁

    • Mais connais-tu les sirops de riz, de blé, de manioc, de maïs…? Cela fait beaucoup de saveurs, proches mais subtilement différentes, à découvrir.
      Quant au sirop d’agave, on l’appelle également “aguamiel” tant sa ressemblance avec le miel est grande. Seule différence, avec son pouvoir sucrant très élevé, l’aguamiel peut être utilisé en plus petite quantité pour un goût sucré identique, et reste donc le plus diététique des deux !

  • Wouah je ne savais pas tout ça… Je finis l’année 2012 un peu moins bête et je me tournerai vers le sirop d’érable dorénavant :-). Merci et joyeux réveillon 🙂

    • Joyeux réveillon et très bon 2013 à toi aussi ! J’ai toujours beaucoup aimé beaucoup le sirop d’érable sur les crêpes & gaufres, mais je l’ai découvert il y a peu dans les infusions, mmh.

  • plume

    bonjour,
    vous comparez le miel au sirop d’agave,sirop de riz, etc…. cela peut etre une alternative en effet, si on voit le mal à consommer du miel, mais ils n’ont pas toutes les vertus des produits de la ruche.
    on devrait peut etre se mettre à brouter de l’herbe, on serait sur de ne pas chambouler le cycle naturel…(quoique on arriverait à manger qq insectes microscopiques, et aussi à boulverser les autres qui sont en dessous!!!). je suis désolée de ne pas aller dans votre sens ni à celui de la plupart de vos lecteurs, je suppose, mais mon avis est celui ci: là, vous poussez le bouchon vraiment loin……

    • nicocas

      Quelles vertus le miel possède que ne possèdent pas d’autres végétaux?
      Si c’est antiseptique et cicatrisant, l’aloe vera, le sirop d’agave et ta salive le sont aussi. Si c’est pour sa haute teneur en fructose, pourquoi ne pas acheter tout simplement du fructose?? Ou du sirop d’agave qui en contient 80%, contre 40% pour le miel….
      Et si c’est pour son fort pouvoir sucrant comparé au sucre, le pouvoir sucrant du sirop d’agave est bien supérieur… (la preuve, 2 fois plus de fructose pour la même quantité de miel).

    • Brouter de l’herbe ? Tout de suite les extrêmes, je ne suis pas sûre que ce soient les bases d’un débat constructif… Sais-tu que comme l’herbe, l’agave est une plante ? Pour toucher un peu moins aux cycles naturels, mieux vaut consommer la sève de l’agave que de brouter de l’herbe !

      • colnat

        comme pour la viande bio et le lait bio chacun fefends ce qui domine sur lui (une adiction bien sur alors que ttes les alternatives existent !!)

  • plume

    je pense également à d’autres vertus, et oui justement je vous trouve extremes! mais à chacun sa façon de voir…. bon reveillon à vous tous

    • nicocas

      quelles vertus?

      • NikokoR

        encore un message pour noyer le poisson

  • vincent apiculteur

    bon sens qu’est ce qu’il ne faut pas lire?????? Arêter vos propos mensonger de propagande débile, toutes l’apiculture ne fonctionne pas comme des “prédateur” même si chez certain peuvent être le cas. Grace au gouvernement de Vichy (oui,oui pendant la seconde guerre mondial) la récolte du miel par étouffement “enfumage jusqu’a la mort des colonie” est interdit en France. Deplus sachez que pour la qualité gustative du miel l’enfumage trop important laisse un goût désagréable qui dénature le miel et aucun apiculteur favoriserais ce type de défaut dans son produit.

    En ce qui concerne vos opignion alimentaire ça ne regarde que vous mais arrêter de jeter l’opprobe sur un métier qui heureusement est encore bien au contact de la nature.

    Au fait avez vous déjà vue un arbre soffrir pendant une saigné de sève pour faire du sirop d’érable?????

    • nicocas

      Ce qui est sur ce que les abeilles font le miel pour LEUR réserve personnelle et qu’on leur prend, et que les abeilles à miel volent le pollen des abeilles solitaires… en quoi est-ce un mensonge mon cher Vincent?

      • NikokoR

        Comment on peux dire sa, t’es une abeilles ? Peux être une abeille le fait pour tout le vivant sans se soucier du reste. Je serais une abeilles c’est se que je ferais.
        Ya que l’être humain qui est PERSONNELLE et égoïste, la nature fait tout se qui faut pour tout le monde.

  • vincent apiculteur

    Ce que vous venez de dire n’est pas un mensonge car les abeilles ont cette spécificité d’amassage en surplus de leur besoin réelle et c’est bien ce surplus qui nous permet de récolté du miel, en ce qui concerne les besoin pollinique des autres insect pollinisateur l’abeille n’agit en rien de façon prédatrice elle ne vole pas le pollen aux autres, certaine plante ce sont adapté à d’autres insect ou la pollinisation n’est en rien faites par l’abeille. Le seul hic plossible peux être la “surpopulation” du à la présence d’abeilles mais le manque de fleur généralisé est bien plus en cause que l’abeille attaquez vous au vrai problème et pas à des épiphénomen.

    La ou il y a mensonge c’est de dire que les apiculteur remplace systématiquement le miel par du sirop, qu’il préfère détruire leur colonie pour l’hivers, qu’il récolte en tuant les abeilles même si parfois oui il y a une ou deux abeilles qui sont écrasé pendant les visite de ruche (une ruche=60 000 abeilles en ét et 15 000 en hivers)

    Je trouve franchement que votre façon de faire du marketing pour les sirop d’agave et d’érable.. (qui sont délicieux) est vraiment d’une bêtisse qui ne grandise pas l’image de ce type de produits. Un conseil communiqué sur la qualité de cel produit au lieux de dénigrer de façon idiote un produit qui à traversé les siècles et qui à toujours été un produits noble même s’il ce trouve sur le même marché.

    Peut on croire que le monde végétal que nous mangeons souffre lui aussi lorsque nous le récoltons sauvagement en coupant des partie de son organisme arrachant ses racines et autres fleurs?
    Si vous voulez restez logique poussez la donc a fond.

    • Mais qu’avez-vous à nous parler sans cesse d’une supposée souffrance des végétaux ? Vous nous croyez donc incapable de faire la différence entre les deux règnes du vivant ? Entre ce qui a un système nerveux et ce qui n’en a pas ?
      Plus important : mais qu’est-ce que tout cela à a voir avec le sujet qui nous occupe ?

      Si vous avez lu nos profils publics, vous savez que nous sommes respectivement professeure et étudiant : nous n’avons donc de près ou de loin aucun lien avec l’industrie des sirops, fussent-ils d’érable, d’agave ou autre !
      Les avis exprimés dans l’article, concernant le miel, ne reflètent donc que nos opinions et convictions personnels. De même pour ceux, très positifs en effet, sur les substituts végétaux.

      • Robin

        Il est clair que si vous ne vous tenez pas informée, vous ne comprendrez pas pourquoi nous parlons de la souffrance des végétaux. Y a pas que le système nerveux, dans la vie…

        • Dit Robin pour se rassurer, et surtout pour justifier l’exploitation et la mise à mort des animaux. Pratique comme pensée pour légitimer la mort d’animaux,et surtout que mange les animaux ? Au mieux des végétaux, donc cela implique la double peine : tuer un animal et tuer des végétaux qui selon toi “souffrent”. No comment.

          • Robin

            Navré, mais je me tiens au courant des recherches scientifiques. Ah, au fait, je n’ai jamais dit que j’étais pour la souffrance animale ni que je la légitimais…

          • Quentin

            J’aimerais connaître vos sources pour affirmer avec une telle prétention que les végétaux ressentent la douleur. La plupart des découvertes récentes sur une sensibilité et une supposée “intelligence végétale” vont faire dire aux gens tout et n’importe quoi, alors que ce qu’elles suggèrent ne permettent aucune extrapolation. Si je me réfère à un débat passé sur France Inter datant de 2013 et traitant de “l’intelligence des plantes”, Olivier Bodeau, doctorant en philosophie de la biologie à l’IHPST, avait clarifié : “Les auteurs qui parlent d’intelligence végétale ne parlent pas de conscience végétale au sens d’un vécu, d’une intériorité, d’une subjectivité, d’une capacité à souffrir, à désirer, à craindre, ce genre de choses. Ils parlent vraiment d’une intelligence opérationnelle […]”, ce que les savants présents semblaient communément admettre. Aussi, la notion d’ “intelligence végétale” n’est clairement pas établie et partagée au sein de la communauté scientifique, comme l’avait prouvé le débat. De même, Daniel Chamovitz, directeur du centre Manna des biosciences végétales de Tel-Aviv, pourtant auteur de “What a Plant Knows: A Field Guide to the Senses”, admet lorsqu’on lui pose la question de la subjectivité des plantes que les plantes ne peuvent ni penser ni souffrir (http://www.scientificamerican.com/article/do-plants-think-daniel-chamovitz/).
            Tenez moi à jour de vos informations.

          • robin

            J’ai parlé de souffrance, pas d’intelligence.

          • Gérard Suzuky

            Donc éclairez nous de votre lumière et citez donc vos études, j’adorerais les lire, même si rien qu’au site ou au journal qui en parle on peut déjà avoir beaucoup d’informations.

            pardon, “sitez”.

          • Robin

            Avez-vous déjà entendu parler de la technique des acacias africains pour lutter contre les girafes?

          • Gérard Suzuky

            Vous parlez au post JUSTE AVANT d’études scientifiques, c’est donc qu’elles doivent exister et là vous venez la jouer comme ça, deux mois après, SERIEUSEMENT ?

      • NikokoR

        Mais biensur que SI vous avez un lien avec les tueurs d’animaux, vous reffusé la remise en question.

        Vous prenez des articles, des reportages et vous dite, voila mes sources, vous avez pu rien à dire tout est dit labas.

        Il fond la même choses et encore une fois de dire qui ya une “différence” entre deux règne c’est pareil pour ceux qui tue les animaux.

        Il dise : ” ya une différence entre un animal et un être humain ”
        donc même mentalité au final c’est juste que vous l’arranger à votre façon pour ne pas vous remettre en question.

        Voila ceux qui défendre les animaux son enfaite des gens qui on la même mentalité que ceux qui les tues. ON IRA LOINS DIT DONC

  • vincent apiculteur

    tout d’abbord bonjour et bonne et heureuse année 2013,
    Comme vous avez pue le constatez je ne remet pas en cause vos opignions et convictions personels, le sirop végétaux ont beaucoup de qualité (je ne les connais pas tous).

    Par contre que vos convictions personel soit que: nous autres apiculteur (exepté certain bio) sommes des destructeur de biodiversité…… c’est fondamentalement faux. D’ailleur sans l’action de pollinisation des abeilles domestique vous mangeriez beaucoup de céréale et peu de fruit légume….

    A travers votre article et la façon dont il est construit vous fait une sorte de lobying de bas étage en faveur des substitut végétaux. Si vous vous en êtes pas apperçu c’est triste. Ca ne dérangerais pas plus que ça si ce n’était pas au détriment (et avec des argument érroné) d’un autres produit: Le miel dont je suis producteur. la consomation moyenne de miel est entre 400-600g/habitant/an alors que celle sucre est bien plus grande attaquer vous donc à celui ci.

    J’ai réagie car j’ai vue un liens vers votre article sur Face…..k et donc grace à vous le flot d’inepestie en vers un produit noble par exellence et depuis des millénaires se répend sur le net, heureusement celui ci ai grand et j’espère que votre intervention sera noyer dans le flux de fausse information qui circule sur le net.

    Du coup suite à cela, j’ai bien vue le type de convictions alimentaire qui vous animme et dont j’ai toujours eu du mal a comprendre les réele motivation, je parle bien de végétalisme et non de végétarisme. Voici la raison des question ou questionnement que j’ai poser vis à vis de la souffrance végétal qui pour moi est bien réelle malgré l’abscence de sytème nerveux.

    Pour conclure, je dirais simplement que les 3 arguments que vous apporter vous, la proffessuer des écoles, sont faux. revoyez votre copie et surtout mettez y plus d’équilibre et de réalisme.

    • En tant que professeure des écoles, puisque vous m’attaquez sur ce point, je vous ferais remarquer que c’est VOTRE copie qui est à revoir… Autant de fautes d’orthographe et de syntaxe sont pénibles à lire, il est bien difficile de ce fait d’accéder à vos idées.

      D’autre part, vous me faites rire à parler de lobbying… Vous êtes apiculteur et défendez le miel ! Je ne travaille pas pour l’industrie des sirops végétaux, que je sache… Qui de nous deux a un conflit d’intérêt ?

      Concernant la souffrance des végétaux, je vous répète avec patience que :
      1) oui il faut un système nerveux pour souffrir (http://www.moinssouffrir.com/qu-est-ce-que-la-douleur-chronique/quels-sont-les-differents-types-de-douleur/quelles-sont-les-causes-de-la-douleur-chronique/index.htm)
      2) ceci n’a aucun rapport avec le débat qui nous occupe.

      Bonne année à vous.

      • NikokoR

        voila madame se vante d’être prof, elle demande à se qu’on écrit bien parce-que le monde d’aujourd’hui oblige que LA FORME passe avant LE FOND donc si t écrit un truc hyper vrai mais que tu l’écrit pas comme y faut, bah tempi on fait pas l’effort de comprendre.

        Donc moi je vous le dit, tant que l’on comprend l’autre malgré les fautes il faut avant tout voir le fond et de dire qu’on peux pas avoir accès à ces idées mais comment on fait avec les enfants alors ? Il écrive pas parfait du jour au lendemain.

        Toujours entrain de dire ” je fait pas partir du lobbying ” mais dans la façon de voir les choses vous êtes pareil, vous pensé que vous êtes au dessus de tout et que la remise en question c’est surtout pour nous que pour vous.

        Franchement c’est un coup bas d’attaqué quelqu’un sur des fautes, aujourd’hui les politiques des multinationale utilise les mêmes stratagème pour arrivé à leur fin et pour avoir la conscience tranquille que c’est eux qui en save le plus, qu’il son au dessus de nos idées, et que au final on vaut rien parce-que on est des inconnues.

        Vous votre commerce c’est tout simplement votre conception du monde et de se que vous êtes.

        Bonne continuation tout de même, je respect le fait que vous ne manger pas d’animaux.

        • Gérard Suzuky

          Ne pas savoir écrire s’accompagne visiblement de ne pas savoir lire, c’est l’autre qui l’a attaqué sur sa profession. Elle ne s’en est pas vantée…

          Je copie-colle :
          “Pour conclure, je dirais simplement que les 3 arguments que vous apporter vous, la proffessuer des écoles, sont faux. revoyez votre copie et surtout mettez y plus d’équilibre et de réalisme.”

          A partir du moment où c’est l’autre qui essaie de jouer là-dessus, surtout en écrivant comme le dernier des illettrés, elle n’a pas forcément à se montrer plus vertueuse. On a les réponses qu’on mérite des fois.

          • NikokoR

            Si jésus aurai répondu à la hauteur de ces adversaire je pense pas qu’il aurais été considérer autant comme un homme juste.

            Dire que pas savoir écrire veux dire qu’on sais pas lire c’est trop facile, à se moment la, ya que ceux qui on fait de grande étude et qui on fait de grande école qui serais capable de lire et de comprendre les choses ? Sa n’a aucun sens à mes yeux, un enfant comprend ENORMENT de choses peux être d’avantage qu’un adulte vue que son esprit ne passe pas encore par la réflexion.

            C’est pas possible de juger une personne sur ces fautes d’orthographe et de pointé uniquement sur sa, sa veux dire qu’on veux pas voir les arguments de l’autre et qu’on cherche la bêbête.

            Toujours à chercher le mal et dans des choses vraiment petite, en gros mon argument compte pas parce que je sais pas écrire correctement ? Vous me parlez plus de sa que de se que j’ai dit réellement… Sa m’attriste que des qu’on est différent et qu’on correspond pas à certaine norme on va tout de suite être minimisé sa n’a pas de sens.

            Tout être humain est égaux, ni mieux, ni pire que l’autre, pourquoi parceque vous savez écrire vous pensez mieux comprendre la

          • Gérard Suzuky

            Nous vous n’avez pas été fichu de la lire comme il faut, vraiment.

            Elle confirme ce que dit quelqu’un d’autre a dit, à savoir “le pâti apiculteur gentil et respectueux” n’est PAS un argument face à ces pratiques.

  • vincent apiculteur

    Vous avez raison sur le point orthographe, syntaxe ou… j’avoue j’ai une faiblesse. Par contre question argumentaire vous avez encore beaucoup à faire. Il est triste de voir que vous avez l’esprit fermé car souligner votre proffession n’était en rien une attaque; à moins que vous ne vous reprochiez une erreur.

    Je ne cache pas un conflit d’intérêt. Je suis fier d’être apiculteur et ne laisserais pas une sombre idiote casser une image à travers le colportage de fausses informations de la manière que vous l’avez faites.

    Avouer être allez trop vite dans une exlpication douteuse comme “3 raisons de ne pas manger de miel” aurait été une preuve d’un véritable oeil critique qu’il semble que vous n’avez pas ? Domage celà aurai été une preuve de bonne foi.
    Au revoir madame j’ai du travail même en ce jours de congé.

    P.S quand on voit la syntaxe et l’orthographe des nouvelles générations on peut largement voir pire ailleur, mais que font nos prof??? là c’est une forme d’attaque.

    • Pour information, j’ai moi aussi du travail en ce jour de congé. Mon travail ne s’arrête hélas pas aux portes de ma classe.

      Ce que j’ai écrit dans l’article est documenté, l’article lui-même m’a été inspiré par un reportage vu sur arte et qui détaillait précisément tout ce que j’ai repris au point 3.

      Merci d’éviter désormais des insultes qui ne vous honorent pas.

      • NikokoR

        Sa nous honore peux être d’avoir une personne qui fait le même jeux que les tueur d’animaux et qui se dit les défendres ?

        Comme eux, aucune remise en question, seul vos petite source et vos lien vers des reportages compte.

        Il fond pareil eux aussi.

        BRAVO LA MENTALITER ON IRA LOINS

  • vincent apiculteur

    Bonsoir, je ne doute pas que le travail d’enseignant s’arrête pas aux porte de vos salle de classe (j’en ai plusieurs dans ma famille).

    Pour ce qui est du point 3 dont vous parler il est malheureux que des chaines et des journalistes ne fasse pas leur travail correctement.

    Comme je l’ai déjà énoncer les abeilles domestiques peuvent entrer en concurence uniquement en cas de surpopulation et le problème majeur est plus le manque de fleur que le trop d’abeilles, ce manque de fleur fait partie d’ailleur des combat que nous menons pour améliorerle bol alimentaire des abeilles avec une diversité pollinique plus importante qui ne peuvent être que bénéfique à l’ensemble de la biosphère.

    Ensuite il faut remettre les chose dans leur contexte: la nature depuis des millénaires laisse une sélection se faire, les faibles et inadaptés disparraisse et les adaptés colonise l’espace disponible. L’abeille est un insect extrêment adaptable qui lui confère une forme de suprémacie naturel envers d’autres insectes pollinisateur, mais elle ne limite la biodiversité en rien car elle contribue à une large pollinisation des espèces polliniser qui grace à elles peuvent se reproduire, d’ailleur un grand nombre de fleur ne sont pas visité par l’abeilles mais par d’autres insecte qui ont eu un développement spécifique pour c’est fleurs (faites disparaitre ces fleurs vous faites disparaitre cette insecte).

    L’histoire de l’apiculteur qui maintien le température de la ruche pour qu’elle butine plus tôt est tellement drôle de bêtise que oui le journaliste qui a écrit celà et celui ou celle qui le reprend son de sombre idiot à mes yeux. La température naturel de la colonie d’abeille varie de 35°C pour le dévelloppement du couvainen saison à 18°C lors des période hivernal en prenant une forme de grappe afin de limité les déperdition de chaleur.
    Voyez comme l’apiculteur intervient dans ce type maîtrise de chaleur, tout au plus nous améliorons l’isolation des ruche pour permettre aux abeilles de limité les perte de chaleur qui les forcerais à consommer plus de miel pour maintenir celle ci et prendre le risque de les voir mourrir prématurement et inutilement.

    Voyez comme aucun point de votre argumentaire ne tiens la route.
    Je ne dis pas que certaine pratique d’apiculture sont contestable car il y en as mais mettre ainsi tous les producteur dans le même sac faut vraiment être étroit d’esprit pour ça.

    J’ai vue quelque autres article que vous avez écrit celui sur les différent intérêt de plante est bien mieux construit il mets en avant l’intérêt de ces plantes sans discriminé bêtement un produit qui aurait des avantages proche comme vous l’avez fait ici.

    • Bonjour,
      Je te cite “les abeilles domestiques peuvent entrer en concurrence uniquement en cas de surpopulation”. C’est le cas : il y a surpopulation d’abeilles domestiques par rapport aux espèces pollinisatrices sauvages, au moins dans les zones d’apiculture. Tu sembles alors être d’accord avec nous.

      Je te cite encore : “nous améliorons l’isolation des ruche”, c’est encore ce que nous disons dans l’article. Les espèces sauvages doivent attendre d’être suffisamment réchauffées pour partir butiner, elles partent donc avec un handicap.

      Ces deux aspects confèrent un désavantage aux espèces sauvages. Comme disait Yama Tengu dans ces mêmes commentaires, “essayer de dominer la nature en y apportant des espèces, en favorisant des surpopulations, ou en essayant de tous contrôler” n’est pas une bonne idée.
      En tant que végans, nous pensons que l’homme doit influer le moins possible sur le milieu naturel.

      • NikokoR

        En tant que ceci, en tant que cela, vous jouez le même jeux que ceux qui tue les animaux.

        Pourquoi ? Car vous vous considérez ” en tant que ” exactement comme le mec qui dit ” en tant que patron de multinational “….

        Enfaite vous ête même pu capable de parler simplement en tant qu’Être humain.

        Vous vous ête coller l’étiquette de “végans” et maintenant faut que les autres aussi corresponde à cette étiquette.
        Le degrés de folie est vraiment impressionnant, sa se crois mieux car sa à ceci ou cela, enfaite ya pu de respect en tant qu’être humain , ya le respect en tant que ” SE QUE TU PENSE “.

        Si tu pense comme moi, cool jte respect.
        Si tu pense pas comme moi jte rejettes.

        C’est stupéfiant de voir comment le monde est complètement retourner, ceux qui croie faire le bien je pense que c’est les pires car ya jamais de remis en question chez eux.

        Faut pas oublié que ceux qui tue mass animaux, sont des gens qui dise “on fait le bien, on nourrie plein de gens ”

        Bravo, belle mentalité, on ira loins avec des vegans qui vois le mal partout, sa va rendre les enfants parano tout sa.

  • Anna

    Merci pour votre article somme toute succinct. Auriez-vous des références bibliographiques plus poussées sur le sujet?
    Je consomme avec beaucoup de parcimonie du miel et bien évidemment BIO, enfin estampillé en tant que tel car je pense qu ‘il est difficile de savoir si chaque abeille n’ a butiné que des fleurs non traitées (sauf à la montagne?).
    Je reprocherai juste deux aspects à cet article:
    – il n’ est fait aucunement mention de l’ impact écologique de l’ import du sirop d’ érable et d’ agave, voire de riz alors que c’est la raison principale de mon végétarisme.
    – je déplore souvent l’ amalgame entre l’ apiculture traditionnelle et celle plus alternative comme le commente si bien la première personne qui a réagi à cet article. Cela discrédite toujours un peu l’ argumentation de personnes engagées comme vous mais qui noircissent le tableau. Mais chacun a un cerveau et sait faire le tri des informations qu’ il reçoit.
    Auriez-vous la possibilité d’ approfondir cet article?
    Merci pour votre site.

    • nicocas

      Cet article ne traite pas des sirops végétaux, mais uniquement du miel. Il existe d’autre part une telle gamme de sirops végétaux, que chacun est libre de chercher parmi eux lequel est le plus écologiquement correct.
      Pour les sources :
      http://www.afie.net/spip.php?action=acceder_document&arg=344&cle=47389dd9a955c3a66ef57b5d28999eba&file=pdf%2FLEMOINE-2012-Abeilles.pdf
      http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i137villemant.pdf
      – Le documentaire Arte X:enius consacré aux abeilles solitaires

    • Bonjour,
      Nous n’avons pas explicitement fait la distinction entre miel bio et non-bio dans cet article, mais nous avons employé les mots “CERTAINS apiculteurs” à plusieurs reprises, nuançant ainsi le propos et évitant de mettre tout le monde dans le même panier car, bien sûr, les pratiques diffèrent selon les apiculteurs.
      Cependant, nous avons à plusieurs reprise dans les commentaires insisté sur le fait que le miel bio était, de fait, une production plus éthique.

      Le miel bio constitue une très faible proportion du miel total produit. Comme tu peux le voir ici : http://apiculteurs.info/caracteristique/bio/, il y a très peu d’apiculteurs bio.
      (D’autre part, pour avoir l’appellation bio, la ruche doit se trouver dans un cercle de 3 km de rayon où l’essentiel des cultures sont bio, or une abeille peut aisément parcourir 10 km. Le label lui-même est donc sujet à débat, mais c’est un autre sujet).

      Terminons sur le plus important à tes yeux : l’impact écologique.
      En effet, reste le problème écologique que pose l’introduction et le maintien de populations d’abeilles allochtones au sein d’écosystèmes déjà en place, abritant des abeilles autochtones et autres pollinisateurs. Ce problème concerne toutes les productions de miel, bio ou non.

  • Fae

    Eh bien eh bien, que de discussions. Je suis contente, il y a quelques jours je me demandais justement quels arguments il y avait contre le miel, me voilà informée. J’avoue que je n’aurais jamais pu les trouver moi-même, je me disais “mais on ne peut pas les forcer à rester”.
    Pour les vertus du miel, je pense à un exemple précis: j’ai des rats et lorsqu’ils éternuent (ce qui peut dégénérer rapidement et les tuer), il est conseillé de donné infusion de thym + miel, voire miel de thym, ainsi que de la gelée royale. Je me vois mal leur donner de l’aloe vera! Cela évite la consommation d’antibiotiques. Personnellement, je n’ai pas pris de gelée royale, et le miel provient d’apiculteurs amateurs qui, sur toutes les ruches, ne prend meme pas 1/4 du miel produit. Je ne sais pas si c’est réellement correct, mais j’en avais l’impression en tout cas. Ce qui est sûr, c’est qu’il perd effectivement plus d’argent qu’il n’en gagne, c’est son hobby donc ca ne le dérange pas, mais je ne me suis pas penchée plus sur ses comptes que ca 😉 Sinon, j’approuve vos altenratives, je ne consomme pas de miel à part dans les produits finits sûrement (je viens de me rendre compte que je n’y faisais pas attention tiens, une autre chose à changer!), j’aime beaucoup ca mais enlever de la nourriture à un animal m’a toujours semblé un peu bizarre.
    Merci pour cet article, qui certes au premier abord semble “extremiste”, est quand même bien expliqué et très informatif 🙂

    • Merci à toi de nous lire.
      Pour tes rats, peut-être peux-tu essayer de leur donner du sirop d’agave, personnellement je vois à peine la différence avec du miel d’acacia, ça devrait passer auprès de tes rats, et je pense que les vertus anti-irritantes et adoucissantes doivent être les mêmes… Si tu essaies, n’hésite pas à nous en parler ici !

    • nicocas

      Pour les sources :
      http://www.afie.net/spip.php?action=acceder_document&arg=344&cle=47389dd9a955c3a66ef57b5d28999eba&file=pdf%2FLEMOINE-2012-Abeilles.pdf
      – Le dossier d’un écologue spécialiste des milieux naturels sensibles : http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i137villemant.pdf
      – Le documentaire Arte X:enius consacré aux abeilles solitaires

      Si c’est pour le fait qu’on coupe les ailes des reines, une recherche google vous fera apparaître bon nombre de résultats d’apiculteurs qui pratique cette méthode!
      Sinon un arbre ne souffre pas (aucune douleur) car il n’a pas de système nerveux contrairement aux animaux…

  • Bruine

    Je trouve déplorable de lire un apiculteur sombrer dans une telle déchéance écrite. Ce monsieur prêche pour sa paroisse et cela n’honore aucun d’eux (ni le monsieur, ni la ”paroisse”) !
    Cela dit, je n’avais pas besoin d’arguments pour ne pas consommer de miel; je n’aime pas ça. Je préfère de loin le sirop d’érable ou le sucre de betteraves. Mais si j’avais aimé le miel, mon esprit farouchement éthique m’en aurait interdit la consommation de toute façon. J’ai trop de respect pour la gente animale pour contribuer d’une quelque façon à son asservissement.
    Merci pour vos suggestions de miel végétal, que je m’empresserai d’essayer.

    • Avec plaisir ! N’hésite pas à nous commenter ici tes découvertes !

    • torcat

      c est une tres bonne idée de faire venir du sirop d érable ou du sucre de betteraves: c est tres bon pour la couche d ozone et le dégagement de CO 2…..
      super continuez a réfléchir comme ca : la planete ira de mieux en mieux….

      • Pour info, et comme à priori tu ne manges jamais de sucre vu comme tu le critiques (on y croit), la betterave à sucre (qui donne la quasi totalité du sucre blanc qu’on trouve en France) pousse en France… c’est con hein ?

        • torcat

          c est super le sucre blanc (il faudrait le comparer aux mille vertus du miel)
          de plus les champs de betterave a sucre ca donne un désert pour les abeilles rien a butiner
          continuer a manger du sucre blanc achetez a auchan et prenez de la confiture ( avec des conservateurs et des colorants)
          la totale quoi….
          bon appétit

          • J’ai jamais vanté le sucre blanc, je répondais à ta réflexion sur le sucre de betterave est son lien avec la couche d’ozone et le co² hein…

  • Misha

    A propos du 2eme point, le sirop d’érable ou d’agave n’est pas vraiment comparable à du miel, en fait… le goût, la consistance, les vertus sont différentes. Ce serait comme dire que manger du poulet c’est comme du boeuf, après tout ce sont des protéines… La production de sirop d’érable est également une menace pour la sauvegarde des arbres qui se voient vidés de leur sève jusqu’à la dernière goutte (défendre les animaux c’est bien, mais le monde végétal mérite aussi de garder son équilibre)
    Pour le 3eme point, l’apiculture permet la sauvegarde des abeilles domestiques car, elles comme les sauvages, sont en voie de disparition notamment à cause des pesticides, mutation de parasites, mais aussi l’intrusion (volontaire OU non) de nouvelles espèces venant des pays d’Asie ou d’Afrique (tout comme le moustique Tigre issu de la Réunion qui fait un carnage dans le Sud de la France) – il me paraît alors improbable qu’un apiculteur détruise réuglièrement ses colonies, sachant leur niveau de rareté progressif…
    Sans ces abeilles domestiques, la biodiversité serait VRAIMENT bouleversée car même la population sauvage ne tiendrait pas le coup elle aussi.
    L’abeille domestique participe à la pollennisation naturelle, et coexiste parfaitement avec la flore et les autres insectes sans mettre leur survie en danger, et ce depuis toujours…

    Pourriez-vous indiquer vos sources quant aux divers points de votre article s’il vous plaît?

    • “Sans ces abeilles domestiques, la biodiversité serait VRAIMENT bouleversée car même la population sauvage ne tiendrait pas le coup elle aussi.”
      Pourquoi donc ?

      • Lirienne Calarenne

        Ben, oui. Avant que les abeilles ne soient exploitées par les hommes rien n’existaient, c’était le CHAOS

      • torcat

        car les abeilles domestiques sont responsables de la pollinisation d un tiers des fruits et des legumes: c est pour cela que les apis mellifera sont si importantes.
        ce n est quelques insectes sauvages qui peuvent tout polliniser

  • Bravo pour cet article qui met un peu de lumière sur les insectes dont les mœurs sont bien mal connues et ne sont, la plupart du temps, jamais observés et considérés individuellement.
    Les abeilles ont besoin de tout le miel qu’elles produisent pour passer la période froide; leur en voler va tout simplement condamner un grand nombre d’individus à mourir de faim.

    • Merci Ludo 🙂
      Sans parler de la gelée royale… Là j’ai un magazine sous les yeux avec une grande pub en quatrième de couverture : toute une gamme de cosmétiques à la gelée royale…
      Lorsqu’on cherche sur internet l’intérêt d’en prendre, il n’est questions que des supposées vertus de la gelée, jamais elles ne sont précisées ! Ou alors on lit que “ça donne de l’énergie”… Super, le kiwi et l’orange aussi, pas besoin de voler la nourriture des larves.

      • NikokoR

        Mais comment on peux parler de vole sérieux tu vole bien des fruits et des légumes à la terre, qui on été arracher de leur racine, et oui car sa aussi c’est vivant même si sa n’est pas un insecte.

        Trop facile se genre de discourt et de toute façon aucune réponse car trop peur de se remettre en question.

        Bravo la mentalité vegans qui est la même que les tueurs d’animaux.

        toujours AUCUNE REMISE EN QUESTION seul se que vous pensé est juste.

        ENCORE UNE FOIS BRAVO

    • Flexogreen Ecoenergie

      pas du tout les abeilles produisent bien plus que ce quelles consomment….le miel non consommé occupe de plus en plus de place et selon la cavité ou elles sont ; les pousse a essaimer après quelques saisons..( système de reproduction des abeilles appel lé essaimage).
      Vous êtes des communistes stakhanovistes ; mrs les vegans, qui veulent , sur bases de théories fumeuses convertir les autres à vos sophismes. Vous êtes des gens dangereux, de ceux qui poussés par leurs dogmes ont déporté en Sibérie des millions de personnes s’opposant à eux, ont tué la mer d’Aral; ou implante de crabe royal qui est devenu aujourd’hui une calamité destructrice?

      Heureusement que les gens qui lisent cet article ont un peu de jugeote, que google leur permet de trouver ce qui se pratique réellement en apiculture et qui montre assez vite à quel point votre article est un tissus de mensonge.

      On parle d ‘abeille domestique mais il faut savoir une chose essentielle. L ‘abeille si elle ne se plait pas dans sa ruche, elle se barre…
      L’apiculteur doit la soigner; l’entourer, l’aider oui hélas, on en est rendu là ; car l ‘environnement, les pesticides, les différents prédateurs parasites attaques sans relâche nos ruches.

      Oui les apiculteurs enfument..mais vous confondez destruction par étouffement à la fumée et l’enfumage qui n’est là que pour calmer les abeilles le temps de l ouverture pour éviter de les gêner justement; pendant les soins que nous leur apportons.

      les arbres sont malades, la biodiversité s’effondre,les abeilles dispraissent; les humains vont être de plus en plus malades…et ce ne sont pas les apiculteurs qui sont en cause, ils sont avec les abeilles victimes, et dans votre article bouc émissaire; mais notre mode de consommation, le toujours plus, le petit confort perso; l ‘impression d exister parce que l’on consomme..voilà qui devrait être visé , le sucre de blé plein d imidachlopride, le sirop d’agave , de manioc produit industriellement a partir d amidon de manioc; manio c cultive avec des engrais, industriels, des pesticides, vous vous croyez proposer des solutions meilleures? le vrai coût écologique de vos propositions même hors transport, sont tout simplement stupides, l’apiculteur du coin travaille local.

      Vous êtes tout simplement des extrémistes, se refugiant derreire des fondements non scientifiques, comme ceux qui coupent des têtes et égorgent en ce moment en se référant a des textes débiles sortis de leurs cerveaux d’hommes d’hommes troglodytes.
      ….

  • MangoPassion

    Chouette article, un peu court je trouve par contre. J’ai cherché des sources dans les commentaires, mais je n’en ai pas vu. Vous pouvez m’indiquer les votres? ça m’intéresse je voudrais en savoir plus sur ce sujet! Merci d’avance 😀

    • nicocas

      Si tu le trouves trop court, on a publié un second article dédié à l’argument écologique 😉 et j’ai ajouté les sources à la fin de cet article.

      • Bonjour,

        Il y a tellement de commentaires que je ne sais pas où répondre. J’ai beaucoup aimé les interventions de Cabane De Tellu. Cette personne, par ses connaissances, est utile pour nous comme pour tout le monde.

        Son article, ici, http://cabanedetellus.free.fr/Pdf/Trois_fausses_raisons_de_ne_pas_manger_de_miel.pdf

        est très intéressant. Il me laisse encore quelques questions et je ne suis pas sûr de pouvoir contacter l’auteur à nouveau ( ? ). Quoi qu’il en soit, l’article aurait pu être réédité à la lumière de ce qu’il a pu nous apprendre, notamment en faisant quelques distinctions entre certaines pratiques que certains apiculteurs ne pratiqueraient pas ( ou plus ).

  • aurélie

    y’as t-il des chiffres sur le nombres d’apiculteurs qui ne respectent pas l’espèce des abeilles?

    • Impossible d’avoir des chiffres… Mais si tu tapes sur google “clippage” tu verras que c’est extrêmement pratiqué.

      • Robin

        La pratique du clippage est interdite par la plupart des cahiers
        des charges bio. Et pour info, 90% des apiculteurs ne sont aucunément en méthodes “industrielles”. Vous avez donc tout faux…

  • Cabane de Tellus

    Désolé mais cet article contient pratiquement que des idées reçues fausses!!!

    Évitez de parler de ce que vous ne connaissez visiblement pas. Comment voulez vous persuader qui que ce soi en étant aussi ignorante et insultante en vers les apiculteurs??

    – La photo de l’abeille solitaire n’en est pas une, c’est encore une abeille mellifère ou “domestique”

    – C’est tout l’inverse, c’est l’abeille mellifère qui a besoin de températures clémentes pour voler (12 à 14 °C) à l’inverse des Osmies, mégachiles, Colettes… des abeilles solitaires qui peuvent sortir par des températures de 8°C.

    – Plus personne en Europe n’utilise l’enfumage ou la destruction des colonies pour la récolte de miel, c’est tout simplement interdit par la loi depuis longtemps.

    – Je vous met au défi de trouver un apiculteur qui n’aime pas ses abeilles et qui ne les respectent pas. La récolte de miel peut être considérée comme une symbiose : l’apiculteur prélève une partie (et jamais la totalité!!) du miel dans la hausse, en échange il entretient les conditions favorables aux abeilles, les protège, les aident parfois en cas de conditions climatiques rudes ou de parasites. C’est une relation donnant-donnant !

    – La biodiversité est menacée par la simplification du paysage pas par l’abeille mellifère qui peut vivre de façon complémentaire avec les autres apidés. Seule la surpopulation locale donne l’impression d’une perte de biodiversité.

    Bref, vous maitrisez bien mal votre sujet, alors avant de publier n’importe quoi renseignez vous un minimum. Écrivez-moi si vous le souhaitez j’accepterais volontiers de combler vos lacunes.

    • liligondawa

      Cf nos sources, citées dans l’article.
      Bonne soirée.

      • Cabane de Tellus

        Je suis certain que si je contacte l’OPIE il ne vont pas du tout être d’accord avec votre article ! Me laisserez-vous un droit de réponse ? Je peux vous envoyer un mail que vous publierez à votre guise et qui modérerait votre article.

        • On n’attaque pas l’OPIE pourquoi aurait-elle un droit de réponse? De toute façon elle a son site pour répondre. Si je contacte les apiculteurs, ils seront en désaccord aussi forcément, et les producteurs laitiers seront en désaccord sur nos articles contre le lait etc… Et le droit de réponses, tu l’as librement dans les commentaires, on ne censure rien contrairement à pleins de sites. Sur internet le droit de réponse est total, et il est facile de répondre avec la même ampleur sur son propre site.

          • Cabane de Tellus

            Vous n’avez donc pas contacté d’apiculteur ou visité un rucher avant d’écrire votre article ? Voilà qui explique bien des idées reçues. (surtout si vous comparez l’apiculture aux filières agricoles industrialisées).

            Soit, je vais écrire un article qui sera mon droit de réponse, et vous donner la seule bonne raison de ne pas manger de miel lorsque l’on est végétalien.

            (Au passage, voici une photo d’une véritable abeilles “sauvages”)

          • “Une idée reçue est une opinion, située entre le stéréotype, le cliché et le lieu commun. Elle a la particularité de s’admettre aisément” définition de wikipedia.

            Alors si pour toi ce qu’on écrit ce sont des idées reçues, y’a comme un gros problème de vocabulaire.
            Merci pour la photo de l’abeille, on s’est trompé on va changer ça, d’ailleurs si tu passes la souris dessus y’a écrit abeille domestique.

          • Cabane de Tellus

            C’est bien ce que je lis : des idées que l’on colporte sans en avoir vérifié la fiabilité :
            – Par exemple que l’abeille mellifère à un rayon d’activité de 10 km (alors qu’il tourne plutôt de 3 à 5 en cas de disette)
            – que les abeilles solitaire sont désavantagées parce qu’elles n’ont pas de chaleur interne au nid, alors qu’elle sont naturellement adaptées au froid et capables de dormir hors de leur nid (contrairement aux abeilles mellifères).

            D’ailleurs, en tant que végans vous ne voulez pas faire souffrir les animaux? Et les humains? En tant que passionné de plante et d’abeilles (solitaires et sociales) je peux vous dire que je souffre beaucoup de lire de telles injustices sur le web !!

            Voilà une autre photo montrant une Eriade (une abeilles solitaire) nichant à même le bois d’une ruche. Preuve que la cohabitation est harmonieuse si le paysage le permet.

          • Bon c’est ma dernière réponse, j’ai pas envie de passer ma vie sur ce sujet. Des études ont montré que les abeilles mellifères peuvent avoir un rayon d’action de +10km (regarde les études que tu trouveras sur Google)
            Les abeilles solitaires doivent attendre que la chaleur se lève, ce qui n’est pas le cas des abeilles mellifère. Alors certes elles supportent le froid, mais partent plus tard dans la journée.

            Désolé de te faire souffrir, mais tu ne passes ni à l’abattoir et je ne te prive pas de liberté. la preuve, tu t’exprimes librement.

          • Cabane de Tellus

            C’est dommage qu’il s’agisse de ta dernière réponse, une discussion est toujours profitable.

            Du coup je te conseille d’installer un nichoir à abeilles solitaires dans ton jardin. Tu verra que les abeilles solitaires sont plus précoces (dans la saison) et plus matinales également que l’abeille mellifère. Elles ne sont pas toujours attirées par les même végétaux, et n’ont pas forcément les même prédateurs, voilà pourquoi elles peuvent cohabiter dans un milieu équilibré.

          • Micha

            QUELLES études?

          • TZ

            @nicocas:disqus : mis à part le ton parfois énervé de Cabane de Tellus, je trouve ses réponses pertinente et documentées, ce qui n’est que rarement le cas sur Internet. Un dialogue constructif entre vous 2 serait donc un grand plus.

          • Lude

            C’est dommage de ne pas passer sa vie sur un sujet aussi beau que les abeilles, elles sont très instructives

          • pas_vegan_mais_bon_chasseur

            encore un qui pense… parceque quelqu’un écrit…. !!! les abeilles solitaires sont par définition …solitaires ou seulement en nombre tres restreint de moins de 10 par nid (la plupart du temps 2 ou 3) !!! .. en simple comparaison aux abeilles melliferes qui doivent etre en grand nombre pour pouvoir vivre, car c’est leur style de vie, leur strategie de vie, c’est la nature, et leur genes s’y sont adaptés… (tu connais le Darwinisme ??? ou en plus de ca t’es un crétin qui va a la messe le dimanche ??? quel rapport ? reflechis bien … si tu le trouves pas va, lis des bouquins de biologie made in USA !!)
            Eh oui il faut chauffer la ruche qui est grande pour acceuillir tout le monde, et si tu ne sais pas au cours d’une saison la population diminue…c’est comme les humains… tu sais un couple achete une maison a la mesure de leur envie future, peut etre avoir des gosses, et quand les gosses prennent leur envol…les parents vendent t’ils la maison tout de suite pour utiliser moins de chauffage ??? bref t’es juste un abruti mon gars… regarde autour de toi !!
            bref j’espere que la tienne de population….n’a qu’un cycle baissier…car y’a vraiment trop de cons actuellement sur Terre, et j’aimerai pas que tu te trouves dans l’environnement de mes futurs gamins !!!
            Donc l’essaim … c’est une organisation … c’est une société complexe qui reagit face a un ecosysteme local complexe de plus en plus contraignants pour des animaux sauvages bref… j’espere que tu connais ton environnement mon gars parceque vu ton article, j’aimerai pas etre un de tes potes… car tu ne me connaitrais pas meme apres 20 ans de vie commune !!! désolé je vais un peu loin, mais bon toi tu n’abuses pas a y aller dans le domaine de la connerie donc, j’y vais aussi …

            Au fait…je ne sais pas ce qu’en dit le vegan… mais sous la couverture quand on est deux sa chauffe plus vite que quand on est tout seul, alors imagine quand des abeilles sont 50 000 dans une boite en bois ou en plastique !!! … mais j’espere que tu aimes le froid et que sous la couverture, t’es tout seul… car j’aimerai pas que tu puisse te multiplier !

          • jl

            oui bien sur 10 km…pourquoi pas un marathon aussi…..putain mais quelle inculture…c’est affligeant.

          • boblechat

            j’aime votre sophisme. Pour quelques erreurs, l’entierté de l’article est fautif.. allez vous compter les fautes d’orthographes aussi s’il y en a? si vous voulez être rationnels et tout le bazar, soyez le complètement s’il-vous plait

            Je ne suis pas PARTICULIÈREMENT passionné par les abeilles. Je n’en connais pas énormément sur le sujet, mais je sais que l’abeille ne donne pas son consentement. Elle se fait donc voler, point final.

            Je peux comprendre que la surpopulation d’une certaine espèce n’a pas nécessairement d’impact sur l’écosystème. Mais c’est fautif de dire que ça en a aucun. Considérant l’interdépendance comme étant la base des systèmes écologiques, si on ajoute une espèce je crois que 1: nous courrons le risque de déranger l’écosystème considérant que nous ne connaissons et connaîtrons jamais l’écosystème en question dans son entièreté. 2: le paysage ne le permet pas toujours. Et de dire que les apiculteurs et que les ministres de l’environnement, de l’agriculture et de ma grand mère se préoccupent vraiment des enjeux écologiques est tellement naïf. Ce qu’ils veulent, coûte que coûte, est la productivité. Plus de miel, plus de profits!

            Et je ne cèsse de lire “oui mais ils aiment leur abeilles!” C’est pour ça qu’ils ne s’entretiennent avec eux que pour 1 an? Allons, moi j’ai lu sur un apiculteur qui transportait les ruches dans des climats et écosystèmes plus favorables lorsque le temps plus froid se montrait. Je ne pense pas que ce soit le cas pour la majorité des apiculteurs. (je ne dit pas que c’est une pratique nécessairement parfaite.. mais je me dit que cet homme est assez lié à ses abeilles pour pleurer lorsqu’une ruche a eu un problème, et de réconforter ses abeilles du mieux qu’il pouvait alors que les abeilles mouraient)

            Et cet argument tient difficilement la route. LES ESCLAVAGISTES SUD AMÉRICAINS AUSSI AIMAIENT LEURS ESCLAVES DANS BEAUCOUP DE CAS. Cela ne fais pas de leurs actions envers les noirs quelque chose de bien ou moral ou même respectueux.

          • Cabane de Tellus

            Mon pauvre Boblechat, je vous plains vraiment de voir autant de
            mal là où il n’y en à pas. Vous semblez à ce point aveuglé par
            votre votre philosophie, que cela ressemble à une doctrine des plus obtuses.

            Je constate que vous n’avez pas lut mon article, et je ne vous forcerais pas à le faire, mais je ne fais pas de sophisme : ce n’est pas “quelques petites erreurs” ce sont de grosses erreurs que nous avons ici.

            Je le maintient, la majorité des apiculteurs aime sincèrement leurs abeilles, et non pas comme des esclaves (en apiculture ce sont les abeilles qui donnent le tempo, pas l’homme, c’est la première chose que l’on nous apprend dans les ruchers écoles), mais comme ils aiment leurs animaux domestique, ou tout simplement parce que l’abeille est un insecte fascinant et attachant et qu’a leurs coté, même les apiculteurs les plus expérimentés apprennent chaque jours de nouvelles choses.

            Votre comparaison avec des esclavagistes et à ce point odieuse et
            déplacée que j’en ai de la peine. Mais elle me renseigne aussi sur
            votre important manque d’information concernant les abeilles et
            l’apiculture. Vous semblez ignorer par exemple qu’en France, détruire une colonie par enfumage est interdit par la loi, que plus de 80 % des apiculteurs sont de petits à très petits exploitants (de 1 à 30 ruches), que la plupart d’entre eux on une autre activité en
            parallèle et qu’ils font donc cela plus par passion que par appât
            du gain…

            Je vous cite :”si vous voulez être rationnels et tout le bazar, soyez le complètement s’il-vous plait “, alors je vous
            répond : “lisez mon article, ensuite nous auront une discution
            bien plus contructive que votre présent jugement sans appel.

          • liligondawa

            Détruire une colonie par enfumage est interdit par la loi. Mais enfumer une colonie est tout-à-fait permis. Y compris en utilisant des produits chimiques.
            La preuve ? La charte de l’apiculture biologique autorise l’enfumage, mais interdit l’utilisation de produits chimiques durant cette opération.

          • Cabane de Tellus

            L’enfumage à l’aide de l’enfumoir ne fait pas de mal au abeilles, il s’agit de fumée froide, et l’apiculteur en respire tout autant.C’est leur façon de communiquer avec elles puisqu’elles communiquent majoritairement avec des odeurs. Sachant qu’elle ont un système respiratoire fort différents du notre (elles n’ont pas de poumons), comment pouvez vous déclarer que c’est forcément nocifs pour elles ? Voilà ou la comparaisons avec l’humain trouve ses limites.

          • VGCédric

            Non l’enfumage, elles adorent ça, ça les chatouille.
            Et puis c’est le signal qu’elles doivent gentiment s’éclipser pour laisser le (très) gentil apiculteur se saisir de l’offrande qu’elles lui font… ça te va comme ça ?
            Tu es bouffie d’arrogance et de certitudes !
            Remets toi un peu en question ça te fera le plus grand bien !

          • jl

            baltringue…tu pipe que dalle et tu donne ton avis…va te noyer toi aussi !

          • francois

            pensez a tous ces spermatozoïdes que vous tuez en vous masturbant, cessez donc cet acte de barbarie que sont la masturbation et les rapports sexuels sans but de fécondation car ceci est un véritable génocide commis par les vegans et non vegans .

            Je précise que j ai moi même été végétalien durant dix ans et que j ai failli y laisser la sante .

            Dans ce monde il est nécessaire de prendre des vies pour survivre, c est au premier abord cruel, mais c est un principe de survie qui conduit a des choses plus spirituelles et aussi a se poser la question suivante

            pourquoi cela ?

            Je vous laisse trouver la réponse .
            La mort et le compost de la vie.
            Sans mort pas de Vie .

            ce monde est régi par deux principes qu un principe supérieur régit et ce n est pas dans le matériel que l on peut atteindre ce troisième principe .

            Si je vous parle de spermatozoïdes c est pour vous montrer la stupidité du raisonnement extrémiste végétalien poussé jusqu a son extrême .
            Soyez surs que j aime aussi peu tuer que vous.

          • “végétalien pendant 10 ans et j’ai failli y laisser la vie”,
            ca c’est parce que vous êtes un idiot.
            http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article405

            Un vrai gamin a qui il faut emballer ses nutriments dans le corps de quelqu’un d’autre sinon ca fait pas assez Nature et compost de la vie.

            Et un petit tour dans les lois européennes pour voir que c’est pas mieux en bio : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=uriserv:OJ.L_.2008.250.01.0001.01.FRA

            Annexe 6, additifs autorisés
            .vitamines synthétiques identiques aux vitamines naturelles pour les monogastriques
            .vitamines synthétiques A, D et E identiques aux vitamines naturelles pour les ruminants

            Alors, c’est assez “compost de la vie” de donner des compléments aux animaux d’élevage biologique ?

            Quant à mettre un spermatozoïde et une vache sur le même plan, il faut vraiment plus tenir de l’excrément ou du vomi que de l’espèce humaine pour oser, que vous soyez troll ou convaincu de vos âneries n’entre même pas en compte.

            C’est très sain de pas aimer tuer quand il s’agit d’acheter une barquette, hein.

          • Laura

            Au final, dans ces commentaires, ce sont bien souvent les vegan qui sont violents, vulgaires et qui semblent fermés d’esprit… N’y a-t-il pas une contradiction avec la philosophie?
            Je suis une mangeuse de viande, de poisson, de miel (parce qu’en plus d’être bon, d’avoir un goût tout à fait unique -oui parce que j’adore aussi le sirop d’érable mais c’est pas le même goût hein-, le miel a des actions médicinales bien pratiques : je ne sais pas ce que vous utilisez contre le mal de gorge, le vrai, celui qui prends la gorge et qui enlève toute envie de parler tellement ça fait mal, mais miel+citron pendant 1 semaine = plus bobo), de lait (bon j’aime pas trop boire du lait nature, mais c’est juste une question de goût, je me passe très bien de lait, mais j’adore et ne peux me passer de fromage, rpz la savoie sisi), de céréales, et de légumes. Je suis aussi de bord écologique. Et si je suis sur ce site, c’est par curiosité.

            Mais ma curiosité me pousse à penser que les vegan de ce site ne sont pas critiques vis-à-vis des infos diffusées.. Vos articles me semblent biaisés car ils ne montrent qu’un côté de la réalité.
            Je ne suis ni une experte en écosystème, ni une experte en apiculture, mais un passage au lycée et quelqu’autres infos m’ont permis de savoir que l’abeille est une espèce en voie de disparition, et que, clairement, si l’abeille venait à disparaître, l’espèce humaine n’y survivrai pas puisque, peu à peu, il n’y aurait plus assez de pollinisation, donc plus de légumes (donc plus de vegan ahah), donc plus de proies, donc plus de prédateurs, donc plus d’êtres humains..
            Au final donc, l’apiculture responsable est bien aujourd’hui nécessaire à l’écosystème.

          • Toujours la même et éternelle réponse : si tu aimes les abeilles, alors laisse-les tranquille et laisse-leur LEUR nourriture.
            Ce n’est pas en volant leur nourriture que ça va les aider à les sauver, ça tout le monde devrait le comprendre je pense.

          • François Laugero

            vous ne connaissez rien au monde des abeilles et de l’apiculture , sortez de votre bulle , sans les apiculteurs vous n’aurez plus rien à mangez, car il n’y aurait plus assez d’abeilles pour polliniser vos légumes,

          • François Laugero

            ce que vous ne comprenez pas c’est que les abeilles peuvent faire de très grandes réserves de miel qu’elles ne pourront jamais consommer.

          • Christopher Aune

            Je te propose de t’attaquer directement au 100 personnes les plus riches de la planète. Elles ont, elle aussi, un grand stock de liquide qu’elle n’auront jamais le temps de dépenser avant le jour fatidique de leurs morts. Bien à vous.

          • L’apiculture n’est pas plus nécessaire que des hôtels à insectes. C’est vous qui en faites une source de revenus, ca n’a pas forcément à se passer comme ca.

            Donc vous donner “un grand rôle nécessaire” parce que vous avez posé une case au bon endroit pour accueillir des abeilles, oui.

            Mais acheter des abeilles (pour certains) et leur voler leur miel, non.

            Parce que la pollinisation est faite en amont.

            Vous n’êtes pas non plus allé au bout de la lecture, des gens ont des ruches et ne font que les accueillir en leur laissant leur miel. Mais c’est tellement plus facile “d’aimer la nature” quand elle nous rapporte de l’argent, hein ? (c’est marrant comment l’argent n’étais abordé que par un seul cynique d’ailleurs).

            Mon commentaire a cette personne au dessus qui dit bêtises sur bêtises a attrait à autre chose que le miel, les espèces de naturalistes qui savent mieux que tout le monde car “c’est la foi qui compte et pas les preuves”, qui ne lisent aucunes recommandations basées sur un minimum de sérieux scientifique (boulot de la société végane) en n’ayant que le mot “lobby” à la bouche, et qui se vautrent et qui clament partout que le végétalisme non non c’est pas naturel “parce qu’il y a la Foi hein”,

            Oui j’en ai profondément marre de ces gens là qui croient mieux savoir que 72.000 nutritionnistes de l’A.D.A. malgré toutes les preuves de ces derniers. Notons aussi qu’a aucuns moment il ne décrit “pour quelle raison” il y aurait laissé la vie. Mais ca, les détails risqueraient de s’expliquer trop facilement :/.

            Soit dit en passant, mangez de la viande et du lait si vous voulez, je m’en cogne, mais se prétendre écologiste en sus n’est pas très vrai vu que ce sont les premières causes de pollution, lisez donc ceci si sea sheperd a un minimum de connaissances écologiques :
            http://www.seashepherd.fr/news-and-media/edito-20140510-fr-02.html

            et visionnez aussi cowspiracy si vous y tenez jusqu’au bout.
            Avec ces quelques petites références sur l’écologie :
            http://www.cowspiracy.com/facts

            et là, vous verrez bien pourquoi “certains végans” peuvent bien être vulgaires, fermés d’esprit, manquer d’humour et être trop trop trop méchant.

          • François Laugero

            Il y a aussi beaucoup de petits apiculteurs passionnés qui ne font pas d’argent et ne cherchent pas à en faire.

          • Christopher Aune

            En gros tu n’est informé sur rien, ta pas envie de changer t’es habitudes parceque t’aime le gout des choses et t’es toujours dans la matrice de l’information mainstream ce qui fait que tu doute du bienfondé de changer de mode de vie ?

            https://www.picbleu.fr/page/causes-et-consequences-de-la-disparition-des-abeilles

          • Yull

            “En gros tu n’est informé sur rien, ta pas envie de changer t’es
            habitudes parceque t’aime le gout des choses et t’es toujours dans la
            matrice de l’information mainstream ce qui fait que tu doute du
            bienfondé de changer de mode de vie ?”

            Même avec Google traduction ça ne donne rien.
            C’est du Belge? Du Suisse? Du Québecois?

            Un indice SVP qu’on puisse continuer le fil de la discussion.

          • Christopher Aune

            Indice : tu mime de n’être pas capable de décrypter mon message en utilisant une forme de dénigrement facile et pas chère sur le ton de l’humour alors que c’est aussi drôle que de ce coincer un testicule dans une porte d’ascenseur.

          • Yull

            Ah. On se tutoie donc…
            J’arrive à te comprendre en phonétique. Mais c’est tout juste.
            As tu des amis? Des gens avec qui tu arrives à communiquer?
            Fais un effort et tu ne seras plus seul derrière ton écran.
            Courage tu vas remonter la pente.

          • Christopher Aune

            C’est important pour toi visiblement de te soucier de mon bien être social.
            C’est très gentil . Vraiment. Tellement. Hum, désolé je m’étouffe.
            Bref, si tu souhaite poursuivre le fil de la conversation je voie pas l’intérêt de la dévier comme tu fait. Un peu de cohérence.

          • Taïra Ⓥ

            C’est bien ce que je disais: vive les êtres humains, vive nous!! ^^

          • Elo

            Se dire “végétalien durant dix ans” et ressortir la même fausse comparaison “spermatozoïde (ou bactérie, au choix)/ animaux exploités et sensibles” que me sortent les omnivores à chaque fois… Best mytho ever.

            + “C’est le végétalisme qui a failli me tuer, c’est dangereux comme régime bouuuuuh” > omnivore ignorant qui se fait passer pour un ex-végé pour crédibiliser ses propos.T’inquiètes t’es pas le premier à faire ça, j’suis une habituée des forums

            + Juste pour le fun, les spermatozoïdes meurent précocement dans tes balls si tu ne les utilisent pas hein, c’est pas le club med des spermato pendant 80ans dans tes coucougnettes de 1m de diamètre.

          • Svet

            Un ancien végé devenu omnivore et ben… vous étiez sur le bon chemin mais apparemment vous avez suivi le troupeau… XD
            C’est ce que j’appel une involution !
            Et oui, il y en a qui évoluent et d’autres qui involuent malheureusement.

          • François Laugero

            si ce n’est pas prétentieux ça je n’y connais plus rien. Il faut aussi tuer des animaux pour manger des légumes. j’ai l’impression que les végans vivent dans une bulle , ignorants de beaucoup de choses de la nature, de l’agriculture et du vivant . Je pense aussi qu’il faut vivre dans un milieu aisé pour être végan et qu’il faut s’habiller avec des produits venant du pétrole , j’espère également que vous n’imposez pas votre régime à vos enfants .

          • François Laugero

            Aîe aïe aïe

          • Christopher Aune

            Connait tu l’impact de l’alimentation animal sur l’écologie avant de dire des âneries pareil?

          • Svet

            Je ne suis pas végan mais végétarienne et avec peu de moyen, ensuite je connais très très bien les animaux et la nature puisque c’est toute ma vie .
            Donc me dire que je n’y connais rien, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. XD
            Sortez de votre bulle !!!

          • Christopher Aune

            Ta trouvé plus con à dire ? Non parceque au pire tu peut aussi attaquer les blagues à toto.
            Il n’est pas nécessaire de prendre une vie animal pour survivre actuellement. C’est tout. Le reste je met ça sur les champignons hallucinogène que ta du ingurgité.

          • lcgl

            Si on part la dessus je propose de ne plus tondre les moutons ne plus traire les vaches et de ne plus récolter fruits et légumes (ils sont là nourriture des oiseaux et des insectes )

          • Asheyrat

            Concernant l’argument moutons/vache… Il vous manque des connexions neuronales ou vous le faites exprès Pour rappel, vous êtes sur un site d’actualité vegan. Ouvrez google, tapez “Véganisme” et cliquez sur le premier lien, si si même wikipedia saura vous montrer ce pourquoi votre remarque est dénuée d’intérêt sur ce site.
            Et avant de dire “ne plus recolter de fruits et legumes pour sauver les oiseaux” ayez déjà un semblant d’humanité et apprenez à réfléchir un peu plus qu’à partir des campagnes publicitaires et des journaux télévisés. Quand vous aurez dépassé le stade de robot lobotomisé par les médias juste bon à consommer sans modération en veillant à “paraître” comme un individu intégré au système conssumériste, peut-être serez vous capable de nous proposer des arguments nouveaux, non déjà lus sur ce site ou déjà entendu. Mais il est vrai que changer ses habitudes doit être difficile pour vous au vu de vos propos ! Pourtant, comme on dit, “il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !”

          • Adishatz

            “peut-être serez vous capable de nous proposer des arguments nouveaux, non déjà lus sur ce site ou déjà entendu. ”

            Oui, mais que faites vous des nouveaux arguments que l’on vous propose? Rien.

            Chasser les insectes de leur ruche pour récolter la propolis par exemple. Quelle connerie!! entre autres…

          • François Laugero

            on ne chasse jamais les abeilles de leur ruche, que ce soit pour récolter le miel , la propolis , le pollen , la cire , …..arrêtez de dire n’importe quoi.

          • Raynald Bureau

            Une fois parti on pourrait créer une sorte de “Super Végan” qui répondrait avec les mêmes arguments aux “simples” VéEnsuite, il y aurait les “Extrèmes” Végan qui répondraient qu’on ne doit pas boire d’eau parce qu’elle nourrit les animaux!

          • Christopher Aune

            L’homme est un animal. Aucune raison de lui interdire de vivre en harmonie avec les animaux. Aucune raison de favorisé une espèce par rapport à une autre. Le plus extrême des vegan ne dirais jamais une connerie pareil.

          • Svet

            Sauf que quand c’est bien fait (pas comme en Australie) le fait de tondre les moutons ne leur fait pas de mal, en général c’est l’été pour ne pas qu’ils ai trop chaud.
            J’étais présente l’hors d’une tonte de moutons, c’est mon grand-père qui l’a faite au moutons d’un voisin qui ne savait pas le faire lui même.
            Je peut vous dire que ça n’a rien à voir avec ces salopards d’australiens qui ne savent pas y faire et blessent ces pauvres bêtes.
            Pour ce qui est des fruits, ils tombent d’eux même des arbres… les oiseaux en mangeant, nous aussi, tout le monde en profite…ça vous parle non ? Ça vous fait réfléchir un peu ?
            Si vous ne comprenez toujours pas je sais vraiment plus quoi faire pour vous … c’est pourtant facile à comprendre. :-/

          • Christopher Aune

            Le truc : c’est que le mouton n’a pas attendu l’homme pour vivre !
            L’humain à sélectionnés des espèces avec beaucoup de replis de peau pour faire beaucoup de laine.
            https://antigonexxi.com/2013/01/23/touche-pas-a-ma-laine-2/
            je te met au défi de tout lire, et de ne pas voir à quel point la laine est problématique.
            Les fruits qui tombe tout seul des arbres … ouai ? et alors ? ta vu un vegan se plaindre de ça ?

          • Svet

            Heu… je pense que tu n’as rien compris ( comme je le pensais ) à ce que j’ai dis mais bon… si t’es omnivore c’est pas étonnant, la viande te rends dingue !

          • Christopher Aune

            Je suis vegan, et c’est justement pour ça que je t’ai partager un lien que tu n’a visiblement pas lu sur la laine.

          • Svet

            oh et justement non, aucun vegan, ni même végétarien, ne s’est plains de manger des fruits qui sont bien meilleurs que les pauvres cadavres que vous bouffez !

          • [zOz]

            “Tu es bouffie d’arrogance et de certitudes !”
            Connaissez-vous ce qu’on appelle “l’effet miroir” en communication ou en psychologie? 😉
            Une chose est certaine, c’est que j’ai lu bien plus d’arrogance ici chez les vegans et en constate que beaucoup trop par ailleurs que chez les personnes que vous attaquez… C’est vraiment dommage, car cela ne peut concrètement servir votre cause, au contraire, que conforter les autres à ne pas vous comprendre et, surtout, à ne pas comprendre que c’est la production de masse et industrielle qui est réellement le problème. Bref, des propos mesurés, ouverts et respectueux, valent bien mieux que le ton radical employé par bon nombre de vegans. Pourtant, votre cause n’est pas mauvaise.

          • Kevin Morata

            Non non, le problème est bien le rapport que les êtres humains ont avec les animaux chosifiés, même dans les petits élevages respectueux-bio-locale-#jaimelesanimaux qui sont pas industriels.

            Le fromage de chèvre de ce brave homme anciennement banquier qui fait sa crise de la 40aine burn-out et tutti quanti qui abandonne tout et pars s’installer dans le Larzac pour faire de l’élevage “nature, terroir etc” n’échappe pas à notre logique, même s’il est vrai qu’il est loin du fromage de chèvre industriel.
            Qu’a-t-il fait des chevreaux, au fait ???
            De quel droit, au fait ?
            Ou est le respect dont vous parlez, à la fin de votre commentaire ?
            Respecter, c’est d’abord ne pas tuer, n’est-ce pas ?…

            Ne pouvons nous pas nous poser ces questions qui sont, somme toutes, simples et légitimes ?
            On peut, oui, le “problème”, c’est qu’une seule réponse n’est possible, et elle met dans l’inconfort…
            Alors, on continue et on la zappe parce que “le fromage c’est trop bon”, ou on accepte de se remettre réellement en question ?…

            Vous parlez de notre cause… ce n’est pas vraiment la notre. C’est d’abord celle des animaux, victimes d’une oppression sans égale, mais au même titres que d’autres : personnes à la sexualité jugée “déviante”, minorités ethniques, femmes, enfants…
            A titre d’exemple, je ne rejetterai jamais le combat féministe parce que quelques personnes m’en ont donné une mauvaise image sur le net (ce qui au passage, n’est pas vrai en ce qui me concerne). La vision que j’ai de ce combat n’engage que moi, et pas les personnes qui le mène.

            Si vous vous souciez réellement du sort des animaux, ne convoquez pas les véganes qui vous ont donné une mauvaise image de ce mouvement (peut-être par leur éventuelle agressivité, leur arrogance, leur façon de s’exprimer et d’exposer des faits qui vous éclatent à la gueule ou que sais-je)… pour esquiver la question de fond qu’ils soulèvent :

            De quel droit asservissons-nous les animaux, même chez votre fermier de voisin qui tue le cochon artisanalement dans sa cour ?

          • Fabre

            Vous êtes arrogants les uns et les autres. Vous n’arrivez même pas à communiquer vos idées sans dire à l’autre que les siennes sont complètement infondés, stupides et j’en passe ..

          • Bonjour Fabre.
            Je suis quelque peu conscient du problème à titre personnel, et je pense que nombre de personnes qui nous liront le sont également.
            Auriez-vous des suggestions à faire pour y remédier ?

          • François Laugero

            va voir comment se passe un enfumage, il ne fait pas fuir les abeilles comme tu le prétends , on ne les enfume pas comme des sauvages, il faut juste leur envoyer un peu de fumer à l’entrée de la ruche pour qu’elles aient du mal à communiquer et qu’elles se préparent en cas d’incendie , ce n’est pas agressif, les abeilles ne partent pas, la reine ne peut pas voler et les ouvrières ne laisseront jamais la reine et le couvain. Et il vaut mieux ne pas trop enfumer car ça risque de donner du gout au miel. Il y a des méthodes respectueuses, il y a aussi des techniques où il n’est pas besoin d’enfumer pour récolter du miel. Vous ignorez tout sur le sujet, l’apiculteur respectueux ( tous ne le sont pas) aime les abeilles, les soignent, les surveilles , prend juste le surplus de miel et leur rend la vie plus facile que si elles vivaient hors des ruches. Autre point si il n’y avait pas d’agriculteur pour s’occuper des abeilles et des ruches il y aurait beaucoup moins d’abeilles et je me demande ce que nous aurions à manger dans nos assiettes. comment nourrir des milliards d’individus sans les abeilles pour polliniser tout les fruitiers, légumes et autres, vous pensez que vous auriez de bonnes récoltes ? je te retourne tes propos méprisants : tu es bouffi d’arrogance et de certitudes! Remets toi un peu en question ça te fera le plus grand bien .

          • Taïra Ⓥ

            L’agriculture est une des causes de la disparition des abeilles ! Il faut cesser de raconter n’importe quoi, ô grand être humain indispensable à la nature…

          • François Laugero

            l’agriculture industrielle avec tout ces pesticides , oui, bien sur, mais en même temps c’est l’apiculteur en étant proche des abeilles qui peut donner l’alerte, l’abeille c’est la partie visible, mais en même temps que les abeilles ce sont tout les insectes qui sont menacées par ces pratiques . Plus d’insecte, plus d’oiseau, ..la vie disparait, quand j’étais jeune il y avait encore beaucoup d’hirondelles par chez moi, dans les champs quand on marchait des nuées de sauterelles et autres sautaient de ci de là, maintenant plus rien . Qui se bat au premier rang contre les pesticides ?

          • Taïra Ⓥ

            Et oui… sans lui, pas d’abeilles. L’être humain serait-il donc indispensable au monde ?…

          • François Laugero

            vous ne savez pas de quoi vous parlez et vous supprimez mes commentaires quand ils ne vous conviennent pas. Les abeilles ne s’éclipsent jamais et c’est un très léger enfumage à l’entrée de la ruche qui sert à les rendre moins agressives car comme elles communiquent avec les odeurs elles sont perturbées par la fumée et comme il n’y a pas de fumée sans feu, elles se mettent en alerte au cas où il y aurait un feu . Renseignez vous , allez dans des ruchers école .

          • torcat

            juste une petite precision, ca ne me gene pas que vous critiquez les apiculteurs et le miel mais je voulais vous faire remarquer que l abeille
            est l insecte pollinisateur le plus important.Le jour ou l abeille domestique disparaitra 1 tiers des fruits et des légumes disparaitront
            ( par ex tous les fruits a coque par exemple l amande)
            ca ne me gene pas que vous vous mangez que des légumes et des fruis mais j ai l impression que vous etes en train de couper la branche sur laquelle vous etes assis…
            Dans une région de la chine ou l abeille a disparu , les chinois sont obligés de passer un pinceau des fleurs males aux fleurs femelles.
            Sans les apiculteurs l abeille disparaitra en quelques années.
            a mediter

          • Leia Fantasyrama

            C’est bien pour ca qu’on mange pas de miel. C’est si difficile de laisser vivre les animaux et insectes dans la nature sans les “utiliser”?

          • torcat

            POUR INFO il n y a plus d essaim sauvage dans la nature( a cause du
            frelon asiatique, des acariens ,et des pesticides) heureusement que
            les apiculteurs sont la pour aider les abeilles a survivre ..
            de nombreuses personnes et entreprises sont en train d aider financiérement les apiculteurs car eux ont compris leur importance…

          • apis

            Des essaims sauvages, il y en a encore en France…Mais ca reste marginal je le reconnais. Elles essaiment souvent ce qui permet de limiter la pression de Varroa.
            Pour le Frelon asiatique, toutes les régions de France ne sont pas encore impactées. Egalement les zones de prairies naturelles qui sont épargnées par les pesticides.
            Mais oui sans apiculteur l’abeille domestique va disparaitre peu à peu.

          • Débile

            C’est si difficile de laisser les légumes se développer pour assurer leur descendance ? Pensez à tous les arbres que vous détruisez lorsque vous mangez une châtaigne ou une noix. Imaginez que vous détruisez le destin d’une carotte ou d’une pomme de terre lorsque vous les récoltez ! Alors sous prétexte que ce sont des végétaux, ils n’ont pas le méritent de suivre ce pourquoi ils ont été créer ? C’est si difficile de les laisser vivre ? J’appelle cela du racisme ! Ce sont des être vivant comme vous et moi, avec des cellules et un ADN composé des mêmes nucléotides (adénine, guanine, cytosine, thymine) que nous ! Alors je propose que l’on arrête de consommer tous ces êtres vivants pour notre survie égoïste !

          • Notely

            Montrez nous l’exemple ! Léchez donc des cailloux !

            Si vous vous souciez tant que ça du sort des végétaux, tout en désirant vivre à l’instar de ces autres êtres à qui vous tenez tant, vous deviendriez à minima végétarien, vu les quantités astronomiques de végétation englouties par l’industrie de la “viande”.

            Enfin, après, c’est pas comme si il était nouveau, le coup du cri de la carotte. En tout cas, bravo ! Un point carotte !

          • Débile

            Alors si je résume vos arguments:
            -cailloux (bien trouvé)
            -les animaux mange de la viande. Quel est le rapport avec le sujet ? Je n’ai pas attaqué les végétariens ! On parle des végétaliens. Rapport viande/ miel ? J’attends. Je respecte les végétariens puisque nos ancêtre vivaient sans manger énormément de viande.
            -cri carotte (rapport ?)
            Donc c’est tout, ce que vous avez à répondre à ça ? Si l’industrie de la viande consomme beaucoup de végétaux, je ne connait pas pire pollueur que ce domaine-ci (les végétaux). Qui utilise des insecticides à outrance si ce n’est les céréales, qui utilise des quantité astronomique d’eau pour irriguer en plein soleil ? Histoire de bien favoriser l’évaporation ! Vous mangez bio me direz vous mais sachez qu’aujourd’hui (j’espère que ça changera) le bio ne peut pas nourrir les hommes. Et vous savez ce que c’est la bouilli bordelaise ? C’est toléré dans le bio et c’est tout sauf un produit sans danger pour tous les êtres vivants.
            Et donc j’attends quand même votre réponse sur pourquoi vous faites un scandale de l’utilisation des abeilles (qui seraient disparues sans les apiculteurs) et des végétaux ?, Vous n’avez absolument pas répondu. La vie se construit sur la mort. J’en ai marre des citadins qui croient tout savoir sur ce que l’on doit faire ou non.
            Et sachez que pour faire venir vos fruits exotiques (qui apporte de nouveaux parasites et maladies de l’abeilles), vous polluez monstrueusement (bateaux, camions) et vous favorisez le réchauffement de notre planète.

          • Notely

            Que répondre à tant de contres arguments ? J’avoue que vous me laissez sans voix. Je vous invite tout d’abord à relire mon commentaire, à relire le votre (celui auquel j’ai répondu), à correctement les comprendre, et vous aurez déjà des réponses a vos premiers points.

            Pour ce qui est de la suite, je vous encourage vivement à mieux vous renseigner sur les sujets que vous abordez, et à avoir un regard critique sur les choses. Vous comprendrez qu’il est moralement fatiguant de reprendre et répéter les mêmes sempiternelles démonstrations, qui sont en très grande partie présentes sur ce même site, via la simple participation dans les commentaires de personnes averties.

            Sachez aussi, vous ainsi que tout ceux ayant utilisé ou voulant faire de même avec ce qualificatif, que “citadin” ne constitue pas un argumentaire constructif pour un débat d’idée et d’avis sur ce sujet comme tout autre, encore plus lorsque l’interlocuteur vous est inconnu.

            Enfin, je voulais sincèrement saluer votre initiative de sauvetage de cette espèce primordiale et menacée que sont les abeilles, mais rendez vous en bien compte : sa préservation justifie en rien son exploitation.

            Bien à vous.

          • Débile

            J’avoue que je me suis un peu énervé pour le “citadin”, je m’en excuse. J’ai bien lu votre commentaire mais je ne vois pas de réponse désolé. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, nous avons chacun nos opinions mais je ne comprends toujours pas on fit tout un foin de l’exploitation animale (qui est horrible dans certain cas je suis d’accord) mais aucun en ce qui concerne le sort des végétaux. On les utilise également pour notre intérêt, on les tue même, alors que les abeilles restent en vie (la colonie). Après comment si le domaine apicole vous passionne, vous n’aurez pas le droit d'”exploiter” des abeilles parce que vous l’avez décidé ? Les apiculteurs n’ont pas le droit d’exercer le métier qu’il aime ? Tous ça pour une sois disante exploitation par des gens qui ne sont jamais aller travailler dans les ruches et qui ne savent pas à quel point les apiculteurs aiment leurs abeilles.
            Après libre à vous de pensez ça, j’ai pas envie de débattre par message interposés (je trouve ça plat), je préfère discuter en face.
            Cordialement

          • MYM

            Les réponses à vos questions ont été maintes fois énoncées dans tous les commentaires, si vous ne souhaitez pas faire l’effort de lire avant de reposer les mêmes questions – libre à vous, mais ne nous demandez pas de recommencer encore un enième fois c’est de l’énergie qui serait plus utile ailleurs.
            Pour le reste votre raisonnement ne tient pas debout en fait…vous nous dites que nous mangeons des végétaux “du monde entier”, certains oui, mais les cochons élevés en france mangeant du soja (on ne peut plus chimique, chimère génétique…) du brésil… effectivement manger une tranche de jambon…ca pollue monstrueusement (bateaux, camions…) et favorise le réchauffement de notre planête.
            Ajoutez à cela : 19 antibio par précaution le jour de la naissance pour chaque porcs…qui va se retrouver dans les déjections épandues dans les prés proche des habitations, ruissellant vers les cours d’eau…ça aussi ça pollue….
            Le bio n’est pas l’apanage chaque vegétalien le sait…enfin j’espère! Le bio tel qu’il est pratiqué aujourd’hui ne peut pas nourrir le monde, sans doute, mais l’agro-écologie OUI…l’utilisation de plantes non F1 (ce qui est fait en bio souvent) la non utilisation de produits chimiques (et autres méthodes aussi douteuse comme la bouillie bordelaise effectivement) ne résoud pas le problème! Il faut faire preuve de bon sens : association de plantes au jardin, paillage pour conserver l’humidité du sol et réduire l’arrosage, laisser faire les saisons, laisser produire ce dont notre environnement local est capable (pas d’ananas en Bretagne donc !!) enrichissement du sol par les plantes (consoude, ortie, légumineuse …), laisser des coins à insectes qui vont polleniser, accueillir des bestioles qui vont créer un écosysteme au jardin (crapauds, herissons, limaces, escargots, bourdons, guêpes…) Ca fonctionne très bien…MAIS chacun reste tributaire d’un voisin agri qui lui traite et épend sa merde…
            A cet égard je vous laisse ecouter, lire par exemple Pierre Rahbi (et il en existe pleins d’autres).

          • Débile

            Ai-je dis le contraire ? Ai-je dis que le domaine de la viande était parfait ? Nan, je parlais du domaine apicole, je ne comprends pas ces gens qui attaquent une profession qui permet d’alerter tout le monde des danger d’une mauvaise orientation de l’agriculture. Pensez vous qu’un amateur qui a deux trois ruche va s’alarmer de la mort de ces dernière (ça arrive souvent que 3 ruches meurt pendant un hiver) qu’un apiculteur qui voit des centaines de colonies s’effondrées ? Libre à vous de pensez ce que vous voulez.
            Pour être sur que vous parlez de chose que vous connaissez (puisque vous êtes végétalien), sachez qu’il n’y a pas de poussin dans chaque oeuf que pond une poule (nan parce que j’en ai rencontré des dizaine de vos confrère et il m’ont tous sorti ça).
            Après je vois toujours pas de réponse à ma question. Pourquoi la vie d’un animal vaut-il mieux que la vie d’un végétal ?
            Moi j’ai mon avis, vous avez le votre. J’ai pas envie de débattre par message, ça ne sert absolument à rien. Comme disait voltaire “Je désapprouve ce que tu dis mais je défendrait à mort ton droit de le dire”
            Cordialement

          • “Pourquoi la vie d’un animal vaut-il mieux que la vie d’un végétal ?” > déjà si tu les mets sur le même niveau, ce qui me fait bien rire (système nerveux peut-être?), c’est uniquement quand un végane te parle et/ou pour te déculpabiliser de bouffer des animaux car les animaux mangent les végétaux en nombre plus important que nous.
            Tu défends les végétaux? Alors mange les directement au lieu de laisser une vache manger 10kg de soja pour finir en 1kg de viande bovine.

            Puis je te laisse faire ton meurtre, soit tu “tues” une carotte, soit tu tues un cochon, vas-y, on verra si tu mets la carotte au même niveau qu’un animal.

            Puis alors finir par Voltaire, non mais c’est une provocation ? Tu connais Voltaire au moins ? http://www.cairn.info/revue-dix-huitieme-siecle-2010-1-page-19.htm

          • Débile

            Ba je dois être bizarre mais moi ça me fait plus mal de voir un arbre centenaire se faire abattre, qu’un porc de quelques années. Chacun ça vision des choses.
            Après pour Voltaire, c’est une citation respectueuse, je voulais calmer le jeu, si ça t’offense tant pis pour toi.
            Mais c’est plat les débat, comme ça, je regrette d’avoir commencer :/

          • Donc c’est doublement plus grave : tu mets les arbres centenaires devant les animaux ? Ben alors, pourquoi tu manges encore des animaux ? Je rappelle que 80% de la déforestation en Amazonie est due à l’élevage (source WWF), pourquoi ? Ben pour planter les cultures du bétail et pour le pâturage.
            Tout se rejoint, mais nul n’est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

          • Débile

            J’espère qu’il n’y a rien en bois chez vous, que vous n’utilisez pas de papier parce qu’il est probable qu’une partie vienne de cette déforestation qui permet l’engraissement d’animaux.
            Après moi j’aime manger la viande des producteurs de chez moi.

          • Tu portes vraiment bien ton pseudo. On parle de responsabilité, de 80% de déforestation, du premier facteur du réchauffement climatique, d’individus qui souffrent et qui ne veulent qu’une chose : vivre comme nous. Si ton argumentaire c’est ça et citer du Voltaire sans même connaître sa pensée végétarienne alors bon débarras.

          • Débile

            Ba vous méritez plus mon pseudo que moi, j’ai vu votre connaissance dans le domaine des abeilles (c’est à dire le néant).
            Honnêtement ça sert à rien, on va camper sur nos position comme deux débiles 🙂 (et c’est le camp, je pense qu’on est deux débile à essayer de se convaincre pour rien)

          • MYM

            Je réitère : mes connaissances sur l’apiculture ont déjà été développé sur mes commentaires, je vous laisse regarder.
            D’ailleurs il y a quelques questions restées sans réponse par vos confrères, je vous laisse y apporter votre lumière.
            Les poules m’ont fait rire : niveau 4ème le cycle de reproduction…
            Il n’y a pas de réponse tranchée à votre question : “pourquoi la vie d’un animal vaut-il mieux que la vie d’un végétal?”.
            Je ne peux que vous apporter mes pistes de reflexion :
            – Ni l’un ni l’autre les vies des uns sont nécessaire à la vie des autres tout est interdépendant…et je parle pas spécialement d’alimentation mais aussi de leur role dans l’ombre, retenir la pluie, réserve de CO²….
            – Je rejoins nicolaï…réduire notre consommation de viande, l’élevage étant la plus grosse cause de déforestation (et l’huile de palme aussi) revient à réduire notre impact sur le végétal…manger moi-même une patate, détruit moins que si je mange un jambon qui appartient à un cochon qui en a manger 50 kg.
            – Nous avons tous un impact sur l’environnement, nous ne sommes pas parfait, il est en revanche de notre responsabilité de faire le moins pire possible – et d’assumer ses imperfections.
            Sur ce en conclusion à mon dernier point : Mes arbres certes non centenaires que je refuse d’abbattre alors qu’on m’en offre quelques milliers d’euros vous salue 😉

          • Raynald Bureau

            Je trouve que le clan des Végan sur ce blogue hausse pas mal le ton… on sent une certaine ressemblance avec les trolls… Désolé, mais après avoir lu tous les commentaires, c’est ce que je perçois.

          • Quand on voit ceux du clan d’en face, en même temps…
            On ne va pas se fouler, pour sûr :-S

          • Alter Mellion

            Vous le faites exprès ou bien? Les fruits des arbres servent à être mangés afin de propager les graines. C’est le but du fruit d’être mangé. Les fruits comme les châtaignes poussent quand un animal comme l’écureuil en cache quelque part et ne la retrouve plus. C’est pourquoi dans les parcs nationaux on demande aux gens de ne pas nourrir les animaux sauvages: ceci afin qu’ils perpétuent leur activité de plantation ^^

            Pour ce qui est du miel et de ses aspects médicaux (je répond à un message plus haut), sachez qu’en étant vegan, on est moins souvent malade, donc c’est moins utile. Aussi, perso, si j’ai mal à la gorge, je laisse faire mon corps, car c’est lui qui y fait de quoi pour se guérir. Si on y met du miel pour soulager, on empêche la guérison (mais on se sent bien).

          • francois

            ca aussi c est faux en partie.
            Cette citation est attribuée a Einstein même si il n a jamais dit cela
            C est faux en partie et surtout sur le continent américain, car avant que les colons blancs n y posent le pied le continent américain était vierge d abeilles mellfera, seules demeuraient dans de rares endroits de l Amérique du sud des mellipones, abeilles sans dards qui font leurs nids dans le sol.

          • Coilliot

            Bonjour , Moi je suis Mme Coilliot Cagin Maryline
            Je suis de nationalité Française vivante en France , ma capacité de
            prêter va jusqu’à 3 000 000 € à un particulier. Vu les nombreuses
            arnaques qui existe aujourd’hui dans le prêt entre particulier, je vous
            informe que beaucoup de précautions ont été prise afin d’assurer et
            garantie les personnes qui font les demandes de prêt. Mon taux d’intérêt
            est unique et il est non négociable, fixé à 3% sur la valeur total
            demandé. J’aimerais aussi vous demander de faire très attention aux
            offres venant d’Afrique (Côte d’Ivoire, Bénin et autres…), car presque
            toutes les personnes avec qui j’entre en contact ont déjà été victime
            d’arnaque. Ces arnaques ont tellement pris de l’ampleur à tel point que
            même les chaînes de télévision en parlent (M6, et autre chaîne
            d’Afrique) Mon offre est sérieuse, vous pourriez vous en rendre compte à
            travers la procédure qui est la procédure légale d’octroi de prêt entre
            particulier. De grâce j’aimerais être contacté par des personnes
            sérieuses, étant en mesure de rembourser les prêts. Les remboursements
            débutent 5 mois après que les fonds soit viré. Si vous êtes intéressé
            contactez moi .Coilliot1956@gmail.com

          • jl

            ah bon ??????? tu en connais beaucoup des apiculteurs qui font ça ??? mais t malade toi faut te faire soigner le bulbe !

          • jl

            te fatigue pas à repondre….c’est une secte et leur cerveau est atrophié.

          • Fantin Schmeltz

            Merci “Cabane de tellus” de défendre l’apiculture avec vos véritables connaissances. Cette article est une honte de diffamation, et les internautes qui le défendent sont “fanatisés” par leur idéologie au point d’être volontairement sourd aux contre-explications.
            Vous allez ridiculiser le veganisme avec vos propos sur le miel. A moins qu’un courant plus “sérieux” ne le supplante . En France , la grande majorité des apiculteurs sont des marginaux , passionné de la nature et des abeilles. Les colonies d’abeilles meurent dans le monde entier et c’est la faute aux saloperies avec lesquels on traite les cultures. Les apiculteurs se posent en gardien du règne de cette animal extraordinaire et infiniment archaïque . Les ruches sauvages meurent bien souvent , envahit par les parasites comme le Varoa. Nous nous efforçons de les protéger de ca . Dites merci au libéralisme d’avoir pu déséquilibrer l’eco-systeme et faire que nombres d’espèces sur terre s’affaiblissent d’un mal auquel leur environnement ne les a pas habitué. Je vous invitent également à vous balader en altitude loin des rucher et observer les insectes qui butinent les fleurs quand elle ne subissent pas comme vous l’insinuer, une concurrence déloyal . C’est pas la folie . Trois syrphes et deux bourdons qui se battent en duel.
            Vous avez le droit de critiquer une apiculture industrielle qui elle ne respecte pas l’abeille. Mais l’amalgame que vous faite avec le cœur de la profession est révoltant et irresponsable.

          • Yann

            Enfin bon se dire défenseur de la cause animale en utilisant des ordinateurs, téléphones portables etc est quand même farfelu quand on sait la nocivité pour la nature dont sont responsables ces appareils 😉

          • francois

            en effet avis aux vegans , les portables sont de véritables merdes pour les abeilles, les ondes en question les désorientent et les agressent et sont responsables en partie de leur disparition.

          • La Reine Blanche

            Bref, bref, bref…
            Juste pour l’influence sur l’écosystème, apis mellifera, l’abeille sujet de toute cette polémique (d’ailleurs stérile puisque publiée et relancée par des non-initiés) est une espèce sauvage qui a seulement été mise en boite par l’homme afin d’exercer sur elle un meilleur suivit. Donc on “ajoute” pas d’espèce à l’écosystème puisque l’abeille dont nous parlons est naturellement présente dans toute l’Europe (même sans ruche). De plus cette espèce est assez mobile puisqu’elle peut se déplacer chaque année jusqu’à 1km, c’est ce qu’on appelle l’essaimage, autant vous dire que ce brave insecte ne vous a pas attendu pour conquérir les écosystèmes les plus reculés.
            Après comparer l’apiculteur à un esclavagiste, c’est d’une part ne rien y connaître et d’autre part être un moins diffamant, au pire injurieux. Au printemps se produit l’essaimage, à cette période, la ruche surpeuplée risque de quitter la ruche si l’apiculteur n’intervient pas, ce processus est naturel et permet la multiplication de l’espèce et la colonisation du territoire.
            Et oui, l’apiculteur n’enchaine pas ses ouvrières. A croire que celui-ci est assez attentif à leur égard pour qu’elles restent en sa compagnie.
            Je vous conseille d’observer l’enruchage d’un essaim (mise en ruche) pour voir à quel point les abeilles doivent être masochistes, puisque bizarrement, elle se précipitent à toute allure dans la ruche.

          • earthworms

            on vole les abeilles en leur prenant leur miel ? et est ce que vous ne volez pas les limaces en prenant leur salade ?

          • francois

            et les oiseaux en mangeant leur grain

          • Micha

            Wikipédia n’est PAS un dictionnaire ni une encyclopédie. Et là particulièrement, je pense que tu devrais lire universalis ou au moins Larousse si t’as pas mieux. “entre le stéréotype, le cliché et le lieu commun”? Mais mais… pourquoi vous vous acharnez à repeter sans cesse des trucs FAUX? C’est incroyable ça!
            Merci Cabane de Tellus pour te battre

          • jl

            l’idée reçue que j’ai sur toi et que tu es un gros con.

          • apis

            J’ai des orties autour de mes ruches et je n’en fait rien. Ça vous intéresse?

            hu hu hu

            Le monde réel est différent de celui des Bisounours dans lequel vous vivez. En lisant votre article on voit qu’on ne s’improvise entomologiste…

            L’article m’a bien fait rire. Autant d’âneries mise bout à bout!

          • MYM

            Pour vos orties plusieurs idées qui montrent à quel point vous ignorez les bienfaits de la nature qui vous entoure :
            1) trouver un voisin avec équidés, coupez les, laissez les sécher quelques jours, et c’est un excellent diurétique pour eux dont ils raffolent une fois secs.
            2) Coupez les, laissez les sécher, faites en un purin d’orties, ou encore mettez en dans le fond d’un trou destiné à recevoir une plantation, recouvre d’1cm de terre (sinon ca brule les racines) et ce sera un merveilleux apport de potasse/azote pour apporter à la plante les éléments essentiels pour bien grandir.

          • apis

            Bonjour, si je propose des orties, c’est parce qu’elles sont bonnes pour la santé et je n’en fait rien.

            J’ai justement mon voisin qui a des chevaux. je vais faire sécher les orties pour leur donner, pour qu’ils puissent bien grossir, moi qui adore les lasagnes!

            Merci!

          • MYM

            C’est bien continuez de vous enfoncer dans la bétise (et je parle pas de votre blague vaseuse…mais de votre ignorance) :
            Vous connaissez la signification de “diurétique” ?

          • apis

            Je me rends compte que moins on mange de viande, moins on a le sens de l’humour? ou plus on s’énerve vite?

            Nous les gens normaux, on n’est pas aussi intelligent que vous.
            Moi je cumule, je suis en plus apiculteur!

          • MYM

            Et vous continuez (en plus d’une phrase qui commence par une affirmation et se termine par une question qui donc ne veux rien dire)….Une blague est drôle quand elle est fondée…mais là visiblement vous n’avez pas saisi l’incohérence de la votre.
            Vous ne savez pas que tous les Vg’s sont cools, amorphes, ne s’énervent jamais – pas la force y mangent pas de viande, les carences c’est bien connu….
            Bref, ils ne sont pas normaux comme vous le soulignez.
            Il ne me semble pas avoir lié votre régime alimentaire (ou votre activité) et votre intelligence…
            Je prone comme Maupassant : “L’esprit de l’homme est capable des plus grandes vertues autant que des plus grands vices”
            Donc l’intelligence n’a rien à voir, mais simplement la façon dont on s’en sert !!

          • apis

            Bonjour,

            A la personne qui donne des cours de Français:

            Je la cite:

            “Vous ne savez pas que tous les Vg’s sont cools, amorphes, ne s’énervent
            jamais – pas la force y mangent pas de viande, les carences c’est bien
            connu….”

            Moi y en a pas comprendre y manque des mots.

            Les vegans sont certainement des gens très bien (une mode de plus liée à notre époque où l’on ne manque de rien). Ce qui m’a gêné c’était toutes ces affirmations fausses sur les apiculteurs, et la biodiversité (en se limitant au genre apis)

            Ce qui m’amuse maintenant c’est cette philosophie de comptoir qu’on peut lire de la part des défenseurs de cet article. J’aime ces citations. Se donner de l’importance en invoquant un tiers…
            J’adore cette ambiance.

            Je ne vais citer personne. Mais ce ne serait pas compliqué. Mais ça ne sert – juste – à rien.

          • MYM

            Voilà : Le manque d’humour n’est donc pas une spécificité VG 😉
            Pour le reste : ca sert effectivement juste à rien de continuer à vous répondre

          • apis

            Oui, merci.

            Vous lire aura été très diurétique.

            Je vais vous laisser, j’ai des hausses à récolter et du miel dans le maturateur à mettre en pot, pour servir cette foule de personnes qui rigole de cet article que je leur fait lire.

            On a bien rit, mais, pitié, virez cet article mensonger de la toile.Des gens peu cultivés sur la question pourraient vous croire, ou pire vous citer.

            Pensez un peu à eux.

            Merci.

            Cordialement

          • Qu’est-ce qui est faux dans cet article ?

            Prenez donc le temps d’expliquer, l’argument d’autorité du cv d’apiculteur ne compte pas pour lui tout seul.

            Décidément, des apiculteurs sur un article qui fait sauter un tabou sur une de leurs pratiques qui pourrait faire débat, c’est très drôle. A tel point qu’elle tend -visiblement vu les commentaires- a disparaitre, on ne pourrait que s’en réjouir si ces apiculteurs ne se prenaient pas pour les chauffeurs de taxi du net.

            c’est encore pire que des pédophiles dans l’église “pas vu pas pris, ca n’a jamais existé, au bucher” mais quand c’est publié, “non non, personne le fait”.

            Allez vous contacter la personne qui a fait ce tutorial de clippage pour dire que sa vidéo est mensongère ? foncez, j’ai hâte de vous voir faire de l’humour sur sa vidéo.

            https://www.youtube.com/watch?v=WGrRAA9VMQU

          • apis

            Vous pouvez dire que les apiculteurs sont pires que des pédophiles. Ok. Plus rien ne m’étonnes de la part des défenseurs de l’article. Les lecteurs s’il en reste à part moi jugerons d’eux même.

            Qu est ce qui vous pose problème avec le clippage?
            Oui c’est écrit dans l’article, Ça tombe comme une mouche ( à miel) dans la soupe. En gros “y a du clippage ” sans en dire plus. Et donc? Des apiculteurs réalisent le clippage et ça fait quoi? rien n’est expliqué dans l’article. On a touché à la reine? C’est ça? C’est tout?

            En fait, je parle d’affirmations fausses quand il y a une explication derrière, comme par exemple le chauffage de ruche ou le déséquilibre vis à vis des espèces sauvages et d’autres…Tout a été très bien expliqué par des gens qui savent.

            Si vous êtes choqué par cette vidéo de clippage, alors ne regardez pas le JT!!!

            J’ose à peine vous en parler mais:
            J’ai vu des vidéos de repiquage de laitues sur internet où un maraicher coupait la moitié des racines et des feuilles de ces plants avant de les planter en terre, pour en favoriser la croissance.

            Je suis choqué.

            Toujours cordialement

          • Et c’est ainsi qu’il mit sur le même plan une laitue, qui n’a pas de système nerveux et sa reine adorée, le champion. La laitue, ca repousse. L’aile de l’abeille, je ne sais pas. http://viteunerecette.ca/conseils-cuisine/chroniques/10-legumes-faire-repousser

            Si vous n’avez pas compris que ce qui gêne l’auteur, c’est d’amputer la reine d’un organe essentiel a son déplacement, je ne suis pas sûr que vous aimiez les abeilles suffisamment pour comprendre ca.

            La personne de la vidéo (ou d’une autre) se justifie avec “c’est comme un ongle”, mais non, ce serait prendre quelqu’un et lui couper le pied “pour qu’il s’éloigne pas trop”. Un ongle coupé n’empêche pas de se déplacer comme on le veut.

            Et ca, pour des gens qui se prétendent défenseurs des abeilles, ca me semble singulier d’être ok avec ca, mais soit. Fort heureusement, bon nombre d’apiculteurs ont bien spécifiés dans les commentaires ne pas faire ca.

            Votre cordialement, vous pouvez le garder et aller vous faire voir :), pas la peine de faire semblant, on a pas retiré les hausses ensemble.

          • apis

            Pour la (petite) cylindrée qui aime les 🙂 :

            Je vous laisse trouver un nerf dans l’aile de l’abeille. Faites ça avec des fonds privés parce que vous allez chercher longtemps.

            L’aile de la reine n’est pas un organe essentiel à son déplacement:

            Je vous explique . J’en prend le temps et la peine:

            Une reine vis en gros 4 ans: elle s’accouple à plusieurs mâles en moins d’une heure, une seule fois dans sa vie. Elle vole pour le faire.

            Si dans sa vie elle connait l’essaimage, elle va voler en gros sur quelques kilomètres pour fonder une nouvelle colonie (Moins d’une heure de vol en général, la cavité a déjà été repérée par des éclaireuses). Ensuite elle sera probablement tuée par la colonie par supercédure, la colonie décidant d’elle même de remérer.

            Donc en gros et pour faire simple moins d’une heure de vol pour 4 années d’existence et dire que c’est essentiel je ne comprends pas.

            Le clippage est fait s’il est fait après l’accouplement réussi.

            PS: la reine ne vole pas dans la ruche

            Le clippage consiste a couper une partie de l’aile et d’une seule. Vous l’ignorez peu être.
            Ainsi, en cas d’essaimage, la reine clippée vole mais peu loin, l’apiculteur peut récupérer l’essaim qui ne s’échappe pas. Lorsque l’essaim s’échappe surtout les secondaires, tertiaires etc… il fonde une nouvelle colonie, dans une cheminée (la votre j’espère) derrière des volets (vous en avez surement) ou plus pacifiquement dans un tronc d’arbre.

            Malheureusement cette colonie, depuis l’arrivée de varroa, et du frelon asiatique et maintenant de tumida, n’a quasiment plus de chance de survivre.

            Est ce que perdre 1/4 d’aile pour sauver une colonie vaut le coup?
            Personnellement je ne pratique pas puisque je capture les essaims avec d’autres méthodes (donc sans clippage)

            Vous lire n’est pas interressant.

            Je préfèrerai qu’une autre personne intervienne, une personne qui s’y connaisse. Mais finalement, une personne qui s’y connait ne vous défendrait pas.

            Je pense que vous pouvez retourner parler à vos épinards: ils vous comprendront mieux que nous.

          • Notely

            Et nous en revenons toujours au même point. Vous prétendez sauver les abeilles ? Soit. Mais quelle est cette volonté absolue de vouloir à tout prix les exploiter en retour ? Le simple acte gratuit de protéger ces insectes et de les voir se développer plus sereinement, pour participer au cycle naturel ne suffit-il pas ? Les différents arguments comme ceux de la tradition, de l’heritage ancestral et autre ne sont pas et ne seront jamais moralement et ethiquement recevables pour quiconque se met à réfléchir sur ces pratiques. Et quand on parle de prétexte de tradition ici, on met souvent sur l’echequier de la comparaison le terrible et dérangeant exemple de l’esclavage. Et parlons en justement, car l’exploitation d’une espèce animale peut aisément être assimilé à de l’esclavage. Après tout, avons nous l’accord de ces êtres vivants pour profiter de leurs bienfaits ? Je ne pense pas. Et pourtant, la communication est possible, mais, l’homo sapiens, dans son orgueil infini, ne juge généralement pas nécessaire de faire l’effort de s’en donner les moyens.
            Et pourtant, l’inverse se produit toujours lorsque nous sommes en contact avec d’autres animaux que ceux de notre espèce. Outre des exemples faciles avec les espèces dites domestiques, dont l’espèce d’abeille qui est sujet à débats ici, je partage rapidement avec vous une histoire que j’ai entendu d’un philosophe sur une grande station de radio ce dimanche.
            Il évoquait la rencontre entre un garde forestier et un gorille, ce dernier venant l’observer tous les soirs. Un jour, le gorille vint accompagné de sa compagne, et invita le garde forestier a les suive en forêt, ce qu’il fit. Les deux gorilles l’ont en fait amené sur leur territoire pour partager un repas.
            Je vous laisse en tirer toutes les conclusions que vous pourrez, et, si vous ne trouvez pas de rapport avec ce débat, je vous invite à faire preuve d’empathie envers un antispéciste comme moi, et peut-être verrez-vous là une preuve de ce dont notre Mère, la Nature, est capable de réellement nous “donner”.

            Donc oui, vouloir sauver une espèce est louable, l’exploiter non. Qui ne préfèrerait pas vivre un jour de pleine liberté, qu’une éternité de captivité ? Posez donc cette question à vos abeilles, et “écoutez” leur réponse.

          • apis

            Pour faire simple lisez les posts qui expliquent l’excedent.

            En vous lisant, je comprends que vous n’y connaissez rien.

            Tout apiculteur a pour premier objectif d’avoir une ruche avec des réserves pour l’hiver. Dans ma région, c’est presque 20 kilos de miel dans le corps de ruche, sinon la colonie ne passe pas l’hiver.

            La récolte , s’il y en a, se réalise sur des colonies qui sont capables de le faire. Pas toutes. Je veux dire que toutes les ruches ne sont pas récoltées.

            Certains miels cristallisent très vite (calune, miellat de mélèze, etc…) pour le mélèze, il cristallise immédiatement dans les rayons et devient inexploitable pour l’abeille.

            Certaines ruches produisent énormément. Un post précédent parle de 50 kilos.C’est vrai. Que faire de cet excédent. On peu le redistribuer au ruches faibles en nourrissement pour le stockage d’hiver ou pour en profiter. L’homme ne survit pas sans manger ni boire.

            ¨Pour terminer, je vous cite vous: ” Le simple acte gratuit de protéger ces insectes et de les voir se
            développer plus sereinement, pour participer au cycle naturel ne
            suffit-il pas ?”

            L’apiculture est loin d’être un acte gratuit, du point de vue financier:

            Pas besoin de parler de gorilles pour vous expliquer tout ça. Restons concrets!

            Occupez vous de quelques ruches,( sans récolter) pendant quelques années. S’occuper de ruches veut dire permettre au colonies de vivre d’années en années, de résister aux prédateurs , parasites et de passer l’hiver.
            Je pense que vous aurez un avis différent sur la question.

            Bonne journée.

          • Ove Madn

            Rien à voir avec le sujet de l’article, je m’en excuse. J’aimerais savoir, Notely, si vous vous rappelez toujours de la station de radio, ou d’autres précisions concernant cette histoire de garde forestier et de gorilles, qui m’intéresse ! Merci d’avance.

          • Ah ben voilà, donc “cet article est mensonger”, mais vous venez de justifier le clippage 🙂 Donc vous le faites ?. Non mais parce qu’il y a 10 autres apiculteurs prêts a JURER qu’ils ne feraient jamais “une telle pratique ignoble et que les gens qui font ca n’aiment pas les abeilles blabla”, ce sont des apiculteurs qui se sont exprimés PARTOUT dans les commentaires.

            Ca serait cool qu’ils repassent mais faut pas compter là-dessus. J’aimerais tant qu’ils interviennent pour un vous redire la même chose que ce qu’ils se sont permis de dire aux auteurs de cet article.

            Une abeille, reine ou pas, se déplace avec quoi ? nerf ou pas, une aile sert a son déplacement. On parle pas de la souffrance a son amputation mais a limiter son déplacement quand même.

            Et encore un philosophe du végétal. Et vous avez aussi le droit de passer outre, je n’ai jamais prétendu être expert des abeilles, j’ai posé des questions. Libre a vous de prendre les gens de haut si ca vous fait plaisir et vous acharner a faire de l’humour sur la sensibilité des plantes comme un débile profond, mais ca vous fait juste passer pour un gros con pédant :).

          • apis

            Gérard, est ce que vous savez lire?

          • oh oui et je l’ai bien lue votre justification du clippage, qui est inédite, j’ai compté au moins 9-10 personnes se prétendant apiculteur et vous êtes le premier à avoir ENFIN posé une raison détaillée.

            C’est cool, vous non plus vous ne le faites pas, mais alors personne le fait ? vous êtes le premier a aussi bien la connaitre et la décrire.

            J’ai aussi bien lu que vous aviez décidé que je n’étais pas intéressant, mais je m’en branle comme jamais, vous ne m’empêcherez pas d’écrire ce qui me plait ou m’intéresse que je vous ai lu en long, en diagonale, ou pas, vous n’êtes rien pour empêcher ca :).

          • apis

            Mais est ce que vous comprenez ce que vous lisez?

          • Que vous êtes une sombre burne ? oui.

          • apis

            Ah ce gérard!!!!

            Une vie de frustré je pense!

            Il y a des “VG” interessants mais vous, c’est la palme de l’inutilité et de la grossièreté.

            Vous ne servez vraiment pas votre “cause”!!!

          • Ahah, ouioui, on lui dira “à la cause”, vous seriez le même abruti même si on vous suçait bien fort pour vous inviter a y tendre une oreille. Pas la peine d’oser vouloir faire croire que vous en avez quelque chose a faire a la base :).

          • apis

            Gégé, la canicule fait des ravages?

      • Micha

        Ben justement, tes sources, elles ne sont en rien scientifiques. “Google” m’a donné en premier résultat “Le clippage ou l’art de coiffer un bovin- France 3 Auvergne”…. C’est pas sérieux. On parle d’abeilles ou de bovins?
        Ensuite un article de Guillaume Lemoine et un reportage d’Arte?
        ça me rend folle de voir un site qui s’emblait sérieu, bourré d’anneries de la part de rédacteurs qui croient tout ce qu’ils voient (tant que ça va dans leur sens) et qui le réécrivent en exagérant encore. Google? Arte? Vous êtes quoi en seconde? vous faites un travail maison? 10/20 pour l’effort.

      • torcat

        s il vous plait venez visiter mon rucher : vous aurez un peu moins de certitude sur les apiculteurs et le miel.
        la situation est grave: plus d essaim sauvage dans la nature, il ne reste que les abeilles maintenues en vie dans les ruches par las apiculteurs.
        le jour ou l abeille aura completement disparu vous aurez perdu 30 pour cent des fruits et des legumes.
        Des scientifiques ont calculé l apport des abeilles ( grace a la pollinisation)a l agriculture: elle se chiffre de l ordre de 130 milliards…
        a mediter et arreter de dénigrer les apiculteurs petits et grands.

        • francois

          totalement vrai 30 pourcent de production artificielle en moins

      • jl

        vos sources ??? vous avez deja ouvert une ruche ??? tas de branquignoles !!

    • Svet

      C’est vous qui avez des sources fausses car l’enfumage existe toujours, je l’ai vu de mes yeux donc quand on ne sait pas on se tait merci ! 🙂

  • “… l’apiculture permet la sauvegarde des abeilles
    domestiques car, elles comme les sauvages, sont en voie de disparition
    notamment à cause des pesticides, …,” si les Abeilles sont menacées par les pesticides, ce n’est pas en les exploitant que cela va les sauver!! les apiculteurs ne sont en aucun cas un rempart contre les pesticides et autres poisons déversés par les humains!!!

    • Yann

      Ce n’est pas en les laissant crever dans la nature que ça les sauvera non plus… Oui parfois l’élevage sauve des especes animales, ainsi en va l’élevage des alligators et crocodiles qui a une époque étaient en voie de disparition mais ont tout de suite vu un nouvel essor grace aux fermes de crocodiles (qui bien que souvent inhumaines ont permis la sauvegarde des crocodiliens à l’état sauvage du fait de l’arret du braconage)

      • Yann

        Puis franchement les extrémismes ne sont que rarement les meilleures solutions, à une interdiction ou une consommation à outrance il est grandement préférable une exploitation raisonnée. Si tout le monde arretait de consommer à outrance (et ceci est valable pour tout) la planete ne s’en porterait que mieux

        • Quand t’es 7 milliards, t’es obligé de consommer à outrance la planète… alors il faut optimiser. Mais c’est un peu trop compliqué pour un occidental qui voit que son chez lui.

        • Lirienne Calarenne

          Oui, il faut tuer et torturer raisonnablement

    • torcat

      vous n avez rien compris: la situation est dramatique et c est pour cela qu il faut développer le nombre de ruches: justement il faut travailler les ruches pour les sauver :toutes les vallées et prairies ne sont pas envahies par les pesticides.aider les apiculteurs c est plus utiles
      heureusement

  • Cabane de Tellus

    Vous avez le droit de boycotter le miel, mais pourquoi tous ces mensonges? ça ressemble à de la diffamation à tel point tout est faux ou presque.Si vous voulez que l’on respecte votre philosophie, évitez d’insulter ainsi des professions qui se battent en ce moment même pour que les pouvoir en place sauvent les abeilles qui sont en net déclin. (Sauvage ET domestiques)

    exemple d’erreur : “Les ruches étant maintenues à une température assez élevée par les apiculteurs” !!??? D’où sortez vous une chose pareil?? Ce sot les abeilles elles-mêmes qui génèrent une température située entre 35 et 40°C pour leur couvain, vous imaginez quoi, que le grand l’apiculteur chauffe ses ruches??

    • La ruche est conçue par l’homme pour optimiser la chaleur à l’intérieur. Nous ne parlions pas de chauffer la ruche. Mais si vous êtes de bonne foi, vous conviendrez que cela donne un avantage énorme à ces abeilles comparé aux abeilles sauvages qui doivent attendre que la chaleur de la journée s’élève.

      • Cabane de Tellus

        non je suis désolé, ce n’est pas comme cela que les abeilles fonctionnent. La température du couvain est de 35°C y compris dans les colonie ne vivant pas dans une ruche (l’abeille mellifère existe aussi à l’état sauvage), sans cela les larves ne peuvent devenir adultes. Elles génèrent cette chaleur par travail musculaire au dessus des jeunes larves, même si le rayon est à l’extérieur (c’est le cas des colonie sauvage vivant dans le sud de la France).

        Or, sortie du couvain l’abeille ne peut plus compter que sur elle même, elle doit donc attendre que la température moyenne soit autour de 12°C pour voler. Ce n’est pas le cas des bourdons et des osmies par exemple qui peuvent voler dès 8°C. Placez un nichoir à osmies dans votre jardin, vous verrez ces abeilles solitaires voler dès le mois de mars ! Alors qu’il faut attendre avril pour que l’abeille mellifère sorte régulièrement.

      • Yann

        Faux, les abeilles au contraire refroidissent l’essaim avec leur battements d’ailes, la température y est naturellement élevée…

        • Monsieur est un grand connaisseur, ça se voit !
          http://www.abeillesentinelle.net/la-ruche-abeille-au-fil-des-saisons.html
          Et quand il fait chaud, elles ventilent en évacuant la chaleur et avec l’évaporation de l’eau…
          conclusion : elles peuvent chauffer ou refroidir la ruche.

        • charlie

          seulement par forte température, l’hiver nous devons effectivement les protéger du froid, elle hiverne…

      • jl

        va te noyer au lieu d’écrire des aneries pareilles.

      • francois

        les abeilles sauvages, il n y en a malheureusement plus, je parle la de souches sauvages autochtones et pas de domestiques en liberté .

        • Svet

          Mouahaha !!! Ah oui alors comment expliquez-vous que autour de chez moi il n’y a aucune ruche et que j’ai la joie tous les ans au printemps de voir rappliquer des abeilles qui butinent mes arbustes en fleurs (merci les abeilles !).

        • charlie

          Les abeilles noires des Pyrénées existe encore…

    • Alex

      De plus l’abeilles domestique est loin de voler a 10 kms comme l’indiqué dans ce document, le maxi réaliser et de 2 km, mais cette distance est très loin d’être bénéfique pour l’insecte! je rejoins totalement l’avis de cabane de tellus pour les autres infos fausses!

      • charlie

        Elle peut parcourir jusque 5km pour chercher le nectar désiré mais rentre épuisée….

    • kk

      Je suis d’accord surtout quand on sais les bénéfices physiques du miel et du pollen, sur les défenses immunitaires, ainsi que les osins qu’ils peuvent appporter, autant que la propolys ou la cire sur des blessures internes comme externes….
      Y’a certes des élevages pas très respectueux voirs pas du tout, ceux u’il faut tendre a faire fermer plutôt que d’encourager d’agriculture de masse comme maintenant..
      Concrètement avec des si on coupe du bois mais sans cette agriculture de masse l’apiculture pourrait être un grand bénéfice pour l’environnement et la santé de tous, animaux comme humains.
      Je vous conseille de vous renseigner sur les vertus médicinales des produits de la ruche..
      Le role de l’apiculteur est quand même de prendre soin de ses ruches, si poser une plaque d’isolant entre un toit et un nourrisseur quand il fais -15 ° c’est de la connerie alors laissez votre bichon se faire son nid dans la neige en hiver on en reparlera, justementy cx’est des êtres vivants, si leur apporter une aide qui peut combler -en cas de faiblesse- et parer a la mort de la ruche, je trouve ça absurde de le reprocher quand on est dans une optique de ‘sauvegarde animale’.
      Les abeilles sont loin d’être les seuls animaux a souffrir de taux de mortalité aberrants en ce moment, est-ce l’élevage d’abeilles ou l’exploitation de masse qu’il faut accuser je sais pas, toujours est-il qu’a l’heure actuelle en considérant le fait que les abeilles dans la nature n’arrivent plus a survivre par elles même et que la consommation alimentaire humaine est a peu près la seule utilité qu’on leur trouve, que si on arrête de consommer des produits de la ruche, on peut dire adieu aux abeilles, donc a nous-mêmes selon moi.
      A nous de trouver une manière saine et raisonnable de consommer sans encourager la merde..

      • Christopher Aune

        – Quel est le rapport entre exploitation animal et bénéfices physique?
        Ce n’est pas cohérent de justifier cette pratique par le bien être qu’elle puisse apporter.

        – C’est l’agriculture de masse et l’épandage de pesticides qui tuer massivement les abeilles. L’apiculture n’est qu’une méthode humaine pour voler le travail des abeilles.

        – Le rôle de l’apiculteur n’est pas la protection des abeilles wtf ! c’est une tâche qui lui incombe si il veut continuer à avoir des récoltes ! Mais protection n’est pas synonyme de liberté, exploitation non plus.

        – Leurs apporter une aide c’est leurs foutre la paix ! elle vive, meurt, et c’est naturel. Seulement la main de l’homme détruit tout. Les proteger ? faire des ruches en bois, pourquoi … mais ne PAS INTERVENIR. Tout simplement. La ça serait de la protection. Le reste c’est une justification grotesque pour légitimé le fait que t’aime manger ça et que t’accepte pas d’avoir une mauvaise habitude.

    • Svet

      Quel mensonges ?
      Libre à vous de vous voiler la face ( comme pour la viande) et de ne pas le croire mais ce ne sont pas des mensonges.
      L’humain à vraiment du mal à comprendre et a ouvrir les yeux c’est grave quand même !
      On est en 2016 et j’ai l’impression de vivre avec des moyenâgeux et encore… au moyen âge ils étaient plus ouvert d’esprit et moins entêtés !
      C’était pas des moutons lobotomisés comme aujourd’hui !

      • [zOz]

        Vous avez vécu au Moyen-Âge, waou ! Merci de nous éclairer ainsi sur les mœurs de cette époque et si vous pouviez aussi nous partager votre recette pour une telle longévité… 😉
        Après, je ne préfère pas relever la tonalité de vos propos, ni même l’absence d’argumentation fondée et documentée. Bref, est aveugle qui veut…

      • François Laugero

        tu n’y connait rien aux abeilles et tu veux donner des leçons, je me demande bien qui a de la merde dans les yeux et le cerveau . On ne chasse pas les abeilles de la ruche pour récolter le miel, les abeilles ont un rayon d’action de 3 km, ce sont les abeilles elles mêmes qui régulent la température, on ne coupe pas les ailes de la reine pour qu’elle reste dans la ruche, …….les abeilles peuvent produire de très grande quantité de miel, beaucoup plus que leur propre besoin, la nature est généreuse, les abeilles prennent bien du pollen aux fleurs et ça n’empèche pas les plantes de se reproduirent, bien au contraire. Les produits de la ruche sont un bienfait pour l’humanité ……….

        • Taïra Ⓥ

          Un “bienfait pour l’humanité” ? Mouais… ça s’paye un peu des mots moi j’dirai, m’enfin… :/

  • Mick

    Bien en tout cas à toute chose “malheur et bon”. grâce à vous je découvre l’écœurement, le sentiment d’injustice et la blessure qu’entraine des propos aussi diffamatoires.

    Je comprendrais mieux à présent la colère des éleveurs que l’on accusent si facilement sans rien connaitre de la réalité. Merci mon empathie viens de progresser… La votre pourrait-elle se soucier de ça?

  • blutchhhhhhh

    b’soir,koman confé pour obtenir du sucre de canne,de béte ‘rave” é tt lé sucre kona ??ja mapose la kestion: doi bin faloir a kelke moman kecesoi,exploiter,faire souffffrir la nature é les zétre ki y vive,métoneré kon puisse obtenir c sucres là,é lézotre ,san atinte o zétre “vivant” ki son dan lé lieu dexploitation ,de culture,Jean:doute…………….

  • Fabien

    l’article sur le miel démontre une pprofonde méconnaissance de l’apiculture, tout est faux ou presque ! il faut s’informer un minimum avant ‘écrire un article…

    • Ah bon? et les sources, les études d’écologues, un documentaire X:enius avec des apiculteurs, un dossier de l’INRA, ce sont pas des informations pour toi ?

      • Guillaume

        Moi j’ai trouvé un article sur internet qui dit que les VEGANS sont les membres d’une secte et qu’ils sont frappés. Vu que c’est sur internet c’est forcément vrai d’après votre théorie… Quoi que avec cet article ça conforte mes croyances et convictions

        • Franchement y’a des fois je ne sais pas quoi répondre tellement c’est débile ce que je lis. Confondre internet et des sources scientifiques avec études derrières, Bravo !

          • Robin

            Visiblement, l’auteur de cet article à lui-même confondu internet et sources scientifiques…

  • Fabien

    Lire des articles sur “internet” ne suffit pas pour se documenter sur un sujet, il faut aussi parler avec des gens…Vous me faites penser aux mecs dans les banques ou qui travaillent dans certaines ONG’s, ils pondent de beaux rapports chaque année sur l’état de ceci, cela, mais ne connaissent rien à ce qui se passe sur le terrain. Remplacer le miel par du sirop végétal?! c’est ridicule… ces sirops viennent d’où à votre avis? Le miel est en majorité un produit naturel non transformé… Et les populations qui n’ont pas accès à leur supermarché du coin de la rue (Afrique notamment) ils font comment pour avoir du sucre? De plus les monocultures qu’entraînent la production de ces sirops végétaux “aux qualités équivalentes au miel” comme vous dites… entraînent l’apparition de déserts écologiques. Mais les grands défenseurs de la cause animal ne s’offusquent pas de ça??? madame ou monsieur, vous devriez, avant d’écrire des bêtises et de donner des leçons aux gens, vous former un minimum en biologie ou ne serait-que lire quqes bouquins ou (ça peut servir aussi) parler avec des producteurs, des paysans, etc vos articles donnent l’impression que vous êtes des bobos enfermés dans leur appartemment et qui ne sachant plus que faire de leur temps libre et de leur argent critiquent tout et n’importe quoi… Sachez aussi qu’il est (au départ)naturel pour l’homme de manger de la viande et que si un lion affamé ou une meute de loup vous tombait dessus ils ne réfléchiraient pas à 2 fois pour vous bouffer… ils sont carnivores me direz-vous, et bien l’homme est un omnivore, qui, dès qu’il peut améliorer son ordinnaire avec de la viande ne s’en prive pas (comme beaucoup de primates). C’est l’industrialisation de la consomation de viande qui est dangereuse et incompatible avec une certaine éthique. Mais c aussi mauvais d’industrialiser la production de légumes et de fruits..
    bien à vous

    • Vous mélangez tout mais bon! Le coup du lion qui n’hésite pas à me manger me fait doucement rire. Oui et alors? légitime défense, si un ours m’attaque je me défend aussi. Le lion a besoin d’attaquer pour survivre, a ce que je sache mon cher Fabien, tu n’as pas besoin de tuer des animaux pour survivre au contraire, tu ferais mieux de te documenter et de voir les problèmes de santé liés aux régimes omnivores. Et le cholestérol par exemple il vient d’où? Bizarrement il vient pas du tout des végétaux.

      Excusez moi du peu, mais la majorité du soja utilisé aujourd’hui sert à l’alimentation du bétail, alors les déserts écologiques, c’est surtout le soja planté pour nourrir le bétail… mais ça bien sur on ne le voit pas. On voit que la pub de la vache qui broute son herbe.

      Et pour information sur le sucre pas besoin d ‘avoir du miel, c’est oublier le fructose qu’il y a dans les fruits…

      Alors oui si vous voulez critiquez l’article faites-le, mais il serait bien de pas dériver sur des idioties d’hommes préhistoriques dans la savane.

      • Yann

        Il n’y a pas que le soja qui détruit l’ecosysteme…

        • Encore quelqu’un qui ne sait pas que ce sont les vaches qui consomment le soja ogm produit en Amérique du Sud. Merci mais le soja & tofu qu’on trouve en France viennent en quasi totalité de France ou d’Autriche.

  • AHIMSA

    JE NE VOLERAI PLUS LA NATURE
    Tu es malade de compréhension et de religion. Viens à moi que tu puisses entendre une saine vérité.
    Ne mange pas injustement le poisson que la mer a rejeté, et ne désire pas comme nourriture la chair des animaux égorgés, ou le lait blanc des mères qui destinaient ce pur breuvage à leurs petits et non aux nobles dames..
    N’afflige pas les oiseaux confiants en prenant leurs oeufs, car l’injustice est le pire des crimes.
    Epargne le miel que les abeilles ont industrieusement recueilli de la fleur des plantes parfumées, car elles ne l’ont pas conservé pour qu’il puisse appartenir à d’autres, pas plus qu’elles ne l’ont amassé par générosité ou pour en faire don.
    J’ai lavé mes mains de tout cela ; et je souhaite avoir trouvé ma voie avant que mes cheveux soient devenus gris !
    AL- MA’ARRI Poète arabe médiéval (973-1057)
    Source : http://humanistictexts.org

    • Ce texte est juste magnifique je trouve et évoque si bien la réalité qui est tant ignorée. Quand tu penses qu’en 2013 y’en a qui croient toujours qu’on ne peut pas se passer de viande…

      • Yann

        Y’en a bien qui croient qu’on ne peut pas se passer de gadgets électroniques…

        • TZ

          Et y’en a aussi qui croient qu’on ne peut pas se passer de leurs commentaires…

  • Cabane de Tellus

    http://cabanedetellus.free.fr/Pdf/Trois_fausses_raisons_de_ne_pas_manger_de_miel.pdf

    Voilà un article qui devrait modéré un peu vos allégations vraiment injustes. En espérant que l’on peut être Végans sans être forcément aussi insultants en vers les autres, et surtout mieux informé !

    • Flora

      Mais pourquoi donc voler leur miel, alors que c’est loin d’être indispensable ? Et aux vues des quantités astronomiques qu’on trouve en supermarché, je ne crois pas au “c’est qu’un petit peu par-ci par-là”, ou que tout le monde consomme le petit miel bio de son voisin apiculteur.

      • liligondawa

        Oui l’argument “je connais un type respectueux…” n’en est pas un ! Là où il y a du commerce c’est le profit qui prime, en tout cas chez la plupart.

        • Cabane de Tellus

          @ Lilidondawa : Il semble évident que vous manquez de connaissance scientifiques sur ce point et que vous n’avez jamais rencontré d’apiculteur.

          @Flora : C’est parce que l’apiculteur Française est en déclin que les importation de miel sont devenues nécessaires (et on ne connait pas aussi bien les conditions de récoles lorsqu’il vient d’aussi loin!). Il n’est pas indispensable de manger du miel, mais c’est un art passionnant (et c’est un produit que l’on ne sait pas reproduire artificiellement). D’ailleurs, à l’inverse de la plupart des élevages, ce sont les abeilles qui mène la danse dans l’apiculture, pas l’apiculteur. Je vous invite à lire mon article ci ce n’est pas encore fait.

          • MT

            Un art passionnant que de voler le miel des abeilles. C’est du vol, un point c’est tout. Vous diriez quoi si un être d’une autre planète plus fort et plus évolué technologiquement que vous vient et découvre que votre salive est précieuse et que c’est un art le fait de vous la voler? avec des outils “respectueux” bien sûr…

          • Cabane de Tellus

            Bravo pour cette belle démonstration de fermeture d’esprit. Vous payer vos impôts…est-ce du vol? Non car il y a un service en échange. Il reste toujours du miel au abeilles, si on les maltraite elles quittent la ruche ! ça arrive souvent lorsque des condition sont défavorables et que l’apiculteur ne réagit pas.

          • liligondawa

            Le miel, impôt des abeilles ? Un peu anthropocentrique, non ?

          • Cabane de Tellus

            Anthropomorphique je dirais plutôt, mais je trouve cette analogie plus proche que la comparaison avec des extra-terrestres. Et puis l’anthropomorphisme vous semble familier, toutes vos réflexions en sont imprégnées. Moi je serais près à donner une partie a ma salive si cela permet de payer mon loyer.

          • liligondawa

            Tu ferais aussi des milliers de km pour récolter la miellées à mélanger à ta salive ?

          • Cabane de Tellus

            oui pourquoi pas. Et si le prélèvement était très fort, je fuguerais avec toute ma famille, comme les abeilles. Une grosse partie de mon salaire passe dans mon loyer, j’attends en échange que les conditions soit irréprochable, sinon je déménage ! Je ne suis pas perdant.

          • liligondawa

            ^^ Merci pour ta comparaison anthropomorphique ^^

          • Cabane de Tellus

            Le véganisme est une philosophie anthropomorphique, alors je pense que cet argument devrait vous inciter à corriger les erreurs de votre article.

          • Lirienne Calarenne

            C’est clair parce que les animaux contrairement aux humains aiment être exploités, torturés et tués…

          • La petite Shua

            Cabane de Tellus, j’aimerais bien vous parler par mail. 🙂 J’apprécie vos commentaires.

          • Cabane deTellus

            Bonjour, Vous pouvez me joindre a cette adresse : cabannedetellus@free.fr ou depuis mon site : http://cabanedetellus.free.fr/ il est toujours intéressant d’avoir au moins deux avis (même aussi contradictoires) pour forger sa propre opinion.

          • Jafleur

            On ne peut pas parler d’«échange» quand une des deux parties n’est pas en mesure de donner un consentement éclairé.

          • francois

            demandes tu son avis a ton chien ou a ton chat, non car justement , il ne peut pas émettre d avis .
            Simplement il est question du jeux des parties et contre parties et si elles permettent la survie des deux , c est tout benef pour les deux

          • Jafleur Racine

            Je n’«ai» personne, ni chien, ni chat. Ces individus ne sont pas des biens. 😉

            Je ne vis non plus avec ni chien ni chat. Mais si je devais prendre une décision qui concernait un compagnon d’une autre espèce ou qui devait avoir un impact sur lui ou elle, je tenterais de trouver un moyen de connaître son avis ou, tout au moins, je ne lui imposerais rien à quoi il manifesterait quelque forme d’opposition que ce soit. Ça demande beaucoup d’écoute, évidemment. Mais c’est, il me semble, la moindre des choses puisqu’on leur impose déjà les contraintes de notre mode de vie plutôt qu’ils puissent vivre leur vie de façon autonome dans la nature.

            Et je maintiens ce que j’écrivais plus haut: on ne peut pas parler d’échange s’il n’y a pas un consentement éclairé des deux côtés.

          • Yann

            Si vous voulez aller plus loin dans la protection animale éradiquez toute utilisation d’ordinateurs, téléphones portable, écrans plat etc de votre vie qui sont extremement néfastes pour la nature

          • TZ

            Voler les pommes sur un pommier ou tout autre fruit sur son arbre ou arbuste, ce n’est pas du vol, aussi ?

          • Lirienne Calarenne

            Pitié, dites moi que vous êtes suffisamment intelligent pour faire la différence entre une plante et un animal…

          • francois

            la vie est la vie, il n y a pas de différence,, sans compter le règne minéral. vous faites une séparation entre les trois car vous etes classes parmi les animaux et cela vous atteint plus lorsque un animal souffre que lorsque un arbre souffre.
            La pomme que l on prend sera remplie de vers que nous allons tuer .De plus elle ne sera plus la pour nourrir aussi les oiseaux et autres animaux
            Dans ce monde une vie a besoin de se nourrir de ce qui est vivant .
            Il en va de même pour les choses de l Esprit.

          • 2/3 des terres émergées accaparées par l’élevage, et toujours un pour venir parler de la souffrance des plantes causées par les humains,

            quand celle causée l’élevage est bien supérieure. Mais pas de problèmes.

          • Raynald Bureau

            Pitié, dites moi que vous êtes suffisamment intelligente pour faire la différence entre des commentaires respectueux et bien documentés (Cabane de Tellus) et des commentaires bornés et agressifs (la plupart des Vegans que j’ai lu sur ce blogue).

          • Lirienne Calarenne

            Oh le pauvre petit. Désolé, de ne pas être assez gentille, polie et souriante pour toi :'(

            C’est vrai, les plantes ont des émotions, je m’incline devant l’argument ultime du cri de la carotte et vais de ce pas manger un steak.

          • anne

            Mademoiselle, savez vous que la musique s’avère vraiment utile pour aider à la croissance des plantes? à les faire kiffer leur environnement, trouvant des solutions à certains de leurs maux. Mon commentaire n’est pour rien dire de plus dans cette immense conversation, juste si quelqu’un découvre ça c’est cool pour les plantes qu’il aimera, comme je chérie les miennes au soleil. La Musique Pour Les Plantes les mecs, c’est pas Trop cool?
            une autre demoiselle

          • Vous avez une source scientifique pour appuyer vos dires ou c’est juste un troll ?

          • Lirienne Calarenne

            Quand bien même les plantes seraient sentientes, en mangeant des animaux cela occasionnerait plus de souffrance puisqu’en plus des plantes que nous consommons il y a les plantes consommées par le bétail sans compter la souffrance (prouvée contrairement à celle des plantes) des animaux dont la viande n’est pas nécessaire pour être en bonne santé.

          • NikokoR

            Mais quesque tu raconte ? tu crois que on vole pas la nature quand on prend des pommes d’un arbre ou qu’on arrache les racines d’un légume ? NON MAIS SERIEUX FAUT ARRÊTER LES CONNERIE les voleurs c’est ceux qui te mette une TVA, qui te fond une boucherie avec des animaux sans scrupule et y colle une belle image ensuite pour le vendre.

            S’attaquer au abeille c’est vraiment bas, et le PIRE c’est que vous croyer les défendre c’est pour dire le niveaux de folie.

            Si tu veux arrêter de volez alors arrête de manger , arrête de boire de l’eau et la tu vole pu rien à personne.

          • francois

            les vrais voleurs , ce sont ceux qui mettent des brevets sur le vivants , ceux la sont des assassins monstrueux.

          • torcat

            je vous en prie venez visiter mes ruchers sur la cote d azur et tout le travail que cela représente le métier d apiculteur.
            Sans eux la population d abeille diminuerait encore plus.Arreter de dénigrer le métier d apiculteur alors qu il existe depuis des milliers d années….C est l insecte pollinisateur le plus important.
            La situation est tellement préoccupante que des apiculteurs( moi le premier)se font payer pour amener leurs abeilles au milieu d arbres fruitiers., sur les toits d entreprises etc…
            Certaines entreprises ont compris le travail essentiel de l apiculteur mais pas vous $
            dommage….

          • francois

            Tu en as de la chance , moi, je ne me fais pas payer, je fais donnant donnant , mon paiement , c est le miel et en plus j en donne un peu au propriétaire des terrains.

          • francois

            En effet, c est du vol pur et simple avec quand même une sorte de symbiose avec le parasite que nous sommes.
            Mais on ne tue pas les abeilles, on leur offre notre protection alors que dans le monde moderne plus aucune place ne leur serait accordée.

            Alors que certains élevages autres que les abeilles sont de vrais camps de concentration, ici rien de tout cela

          • apis

            Il faut pousser la comparaison jusqu’au bout:

            Le jour ou vous stockerez 20 Litres de salive dans une caisse au dessus de votre tête: prévenez cet être d’une autre planète!!

            Mais entre nous: si vous arrivez à faire ça: ne cherchez pas: VOUS êtes d’une autre planète. Assurément.

          • francois

            les importations ne sont en rien dues au déclin de l apiculture Française, mais au marche de l offre et de la demande régi par le profit et par une clique d importateurs désireux de faire toujours plus de pognon en achetant en chine a très bas prix.

        • NikokoR

          Oui bah l’argument de dire que l’on connais un type respectueux c’est forcément du commerce, je me demande pourquoi on écrit un article si on assume pas complètement se qu’on y dit.

          C’est comme dire ” faut pas tué les animaux ” et à coté des que la situation deviens un peux “chaude” on met sa tête dans le sable telle une autruche qui veux pu rien entendre.

          En parlant d’autruche, votre tête y ressemble fortement… DU CALME ! c’est un compliment ! Pour vous hein , pas pour les autruches x)

          • Gérard Suzuky

            Vous êtes sûr d’avoir lu 🙂 ? Ca n’est pas elle qui utilise cet argument, elle le réfute.

            Et on applaudit très fort une remarque sur le physique. Brillant.

          • NikokoR

            J’ai effectivement peux être pas lu le commentaire, vous toucher juste mon cher Gérard, en revanche, elle affirme que dire que l’on connais quelqu’un de respectueux n’est pas un argument, hors c’est faux c’est un argument aussi valable que les sources qu’elle site.

            Elle dit cela car elle ne connais pas la personne ” respectueuse ” et affirme d’avance que c’est quelqu’un qui veux sauvé son bizness, comment on peux dire sa alors qu’on sais même pas de qui on parle ? Peux être la personne parle de quelqu’un de réellement respectueux. Ou peux être elle à touché juste et la personne veux sauvé son commerce.
            Je ne sais pas, en tout cas je sais que son argument est aussi valable que le sien et que je trouve que c’est prendre de haut que de dire une telle choses.

            Et pour la remarque sur le physique, j’ai dit sa ironiquement sans méchanceté, elle jette une crotte de nez sur les abeilles je vais lui en jeter une petite en retour mais honnêtement je ne la considère en aucun cas comme une personne plus belle ou plus moche qu’une autre. Elle est t’elle quelle est et une blague sur son physique si on s’arrête à sa sa veux dire que tout le reste de mon commentaire on y prend pas compte.

            Encore une fois je ne fait que dire mon point de vue, je respect le vôtre mais à mes yeux (qui ne dise pas forcément toujours la vérité) vous jouez le même jeux dans votre esprit que les multinational qui défende à tout pris leur façon de pensé au détriment de celle des autres.

            Si pour vous , un des problèmes viens de la , alors tant mieux continuez je ne suis pas contre le fait que vous voulez dénoncé des choses, en revanche arrivé et mettre en titre ” 3 raison de ne pas consommez du miel ” et de voir les 3 raisons cité je trouve que c’est chercher la petite bête, les animaux qui souffre c’est déjà suffisent comme combat à mené pourquoi toujours chercher encore plus loin alors que ya des problèmes largement plus grave que sa.

            Merci en tout cas de votre réponse et bonne continuation malgré notre désaccord profond.

          • Julianne

            Bonjour à tous,
            Je suis nouvelle sur le site, et je passe beaucoup de temps à le découvrir ! C’est une mine d’Or !

            Etant apicultrice amatrice, je trouve ce débat très intéressant. J’ai été formé à la société centrale d’apiculture du jardin du luxembourg à paris, et le premier cours théorique a été fantastique : anatomie et physiologie de l’abeille. J’ai été époustouflée par la complexité de ces petits insectes, et honnêtement je me suis dit tout de suite que c’était horrible de leur prendre tout leur miel, vraiment ! C’est leur produit, elles travaillent toute la journée pour ça !

            Vous faites des comparaisons avec la limace et la salade…

            La limace va s’attaquer à notre production de légumes : le parasite c’est la limace.
            Nous attaquons la production des abeilles : nous sommes les parasites. C’est logique non ?

            On remplace le miel par du candy ou de sirops de sucre enrichis, mais ce n’est pas du miel…

            C’est comme si les limaces remplaçaient tous nos légumes par de l’eau, parce que bon au final, les légumes c’est principalement constitués d’eau ! Ahah…

            Personnellement j’envisage d’avoir des ruches en Auvergne, mais je ne compte pas faire d’Exploitation.

            Pour ce qui est des apiculteurs qui arrachent les ailes des reines pour éviter les essaimages ou je ne sais pour quelles autres raisons, je n’en ai rencontré aucun durant ma formation, je n’en ai entendu parler que sur ce site pour faire passer les apiculteurs pour des monstres et c’est vraiment dommage. Ca ne sert pas la cause, vraiment pas.

            Bonne journée a tous.
            Julianne.

          • NikokoR

            Quelle chance d’avoir suivis des cours sur les abeilles et de bientôt
            en élevé ! C’est un projet que je trouve magnifique, bravo de vous
            lancez dedans.

            Sa fait longtemps que j’ai pas intervenue ici,
            mais franchement, j’adore les abeilles et j’adore leur miel et je ne
            trouve pas que l’on est des parasites ! Les limaces non plus ne sont pas
            des parasites !

            Tout viens de Dieu dans la nature, et l’on à droit de se servir !

            Je terminerais par une phrase qui illustre le fond de ma pensée :

            “Le danger venant des excès.”

            Bonne journée à tous et à vous également Julianne.

            PS: La créatrice de cette article est vraiment une personne fermé, qui refuse de se confronté à des gens qui pense différemment d’elle, et je trouve sa dommage pour elle d’avoir l’esprit aussi égocentrique.

          • kiukiu

            merci pour cette réponse c’est intéressant

          • Le commentaire le plus intelligent des presque 600. Et merci énormément pour envisager au moins de prendre soin d’elles pour elles-même, la démarche semble échapper à beaucoup d’apiculteurs.

            Sauf UNE chose, c’est MIGNON de toujours en vouloir a CET article, en l’accusant de “desservir la cause”, cet esprit corporate de “Non, PERSONNE ne fait du clippage”.
            Tellement personne ne le fait qu’il y a des VIDEOS quoi.
            -> mention spéciale à “c’est rien c’est comme couper un ongle
            -> introduction de la reine “APRES MARQUAGE ET CLIPPAGE”

            En francais,
            MAIS NON, AUCUN APICULTEUR NE FAIT DU CLIPPAGE.

            https://www.youtube.com/watch?v=WGrRAA9VMQU
            https://www.youtube.com/watch?v=rNGnS522i0o
            https://www.youtube.com/watch?v=M1Bc04QjdO8
            https://www.youtube.com/watch?v=R-7ywLAcVyA
            https://www.youtube.com/watch?v=zK1Bck2oM2o

            Il y a même les noms, mais il faut penser que les apiculteurs iront se lâcher dans les commentaires de la même façon qu’ils se sont lâchés ici “bande d’assassins, vous desservez la cause, vous n’aimez pas les abeilles”.

          • Julianne

            Bonsoir, je n’ai pas dit que ça nexistait pas, j’ai decouvert la pratique de clippage sur ce site, je n’en avais jamais entendu parler et en formation mes professeurs étaient bienvaillants et passionnés et n’ont pas recours à cette pratique, c’est tout.

            Et le fait qu’il y ait des vidéos de clippage nimplique pas forcément une pratique courante ou alors uniquement dans les grosses structures ?

            Le marquage est répandu oui, parce que quitte à manipuler des cadres pleins d’abeilles autant éviter que la ruche soit orpheline après notre passage 🙂

            Bonne soirée a vous

          • Oui non le marquage ça je comprend très bien,

            Pour les vidéos, il y a les noms, mais comme je ne suis pas genre à stalker les gens, je ne sais pas s’ils représentent des grosses structures ou eux-même. Mais dans tous les cas c’est très bien que ce soit contesté au sein des apiculteurs eux-mêmes, même si la virulence ici (pas vous, beaucoup d’autres) donne plus l’impression d’avoir fait sauter un tabou.

            Mais je n’ai aucun doute que tout apiculteur qui a commenté ici ira leur dire qu’ils déshonorent l’apiculture 🙂 (ou moins poli s’ils veulent). depuis que je les ai posté, je n’ai vu personne :v …

            Il y a une autre structure qui a sorti un article récemment, intitulé “le miel c’est du vol”,

            Comme vous avez les connaissances, vous saurez beaucoup mieux quoi en dire, et si jamais dans les références “ibidem” veut dire “comme la précédente” (a peu près).

            http://www.societevegane.fr/documentation/ethique/le-miel-cest-du-vol/

        • torcat

          ce n est pas vrai je vend du miel ca rembourse uniquement mes frais
          pas de profit( mauvaise pioche)
          ca me paye la cire , les essaims qu il faut remplacer , les pots vides , les ruches vides, l essence, location du terrain etc…

        • francois

          oui, c est vrai ce que tu dis la .
          Le monde voit le profit partout et ca donne envie de vomir et d en sortir, mais la seule façon de le faire est en esprit non pas dans des privations d aliments qui sont comme une sorte de mortifications.

      • francois

        le miel de super marche est a 90 pourcents de la merde chinoise du sucre inverti en labo qui n a jamais vu une abeille.
        Le Bio est aussi une belle merde car il y a maintenant du BIO industriel importe de chine .
        Le BIO est la contrepartie du non Bio a nouveau soumis au deux principes du monde .
        Le naturel par contre, c est ce que la nature nous donne naturellement sans intervention ou transformation de l homme et il n y a aucun label qui peut salir cette chose magnifique.

    • Idelphie

      Cabane de Tellus, je n’avais pas d’idées arrêtées sur ce qu’implique la production de miel mais je veux croire en votre bonne foi et vous remercie sincèrement pour votre lien, qui est instructif. Il ne fait aucun doute que vous êtes un passionné, simplement, j’ai relevé un petit détail révélateur : c’est que vous justifiez à plusieurs reprises le bon traitement des abeilles par une exigence de qualité gustative du miel ainsi que de sécurité pour le consommateur, donc une forme de “profit” est quand même le but final. N’y voyez pas une critique, j’ai juste la volonté d’essayer de faire la part des choses.

    • très bon résumé, mais les “croyants” ne le lirons pas, quand on remplace raisonnement pas dogmes, ça donne un végan…

      • Bliblou

        Sérieusement, le veganisme lié à des dogmes au lieu de raisonnements, vous me faites rire ! Vous ne vous êtes jamais vraiment intéressé aux profonds arguments qui soutiennent ce mode de vie pour dire de telles bêtises. Et il y a une différence entre des arguments que vous ne comprenez pas bien et un manque d’argument. Éduquez vous, oh mais, attendez, vos habitudes vous laissent probablement croire que vous ne pourriez jamais vous passer de viande, alors que beaucoup d’études relatent que vous pourriez très bien de faire et que ça serait même bénéfique pour votre santé à certains niveaux. Bonne journée à vous, “croyant” carniste.

        • Là on parle de miel, mais bon, vous détournez vers la viande, pourquoi pas… Ce qui est intéressant c’est que comme toute religion intégriste vous avez un mot pour définir les “non crayants”, carniste… Intéressant non?

          • VGCedric

            L’intégrisme est le refus de toute évolution au nom du respect de la tradition. Tu passes ton temps à taxer les vegans d’intégrisme alors que précisément ils essayent de dépasser certaines traditions pour évoluer vers autre chose…. Manifestement tu emploies des mots que tu ne comprends pas. Une image valant mieux que de longs discours, regarde un miroir et tu comprendras instantanément ce qu’est VRAIMENT un intégriste.

          • Justement c’est l’idée de toute les religion, soit disant dépasser et ouvrir les perceptions et “évoluer”… Le fait de mettre VG devant votre nom comme les Sikhs mettent Singh devant le leur est aussi un signe religieux…Comme si votre appartenance au mouvement végan vous caractérisait autant que votre propre nom, Intéressant non?

          • Repars manger du cadavre, sois content de toi et casse-toi.
            Tu fais perdre le temps de tout le monde qui pourrait être employé à de meilleurs fins qu’à raisonner un troll.

          • francois

            la mort est le terreau de la vie la vie germe dans la pourriture et il en va de même pour les choses de l esprit.
            Il y a une mort plus grande que celle qui vous terrifie et une vie plus grande encore que celle de la chair car elle est Eternelle

          • Et ça justifie que l’on exploite des êtres conscient ? Si tu parles de l’Éternel de la religion chrétienne il ordonnne de ne pas tuer, c’est pas compliqué à comprendre, même un enfant de 2 ans qui commence à manipuler les mots peut comprendre.

          • VGCedric

            Non !

          • Gérard Suzuky

            En voilà un qui a oublié ce que pseudonyme veut dire.
            pseudonyme, anonymat, etc.

            Vous vous imaginez probablement que ceci est mon vrai nom?

            Vous avez eu des problèmes avec le curé dans l’arrière-cour durant le catéchisme pour toute ramener à la religion comme ça ?

          • francois

            toutes les religions sont des mensonges, la Foi, elle demeure .
            Sortez toutes les religions et elle demeurera encore dans le cœur des hommes

          • Sandra

            C’est plutôt extrémisme q”intégrisme qui convient en réalité.

          • En fait, le végétalisme c’est quand même le meilleur moyen d’appeler “extrémiste” celui qui ne tue pas et n’exploite aucun animal dans la mesure du possible, parce qu’il n’en a pas besoin ni envie, et qu’il peut faire ce choix car on vis quand même dans un pays en sécurité alimentaire totale.

            Quand juste se passer du superflu deviens “l’extrême”, ca donne un paradoxe curieux.

            Ce serait comme traiter d’extrémiste quelqu’un qui ne s’enfilerait pas son café le matin, parce qu’il n’en a pas envie,
            ou quelqu’un qui ne fume pas car il n’en a pas envie.
            Quels extrémistes ces non-fumeurs et ces gens qui ne boivent pas de café.

          • Sandra

            Il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

            Je ne connais aucun anti café qui ai fait publier un article anti miel si faux.

            Par contre, votre définition tiens la route. Effectivement le miel est superflu et je comprends tout à fait que les végans s’en passent, libre à eux.

            Mais je m’attriste en lisant toutes ces réponses qui sont pertinentes et qui ne sont pas écoutées de la part des végans. Tout ce temps de perdu!
            Je ne suis pas apicultrice mais les hyménoptères ont été le sujet d’étude de mon doctorat.

            En lisant l’article j’ai relevé beaucoup d’absurdités, qui ont été défendue par des apiculteurs la plupart du temps.

            Pourquoi les fustiger. Ils connaissent leur sujet.

            Voila pourquoi je trouve que le véganisme est de l’extrèmisme, seulement lorsque ceux ci se justifient par des bétises. Le reste du temps leur point de vue reste correct. Chacun est libre de faire ce qu’il veut.

          • Si vous n’avez jamais vu d’articles racontant des bêtises sur le café, vous n’êtes pas allé assez loin dans le colon d’internet …

            Exemple :
            http://www.parolesvivantes.com/sante_aliments_toxiques.htm#cafe

            Avec une thèse sur les hyménoptères, votre point de vue serait intéressant, est-ce que votre thèse se trouve sur un des serveurs universitaires ou sur theses.fr ?

            A quelles bêtises pensez vous pour le véganisme ? Juste ici (apparemment) avec les abeilles ou dans d’autres cas aussi ? Si le point de vue est correct le reste du temps, est-ce que vous avez une idée de pourquoi ce point de vue semble aussi peu avoir cours 🙂 ?

          • Gérard Suzuky

            Cela dit, monsieur le luthier, le marché de la guitare est si peu juteux pour que vous ayez le temps de dire autant de choses fausses a dessein ?

            N’empêche, c’est totalement vrai, le palissandre indien vaut vraiment que dalle visuellement face a la palissandre de Rio. Ca doit être frustrant, cette impression de bois de cagette en permanence.

          • Vous vous y connaissez donc aussi peux en bois qu’en abeilles… Pas mal… ce qui est intéressant sur ce forum c’est que 20 personnes travaillant avec des abeilles vous on démontré que tout cet article est faux et archi fax mais vous répondez les mêmes choses, ça s’appel du conditionnement religieux votre truc… Lisez le PDF que la cabane de Tellus a posté…

          • Gérard Suzuky

            Ahah, admirons la mauvaise foi, le palissandre indien c’est terne et morne et ça vaut que dalle. par contre, vous arrivez encore a pondre des guitares a 3000€ avec des bouts de cagettes ? Sérieusement ? (Bouh, la convention de washington a vraiment tué le métier de luthier) . Cela dit, pour écrire “peux” “fax” alors que vous avez une très bonne élocution, je ne sais quoi en penser. Ca doit vraiment être la merde en ce moment. J’avais pleins de méchanceté gratuites, mais j’ai encore un trop gentil fond, et c’était un peu trop personnel et facile.

            “Ce qui est intéressant” <- vous avez programmé une touche pour écrire ça en une seule fois ?, c'est qu'un gus dans votre genre crache sa propre frustration pour des raisons bizarres, un peu de partout, juste envers des gens parce qu'ils ne mangent pas de viande, SO EXTREME. Si encore on faisait de la méchanceté gratuite, alors qu'au pire, on ne fait pas tourner le commerce basé sur la tuerie d'autres. Mais se pointer a la limite de l'insultant, et s'étonner qu'on se fasse mal répondre, c'est un peu … singulier, non ? Après, c'est pratique, "ils sont trop méchants, ils sont endoctrinés, religion,bouh"

            Tout ce qu'on vois, dans les commentaires c'est que personne n'a l'air de faire du clippage, et personne n'insémine des abeilles comme la vidéo que JAI posté. Celle là, vous avez fait semblant de pas la voir, et vous parlez encore religion ? Bizarrement, j'ai reçu aucunes réponses dessus, tout le monde achète ses abeilles, mais tout le monde espère qu'elles font une grosse partouze pour baiser, ce serait bien les seuls animaux tiens.

            Couper un organe essentiel, ça s'appelle respecter l'animal ? Ca aussi, personne a confirmé qu'ils ne le faisaient pas, tellement faux que cela l'article ?

            https://www.youtube.com/watch?v=jRCfY3_GauQ

            Bref, continuons bien, ça fait tourner la régie publicitaire.

          • Pour le bois, a part un snobisme absolue de certains pour le rio, il y a plein d’autres bois qu’on peux utiliser et qui sont de sources renouvelables. Mais probablement vous ne le savez pas, comme vous ne connaissez rien au sujet du miel à part apprendre par cœur les trucs sur les sites végans. Vous mélangez tout,comme le miel on peux acheter des produits venant d’apiculteurs industriels ou choisir où et a qui acheter. Car vous croyez quoi TOUS les apiculteurs font ça? Combien en connaissez vous et combien d’exploitations avez vous visité? Encore une technique classique des religion tout mettre dans le même paquet. et au sujet de votre méchanceté, par rapport aux souhaits de morts et autres choses postés par les végans, vous êtes petit joueur… Avez vous lu le PDF que je vous ai indiqué? Ou n’étant pas végan et incroyablement faux il ne vous intéresse pas?

          • Gérard Suzuky

            oui merci père fourrasse, allez vous nous apprendre l’existence du cèdre sans doute aussi ? ce serait une découverte incroyable !
            Vu certaines photos, bonjour l’angoisse, Vous les vendez 3000€ aussi ? Cela dit, vous me faites rire à parler essences renouvelables quand les travaux dont vous parlez sur votre site sont … en palissandre. J’allais vous traiter de belge, mais vous êtes en réalité puissamment français, les mots d’abord, surtout chez les autres, et les actes … un jour, sans doute jamais.

            Comment ça je mélange tout ? on parle bois et miel là. Je comprend que ça fasse “tout” pour un luthier, au moins pour le bois, mais je suis resté sur le miel également :).

            Pour être fairplay, le clipage est censé être interdit dans les cahiers des charges des miels bios. Encore faut-il avoir le label bio. En attendant, tout d’un coup tout le monde a fermé sa gueule tout d’un coup sur le clippage, les “petits amateurs qu’aiment les abeilles”. Je répète : est-ce respecter un animal que de lui virer une partie d’un organe un petit peu essentiel comme une aile pour une abeille ?
            C’est rigolo cette belle omerta, dès qu’on parle d’une pratique “non non non on fait pas ça”, jusqu’à ce qu’on en voie qui avoue que “ben si on fait ça”.

            Et restez calme, où est-ce que j’ai dit que TOUS les apiculteurs font ça ? En attendant, j’ai quand même eu aucunes réponses sur la vidéo. Les abeilles elles viennent d’où ? Elles naissent dans les choux comme les garçons ? Là aussi, ça deviens un peu le silence.

            Et vous alors, combien de végans fréquentez vous au jour le jour pour vous permettre des jugements tous plus condescendants les uns que les autres ? En même temps, les souhaits de mort, c’est petit et très user-friendly, étant donné qu’on va tous crever un jour, c’est pas très reluisant, mais évidemment depuis l’enfance, seuls des végans ont proféré ca.
            Cela dit, je serais curieux de lire quel genre de provocation vous leur avez donnés en pâture :). Un peu facile aussi.

            C’est simple, si vous aviez regardé la vidéo, vous auriez au moins écrit une fois le mot abeille. Alors je vois pas pourquoi vous attendez de moi ce que vous êtes incapable d’offrir de vous même, rien de religieux là-dedans, simplement du civisme Symptomatique de votre problème à tout prendre pour religieux ?
            Pour être ENCORE fairplay, je l’ai lu, et donc, votre commentaire exhaustif ? Parce qu’il est très loin de tout infirmer, et vous allez me faire croire que ces “80% d’apiculteurs” fournissent combien du miel disponible en france? Ensuite, à part la promotion du miel (faut bien se trouver des avantages quand on se fait mettre le nez dans son caca). A aucun moment il parle de l’espérance de vie des abeilles et surtout des reines. Tout ça tout ça :).

            Histoire d’en rire, tous vos vernis, ils sont abeille-friendly j’espère ? parce que dans la catégorie produits toxiques, vous vous posez là aussi.

            Sur ce, j’ai bien trollé, adieu :).

          • Oui vous êtes un beau troll, mais bon pas très éduqué ni informé non plus… Mais bon rappelez vous qu’on dit véganISME, comme toutes les religions, alors bon on comprend qu’a part troller et parler sans rien connaitre de mon travail vos arguments sont assez bidons… Le problème de cet article et vous le savez c’est que justement il parle d’une manière générale des apiculteurs sans aucune distinction, d’ailleurs la folle qui a écrit cet article a plusieurs fois commenté en disant que TOUS étaient comme ça (si ça vous amuses relisez ses coms). C’est un manque flagrant de discernement, une généralisation crasse pour vendre une croyance… Rien ne vous obliges a acheter du miel de supermarcher mais de bien choisir, moi perso c’est avec un vendeur de marché travaillant avec des apiculteurs bios de France, Belgique et Espagne… A vous de voir…
            A sujet du bois, si ça vous intéresses a part critiquer stupidement mes réalisations vous pouvez me Pmer et je vous expliquerais les

            différentes sourses trouvable de bois d’origines renouvelables et autres, Mais j’imagine que c’était juste une attaque petite et basse d’un autre fou du dieu végan sans connaissances aucunes. A chao troll végan garanti sans dauphins

          • Gérard Suzuky

            Pour l’éducation, on récolte ce que l’on sème, il parait. Quelqu’un enclin à parler poliment dès le départ, je lui répondrais avec la même politesse, fusse t’il pour dire qu’il aime la viande, le miel, le fromage. Tout simplement parce que je m’en fout.

            Par contre, quelqu’un enclin à vomir ses jugements sans qu’il se pose un instant des questions sur la véracité des conneries qu’il peut raconter, je n’estime pas avoir à lui témoigner le moindre respect.

            Mais ça vous ferait sans doute faire un AVC de voir un végan s’en foutre de ce que vous pouvez bien mettre dans votre assiette, vous le faite pour les raisons qui vous regardent, il n’y a que vous pour avoir le choix de venir les dire :).

            Pour le reste, ça ira, je sais déjà ce qu’il y a savoir, et je connais un luthier bien plus compétent 😉 (pas de bol, hein) et lui ne se permet pas de juger les gens à leur assiette ou à leurs choix sur comment dépenser leur argent.

            J’avais prévenu que c’était petit et bas ! je l’ai écris dès le départ. Pour en rajouter, j’ai suffisamment de connaissances en sciences pour aller taper sur scopus ou pubmed ce qu’il y a à chercher du point de vue sciences, alors ce ne sont pas trois infos à la con que je connais sans doute déjà sur des vernis qui vont m’épater venant de vous… Vous êtes déjà un peu à l’ouest avec les polyesters, et vraiment à l’ouest coté science quand on regarde par ailleurs. Mais c’est pas grave, vous n’êtes pas du métier.

            pour le bois renouvelable, je présume que d’autres ont dû l’écrire déjà : http://lutherie-guitare.org/wiki/Chapitre_3_:_Les_essences_de_bois
            Mais au pire je poserais la question à “mon” luthier.

            Un dernier pour la route : il faut avoir des couilles en acier pour vendre sa guitare 3000+ euros, et aller parler de snobisme à propos du bois chez les autres. On est un peu hors des réalités là, l’hôpital qui se fout de la charité ;).

            Je m’excuse, j’ai pas pu résister. (oui, je m’excuse tout seul).

          • Visiblement vous faite une fixette sur le chiffre 3000… Pas grave…

            Et votre baratin sur les vernis est limite incompréhensible… Savez vous au moins celui que j’utilise? Visiblement non (je n’utilise jamais de polyester ni le polyuréthane)… Et je me demande, vous, vous vous posez des questions sur la véracité de cet article incroyablement mal écrit dont on parle ici? Ça ne vous a pas effleuré l’esprit use seconde qu’il pourrais être rempli de conneries? Mais non voyons il a le label végan… Alors a part raconter des conneries et taper à coté (3000 euro, polyester) vous restez bien bas… Chao pantin au plaisir de ne jamais entendre parler de vous…

          • Gérard Suzuky

            Pardon, 3200€. ca va bien ou bien la boboterie ? C’est pas à vous ça peut-être ? Ca va de prendre les gens pour des cons 😉 A troll, troll et demi.
            http://www.pick-et-boch.com/catalogue-fr/fiche/A5465-Guitare-Harpe+Benoît+Meulle-Stef+(BMS).html

            Vous parliez de la polaire, c’est du polyester :). Je me cogne des vernis que vous utilisez, visiblement ils sont toxiques juste ce qu’il fait, sinon vous auriez bondi sur l’occasion “moa je respecte les abeilles pour de vrai”.

            Encore bien essayé.

          • Oui c’est une des miennes, désolé que votre méconnaissance des abeilles soit aussi grande que celle du travail d’artisan… Demandez a votre “ami” luthier (comme vous dites) ce qu’il en pense…

          • Gérard Suzuky

            C’est bon, pleurez pas, on sait très bien tous les deux que ça les vaut pour une pièce unique ;).

            Où ai-je écrit que c’était un ami ? Vous coulez complètement là.

          • francois

            pour infos , toutes nos ruches ou presque sont fabriquées avec du bois importe des pays de l Est ou de Madagascar, rien de bien local ou de bien ecolo il faut l avouer, a se demander si cette saleté de plastique ne le serait pas plus si on compte l énergie brûlée pour fabriquer et acheminer nos ruches jusqu a nos jardins

          • Yucca

            Totalement vrai.
            D’ailleurs, cet article qui a plus de 2 ans n’a jamais percé. Aucune presse ne s’est empressée de le relayé tellement les infos ne sont pas crédibles.
            Il y a toujours entre autre ce Gérard Susuky qui revient à la charge , entre 2 insultes, avec son clippage, alors qu’on lui a expliqué maintes et maintes fois ce que c’était.
            Rien n’avance mais rien ne peut avancer avec des gens si bornés qui pensent tout connaitre.

          • C’est vrai que la presse relaie tout ce qui est crédible, c’est pour ça que la première cause du réchauffement climatique qu’est l’élevage fait toujours la une, surtout quand tout le monde parle de la COP21 pour la fin d’année.

            Tu aimes les abeilles ? Nous aussi, nul besoin de leur prendre leur miel, surtout vu l’état des ruches aujourd’hui….

          • Yucca

            Oui, encore une fois personne ne veut vous faire changer d’avis.
            Personne n’y arriverai d’ailleurs.
            Il y a tellement d’informations erronées sur le web, qu’on n’est plus à ça prêt.
            A quoi sert d’ouvrir le fil de discussion aux non “vg” ?
            Vous feriez mieux de ne permettre qu’aux inscrits de répondre ici, comme ça vous seriez tous entre vous, avec les mêmes idées, sans contradiction.

          • En même temps, Le clippage est déjà expliqué dans l’article, donc je suis désolé de vous contredire “on me l’a pas expliqué maintes fois”, la dizaine d’apiculteurs avant le dernier disaient quelque chose entre

            “non non non PERSONNE ne fait pas ca vous MENTEZ” et

            “non mais moi j’aime les abeilles je le fait pas et je connais personne qui le fait les apiculteurs qui font ca n’aiment pas les abeilles”.

            Là depuis que j’ai trouvé des vidéos de tutoriels (mis en ligne par des apiculteurs, il me semble), le discours a enfin changé “oui mais non mais j’ai pas dit que ca existais pas (alors que … si), mais tfacon vous y connaissez rien, mais je le fait pas” .

            Je vous invite a (re-)lire les commentaires plus anciens des autres avec autant de bonne foi qu’avec celle que vous avez lu les miens, ca devrait être facile. Avec les dates vous verrez le changement, et vous verrez que je n’ai été malpoli qu’avec ceux qui s’emportaient pour rien ou qui pensent que prendre de haut c’est un bon moyen de convaincre.

            Pour ceux là je n’ai que mépris et insultes. Ca va dans les deux sens et j’ai été poli avec les gens qui l’étaient.

            UNE apicultrice a dit le principal parmi tous les commentaires et je la remercie très fort, en même temps, elle le pensait déjà avant :

            -> laisser le miel aux abeilles n’empêche pas de s’en occuper <-.

            Elle a l'intention d'en installer … de s'en occuper, mais de leur laisser leur miel. Une autre personne le fait déjà, et elles ne sont pas les seules.

            En cela, elles aident sans doute plus les abeilles que quiconque.

            ps : je me dois de le signaler, vous avez vu ? pas d'insultes et tout car vous n'avez pas été insultant. Légèrement méprisant mais vu ce que j'ai envoyé aux autres, c'est un peu normal.

          • Sandra

            Bonjour,

            je pense que ce qui énerve les apiculteurs, ce n’est pas que le clippage ai été cité dans l’article, mais qu’il ai été mal expliqué. Ce ne sont pas LES ailes qui ont été coupées et ce n’est pas essentiel comme vous le dites.

            En lisant Apis, il a très bien expliqué la chose.

            Des apiculteurs le font bien sûr. L’opération est juste délicate et inutile pour des amateurs. Le clippage est surtout réalisé par des gros producteurs qui ne se peuvent surveiller leurs ruches.
            Certaines exploitations dépassent les 1000 ruches! Voila peut être pourquoi les personnes ici vous disent qu’elles ne le font pas. Les gros producteurs non pas le temps de lire les forums , j’ai visité une production en Sicile: 19h par jour!!!!! Moi je tiendrai pas longtemps.

            Trouvez moi SVP un commentaire qui dit que personne ne fait du clippage . je pense qu’il s’agit là d’une interprétation de votre part.

            Mais je me trompe peut être.
            Je n’ai pas tout lu.

            Merci.
            ++

          • “Pour ce qui est des apiculteurs qui arrachent les ailes des reines pour éviter les essaimages ou je ne sais pour quelles autres raisons, je n’en ai rencontré aucun durant ma formation, je n’en ai entendu parler que sur ce site pour faire passer les apiculteurs pour des monstres et c’est vraiment dommage. Ca ne sert pas la cause, vraiment pas.”
            En voilà un pour le plus récent, je vous comprend, 700 commentaires, c’est long a remonter, j’ai la flemme aussi.

            J’ai dit “essentiel” ->au déplacement<-, je n'ai pas tord quand je dis qu'une abeille se sert de ses ailes pour se déplacer, si ?. si j'ai écris "les ailes tout court" je me suis gouré. Ca reste un bout d'aile, comme nous couper le bout d'un pied (allez, sous anesthésie pour ne pas avoir à discuter de la douleur ou pas) limiterait notre capacité de déplacement.
            Anthromorphisme ou pas (mega anthropomorphisme ici), a partir du moment où une pratique implique de couper un bout dans l'animal, fusse t'il non-essentiel et ne mettant pas en danger, la pratique a un problème.

            Et je l'avais écris il me semble aux moment où je posais des questions, mais oui l'écart industries/particuliers m'intéressait beaucoup, surtout parce que les gens ont écrit des infos contradictoires là-dessus.

            – Une personne disait qu'il y avais peu d'apiculteurs particuliers, qu'ils coulaient au profit des grosses structures …
            – avant qu'une autre personne apicultrice aussi vienne dire qu'il y avais largement plus de particuliers que d'industriels. (ou l'inverse, ca date)
            Pour la quantité produite ca s'inversait aussi, mais la deuxième donnait les chiffres d'un institut, donc c'est vers la deuxième que je pencherais sauf rebondissement. Surtout quand le premier était un abruti fini.

            Enfin apis l'a effectivement bien expliqué, même si une autre personne l'a expliqué bien mieux … il y a 2 ans de cela.

            Un commentaire de ma part que personne chez les apiculteurs était que les personnes ne faisant pas ca le dise, pour que les gens qui en veulent puissent savoir où acheter. Avec le recul je l'ai mal formulé, mais bon.

            Et si jamais, un autre article de ce site parlant du miel conclut en recommandant de préférer le miel bio local d'apiculteurs particuliers quand on est pas vegan, mais ca, j'ai vu aucuns apiculteurs "locaux particuliers bio" le voir ni ne le reconnaitre, mais ca c'est pas votre faute :).

          • oh tiens, du coup, après l’aparté que vous avez fait sur l’écart entre grosses structures et petites.

            http://blog.laruchequiditoui.fr/miel-industriel-le-gros-enfumage/

            hm, ca promet :).

          • anne

            Oui, il y a bien un problème avec cet article, ce dernier dénonce à l’échelle de production mondial et ce sont des apiculteurs aimants, la vie, la cause, ce miracle, les abeilles qui se défendent de Faire respectueusement

          • anne

            Bon on apprend plein de choses au passage 😀

        • francois

          ce n est pas ce qui entre en l homme qui le souille , mais ce qui en sort

    • Veg56

      Merci beaucoup Cabane de Tellus pour vos explications claires et justes. Je suis tombé sur cet article et également très étonné d’y lire autant d’inepties,

      • Kevin Morata

        Puisque quelqu’un déterre à nouveau le sujet, je me sens obligé de répondre…

        “Vous ne pouvez mettre tous les apiculteurs dans le même panier et considérer

        l’apiculture comme une simple et odieuse exploitation animale. C’est une

        association entre les abeilles et les humains. Très rares sont les apiculteurs qui

        n’aiment pas leurs abeilles, qui ne s’investissent pas pour les sauver et qui ne les

        respectent pas, parfois même religieusement.

        L’abeille nous offre une partie de son or délicieux et inimitable, en échange

        l’apiculteur lui offre le gîte et la protège, même au prix de combats contre les

        géants de l’agrochimie (les apiculteurs font partie des rares professions à s’opposer

        et à manifester régulièrement et ouvertement contre les lobbyistes des pesticides).

        Une association où les deux parties trouvent un avantage, savez-vous comment

        nomme-t-on cela en biologie ? Le mutualisme ! Avouez que cette définition colle

        bien mieux à l’apiculture que le mot “exploitation”.”

        Je suis prêt à croire à vos explications sur les fait. Mais votre justification sur l’essence des actes, ce qui vous pousse à faire ça, c’est moyennement convaincant…

        L’apiculture comme toute les utilisations des animaux par les êtres humains est une exploitation, que vous le vouliez ou non. Prenez un dictionnaire. Exploitation = exploitation, qu’on en ait une vision positive ou pas.

        L’apiculture est AVANT TOUT une exploitation. Mettez-y ce que vous voulez derrière pour édulcorer les choses, les rendre plus légères, “on fait rien de mal”.., les mots ont un sens, ne l’oubliez pas

        UNE “ASSOCIATION” ? Non mais vous rigolez ? Il me semble que les êtres humains ont le choix de s’associer entre eux, avec un projet commun, loi 1904 etc…

        Quel est le choix laissé aux abeilles ?? Dîtes-moi. Là encore, prenez un dico, voir l’entrer “association”…

        On s’en fout de savoir que les apiculteur aiment leurs abeilles. Je vous rappelle que TOUS ceux qui utilisent des animaux à des fin matérialistes (la production), du boulot, du travail… prétendent aimer leur bêtes. Y compris les éleveurs bio-respectueux-et-tutti-quanti qui envoient leurs vaches, veaux, cochons… à l’abattoir. C’est une bien drôle de façon “d’aimer” leurs animaux. Je rappelle que nombre d’entre eux ont déjà renoncé à ce genre d’amour hypocrite pour un autre, le vrai amour DÉSINTERESSÉ, qui donne et qui ne prend pas en retour, cf les documentaires qui illustrent la reconversion/prise de conscience de certains éleveurs, Peaceable Kingdom, entre autre, Marc l’éleveur français, aussi : http://colette214.blogspot.fr/

        Au fait, en tant que végane, j’ai encore des réflexes spécistes, comme aimer regarder, être en compagnie d’animaux comme le chat, le chien, le lapin, le cochon, les vaches il y a pas longtemps je me suis arrêté au bord d’une route de campagne et je suis allé leur parler (du funeste destin qu’on leur réserve, bien sûr)… mais les insectes, j’ai encore du mal… En tout cas, à leur donner le même amour que pour les mammifères. Aimer une abeille, pourquoi pas, probablement dans un certain cadre, j’avais aussi séquestrer une ou deux fourmis dans ma jeunesse et prétendais les aimer. Mais une colonie d’animaux aussi différents de nous… enfin, permettez-moi de douter à nouveau de cette notion “d’amour”………. J’aime mes abeilles… ça sonne creux….

        Quand au mot respect, il est vidé de sa substance de nos jour. On y met ce qu’on veut derrière. La preuve, nous parlons bien de tuer avec respect, comble de l’antinomie…

        “L’abeille nous offre une partie de son or délicieux et inimitable, en échange

        l’apiculteur lui offre le gîte et la protège”, ben oui c’est aussi simple que ça !

        Je vous prends ce qui m’intéresse sans vous demander si vous êtes d’accord, et pour contourner ce que je sais au fond de moi être un abus, je mets en place des contreparties dont je suis le seul décideur ! Super, vive le donnant-donnant, ça me rappelle l’histoire des VACHES QUI NOUS DONNENT LEUR LAIT, et nous, ben, on prend soin d’elles, ON LES SOIGNENT.

        Il me semble que c’est un discourt qui existe aussi dans la représentation : les cirques, les parcs aquatiques etc… On les nourrit, on les loge, on les soigne… boarf, on peut bien leur prendre un peu de temps, de lait, les faire “jouer”, travailler (qu’ils aient envie ou non)… Bref.

  • Swinka

    Que c’est triste de lire un article aussi pleins de préjugés et de bêtises!!!! Il se trouve que nous vivons à côté d’un apiculteur, un passionné, amoureux des abeilles et qui lutte depuis des années pour leur protections. Avec mes enfants nous allons souvent le voir il est intarissable sur le sujet et nous a fais découvrir plein de choses! Ce que vous racontez dans cette article est juste complètement faux!! Vous n’avez pas du tout étudier le sujet c’est malhonnête, vous décrédibilisez les Vegans!!! Soyez pro, revoyez votre copie, allez à la rencontre d’apiculteurs, ouvrez les yeux, sortez de vos préjugés puériles!!

    • comment dire… Il ne faut pas généraliser l’apiculteur d’à côté de chez vous avec les gros apiculteurs déjà. Ensuite tout ce qu’on dit n’est pas inventé, il y a des études, des sources, et ce n’est malheureusement pas un préjugé. Revoyez plutôt votre préjugé, peut-être que l’apiculteur d’à côté de chez vous est top (et encore vous savez tout de ce qu’il fait, clippage inclus??) et pour l’écologie et les abeilles solitaires, on l’a inventé peut-être?…

      • Cabane de Tellus

        Vous ne l’avez pas inventé effectivement, mais vous avez interprétez cette étude comme elle vous convenait. L’auteur souligne surtout les problèmes d’utiliser des hybrides sélectionnés plutôt que des écotypes sauvage d’apis mellifera. Il ne prêtant pas qu’Apis mellifera en elle-même nuit à la biodiversité, vu que de surcroit, elle reste un animal sauvage présent partout en Europe.

        Pour finir, j’espère que vous savez que cette étude n’est pas officiellement publiée, non-officielle et non reconnue par la communauté scientifique? Voilà qui devrait modérer vos accusations, vous apprendre à mieux utiliser vos sources. et à rester un peu plus ouverts.

      • Swinka

        Oui pour les abeilles solitaires vous vous etes lourdement trompé comme lme demontre si bien la reponse de “la cabane de tellus”!! Les abeilles solitaires sortent plus tôt que les abeilles en ruche!! On a d’ailleurs installé des nichoirs a osmies chez nous (pas pour le miel, juste pour leur offrir un habitat, et clairement on les voit sortir bien plus tôt dans l’année que les abeilles de notre voisins apiculteur (et je précise que c’est un apiculteur par passion, il ne vend pas de miel, ce n’est pas son gagne-pain, c’est juste par amour des abeilles)!!

      • francois

        je suis un apiculteur moyen et je ne pratique rien de tout cela, le clippage est une méthode d apiculteur feneant et irrespectueux de ses abeilles.

        C est vrai certains apis ne pensent qu au fric comme surement certains vegans surement dans une moindre proportion, mais j en connais, car je l ai moi même été durant dix ans et l idée de départ part d un bon sentiment et en cela je vous respecte, pour votre désir de faire le bien .
        L homme est pourtant incapable de faire le bien par lui même , même ce qui lui semble bien finit mal car sa vision est matérielle et ne se fait pas en ce qui est Eternel .
        Si tu es désireux du bien vraiment, jeune aux choses du monde.

    • liligondawa

      C’est incroyable tous ces gens qui connaissent un végétarien carencé ou un apiculteur super sympa…

      • Swinka

        Punaise encore heureux, j’ose espérer quand-même que c’est une évidence que y’a pas des métiers où ils sont “tous méchants” et d’autres “tous gentils”, j’espère que le débat est au dessus de ces puérilités!!!

        Quand au végétarien carencé, la bonne blague.. un végétarien ne sera pas carencé, mais un végétalien (et c’est de ça qu’il s’agit si on refuse de manger quoi que ce soit d’origine animale) alors un vrai végétalien est forcément carencé en vit B12, sinon, c’est qu’il n’est pas vraiment végétalien….

        • Yann

          Quasiment toute activité humaine moderne est par définition néfaste à la nature et donc aux animaux, certaines plus scandaleusement que d’autres et aucun ne regarde plus loin que le bout de son nez

          • torcat

            pour info je suis apiculteur depuis 30 ans et je m appercois que vous parlez tres bien mais une petite précision :chaque année 20 pour cent de nombres de ruches meurent, le nombre d apiculteur diminue chaque année en france,et le plus important les abeilles melliferes sont responsables de la pollinisation d un tiers des fruits et des légumes: ce qui veut dire que le jour ou les abeilles disparaissent un tiers des fruits et des légumes disparaitront….
            Elles sont en danger a cause du frelon asiatique qui decime les abeilles,des acariens,et des pesticdes…
            depuis deux ans pas de récolte: de nombreux apiculteurs arretent leurs activités…
            vous feriez mieux de les aider au lieu de les dénigrer….

          • MYM

            Oui la disparition des abeilles est un GROS problème, je crois que ce point fait l’unanimité ici !
            Maintenant il s’agit de savoir si c’est l’exploitation du miel qui les sauvera ? (bien sur si on arrete les pesticides etc…)
            Pourquoi ne pourrait on pas avoir des ruches sans prélever du miel ?
            Une connaissance (omnivore) a fait la formation et obtenu le diplôme (peut etre symbolique je me suis pas penche sur la question) pour etre apicultrice…elle a pris chez elle quelques ruches (5 de mémoires)…mais m’a dit etre incapable de prélever du miel pour qu’elles puissent manger a leur faim l’hiver, et bien entendu refuse d’intervenir sur les abeilles (ailes etc…), elle les surveilles et les regarde vivre c’est tout!
            Mon penchant naturel aurait plutôt tendance a donner du crédit a quelqu’un qui m’explique qu’elle a “essaye” mais que des problèmes de “conscience” (justifie puisqu’elle connait) empeche d’exploiter les abeilles…plutôt que ceux qui en vivent et qui ont fait le choix en leur âme et conscience d’exploiter les abeilles…
            Il est pas question ici de porter une jugement je suis sure qu’il est possible (pour une consommation uniquement personnelle) d’avoir quelque chose “d’acceptable” pour les deux parties mais en quantité tellement infime qu’aucun commerce ne peut résister a cet argumentaire…
            Ma meilleure amie a egalement fait un stage dans une entreprise bio pour prendre cette voie la…elle est revenue sur sa décision pour les memes raisons – elle est pourtant flexitarienne…(ici utilise pour dire que sa consommation de viande est rarissime, mais elle n’est pas végétarienne)
            Alors qui croire ? Moi j’ai fait mon choix!

          • torcat

            a proximité de mon rucher il n y a plus de paysan donc pas de pesticide et pourtant le nombre de ruche diminue chaque année
            votre connaissance apicultrice (….)qui a mis cinq ruches dans son jardin la production de miel dépend si elle déplace ses ruches suivant les floraisons des fleurs, la race des abeilles, etc….
            je ne peux vous donnez un cours d apiculteur ici
            mais j ai l impression vous croyez tout savoir sur mon métier et ma passion
            certains ruches peuvent produire jusqu a 60 kg miel par saison
            elles n ont besoin d environ de 10 kg miel pour passer l hiver
            vous pouvez si vous voulez jeter l excedent a la poubelle ( l excedent 50 kg de miel)mais je pense que ce serait dommage vu les qualités du miel pour l etre humain ( pouvoir cicatrisant utilisé dans les hopitaux , oligo element, pouvoir énergétique pour les sportifs..etc…

          • MYM

            D’ou mon “etc” après pesticide…
            Sinon je me fais juste le porte-parole d’une “apicultrice” qui a donc la même formation/passion que vous pour les abeilles mais le vit différemment en appliquant des concepts différents mais tout aussi vrai à ses yeux (puisque ni vous ni moi n’avons justifier nos propos par des liens vers des recherches sérieuses sur la question).
            Je ne vous ais pas parlé de mon oncle et voisin apiculteur amateur qui prélevait peu également pour les mêmes raisons…d’une collègue devenue apicultrice…qui avoue “nourrir” ses abeilles..car elle prélève trop….
            J’ai plus tendance à faire confiance à des gens que je connais avec leur défaut et qualité mais dont je sais tirer en partie le vrai du faux de leurs propos, plutot qu’un commentaire internet d’un inconnu.
            Pour la cicatrisation…essayer l’argile…c’est aussi efficace….:)

          • torcat

            vous connaissez tout sur tout
            c est formidable: sur la cicatrisation vous savez mieux que les docteurs en hopital de bordeaux , limoges,
            puisque vous doutez de mes connaissances je vous invite a voir mes differents ruchers sur la cote d azur
            vous avez raison il vaut mieux manger de la confiture rempli de conservateur , de colorant,etc..
            puisque vous avez plus de connaissances que moi dans mon métier
            et vous rempli de certitudes je n ai pas grand choses a vous dire
            mais un jour passé me voir et je vous ferai rencontrer tous les apiculteurs petits et grands qui ont jetés l éponge
            la situation est dramatique
            arreter de dénigrer les apiculteurs
            sans eux il n y aurai pas de renouvellement des reines , moins de pollinisations,
            dites moi ce que doit faire un apiculteur du miel si la ruche produit 50 kg de miel dans les hausses( etages dans les ruches)
            il le met a la decharge sachant que les hausses doivent etre retirer a la fin de l été??????????????????

          • Gérard Suzuky

            C’est marrant cette façon de se vexer … mais vous lisez un peu ce qui vous fait plaisir, il n’a pas dit avoir plus de connaissances que vous, loin de là.
            Ne vous emportez pas de façon aussi irritante, vous aviez un avis posé au départ et très intéressant.

            Si vous vous attendiez a être reçu comme le messie, c’est sûr que ça doit être frustrant, fort malheureusement vous n’êtes visiblement pas le seul apiculteur de france, donc d’autres gens connaissent d’autres apiculteurs, avec une pratiques différentes de la votre, et donc ?
            A vous lire on dirait presque que vous allez débarquer chez cette personne pour prendre le miel des abeilles “parce qu’il y en a qui ont jeté l’éponge”, c’est un peu singulier.

            La personne de son témoignage visiblement n’en fait rien.
            Vous parlez d’un excédent de 50kg +10kg pour l’hiver, on est passés à 50kg en tout.
            C’est quoi les vrais chiffres d’une ruche normale, a pollinisation correcte mais pas trop ? les abeilles seraient à ce point bourrines dans leur stock ? (mieux vaut prévoir que manquer certes). Si on ne leur prend pas, est-il possible qu’elles aient ce qu’il faut et même plus “et puis voilà” ?

            Que se passe t’il si les hausses ne sont pas retirées ?

            Comment cela se passe t’il dans les ruches “naturelles” ? Si tant est qu’elles existent encore ? On finirait rapidement avec des talus de miel incroyable? non ?
            -> avant que vous fassiez un AVC, je tiens à dire que j’en sais rien, je pose sincèrement la question.

          • torcat

            ceux qui ont jeté l éponge : ils ont arrete car les ruches meurent au fur et a mesure sans une surveillance constante..
            on ne met pas une ruche dans un coin du jardin et on ne s en occupe plus jusqu a la récolte: c est un peu plus compliqué que ca
            les gens de la ville croient que le métier d apiculteur se résume a prendre l excedent de miel et c est tout
            je vais meme vous dire mieux vous pouvez poser le pot vide sous la ruche et il se rempli tout seul…..
            ah non je rigolais mais je prefere vous le précisez.
            il n y a pas de vrais chiffres pour une ruche: cela dépend la météo
            il faut qu il pleuve et qu il fasse chaud pour une bonne production de nectar , il faut que la reine soit jeune moins de trois ans, qu il n y ait pas trop d acariens dans la ruche etc etc…
            cela peut varier entre 0 kg et 60 kg tout ces parametres rentrent en ligne de compte et bien d autre qu il serait trop long d expliqué dans ce propos mais s il vous plait ne jugez pas trop rapidement les apiculteurs

            posez vous la question pourquoi il y a de moins en moins d apiculteur
            et on importe de plus en plus de miel de chine et d argentine: tout simplement car ce métier est tres dur , trop aléatoire ,et ne rapporte pas assez pour en vivre…
            si de plus les vegans font une publicité négative sur le miel et les apiculteurs : c est la fin des haricots…
            si ca continue dans quelques années il n y aura meme plus de ruches surveillées par les apiculteurs( apres la disparition des essaims naturelles depuis quelques années)

          • Gérard Suzuky

            Merci beaucoup pour ces réponses, les essaims naturels ont donc disparu … donc peu importe comment ils faisaient, ils ont été décimés.

            Et le dumping général par les grosses boites se manifeste encore ici aussi 🙁 … (la même avec les producteurs d’orange brésiliens, où les “petits” arrêtent et se font racheter leur terres par les “grands”.

            Il y a ça qui est sorti tout récemment par france télévision sur la question du miel. Je ne connais pas leur degré d’information sur la question, y compris à partir de 2min. :

            https://www.youtube.com/watch?v=4dVs95LwVVg

            Il ny a pas que les vegans à blâmer pour la “mauvaise publicité” visiblement.

          • MYM

            Ah ben j’ai ma réponse sur les essaims naturels…mais c’est qu’un triste constat…si la disparition date d’il y a que quelques années : avant vous avez du le connaître : il se passait quoi sans intervention humaine ?
            Pourquoi au lieu de continuer à produire du miel et avec vos 30 ans d’expériences vous ne partiriez pas sur un projet de réeinsertion “dans la nature” ?
            Ca se serait un vrai projet auquel les végans adhéreraient !!
            Par contre extrêmement compliqué vu tous les éléments “prédateurs” à prendre en compte – du pesticide au frelon asiatique.

          • torcat

            il y a toujours eu des interventions de l homme avec les abeilles:verifier sur les gravures rupestres dans des grottes, les egyptiens utilisés la propolis pour embaumer leur mort…..
            ca ne date pas du début du siecle: de plus dans le monde entier l homme se nourrit avec le miel: au nepal en afrique ils tuent l essaim pour prendre le miel et pas en france
            les vegans il faut revoir vos sources d inspiration……

          • MYM

            Vous me prenez déjà pour une emmerdeuse donc ben j’assume mais ce que je veux c’est une réponse justifiée et circonstanciée pas 2/3 trucs sorti d’un contexte (même s’ils sont vrais je le sais…)…
            Parce que là c’est un peu réducteur ….
            Donc à vous lire les abeilles n’était pas présentes avant les égyptiens visiblement ?

            L’histoire et l’évolution ne commence pas à l’invention du feu par l’homme !! (évenement que j’ai pris au hasard…)

          • torcat

            oui c est vrai
            on vivait mieux a l age de pierre c est bien connu
            puisque vous en etes persuadé vous pouvez vous installez une nuit dans une grotte et on en reparle apres….

          • MYM

            Et hop raccourci bas du front…c’est plus facile hein quand on à rien à dire !!

          • torcat

            je suis votre raisonnement..
            retombez sur terre
            venez sur le terrain svp:
            je ne sais pas ce qui s est passé il y a plus de deux mille ans.mais c est beaucoup plus important ce qui se passe aujourd hui(moins d abeille, moins d apiculteurs , moins de bergers d années en années: ca c est du concret…)

          • torcat

            petite précision ni je me suis vexé , ni irrité mais j ai du mal a comprendre pourquoi des gens de la ville ou pas loin ( écolo et tout le reste) qui ne savent meme pas planter un kg de pomme de terre donne des lecons a beaucoup de personnes….
            par exemple,dans mon village il y a un probleme avec le loup: le dernier berger n en peut plus: son troupeau a des attaques tres souvent.
            il y a 20 ans il y avait 7 bergers ….certains personnes écolo de la ville
            viennent lui expliquer comment garder les moutons alors qu ils ne savent meme pas ce que c est une brebis…
            respectons les gens qui travaillent avec la nature, qui l entretiennent
            etc…car sans les bergers qui fauchent les pres par exemple la foret
            envahiraient tout en trois quatre ans….
            comme si un apiculteur ou un berger expliquerait le travail a un informaticien…

          • Gérard Suzuky

            Merci de le préciser, même si vous restez très violent avec le 2e, je ne savais pas que notre lieu d’habitation apparaissait, c’est difficile de juger les gens sur un pseudonyme et rien d’autre, ça apparait un peu gratuit votre jugement…

            Mauvaise pioche pour le loup :
            Question qui tâche pour le berger : il y a attaques, mais combien de morts ? Quand on sait qu’il y a plus de morts dans les troupeaux … quand on tue des loups.

            http://news.nationalgeographic.com/news/2014/12/141203-wolves-hunting-livestock-ranchers-endangered-species-environment/

            Mais ceux qui travaillent avec la nature ont oublié les mathématiques, le bon sens et les mots comme “contrôle non-léthal”, ça ne leur parle pas…
            On tue le renard et on pleure parce qu’on est envahi par le ragondin, sa proie.
            On tue le loup et l’ours, et on pleure parce qu’on est envahi par le sanglier.
            On veut tuer le bouquetin du bargy parce que la brucelliose fait peur aux éleveurs pour le reblochon, pendant qu’en Italie, les boucs malades sont tués … OMG LES LOUPS. Donc la brucelliose a gentiment été éradiquée.

            On peut prêter beaucoup de débilités aux bureaucrates, mais les humains “qui bossent dans la nature” n’en sont pas forcément les plus pourvus non plus. A ce stade-là, on a les conséquences qu’on mérite …

            Mais là je digresse. GRAISSE. pardon, pas pu m’en empêcher.

            Pour finir sur le miel, merci encore pour vos réponses, c’est enrichissant.

          • torcat

            ah oui j oubliais votre remarque pleines de bon sens”:ceux qui travaillen avec la nature ont oublié les mathematiques, le bon sens ,etc
            j apprecie votre humilité .pour vous les agriculteurs sont betes a manger du foin…
            vous auriez du etre president de la republique puisque vous savez tout sur tout….
            dans mon département on est envahi par les loups ( des centaines d attaques par an )et aussi par les sangliers ( de tres nombreux dégats dans les potagers , dans les sous bois):a revoir vos arguments.
            le loup attaque plus facilement des agneaux que les sangliers: c est évident.
            je n ai pas pris de pseudo moi….

          • MYM

            Un agri est un commerçant ni plus ni moins…qui s’enrichi meme pas de son travail mais de primes indécentes sur le dos de pauvres animaux qui n’ont rien demande…(élevage ou dégâts collatéraux evitables en maraicher).
            Un paysan (espece en voie de disparition a cause des agri qui sont une espèce invasive qui tuent tout sur leur passage : abeilles, couche arable, paysan, et meme eux memes…) est quelqu’un qui vit avec la nature, le temps, la meteo, ses animaux…

            Concernant les loups et les sangliers…la encore l’homme est fautif!
            Qui est ce qui piquent les territoires des animaux ? Qui est ce qui nourri les sangliers (officiellement pour les fixer a un endroit officieusement pour qu’ils se reproduisent mieux ?) bref encore une fois si on arrêtait d’intervenir a tord et a travers…on limiterait grandement les inconvénients…
            Par contre j’ai bien ris…envahi de loups wahoooouuuuu et envahi pour vous c’est combien ? Je sens encore la grosse blague!!

          • torcat

            le paysan ou agriculteur ne vivent plus :ils survivent c est tout
            je parle de ceux que je connais ( dans le 06 , 04 , 83..)
            je ne parle pas des céréaliers de la beauce
            depuis que le loup est la ca va mieux on vit mieux vous avez raison ,
            venez vite fauché les pres car on est envahi par les buissons
            les bergers ont disparu: je dois payer un agriculteur pour faucher mes pres : super votre raisonnement

          • MYM

            Vous voyez vous avez un raisonnement d’éleveurs “agriculteurs” (argent/travail…) il est ou votre amour de la terre du lieu ou vous vivez quand il est pas à votre service d’être supérieur ?

          • torcat

            excusez moi j ai deux enfants et je veux remplir mon frigo , payer mes factures , impots
            je ne suis pas au rsa
            donc je pense que ce n est pas incompatible travailler la terre , etre apiculteur et payez mes factures

          • MYM

            torcatliligondawa2 hours ago
            ce n est pas vrai je vend du miel ca rembourse uniquement mes frais
            pas de profit( mauvaise pioche)
            ca me paye la cire , les essaims qu il faut remplacer , les pots vides , les ruches vides, l essence, location du terrain etc…
            Ca c’est votre réponse il y a 2 heures….Selon vous la vente de miel paye juste votre activité…et là vous me dites ne pas être au RSA ?
            see more

          • torcat

            pour info on peut avoir plusieurs activités
            pour vous les apiculteurs sont tous riches

          • MYM

            Je n’ai rien dit de ce genre…je vous mets juste face à vos contradictions…
            D’ailleurs encore une qui rejoint celle évoquée par Gérard hier :
            Vous vous occupez de vos abeilles tous les jours, alors que vous avez donc plusieurs activités…et que vous vous partager entre le 06 et le 04….

          • Gérard Suzuky

            En fait c’est pire que ça, chaque post viens contredire l’autre, un vrai Zemmour qui aurait enculé Jean-Marie Cohen lors d’une partouze avec la FNSEA.

            “Il viens dire que le métier d’apiculteur est compliqué,
            puis il critique en disant que la formation ne dure que 15 jours”

            “oaui, j’ai un appart en ville et je suis a l’aise”
            “pour vous les apiculteurs sont tous riches, méchants :(”

            “je cajole mes abeilles”
            “04-06 représente, + plusieurs activités”

            A le complexe du dieu divin : “je sais tout j’ai tout vu vous ne savez rien”
            critique quand on lui présente des stats et des agissements qui le contredisent

            Ne semble jamais avoir connu les “hôtels à insectes”.

            Voudrait beaucoup critiquer des gens, mais merci l’anonymat sur internet
            -> balance qu’il n’a pas pris de pseudo, fantasmant tel un puceau qu’il pourrait être harcelé par des végans, alors qu’on en a rien a foutre de sa petite personne.

            Voilà pour l’instant ce que je peux trouver à dire au fil des jour.

          • torcat

            pour info un apiculteur n ouvre pas ses ruches tous les jours
            deja en hiver pas d ouverture pendant 4 ou 5 mois
            tout faux…

          • Gérard Suzuky

            incohérence numéro x++

            “ouai, j’ai un appart en ville et une ferme dans mon village, je suis super a l’aise”
            “oh non, pour vous les apiculteurs sont tous riches”.

            cohérence.

          • torcat

            n importe quoi
            les heritages ca existe

          • torcat

            mais c est pas avec mes ruches que j ai payé mon patrimoine!!!!!!!
            reflechi
            babaou

          • Gérard Suzuky

            Oh de l’insulte marseillaise.
            Vous me tutoyez maintenant ?

            Incohérence encore :
            Ben alors, si vous avez d’autres activités, pourquoi vous n’en profitez pas pour laisser leur miel aux abeilles ?
            pourquoi les autres apiculteurs n’en ont pas d’autres des activités? Des gens ne vivent pas de la musique et ils en font quand même

            Des gens jardinent pour eux, tout en allant au supermarché et en ayant un téléphone ou des produits de la civilisation.

            Des gens réfléchissent, mais vraiment, ça n’est pas votre cas.

            Vous avez juste montré que vous êtes un bobo fini qui fait ses petites ruches, qui entretient un business avec tout en étant un bien-né qui a hérite pépère.

            Et ça fait dix jours que vous l’ouvrez sur le dur labeur tout ça, alors qu’on a pas l’impression que vous ayez eu un problème à chercher du travail et encore moins a en trouver. Eh bien, c’est beau.

          • torcat

            il n a toujours rien compris celui la
            j ai affaire a un borné
            laissez tomber l apiculture c est trop compliqué pour vous
            pour la derniere fois je vous je dit : je connais la quantité de miel pour que l essaim passe l hiver
            je ne prends l exces dans les hausses( ca vous fait mal mais c est comme ca)
            ” je n ai pas de probleme pour chercher du travail” mais ou il a inventé tout ca
            gerard il est temps de consulté
            au secours docteur

          • Gérard Suzuky

            Vous avez dit vous-même que la formation d’apiculteur ne prenait que quinze jours, alors ne vous prenez pas pour un neurochirurgien non plus.

          • torcat

            je n ai jamais dit ca
            ca fait trente ans que je suis dans l apiculture ( le réel , le concret ca me connais )
            mais continuez a croire tous ce que vous lisez sur les livres , vos statistiques
            la tv ….

          • Gérard Suzuky

            Mais il me prend vraiment pour un con ce trou du cul, j’aime ça 😀 (on va vraiment finir par croire qu’on s’amuse :).)

            “j’ai jamais dit ça”
            https://www.vegactu.com/sante-2/3-raisons-de-ne-pas-manger-de-miel-1248/#comment-1754424508

            Ce sont vos mots, que je copie colle pour éviter que vous les modifiiez pris dans votre caca.
            Encore une incohérence de plus de votre part :).

            “votre collegue a eu une formation d apicultrice: en general cela dure 15 jours
            vous avez raison elle a beaucoup plus de connaissances que moi apres 30 ans d apiculture….
            je parlais des docteurs de Limoge et Bordeaux car eux je suis sur qu ils utilisent le miel dans ces hopitaux
            merci du renseignement qu il n y a pas que des dr qu a limoges et a bordeaux…”

          • torcat

            la formation d apiculture dure 15 jours et vous avez une diplome a la fin.
            de mon coté , les diplomes et les livres: ce n est pas mon truc
            j ai travaillé avec différents apiculteurs pendant plusieurs années: la
            pratique a pour moi plus d importance que la théorie…
            pour trouver la reine au milieu de 50000 abeilles ca ne s apprend pas dans les livres….
            je vais a des réunions pour découvrir les nouveaux problemes que nous rencontrons( frelon asiatique, le petit coléoptere qui arrive aux frontiéres italiennes et qui dévore les abeilles en rentrant dans les ruches.
            J ai du mal a comprendre votre acharnement pour savoir mes connaissances en apiculture alors que je suis sur que vous ne faites pas la différence entre un faux bourdon et une abeille….
            je ne vous en veux pas car je suis tres tolérant..vous vous ne supportez pas toute sorte d éleveur, les prairies , les chasseurs, etc…
            vous n osez pas l avouer mais c est comme ca….

          • MYM

            Ce n’est pas de l’acharnement (enfin je crois), c’est juste que chacun fait ce qu’il veut dans l’absolu (mais faut pas que des êtres qui n’ont rien demandé (les animaux qui ne peuvent manifester dans la rue en gros) subissent ses actes)…mais pas qu’il nous dise détenir la vérité…
            La vérité est propre à chacun et à une époque…
            Replacer dans un autre contexte…on pourrait avoir la meme discussion sur le droit de vote des femmes, l’esclavagisme (dont l’argument des esclavagistes était l’absence de conscience des blacks donc on pouvait leur faire subir ce que bon semblait au blanc…on en est loin aujourd’hui de ce genre de considération je pense).
            Vous considérez comme vérité absolue la nécessité de l’intervention de l’homme par l’élevage (au dela de la considération éthique de la façon dont sont entreposé bon nombre d’animaux et de leur triste sort) pour entretenir la nature, par la chasse pour éradiquer le loup…
            On dit juste que ben on peut très bien vivre avec la nature telle qu’elle existe et évolue sans la modeler à nos désidératas…Une autre voie que l’interventionisme humain existe…Elle est plus respectueuse de la vie sous toute ses formes…animaux, arbres…
            Après bien sur on à fait un choix de vie, et d’alimentation qui rejette toute cette exploitation animale et on aspire à une vie plus harmonieuse avec la nature….donc on va pas vous dire que c’est bien d’élever pour manger (en tuant ou pas pour les abeilles).

          • torcat

            on est d accord mais il faut admettre que des personnes sur terre mangent de la viande : il est donc normal d élever des animaux ( de plus cela fait quelques siecles qu
            et dans le monde entier que cela existe….)

          • MYM

            Pour le coup la comparaison avec il y a quelques siècles est pas possible : l’homme ayant au cours des siècles augmenté en nombre, en consommation de viande, en mode de vie…il y a quelques siècles les pauvres mangeaient “pas” de viande, ils élevaient leur “unique” vache sur leur terre…l’intensif et la surexploitation des terres n’existait pas ou peu.
            Aujourd’hui l’élevage existe…depuis des siècles même d’une autre façon soit, mais on peut reprendre ma comparaison en se placant dans une autre époque avec l’esclavagisme…normal d’avoir des esclaves de plus cela fait des siècles et dans le monde entier que ca existe (enfin encore d’actualité à certains endroits ou sous d’autres formes…)
            Quand bien même il serait normal d’élever des animaux…cela je justifie pas les massacres de la nature autour…et n’est pas plus une bonne raison (à mes yeux) pour justifier de s’approprier ladite nature à notre bon vouloir.

          • torcat

            tous les éleveurs ne font pas de l élevage intensif: c est pour cela que je parlais de mon
            village car c est du concret

          • Gérard Suzuky

            J’ai du mal a comprendre votre acharnement a penser que je suis en ville :). Vous êtes aussi tolérants avec les violeurs et les meurtriers ? Etrange personne.

          • torcat

            vous etes d une vulgarité qui m exaspere (” bander”)
            je prefere ne plus perdre de temps avec vous: j ai mieux a faire
            désolé
            p.s lorsque je parle de concret c est plus précis , c est ce qui existe ,c est du réel.contrairement a vos vagues théories piochées sur je ne sais quels livres ou sur internet…

          • torcat

            les sangliers se développent a une vitesse grand v
            ils massacrent tout : les potagers , les pres , les champs de céréales
            ah oui il ne faut pas les tuer les pauvres mais sachez que sans l homme plus de salades , de courgette,etc….

          • MYM

            Je vous ai dit au dessus pourquoi les sangliers se dévellopent vitesse grand V, donc faut pas venir se plaindre….
            Ceci dit question massacre : Pas chez moi, ni chez mes parents (qui sont à 130km de chez moi)….Rien à déplorer on leur a laisser de l’espace près des cours d’eau…on voient leurs traces, on les “connaient” mais en 28 ans pas une cloture (en fils de 2cm de largeur sur 2 hauteurs) n’a été cassée/abimée…Bref il suffit de leur laisser leur espace (et le moyen de fuir les chasseurs…)….ah oui on perd des dizaines de m2 à exploiter qu’elle perte financière substantielle !!! Quoi que nos salades et nos courgettes poussent bien finalement on perd moins !!!
            Mais c’est encore et toujours le même principe…acceptons de vivre ensemble…et pas nos intérets supérieurs contre leurs besoins fondamentaux!!
            Et si un sanglier solitaire pose problème (parce que oui ça arrive quand on leur pique tous leur espace….)…il est facile de faire intervenir un vétérinaire pour l’endormir et le déplacer dans une forêt où il trouvera sa place…(donc pas le balancer n’importe ou bien sur) et ne genera personne…
            Mais c’est un dialogue de sourd…vous refusez de voir qu’on peut faire quelques concessions pour tous vivre en bonne intelligence !!

          • torcat

            arreter de generaliser
            ma ferme est au milieu de la montagne
            ils ont des centaines d hectares pour se promener , des forets entieres et pourtant ils viennent tout casser , mes clotures , mon potager…
            c est vrai c est facile de faire venir un vétérinaire pour endormir un sanglier: il ne va plus bouger pour attendre le vétérinaire.
            si vous en connaissait un qui le fait donnez moi son no de portable.
            je vais raconter votre histoire de vétérinaire aux gens du village
            ca va les faire rire un moment….
            merci bien

          • MYM

            Ben oui “un bon vieux coup de fusil” d’un chasseur c’est mieux !!
            Non les vétos dont je fais état ne sont pas légions…il y en a 1 ou 2 par département en général qui ont le matos (fusil hypodermique) pour…bien entendu je ne parlais pas d’une intervention “sur le champ” comme “un bon vieux coup de fusil” expéditif et irréfléchi, mais d’une intervention programmée…qui nécessite du temps pour observer les habitudes…(en partenariat avec l’ONF)
            Ca existe bien plus qu’on le croit mais le lobbing des éleveurs/chasseurs est tel que ca fait pas la une des journaux c’est surtout ca en fait !!

          • torcat

            c est vrai le loup ne me pose aucun probleme mais par contre quand je vais dans mon village a la montagne et que je discute avec les montagnards et avec le dernier berger il y en a beaucoup trop .
            la preuve les préfets autorisent des tirs sur les loups car ils se repeuplent tres vite ( comme les sangliers une portée c est entre 5 et 10 petits…)c malgré la pression des écolos et du parc du mercantour

          • MYM

            Préfets qui se font retoquer tous leur arrêtés pour illégalité par la justice qui elle fait son travail…
            Enfin même les arrêtés pris directement par le ministre de l’écologie se font retoqués…

          • Gérard Suzuky

            Genre “torcat” n’est pas un pseudonyme. of course.

            En l’occurence, oui, vu les statistiques, les éleveurs ovins sont parfaitement idiots de tuer les loups.

            Encore une fois “attaques” ne veut pas dire “morts”. Donc combien de morts ? S’il était supérieur aux attaques, on parlerait de morts. Mais ça faut avoir la mauvaise foi d’un éleveur.

          • torcat

            torcat a nice je suis sur l annuaire tout faux
            c est rare qu un berger tire sur un loup c est surtout les chasseurs
            c est bien connu depuis l apparition du loup les eleveurs sont plus nombreux ….
            ils disparraissent a vue d oeil comme les apiculteurs.
            vous devriez etre content ceux sont des gros méchants

          • Gérard Suzuky

            En même temps, quand on a ouvert auschwitz, vous avez souri vous ?
            PIM GODWIN.

          • torcat

            il faut lire un peu: le loup est dans la région paca depuis plusieurs années..
            de plus le nombre exact de moutons mort en 2014 dans les alpes maritimes est de plusieurs centaines( je ne connais pas le chiffre exact)
            les moutons disparus ne sont pas remboursés au berger.
            Et pour finir vous dites 1 million d attaques ce n est pas grave: ce
            qui est faux.une seule attaque d un loup a un troupeau c est tres grave car cela engendre le stress des brebis et cela provoque plus d avortement….
            a méditer

          • Gérard Suzuky

            Autant de chanceux qui n’auront pas à mourir à l’abattoir ?

            aMais évidemment comme les stats et vous font deux, pas une seule étude.

            C’est énorme quand même, le mec et plus doué que tous le monde pour faire des stats a sa sauce, quand on vous relis, vous êtes quand même un sacré escroc, et vous avez jamais repondu a la vidéo de datagueule de france3, mais critiquer une source officielle, c’est un peu plus dingue que de tenter de rabaisser constamment les gens.

            Et qu’est-ce que je me cogne, torcat a nice, super, vous votez estrosi ? et alors, qu’est-ce qu’on s’en branle ?

            Comme il faut pas compter sur les éleveurs pour donner des chiffres sérieux :

            http://www.eleveursetmontagnes.org/le-loup-la-predation/attaques-de-loups

            Tiens, les mots augmente BEAUCOUP MOINS VITE QUE LES ATTAQUES, Comme de par hasard, merci, cqfd, c’est gentil d’être passé. C’est moins glamour tout de suite. Les mesures de protections marchent bien et ça vous ferait mal au cul de le dire

            Après, demanderais-t’on des preuves, ces chers bergers a chienchiens et bien prompt a les abandonner, combien d’attaques de … chiens sauvages ? Oh putain, aucuns. Merci les neuneus, on va vous croire tiens.

            https://www.youtube.com/watch?v=4dVs95LwVVg

            Ben merde alors, HFCS ou qqchose dans le genre, oh ben c’est quoi ça, après le couplet sur “c’est bon ce qu’il y a dans le miel”, vous leur donnez de la merde de maïs ?

            Ah non, vous, vous préférez les affamer, quitte à faire crever les ouvrières. “t’avais 60 ? t’en a 10, et prend ton poing dans mon cul s’il te plait”.
            Beau respect de l’animal, merci d’être passé et adieu, car là vous me cassez les couilles à force. Et oui je suis vulgaire.

          • torcat

            merci pour les insultes
            je vous parle de mon métier et des connaissances que j ai découvert en trente ans.
            ok j ai vu votre vidéo et alors ??????
            JE NE ME SENS PAS CONCERNE
            pouvez vous faire la distinction entre les apiculteurs aux états unis et
            les apiculteurs en france
            pour vous nous sommes tous pourris a partir du moment ou on preleve quelques kg de miel….
            arreter de dénigrer notre profession : prenez un peu du recul 30 secondes si vous pouvez:ce n est pas le petit apiculteur qui a 2 ou 3 ruches au fond de son jardin qui va stopper la diminution du nombre des abeilles.
            ou bien continuez a nous critiquer , a nous enfoncer meme si la situation est critique ( moins d apiculteur, moins d abeilles, plus en plus de miel de merde importé…meme votre vidéo en parle….)et dans quelques années on versera des subventions aux derniers apiculteurs restants.

          • Gérard Suzuky

            Vous dites tellement d’incohérences entre chaque post, qu’il fallait bien un niçois pour être autant de mauvaise foi.

            Vous pouvez l’écrire en majuscules, vous n’avez pas répondu, vous leur donnez du sirop de maïs ou vous les laissez crever de faim ?

            UNE REPONSE.

            Ah c’est cool en fait.

          • torcat

            allez ca continue
            decidement vous etes superieur a tout le monde ( aux nicois, aux paysans …)et vous vous faites quoi a quel endroit?
            puisque vous donnez des lecons a tout le monde….

            mais bien sur que non je ne donne pas du sirop de mais ( jamais entendu parler de ca…)
            je me débrouille pourqu elle ait suffisamment du miel pour passer l hiver
            mais pourquoi cet acharnement sur les apiculteurs
            expliquez moi je ne vous comprends pas ( vous et les vegans)
            pourquoi s acharner sur tous les éleveurs???
            J ai des pres a faucher :plus d éleveur donc plus personne ne veut faucher mes pres gratuitement …car les buissons envahissent mes champs….
            je dois payer quelqu un pour venir avec son tracteur, faucher , ratisser botteler,
            pourriez vous me donner un numero de telephone d un paysan qui vienne gratuitement et prendre le foin???
            déja que dans mon département il n y en a de moins en moins
            et vous vous les casser sans cesse
            super continuez vous etes sur la bonne voie

          • Gérard Suzuky

            Jamais entendu parler ? La vidéo dirait faux alors :)?

            Le reste, votre victimisation, je m’en cogne.

          • torcat

            super les raccourcis “la vidéo a dit donc tous les apiculteurs font ce
            qu il y a dans cette vidéo”
            retenez plutot de cette vidéo l importance des abeilles sur la pollinisation
            et sa diminution de leur population…
            c est beaucoup plus grave que le nourrissement des abeilles aux etats unis par les plus gros apiculteurs du monde

          • MYM

            Vous voulez vendre votre miel pour en vivre mais on doit venir faucher gratuitement vos près ?? Y a pas comme un problème ??

            Normal que personne ne veuillent venir je trouve !

          • torcat

            decidément vous etes sur une autre planete
            rapprochez vous des gens qui vivent de la nature , des eleveurs
            je vous explique une derniere fois apres je passe a autre chose:
            avant il y avait beaucoup d éleveurs( ovins , bovins…)qui fauchaient tous les pres pour rentrer des bottes de foin pour donner a leurs betes l hiver .
            vous me suivez ou c est trop complexe.
            aujourd hui il n y a quasiment plus de bergers, d eleveurs de bovins
            ( ils rencontrent trop de problemes avec le loup, la viande ne se pas
            bien etc…)aucun jeunes s installent .ca devient le désert
            du coup plus personnes fauchent les champs, ils partent a l abandon
            les buissons envahissent tout les champs
            donc arreter de casser toute sorte d éleveurs
            nous en avons tous besoin pour maintenir la beauté de la nature.

          • Parler de nature en parlant d’élevage, mais quelle blague.
            Et alors le couplet sur le loup est magnifique, il reflète juste votre propension à vous faire manipuler.

          • torcat

            eh oui promenez vous dans la nature et quittez un peu la ville
            heureusement qu il reste les éleveurs dans certains endroits pour entretenir les champs ou sinon tout ira a l abandon
            quittez un peu les livres et allez dans la nature

          • Et il persiste le Torcat !
            “sinon tout ira a l abandon” > la nature c’est l’abandon pour toi ? Mais quelle blague !

          • torcat

            les pres laissés a l abandon avec les buissons qui s installent car les campagnes se désertifient , plus de berger , plus d éleveur , ca ne te parle pas
            2 solutions
            sois tu viens dans mon département 04 ( ou 06) et je te fais découvrir
            tout cela
            sois tu restes dans ta ville avec tes livres et tes idées preconcues avec tes légumes ( et tous tes reves)

          • C’est fou cette propension à tout penser connaitre des gens. Le 06 c’est mon département à la base, la campagne/ le paysage je connais t’en fais pas, le terrain j’en fais pas mal en géographie.
            Buissons qui s’installent = le mal absolu pour toi. C’est bête.
            Ta vision de la nature c’est : tout raser et mettre des élevages. Quelle tristesse.

          • torcat

            c est un super programme ,plus d eleveur , plus de prairie,
            vous savez les buissons partout ca n arrete pas le feu , puisque vous connaissez si bien si bien le 06 ca brule pas mal en été
            de plus vous allez dévellopez le tourisme avec vos idées a deux balles
            des buissons partout super

          • torcat

            c est vrai des prairies entretenues avec des moutons c est pas beau
            il vaut mieux des buissons a la place .et de la foret
            tu dois etre content moins en moins d éleveur, moins en moins en moins d apiculteur,

          • torcat

            je vous parle de choses concretes ( plus de bergers qui s installent , les champs abandonnés plus entretenus) et vous me parler de propension???
            REDESCENDEZ SUR TERRE
            arretez de critiquer les éleveurs
            vous etes persuadés que les moutons, les vaches sont malheureux ,
            il faut les défendre
            pourquoi pas ?
            des gens en france meurent dans la rue a cause du froid
            12 morts aujourd hui a paris dans un attentat
            des milliers de personnes dans le monde meurent tous les jours a cause la faim c est plus grave que les méchants éleveurs qui entretiennent et fauchent les pres ( ca c es t concret)

          • MYM

            Vous ne parlez pas de choses concrètes, vous parler de vous, vous et vous…et votre monde vu de votre nombril
            Que faites vous vous pour les gens ?
            Ce qui c’est passé aujourd’hui à Paris n’a aucune excuse….
            Ce que nous faisons nous “occidentaux-riches” tous les jours en ignorant les personnes dans la rue, ou en ignorant ce qui se passe dans les pays pauvres à grande échelle non plus…
            Comparer un acte isolé avec des abbérations répétées à grande échelles…est juste intolérable de la part d’une personne normalement constituée !!!
            En somalie quand plus jeune on leur envoyait du riz en raison de la famine – 50 % de leur récoltes de céréales…étaient exportée pour nourrir notre bétail et donc nous fournir notre viande d’occidentaux…
            Alors vous vous inquiétez de la faim dans le monde…ben agissez à votre niveau – arrêter de manger de la viande c’est le plus efficace !!
            Vous pourrez ainsi mieux remplir votre frigo pour vos enfants…et vous pourrez vous offrir quelques animaux réformés des élevages “inutiles” juste pour les regarder entretenir vos prés…gratuitement notion qui vous est chère!

          • torcat

            je ne parle pas de moi: je parle de desertification de la campagne
            je parle que plus aucun jeune eleveur s installe a la campagne
            c est ce que vous souhaitez mais dites le.
            des associations ont pris conscience du probleme: par exemple” terre

            de lien ” qui aide financierement et les aide a s installer ( grace aux appels de dons) de jeunes personnes A VIVRE DE LA TERRE(elevage , legumes , apiculture..).
            mais tout ca vous ne voulez pas le voir

            je ne vais plus manger de viande et ca va aider a nourrir les pauvres dans le monde : super le raisonnement

          • Gérard Suzuky

            Et encore des intentions attribuées, A part être dans le fantasme, vous faites quoi ? Si vous vous étonnez encore que je vous insulte, c’est que vous avez vraiment un sacré melon.

            Avec un élevage français responsable de la déforestation amazonienne, oui. ne pas manger de viande leur permet de garder leurs ressources pour bouffer.

            Un peu de réalisme ça vous ferait mal au cul ? Ou alors ?
            http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-animaux-d-elevage-francais-gaves-de-soja-ogm-importe_1383879.html#AIFvjhZ8zhgq1Lzu.01

          • torcat

            pour vous l elevage francais est responsable de la deforestation amazonienne?????????
            CELUI QUI ELEVE DES LAPINS ? DES POULES,des abeilles, des chevres quel rapport a l amazonie
            revenez sur terre
            venez sur le terrain je vous rencontrez des eleveurs

          • MYM

            l’élevage francais pas plus qu’Allemand ou des Etats unis, mais ils ont en commun de nourrir le bétail à l’aide de soja OGM du brésil….
            Regardez les étiquettes de l’aliment de vos amis éleveurs…

          • Gérard Suzuky

            Vous êtes devenu incapable d’écrire en français ?

            Regardez bien l’article de l’express, regardez le des deux yeux.
            et quand vous l’aurez lu, rajoutez celui-là :

            http://envol-vert.org/archives/limpact-des-entreprises-sur-la-déforestation-via-lalimentation-et-le-cuir

            Et allez vous démerder avec eux si vous pensez qu’ils ont tord.

          • torcat

            ne pas accepter que d autres personnes mangent de la viande: ca s appelle de l intolerance

            et l intolerance on voit ou ca peut mener

            soyez plus souple

          • MYM

            C’était juste une idée qui fonctionne…

          • torcat

            ah oui ca fonctionne vous ne voulez plus d élevage, vous voulez la désertification des villages de campagne , plus de paysan, plus de prairie: bonjour les feux en été…
            on va fermer les ecoles des villages de campagne …
            quel programme!!!!

          • Gérard Suzuky

            Vous pouvez parler coté intolérance :3

            Bon je pense que les autres ont compris que vous n’êtes rien de plus qu’un brave polémiqueur, vous ne servez a rien :).

          • torcat

            vous repondez a coté

          • Gérard Suzuky

            Vous répondez n’importe quoi depuis 10 jours, alors vous espérez quoi ?

          • francois

            on ne peut pas tout de même non plus tout accepter selon ce même principe de il est interdit d interdire ou sous prétexte de libre pensée car ça conduit a des extrêmes dangereux comme le vegetalisme érigé en religion ou le droit de tuer tous les loups et les sangliers jusqu au dernier.
            Vous vous laissez l un comme l autre prendre par le jeu du bien et du mal .
            Ces deux principes sont justement les mailles du filet de la prison que représente ce monde .
            Car chacun part de son principe personnel, de ce qu il estime être bon et juste .
            Car aucun ne cherche ce qui est véritablement bon la ou cela se trouve vraiment, hors de toute raison humaine en ce qui la transcende .

          • francois

            Si on n élève plus ,comme petit a petit ça devient le cas, on importe en masse du cadavre d origine US ou made in China avec tous les bons produits chimiques qui vont avec .

          • MYM

            Décidément vous êtes incapable d’écouter votre interlocuteur, je répète :

            – Je vis de la nature (c’est elle qui me nourrit mon jardin et ceux de mes voisins…qui me paye mon crottin de cheval en fruit et légumes…je ne vais que 2 fois par an en supermarche pour du PQ en gros)….

            – Et d’une certaine façon j’élève des animaux…puisque j’ai des chevaux…
            L’entretien de prairie je connais…
            Certes à mon échelle et en “loisirs”… mais les “problèmes” dont vous faites état je les connais parfaitement…mais ce ne sont pas des problèmes sauf pour l’antropocentriste que vous êtes !!

            La nature n’est pas à notre service, nous vivons avec elle c’est tout…

            Si on laissait vivre les animaux sauvages ou même domestiques mais en changeant les espèces de temps en temps chacune ayant une spécialité… sans les exterminer…ben la nature n’aurait pas besoin de l’homme et vous n’auriez pas besoin de faucher pour les buissons….

            Prenez contact avec le botaniste de la tour du Valat, on vous parlera de l’ouverture des prairies avec l’arrivée des chevaux de prewalski à la suite des moutons….le retour de nombreuses plantes qui semblaient disparue à cause du surpaturage des moutons….
            http://www.takh.org/images/stories/documents/publications/gestion_parcours.pdf

            Alors réfléchissez un peu sommes nous vraiment indispensables avec nos élevages surdimensionnés , nos gros tracteurs ????

            NON c’est une certitude sauf pour l’antropocentriste de base, continuez à vous croire au dessus de la nature dès que ca va pas dans votre intérêt !!

            Un peu de lecture de bon sens sur le cas du loup : http://loup.fne.asso.fr/fr/sur-les-traces-des-predateurs/loup/argumentaire.html

          • torcat

            apparement le probleme de désertification des campagnes ne vous touche pas plus que cela.
            laissons faire la nature : ok
            mais vous n aurez plus une seule prairie, plus d éleveur tout sera a l abandon ce sera génial mais dites le si c est que vous voulez

          • ” tout sera à l’abandon ” mais t’as une vision de la nature négative, hallucinant. Des arbustes poussent, la biodiversité revient et pour toi c’est nul c’est l’abandon. C’est ça la richesse oui !

          • torcat

            plus de prairie , plus d agriculteur , plus d eleveur: super
            les villages meurent et les ecoles aussi a la campagne ferment.
            allez hop tout l e monde en ville
            et les feux en été vont se propager car si plus de prairie que des buissons : la nature….
            quel programme!!!!!!!

          • Gérard Suzuky

            Ah oui, il est vraiment de la manif pour tous
            Un de ces jihadistes de l’élevage, un truc de dingue.

            C’est pour ça qu’internet est né, donner la parole aux prophètes barjos.

            http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid7482-la-meteo.html?vid=1143636

          • torcat

            vous ne supportez pas les éleveurs, les agriculteurs,
            vous manquez d ouverture d esprit
            désolé je ne peux rien pour vous

          • Gérard Suzuky

            Vous reprochez a tous les autres de voir les choses différemment de vous, et ce sont eux les fermés d’esprit ?

            Ca va dans la marine ?

          • MYM

            Non effectivement ca me touche pas…c’est un peu comme les abeilles…elles se débrouillaient très bien avant l’intervention de l’homme, la nature en fera autant !!
            Ce sera pas un abandon…ce sera un retour à un état initial…différent mais pas pire !
            Je me demande quand même comment à fait la terre pour survivre quand il y avait pas l’homme pour labourer, faire paitre des animaux….
            Vous êtes sérieux ? C’est pas une blague ?

          • torcat

            le monde évolue: il y a l apparition du frelon asiatique , des acariens,
            plus d abeille a l état sauvage, plus d abeille sans l aide des apiculteurs
            c est un fait
            trouvez moi un essaim dans un trou d un arbre et je vous paie ce que vous voulez

          • francois

            chacun a besoin de subsister , on ne peut pas lui reprocher de vendre du miel pour vivre c est bien plus louable que de vivre d allocs.

          • deux situations incomparables vu que les apiculteurs ont pour la plupart une autre source de revenus.

            (et pourquoi pas vivre de fraude fiscale ? ca rapporte bien plus que la fraude sociale)

          • torcat

            ni l un ni l autre
            je ne perds plus mon temps avec vous c est trop long a vous expliquez l apiculture

          • Gérard Suzuky

            Par contre, en ce qui vous concerne, vous expliquer le français serait du luxe. Je ne suis pas un grand lettré, mais là ça pique.

            Vous coulez un peu vous aviez déjà répondu à ce commentaire. On va pouvoir tourner en rond, j’adore.

          • Geoffrey Hautecouverture

            Je n’ai pas l’habitude d’intervenir, encore moins d’être agressif ou de déterrer les messages, mais vous êtes un c** et vous vous comportez comme tel. Vous êtes totalement fermé d’esprit. Vous pensez tout savoir sur tout, vous connaissez des apiculteurs lorsque ça vous arrange. Un peu comme les gens qui pour prouver qu’ils ne sont pas racistes vous parlent de leur ami (imaginaire) noir/arabe/asiatique. Vous et l’autre troll qui expliquait son métier au luthier un peu plus haut. Je sais que ce message ne vous changera pas, mais ça fait un bien fou de le dire. Vous êtes une insulte à la cause animale ,à la bienveillance, et au bon sens. Vous êtes également un nid à préjugé: “Vous dites tellement d’incohérences entre chaque post, qu’il fallait bien un niçois pour être autant de mauvaise foi.” Votre égo tue toutes vos interventions et ne sert pas votre cause. Vous sortez la carte de l’orthographe après avoir usé votre argumentaire. jusqu’à la corde. Vous êtes un sinistre personnage, sourd, aveugle, et totalement coupé du monde et de la société, en un mot vous êtes la personnification de l’obscurantisme. Balayez donc devant votre porte un peu avant d’insulter les quelques apiculteurs qui viennent expliquer poliment leur métier/passion.

          • Oui on peut dire aussi que vous êtes à la page à déterrer les messages d’il y a deux ans :), pas de doute que ca fait du bien, mais pour l’efficacité…

            Il viens expliquer son métier, comme d’autres expliquent qu’ils font du clippage. Visiblement, si vous vous tapez les 900 commentaires, vous verrez qu’il s’agit d’un joli tabou des apiculteurs “oui non moi je fait pas ca, mais j’ai appris”.

            C’est comme sur les images de poules en batterie, il y a toujours les types qui viennent dire “moi j’ai que ma poule de jardin bouh les obscurantistes” et qui oublient que la boulangerie, le restaurant, les paquets de biscuits … contiennent des oeufs de batteries.

            J’en suis revenu de ça, alors votre jugement me laisse un peu froid, vous le comprendrez aisément :).

          • Vous avez un sens curieux de la politesse :).

            Coté déterrement, c’est vrai que vous avez fait fort, pas mal !

            Par contre, vous avez tord sur un point, je n’ai jamais prétendu connaitre des apiculteurs, Donc un pan de votre message s’écroule. J’ai simplement rappelé aux uns ce que les autres disaient dans ces MEMES commentaires, et ca il me semble que ca n’est pas un crime, ne vous en déplaise.

            L’apiculture est très diverse dans ses pratiques et cet article a fait tomber un sacré tabou sur cette pratique qui, contrairement a ce que le petit passionné pouvais prétendre, existe bel et bien, mais parce que lui ne le faisait pas il refusait d’entendre que les grosses industries a plusieurs milliers de ruches pourraient faire ca.
            (d’ailleurs on remarquera qu’aucun apiculteur venu commenter le faisait, alors qu’on trouve meme des tutoriaux de clippage sur youtube)

            Comme si Jean Miel l’apiculteur avec ses 3 ruches abreuvait seul les rayons de miel des supermarchés.
            L’éternel conflit de la poutre et de la paille.

            Cela dit, vous vous doutez que je ne vais certainement pas regretter d’avoir manqué de grace et de diplomatie il y a déjà deux ans, ca laisse de la latitude pour s’améliorer que de partir du pire :).

            Bonne journée,

          • francois

            si votre enfant meurt de fin n allez vous pas le nourrir ?
            Bien sur pour éviter leur mort sur des essaims récents et parfois en fin de saison nous nourrissons, mais chez nous pas au sirop industriel mais avec des sirops faits par nous, bien sur ça ne vaut pas leur miel , mais l Essaim survie.

          • Pourtant a la fin il meurt aussi,
            du moment que les seins survient, tout ca bien.

          • francois

            si les abeilles ne faisaient pas de miel et ne pollinisaient pas,il faut avouer que l homme l aurait exterminé depuis longtemps car elle pique .
            Il en aurait été pour elle comme il en est pour le loup

          • Paul Vitara

            Tout est proie pour le renard: c’est un prédateur opportuniste. Par contre c’est carrément pas sa proie la plus facile. Il est très mal adapté pour ça!!!!
            Vous êtes vraiment à l’ouest SUZUK’

          • Je vous laisse vous débrouiller avec l’association “ROC”, si ils ont tord, vous irez leur prouver a eux.

            http://www.roc.asso.fr/protection-faune/ragondin.html

            ” Ses prédateurs naturels (caïman, jaguar) sont absents mais le renard, le putois, la loutre et certains rapaces exercent une prédation significative sur les jeunes ragondins.”

            –> encore faut -il ne pas buter tous les renards comme seuls des consanguins avinés avec la rate pleine de vers peuvent le faire en continu “pour le plaisir et le sport qu’est la chasse”.

            “Adapté ou pas”, je m’en cogne, ils le font.

          • René Pajero

            Croire que la seule présence du renard pourrait exterminer le ragondin tiens du délire d’ignare!!!!!!

            Quand on vous lit…on pleure de rire :

            http://www.gerard.suzuki.ne.sait.faire.que.des.copier.coller.de.pages. du.net.qu’il.interpréte.mal./

            Très bon site qui vous résume, hormis le niveau grossier de votre langage.

          • Je n’insulte pas, j’anticipe :). Encore une fois, allez les voir eux.

          • Fred Laguna

            Montrez donc cet article à ROC. Vous allez voir l’accueil. Ils vont pas en croire leurs yeux et vont vous demander de ne plus les citer!!

          • En même temps, l’information jeune ragondin = proie pour les renards viens d’eux, et n’a rien à voir avec le miel.
            Mais c’est bien d’essayer de prendre les gens pour des cons.

          • carine

            Bonjour Torcat, je trouve vos interventions intéressantes et j’aimerai beaucoup que vous répondiez aux questions posées par Gérard. Quels sont les chiffres en moyenne d’une ruche à pollinisation “correcte” ? Que se passe-t-il si on laisse l’excédent de miel ? Et surtout pourquoi les abeilles produisent autant d’excédent ? Merci de votre temps.

          • francois

            les abeilles produisent autant d excédants a cause de la culture intensive de colza de variétés d arbres fruitiers de printemps et autres alors que le biotope naturel qui permettait une miellée homogène sur toute la saison a disparu.
            Si on laisse les hausses par exemple deux avec environ 12 kg chacune eh bien les abeilles meurent en dessous car en hiver elles ne cassent pas la grappe, de plus ces miels de culture qui sont tres bons au gout pour nous, deviennent durs en hiver et les abeilles ne peuvent pas les consommer.
            Quant aux chiffres , ils sont variables suivant la variété d abeille, le lieu ou elles se trouvent, ça va d un extrême a un autre a tel point que c est indéfinissable selon des standards statistiques humains.

          • francois

            la solution n est pas pour autant de tuer tous les loups

          • MYM

            C’est dingue ça…je rapporte les propos d’une de vos collègues et inities…et j’en sais plus que vous simplement car ils ont une vision qui ne collent pas avec la votre ? C’est curieux ce manque de discernement?!
            En revanche…des docteurs il n’y en pas pas qu’a Limoges et Bordeaux…

          • torcat

            votre collegue a eu une formation d apicultrice: en general cela dure 15 jours
            vous avez raison elle a beaucoup plus de connaissances que moi apres 30 ans d apiculture….
            je parlais des docteurs de Limoge et Bordeaux car eux je suis sur qu ils utilisent le miel dans ces hopitaux
            merci du renseignement qu il n y a pas que des dr qu a limoges et a bordeaux…

          • MYM

            Non 6 mois avec les stages 😉

          • MYM

            Réponse sur le fond du sujet on peut surtout poser une autre question en fait :
            – pourquoi en arrive t -on quand on “manipule” les abeilles à avoir surabondance (si tant est qu’elle soit si répandu que ca ?) ?
            – Comment faisait les abeilles avant que l’homme s’en mele ? (cela rejoint la question de Gérard).
            J’ai l’impression d’entendre un agri qui dit que s’il ne trait pas ses vaches elle meurt….faut arrêter un peu avec ses contres arguments de mauvaise foi…
            Enfin plus précisément c’est sans doute vrai mais pourquoi :
            Car l’homme à sélectionné et reproduit ce qui était dans la nature un défaut….?
            Car l’homme stimule en plus au maximum la production en changeant de site et autres méthodes ?

            Je pense (et là c’est moi … et mes connaissances génétiques) sincèrement que si on ne les traitaient pas en esclaves bon à produire encore et encore pour nous…avec le temps (oui le temps pas du jour au lendemain je parle d’évolution…) elles redeviendraient des simples ouvrières dans leur monde à elle…produisant que ce qu’elles ont besoin…Laissant de la place à d’autres essaims….tout en pollenisant notre environnement….

            C’est ce qui semble se passer chez mon amie…et là je me refais simplement son écho : les abeilles s’auto régulent…elle ne recherchent pas la “sur-production”- c’est l’homme par les contraintes diverses qu’il impose qui génère stress (le transport, le prélèvement de miel…), et donc surproduction (car l’homme va encore venir tout piquer)…

          • torcat

            je crois que l on ne se comprend pas .
            décidément vous restez sur vos a priori : sans la surveillance de l homme et de son travail les essaims disparaissent a une vitesse grand v.
            il n y a plus d essaims sauvages depuis de nombreuses années.
            .les essaims sauvages ont diparu comme les papillons, les escargots de bourgogne etc…
            de nombreux apiculteurs se font payer pour polliniser les champs d arbres fruitiers ou d autres plantations….
            moi le premier je me fais payer par des entreprises pour placer des ruches sur leur site car elles ont compris l urgence d aider les apiculteurs car des millions d abeille disparaissent chaque année et en plus je leur donne le fruit du travail des abeilles: le miel (un des derniers produits de la nature complexe et naturel aux mille vertus.
            votre collegue apicultrice qui a eu une formation ( de 15 jours)
            en connait plus que moi qui pratique l apiculture depuis 30 ans….
            j aime bien les gens de la ville qui donne des lecons sur l apiculture alors qui ne font meme pas la difference entre une guepe et une abeille…
            sans commentaire

          • MYM

            J’ai bien compris : mais comment se fait-il qu’il reste des abeilles si elles sont incapables de “survivre” sans l’homme dans la nature ? Plus précisément comment ont-elles survecues à “Avant l’intervention” humaine ?
            C’est une vrai question posée par Gérard et Moi et auquel vous n’avez apporté aucune réponse !

            Est ce que vous vous rendez compte que vous savez pas à qui vous “parlez” (et ceci dit je peux vous raconter ce que je veux je le conçoit…) mais comme ça s’adresse à moi voilà en gros ou j’habite : A la campagne (et oui bizarre hein…) un village de 1 000 habitants, je ne suis pas dans le bourg mais dans un hameau de 2 maisons – dans un département “rural”…avec les guèpes, abeilles, frelons européens (pour l’instant pas d’asiat…là aussi je fais la différence punaise la classe !!! ) et autres insectes….2ha de propriété dont environ 1ha de forêt et 1ha de pré pour les chevaux…avec un jardin, des fruitiers….des chevaux, des chats, un chien….des renards, des sangliers, des blaireaux, des chevreuils…des salamandres aussi (oui j’avais envie de les mettre elles)….et tout le monde vit cote à cote sans dégats…

            Alors effectivement “bobo de la ville” c’est ce que je me dis le soir quand je suis en botte dans la boue en ce moment a mettre du foin à mes chevaux…ou à ramasser le crottin !!

          • torcat

            je me répéte car vous n avez toujours pas compris : il ne reste plus d abeille( apis mellifera) dans la nature depuis quelques années.
            Il n y a plus d essaim sauvage depuis l apparition des acariens , des pesticides, du frelon asiatique et un nouveau probleme apparait a la frontiere italienne : le petit coleoptere qui rentre dans la ruche et détruit tout a l intérieur.
            je vous parle de la situation actuelle ; je ne sais pas ce qui se passait il y a des millenaires ( avant l intervention humaine).
            Vous pouvez tout imaginer avec des si mais la situation aujourd hui est préoccupante

          • MYM

            C’est bien ce que je craignais ca y est vous avez perdu toute crédibilité à mes yeux, pour moi en gros vous venez de dire le sempiternelle discours de l’agri :
            “selon la situation actuelle, il n’existe plus de vaches “normales” donc il faut continuer à exploiter les vaches laitières (et donc les traires) car si on le fait pas elles meurent dans d’atroces souffrance et ne peuvent pas survivre et donc en fait j’aime mes vaches, je suis leur sauveur sans moi la situation est préocupante”….
            Alors selon vous l’homme est un sauveur et pas responsable de cette situation ??…donc continuons dans la connerie plutot que de se remettre en question !!! Effectivement avec un tel raisonnement…la situation est préoccupante !!
            C’est un peu de la provocation…mais m’enfin merde arrêtons de se prendre pour le centre du monde de défendre des Frankeinstein que nous avons nous même créé, réparons plutot nos conneries !!!

          • torcat

            puisque l homme est responsable de tout les problemes prenez une mitraillette et tirez !!!!le monde ira mieux …..
            la vie etait bien meilleure au temps de la préhistoire….c est bien connu
            je suis apiculteur : je sais que sans les apiculteurs il n y aurait plus d abeille et cela vous ne l avez pas compris.
            les méchants se sont tous les éleveurs: vous avez raison et continuez a
            a manger vos courgettes et haricots plats

          • MYM

            Pas besoin de sortir la mitraillette – des agressifs comme vous, qui insultent quand ils sont mis face à leurs incohérences….se chargent de tirer bêtement sur tout ce qui bouge…vous en êtes un bel exemple….

          • torcat

            je n ai pas insulte je suis allé au bout de votre raisonnement qui consiste a dire l homme est responsable de tous les problemes
            avant c était mieux.
            l elevage de vache pour le lait c est de la connerie
            ok pourquoi pas mais plus de beurre , plus de fromage, plus de yaourt,
            plus de creme fraiche, plus de lait a table…
            on doit s éclater a votre table
            bon appétit

          • francois

            La civilisation est devenue un monde parallèle a la création pure et originelle.
            Ce n est pas les hommes le problème , mais l Esprit qui règne sur ce monde

          • francois

            Donner la vrai vie plutôt que la mort ce serait bien mieux , la Vie de l âme qui vient du cœur , le véritable amour.

          • francois

            l homme ne réparera rien , l homme est l homme , il est ainsi fait.
            Sur terre il se comporte comme un virus.

          • francois

            oui, les abeilles ne peuvent plus survivre sans l homme et ceci est la faute de l homme le monde moderne.
            La culture intensive l interdit quasiment , simplement plus assez d espaces sauvages .

            Ainsi sans apiculteurs nos régions ne compteraient plus d abeilles .
            La meilleure des choses pour elles serait la disparition de la civilisation .
            Ce serait d ailleurs certainement une très bonne chose pour notre espèce aussi, pour sa survie a court terme sur terre.

        • Idelphie

          on s’éloigne un peu du miel mais revoyez aussi votre copie : votre B12 est issue de compléments alimentaires artificiellement distribuées au bétail…

      • brrrouno

        C’est une honte, on devrait vous attaquer en justice pour calomnie. Cet article est un ramassis d’erreurs. On voit bien que vous n’avez JAMAIS accompagné un apiculteur dans son travail.

      • NikokoR

        Quelle prétention j’hallucine, vous avez vue l’alimentation moderne ? Comment peux ton dire qu’on s’étonne de voir des enfants et des gens carencé vue se qu’il mange aujourdhui.

        RÉVEILLEZ VOUS ! AU LIEU DE CROIRE QUE VOTRE RÉFLEXION EST AU DESSUS DE TOUTE CELLE DES AUTRES ET QUE SEUL VOTRE RAISONNEMENT EST LA VÉRITÉ.

        Go posé votre cerveau 2min car la j’ai vraiment l’impression que sa arrête jamais de cogité la dedans. C’est bien le mode de fonctionnement de ceux qui abatte les animaux sa, répondre avec la LOGIQUE, avec la réflexion alors que on parle de quelque choses qui transcende de loin se que notre cerveaux peux comprendre.

        Ah oui désolé je commence à partir trop loins pour vous, votre réflexion vous rattrape et vous dit que je dit n’importe quoi.

        Allez bonne continuation à tous et consommez du miel sa ne vous fera que du bien.

        • Gérard Suzuky

          oh, un collégien pré-pubère, j’aurais dû me rappeler qu’on est en pleins dans les vacances de noël.

          • NikokoR

            Salut, je ne suis pas collégien mais tempi, sinon je trouve votre commentaire assez réducteur enfaite vous n’avez pas grand choses à dire, à par d’avoir une image pré fabriquer de moi.

            En tout cas, j’apprécie le fait que vous m’avez lu et répondu et même si l’on est en désaccord, je vous souhaite à vous ( et à celle qui à écrit cette article ) de bonne fête de fin d’année et je suis certain que on sais tout simplement mal compris.

      • Entrée Dessert

        Je connais aussi des hystériques frigides et des bons vivants joyeux…

      • captainmarine

        C’est incroyable cette incapacité à se remettre en question et assumer ses torts…

        • VGCedric

          On peut aisément te retourner le compliment… Qui fait montre de la plus grande capacité à se remettre en cause : celui qui s’interroge sur les bienfaits miel ou celui qui gobe le baratin officiel ? Deuxio : l’article ne se veut pas “paroles d’Evangile” c’est une invitation à réfléchir, rien de plus. Alors calmos !

      • francois

        lili, je suis les deux heureusement et malheureusement pour moi, enfin j etais.

      • francois

        Dans tous les cas tu as a cœur de te tourner vers le bien et ça c est bon, et CA devient bien trop rare en général les hommes se contentent de se tourner vers le profit .

  • jmlemieletlesabeilles

    un arbre ne souffre pas car il n’a pas de systeme nerveux, pourtant il existe bien un stress du vegetal.
    et aussi le fait d’avoir une ruche ou plusieurs dans un milieu donné ne resulte pas forcement en une surpopulation, nuisibles aux especes sauvages, cela est variable selon les ressources du milieu.

    • liligondawa

      Ce qu’on dit depuis le début, c’est que ce n’est pas seulement l’adjonction soudaine et massive d’abeilles domestiques dans un milieu donné. Mais c’est surtout les avantages que leur confère l’aide de l’homme (architecture de la ruche, etc…), qui font que les espèces sauvages ne jouent pas dans la même catégorie.

      • Cabane de Tellus

        Décidément vous ne lisez donc rien autres que vos propres articles ?! L’architecture de la ruche ne joue aucun rôle ici. Vous vous trompez d’argument, la problématique soulevée par l’article sur l’impacte de l’abeille mellifère était l’utilisation d’écotypes inadaptés au détriments des écotypes sauvages. Et lorsque l’on parle d’écotype sauvage, on parle aussi de l’abeille mellifère qui existe à l’état sauvage dans toute presque toute l’Europe.
        Vous ne remettez jamais en doute vos allégations, quand bien même tant de choses soulignent leurs faiblesses? Ce n’est pas une preuve de sagesse, loin de là!

        • NikokoR

          C’est marrant car des qu’une personne commence à lui pointé du doigt des vérité la concernant, la ya pu de réponse.

          Belle hypocrisie cette article car l’auteur ne l’assume même pas, ya que son point de vue, son vécu, les gens qu’elle à entendu qui va conté à ces yeux.

          Le même jeux que les tueurs d’animaux au final, et le pire c’est quelle dira quelle défend les animaux sans se rendre compte quelle joue le même jeux de ceux qui les tues dans sa façon de pensé.

          AUCUNE REMISE EN QUESTION

  • Pingback: Re: Le topic blabla des VG. - Page 48()

  • Jérémy Anso

    Bonjour à tous, vous allez me prendre pour un fou mais je me suis amusé à lire tous les commentaires: que ce soit les réponses des auteurs de l’article (des végétaliens ?) et les “agresseurs” (des apiculteurs ?).

    C’est assez étonnant car j’ai moi même écrit un article-réponse aux idées reçues que l’on peut avoir sur le monde de l’apiculture, suis-je pour autant un apiculteur ? Hé bien oui ! J’ai la chance d’avoir un blog qui traite de nutrition, de santé, et entre autres, des ravages de l’agroalimentaire sur le bien être animal et la qualité de la nourriture. J’ai donc cette double casquette d’apiculteur, mais également d’une sorte de nutritionniste et de scientifique par la même occasion (avec bientôt un titre de docteur).

    Bref, je ne vais ressortir aucun des arguments car tout a été dit, et surtout par Cabane de tellus qui a brillamment défendu la cause apicôle… ou pas ? En fait, le seul problème réside dans la communication entre les deux camps. J’imagine que vous, les auteurs de l’article, vous êtes sensibles aux commentaires surtout lorsqu’ils sont argumentés et pertinents et que vous êtes susceptible de mieux comprendre la cause végétalienne, et peut-être de redéfinir vos conviction ?

    Il est clair que les propos des apiculteurs ici présent sont trop agressif, par rapport à vous, pour apporter une réelle pierre au débat et pourquoi pas de faire changer ou évoluer les opinions. Comme je l’énoncais moi même dans mon article dédié, n’est-il pas possible de conjuguer les “on dit’, avec la réalité et avec une bonne dose de tolérance ?

    L’exploitation animale industrielle est une hécatombe pour tous les animaux, et je n’ai nul besoin de sortir des exemples car tout le monde les connait. Par contre, avec cet article et les commentaires ci-dessous, on se rend compte qu’il y a une forte méconnaissance du sujet (de l’apiculture) et que surtout, tous les arguments sont bon pour défendre une cause. Et c’est là ou la bat blesse, car non, tous les arguments ne sont pas bon et peuvent être discuter avec plus ou moins de tact.

    Je pense qu’il faut reconnaître que l’apiculture est un commerce, sauf si il est en tant qu’amateur pour sa consommation personnel, un commerce basé sur l’exploitation des abeilles. Qui dit exploitation, ne dit pas forcément que l’un ou l’autre est lésé, non. On peut bien réussir une exploitation minière sans frustrer une roche… C’est une image. Je pense que les apiculteurs doivent d’une part être conscient que oui, il y a un commerce sur les abeilles mais ce commerce peut être “symbiotique” comme le disait Cabane (même si je n’irais pas jusque là, je dirais plutôt “commensale”, car on tire un bénéfice de cette relation et on va dire que pas forcément les abeilles) et d’autre part les végétaliens doivent accepter l’idée, qu’un rucher, un apiculteur peut respecter profondément ces abeilles et participer aux maintiens de cette espèce en danger.

    Après, que les idéologies de chacun se conserve est autre chose. Les apiculteurs n’ont que faire de vouloir faire changer d’avis les végétaliens je pense. La cause végétalienne est noble, délicate et tristement compréhensible. Là, nous, apiculteurs, mais également scientifiques disons qu’il ne faut pas désinformer pour défendre une cause, il y a bien d’autre voie pour cela.

    Jérémy du blog “dur à avaler”.

  • Wahouuu il y a un sacré débat ici !

    J’ai lu quelques commentaires, et désolée mais chers apiculteurs vous n’arriverez à rien ici, vous êtes trop agressif dans vos commentaires et manquez d’ouverture d’esprit envers notre cause.

    Vous défendez votre métier et c’est compréhensible, néanmoins vos arguments sont caduques.

    Une exploitation génère un profit, vous aimez vos abeilles, d’accord, vous les respectez, d’accord. Mais soyez honnête avec vous-même, les éleveurs de bétails aiment leurs bêtes, ce qui ne les empêchent pas de les envoyer droit à l’abattoir dès qu’ils ne génèrent plus de profit. Clairement, ils s’en débarrassent ! Et c’est désolant…

    Pour votre métier d’apiculteurs, comment pouvez-vous prétendre au bien être animal ? Cela reste de l’exploitation à votre profit… Certains apiculteurs gazent leurs ruches qui tuent les abeilles, pourquoi ?

    Je ne connais pas votre métier autant que vous mais je sais qu’une industrie (quel qu’elle soit) reste une industrie, peuplé d’Hommes avares d’argent, encore et encore, sans se soucier réellement des conséquences sur les animaux !

    Et quand vous prenez conscience du mal être animal, vous faites quoi concrètement ?

    • Cabane de Tellus

      http://cabanedetellus.free.fr/Pdf/Trois_fausses_raisons_de_ne_pas_manger_de_miel.pdf

      “vous faites du mal aux abeilles” / “Nous prenons grand soin de nos abeilles”

      Voici deux points de vues différents, mais valable tous les deux. J’espère que tu a assez de sagesse pour admettre que ton jugement, même s’il et respectable n’est pas forcément la seule vérité. Je ne cherche pas à te convaincre car tu l’étais déjà, avant même de lire cette article, je veux juste équilibrer le débat.

    • Guillaume

      Camarades debout contre les méchant exploiteurs…. Pathétique comme tout le reste ici. Je ne suis pas professionnel je ne tire aucun profit et en plus je ne gaze pas mes abeilles. VOTRE CAUSE est stupide arrêter d’essayer de convertir les autres, c’est aussi ça la liberté

      • Le rendement passe avant le reste quand c’est commercial. Alors si t’en vis pas, tu peux te permettre de quasi pas avoir de récoltes, ce n’est pas le cas de ceux qui en vivent. Et si tu crois que 99% des gens achètent du miel d’origine non commercial..

      • Comment parler de liberté alors que vous-même vous dites “VOTRE CAUSE est stupide arrêter d’essayer de convertir les autres” ?

        La liberté, c’est aussi nous laisser parler et nous battre pour des causes qui nous touchent…

        PS: On ne convertit personne, nous informons. Le “hic” c’est que nos propos ne veulent pas être entendu… pour le “confort” de l’ignorance (et l’argent)

        • Yann

          Le vegan est aussi un business depuis un petit moment…

    • Yann

      Perso je trouve qu’ils ne manquent pas plus d’ouverture d’esprit qu’un vegan, mais ceci est mon avis personnel 😀

  • Guillaume

    Encore un qui sait de quoi il cause : les abeilles ne stockent pas par pure nécessité mais par instinct je ne pense pas qu’une ruche ait jamais eu besoin de 4 hausses pour passer l’hiver. C’est étrange tous mes anciens commentaires ont disparu ça doit être la tolérance de ceux qui se veulent des exemples pour les autres…

    • On ne supprime aucun commentaire, suffit de chercher de la longue liste des commentiares… Sinon une ruche n’a jamais eu besoin de 4 hausses je suis d’accord, elle en a besoin d’aucunes, elles savent faire des essaims, pas besoin de l’humain.

  • La seule raison essentielle et indiscutable pour ne pas manger du miel et cautionner sa production, c’est que c’est un produit issu de l’exploitation animale. Le véganisme est une philosophie antispéciste, non-violente, et donc une implication concrète dans l’abolition de l’exploitation des nonhumains, comme un principe moral fondamental.

    • Mick

      Les végans sont sans doute supérieurs à tous les êtres vivants car ils SAVENT ce qui est bien et ce qui est mal, et leurs paroles sont incontestables tel le tout puissant!!!!
      Très impressionnant.

      http://www.youtube.com/watch?v=vqqGZBRBLcM

      • liligondawa

        Je ne comprends pas où tu veux en venir. Surtout avec une série télé pour argumentaire 🙂

        • Mick

          C’est un film adapté d’une bd. “Scoot Pillgrim Vs the world”. C’est ma façon de prendre avec humour les arguments végans. Et du second degré il en faut pour les non-végans que vous n’épargnez pas.

          • liligondawa

            Pas de paranoïa, nous n’avons pas pour but de taper sur les non-végans.
            Nous ne sommes pas dans une démarche “contre”. Nous sommes dans une démarche “pour” : pour le bien-être animal, pour l’écologie, et pour la santé humaine. Forcément, ça induit un esprit critique envers certaines pratiques…

          • Robin

            Si vous n’êtes pas dans une démarche “contre”, pourquoi répondre avec autant d’agressivité et de volonté pour dénigrer ceux qui ne pensent pas comme vous et vous prouvent que vous faites fausse route avec les abeilles?

      • Twiggo

        Inutile d’être jaloux de nos Vegan Powers, ils sont à la portée de tous 😉

      • La sagesse c’est aussi savoir se taire quand on a rien à dire de pertinent.

        • Mick

          J’ai beaucoup de chose à dire, je soulignais votre présomption à juger les autres.C’était ça le message : Qui êtes vous pour juger ainsi? Pour proclamer ainsi le bien et désigner les autres comme faisant le mal? Vous qui visiblement n’avez guère expérience du milieux agricole, de l’écologie ou de la biologie ?

          • liligondawa

            Nous ne jugeons pas, nous détaillons notre point de vue, les raisons de nos actions, et en l’occurrence de notre abstention à consommer du miel. Cet article que tu décris a été écrit avec une volonté d’expliquer, justement, je ne pense pas que nous y proclamons arbitrairement quoi que ce soit. Relis-le, s’il te plaît. Bonne journée.

          • Mick

            Bien sûr que vous jugez : vous n’avez aucune notions d’apicultures ou d’entomologie et vous vous permettez de diffusez des articles pleins d’erreurs sans remettre en questions vos points de vues en dépits des critiques, très nombreuses et souvent pertinentes. Lorsqu’un article du net critiques les végans, vous vous scandalisez parce que souvent l’auteur n’y connais rien.C’est vrai… mais vous faites pareil de votre coté !

          • vegactu

            Sources sur sources sur sources, sur manuel d’apiculture. Oui on n’a aucune notion d’apiculture ou d’entomologie.

          • Mick

            C’est bien ça le problème.

          • vegactu

            lol, premier degré bonjour !

          • Mick

            ou pas !

          • Autant il n’est pas nécessaire d’avoir le cancer pour savoir l’identifier et le soigner (tel un cancérologue), autant il n’est pas nécessaire d’avoir l’expérience en milieux agricole, où l’exploitation animale est normalisée et à libre court, pour en dénoncer les abus et la pratique spéciste (tel un vegan). Je me répète, il faut parfois savoir s’abstenir, plutôt que de “répondre pour répondre”, alors que les propos n’ont aucune pertinence dans le débat en dehors de délégitimer notre philosophie antispéciste. Je vous suggère la lecture du PDF http://www.vegmundo.com/wp-content/uploads/2011/07/la_vegephobie.pdf
            Étant vous-même non informé sur le sujet que vous abordez, le dialogue est délibérément stérile, je ne prendrais donc plus la peine de répondre ultérieurement,

          • liligondawa

            Nous ne jugeons pas, nous explicitons notre choix de vie, qui repose sur des raisons claires, précises, et sur des faits avérés.

        • liligondawa

          Tout-à-fait d’accord, merci Marine ^^

  • levegetarimematuer

    S’il vous plait gardez moi de cote tous ces merveilleux commentaires que vous recevez pour “le vegetarisme ma tuer”, la je ne peux pas les sauvergarder et j’enrage de penser a toutes ces perles perdues!!

    • Mick

      Inutile de t’exciter comme ça, ce site conserve les commentaires très longtemps, il n’y a qu’a regarder la dates de certains (plusieurs mois).

  • Cabane de Tellus

    Au passage, étant l’auteur de la photo de l’osmie, je vous vous saurait gré de corriger la légende. cette abeille solitaire un mâle d’Osmie cornue (de son nom latin : Osmia cornuta), elle n’est nullement menacées par l’abeille mellifère (Apis mellifera), elle est même en expansion depuis le sud en faveur, semble-t-il, du réchauffement du climat.

    Ce qui menace sa population est la raréfaction des sites de nidifications propices.
    http://cabanedetellus.free.fr/Les_pollinisateurs_Tellus.html

    • Mick

      Bien joué, une amélioration en vue, mais apparemment ça n’est toujours pas ça ! Les végans ne seraient-ils pas fair-play?

      • Ce n’est pas qu’ils sont pas faire plais il sont endoctrinés et n’ont aucune connaissances en bio, agronomie, écologie et visiblement entomologie…

  • joduruhen

    C’est une honte d’écrire des conneries pareilles! Vos propos sont insultants pour une profession qui est de plus en plus difficile, et qui il faut le rappeler permet la pollinisation de la plupart des fruits et légumes que vous mangez! Alors vous les écologistes extrémistes ou les “bobos citadins”, c’est comme vous voulez, réfléchissez avant de parler car vous ne connaissez rien à l’apiculture!!! De toute façon, vous ne savez que critiquer, vous n’avez aucune solution à proposer…bref vous êtes des doux rêveurs incapable de produire quelque chose à part un article complètement pourri!! C’est une honte!!!

    • liligondawa

      Quant à nos conneries, cher monsieur, je vous renverrai à nos sources, en bas de l’article pourri en question.
      Cordialement.

      • Robin

        C’est drôle, je pensais que vous n’aviez pas mis toutes vos sources “pour ne pas surcharger”… Vérifiez vos sources, elles sont inexactes.

  • Alain.jpg

    Dans un reportage passé la semaine dernière sur Arte, “le mystère de la disparition des abeilles”, on voit un exemple de ce qu’est l’exploitation industrielle :

    Les abeilles sont à juste titre qualifiées “d’ouvrières jetables” , nourries (notamment pour pallier aux carences liées à la monoculture), dopées (pour être productives à temps), bourrées d’antibiotiques, vivant dans des environnements remplis de parasites, virus, pesticides, fertilisants chimiques.

    L’apiculteur avoue lui-même :
    « c’est incroyable qu’elles tiennent le coup dans des conditions aussi extrêmes ».

    http://videos.arte.tv/fr/videos/le-mystere-de-la-disparition-des-abeilles–7482234.html

    • liligondawa

      Merci de nous faire connaître ceci, qui renforce hélas ce que je pensais et avais lu dans mes recherches…
      Le plus triste, c’est que les abeilles ne tiennent plus vraiment le coup, j’ai vu un reportage l’autre jour qui disait que leur taux de disparition aux USA avait augmenté de 21% entre l’an passé et celui-ci.

      • Mick

        vos recherches?? Elles n’ont pas dû aller bien loin, sinon vous aurriez découvert que moins de 10 % des apiculteurs français partique cette apiculture industrielle.

  • Apitraffic

    Il faut arreter de raconter n’importe quoi !
    Comme dit la personne ci dessous c’est de la diffamation à ce niveau

    Un tas d’inepties !

    • liligondawa

      Cf nos sources, multiples et crédibles. En voulez-vous d’autres ? Nous n’avons pas mis toutes les sources ici, pour ne pas surcharger.

      • Robin

        Visiblement, vous sources ne sont en aucun cas crédibles et cela a été prouvé maintes et maintes fois.

  • Zen

    Mon père était apiculteur et il n’a jamais chercher à commercialiser le pollen, gelée royale et compagnie. Ce qui me révolte aujourd’hui pour le simple profit d’en avoir doublé le prix du kilo parce que soit-disant les abeilles seraient en voie de disparition. Vous êtes sur , c’est pas un hoax ???? , surtout que dans les magasins on voit autant de miel dans les rayons. On ne se contente pas de vendre du miel mais de l’aromatisé à plein de saveurs différentes pour le seul but d’en augmenter le prix d’achat et de trouver toujours plus de nouveau consommateurs …

  • phil

    J’ ai déjà vu ces arguments végétaliens contre le miel, il m’ont paru faussement défenseur de la nature. je suis végétarien et je mange du miel et je connais un apiculteur (végétarien). L’argument que l’on vol la nature me parait un peu grotesque : Quand on mange des légumes ont vol pas la nature aussi, on coupe ce qu’il aurait pu vivre encore de temps. Quand on prend les fruits d’un arbres on lui vol pas ses fruits, il est d’accord l’arbre ? L’humain est bien obligé de faire avec la nature, Si le producteur de miel est respectueux de ses abeilles, ne les mutiles pas, ne les tuent pas quand elle ont pas un rendement faible, si il leur donne l’hiver une nourriture riche en nutriment et en sucre. En gros si il les aiment et collabore avec elle au fonctionnement de la nature, je ne vois pas trop le problème. Quand au arguments du sirop d’hérable etc… merci le coup écologique du transports en bateaux… En effet il faut réflechir un peu et ne pas tomber dans le dogmatisme aveugle. Pour ma part je consomme du miel bio, en privilégiant un géolocasition de montagne ou foret. pour éviter (pour le moment) qu’elle ne butine la merde de notre agriculture intensive.

    • “si il leur donne l’hiver une nourriture riche en nutriment et en sucre.”
      T’as tout dit je crois. Le miel est fait pour les abeilles, on n’a pas à leur substituer par autre chose.
      Pourquoi ne prend tu pas du sirop de blé alors? niveau écologique c’est pas mal hein!

  • JB

    Bonjour, à tous.

    Je suis tantôt d’accord avec l’article, tantôt pas d’accord.

    Pour ma part, je pratique l’apiculture douce, sans enfumage, sans ouvrir les ruches trop souvent afin d’éviter de perturber leur température et hygrométrie qu’elles régulent si bien.
    Il existent des modèles de ruches moins pratique pour la production, mais plus adapté au bien-être de l’abeille.
    La récolte au printemps, au redémarrage des colonies, leur laisse tout le miel pour l’hiver. On ne prend que les restes.

    Je suis assez d’accord, que l’importation en masse de reines d’élevage, n’est pas bon.
    Des colonies sœurs qui s’entre-féconde, c’est pas forcément l’idéal.
    C’est plus galère d’aller chercher une colonie, logée dans une cheminée d’une famille avec des enfants, plutôt que d’en commander une sur internet.

    Toutes les abeilles, ont plus à craindre de l’uniformisation des paysages, de l’agriculture chimique et des ondes électro-magnétiques, que de l’appétit des gourmands et de l’amour des apiculteurs.

  • JB

    Bonjour, à tous.

    Je suis tantôt d’accord avec l’article, tantôt pas d’accord.

    Pour ma part, je pratique l’apiculture douce, sans enfumage, sans ouvrir les ruches trop souvent afin d’éviter de perturber leur température et hygrométrie qu’elles régulent si bien.
    Il existent des modèles de ruches moins pratique pour la production, mais plus adapté au bien-être de l’abeille.
    La récolte au printemps, au redémarrage des colonies, leur laisse tout le miel pour l’hiver. On ne prend que les restes.

    Je suis assez d’accord, que l’importation en masse de reines d’élevage, n’est pas bon.
    Des colonies sœurs qui s’entre-féconde, c’est pas forcément l’idéal.
    C’est plus galère d’aller chercher une colonie, logée dans une cheminée d’une famille avec des enfants, plutôt que d’en commander une sur internet.

    Toutes les abeilles, ont plus à craindre de l’uniformisation des paysages, de l’agriculture chimique et des ondes électro-magnétiques, que de l’appétit des gourmands et de l’amour des apiculteurs.

  • Neutral

    L’érable fait la sève brute pour son usage personnel aussi et on lui prend.
    Quant ua pollen volé par les abeilles mellifères, j’ai du mal à comprendre la notion de pollen qui appartiendrait à une espèce et pas à une autre.

  • marcus

    bonjour,je suis apiculteur dans un pays ou la densité de population est élevée,des espaces de biodiversité ou l’abeille a quasiment disparu,la réintroduction de ruches et on l’observe à fait revenir des espèces qu’on ne voyait plus dans ces zones ex; l’hirondelle,oui l’apiculture raisonnée a un effet bénéfique sur nos sociétés ,d’un point de vue humain être végétaliste c’est se sentir supérieur à la nature ,non nous ne vivons pas sur l’arche de noé,le lion ne caresse pas la brebis(pas encore) j’ai remarqué aussi que vous végétalistes êtes une poignée de bobos citadins bien pensants,en temps de guerre (hé oui même les gentilles abeilles se font la guerre et pillent,massacrent )vous seriez les premier à vous ruer sur un pot de miel.enfin pour terminer je respecte tout le monde mais faites preuve d’un peu de jugeote merci.nous faisons partie aussi de la nature ne l’oublions pas,restons à notre place,celle d’êtres imparfaits.

    • Yann

      Bobos tres consommateurs de nouvelles technologies ultra polluante était plus approprié 😀

  • marcus

    bonjour,je suis apiculteur dans un pays ou la densité de population est élevée,des éco-systèmes ou l’abeille a quasiment disparu,la réintroduction de ruches domestiques à fait revenir des espèces qu’on ne voyait plus dans ces zones ex; l’hirondelle,oui l’apiculture raisonnée a un effet bénéfique sur nos sociétés et la biodiversité en perdition ,d’un point de vue humain être végétaliste c’est se sentir supérieur à la nature ,non nous ne vivons pas sur l’arche de noé,le lion ne caresse pas la brebis(pas encore) j’ai remarqué aussi que vous végétalistes êtes une poignée de bobos citadins bien pensants,en temps de guerre (hé oui même les gentilles petites abeilles se font la guerre et pillent,tuent,massacrent )vous seriez les premier à vous ruer sur un pot de miel.vous voulez faire un geste pour l’environnement???? arrêter de procréer la ce sera sans conteste un geste pour la nature et la biodiversité,votre but c’est quoi? de vivre en harmonie rêveuse avec votre environnement??? la nature est cruelle et dans nos sociétés encore plus,vous voulez limiter votre impact?? vivre en accord avec vos principes??? ne mettez surtout pas un enfant handicapé au monde alors car les traitements qui s’imposent sont très néfastes pour l’environnement,en ce moment,la fabrication et l’utilisation de l’ordinateur sur lequel vous écrivez génère plus de rejet de gaz à effet de serre qu’un apiculteur dans ses ruches…le vrai problème ce ne sont pas la surpopulation de l’abeille mais bien celle de l’homme.nous évoluons sur une petite sphère,restons à notre place,celle d’êtres imparfaits,la nature se chargera du reste
    VIVE LE MIEL et les abeilles….MES ENFANTS ADORENT.
    salutations apicoles.

  • blablablabla

    je ne suis pas doué du tout avec internet,kelkun pe me dire koman entrer en contact avec monsieur Cabane de Tellus; rdutps@oarange.fr……………merci ,pour “construire” kele chose de vrai il fo sécouté é é c ié de se respecter,g bien di ,é c ié(rire)

  • Muriel

    Bonjour,

    Il est dommage de voir que cet article contient pas mal d’erreurs…Je crois que vous avez oublié de mentionner qu’il existe plusieurs types de ruches. Vous parlez enfumage, mais savez-vous qu’avec un bon équipement et une ruche warré, vous pouvez faire une récolte sans danger pour vous et sans enquiquiner vos abeilles? Que vous pouvez leur laisser même assez de miel pour qu’elles puissent se nourrir correctement, sans avoir à rajouter quoique ce soit? Que l’enfumage n’est utilisé que pour calmer les abeilles pour ne pas les stresser et qu’il n’est même pas systématique? Pour ma part, j’en ai deux…Je n’achète que du miel d’autres éleveurs dont j’ai visité les ruches et qui utilisent la même technique (deux en tout)…Il faudrait arrêter de croire que nous ne sommes que des tortionnaires ou des voleurs. Dans ma cave, comme j’ai du bois, j’abrite aussi des abeilles charpentières. Il y en a beaucoup et je les adore, car elles sont vraiment très mignonnes. Entre elles et mes “petites”, il n’y a jamais eu le moindre problème.

    Quant à comparer l’élevage bovin et l’apiculture, il y a un ravin entre les deux! Ce n’est pas comparable.

  • Biz biz

    Bon je suis apiculteur amateur débutant et même moi je peux voir que vous n’êtes pas très bien renseigné sur les abeilles mais là où je me suis vraiment esclaffé c’est quand vous dites que le sirop d’érable peut remplacer le miel… mais non c’est dégueulasse le sirop d’érable !!! 🙂

  • mlle-cassis

    Vous parlez du sirop d’agave et du sirop d’érable. Pourquoi pas des produits moins exotiques (donc plus respectueux de l’environnement) comme le concentré de poire par exemple?

  • Rom’ Apis

    Les copains de tous bords ont déjà mis à mal l’article plus que léger sur de nombreux point mais je n’ai vu que de la défense et pas d’attaque, alors je me lance.

    Vous parlez de sirop d’érable, d’Agave et de manioc en subsitut au miel, pas de soucis c’est vrai que sous nos lattitude le manioc et l’érable donnent énormément de sirop. Mais pas de soucis à l’heure de la mondialisation qu’est ce que c’est que quelques milliers de km pour faire venir du susucre pour les petits végans. Les tonnes de fuel que ça demandent on les a le pétrole c’est l’avenir, les nuages de pollutions des avions pas de souci non plus… Bien que certaines études parleraient de cette pollution aérienne comme facteur supplémentaire à la disparition des hyménoptères (dont fait partie l’abeille) qui voit leur ciel bleu s’obscurcir et ne trouve plus le chemin du retour.

    Faut arrêter de raconter des conneries à un moment et se renseigner sérieusement sur ce qu’on veut détruire, la sur exploitation de la viande c’est une horreur, au même titre que certains apiculteurs maltraitant l’abeille mais il ne faut pas attaque l’abeille mais les pratiques productivistes. Revenons au local, pour la viande comme pour le miel.

    Et en relisant l’article j’enrage de lire que les abeilles nuisent à la biodiversité, c’est vrai que la pollution, l’agriculture productiviste et conventionnel, les gaz d’échappement ça ne fait pas disparaître les insectes pollinisateurs. Mort à l’abeille elles ruinent la biodiversité vive les gaz de schiste et autre avion cargo porteur de sirop de manioc.

    Sur ce je me tais parce que je vais moi aussi me mettre à piquer.

    • vas-y pique, comme ça tu meurs juste après.

      Si c’est pour le sirop, achète du sirop de blé, ça pousse bien par ici.

      Et oui les abeilles mellifères nuisent à la biodiversité, que tu le veuilles ou non c’est comme ça.

      • Mick

        C’est quoi cette réponse digne d’un caprice de maternelle?
        L’abeilles mellifère est un insecte sauvage, (connait-tu tous les prédateur qui s’en nourrisent?? il y a en a beaucoup).
        Si tu n’a pas d’autres argument (et épargnez nous cette étude fallacieuse sur l’abeille en ville!) dans ce cas arrête d’acheter du blé car il est également nuisible à la biodiversité.

  • Laplace

    Quand on vit dans le béton ,on ne peut pas avoir d’affinité avec le monde du vivant.
    Le miel est consommé depuis la nuit des temps même les ours en sont friand.
    Je punis les méthodes de productions intensives et cela dans tous les domaines de productions(alimentaire,énergétique etc.)
    Votre discourt est stupide car s’il n’y a plus d’abeilles domestiques notre assiette sera pathétique.

    Sachez que les traitements de l’agriculture conventionnelle ont détruit énormément de pollinisateurs .Vous devriez remercier les apiculteurs si vous voyez encore des fleurs et consommez des fruits et légumes.

    Notre nature à besoin d’abeilles plus que de multinationales qui gèrent notre monde .

    C’est face à ces fous qu’il faut vous battre .

    Le miel quand il est correctement produit est un excellent sucre.

    Attention à l’extrémisme c’est une bombe à retardement.

    Jacques

  • Lolus

    Bonjour

    je decouvre cet article qui me fait doucement rire !!!

    Je ne vais pas m’ettendre sur le technique car cabane de tellius l’a bien fait et je suis bien moin competant que lui ca c’est sur ! .

    Peu etre sur certains points vous avez raison (aile coupé produit chimique glucose etc… ) mais la vous parlez d’apiculture intensive Dans l’article la difference n’est pas claire.

    Et la vous levez un probleme interessant qui pour moi discreditte tout le mouvement Vegan. Vous parlez que si et pas bien car exploite telle animal etc…. Soit!!! Souvent c’est surtout le cas dans une industrie par par les petit producteur bio, natur et progrés ou autre mais beaucoup de vegan que j’ai rencontrés preferent acheter des produits Vegan industriels a des produits bio,ou respectueux sans mesurer leur impacte sur l’environnement qui et tres catastrophique et qui detruit notre ecosysteme qui nous sert a nous et aux animaux que vous defendez tant !!!

    Pour moi cela montre encore une fois que les vegan sont souvent decconectés de la realitée et que ce sont pour 90% des citadins qui vivent dans le beton! Qui ne vivent pas en symbiose avec la nature et qui vont faire leur course uniquement dans des magasins mais pas chez le producteurs ….

    Vous allez me dire oui mais les petit producteur plus respectueux comment vont ils pouvoir nourrir tout le monde ??? Il le peuvent largement si les surface agricoles n’etaient pas diminués par les zone industrielles et l’expenssion des villes et aussi si il ete favorisés par rapport a l’agriculture intenssive avec les probleme connus que cela pose. L’agriculture paysane crée des emplois tout en respectant l’environement. Il en va de meme pour l’apiculture et l’elevage TOUT et histoire de la maniere de produire une viande, un legume pas sur le fondement.

    Je crois simplement que les Vegan se trompe de combats !!! et d’ailleur j’en connait plein et je leur dit a chaque fois mais certain prefere toujour vivre dans leur blockos de beton ou leur villa bas de gamme compeletement a cotée d’une vie saine et equilibrée proche de la nature et des producteurs et acheter leur biscuits industriels sans beurre mais a l’huile de palme !!! et la je rie je rie bien jaune !!!

    Ceci dit pour mois vous vous discredités toujour un peu plus donc ca ma vas car la plupart comprennent que vous faites fausse route et heureusement.

    Sur ceux je vais prendre mon petit dej avec du bon miel de lavande du voisin !! Miammmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm

    PS: Desolé pour les faute d’ortho la je suis vraiment tres tres mauvais.

  • Lolus

    j’oublié de regair a votre comparaison avec le sirop d’agave et le sirop de manioc ou d’erables qui sont tout 3 de bon produits mais en aucun cas ressemble au miel sauf au miel liquide industriel de lidl fait avec des abeille qui mange du glucose en permanence

    La encore vous vous tromper completement vous visés l’apiculture industrielle !!!!

    N’avez vous jamais gouter un vrai miel qui a du gout et qui et souvent cristalissé ou cremeux ou n’avez vous plus de papille gustative ?
    Le miel liquide bas de gamme de grande surface c’est du miel chauffer pour qu’il reste liquide deja et a la base il a pas beaucoup de gout donc c’est sur la vous pouvez comparer a du sirop d’agave niveau gout et consitance mais un miel artisanal qui pour la plupart cristalise , s’epaissis c’est incomparable niveau gout et consistance quand meme !!!! Encore une fois vous prouvez que vous etes deconnecter des vrais bon produits et que toujour vous etes dans le mauvais combat
    Vous feriez mieu de defendre les valeurs d’une vrai apiculture plutot que de tout denigrer

  • Désolée de relancer le débat mais j’ai lu tous vos commentaires avec intéret il y a deux jours. Je suis végétalienne sauf pour le miel et les oeufs (oeufs provenant exclusivement de poules libres d’une asso). Après avoir lu tous les commentaires et l’article, je penchais du côté des apiculteurs. Pour moi, le miel aidait à la conservation des abeilles. Je crois toujours à la sincérité des apiculteurs lorsqu’ils disent aimer leurs abeilles et être passionnés. Mais j’ai vu un documentaire hier qui va probablement bien me marquer : More than honey de Markus Imhoof. C’est un documentaire primé, de très bonne qualité. Le réalisateur donne des pistes sur les raisons de la disparition des abeilles. Les pesticides jouent un rôle, c’est sur, mais il semblerait que la manière dont on traite les abeilles ait aussi un impact, et pas des moindres. J’ai failli pleurer tant ces images sont tristes. On retrouve dans ce documentaire (qui n’est pourtant pas réalisé par un vg) tout ce que les vg critiquent sur le miel. Je suis désormais convaincue que le miel n’est pas une solution pour l’avenir des abeilles, bien au contraire. A voir, vraiment !
    http://www.youtube.com/watch?v=2NT05qEJxUk

    (désolée, c’est en anglais)

    • Cabane de Tellus

      Le gros défaut de ce film c’est qu’il ne reflète pas l’apiculture Française, mais l’apiculture américaine où non seulement l’industrialisation est massive, mais en plus l’Apis mellifera n’y est pas indigène. C’est donc un mauvais point de comparaison avec ce qui se passe ici.

      Voici un article qui reflète les conditions actuelles très difficile pour les apiculteurs français. Comprenez ensuite que lorsqu’un apiculteur trouve des pseudo-articles aussi injuste et blessant celui-ci, il puisse mal le prendre ! (surtout que je constate que les erreurs ne sont toujours pas corrigées depuis tout ce temps) : http://www.terraeco.net/Demain-mangera-t-on-encore-du-miel,50836.html

      • Bonjour,

        merci pour votre retour, je n’ai pas encore eu le temps de lire le lien mais je vais le faire. Accepteriez vous de poursuivre la conversation par mail ? Je souhaiterais en savoir plus sur l’apiculture et un echange de mails me parait plus simple que converser ici. Si vous acceptez, voici mon mail : theaussiepost [at] gmail.com.
        Un grand merci d’avance

        • liligondawa

          Effectivement Charlotte, certaines images du trailer de ce documentaire en disent long quant à la façon dont certains apiculteurs traitent leurs abeilles…
          Je vais tâcher de me procurer le film en question, qui m’intéresse vivement, merci de me l’avoir fait connaître…

          • ed

            test

          • ed

            une recherche sur google en tapant `more than honey streaming´´ permet de trouver le film le premiers lien edk . jai installer 2 ruche dans mon jardin mais je voi plus d abeille sauvage ou de bourdon dans mon jardin que d abeille domestique , je leur prend du miel mais je leur en donne aussi . je fais de mon mieux pour ne tuer aucune abeille et si ca arrive j ai un pincement aux coeur. dans des condition particuliere elle peuvent parcourir 10 kilometre mais la moyenne pour q´´une ruche soit bien portante et pluto de 2. un grand merci de pouvoir m exprimer et dsl pour l orthographe

          • ede

            oups j ái oublier de dire Bonjour desole . certaine scene de se film sont choquante et tres triste.

          • Robin

            Documentaire qui, comme l’a précisé Cabane de Tellus, ne reflète pas la réalité d’ici. 🙂

        • Cabane de Tellus

          Bonjour.
          Je vous ai envoyé un mail, mais il y a des risques qu’il soit directement tombé dans les “spams” puisque c’est un nom de domaine. Voici donc mon adresse mail si vous n’avez pas eut mon message : cabanedetellus [at]free.fr

  • Fleur de coco

    Depuis des mois je me sens de plus en plus proche du véganisme. J’arrête progressivement les aliments prohibé par ce type d’alimentation et j’étais super fière de moi. Et je suis tombée sur cet article …

    QUOI ? est le premier mot qui me vient en fait … C’est juste ridicule de dire cela. Un apiculteur n’est pas comparable avec n’importe quel autre commerçant. Un apiculteur c’est un passionné, un homme qui aime réellement ce qu’il fait et ce qu’il fait n’est pas contre les abeilles. Du VRAI miel, du BON miel c’est celui produit par un bon apiculteur qui n’a pas 56 hectares de ruches et donc qui ne produit pas tant que ça. Je sais que vous allez dire qu’on peut pas généraliser, mais nos apiculteurs (oui en a beaucoup pour varier les plaisirs) n’enfument pas leurs abeilles, ils ouvrent simplement les ruches et prennent le miel …
    On ne peut pas généraliser certes m’enfin à nous dire ça à nous tous, ça va commencer à plus être si rare que ça le bon apiculteur.
    Ne me parlez pas de miel de supermarché, ça n’en est pas ! Du sucre mélangé à des arômes immondes et autres conneries toxiques.

    Je mange du miel depuis tellement longtemps que je ne me souviens pas avoir passé un jour sans en manger. Et si je ne rentre pas dans les critères du véganisme pour cela et bien alors je m’en contre fiche. Jamais je n’arrêterais parce que je sais (et non “je pense”) que ce n’est pas irrespectueux des abeilles.

    J’adhérais au principe végan mais là vraiment vous me décevez … Pas seulement vis à vis du miel mais aussi par la manière dont vous répondez au “pro-miel” qui est parfois narquoise et hautaine et dépourvue de sources fiables “j’ai vu sur google” pour moi c’est pas de la source et cabane de Tellus serait la personne que j’aurais le plus tendance à croire si j’étais d’avis neutre car son raisonnement semble instruit). Pour que le véganisme soit mieux vu, arrêtez cela. C’est de cela que ce principe souffre le plus

    • liligondawa

      Juste une anecdote pour te prouver que tu fais fausse route : là où j’ai passé mes vacances, dans la rue piétonne de bord de plage, il y avait une jolie boutique qui ne vendait que des produits de la ruche. Pour attirer le chaland : un mannequin de cire posté devant le magasin, habillé en apiculteur, enfumoir à la main,occupé à enfumer sa ruche pour procéder à la récolte.

      • cabane de Tellus

        L’enfumage de la colonie ne veut pas dire destruction par enfumage (ce sont deux termes différents), c’est une méthode pour apaiser les abeiller. Vous sentez-vous agresser lorsque l’on diffuse de la musique douce dans un magasin? Et bien, c’est la même méthode, la musique dissipe l’anxiété des gens, la fumée dissipe l’agressivité des abeilles. Cette méthode est connue et utilisée depuis la préhistoire, mais qui donc êtes-vous pour juger ainsi sans l’ombre d’un scrupule ?
        Celui qui en prend plein les poumons, c’est l’apiculteur, les abeilles ont un système respiratoire sans poumons, alors on ne peut savoir de à quel niveau cela les dérange vraiment!. L’odeur de la fumé est une manière de communiquer avec un animal dont l’organe principale de communication est basé sur l’olfaction.
        Essayez s’il vous plait de ne pas interpréter comme cela vous arrange : Il faut avoir le moins d’abeilles dans une colonie, car trop d’abeilles consomme trop de réserves et la colonie peut mourir de faim, jamais on ne conseillerais la destruction d’une colonie pour l’hiver, savez vous le prix que coute un essaim neuf??? Alors que l’abeille hiverne naturellement pour 0€ ou au pire le prix d’un peu de sirop (moins de 3 euros le litre).

        • Pauvre apiculteur qui se prend l’enfumage.

          “Cette méthode est connue et utilisée depuis la préhistoire, mais qui donc êtes-vous pour juger ainsi sans l’ombre d’un scrupule ?” Je connais des peuples cannibales qui mangeaient leurs ennemis, ça existe depuis très longtemps, qui es-tu pour juger ainsi sans l’ombre d’un scrupule ?
          Parce que ça date depuis la préhistoire, alors c’est que c’est bien ? sérieusement ?

          “au pire le prix d’un peu de sirop (moins de 3 euros le litre).” tient tient, les abeilles n’auraient plus assez de miel ? bizarre…

          • Cabane de Tellus

            50 % des colonies sauvages meurt naturellement lors de leur premier hiver, la première année, faute d’avoir fait suffisamment de provision. par précaution (et pour éviter 50 % de perte de colonie) il donc prudent de nourrir les nouvelles colonies ou les colonies affaiblies lors des mauvaises années. S’il vous plait cessez de voir le mal partout comme ça. êtes-vous paranoïaque où quoi?
            Quand à l’argument “depuis la préhistoire”, cela ne veut pas dire que c’est bénéfique en effet, mais si cela pouvais vous inspirer un peu d’humilité et vous vous faire prendre un peu de recul dans vos jugements… Selon vous tous les gens qui vivent de l’apiculture devraient donc purement et simplement arrêter parce VOUS (selon vos critères et ce que vous pensez connaitre) avez décidé que c’était mal ?
            Je me répète sans doute, mais savez-vous qu’une colonie peut très bien s’enfuir si les conditions ne lui conviennent pas ?

          • L’Europe a décidé dernièrement que c’était MAL de tester sur les animaux les produits cosmétiques. Alors parce qu’ON (selon nos critères qu’on pense connaitre) a décidé que c’était mal, c’est parce qu’on sait renseigné et qu’on a beaucoup lu et parlé (on publiera un grand article prochainement très documenté). Si c’était parfait comme on laisse entendre partout, on aurait rien reproché.
            De toute façon tu n’admettras jamais la moindre véracité qui va de notre côté sachant que tu es apiculteur.

          • cabane de Tellus

            Quel est le rapport entre l’expérimentation de cosmétique et l’apiculture ??

            Je n’ai jamais dit que l’apiculture était un monde idyllique, mais je m’insurge contre les clichés que vous véhiculez sans réellement connaitre le monde de l’agriculture (et de la biologie par ailleurs). J’admets volontiers que l’industrialisation est la cause de bien des maux dans notre société (je suis moi même végétarien mais pour d’autres raisons), mais je ne vous permet pas de juger ainsi des gens qui vivent de l’apiculture uniquement parce que vous pensez que c’est MAL d’après ce que vous pensez savoir, alors que la plupart de vos infos sont des traductions de ce qui se passe aux états Unis. Moi je ne vous juge pas sur vos choix alimentaires. Honnêtement je pense que les apiculteurs sont bien plus proches de la nature que le genre de personne qui a écrit cet article, plantée derrière son ordinateur, qui se dit “végan” mais qui ne respecte même pas un autre point de vu que le sien.

          • J’adore. Si on n’est pas d’accord = on ne respecte même pas un autre point de vu.
            Avec cette définition, tu ne me respectes pas non plus mon cher… Stérile comme discussion.
            Encore le cliché du bobo citadin qui mange bio, c’est beau. On passe pas notre vie derrière un ordi, merci.

          • Cabane de Tellus

            C’est pas que vous n’est “pas d’accord”, c’est que vous fustiger et insulter toute une profession et une culture en véhiculant avec de pareils articles.
            Moi je respect votre choix du véganisme et même si je n’adhère pas à cette philosophie, je ne vous juge pas. Vos articles reflète votre intolérance et votre ignorance. Vous n’êtes pas un végan, vous êtes juste une sorte d’extrémiste persuadé de son bon droit et aveuglé par sa vision des choses.

          • Yann

            Comme un vegan n’admettra jamais qu’il ne détient pas lui non plus la vérité, balle au centre

          • lowé

            Et vous, avez-vous accepté la moindre vérité venant du côté de Cabane de Tellus? On ne dirait pas

          • fred

            et la pollinisation dans tout ça???
            de plus lorsque l’on récolte le miel, il est fort déconseillé d’utiliser un enfumoir car le miel risque de garder l’odeur de la fumée.
            concernant les interventions pour contrôler les ruches on utilise souvent des cones à la lavande, ce qui est naturel!
            perso j’ai 5 ruches dans mon jardin, et je ne me reconnais pas du tout dans vos propos, ni dans votre vision de l’apiculture… peut-être devriez vous vous pencher sur la production de miel venue de Chine et vendu dans nos grandes surfaces! ainsi vous changerez d’avis sur les petits producteurs de nos campagnes.

        • Yann

          Ce sont juste des gens aveuglés par leur fanatisme qui refusent de voir plus loin que le bout de leur nez. Soi-disant respectueux de la vie et qui consomment et utilisent chaque jour à outrance des techonlogies tres néfastes à l’envirronement. Ils pronent l’interdiction au lieu de proner la consommation raisonnée et raisonnable, la seule qui soit naturelle mais pour cela il faudrait que l’humain devienne moins matérialiste et moins assoiffé de richesse

          • Dans le genre, tu utilises aussi ces technologies néfastes. Au moins nous on ne tue pas ni n’exploite les animaux.

    • C’est triste ce blocage. Ce n’est pas parce que tu aimes le miel, (moi aussi j’aime ça, la viande aussi j’aimais ça) qu’il faut croire que les apiculteurs n’enfument pas leurs abeilles.

      “J’ai vu sur google”, n’était pas une source fiable, non non quand tu vois sur PLEINS de forums d’apiculteurs (et plusieurs guides) que pour débuter il faut un enfumoir… Mais tous les sites d’apiculteurs et les guides mentent c’est bien connu.

      Si tu aimes tant les abeilles, lis ces manuels :
      Un petit rucher bio. Tous les conseils pour bien débuter (2011)
      L’apiculture. Connaître l’abeille. Conduire le rucher (2005)

      Et tu verras qu’on les enfume et bien d’autres choses ( que pour passer l’hiver il est conseillé d’avoir le moins d’abeilles possible tu en déduis ce que tu veux…)

      Alors renseigne toi un peu, va voir des apiculteurs (pendant qu’ils enfument, car ils enfument tous..), et ne prend pas le raisonnement par le mauvais bout, à savoir : Je veux manger du miel, donc je vais chercher à trouver du bon dans l’apiculture et chez les apiculteurs.

      ps : tu dois pouvoir en trouver quelques uns qui n’enfument, pour cela c’est que l’apiculture n’est pas leur activité principal, et donc on ne peut les tenir pour représentatif.
      C’est comme si je te disais que je mangeais de la viande d’animaux morts naturellement, et donc je conseillais aux gens de manger de la viande car il n’y aucune maltraitance.

    • Yann

      Laissons le soi-disant véganisme à certains, entre l’extremisme et la consommation raisonnée et responsable que devrait adopter tout etre humain j’ai fait mon choix

  • Yann

    Le kiwi et l’orange qui constituent eux aussi des ressources pour d’autres insectes, animaux… Donc si on va par là arrétons de manger meme des végétaux sachant qu’on prive ainsi d’autres etres vivant et que souvent même on en tue indirectement pour pouvoir les produire

  • Yann

    Exploitation de la betterave à sucre très respectueuse de l’environnement et donc des animaux… Comme c’est beau de vrais défenseurs des animaux 😀

    • Oh mon dieu, l’agriculture est catastrophique. J’espère que tu ne manges rien alors.

  • Micha

    Y’a plein d’études scientifiques sur les bienfaits de la gelée royale. Regarde sur google 😉

  • Amoureuse de la Nature

    Bonjour à tous (oui généralement on commence par un bonjour lorsque l’on attaque une discussion! ;-))
    Voilà, j’ai toujours pensé que les humains étaient bien loin d’être parfait, et je m’aperçois une fois de plus, sur cet article que les gens ne sont pas forcément intègres..
    J’avoue ne pas connaître le métier d’apiculteur, mais une chose est sure, c’est que je sait très bien que les abeilles chauffent et refroidissent ELLES MÊMES leur ruche…Donc cela m’a choqué de voir que l’on pouvait dire que les apiculteurs “chauffaient” les ruches!!!
    Enfin bon, je ne suis pas là pour débattre de choses que je ne connait pas, certaines personnes dont c’est apparemment leur métier sont là pour cela.
    Je voulais juste pousser une petite gueulante vis à vis de cet article, qui d’après ce que je vois, n’est pas réellement justifier, et n’est pas basé sur du 100% vrai…
    Je suis la première a penser aux animaux, a me battre dès qu’il y a maltraitance, j’essaye même d’éviter les papillons sur la route!!!! Alors vous voyez je suis vraiment une amoureuse des animaux et de la nature….Et pourtant je mange de la viande!!!
    Je ne pense pas que les personnes qui ne mangent ni viande, ni oeuf ni….MIEL… ont une pensée pour tout les papillons qui meurent sur la route! Le respect des animaux n’est pas dans le fait d’en manger ou non… il est dans le fait qu’il faut les respecter vivants, et si l’on veut manger leur viande, les respecter dans leur mort (ne pas accepter qu’ils souffrent et sentent leur mort arriver)
    Il est LA l’amour des animaux et le respect de la nature…..Car si vous étés vegans..Je vais vous apprendre une chose…..Les plantes VIVENT, RESPIRENT, RESSENTENT et…….. SOUFFRENT!!!!! Cela a été PROUVES! Alors ne me faites pas rire avec votre soit disant refus de vous alimentez d’animaux car vous les respectez….Je respecte les animaux, mais j’avoue aimer manger de la viande! Dans mon entourage tout le monde se rie de moi lorsque je dis que je fait des écarts en voiture (lorsque je peux bien entendu!!! je ne vais pas créer non plus un accident ou mettre en péril ma vie ou celle de mes passagers!) ou que je freine pour un “simple” papillon! Vous étes vegane….Avez vous remarqué qu’il y a beaucoup moins de papillons jaunes depuis quelques années? On ne vois quasiment pu que des tout blancs près des routes….Avez vous remarqué que les blancs volent plus vite que les jaunes et que c’est surement pour cela qu’ils s’en “sortent” mieux, et même, avez vous déjà remarqué que parfois les papillons blancs arrivent a éviter les voitures en fesant du “sur-place” le temps que la voiture passe? Voyez vous c’est le genre de chose que personnellement j’ai remarqué! Et pourtant je mange de la viande, des oeufs, du miel et j’en passe! Mais par contre je choisi l’endroit ou j’achète ma viande, je fait mon choix avec en priorité le respect de l’animal JUSQU’AU BOUT, les oeufs que je mange sont issus de mes propres poules et je n’enlève JAMAIS les oeufs devant mes poules pour ne pas les “traumatiser”…..Je pourrais en raconter encore des choses que je fait dans le même genre. Par exemple je parle à mes carottes lorsque je les récoltent,je parle à mon mirabellier et le remercie pour ses récoltes qu’il m’offre.Et oui un arbre bien plus que toutes autres plantes, et extrêmement sensible.. Je passe peut etre pour une folle, mais personnellement, j’ai bien l’impression d’etre plus amoureuse de la nature que bien des veganes qui sont son devenus ainsi pour dire qu’ils respectent les animaux, mais c’est au départ un choix du coeur de respecter les animaux et la nature, et non pas un choix d’estomac…..

    • NikokoR

      Wahou ! Se commentaire ma fait tellement chaud au coeur c’est une véritable bouffé d’oxygène. Dire que les plantes ressente, souffre, respire, vive tout simplement, c’est attention envers les papillons, que dire, je suis moi aussi un amoureux de la nature et je pense être tomber amoureux de vous ! Il est tellement dur de trouver une femme avec une telle vision du monde aujourd’hui, il y à beaucoup d’extrémiste et c’est réellement l’état d’esprit de l’homme qui pollue se monde ( pour sa que j’affirme dans mes autres commentaire que la créatrice de cette article à le même état d’esprit que les multinationale, qui ne se remette jamais en question et dise faire le bien… ).

      Merci beaucoup sa m’a réellement mis bien, j’espère un jour rencontrer une femme aussi sensible que vous dans ma vie.

      Que l’amour du créateur soi sur vous.

  • julien

    abérant de lire des conneries pareil, honte à vous, vous n’y connaissez rien en apiculture, vous dénigrez et racontez que des sautises. heureusement que l’apiculteur est là pour préserver les abeilles, allez, je quitte cette page web de merde.

  • Jean

    Un affreux tissu de mensonges…Les reines aux ailes coupées ? Mais une fois qu’une reine installe sa colonie, elle n’en bouge plus jusqu’à sa mort ! Les ruches maintenues à températures élevées ? Mais les abeilles ventilent elles-mêmes leurs couvains !…J’ai à peine commencé à m’intéresser au véganisme, que je ne tombe que sur des articles remplis de C……ries !

    • vegactu

      Les conneries, elles sont réelles, alors avant de démonter un article renseigne toi.

      Température des ruches (et oui étonnant la forme joue sur la température…)
      http://www.la-ruche-sauvage.com/ruches/rucrond.php
      http://www.la-ruche-sauvage.com/api/pop-ups/apipdf.pdf

      et le clippage (ailes coupées) :
      http://www.apiculture.com/rfa/articles/marquage.htm

      Je te signale que des reines peuvent s’échapper (essaimage), elles restent pas forcément jusqu’à sa mort.

      • Cabane de Tellus

        Le couvain de la ruche est à 35°c, quelque soit la forme de la ruche, et cela ne permet pas aux abeilles d’être favorisée par rapport aux autres butineurs désolé. Les butineurs les plus précoces et résistants aux froids sont les bourdons et certains mégachilidées.
        Depuis le temps que des internautes vous proposes de corriger les erreurs de votre article, pourquoi ne pas le faire ?

        • vegactu

          Ben oui, et notre corps est à 37°c quoiqu’il arrive, et il est encore plus aidé quand il est dans une maison isolée…

          • Cabane de Tellus

            L’abeille n’est pas homéotherme comme nous, seule le couvain est à 35°C, le reste de la ruche se rapproche de la température externe. Les colonies sauvages vivent souvent dans les cavité naturelle qui ne sont ni plus ni moins bien isolées que les ruches. Donc où est le problème ? Avez vous déjà inspecté une ruche ? C’est l’abeille qui s’occupe de réguler la température, pour le reste c’est du bois tout simple.
            Et puis je suis obligé de le répété : l’abeille est active par des température moyennes journalière de 12°C, les bourdons et certains mégachilidés peuvent butiner dès 8°C de moyenne.

  • Julio

    Pour une fois que quelqu’un parle du désastre écologique qu’engendre les abeilles domestiques !!! Les champs totalement butinés par les apiculteurs qui lâchent leur milliers d’abeilles en masse ne laissant plus rien aux aux butineurs et abeilles sauvages qui disparaissent d’année en année à cause de ça !!!!! Merci Vegactu !!!!

    • Cabane de Tellus

      🙂 Bravo la paranoïa.
      C’est hélas une mauvaise traduction de ce qui se passe aux états-Unies. Mais tu oublie que l’abeille mellifère est un animal sauvage en Europe est qu’elle est naturellement présente. J’élève également des abeilles solitaire et je peux te dire qu’elle ne disparaissent pas à cause de l’abeille mellifère, car elle cohabite même très bien avec si environnement est sain. (ce qui n’est pas le cas dans les zone de grandes culture où seules l’abeille enruchée est capable de survivre avec l’aide de l’homme).
      C’est donc la gestion du paysages qui les fait disparaitre, pas l’abeille mellifère (qui disparait elle aussi, j’espère que tu es au courant).

      • vegactu

        “abeille mellifère est un animal sauvage”, oui et en faire des elevages c’est naturelle aussi, des centaines de milliers d’abeilles qui débarquent du jour au lendemain, naturel.

        Sinon, je cite Guillaume Lemoine qui a étudié véritablement le sujet, et qui n’est pas un apiculteur qui donne son avis tout simplement, comme c’est ton cas. Bizarrement il cite aussi des recherches. Mais ce qui est sûr, c’est que tu diras que ces études sont constestables. Auquel cas tout est contestable même la théorie de la gravité de Newton.

        “Dans le même ordre d’idée, KoSior et al.(2007) cité par Gadoum et al. (2007) indiquent que, dans six pays d’Europe sur onze examinés, la concurrence de l’Abeille domestique est considérée comme un facteur explicatif de la régression des bourdons.

        L’introduction d’Abeilles domestiques entraîne ainsi une concurrence sévère avec les autres pollinisateurs et probablement un recul de ces derniers comme cela a été constaté en Écosse sur quatre espèces de bourdons qui, lorsqu’ils doivent cohabiter avec l’Abeille domestique, ont des tailles sensiblement plus petites, ce qui indique des colonies plus faibles aux succès moindres (GoulSon et SParrow, 2008).

        Ainsi, si l’on encourage trop la présence de l’Abeille domestique, on augmente le risque de déprimer les espèces sauvages cohabitantes et par ricochets certaines plantes sauvages qui en sont dépendantes (Gadoum et al., 2007)”

        • Cabane de Tellus

          Je suis d’accord avec toi, introduire l’abeille mellifère là où elle n’existait pas naturellement pose un problème (comme n’importe quelle espèce, dont l’homme !). Mais attention à ta notion de “naturel” : Un champ n’est jamais naturel, hors tu ne fustiges pas l’agriculteur qui fait pousser son blé? Pourtant un champ de blé réduit bien plus la biodiversité qu’un rucher d’abeille. L’agriculture n’est jamais naturelle, c’est une fatalité dont on à pas le choix et qui te nourrit chaque jour.
          Quant à l’étude de G. Lemoine, pourquoi à ton avis elle n’est pas référencée dans une revues officielles ? Parce ce que ce n’est pas un publication officielle tout simplement. Donc elle en es d’autant plus contestable, même si elle souligne des point intéressant. (sauf pour les végétaux en ville, alors là en tant que botaniste je te jure que c’est de la pur spéculation!)

          • vegactu

            Du vrai n’importe quoi, et les publications de Gadoum, Kosior, et Goulson, à jeter aussi ?…
            “l’abeille mellifère là où elle n’existait pas naturellement pose un problème” : je crois qu’on l’a assez dit, rameuter des centaines de milliers d’abeille en un point précis, n’a jamais été bon. ça ne peut jamais être bon de ramener tant d’animaux en un même endroit, même si l’abeille mellifère était là avant, mais certainement pas aussi nombreuse dans un si petit espace!

          • Cabane de Tellus

            Vous êtes au courant que le nombre d’abeille mellifère à énormément diminuée depuis les année 80?
            Ne soyez pas de mauvaise foi, je n’ai pas dit que ces études étaient à jeter, j’ai dit que ce ne sont pas des publications reconnue par la communauté scientifique car non-officielles. Donc contestable, c’est normal. D’ailleurs l’auteur lui même ne peut qu’être d’accord. Pourquoi fustigez vous autant les apiculteurs ? Le fait qu’il s’agit d’animaux et de sous-produit animaux devrait suffire à vous justifier, alors pourquoi tant d’insulte envers une profession? pensez vous qu’il existe naturellement beaucoup d’abeilles sauvage dans les zone de grande culture? La réponse est non.

  • bernard

    Bonjour, étant apiculteur bio, quand je lis de tels bêtises, >>> “Pour récolter le miel mais aussi la cire, le propolis et la gelée royale, il faut chasser les insectes de leur ruche. La technique la plus utilisée consiste à enfumer la ruche, mais certains utilisent des répulsifs. Durant le processus, des abeilles sont intoxiquées ou écrasées.” <<<>>Le chasse-abeilles est un appareil qui ne permet aux abeilles que la circulation
    dans un sens ; de la hausse ou des hausses à récolter vers le nid à couvain,
    soit du haut vers le bas. Le principe de base du fonctionnement est celui de
    l’entonnoir : une entrée large, une sortie étroite et ensuite un système de
    non-retour. Ce dernier peut être deux lamelles comme dans le « Porter » ou un
    chemin plus ou moins long entre l’entrée et les sorties. Une partie grillagée ou
    quelques trous de petit diamètre en dessous de l’entrée « leurrent » les
    abeilles sur le chemin à prendre et elles y restent agglutinées. Le commerce
    présente au moins six modèles à la vente.

  • apicultrice amateur

    houaou !!!!! je ne trouve pas de mots

  • Shuriken_Jutsu

    Franchement, retournez vous couchez madame. Le miel est la nourriture des Dieux et ce depuis la nuit des temps. Votre article n’impacteras pas la quantité de miel consommé, quand bien même vous feriez chaque jour un article contre cette liqueur divine.

  • Benvoyondon…

    Arrête de te laver. Car, ”durant le processus, des bactéries sont intoxiquées ou écrasées”.

  • Micropiotte

    Tout ce qui est rédigé dans cet article n’est peut être pas tout à fait exact; mais on ne peut pas dire que l’apiculture n’engendre pas la mort d’insectes. J’ai suivi des cours d’apicultures en établissement agricole par un prof éclairé en la matière et on a pratiqué: lorsqu’on ouvre une ruche même le plus délicatement possible c’est un carnage on tue systématiquement des insectes. De plus une très grande majorité de l’apiculture, comme le reste de l’élevage suit les dictats de la rentabilité (surtout aux états Unis), les abeilles ne sont plus que des machines à polliniser, cela ne veut pas dire que certains apiculteurs français ne sont pas responsables, mais dans tous les cas on exploite un animal pour lui prendre le fruit de son travail.

    De manière générale il faut arrêter de faire croire que les éleveurs (ou apiculteurs) sont différents du reste des entrepreneurs et se préoccupent du bien être de leurs “outils de travail”. On dépend souvent de gens plus cupides que soit malheureusement….

  • Pingback: Le miel et les vegans, une histoire terminée… | Animaveg()

  • luce

    Au début de votre article remplit de mensonges vous auriez du rajouter “Vrai si vous achetez votre miel en grande surface mais FAUX si vous consommer le miel d’un producteur local” je suis apicultrice depuis longtemps et je peux vous assurer que votre article est juste blindé d’idées reçues….. n’importe quoi!!

  • Simon

    Etes-vous au courant que pour obtenir du sirop d’érable, on torture les arbres en les perçant de trous ? Ah mais j’oubliais, c’est pas grave, ce sont des végétaux ils sentent rien… Et je ne parle pas du sirop d’agave qui vient de l’autre bout de la planète, collecté en détruisant les boutons floraux, réduit par ébullition, qui présente un excès de fructose, ou du manioc (pas très local non plus, et composition pas très intéressante). Ma foi vous faites ce que vous voulez, chacun sa religion, mais svp ne dissimulez pas votre choix personnel derrière des arguments faux du style “il existe des produits de substitution rigoureusement équivalents”. Sans parler de la variété de goût des miels, il ne faut pas prendre tous ses désirs pour des réalités, renseignez-vous un peu sur la composition du miel et ses vertus avant de proférer des énormités. Et vous êtes professeur des écoles ? Bravo je vous félicite. On atteint des sommets avec le dernier § : les abeilles domestiques concurrencerait les autres espèces d’abeilles… Il fallait le trouver. Mention spéciale pour la justification : les apiculteurs qui maintiendraient une température élevée dans les ruches !! Que les apiculteurs optimisent leurs contenants pour éviter les pertes de chaleur (ou au contraire, favoriser l’aération quand il fait trop chaud), certes c’est vrai, mais limiter les dépenses d’énergie des exploitées est la moindre des choses quand on se permet de prélever du miel, non ? Par ailleurs n’importe qui sait qu’il fait aussi chaud dans une colonie installée dans un trou d’arbre que dans une ruche, donc vous vous plantez. Maintenant, imaginer un effet sur la compétition interspécifique, c’est ignorer que chaque type d’abeille a sa propre niche alimentaire, que les différentes espèces n’ont pas les mêmes stratégies de butinage, les mêmes horaires, les mêmes préférences (chacun son créneau), et que les colonies exploitées sont nettement désavantagées par le fait-même de leur exploitation. En bref, vous dites n’importe quoi avec un bel aplomb. Pour ma part, à propos de cette diversité des espèces d’hyménoptères, je suis apiculteur dans le sud et à la saison chaude je reçois plein d’appels de gens qui paniquent parce qu’ils ont des bestioles qui ressemblent à des abeilles/guêpes, qui ont leurs nids dans leurs cadres de fenêtres, toitures et autres trous de murs, et ils veulent que je les en débarrasse. La plupart du temps ce sont juste des abeilles solitaires (comme l’osmie en photo), des guêpes solitaires ou d’autres hyménoptères comme les Xylocopes, impressionnants mais inoffensifs. Je passe ma vie à répéter qu’il ne faut pas les détruire sans une bonne raison, qu’ils ne risquent rien et qu’ils feraient mieux de les laisser tranquilles. J’en ai sûrement sauvé plus que vous avec votre blabla à deux balles ! Les gens n’ont tellement plus l’habitude de voir des insectes dans leur vie quotidienne qu’ils ne supportent plus rien. Je pense que les apiculteurs sont bien plus utiles à ces bestioles que le contraire, car en se battant pour l’abeille domestique, ils se battent pour toutes les autres, y compris en ce qui concerne les préjugés. Pour ma part, je favorise même ces espèces en leur offrant des gîtes artificiels un peu partout. Enfin, s’il y a une perte de diversité très nette chez les hyménoptères (entre autres), il faudrait peut-être chercher du côté du changement des habitats naturels, de la banalisation de la flore liée à l’agriculture intensive, des insecticides répandus partout, et du côté de l’inculture des gens qui sont de plus en plus coupés de la nature, n’y comprennent rien mais se permettent de donner des leçons d’écologie. Bref, copie à revoir ! C’est bien de réfléchir mais encore faut-il s’en donner les moyens et le faire avec un minimum de rigueur.

  • juju

    vous avez que sa a foutre de vous occupez du miel?? pffff

  • nom

    le combat est respectable et les conclusions intéressantes.Preuve que la malhonnêteté intellectuelle a une raison d’être en ce monde.

  • Higinio

    Je suis apiculteur, et je suis outré par autant de désinformation !

    Il faut se renseigné dans la vie ! avant de pondre un article pareil !

    Vous n’avez pas honte ? C’est d’un ridicule… je n’en croie pas mes yeux !

    Comment osez-vous dire toutes ces conneries ?

    Et le sirop industriel que vous proposez en remplacement du miel ! quelle blague !

    Nicolai je vous plein d’être aussi buté, il vous suffi pourtant de vous renseigner mieux, et puis allez voir un apiculteur se serait un minimum quand même !

    Vous n’aimez pas le miel c’est une évidence.
    Vous faite preuve d’une méconnaissance générale sur le sujet, et apparemment, le reigne vegetal et animal vous sont totalement inconnu.

    C’est vraiment à croire que vous débarqué dans la vie : vous omettez complètement le fait que les apiculteurs se battent contre l’invasion des OGM et des pesticides !!!!!! Pour que vous autres vegetaliens (les vrais) puissent exister !!!!!!

    Je ne clippe pas mes reines ! et je ne connais pas d’apiculteurs qui pratiquent le clippage,

    J’ai lu vos sources, elles sont pauvres et vraiment pas assez varié.

    pas mal de diffamation dans tous çà…Il y a toute une filière qui attend vous disiez la vérité, ne mentez pas à vos lecteurs !!!!

    • VGCédric

      Il y a toute une filière qui attend qu’on s’écrase devant elle tu veux dire !
      Je vais te dire : Il y a surtout une opinion qui en en marre de se faire “enfumer” (la cas de le dire) par une industrie agro alimentaire qui n’a que faire du bien être animal et qui nous prend pour des gogos à longueur de rayons de supermarché !
      Pitié qu’on arrête de nous faire croire qu’il y a de l’amour dans l’apiculture, ou dans l’élevage en général d’ailleurs.
      Dés lors que l’on importune (pour rester poli) les animaux, on ne les aime pas, c’est pas plus compliqué que cela. Un gamin de 4 ans peut le comprendre !
      Tu n’impressionnes personne avec ton indignation de bas étage !

  • Iris

    Bonjour, il est très dommage que vous ne faites pas la distinction entre la production INDUSTRIELLE et la production ARTISANALE. Vos 3 bonnes raisons ne s’appliquent aucunement à la production artisanale. De plus, certains “détails” de cet article sont absolument erronés, ce qui induit en erreur des lecteurs néophytes.
    Chaque CON-SOMMATEUR devrait réfléchir un peu et se fournir autant que possible au niveau local et artisanal.

  • Lude

    Salut à toutes et tous. Ou bien Lili Gondwana ne connait que de très mauvais apiculteurs, ou bien elle ne s’est pas du tout informée avant d’écrire un article aussi partial et désinformant.
    On peut être pour ou contre l’exploitation animale, mais réduire la question de l’abeille à 3 points c’est un peu se retrouver dans un reportage du 20h de TF1 entre l’insécurité et les achats de Noël.
    Le clippage est effectivement une pratique apicole mais elle est d’une part interdite en bio et ensuite très peu suivie dans l’apiculture conventionnelle. Pour ma part, je ne connais aucun apiculteur qui le pratique.
    Même chose pour les répulsifs! Je n’ai jamais connu que des apiculteurs qui utilisent soit les fameuses et silencieuses chasse-abeilles et balayettes soit plus généralement le souffleur (qui est plutôt violent pour ma chère Apis mais pas chimique).
    Ensuite le miel et tous les autres produits de la ruche (propolis, pollen gelée royale) ont des propriétés exceptionnelles que Lili G. semble ignorer. Et on peut utiliser le sirop d’érable, le sirop de manioc (que je ne connaissais pas) ET le miel.
    Enfin la question des ruchers, du nombre de ruches par ruchers et l’empiétement des écosystèmes mériteraient, comme tout cet article un questionnement plus éclairé.
    Parlez nous des ruches troncs, parlez nous du miel importé chinois, parlez nous des pesticides, des OGM, de Bayer et de Monsanto! Parle moi de ces apiculteurs qui se démènent pour amener sur les marchés leurs meilleurs produits!!! Demandez vous comment l’homme et l’abeille peuvent réussir à vivre en harmonie plutôt que de scander 3 pauvres arguments bancals et tellement réducteur quand on observe juste un instant ce petit animal parfait qu’est l’Apis Melifera melifera

    • Lude

      J’ajoute que je suis apiculteur et “végétalien à géométrie variable”, je mange du beurre et du miel, rarement mais parfois de la viande (chassée) et du poisson pêché dans la foulée (merci de votre indulgence 🙂 ), et que pour moi la pratique du végétalisme passe aussi par l’écoute et le débat constructif. Merci de nous permettre de répondre aussi facilement à vos publications

      “Dans certains cas, les colonies d’abeilles domestiques sont détruites après la récolte” : Dites nous où s’il vous plait, je connais des vendeurs de reines et de paquets d’abeilles qui vont être contents!!!
      “Les ruches étant maintenues à une température assez élevée par les apiculteurs” : je ne connaissais pas cette technique! A feu doux? Thermostat 4? 5? Sans rire?…

      • misealamande

        Pourquoi se dire végétalien quand on ne l’est pas?
        Avez-vous honte de votre alimentation pour en refuser l’appellation et prendre un terme en contradiction pour la définir?

        De plus, je pense que répondre à l’argumentaire de l’article par des plaisanteries et aucune véritable information ne sert pas votre point de vue.

        • Lude

          Merci “Misealamande. Ca fait du bien d’être remis dans le droit chemin dont vous semblez être la gardienne.

          Mon monde à moi il n’est ni blanc ni noir, c’est une sorte d’arc en terre évolutif et parfois paradoxal. Alors oui je le répète avec la fièrté qui vous est si chère: “je suis végétalien à géométrie variable”. Le jour où la légèreté, l’humour et le non jugement prendront place dans le végétalisme, il aura fait un pas de géant vers la nature. Sur ce, je vous souhaite une bonne journée, aimante et ouverte sur les différences.
          p.s: comme vous semblez aimer me lire, une partie des arguments que vous réclamez sur l’apiculture se trouvent un peu plus haut sur la page, avec la même petite photo d’Apis (c’est une italo caucasienne de nouvelle Zélande où je me trouve actuellement). Mais n’hésitez pas à lire d’autres points de vue!
          Bise Miza

          • misealamande

            Le mot végétalien apporte une définition, le mot omnivore une autre.
            C’est le principe des mots dans les langues à travers le monde. Porter un sens qui permet aux gens de s’exprimer et de se comprendre autour d’un vocabulaire commun et défini.
            Si je suis le gardien, ce n’est que du sens des mots et pas du végétalisme.
            Verra-t-on bientôt des mentions “Convient aux végétaliens à géométrie variable” sur les boîtes de camembert ou une barquette de viande de boeuf hachée? Ou encore le même type de message sur la carte de restaurant de grillades?

            Qui parle de fierté? Je suppose simplement une honte de votre part concernant votre alimentation pour employer un mot la qualifiant qui est en opposition avec ce que vous décrivez (c’est à dire que vous consommez des produits carnés).
            Si quelqu’un défends avec fierté sa parfaite philosophie de vie et son immense ouverture d’esprit, ce n’est pas moi.

            J’ai lu votre argumentaire sur certains points dans votre précédent commentaire.
            Mais je parlais du message auquel j’ai répondu qui parle d’autres points de l’article mais qui n’y réponds pas sérieusement.

  • Jérémy.

    J’en ai déjà lu des conneries sur les abeilles, mais là on frôle l’indécence. La première chose, avant d’écrire un article qui sera lu par des moutons qui ne veulent pas prendre le temps de vérifier la véracité des dires, c’est d’au moins se documenter correctement. Aussi, je vous suggère le Traité Rustica de l’apiculture, la bible pour tous les apiculteurs, qu’ils soient amateur ou pro… pas de chance pour vous, il fait 500 pages. Après seulement, vous aurez le droit d’écrire un article pour dénigrer la consommation de miel, mais par pitié, dites des vérités ;). Je liste vite fait toutes vos inepties :

    1) Non, on chasse pas les abeilles avec l’enfumoir, on interfère sur leur mode de communication (phéromones) pour éviter que les gardiennes donnent l’alerte et qu’on se fasse piquer, engendrant la mort de nombreuses abeilles (une abeille perd son hémolymphe après la piqûre, son abdomen étant arraché de part son dard non lisse). Quant aux répulsifs, je suis curieux de savoir de quoi vous parlez avec les sources… car je ne connais pas un seul apiculteur qui fait différemment.

    2) Les abeilles ne sont pas intoxiquées quand on sait enfumer correctement. Et oui, il peut y avoir des écrasements, mais ce n’est pas le but premier d’un apiculteur que je sache de détruire celles qui travaillent pour lui, non ?

    3) Il arrive que les ailes de la reine soit clipsées effectivement pour éviter qu’elle essaime. Mais il s’agit d’une pratique qui est loin d’être généralisée contrairement à ce qui est indiqué dans votre “article”.

    4) Miel remplacé par du glucose par l’apiculteur : pffff. Le miel est créé par les enzymes de l’abeille qui modifie le fructose et la saccharoze du nectar des fleurs. Pour éviter les famines (faute de nectar suffisant), il arrive qu’un apiculteur donne du sirop qui là encore sera transformé par l’abeille en miel. Dans le corps de ruche, il y a donc TOUJOURS du miel qui ne provient pas forcément du nectar des fleurs… la voilà la nuance.

    5) “Dans certains cas, les colonies d’abeilles domestiques sont détruites après la récolte” : c’est du grand n’importe quoi ! Un apiculteur détruirait volontairement ses colonies ???? Non mais ALLLOOOOOO !!!

    6) Paragraphe “Cette exploitation est inutile”. Vous comparez le miel à différent sirop en parlant de texture et de goût. Vous passez complétement à coté des vertus intrinsèques du miel, et de tous les produits de la ruche (gelée, propolis, pollen, …). Renseignez-vous un peu sur l’apithérapie, les aromiels, etc… avant d’écrire ce genre d’articles…

    7) “contre une dizaine de km pour leurs congénères domestiques” : FAUX. Une abeille “domestique” (le terme est d’ailleurs incorrect… essayez de domestiquer une abeille qu’on rigole :P) a un rayon de butinage de 3km.

    8) Les ruches sont maintenues à 35°C par les abeilles qui chauffent ou refroidissent l’environnement elle-même. Il me semble pas avoir vu de ruches avec radiateurs intégrés… mais peut être savez-vous des choses sur les abeilles que j’ignore (je plaisante hein…).

    9) Il manque plusieurs millions de colonies (une colonie étant constitué de 50 à 70.000 abeilles) pour être en mesure de polliniser toutes les fleurs en Europe. Donc votre argumentaire sur la compétition entre insectes pollinisateurs et complétement infondé.

    Bref, un tissu d’inepties…

    Enfin, dernière chose. Un apiculteur en anglais se dit “Bee keeper”, càd le gardien des abeilles. Sans apiculteur, l’abeille domestique n’existerait peut être plus grâce aux Mosanto et Sygenta qui déversent allégrement leurs pesticides dans tout ce qu’on mange (issu des animaux ou non…). C’est eux les véritables ennemis, ne l’oublions pas… et merci de corriger (voire supprimer) cet article qui n’en est pas un.

  • Alx

    Attention aux généralités!
    J’ai des ruches au fond du jardin, derrière le potager.
    Je produit pour les amis et la famille. Je pratique une apiculture peu intensive, où le rendement n’est pas la priorité, mais un signe de bonne santé des colonies.
    Je ne clippe pas les reine, je n’étouffe pas les colonies, je pratique avec l’abeille noire locale,…
    J’encourage tout le monde à manger du BON miel d’apiculteurs locaux (surtout pas de supermarché c’est clair…). Ses bienfaits pour la santé ne sont plus à démontrer.

    Je les adore mes abeilles, elles m’offrent énormément de plaisir. C’est toujours un spectacle magnifique que de les observer. C’est comme une bouffée d’oxygène dans ce monde de stress permanent. Mais c’est également une grande tristesse en cas d’échec, de mortalité, de maladie.

    Lorsque je prélève une partie de leur récolte, je n’ai pas le sentiment de les voler car je les ai aidées, j’ai participé, investit du temps à ce qu’elles vivent dans de bonnes conditions. C’est du win-win. Les abeilles sont par nature des bosseuses, c’est leur fonctionnement. Les butineuses récoltent sans relâche, jusqu’à la mort, et laissent ensuite la place à la génération suivante etc…
    Dans de bonnes conditions, elles peuvent vite récolter plus que nécessaire.
    C’est ca le job de l’apiculteur consciencieux, pas de leur prendre le nécessaire, mais le surplus.
    Les seules qui sont volées, ce sont les milliers de fleurs dont elles ont prélevé nectar et pollen, mais qui en échange ont été pollinisées et se multiplieront de plus belle, ou formeront de bons fruits.

    C’est le cycle de la vie, celui-là qui a façonné ce monde tel qu’il existe (existait?).
    Faut-il être à ce point négatif pour trouver du mal là-dedans, car alors que peut encore faire l’être humain sans être jugé négativement?

    Devons-nous vraiment culpabiliser toute notre vie, simplement parce que nous existons, mangeons, respirons? Ne nous reste-t-il que le suicide ou une vie d’ascète pour expier le pécher de nos parents?

    J’ai une vision du monde qui est loin d’être consumériste, croyez-moi! Mais l’extrémisme, est une voie dangereuse à emprunter, et que je préfère éviter tant que possible.

    Franchement, pour comparer du miel à du sirop d’érable, c’est que vous n’avez pas goûté le bon miel 🙂

  • jojo

    je suis moi même végétarien et apiculteur et lire des articles comme celui-ci me désespère au plus haut point…

    vous affirmer que l’abeille n’est pas respectée mais sachez que sans les apiculteurs, les abeilles auraient disparurent de notre environnement depuis longtemps et que vu la difficulté de l’apiculture de nos jours c’est uniquement par passion que nous la pratiquons!
    L’enfumage n’est pas utilisé pour chasser les abeilles de la ruche mais pour les apaisé et éviter les piqûres donc moins d’abeilles tuées au final… Absolument aucun apiculteur de mon entourage n’utilise de répulsif mais plutôt des dispositif appelé chasse abeilles qui ne perturbe pas du tout la ruche et prend qu’une minutes à posé. Certain d’entres nous préfère enfreindre la lois plutôt que d’utilisé des produit chimiques (cf traitement varoa à l’acide formique)
    Le clippage est également une pratique très peu répandu car si on surveille un tant soit peu ses ruches elle n’essaiment pas…

    Il est dans la nature de l’abeille de faire de très grandes réserves de nourriture afin de multiplier les colonies présentes dans la nature et c’est uniquement le surplus qui est prélevé. Il reste toujours du miel dans la colonie que l’on complète avec du sirop de sucre afin que les colonie ne meure pas de faim. de plus les abeilles sont nourris au sirop de sucre depuis bien un siècles et les abeilles se portais très bien a cette époque! les maux des abeilles ne vienne pas de là…
    La destruction des colonies par étouffage pour prélevé le miel est interdite par la lois depuis les année 40 donc il fraudais vous mettre a jours de ce coté… et vu le prix et le travail nécessaire pour développé une colonie ce ne serais absolument pas viable de les détruire lors des récoltes… c’est une pratiques archaïques qui ne se fait absolument plus!

    “cette exploitation est inutile” le summum de la contradiction est dans ce paragraphe. en effet j’aimerais bien vois ce que mange un végan si on lui retire tout les aliment issue de la pollinisation des abeilles! a commencer par le manioc cité plus bas qui est pollinisé par des abeilles…
    Il m’étonnerais aussi fortement que les pouvoir thérapeutique de ces sirop issue de transformation industrielle et de la déforestation soit aussi important que ceux des produits de la ruche! sans parler des condition de travail des exploitation d’agave et de manioc, du coup et de l’impact sur l’environnement pour nous faire parvenir ces produit qui parcours des milliers de km pour arriver jusqu’à nous…

    Pour le dernier paragraphe on est dans la démagogie et le délire le plus complet. Les apiculteurs du syndicat dans lequel je milite encourage bien plus la biodiversité que vous avec vos articles accusateur. nous informons le publique plutôt que de lui faire peur. nous installons des hôtels à insectes et nous distribuons gratuitement des semences de jachères fleuries. Attaquez vous plutôt au vrais problèmes de l’agriculture conventionnel qui es l’unique responsable de la baisse de la biodiversité. je n’ai pas trouver d’articles concernant la permaculture ou l’agro-écologie sur votre site…

    en résumé cet article est sans fondement et vous vous en prenez à tous les apiculteurs alors que nous avons une passion commune qui est la nature. vous généralisé les pratiques de professionnels alors que très peu d’apiculteurs les utilise! je vous invite a vous rapprocher des apiculteurs ou syndicat apicole de votre région avant d’affirmer des propos totalement faux.

    cordialement…

    • martine

      vive les abeilles , le miel( don de la nature) Cabane de Tellus
      Assez des integristes” BOBO”…

      • Gérard Suzuky

        putain ouai quoi, laissez nous faire du clippage, et laissez nous inséminer pépère.

        • NikokoR

          Le truc c’est que vous voyez et vois pointé du mal partout et vous ne savez que voir se qui ne va pas même dans vos réponse au commentaire des gens.

          Votre esprit est directement tourné sur ” comment défendre ma cause ” sans même se dire, “mais es que je suis pas entrain de faire oublié les vrais combat (abatages d’animaux)” qui eux son les seuls qu’on dois mettre en avant au jour d’aujourd’hui vue comment sa se passe.

          Faut bien se dire qu’a voir le mal partout dans de si petite choses on fini par ne plus parler de l’essentiel et à se moment la, vous pourrez toute votre vie trouvez encore plus de mal dans encore plus de petit détails, c’est un puits sans fond de s’arrêter au mal.

          Je ne dit pas qui faut pas parler de se qui ne va pas, mais la vos reportages et vos point de vue son juste entrain de d’avantage faire oublié les “gros” problèmes au détriment de “petit” qui sont loin de valoir l’abatage animal.

          Voyez donc que se qui vous plais, toute façon quand on à l’esprit qui refuse de se remettre en question, aucune possibilité de changement n’est possible.

          • Gérard Suzuky

            L’essentiel ?
            C’est quand l’essentiel ?
            Quand le gavage est interdit par la loi européenne, mais que les agriculteurs adorent recevoir la PAC, les subventions … de l’Europe ?
            Quand les truies sont encore en cage de gestation, alors que c’est interdit depuis deux ans, et voté il y a plus de 10 ans ?

            Mais visiblement en démocratie on adore subventionner les criminels.
            A part le dire et le redire, il y a aussi le reste dont les abeilles font partie.

            le clippage des abeilles, des apiculteurs qui se présentent comme la solution alors qu’ils leur filent du sirop et ont décimés les essaims sauvages.

            Alors “défendre ma cause” …

          • NikokoR

            Haha je suis au moins d’accord sur le fait que ” en démocratie on adore subventionner les criminels ” 😉

            C’est pas grave si on arrive pas à s’entendre, j’ai compris que tu ne veux pas le mal des abeilles loin de la, maintenant je suis moins certain que tu à compris ma critique sur se poste, cependant il est aussi possible que moi aussi je n’est pas saisi quelque choses.

            Sur ceux, vue qu’on ne risque de jamais trouver de terrain d’entente, je propose qu’on en reste la et d’évité de tombé dans une conversation à ne plus en finir, économisons nous du temps.

            Bye bye

          • Gérard Suzuky

            Soit dit en passant, c’est plutôt vous qui venez.

            Votre critique ? un truc sexiste mal informé, bien ravi de ses préjugés, et qui réclame le droit à mal écrire ?

          • NikokoR

            Je dit juste que le fait de mal écrire c’est pas sur sa qui faut s’arrêter quand quelqu’un s’exprime. Si je rencontre quelqu’un qui parle pas très bien français ou un enfant je vais pas m’arrêter à sa car son propos va au delà.

            Façon sa fait partie de vos excuse classique se que vous faite la, enfaite j’ai l’impression que l’auteur me répondra des trucs du même style que vous, des réponses décaler et qui s’arrête sur la forme.

            Tampi si vous vous arrêter sur la forme sa montre votre superficialité ici bas.

            Aucune remise en question en plus donc vous direz toujours la même choses, pour infos je vous est vue faire des fautes dans des commentaires je me suis pas rabaissé à sa pour évincé tout le reste de votre message.

            Allez bonne continuation à vous car j’imagine que la vie dois être bien fade quand on ne s’arrête qu’a se qu’on vois 🙂

          • Gérard Suzuky

            voyons, on se rappelle de qui a traité l’auteure d’autruche et est allé lui dire qu’elle se “vantais” de son boulot, alors que c’est l’autre qui tentait de l’attaquer là-dessus ?

            Non mais voilà quoi 🙂 Allez file gamin, la dinde et tout le monde t’attendent à table.

          • NikokoR

            Si pour toi traité c’est faire une petite vanne qui est loin d’être méchante que veux tu… Tu chouine tout comme l’auteur pour de la merde c’est tout. Continue à pleurer dans ton coin sur la vie, sur les méchants, sur touts les petits problème du monde, vous n’êtes bon qu’a passez pour des victimes des gens.

            Elle se vante de c’est source extérieur et que les autres veule sauvé leur commerce ou alors qu’il sont forcément mal intentionné, oui je crois qu’elle est ÉNORMÉMENT prétentieuse et j’ai encore le droit de croire se que je veux surtout quand je vois se qu’elle écrit.
            Maintenant vous voulez prendre sa défense, faite se que bon vous semble mais cessez de vous croire supérieur au gens juste parce-que vous avez soi disant une ” LOGIQUE”.

            Ya pas de dinde chez moi, personne ne m’attend à table, et noël ou pas, sa change pas grand choses dans ma life donc bon encore une fois les préjuger c’est pas moi mais bien vous qui les avez ( vous avez aussi cru que j’étais un collégien pré pubert encore un préjuger alors que je suis dans le monde du travail depuis plus de 4ans )

            Décidément, vraiment tort sur toute la ligne mon/ma pauvre.

          • Gérard Suzuky

            Votre véritable cv est guère plus reluisant.
            Pas étonnant que ce soit la crise.

          • NikokoR

            Le CV n’est pas représentative d’un Être humain.
            C’est comme mettre un numéro sur des animaux avant l’abatage.

            BRAVO ENCORE UNE FOIS

          • Gérard Suzuky

            L’avantage avec les demeurés, c’est qu’ils saisissent la moindre expression pour en faire un numéro de cirque.

          • NikokoR

            A par les insultes vous montrez de nouveau que vous n’avez rien à dire. Continuez si vous n’avez que sa à faire.

          • Gérard Suzuky

            La même, continuons, ça fait des sous pour les gens du site via la régie publicitaire.

          • NikokoR

            Je crois pas que le but du site est de faire de l’argent, à par pour faire vivre leur serveur le but principal est bien de ré informer les gens sur l’alimentation actuel et montrer qu’on est pas obligé de l’accepté car plein d’alternative existe et que la pleine santé est à la porter de tous.

            Le fond du site est bon, mais c’est pas pour autant que je dois dire amen à tout les articles écrits dedans, en tout cas, beaucoup son très intéressant.

            Bon après ya les gens qui pense au fric et à la pub dans leur tête, quesque vous voulez que j’vous dise… Même mentalité que les abatteurs d’animaux qui pense au superficiel au détriment des choses simple de la vie.

            Votre message s’essouffle petit à petit car vous vous arrêter sur des détails qui ne vous plaise guère chez moi, j’ai pourtant dit des choses censé, sans agressivité, juste avec un franc parler pour bien montrer mon désaccord avec la vision donné sur le miel et les abeilles dans cette article.

          • Gérard Suzuky

            Sans agressivité, non aucune :

            “NON MAIS SERIEUX FAUT ARRÊTER LES CONNERIE”
            “En parlant d’autruche, votre tête y ressemble fortement… DU CALME ! c’est un compliment ! Pour vous hein , pas pour les autruches x)”
            “Trop facile se genre de discourt et de toute façon aucune réponse car trop peur de se remettre en question.
            Bravo la mentalité vegans qui est la même que les tueurs d’animaux.”
            “Tu chouine tout comme l’auteur pour de la merde c’est tout. Continue à pleurer dans ton coin sur la vie, sur les méchants, sur touts les petits problème du monde, vous n’êtes bon qu’a passez pour des victimes des gens.”

            ça évidemment, c’est jovial et pas aggressif. Ce sont vos mots tout ça.

            De la part de quelqu’un qui est incapable de faire un effort d’écriture (politesse envers les autres) et qui se range derrière le droit de ne pas le faire (incapacité ?),
            De quelqu’un qui refuse de voir d’autres sources indépendantes “j’ai pas le temps et je peux pas leur écrire”, mais qui reviens ici en boucle..

            Réclamer de la remise en question c’est se foutre de la gueule du monde dans les grandes largeurs quand on applique pas 10% de ça a soit même, mais comme j’aime les gens têtus, je continue.

            Il faut avoir un égo digne de la téléréalité pour écrire aussi mal et en plus penser détenir la vérité. On présente ses arguments et son raisonnement aux autres du mieux possible, ça n’est pas à eux à aller pêcher ça au milieu d’une mare de boue. je ne sais pas dans quoi vous bossez (et je m’en fout, mais tellement), mais si vous avez des relations avec des clients, vous jettez la brochure par terre et ils se démerdent pour la ramasser ? Vous irez loin !!

            et “je sais pas j’ai peut-être faux”, c’est pas ça se remettre en question, mais quand on est incapable de taper sur un putain de clavier, faut pas trop en demander quant à savoir ouvrir un dictionnaire pour apprendre les définitions de “vanter” au lieu de “démontrer”. Quand on doute, on fait l’effort de vérifier par ailleurs, et soit on ferme sa gueule, soit on démontre ses arguments. pardon “on vante ses sources” comme vous écrivez si bien.

            “Mon message s’essoufle”, il n’y a pas de “message”, ça fait déjà plusieurs posts que je n’ai rien à carrer de ce que vous pouvez raconter, je lis a peine, car c’est tout simplement sans aucuns arguments fondés, c’est débile et même un gamin de maternelle aurait moins de mal que vous une fois le nez mis dans son caca.

          • torcat

            c est bien :vous insultez tous le monde.
            je vois un peu mieux a qui j avais en face de moi….
            au lieu de critiquez sans arret les apiculteurs
            dites moi ce que vous savez faire concretement en agriculture ,
            je ne parle pas de l apiculture ( trop compliqué….)
            c est bien beau les livres , les statistiques mais que savez vous faire de vos dix doigts????
            EXISTE T IL UN SEUL VEGAN QUI VIT DE SON AMOUR POUR LA TERRE et qui sait planter un seul légume .
            on en a marre de ces bobos citadins qui donnent des lecons a tout le monde.

          • Gérard Suzuky

            C’est ballot hein, sans informations sur moi de devoir dire de la merde ? Vous ne savez même pas où j’habite, et vous n’allez pas le savoir, l’anonymat est encore un droit Mr l’inquisiteur :/.

            -Vous avez dit vous-même qu’une formation apiculteur c’est 15j,
            -vous la jouez “village”, et dites plus tard que votre nom est dans l’annuaire a Nice, super le village.

            On a bien compris depuis des lustres que vous aimez polémiquer pour rien, a vrai dire j’en ai rien a foutre.

            Quant à votre provocation, vous aimeriez pas la réponse, donc je vous l’épargne, ça vous ferait faire un avc.

          • torcat

            j ai un appartement a nice et une ferme dans mon village a entrevaux ( 04)je ne cache rien car je suis a l aise dans mes baskets
            je parle que du concret et non pas de livres , de statistiques,
            vous voyez ce quoi dont je parle
            mais restez dans vos livre et dans votre ville et continuez a faire la lecon aux autres et la désertification des campagnes c est pas votre probleme
            super

          • Gérard Suzuky

            Continuez bien a vous enfoncer :/
            Montrez bien toute votre classe et vos clichés. Vous pouvez vraiment pas la ramener sur la tentative de faire la leçon aux autres.

            Il est hors de question que je révèle quoi que ce soit ma vie privée à un neuneu sur internet.

            C’est marrant cette envie de vouloir dénier ce que j’ai dit, qui sont des stats faites par quelqu’un d’indépendant, pas par moi. Encore une fois, ça ne vous fait pas plaisir, mais non les apiculteurs se présentent comme la solution alors que ça n’est pas le cas.
            un vrai petit attaquant de charlie hebdo en herbe ça :/ -> oui c’était facile.

            Incohérence numéro x :
            “ah mes abeilles je les cajole, TOUS LES JOURS”
            “j’ai mon appart en ville”

            Vos potes bergers habitent pas a nice aussi ?
            En même temps, dans la ville avec le plus de caméras de surveillance ET de criminalité, faut pas en attendre beaucoup.

          • torcat

            les insultes vous etes coutumiez du fait
            j ai deja lu vos réponses a d autres personnes
            restez dans vos livres

          • Gérard Suzuky

            La culture ne se trouve pas que dans les livres,
            mais ça il ne faut pas être le dernier des zemmour fini

            Et je me cogne que vous ayez lu mes réponses a d’autres personnes. Elles récoltent ce qu’elles ont cherchés, si vous regardez au début de vos réponses, vous verrez que j’étais tout a fait poli avec vous.

            Puis vous avez choisi de vous comporter en débile illogique et cpricieux, alors à partir de là, il n’est plus question de respect.

            Mes réponses sont ce que vous en avez fait.

          • torcat

            tu es pas a l aise dans tes baskets
            un peu coincé le gars…….

          • Gérard Suzuky

            La réponse la plus hors-sujet au monde.

            Sans doute pour un exhibitionniste comme vous est-il normal de se présenter sur internet, mais la vie privée ça existe, si ça vous est étranger, faite vous soigner.

            Avec cette envie de fourrer le nez chez les autres pour ce qui ne vous regarde pas, vous ne seriez pas de la manif pour tous tant qu’on y est ?

          • torcat

            c est vous qui m avez posé des questions et j ai seulement répondu a vos interrogations .
            par contre vous avez peur de parler de vous
            vous n avez pas la conscience tranquille
            ce n est pas grave
            je vous pardonne

          • Gérard Suzuky

            Et moi je vous encule :). Copieusement.

          • torcat

            esprit limité
            esprit limité tu resteras
            des injures toujours des injures ( a moi e t a d autres personnes) c est logique
            quand on a plus d argument……
            prends un peu d exomil

          • Gérard Suzuky

            Par contre vous les médocs vous vous pouvez arrêter, ça vous brûle les neurones :).

            Sérieusement, après 10 jours de post, vous n’avez plus eu d’arguments au bout de 2 heures, on sait très bien qu’on continue tous deux par plaisir malsain. Sauf que je ne contredis pas chaque post après l’autre comme vous pouvez le faire, tel un M. Estrosi :/.

            Et on a pas gardé les cochons ensemble, on notera que je ne vous ai pas tutoyé, a aucuns moments :). Alors ne la ramenez pas trop non plus, vous n’êtes pas plus respectueux de quoi que ce soit.

            Vous êtes venus en espérant être reçu tel un messie, et vous boudez encore qu’on s’en foute de ce que vous pouvez bien dire, du coup vous faites votre caprice pour avoir le dernier mot.

            Ca doit être un peu chiant quand on a plus d’égo qu’un chat de se faire mettre face a ses contradictions, non ? :/.

          • torcat

            je ne me suis jamais pris pour un messie bien au contraire.
            vous vous énervez souvent car vous croyez tout connaitre l apiculture car vous avez
            découvert une vidéo sur internet et lu des articles sur un magazine sur les abeilles….
            c est moite moite….
            j adore quand une personne de la ville me donne des conseils sur l apicultureet bien donne des conseils a un éleveur sur son métier…

          • Gérard Suzuky

            j’adore quand une personne croit que je suis de la ville et surtout pense que je “donne des conseils”. ahah.

          • torcat

            je ne provoque pas j ai lu vos mail a d autres personnes et j ai vu comment vous vous comportez vous ne m interresser pas du tout

          • Gérard Suzuky

            Parce que vous croyez que vous m’intéressez ?

  • Pingback: car title loans online()

  • Marion

    99% de ce qui est cité ici est faux. C’est lamentable de défendre le choix végan par ce biais. Moi-même végétarienne je trouve cet article répugnant et dénigrant votre geste et le mien. Je quitte tout de suite le site.

  • Alex

    Pour résumer tout ce que j’ai pu lire, si les abeilles disparaissaient les végétaliens, voir les végétariens, en feraient de même, au jour d’aujourd’hui suite a une monoculture beaucoup trop intensive l’apiculture permet de sauvegarder cette espèce en voie de disparition…

    • Toi tu mélanges tout dis donc… Pour sauvegarder des abeilles, il faut leur voler le miel ?
      On croit rêver.
      Puis c’est quoi ce lien végétalien/végétarien = monoculture ?
      Mon dieu, y ‘en a qui mélangent tout pour se donner raison.

      • Robin

        Y en a aussi qui font exprès de se mélanger les pinceaux pour passer en tant que victime, mais qui ne se gênent pas pour être tout ce qu’ils reprochent aux autres.

        Vu qu’il faut simplifier: arrêt de l’apiculture -> disparition des abeilles -> disparition de la majorité des végétaux mangés par un végétalien -> disparition du végétalisme. ça va comme ça?

  • Pingback: free virus removal()

  • Mehdi Robert

    Cet article c’est de la merde, en plus le miel est un super médicament pour l’homme, les propriétés du miel sont incroyables, mais comment on peu être aussi bête

    • misealamande

      “Comment peut on être aussi bête?”
      C’est exactement la question qu’on se pose en vous lisant. Ironique, n’est-il pas?

  • mapielesgrillons

    Désespérant…c’est dommage de se discréditer avec un article aussi approximatif et mensongé. Enfin c’est vous qui voyez .C’est dommage car c’est le monde merveilleux des abeilles qui se ferme à vous et elles méritent vraiment qu’on s’intéresse à elles. Elles ont tant à nous apprendre…et ne croyez pas que parce qu’elles ne peuvent pas parler avec des mots elles ne sont pas capable de nous faire passer un message de consentement ou de mécontentement.

  • micka

    Dès la 1ère ligne il y a des erreurs !, aucun apiculteur ne chasse les abeilles pour récolter le miel ! c’est une aberration le reste n’est pas mieux, mais j’ai pas de temps à perdre à commenter un article qui de toute évidence à été écris par quelqu’un qui ne connait pas son jugé.

    J’aimerai ajouter que les serveur informatique pollues énormément, et que ce servir de ces serveur pour enregistrer des donnés qui pollues le web est une honte

  • Pingback: bankruptcy information()

  • Pingback: chapter 7 bankruptcy explained()

  • Pingback: title loans ohio()

  • Pingback: chapter 13 bankruptcy()

  • Pingback: filing bankruptcy()

  • Pingback: chapter 11 bankruptcy()

  • Pingback: bankruptcy forms()

  • Pingback: bankruptcy lawyers()

  • Olivier Pfister

    1) n’importe quoi, les abeilles ne sont pas chassées, le prélèvement ne s’effectue que sur une partie de la ruche. La quasi majorité des apiculteurs laissent suffisamment de miel pour les abeilles, quel serait l’intérêt de leur enlever le tout ? Le but est de maintenir la colonie le plus longtemps possible
    2) les miels de synthèse sont fait industriellement ce qui est loin d’être aussi clean que vous le dites
    3) 90% des apiculteurs sont des amateurs, qui n’ont que faire des ruches de production et autres sélection génétique.

  • apis

    j’ai jamais lu autant d’absurdité sur les abeilles, vous êtes complètement à côté de la plaque, tout ce que vous racontez n’est qu’imagination, renseignez vous un minimum avant d’émettre autant d’élucubration, je suis diplômé en apiculture, je sais de quoi je parle.

  • GRIGG

    Bonjour,

    Je suis un jeune qui s’intéresse à l’apiculture depuis peu, et avant de me lancer (en petit amateur) je dresse la tableau du pour et du contre. Ne trouvant rien contre, j’ai fini par être attiré par cet article.

    Je suis loin d’avoir autant de connaissance que ceux qui ont déjà pratiqué l’apiculture, néanmoins je peux affirmer que les “3 bonnes raisons contre” sont infondés en raison des erreurs et des incohérences. Je rajouterai même mensonge ou mauvaise foi vu que cela n’a toujours pas été modifié, malgré les remarques et les arguments des connaisseurs. Je dois avouer que tant de désinformation me met sur le cul.

    Il y a cependant ce passage sur le clippage qui est vrai. Tout ce que je peux dire à ce sujet, c’est que sur les quelques apiculteurs que j’ai rencontré, aucun ne le pratiquait. L’apiculture est un métier ou l’on gagne difficilement sa vie. Il y a bien des gens qui essayent de s’y incruster pour faire du profit, mais au final, dans ce genre de métier, seul les vrai passionnés et les amoureux restent.

    Mais s’il vous plaît, faites comme moi, dresser le tableau des inconvénients ET des avantages. C’est ce que l’on fait lorsque l’on est intègre.

    • VGCédric

      Mais quelle suffisance ! Quelle arrogance ! Remets toi en question “je sais tout”, t’as tout faux ! Tu t’es posé toutes les questions sauf la bonne ! Les abeilles si elles avaient le choix, préféreraient-elles être au service de l’Homme, ce bien connu “bienfaiteur” du Monde Animal, ou préféreraient-elles être libres comme l’air et faire du miel pour leur seul bien être ! Sérieux, arrêtez de délirer les pro miel ! Vos indignations à 2 balles ne m’impressionnent pas ! Cette article énonce des vérités, que ça vous plaise ou non ! Vive le sirop d’érable, vive le sirop d’agave ! Ils sont délicieux et remplacent à merveille le miel d’abeille !

      • Grigg

        Slt et merci pour ta réponse. Je ne cherche pas à impressionner,ni a être condescendant, je ne sais pas tout.Je ne cherche pas a défendre le miel absolument, comme je l’ai dis plus haut, je suis à la recherche des points négatifs et positifs de l’apiculture pour savoir si je me lance ou non dans cette activité.

        J’ai été dérangé par les arguments contre le miel étayés par des mensonges, des déformations, ou des généralisations abusives de l’article sur les pratiques de l’apiculture (que ça me plaise au non).

        Néanmoins, il y a des choses positives pour moi qui ont découlé de cet article. J’ignorai la triste histoire de ces bourdons, et il y a encore bien des questions a élucider. Je tenterai donc au contact de véritable connaisseurs de dresser la liste des + et des – de nos abeilles domestiques dans nos écosystèmes. Il est possible qu’elles éliminent quelque pollinisateurs(bien qu’elles ne butinent pas les même fleurs que la majorité des petits pollinisateur) , mais à priori, en tant que championne du développement de la flore, elles sont probablement les championnes du développement de la biodiversité. Je vérifierai donc tout ça.

        Et donc si j’ai bien compris le raisonnement des personnes contre le miel à tous prix.

        http://www.youtube.com/watch?v=BcpRfUlQmLQ

        Ces fourmis sont des saloperies de profiteuses qui en plus viols les pucerons en leur caressant le fion.

        • Grigg

          Évidemment, je caricature grossièrement avec ces fourmis.

          Comment devons nous nommer la relation entre l’apiculteur et ses abeilles? Voici les définitions des différentes interactions biologiques de wikipedia.(http://fr.wikipedia.org/wiki/Interaction_biologique)

          symbiose : relation écologique obligatoire qu’entretiennent des organismes d’espèce différente vivant en contact direct les uns avec les autres ;
          mutualisme : association bénéfique entre deux espèces vivantes, soit facultative (protocoopération) ou obligatoire, auquel cas on la dénomme symbiose ;
          commensalisme : association entre deux espèces dont une seule tire profit sans pour autant nuire à l’autre.
          parasitisme : association étroite entre deux espèces vivantes dont l’une dénommée l’hôte héberge la seconde qui vit à ses dépens au plan trophique
          neutralisme : absence d’interaction concurrentielle ou mutualiste entre deux espèces ; ni le bénéfice, ni le détriment d’une espèce sur l’autre ne sont mesurables.

          On pouvait parler, selon les cas, de parasitisme (en cas d’erreur de l’apiculteur), de commensalisme ou de mutualisme facultatif( l’apiculteur soignant, et aidant l’abeille à se mettre dans les conditions qui lui sont idéales).

          Mais la survie de l’abeille domestique étant compromise aujourd’hui sans l’apiculteur, on ne peut parler que de mutualisme obligatoire entre l’apiculteur et ses abeilles.

          Et j’aimerai vraiment comprendre, comment la population mondiale pourrait être nourrie, si du jour au lendemain tout le monde adoptait votre philosophie et votre régime. Est il possible de nourrir une humanité végétalienne sans abeille domestique?

          Je ne comprends pas se crachat à la tronche des gens qui pratiquent ce métier d’apiculteur. Je ne comprends pas pourquoi vous persistez à montrer l’apiculture sous un angle si peu représentatif et si peu objectif.

      • Cabane de Tellus

        Aie aie aie, Cédric, toujours aussi agressif à ce que je vois ! (comme quoi la viande n’est pas la source de l’agressivité chez les humains…). Nous ne sommes pas “pro-miel”, mais “anti-désinformation” plutôt. Je ne t’interdit pas de boycotter le miel, mais il est inutile de se justifier avec de fausses accusations, les très nombreux commentaires ont pourtant apportés de sérieuses corrections à cet article, dommage que l’auteur n’en tienne pas compte.

        • VGCedric

          L’agressivité (LA VRAI) est celle qui consiste à s’en prendre à des animaux innocents (abeilles, veaux, vaches, cochons MEME COMBAT !) et à les exploiter, à des fins… tellement …. mais TELLEMENT dérisoires ! Le reste, c’est du blabla totalement inutile !

          • Cabane de Tellus

            Disons que c’est TA définition personnel. J’aime mes abeilles autant que certains aiment leurs chiens ou leur chats, je sais que vous refusez de comprendre ça, mais c’est ainsi.
            Je suis très attentif au bien-être de mes ruches, quand bien même cela fait 2 ans que je n’ai pas tiré un centime de la vente du miel faute de récolte. Mon objectifs est de pendre soin de mes colonies, la vente de miel est secondaire puisque ce n’est pas mon revenu (n’est-ce pas Misealamande ? ;).
            Tu sais tu tues infiniment plus d’insectes lorsque tu passe la tondeuse sur une pelouse ou que tu conduis sur une route de campagne que moi dans une année à m’occuper de mes abeilles, ça ne fait pas de toi un tueur pour autant j’espère !

          • “Je suis très attentif au bien-être de mes ruches, quand bien même cela fait 2 ans que je n’ai pas tiré un centime de la vente du miel faute de récolte. ”

            Alors tu devrais aussi t’indigner des méthodes qu’on décrit et qui sont utilisées par les producteurs. Car si tu ne le sais pas, ton miel, et les miels d’apiculteurs amateurs, ne représentent pas 99% des ventes…

          • Cabane de Tellus

            Je milite contre les pratiques industrielles tellement irrespectueuses des abeilles et qui ne sont qu’une bombe a retardement pour la santé des insectes, et je ne te parle même pas des miels “bon-marcher” qui sont souvent frauduleux et qui détruise l’économie apicole française déjà bien mal en point.
            Mais je trouve que cet article est insultant pour tous les apiculteurs amateurs, c’est à dire plus de 90 % de la profession, d’où ma question, d’où tire tu ton chiffre de 99% ??
            Pour finir, même les apiculteurs industriels n’utilisent pas forcément les méthodes que vous dénoncez (la destruction de la colonie est interdite par la loi par exemple). Jamais un apiculteur ne va choisir de détruire sa colonie pour l’hiver plutôt que de la faire hiverner !
            Enfin, le point sur l’impacte négatif de l’abeille sur environnement est un bien une idée reçu, pour ne pas dire une intox, mais je pense qu’il s’agit d’un amalgame avec la situation aux états-Unis. Arrêtez de regarder les grands reportages à sensations, l’apiculture française est très loin de ressembler à ce que vous décrivez !

          • misealamande

            Mais t’es au courant que les abeilles vivent à l’état sauvage? Et ça depuis des millions d’années?
            Elles ne t’ont pas attendu pour prendre soin d’elles. Tu n’es pas leur bienfaiteur, retire toi ça de la tête.

            Je connais mon statut de tueur et d’exploiteur des plus faibles (animaux humains ou non), j’en suis conscient et je ne me cache pas derrière de fausses excuses pour me dédouanner.

          • Cabane de Tellus

            Merci Misealande, mais je suis bien placé pour savoir que les abeilles mellifères vivent aussi à l’état sauvage c’est ce que je me tue à répéter depuis des mois sur ce site, ce qui invalide quelque peu le 3ème point de l’article.
            Et si, je suis le bienfaiteur de mes abeilles (en fait je me considère plutôt comme leur serviteur), tu ne pourras pas m’enlever cette conviction tout comme je ne voudrais pas t’enlever ta conviction de végan. J’aime mes abeilles, c’est triste si tu ne me crois pas mais sache que tout comme toi (sans doute) cette passion fait partie de ma philosophie de vie quotidienne.
            De nos jours les abeilles mellifère ont parfois besoin de l’homme pour survivre dans des milieux très anthropisés, devenus peu accueillant pour elles. La preuve, lors d’une absence de 2 ans, plusieurs de mes ruche sont mortes, alors qu’aucune n’avait jamais péri en ma présence, tout simplement parce que l’un des rôles de l’apiculteur est d’agir pour aider les abeilles en cas de besoin.

          • lowé

            C’est vraiment affligeant et écoeurant toute cette mauvaise foi ; Laissez les apiculteurs passionnés aimer et s’occuper de leurs abeilles bon Dieu! Qu’est ce que ça peut bien vous faire? Les chiens et les chats nous ont-ils attendu pour prendre soin d’eux? Et ça ne choque personne. Pourquoi n’en serait-il pas de même avec les abeilles?

        • Misealamande

          Te fatigue pas, tu vas pas vendre ton miel ici.

  • Cabane de Tellus

    voilà un article de l’INRA qui devrait vous faire ouvrir un peu les yeux j’espère, au moins sur l’un des points que vous dénoncez :
    http://www.spe.inra.fr/Toutes-les-actualites/abeilles-et-ressources-florales.
    Attention je ne fais pas ça pour l’auteur qui est ouvertement orienté (qui n’a même pas lut mon article réponse apparemment), mais pour tous les vrais végans qui en ont marre d’être assimilés à ce genre de militants agressifs et bornés.

  • Plouf 007

    Il y a beaucoup plus à savoir que ce que dit cet article au sujet des abeilles et du miel. Le problème n’est même plus de savoir si l’on coupe ou pas les ailes des reines (vieille antienne Vg dont on nous rebat les oreilles). La réalité est bien pire que ça. Il s’agit d’une catastrophe écologique annoncée et bien des apiculteurs consciencieux à travers le monde sont visiblement catastrophés…

    Cf le documentaire diffusé sur Arte, Le mystère de la disparition des abeilles, de Mark Daniels (coproduction : ARTE France, Telfrance, Galafilm, 89 mn ) : documentaire très complet ayant nécessité 18 mois de travail.

    Je vous préviens, perso, ce docu m’a mise plus que mal à l’aise pour le reste de la journée, mais il est brillant et étudie le sujet à fond.

    http://www.arte.tv/fr/le-mystere-de-la-disparition-des-abeilles/3172852,CmC=3170068.html

  • Plouf 007

    Petit complément d’info à mon post précédent sur cette page Arte : http://future.arte.tv/fr/sujet/du-repit-pour-les-abeilles

  • Mcthestrong

    J’ai déjà vu quelqu’un exposer juste un côté de la médaille dans ma vie pour gagner sa cause, mais votre article bat des records de niaiseries. C’est vraiment un paquet de faussetés et d’idées généralisées. Je suis apicultrice au Québec et je peux vous dire que je suis enchantée d’avoir les abeilles de mon côté. Notre relation avec les abeilles en est une de justice et d’échange égal. Nous ne prenons pas plus que ce qu’elles offrent. Votre phrase sur le sirop d’agave est de loin votre pire: franchement ridicule votre article. Mon message pour tous les vegetaliens: visitez donc un rucher avant de prendre la décision de ne pas manger de miel!

  • Luc

    Que connaissez vous du sirop d’agave ?
    Visiblement pas grand chose en dehors du superbe plan marketing de ses producteurs.
    Je ne n’étendrai pas sur son histoire mais il s’agit de fructose qui n’existe a cette concentration qu’après transformation de la plante, rien dans la nature n’existant sous cette forme ! Pour son Indice glycérmique vous êtes complètement à côté de la plaque……
    Sitez vos références ou taisez-vous, vous me faites pleurer et sourire les producteurs de ce sirop.
    Pour finir et au sujet de l’apiculture que vous insultez, cela révèle le peu de crédit que nous pouvons accorder à vos articles.

    • “Sitez vos références ou taisez-vous”, on dit citez, et par ailleurs elles sont à la fin de l’article, contrairement à toi où elles sont nulle part.

      Pratique pour raconter n’importe quoi mon cher Luc.

      • Gérard Suzuky

        Sitez,

        Collector. Digne du http://bescherelletamere.fr

        • Robin

          Ceux qui n’ont plus rien à dire sur le fond attaquent sur la forme. Nicolaï, Gérard, vous êtes hors-jeu. Merci d’avoir joué, au revoir. 😉

          • Gérard Suzuky

            En même temps, vous voulez répondre quoi a quelqu’un qui ne pose aucun fond sur la table ? C’est pas la peine de créer quand il n’y a que du vide.

            “je ne m’étendrais pas sur …” (bah alors ta gueule ?)

            “vous êtes a coté de la plaque” (bah alors remet les choses dans leur contexte ? Non Si Ou pas ?

            Et enfin, il ne fait que des attaques ad hominem non argumentées

            Bref, votre commentaire a la con vous pouvez vous le garder aussi Robin.

          • Robin

            Et vous, vous avez fait quoi à part dénigrer sans rien apporter de concret?

          • Gérard Suzuky

            La même chose que vous a peu près, m’amuser.

    • dune

      j’allais poster exactement la même chose ! le sirop d’agave n’a rien de bon pour la santé. Quand au sirop d’érable, l’arbre aussi souffre du traitement qu’on lui fait pour récolter son sucre…Bref, un article pas crédible du début à la fin.

  • Erik

    chers Vegan,

    si vous vouliez être en accord avec vos principes je pense que vous devriez arrêter de manger des produits cultivés (même bio). Il a fallut en effet défricher des terres ce qui entraine un impact fort sur les équilibres des milieux naturels. Suivez votre Philosophie, retournez nomades vivant nues et vous abritant dans le refuge des cavernes et s’il vous plait point de feu ce n’est vraiment pasVEGAN. L’homme impact immanquablement sur son environnement. Et le végétal n’est pas moins à préserver que l’animal.
    Je suis effrayé de votre article sur le miel. Stupidité d’un extrémisme d’inquisition VEGAN. Vous n’avez jamais fréquenté un apiculteur. Oui les abeilles travaillent pour l’apiculteur, qui fait en sorte de placer ses ruche dans des lieux qui sauront apporter à profusion tous les nectars et les pollens dans un carré proche. Donc elle surproduisent naturellement et c’est dans les rehausse des ruches qu’elle stockent se surplus. Un apiculteur digne de ce nom ne récolte que ce miel. Alors battez vous pour condamnez les exploitant utilisant des moyens de productions malhonnêtes. Mais respectez une tradition de production vielle de près 5 000 ans.
    Et si vous ne souhaitez pas consommer de miel. c’est tout à fait votre droit… mais n’en dégoutez pas les autres.
    A bon entendeur salut les extrémistes.

    • “respectez une tradition”, ça m’a bien fait rire. Il faut aussi respecter l’excision, la corrida, etc, etc…

    • Gérard Suzuky

      ahahahah,

      C’est marrant, ce sont toujours les gogos qui vont accuser les végans de vouloir les ramener a l’âge de pierre qui dans la même tirade vont oser dire “l’homme fait du miel depuis 5000 ans, on a pas évolué depuis donc on doit”. Paradoxe paradoxe vous-même <3.

      Vous oubliez une chose, pour ca il faudrait savoir lire, et pouvoir lire une définition jusqu'au bout, sans l'arranger à votre fantasme. Le véganisme prone de faire le moins de mal POSSIBLE. Pas d'avoir 0 impact, ca serait vouloir obtenir Ln(0) (pour comprendre ca, il faut avoir suivi son cours de maths au collège, vu votre capacité de lecture, je doute que vous ayez eu le nombres de neurones suffisant.)

      Sachant que l'agriculture pour l'élevage implique nettement plus surface (un tiers des terres émergées juste pour l'élevage ?), j'espère que vous appliquez votre amour des insectes soudain en vous jetant sous les motoculteurs pour qu'on épargne cette vie sous terre qui fait la majeure partie du travail ? Non ? Ben alors ? Comment, vous espériez être crédible ?

      Je ne savais pas qu'il y a 5000 ans, les abeilles étaient inséminées artificiellement, et que le sperme des mâles était tendrement récolté en les coupant en 2. Non ? Alors stop aux fantasmes s'il vous plaît. Bisous le "libre-penseur".

  • Julien

    Je viens de lire quasiment l’intégralité des commentaires (ouf!) et je dois dire que l’article, qui n’est à la base déjà pas très convaincant, tourne totalement en ridicule la cause vegan sous des arguments inventés et des idées reçues à l’évidence fausse. Je suis moi-même “vegan à 95%” et me suis souvent interrogé sur
    “pourquoi manger du miel, c’est mal?”. J’ai maintenant de vraies réponses à cette question… Je tiens à remercier particulièrement “Cabane de Tellus” dont j’ai trouvé les commentaires infiniment plus intéressants, pertinents et constructifs que l’article lui-même. C’est dommage parce que cela porte aussi préjudice au site Vegactu.com que j’apprécie pourtant lire de temps à autres.

    • VGCedric

      1) Cette opinion n’engage QUE toi ! A chacun de se forger ses propres convictions !
      2) Reviens quand tu seras vegan à 100%, c’est à dire cohérent et (donc) crédible !
      3) Je ne vois pas en quoi le fait qu’un site comme vegactu (qui parle de veganisme) évoque des raisons pour lesquels on peut s’abstenir de consommer du miel lui porte préjudice ! N’importe quoi Julien !

      • Robin

        Se remettre en cause, s’interroger, ce n’est pas être cohérent ni crédible? Bigre !

  • Garfield Zox

    Moi qui prenait mon voisin Oussama, salafiste en herbe pour le digne descendant des nationaux socialistes je me rends compte qu’il a du souci à se faire… Les vegans…

  • Robin

    Sans les abeilles domestiques, c’est 35% de notre alimentation végétale qui disparaitra
    (dans le pire des cas, il ne resterait plus grand chose à part du riz et
    des céréales) et 80% des espèces végétales produisant des fleurs.

  • papate

    Je me rend sur ce site apred qu’un ami ai posté un de ses articles sur facebook. Je ne suis pas vegan, mais je commence à m’y interesser. Je parcours le site et découvre cet article. Et bien, autant les articles que j’ai lu m’ont paru pertinents, autant celui ci me laisse perplexe, je n’ai pas été convaincu par les arguments. Je ne pense pas qu’on puisse condamner l’apiculture de cette façon sans distinguer le miel industriel et le miel artisanal. Ça serait comme si on condamnait toute la culture du blé parce qu’il y a du blé OGM. Je pense que l’apiculture artisanale est viable et durable car elle existe depuis des milliers d’années et les espèces sauvages existent toujours. Non, je continuerai à manger du miel, et puis ça va j’en consomme à peine plus de 500gr par an.

  • post39

    Bonjour.
    Alors il ne faut pas manger de miel car on prive les
    abeilles, surement qu’il ne faut plus manger de salade pour ne pas priver les
    limaces, qu’il ne faut pas manger de
    noisette pour ne pas priver les écureuils, qu’il ne faut pas manger de
    poireau pour ne pas priver le ver, qu’il ne faut pas manger de baie pour ne
    pas priver les oiseaux…..Peut être que l’homme, qu’il soit mangeur de viande ou
    végétarien ou végétalien…. est de toute façon le même boulet pour cette
    planète, ou peut être qu’il ne faut pas
    mettre en opposition nature et homme car l’homme avec toute son activité fait
    parti de la nature et que la souffrance animale et humaine fait aussi partie de
    la nature. Le problème serait plutôt une histoire de dosage, une opposition entre
    le raisonné et l’intensif, que se soit pour l’apiculture ou tout le reste.

  • Olivier Pfister

    Bonjour,

    voici les réponses à vos questions, si vous en avez d’autres n’hésitez pas : http://www.lelision.com/Campagnes-contre-le-miel-verites.html

  • Guibi

    Dans tous les cas, on utilise les propriétés médicales/gustatives du miel depuis plusieurs milliers d’années et croyez moi, c’est pas près de changer 😉

  • Pingback: Les alternatives végétaliennes au miel - Végétaliens vegan végétariens - Lausanne Genève Sion Fribourg Neuchâtel, Suisse Romande - cuisine santé actualités - VeggieRomandie.ch()

  • Christine Le Bouffo

    Je mange du miel …! Mais il s’agit du miel des abeilles de mon père … Qui sont traité avec le plus grand respect …! Et nous leur laissons la moitié du miel ou plus (voir la totalité ) si il n’y en a pas beaucoup …! Nous faisons le maximum pour éviter les pertes … Car nous les aimons comme notre famille ..! Et elles nous en remercient en ne nous piquant pas même sans combinaison ..!En revanche je ne fais pas confiance aux apiculteurs qui vendent le miel en grande surface …! Petite précision nous sommes végétaliens..!
    Je joint une photo des abeilles ce régalant des restes du miel après l’extraction …!

  • Psychédélics from mother earth

    Et franchement vous avez demandé aux carottes et au poireaux et à tout le règne végétal si vous pouviez les arracher de la terre nourricière ? Quand vous volez des graines et que vous détruisez l’être vivant appelé à naître, le consentement il est ou là? Ou encore quand une parcelle de terrain est “volée” à un tas d’espèces végétales, animales et d’insectes pour permettre à VOS plantes de pousser et de vous nourrir? Ha parce qu’ils ne peuvent pas ressentir la douleur et n’ont à priori (je dis bien à priori) pas de conscience, on peut les arracher sans problème. Mais “voler” du miel aux abeilles, ça c’est une infamie… XD

    Et vous croyez qu’en mangeant uniquement vegan vous ne privilégiez pas ces plantes comestibles qu’il faut faire pousser aux détriments d’un tas d’autres espèces?

    Vivre dans ce monde implique de ôter la vie à d’autres, et si c’est fait dans le respect et l’amour de la nature, je n’y vois aucun problème. Il faut vous y faire. Le vivant meurt et de sa mort naît le vivant. C’est un cycle, le serpent qui se mange la queue en quelque sorte. Quand on observe les tribus “primitives”, celles qui vivent au cœur de la nature, dans une symbiose et le plus grand respect pour le vivant, dont la spiritualité réside dans la communication et l’interaction avec les esprits de la nature, chaque être vivant de la plante au jaguar en passant par la fourmis possède une âme. Et il ne s’encombre certainement pas de vos masturbations philosophiques stériles de comptoirs, (et mangent de tout) mais œuvrent au mieux pour prélever le nécessaire à leur vie en maintenant l’équilibre de la nature. Notre écosystème est actuellement menacé par la disparition des abeilles. Donc en faire l’élevage dans le respect, leur laisser de quoi subsister tout en leur apportant des soins dont la nature ne pourrait les pourvoir, c’est un acte des plus honorables. Et si vous voulez pas suivre les règles de la nature, allez sucer des cailloux… Ce genre d’écologistes fanatiques à la philosophie très partiale et incohérente me débecte. Faut grandir un peu et réfléchir plus loin que le bout de son nez ! Mais quand on ment ainsi aux autres et à sois-même, l’exercice doit être assez difficile j’en conviens 😉

    • VGCedric

      Je te rassure, on a bien compris que tu nous détestais nous les odieux végétaliens qui avons le culot d’essayer de réfléchir à un mode de consommation alternatif, un peu plus écologique et un peu plus respectueux des animaux… C’est vrai qu’on est vraiment de dangereux individus quand on y pense… Si si… demandez aux carottes et aux poireaux, ils vous le confirmeront : “Bouh, ya des méchantes personnes qui m’ont arraché à ma terre nourricières” qu’ils vous diront…
      Avant d’être odieux, ton message et tes arguments sont d’abord et surtout d’une insondable bêtise…

      • Psychédélics from mother earth

        D’une insondable bêtise ? Explique-moi la différence entre arracher des poireaux et “voler” du miel aux abeilles ? J’ai jamais dit que les végétaliens et végétariens étaient odieux, d’ailleurs j’en connais, c’est le côté extrémiste de la chose que je déteste. Tu n’as vraiment rien compris à mes arguments vu t’as réponse, et quand on participe à un débat honnête, on répond par des arguments, pas en écrivant “ton message c’est de la merde”. Ca n’a rien de recevable. Je vais donc retourner ta réponse, histoire que tu comprennes un peu : “C’est vrai qu’on est vraiment de dangereux individus quand on y pense… Si si… demandez aux abeilles, ils vous le confirmeront : “Bouh, ya des méchantes personnes qui m’ont arraché ma récolte de miel” qu’ils vous diront…” J’ai jamais voulu dire qu’arracher des poireaux c’était mal, mais que votre philosophie est partiale (deux poids deux mesures), à savoir que si on ne peut manger du miel sous prétexte qu’on le vole aux oiseaux, je vois pas pourquoi on aurait le droit d’arracher des plantes…

        • VGCedric

          On peut faire dire aux mots ce que l’on veut, le fait est que tu nourris un mépris (pour ne pas dire plus) pour les végans, ça transpire dans chacune des phrases de ton premier commentaire. Au dela des arguments (sur lesquels je ne reviendrai pas ayant déjà dit tout le bien que j’en pensais), c’est cela qui retient mon attention. J’ai bcp de mal en fait à comprendre comment nous végans pouvons susciter des sentiments pareils et se faire taxer d’intégrisme alors qu’on représente à peine 1 % de la population française, qu’on a une démarche écologique (qui se veut tel en tous cas), qu’on a la faiblesse d’éprouver de la compassion pour les animaux, etc… Bref, rien de bien dangereux, ni de très subversif POURTANT…
          Ton commentaire a ceci d’intéressant qu’il est symptomatique de quelque chose…. d’assez effrayant en fait quand on creuse un peu.. Je n’en dirai guère plus. Retourne à ton mépris et à tes certitudes. Complais-y toi à loisir. Chacun son trip. Bye

    • Gérard Suzuky

      “Faut grandir un peu et réfléchir plus loin que le bout de son nez !”
      -> 1/3 des terres émergées réservées à l’élevage, que ce soit en pâturage et agriculture. Ca fait combien de végétaux à sauver si on consommait notre portion au lieu de le fourguer au bétail pour le plaisir d’un steak ensuite?
      Il faut vraiment jamais avoir vu de boeuf ou de porc vivant (à part au SIAL?) pour voir ce que ça engloutit chaque jour, et après ça se prend pour un philosophe du vivant.

      Toujours marrant de voir quelqu’un qui va chercher sa tranche sous barquette en supermarché parler des règles de la nature, mais c’est pas grave.

      Alors parler incohérence ensuite, ça valait vraiment la peine, merci pour le fou rire et adieu :).

  • Mayram

    Bonjour, sensibles … un peu trop même je trouve les “végan” d’une part si vous voulez vous faire entendre premièrement pourquoi vous classez-vous dans une catégorie je dirai qui est fermée, et osez dire que ceux sont les autres qui sont fermés d’esprit ??? je ne suis aucunement apicultrice, seulement une lectrice qui a effectivement aussi lu pas mal de commentaires présents sur le sujet, je suis d’accord qu’il faut protéger l’écosystème mais même si les abeilles propagent un grand pouvoir de protection pour ce dernier, sachez aussi, qu’éteindre votre pc mettre de côté votre téléphone portable, etc … utiliser votre vélo, pieds… à défaut de votre voiture …. le serait fortement aussi vous qui voulez défendre à fond la cause animale, mais si nous partons dans ce sens défendez également le règne végétal … de quoi se nourrissent les animaux dites moi ? le réel problème ne vient pas des apiculteurs en réalité mais l’industrialisation mondiale qui mène au déclin pas que des animaux mais de la biosphère entière ! et ceci est un autre débat …

    • Gérard Suzuky

      Alors, déjà, vous pouvez lire ça, avant d’en dire plus :
      http://www.huffingtonpost.fr/kevin-barralon/sauvegarde-animaux-humanite_b_6097050.html

      Vous appelez ça catégorie, alors que ça s’appelle faire des choix de consommation,

      En quoi c’est fermé d’acheter des tomates et de ne pas acheter un steak ?
      En quoi c’est fermé de rechercher des cosmétiques sans graisse de baleine, ou mieux, non testé sur les animaux ?
      En quoi c’est fermé de ne pas acheter de cuir, laine, et de privilégier des fibres renouvelables ?

      Oui les gens sont fermés d’esprit à partir du moment où ils en sont a “jamais sans mon steak”. Les gens non fermés d’esprit

      Ce que vous nommez, ce sont des mesurettes à bonne conscience, et pas de chance, quand on n’a pas de voiture, et qu’on utilise uniquement les transports en commun ? C’est bien gentil de nous prendre pour des cons mais ça va un moment.

      Il y a de quoi nourrir 65 milliards d’animaux terrestres pour les tuer ensuite, mais 1 milliards d’êtres humains ont faim ? et vous n’y voyez aucune incohérence je présume. 75% du soja mondial qui pars au bétail, 80% de la déforestation amazonienne causée par l’élevage, 1/3 des terres émergées accaparées par l’élevage.

      Et vous causez défense du végétal ? Mais le végétal se porterait MAGNIFIQUEMENT bien si on ne le sacrifiait pas aux animaux d’élevages.

      C’est simple, on verra en 2048 si les océans seront vidés, mais là, vous oubliez encore que les végans ne mangent pas de poissons, donc vous aurez du mal à les accuser.

      • Mayram

        Bonjour, oui car oui déjà commencez par dire bonjour .. je répondais simplement à un commentaire qui affirmait que nous avions l’esprit fermé mais me suis trompée je l’ai publié en commentaire (sujet); … puis vous n’allez pas me dire que vous approuvez que je mange de la viande on est d’accord ? je respecte tout à fait vos choix; et si demain j’en viendrai à ne plus manger ce qui provient des animaux je ne vais pas m’acharner comme ça sur le net sur ceux qui adoptent un mode de vie qui moi même l’aurait suivi auparavant, je pense que c’est bien de défendre en échangeant intelligemment mais parfois faut laisser le libre arbitre et on n’y peut rien…, et oui la pollution, etc industrialisation nuisent à la biologie terrestre … comme je l’ai mentionné plus haut mais personne n’est parfait on essaie tous de s’améliorer de jour en jour, mais vous qui êtes si sensibles OUI vous devriez arrêter tout ce qui est technologie, etc …. mais là encore c’est un travail à tout à chacun moi comme vous vegans ou pas vegans, et oui je sais que ceux sont vos choix je les respecte tout à fait mais je ne respecte pas le fait de vous classer en tant que vegans comme si c’était une catégorie fermée oui je le dis et redis, dont on ne peut pas échanger librement sans agression verbal, la plus minime soit elle, pour moi vous êtes des personnes simples qui ne mangent pas tout ce qui se relie aux animaux point final y a pas de vegan ou vegana lol ^^ on s’est compris je pense, à bon entendeur, bonne journée.

        • Gérard Suzuky

          Pour dire plus simplement, vous n’avez pas lu l’article hein.

          Si pour vous les discussions c’est uniquement quand on est d’accord avec vous sinon on est fermé d’esprit, c’est sûr que c’est mal barré.

          Si vous vous étonnez qu’on réponde plus durement quand vous y allez avec “vous qui êtes si sensible arrêtez toute technologie”, vous vous foutez un peu de la gueule du monde.

          Je répéte, ce n’est pas une “catégorie” et n’a rien de “fermé”, ça n’est que des choix de consommations, rien d’autre.

          Quand au choix de manger ou pas, c’est un pays libre non ? Il est interdit d’informer ? C’est drôle comment les plus prompts à vouloir leur liberté de choix se sentent opprimés face à la liberté des autres d’informer.
          Quand on vois 97% de la population française se sentir opprimée face a 250.000 personnes végétaliennes en france, il faut croire que les minorités ça fait vraiment peur. Faut vraiment arrêter la phobie.

          • Mayram

            Bonsoir, je pense que vous n’avez pas tout lu ou mal compris, pour agir de la sorte car je n’ai pas compris votre réponse désolé, mais on en revient toujours au même point, à peine ai-je exprimé ma liberté de pensée, déjà que vous êtes sur la défensive, vous voyez c’est ce que je disais justement juste parce que j’ai mentionné plus haut que le fait de vous classer dans une catégorie “vegan” ne me plaisait pas vous avez tout compris de travers, et donc comme je le disait “agression verbal la plus minime soit elle qui s’en suit … je répète je respecte vos choix ceux ne sont que les termes “vegans” qui me dérangent vous saisissez ? je ne demande à personne ici d’être d’accord avec moi, je ne vous bloque pas dans vos choix, je vous prie de bien relire ma réponse précédente, bref, bonne soirée à vous.

          • mayram

            disais*, verbale* pardon.

          • Gérard Suzuky

            je parle de l’article que j’ai posé au début de mon commentaire.

      • Mayram

        et quand je mentionne voiture etc je parle d’un état général, ce n’était qu’un exemple … je parle de l’industrialisation, pollution, etc … générales de la planète entière, vous n’allez tout de même pas me dire que vous respectez à 100% pour cent tout cela … on se rejoint sur le même point mais vous avez vu en mon commentaire un rejet alors que pas du tout sur ce point de dégradation de la planète, mais c’est normal d’un côté me suis trompé de publication.

        • Gérard Suzuky

          Je peux le redire en une phrase :

          – l’industrie la plus polluante est l’élevage. en antibiotique ? 51% dans l’élevage de porc ? L’eau “potable” en bretagne devrait être remboursée par la sécu tellement elle doit être blindée. Enfin, ce sera jusqu’a ce que les agents pathogènes développent enfin des résistances, là on va se marrer, enfin surtout moi, les mangeurs de viande, moins.

          Vous oubliez un point essentiel : les végans veulent réduire leur impact, l’impact zéro n’existant pas, c’est difficile d’en vouloir aux gens de vivre dans la même société et de choisir ce qu’ils réduisent.

          Et effectivement, dans un contexte où vous répondez a quelqu’un, j’arriverais a comprendre bien plus de choses 🙂 Merci de l’avoir précisé.

      • Mayram

        on s’est écarté du sujet un peu donc j’en reviens aux abeilles, en ce qui concerne le métier d’apiculteur je ne connais pas grand chose mais je pense que si nous les respectons il n’y a pas de mal à utiliser leur miel, par contre pour ceux qui ont pour principal but le profit en les maltraitant (industrialisation, produits chimiques, etc …) je suis tout à fait d’accord sur ce point ce qui est normal ! vaut mieux acheter du miel chez un apiculteur de confiance ! mais l’article annonce cela comme si tous les apiculteurs faisaient mal leur travail !

        • Gérard Suzuky

          Ben, question simple :

          quels sont les apiculteurs qui ne font pas de clipage ? Si ils viennent, qu’ils se dénoncent que les gens sachent chez qui s’approvisionner. Selon un site, ce serait interdit dans les charges du miel bio, mais ça demande a être vérifié.
          Surtout que ça fait passer la reine pour une étrangère qui se fait lyncher ensuite.
          http://www.apiservices.com/abeille-de-france/articles/marquage_reines.htm

          Parce que si c’est respecter que de couper un organe essentiel a un insecte volant (son aile ?) j’ai vraiment du mal a saisir. De même que pour chambouler son ordre social pour la faire passer de reine a paria, mais ça, c’est un peu a l’image de la société humaine “donc c’est cool” (vomir.)

          Quels sont ceux qui ont des abeilles sans avoir recours à l’insémination artificielle ? C’est a dire ne pas les acheter ?
          https://www.youtube.com/watch?v=jRCfY3_GauQ

          Avec ces questions là, on saura qui respecte ou pas.

          • KPP

            bah non, mes amis avec qui je partage l’activité d’apiculteur, ne pratiquent ni le clivage ni l’insémination artificielle. Quand on récolte le miel, on utilise des supports “chasse-abeilles” qui n’obligent pas les abeilles à quitter la ruche mais qui les amènent à ne pas pouvoir remonter dans la hausse, une fois qu’elles sont descendues dans le corps à couvain. Aucun stress pour elles. La plupart des gens qui font de l’apiculture ne sont pas des gros exploitants. On ne marque même pas nos reines. On fait chier personne et on aime nos petites abeilles qu’on aide et qu’on accompagne quand elles sont dérangées par des maladies et des prédateurs. Et parfois elles nous donnent la joie de faire de grosses récoltes, alors on prend juste ce qu’il faut comme miel pour que la colonie puisse continuer à vivre. Et si on a des colonies qui essaiment, bien sûr ça nous embête mais ça fait partie de la vie d’un essaim. Et un autre apiculteur récupérera l’essaim parti. Et puis, parfois, on prend simplement plaisir à regarder nos abeilles et les autres insectes qui ont trouvé place dans nos jardins qui foisonnent de plantes et d’herbes hautes. La plupart des apiculteurs sont des contemplatifs, des amoureux de la nature. C’est comme ça depuis bien longtemps. Et c’est bien d’être végétarien mais faut pas tout mélanger sous prétexte qu’on se veut le défenseur des animaux. C’est insultant de mettre tout le monde dans le même sac. Et ce n’est pas un reportage qui passe à la loupe des pratiques malsaines qui doit faire oublier les autres apiculteurs dont mes amis et moi faisons partie. En espérant être enfin entendu.

          • Va falloir arrêter avec cette victimisation, c’est effroyable, j’ai pas “mis tout le monde dans le même sac” ->j’ai posé des questions, -> vous y avez (sympathiquement) répondu, relisez la dernière ligne de mon commentaire, qui se trouve après la vidéo.

            Mais en termes de chiffres, il me semblait que la plupart du miel disponible était industriel, du coup s’il y a peu d’industriels pour beaucoup de petits apiculteurs, je n’arrive pas a me représenter l’écart de force… parce que si 100.000 apiculteurs pour 1 industriels font … 1.000.000 contre 10.000.000.000 de pots (chiffres a titres d’exemples, il ne resterait pas anodin de critiquer ces pratiques et de limiter sa consommation de miel.

            C’est ces chiffres qui sont un peu la clé.

            Parce que sinon, ce serait regarder Pierre Gattaz pour dire “mais non, regardez, les français gagnent bien assez d’argent, vous n’y connaissez rien”.

          • KPP

            En 2010, la filière apicole française se caractérise par:

            41 850 apiculteurs, détenant au moins une ruche;

            1 074 200 ruches déclarées;

            une production de 18 330 tonnes de miel. (contre 25000 tonnes en 2004)

            (source : ITSAP)
            Selon la même source 63% de la production de miel est effectuée par des professionnels. 90 % des apiculteurs sont des producteurs familiaux. Je précise qu’être apiculteur professionnel ne veut pas dire forcément être un tortionnaire prêt à couper les ailes de ses reines pour qu’elles ne puissent pas essaimer.
            Entre 2004 et 2010, on estime à 38% la baisse du nombre d’apiculteurs et un recul de 30% de la production de miel.
            88% des exploitations sont individuelles. La plupart des apiculteurs ont une autre activité professionnelle. Les autres statuts que l’exploitation individuelle représentent 14% du miel produit et 7% des exportations.
            L’Asie représente 42% de la production mondiale. 13% pour l’Union Européenne.
            Bref, être apiculteur en France n’a rien de mercantile. La plupart des apiculteurs font cette activité par vocation avec une réelle attirance pour la nature et une réelle prise de conscience de sa fragilité.
            Et non, je ne martyrise pas mes abeilles.
            Et non, mon exploitation n’est pas inutile. Et pas seulement en terme de production de miel. Entourée de vignes pleines de produits chimiques, mon terrain est un petit poumon où beaucoup d’insectes et de “mauvais herbes” ont leur place, au meme titre que mes essaims.
            Et non mes essaims ne nuisent pas à la biodiversité. Pour que mes abeilles puissent se nourrir, je me dois de tout faire pour leur apporter une nourriture suffisante du printemps à l’automne. Alors je bichonne mon terrain pour qu’il soit attractif à la vie des petites bêtes. Depuis que je me suis mise à l’apiculture, mon terrain regorge de plantes, d’insectes, d’oiseaux, de batraciens et de petits reptiles que je n’avais jamais eu.
            D’ailleurs c’est fou de voir que les gens, d’un côté, s’émeuvent du recul de la biodiversité et, de l’autre, fabriquent pour la plupart des jardins stériles, coupés au carré, sans vie. Même les pucerons doivent faire partie de nos jardins.

          • 1ère partie : Merci pour les chiffres, intéressant et enrichissants. Sauf que du coup, il y a beaucoup plus de miel “fait par des particuliers” que des industriels, non ? (je dois mal piger une phrase)

            “Les autres statuts que l’exploitation individuelle représentent 14% du miel produit” -> ce qui veut dire 86 % du miel est produit par des individuels ?

            2ème partie (ca bascule à partir de “eh non”) : Cessez cette tendance à la larme et au violon, surtout sur des choses que je ne dit pas et prière de relire mon dernier commentaire.

            Parce que là-dessus, vous connaissez donc les 41850 apiculteurs, et pas un seul ne fait les pratiques dites dans l’article ? Mais alors pourquoi sont-elles nommées ? Là ca me ferait plus penser a des curés disant “non non, pas de pédophilie au sein du clergé, jamais vu”. Je veux dire par là, que vous et vos amis ne le fassiez pas, c’est superbe, merci de venir rappeler que certains comme vous ne le font pas, mais parler au nom de toute la profession tel un Cahuzac larmoyant devant le parlement, c’est un peu léger.

          • KPP

            Pour les 14% de miel produit par des exploitations ayant un autre statut que le statut individuel, ce sont tout simplement des exploitations type EARL ou GAEC. Et oui, 86 % du miel produit provient des exploitants individuels. EN nombre d’exploitations, on a 88,8 % d’exploitations individuelles. La plupart des apiculteurs ont une autre profession et même sont en grande partie des retraités. Je n’invente rien, mes sources viennent de l’ITSAP.
            Quant à ma seconde partie, j’illustre juste l’article à travers mon cas personnel pour contrebalancer la position très arrêtée de son auteur. Vous vous appuyez sur vos lectures et vos vidéos. Moi je vous donne mon expérience. Bien sûr, ma petite expérience et les apiculteurs que je côtoie ne sont pas sous les feux des projecteurs médiatiques, Alors forcément on ne fait pas le poids. Mais c’est quand même marrant qu’on accorde plus sa confiance aux médias qu’à des gens de terrain. Car si je lis tous les commentaires des personnes qui pratiquent l’apiculture, il me semble quand même ne pas être la seule à vouloir rétablir un peu de modération dans l’article qui a été écrit. Si l’on veut critiquer quelque chose en étant certain de ne pas se tromper, il faut pratiquer l’investigation et non pas regarder passivement derrière son écran des articles ou reportage. Tout article et reportage a un parti pris. Quand, en plus, on veut faire le buzz, on exagère un peu, quitte à déformer la réalité. Je ne me victimise pas. J’essaie juste de vous faire réfléchir sur l’importance d’entendre aussi des personnes de terrain. Et meme la dame qui a écrit cet article, je ne pense pas qu’elle connaissent aussi les 41850 apiculteurs sur lesquels leur investigation a dû reposer. Ce qu’elle a fait, c’est juste du copier-coller sans vraiment vérifier l’intégrité de ce qui était énoncé. La meilleure façon de se faire une idée des choses c’est de les voir. Faites un tour dans les ruchers écoles.

          • je n’ai aucuns problèmes a vous croire sur les chiffres,
            c’est juste que quelqu’un disait quelque part ailleurs que les industriels produisaient largement plus de miel que les individuels, ce qui est en contradiction avec ça du coup. Mais entre un neuneu de base et vous qui citez des chiffres et une source, pour l’instant je penche vers vous (ce qui n’est pas à sa gloire car c’était un autre apiculteur).

            Si, sérieusement, vous victimisez. “Non, ni moi, ni aucuns de mes contacts ne réalisent ces pratiques, nous recueillons des abeilles et nous les laissons évoluer de façon bienveillante” est largement suffisant et concis. Surtout quand là c’était affaire de répondre a mes propres questions.
            Pas de “et non” x3 pour me répondre sur des trucs que je ne dit pas.

            Parmi “les apiculteurs” qui sont venus, il y a plutôt une ribambelle de sacrés rigides du cerveau qui ont eu ma belle grossièreté en retour ;).

            En général, on attend de sources telle que l’INRA un minimum de documentation. Si un seul des apiculteurs allait les voir pour leur demander de corriger ce qu’ils racontent, je serais ravi de voir le correctif de l’INRA.
            Tout ça pour dire ->encore<-, quand on a une critique à formuler des informations, on va voir ceux qui l'ont fait, pas ceux qui les relient ;). je n'ai nulle doute que les apiculteurs venu ici feront l'effort :3.

    • VGCedric

      Raté. Sur le long terme, un vegan en bagnole, cloué à son portable et à son ordi sera toujours moins “nocif” pour la nature (au sens large), en terme d’empreinte carbone notamment (mais pas que bien sûr…) qu’un viandard de base sans télé ni portable ni ordi ni voiture.
      Sur le thème de la fermeture d’esprit. Crois moi (ou pas), proportionnellement, les vegans la subisse bien plus qu’ils n’en font preuve…
      “(…)le réel problème ne vient pas des apiculteurs en réalité mais
      l’industrialisation mondiale qui mène au déclin pas que des animaux mais
      de la biosphère entière(…)” Le réel problème est plus profond : il vient de l’incapacité absolue de l’Homme (au sens large) à se remettre en cause et à remettre en question des habitudes et/ou des traditions nocives pour l’environnement et (in fine) POUR LUI !!!i Car tout, ABSOLUMENT TOUT est lié… L’alimentation, l’écologie, l’agriculture, l’économie, la géopolitique, etc : TOUT !
      On ne l’a toujours pas compris et c’est CETTE incompréhension là qui (selon moi) pourrait nous mener à notre perte…

  • NikokoR

    Bonjour à tous,

    JE TROUVE CETTE ARTICLE INSULTANT POUR LES ABEILLES (même pas que pour ceux qui en fond)

    Je comprend pas comment on peux dire au gens de ne pas consommer du miel vue toute les bonnes vertu qu’il à pour la santé et les nombreuses utilisation qu’on peux en faire.

    Quand on vois la composition du miel on sais direct que c’est bon pour l’être humain, c’est comme certaine plante médicinale suffis de voir leur vertu pour comprendre quelle nous veule du bien.

    Maintenant venir chouiné ( car j’ai vraiment l’impression que la personne qui à écrit l’article est quelqu’un qui ne vois QUE LE MAL ) que ceci, cela ne va pas franchement c’est abusé car ya des choses largement pire dans le monde que les 3 truc cité dans cette article .

    Venir pleurer sur sa montre vraiment que l’on veux rallié les gens à sa cause, à la personne qui à écrit cette article, allez donc dénoncé les pesticide, les OGM, les présidents, les multinationale, les politiques ou ceux qui font des abatages d’animaux monstrueux, au lieu de venir parler de ceux qui fabrique le miel.

    Mais tout d’un coup quand il s’agit de se bouger et de donnée de son temps pour allez se mettre devant chez eux et de réunir un mouvement contre les vrais problèmes, la ya pu personne. Nan c’est vrais faut sauvé les abeilles des grand méchant apiculteur.

    Allez bonne continuation à la personne qui à écrit l’article, quelle continue de voir le mal partout, de parler toujours du mal, le jour ou elle aura tilté que voir le mal c’est lui donnée son pouvoir on aura peux être droit à un article digne de se nom qui ne fait pas que rabaisser.

    Et inutile de me faire le coup du ” AAaaaAAa j’ai fait des études, j’ai des amis qui fond ceci ou cela ” moi je parle de votre façon de dire les choses et de votre vision négatif qui (sans vous en rendre compte) participe à toute la merde de se monde moderne, car le problème est surtout dans l’état d’esprit des gens.

    Bonne fête de fin d’année à vous tout de même, et merci à ceux qui aurons pris la patience de me lire.

    • Gérard Suzuky

      Il y a des abattages d’animaux non monstrueux ?
      Premières nouvelles.

      Belle erreur de conception de la nature : “les plantes médicinales nous veulent du bien”. Il faut vraiment avoir un égo surdimensionnés.

      Vu que vous ne lisez déjà pas le commentaire au dessus du votre, vous regarderez peut-être les vidéos (allez voir france télévision si vous n’êtes pas d’accord avec eux)
      https://www.youtube.com/watch?v=4dVs95LwVVg

      • NikokoR

        Les abattages d’animaux d’aujourd’hui son monstrueux sa je n’est jamais dit le contraire.

        Pourquoi aurais-je un égo surdimensionner de dire qu’énormément de plante nous veule du bien ? Les fruits et légumes aussi nous veule du bien je vois pas quoi sa fait que j’ai un égo surdimensionné.

        Et non je n’irais pas voir france télévision, car je veux répondre à la personne concerné de cette article, parler à france télévision ne me permettra pas forcément de parler à la personne qui à pu créer le reportage ( surtout que j’en pense pas du bien de dire du mal des abeilles ).

        Merci de m’avoir lu et bonne soirée à vous quand même.

        • Gérard Suzuky

          Ben tiens, voir une deuxième source indépendante de l’auteure de l’article, ça ferait mal au cul hein.

          Mais à part ca a ce qu’il parait faut pas être fermé dans sa vision.

          • NikokoR

            Et bien peux être j’irais le voir quand j’aurais le temps 🙂

            Sa n’en change pas moins les messages adressé à l’auteur de l’article.

          • Gérard Suzuky

            La vidéo est directement dans le commentaire, mais il faut être un peu con pour ne pas la voir.

            le temps d’un troll de raconter des conneries et de venir en boucle, là par contre il y a le temps.

            Je la repose même :
            https://www.youtube.com/watch?v=4dVs95LwVVg

          • NikokoR

            Je fait encore se que je veux -_- J’ai regarder votre vidéo et sa n’en change rien à mon message qui, si il n’aurais pas été arrêter sur la forme et aurais été compris, aurais bien vue que je pointe du doigt quelque choses de complètement différent que se que vous me parlez la.

            C’est trop facile se que vous faite, du coup, je vous le dit, vous êtes également loin d’être parfait, loin d’avoir vue se que j’ai pu voir, donc sa suffis votre morale, on en à pas besoin ici.

            J’ai quand même droit de dire que vous avez une vision totalement erroné de la réalité car vous interpréter TOUT en mal et vous vous arrêter sur des détailles sans importance alors que les vrais combat ne son pas ici.

            Mais bon allez y continuer vous résoudrez surement tout les problèmes de se monde en sauvant les abeilles des grand méchant apiculteur, que voulez vous, au lieu de me répondre avec votre fond vous me répondez avec des sources extérieur car vous n’avez rien de solide sur quoi vous appuyez dans votre discourt ( sauf la forme encore une fois ).

          • Gérard Suzuky

            Visiblement, pas de chance, la vidéo proviens de france télévisions, eux aussi ont alors une vision erronée ? ça fait déjà deux personnes ?

            Mais faire chier un particulier, c’est plus facile que faire chier france télévision, ma brave jeanne d’arc, on a les révolutions qu’on veut.

          • NikokoR

            Visiblement votre révolutions à vous est plus de chouiné sur des choses très superficiel que de faire une révolutions de la conscience humaine.
            Si vous pensez encore que le changement est ailleurs que dans l’esprit humain alors je peux rien pour vous, vous blablater telle les politiques sur des choses inutiles.
            L’essentiel encore une fois n’est pas dans se que vous dénoncé, faut arrêter de caché les gros problèmes avec des petits.

            Continuez donc vos articles qui telle les journaux qui répande le mal et la mauvaise nouvelle, tout sa finira par profondément changer et c’est pas par les abeilles que sa va passé.

          • Gérard Suzuky

            oui, on sait, hipster le pen avais déjà prédit qu’Ebola se chargerait de faire le changement “en trois mois”.

            Un first d’or complotiste pour “les gros problèmes cachés par les petits”.

            “vos” articles, voilà que je serais affilié à vegactu maintenant :). je suis un visiteur lambda.

            En reprenant votre argumentaire : est-ce en venant jouer les justiciers dans les commentaires que les choses vont changer ? Parce que c’est se donner une super complexe de messie que de croire que vous pouviez venir “non mais les gars, vous avez tout faux, j’ai raison” sans rien démontrer, sans argument, pépère.
            L’ouverture d’une secte c’est pour quand ?

          • NikokoR

            Roooh carrément je suis le gourou d’une secte maintenant x)
            Mes arguments son simple désolé si il ne tilte pas chez vous.

            J’ai pas la prétention de changer quoi que se soi, mais donnée son avis, son point de vue est toujours une bonne choses, il ne faut pas s’en privé non ?

            Et pour parlez changement, je m’occupe plus de me changer moi même pour changer le monde, que d’essayé de faire changer les gens ou les politiques ou autres.

            Faut bien comprendre que se genre de gens ne se remette jamais en question et donc peux importe les vérités que toi et moi on peux leur dire, il vont complètement la retourner dans leur tête car il interprète tout se monde par la logique et la réflexion, 2 choses qui ne nous aide pas à évoluez car les bases son totalement erronée.

            De plus, vous déformez également mes propos car j’ai déja émis la possibilité que je pouvais me trompez sur ma vision des choses, donc à quelle moment j’ai affirmez que vous aviez “TOUT” faux ? A aucun moment mon cher. Puis le coup du “Justicier” je trouve sa charment car, on l’es toujours malgré soi, il n’y à que ceux qui s’en vante avec des médailles ou autres qui en général son loin de la représenté, j’ai au final juste dit mon point de vue.

  • L’apié de breuil

    En fait l’article vise surtout à promouvoir d’autres sucres.
    Or la trace carbone du sirop d’érable ou d’agave est plus élevée que celle opérée pour la “culture du Miel”.
    Quant a la durée de vie des abeilles, moins de 3 mois, relativise beaucoup le texte.
    Les naissances dans la ruche sont fonction de la nourriture d’abord disponible à l’extérieure.
    Moins de fleur = moins de ponte…
    En France, Il est d’usage de laisser assez de miel aux abeilles qui passeront “l’hivernage” avec leur reine.
    La reine assure la cohésion sociale des abeilles en diffusant une phéromone propre à sa ruche, lorsque cette émission diminue, les abeilles s’organisent – elles mêmes – pour changer de “reine mère”.
    Une ponte amoindrie provoquera également le m^me scénario.
    Effectivement, les apiculteurs cherchent à anticiper cet élevage en surveillant ces “déficiences” et en changeant artificiellement de la reine avant sa cinquième année.

    Au Canada, terre d’érables et de grand hiver, l’apiculteur peut se faire importer les essaims de l’année prochaine.

    Par ailleurs, tous les insectes pollinisateurs ne peuvent aller sur les mêmes fleurs, souvent la fleur s’est adaptée son insecte de prédilection.
    Un fait qui devrait d’ailleurs poser problème à tous les défenseurs des animaux, végétariens ou autres, puisque si une petite orchidée du sud de la france a été capable d’imiter l’aspect physique d’un bourdon – jusqu’à son odeur – cela peut supposer que l’animal n’est pas seul à avoir une conscience.

    • Gérard Suzuky

      On a un comparatif réel pour le bilan carbone sirop d’érable vs miel ?
      Par comparatif, j’entend source calculée, institut dépendant tout ça.

      Ben tiens, un philosophe du végétal en plus :). A croire que vous vous pignolez en imaginant toutes ces fleurs se faire téter l’étamine par des abeilles frivoles …

  • La Reine Blanche

    Parole de citadin qui n’y connaît rien 😀
    1) Dire que l’apiculture n’est pas respectueuse de l’abeille, cela revient à dire que l’apiculteur n’est pas respectueux de ses colonies, en gros qu’il fait mal son boulot. C’est possible, mais pas chez moi.
    Oui, le clippage des reines existe, et est pratiqué par certains apiculteurs peu scrupuleux, car cela représente un gain de temps lors de la période propice aux colonies (sans entrer plus dans les détails puisque visiblement vous n’y connaissez rien).
    2) D’autre part dire que l’élevage d’abeille nuit à la biodiversité est également un non-sens si on ne précise pas certains point techniques. Oui l’apiculture peut nuire à la biodiversité lorsqu’elle est pratiquée dans des milieux pauvres en habitats pour les autres polinisateurs ou en biodiversité florale : typiquement le cas des villes. Or dans ces milieux là, la biodiversité a bien souvent déjà disparue et l’abeille domestique est reine, en témoigne les abondantes récoltes effectuées sur les toits parisiens (jusqu’à 60kg par ruche).
    L’apiculture peut être néfaste en cas de trop forte concentration de ruches dans un même rucher. Or ce cas n’arrive que très rarement puisque l’apiculteur recherchant une optimisation de chacune de ses ruches, il cherchera le plus possible à mettre le nombre optimal de ruches par rucher. En gros votre argument biodiversité est bidon, c’est un truc d’écolo-“rigolo” qui fait du potager dans des carrés d’1m sur 1m en Teck importé du brésil.
    3) Préconiser de manger du sirop d’érable c’est vraiment la pire absurdité quand on veut défendre l’environnement. Il faut savoir qu’au Québec et au canada, le sirop d’érable est produit dans d’immenses forêts monoculturales pour ne pas avoir à se promener dans toute les coins du bois au moment de la récolte. Encore une fois, votre inculture fait peur.
    Enfin, évitez de vous fier aux reportages sur l’apiculture pour vous faire une véritable opinion de la chose. La plus part sont soit catastrophistes, donc tournés aux Etat-unis et ne reflète absolument pas le contexte de l’apiculture française (même si elle connaît quelques difficultés). Là-bas, le modèle économique soumet les apiculteurs à de grande transhumance ce qui entraine un stress pour l’abeille. Mais ce n’est pas bien grave (ironie), puisque là-bas, l’apiculteur est avant tout un homme d’affaire qui se soucis guère de savoir si la ruche qu’il a sous-ces yeux comporte une reine et est en bonne santé. Du moment qu’elle fait bzzz quand on la charge et qu’on la décharge du camion, c’est que tout va bien.
    Après c’est-sûr que si on achète pas du miel français chez son producteur, on bouffe de la M…. à ne plus savoir faire la différence entre du sirop d’érable et du miel. Mais ça c’est un choix de civilisation. Mais continuez bien comme ça, finalement les bouzeux vous regardent perdre la boule à distance et la vraie richesse c’est eux qui la détiennent. 😀

  • Je viens de découvrir ce fil sur la production de miel et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il soulève les passions ! Je trouve aussi l’article assez réducteur et de parti-pris contre les apiculteurs. Comme dans tous les métiers, certains ont de bonne pratiques d’autres non. Des apiculteurs ont des pratiques respectueuses des abeilles et se battent tous les jours pour que les abeilles noires autochtones survivent en France. Mieux vaut se battre contre les “ennemis communs” et dénoncer les mauvaises pratiques et les mensonges commerciaux comme la vente de miel qui contient du glucose ajouté, l’importation d’abeilles “étrangères”, l’usage de pesticides, la monoculture.

  • Isa

    Les loups tuent les troupeaux de moutons? Hé bien au lieu de tuer les loups, arrêtons ces putains d’élevages animaux. La viande n’est pas nécessaire pour l’homme. Pas de troupeau – fini le faux problème des grands méchants loups.

    Tout le système est à reprendre depuis le début- à la racine. Selon moi c’est assez simple : si l’on arrête de forcer la terre (chimiquement, pour les plantes, et via l’élevage, pour les animaux), et qu’à la place on se serve de façon saine et respectueuse de ce qu’elle produit NATURELLEMENT (des plantes, des fruitiers – bio voire biodynamiques), si l’on fait cela, toute une ribambelle de problèmes disparaissent.

    Voilà ce qui disparaîtrait :

    * Les problèmes financiers et sociaux – les galères des agriculteurs industriels

    * Les pbs de pollution – des sols, des eaux, via les pesticides des plantes et hormones et antibiotiques des animaux

    * Les pbs de santé – cancers, puberté précoce chez les fillettes liées aux pesticides, disparition d’espèces mâles de poisson causées par la présence d’oestrogènes issues de la pilule féminine dans les eaux, etc).

    Donc oui, au risque de paraître radicale et décroissante…je suis définitivement pour qu’on abandonne les pratiques industrielles, d’élevage, laitières, apicoles et également les pratiques maraîchères qui sont industrielles.

    Je suis pour qu’on laisse la terre produire ce qu’elle produit naturellement, sans ajout, sans domestication chimique, sans “exploitation” (le terme veut tout dire !). Cela passe évidemment par un déconditionnement (tant de gens sont conditionnés à vivre en bouffant des steaks, des yaourts, des brioches et des trucs industriels, qu’ils croient que c’est bon pour eux !) et par un apprentissage d’une autre façon de se nourrir. Qui aurait le double mérite, en plus de respecter la terre, de booster l’immunité, la santé, et l’humeur.

  • Gérard Suzuky

    Pour aider a la chose :

    Apparemment, les abeilles sauvages subiraient des maladies … propagées par les abeilles commerciales.

    http://www.actualites-news-environnement.com/17247-abeilles-Amerique-Nord.html

    *bravo les apiculteurs, un petit mot pour expliquer/décrypter/critiquer cela ? -oui parce que le valider ce serait un peu trop demander, je compte pas sur vous pour ca*

    • cabanedetellus

      Je valide, pourtant je suis apiculteur. Pour une simple raison : l’abeille mellifère n’est pas indigène d’Amérique du Nord (elle est d’origine eurasienne), car je pense que tu t’es rendu compte que cette études ne concerne que les abeilles nord-américaine ?
      L’abeille mellifère n’est donc pas parfaitement intégré dans les écosystèmes du nouveau monde, d’où les déséquilibres qu’elle provoque. Cela est valable pour toutes les introductions végétales ET animales.
      Mon cher Gérard, que ton agressivité soit ta manière de militer, d’accord, mais les apiculteurs n’ont pas cherché à mettre tous les végans dans le même panier, alors pourquoi t’acharnes tu ainsi réduire tous les apiculteur ? Penses-tu que nous sommes tous sans exception d’ignobles exploiteurs barbare et sans aucun éthique ? J’espère bien que tu n’es pas si manichéen.

      • Gérard Suzuky

        Ca pourrait être beau et joli si ce n’était pas les populations *mondiales* d’abeilles qui déclinaient aussi. Petit élément important pour pouvoir poser la question que les apiculteurs si enclins à se présenter comme la solution pourraient être tout autant part du problème.

        L’abeille mellifère est-elle adaptée uniquement à *toute* l’Europe ? ou y aVAIS-il également des différences de races par exemple entre nord et sud ? Y a t’il eu uniformisation par l’activité humaine ? (ce serait un comble pour représenter la biodiversité).
        -> je n’ai pas la réponse a ces questions, vous qui êtes du milieu devez bien plus le savoir.

        Au passage, je ne tutoie pas les gens que je ne connais pas, question de politesse et de distance :). Et je ne suis pas agressif, j’anticipe, visiblement à raison car vous validez pour décrypter de façon constructive ;).

        Et soyez rassuré pour vous-même, vous avez été le seul à avoir fait des posts un minimum enrichissant si vous êtes le même qu’il y a deux ans.

        • cabanedetellus

          Je me permet de tutoyer, après tout cela fait deux ans que je tente de modérer l’injustice de ces accusations, alors je me sent un peu faisait partie de cette page. 🙂
          C’est vraiment dur de voir qu’ici les apiculteurs sont tous mis dans le même sac. Pas de différences? entre le gros apiculteurs professionnel nord-américain qui possèdent plus de 10 000 ruches et un petit apiculteur européen qui, avec moins de 50 ruches complète sa retraite ou une autre activité (mais dont vous pouvez facilement trouver le miel sur les marcher local ou en vente directe) ? C’est terriblement injuste de lire de telles accusations.

          La population d’abeilles mellifères est en déclin, elle suit parallèlement la chute des autres pollinisateurs. Il y a de moins en moins d’abeilles et d’apiculteurs en Europe (c’est même un métier en voie d’extinction d’après certains, voilà pourquoi beaucoup de miel vient de chine désormais). Il serai donc vraiment étrange qu’elle soit la cause de ce déclin ! Je pense qu’il est facile d’accuser un animal de provoquer des dégâts, quand cela évite à certains de remettre en cause le système et permet d’écarter ses responsabilités : c’est la faute de l’abeille mellifères! (ouf, on oublie un peu les pesticides, la dégradations du paysages, l’appauvrissement floristique…). Moi je pense que c’est un raccourcit facile et trompeur, on voit ça aussi dans la médiatisation des espèces “invasives”.

          L’abeille mellifère est naturelle dans toute l’eurasie, il n’existe qu’une seule espèce Apis mellifera, mais de très nombreuses sous-espèces et écotypes locaux. Depuis longtemps certains apiculteurs tentent de valoriser les sous-espèces locales, bien adaptées aux conditions. Il existe même des centres de préservations de certaines sous -espèces en perditions. Ils rentrent donc souvent en conflit avec les apiculteurs industriels (la preuve qu’on ne peut pas mettre tous les apiculteurs dans le même panier),qui favorise certaines sous-espèces mieux adaptés aux pratiques industrielles.

          Personnellement mes abeilles appartiennent à plusieurs sous -espèces (d’ailleurs suivant les ruches, elles ont des comportement très différents, même leurs apparences sont variables). Mes ruches proviennent presque toutes de captures d’essaims spontanés (suite aux appels de particuliers qui découvrent un jour un essaim dans le niche de leur chien par exemple). Certains ont continué leur route et sont repartis, d’autres sont resté fidèles à leurs nouvelles demeures. Un jour j’ai découvert un essaim juste à coté de mon élevage d’osmies (oui, ma première passion est l’élevage d’osmies). étrangement la populations d’osmies n’a pas diminuée d’un pousse depuis l’arrivée des abeilles mellifère. Je peux te garantir que l’osmie est bien plus vigoureuses et “agressive” lorsqu’elle butine, ce n’est pas une abeille mellifères qui va la faire partir d’une fleur !

          Voilà, c’est terrible de tout faire pour développer son activité en harmonie et ensuite d’être mis dans le même sac que ces brutes d’apiculteurs industriels (pourtant ultra minoritaire dans la profession) à travers ce genre d’article ! (voir le film “des abeilles et des hommes”, qui moi me donne envie de vomir ou de pleurer).

          • Gérard Suzuky

            Pas de bol, je ne vous permet pas :). On a pas vidé les ruches ensemble, même si vous faites ce que vous voulez avec les autres. De plus, je n’ai ->pas<- prononcé les accusations que vous indiquez, j'ai posé une question avec un point d'interrogation :).

            Pour le reste, c'est encore très enrichissant, merci.

  • yo

    un ramassis de conneries cet article….

  • Lionel

    Quelques erreurs qui montre que vous n’avez jamais vu une ruche ou parlé à un apiculteur.
    _ Pour récolter le miel, il y a le chasse-abeille. C’est le principe de la nasse. Les abeilles passent dans un sens mais pas dans l’autre. Comme les ouvrières rejoignent la reine pour la nuit, il suffit de mettre un chasse-abeille la veille et le lendemain matin, la récolte est très facile. Le nombre d’abeille ne descendant pas est inférieur à une vingtaine. Il suffit de secouer ou de tapoter le cadre et elle s’envole. Et pour l’apiculteur, c’est beaucoup plus facile, croyez moi!
    _ Il n’est pas utile de nourrir les abeilles pour l’hiver, il suffit de ne pas tout leur prendre. J’ai plein d’apiculteur autour de moi qui ne nourrissent pas et les colonies passent très bien l’hiver.
    _ L’importation de nouveaux essaims est très couteuse et demande du travail. Cela n’a aucun sens de tuer une colonie pour récolter. Un essaim coûte au moins 100 €, c’est le gain d’une récolte d’une ruche!
    _ Le clivage des ailes est interdit en bio et même en conventionnel tout le monde ne le fait pas.
    _ Une ruche qui intègre un chauffage n’existe pas, désolé. De plus ce serait stupide. Une abeille meure en dessous de 10-11°. Si vous lui faite croire qu’il fait chaud, elle va sortir et mourir. Et sortir pourquoi faire? Si il fait froid, il n’y a rien à récolter. D’autre part, lorsque les abeille sont en boule (entre 6° et 12°), elles sont moins actives et donc conserve mieux leur réserves.
    _ Les abeilles ne butinent pas si loin. 3km est déjà bien. Elle peuvent aller plus loin pour de l’eau. Mais si vous croyez la zone de butinage est un rayon de 12km, vous serez dessus.
    _ Les abeilles sont en Europe depuis très très longtemps, bien avant l’existence de Lucy. Les abeilles sauvages inféodées à certaines plantes ou habitant ne sont pas en concurrence avec la mellifera car elles ne font pas la même chose. Par contre, la destruction de leur habitat leur est très néfaste.
    _ Le nombre de ruche et la population d’abeille diminue. La raison? Diminution de la biodiversité, pesticide de type néocotinoïde, nouveaux prédateurs tels que le frelon asiatique.

  • bof

    Un peu surpris de la teneur des propos, à croire qu’il existe un modèle et un seul d’apiculteur.J’ai 3 ruches, je n’utilise pas de sirop, je ne coupe pas les ailes de la reine: même pour “séparer” et faire un deuxième essaim, il faut juste balayer les cadres pour transférer la reine dans une nouvelle ruche, la ruche initiale trouve automatiquement sa nouvelle reine par le couvain… Il y a aussi des apiculteurs de loisirs, comme nous, et des ruchers écoles, passionnés, qui préservent les abeilles et permettent bien des choses. Depuis que j’ai mes abeilles (3 ans), mon verger et mes lavandes ont retrouvé des abeilles, alors qu’il ne restait que les papillons ou autres, dans les fleurs. Alors effectivement, laissons le miel du jardin, importons ces sirops de milliers de kms, d’empreinte carbone et exploitation douteuse, allons chercher à perpette ce que l’on a en réfléchissant un peu et en se relevant les manches.

  • Thalie

    C’est étonnant comme des gens peuvent affirmer de telles inepties sur des sujets qu’ils ne connaissent absolument pas! Quand on n’y connaît rien, on ne s’avance pas… parole d’un professeur et apiculteur passionné et amateur.

    • C’est étonnant comment Arte et l’INRA ont pu affirmer ca alors.

      N’hésitez pas à les contacter !

  • frederic

    Votre article donne + envie de porter plainte pour diffamation que d’arrêter de manger du miel tellement je le trouve plein d’arguments faux et d’amalgames qui montre une méconnaissance profonde du milieu apicole, j’espère que vous distinguez vos opinions personnelles de l’enseignement que vous faites à l’école et que vous apprenez à nos ouailles l’esprit critique et la recherche de sources multiples avant de se forger une opinion !

    • Faites donc, il y a les sources, portez plainte contre ARTE et l’INRA car c’est eux qui en ont parlé.

      Allez-y, je regarde.

    • KPP

      Jean giono, extrait de “L’homme qui plantait des arbres” :
      ’avais vu mourir trop de monde pendant cinq ans pour ne pas imaginer facilement la mort d’Elzéard Bouffier, d’autant que, lorsqu’on en a vingt, on considère les hommes de cinquante comme des vieillards à qui il ne reste plus qu’à mourir. Il n’était pas mort. Il était même fort vert. Il avait changé de métier. Il ne possédait plus que quatre brebis mais, par contre, une centaine de ruches.”
      Et oui, des ruches qui participent à la vie et à la biodiversité. Avez-vous déjà observé le peu d’insectes qui viennent s’écraser sur votre pare-brise pendant un long voyage en voiture ? Avant il y en avait pléthore. D’où provient ce changement ? La faute aux apiculteurs ? Je pratique l’apiculture et contrairement à ce que vous pensez, j’affirme que mon activité participe à la préservation de la biodiversité et au développement d’un écosystème propice à la vie animale… et à mon plaisir de prélever du miel pour ma consommation personnelle et celle de mes proches. Et ceci n’est pas antinomique.

  • Xav

    Vous écrivez cet article en assénant le lecteur de mensonges et de contre vérités. les apiculteurs non industriels au contraire de ce que vous dites protègent les abeilles; si nous les laissions tomber elles seraient vite décimées par les actions des multinationales de l’agro alimentaire. Battez vous plutôt contre ces industries que contre les éleveurs d’abeilles. De plus il n’est plus à prouver tous les bienfaits des produits de la ruche. Vous ne connaissez rien à la vie de l’abeille et vous essayez de passer vos idées de bobo écolo franchement rétrogrades !

    • blablabla encore un des fêlés du miel. En l’occurence si ils sont a prouver les bienfaits du miel in vivo, vu qu’il n’est pas autorisé de faire la publicité là-dessus en l’absence de preuves scientifiques. (commission européenne tout ca)

      Pour le reste, regardez les sources et allez vous arranger avec Arte, avec l’Inra, tout ca quoi, cet article ne fait que les reprendre, donc allez voir avec eux, “tuez le message, pas le messager” dit-on je crois.

      La seule chose qui est cool, c’est que plus personne ne fait de clippage depuis que cet article en a parlé, c’est super génial ca.Personne n’insémine les abeilles non plus

      On se demande qui a été filmé en train de faire ca.
      https://www.youtube.com/watch?v=jRCfY3_GauQ

  • Paul Dague

    Pour remplacer le miel, vous préconisez l’agave qui vient du Mexique, l’érable qui vient du Canada et le manioc qui vient des régions tropicales. Vous pensez que les abeilles apprécient la pollution atmosphérique engendrée ?

    • blablabla,
      Vous pensez quoi de la pollution de la viande que vous mangez ?
      Vous pensez quoi des produits a l’huile de palme que vous achetez ?
      Ben tiens, soyez sûr d’être irréprochable avant de la ramener.

      En bien plus local il y a les sirops de fruits type pomme, pas de chance c’est ce que j’achète, même consistance, même pouvoir sucrant. et huile de pépins de raisins en plus local :).

      Ce que vous pouvez en penser, je m’en cogne en fait, c’était rhétorique.

    • Tu sais quel est le premier responsable du réchauffement climatique ? L’élevage, devant les transports et les industries. Tu sais quel est la première cause (80%) de la déforestation en Amazonie ? L’élevage et les plantations de SOJA OGM pour nourrir le bétail (y compris le bétail français).
      Et là tu crois qu’elles ont pensent quoi les abeilles ? 70% des cultures sont destinées à l’élevage, alors merci l’élevage, ses pesticides et tout ce qui va avec.
      Il y a des alternatives locales, le sirop de pissenlit, un délice.

  • nan

    Je vous invite à aller découvrir le travail d un apiculteur pratiquant l apiculture douce…. Franchement votre billet est stérile… Moi qui essaie de comprendre la démarche des vegan en ce qui concerne le miel là j’ai rien appris… Juste vous décrédibilisez grave votre communauté.

    • C’est pour essayer de placer une pub pour l’agriculture douce ? On décrédibilise notre communauté ? mais lol quoi, le terme communauté me fera toujours rire. Va dire ça à Arte, à l’écologue en question, à l’INRA, c’est eux qui émettent ces avis sur l’apiculture.
      C’est fou, à vous lire, vous connaissez/faites que de l’apiculture bio, douce, local etc… C’est à en oublier la part minable du bio en France.

      Le jour où les gens comprendront qu’il n’y a pas qu’une espèce d’abeille on sera un peu plus avancé sur ce sujet. J’ai toujours l’impression d’entendre : “Non mais faut protéger l’apis mellifera, c’est la seule qu’on exploite !”, et protéger les abeilles sans les exploiter ça vous viendrait pas à l’idée ? Car c’est ce que NOUS voulons. Laisse le miel aux abeilles, laisse le lait de vache au veau, ça ira mieux ainsi.

      • nan

        Hahaha t es marrant toi! Hahaha! Placer de la pub non mais sérieux… Je trouve votre article complètement mensonger et votre agressivité ridicule… Vous vous auto proclamez défenseurs du vivant et sur ce point je vous rejoins, commencez par respecter les humains! Ca me rappelle ceux qui se donnent bonne conscience en envoyant des thunes tous les mois à Amnesty et consors et qui ne sont pas foutus de tendre la main à kk1 dans le besoin prés de chez eux… C est dommage j essaie de comprendre votre concept niveau miel mais là je crois que tu m encourages pas Nicolaï

        • Et vous, vous aidez en quoi ? A voir votre discours, vous semblez être au minimum le Ty Pennington des pauvres. J’ai hâte, montrez nous tout ce que vous faites pour respecter les humains.

          Ca me rappelle les demeurés qui trollent dès qu’on leur répond pas ce qu’il veulent alors qu’ils ont pas de quoi la ramener coté conscience et aide de son prochain, ca fait jamais que le 5e parmi les fêlés du miel en quelques mois là.

          Au passage, pour la culture :
          http://www.huffingtonpost.fr/kevin-barralon/sauvegarde-animaux-humanite_b_6097050.html
          – Les événements food not bomb a toulouse distribuent des repas … vegans aux sans-abris.
          http://www.vegemag.fr/actualite/des-militants-de-la-cause-animale-distribuent-de-la-nourriture-aux-sans-abri-4794

          C’est assez comme respect de l’humain ? Ah non, respect pour vous ca veut juste dire être d’accord avec vous, comme les gros racistes qui veulent dire un repas laïc “juste avec du porc”.

          Soit dit en passant, vous allez tous les faire les “vous décrédibilisez” “vous encouragez pas”. On peut emmener un âne à la fontaine, mais on peut pas le forcer à boire. Vous êtes un adulte et vous avez pas besoin qu’on vous fasse envie, ou qu’on vous “encourage” pour adhérer à une cause, vous le faites parce que vous vous sentez concerné.

          Alors vos simagrées d’enfant de 8 ans, je ne vois pas qui vous esperez qu’elles puissent atteindre, mais va falloir se montrer plus adulte.

      • nan

        Rho le mec il est énervé … Que d agressivité!
        J essaie de comprendre votre concept au sujet du miel, simplement.
        Après visiblement on peut pas discuter par ici…
        Sinon je ne fais de la pub pour rien ni personne merci. Pas besoin de monter sur vos grands chevaux et de tt mélanger (lait de vache) et de faire passer les gens pour des abrutis.
        Ca me fait bien marrer en tt cas ce genre de propos quand on se dit défenseur du Vivant. Haha

        • Invitation refusée,
          Ne pas savoir lire c’est propre aux apiculteurs ?

          répéter : Protéger les abeilles sans pomper leur miel ?

          Type hôtel à insectes évolués, ca se fait pour les animaux de ferme (il y a des refuges qui prennent soin d’eux sans les tuer), pourquoi pas la même chose pour la conservation des différentes espèces d’abeilles ? (pas juste la mellifère commercial refilée partout). Elles ont le droit de bouffer le fruit de leur propre travail.

          Si votre cerveau baigne trop dans le miel pour comprendre que ca c’est défendre le vivant bien mieux que “je l’aime donc je l’exploite”, ben, Adieu ?

          • Dipsa

            “la mellifère commerciale” MDR, elle est bien bonne celle-là ! (tu peux réviser un peu ta biologie stp?)
            Question : je fais comment pour vivre et faire vivre ma famille en élevant que des abeilles solitaires?

          • Oh, encore un autre fêlé du miel <3. Vous vous êtes donnés rendez vous et tout ?

            Je n'ai jamais prétendu être biologiste <3, que je me goure de nom ne rend pas le reste du message faux :).

            Cette manie touchante de préserver des pratiques avec l'emploi pour excuse arrive toujours quand il s'agit de bouffe et/ou de cruauté….

            heureusement qu'on n'est pas resté à la bougie juste pour préserver les emplois des allumeurs publics.

        • Tu oses parler de respect du vivant, j’espère pour toi qu’au moins tu ne cautionnes pas la mort d’animaux humains ou non.

  • Entrée Dessert

    Je peux vous donner 3 raisons de vous suicider si vous le souhaitez… mais j’espère surtout que depuis 2012 vous avez un peu combler vos énormes lacunes en terme d’apiculture.

  • berard

    Bonjour M. et Mme

    Réponse rapide : berardluc@outlook.fr

    Je suis un particulier qui offre des prêts à l’international. Disposant d’un capital qui servira à octroyer des prêts entre particuliers à court et long terme allant de 2000 jusqu’au montant que vous souhaitez à toutes personnes sérieuses étant dans le réel besoin, le taux d’intérêt est de 2% l’an. J’octroie des prêts Financier, Prêt immobilier, Prêt à l’investissement, Prêt automobile, Prêt personnel. Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 48h 2 Jours suivant la réception de votre formulaire de demande.

    Personne pas sérieux s’abstenir

    NB : Ne pas mettre des salles commentaires sous la publication svp et pas sérieux s’abstenir.

    Téléphone : 06 43 41 09 20 en car d’absence veuillez me laisser un SMS

    Merci pour votre compréhension

  • KPP

    Pathétique. Je suis également professeur des écoles et suis désolée de voir qu’une collègue véhicule ce type d’article. Arrêtez de parler de ce que vous ne connaissez pas. La connaissance ne repose pas sur des on-dit mais sur une expérience de terrain. Ce n’est pas votre cas apparemment. Arrêtez de côtoyer des angoissés de la vie qui voient le mal partout. Si l’activité de l’homme est à ce point toxique, et bien pratiquez une grève de la faim. J’espère que vous ne transformez pas une partie de votre terrain en potager et que vous ne passez jamais la tondeuse chez vous : Vous risquez de bouleverser tout un écosystème !!! Merci de ne pas retirer les toiles d’araignées chez vous, de ne pas faire la poussière et de ne pas utiliser de désinfectants : tout est équilibre, vous risquez de participer au déclin du monde animal. Et lorsque vous écrasez un moustique, pensez qu’il n’est nuisible que pour vous, alors pourquoi tant de haine? Allons ! Allez jusqu’au bout de vos principes. On y est presque. En tout cas, grâce à votre article vous avez réussi le contraire de ce que vous désiriez certainement : me faire fuir votre site !

    • VGCedric

      Chouette ! Du balai ! Dégage STP !!!

      • KPP

        Merci pour ta réponse pleine d’humanité. Bonne soirée à toi également.

        • VGCedric

          De rien c’est gratuit ! Allez ouste ! Tu voulais fuir alors fuis, et ne reviens jamais ! Ton arrogance et ta suffisance me donnent envie de gerber !

          • Sophie

            On se demande qui fait preuve d’arrogance quand on voit des commentaires pareils. Ce sont les gens comme vous, VGCedric, qui discréditez le végétarisme et le végétalisme. Que souhaitez-vous au juste ? Rallier le monde à ces causes ou nous marginaliser ? Je vous en supplie, mettez-vous à réfléchir, votre réaction est honteuse et puérile.

          • VGCedric

            Peut-être mais je vous le donne en mille : je m’en fous ! Fin (urgente) de l’histoire !

          • KPP

            Merci Sophie pour vos paroles. Vous redonnez un ton plus ouvert qui donne envie d’échanger. Je ne suis pas végétarienne même si je mange très peu de viande. C’est important d’amener les gens à s’interroger sur leurs habitudes alimentaires. Toute pratique d’élevage ou de culture amène forcément à des dérives. Pourtant, je tenais à dire que l’apiculture est peut être une des pratiques dont les exploitants ou amateurs, ont une conscience importante des enjeux de la biodiversité.

          • Le premier commentaire n’est pas trop trop sympa non plus, et finit en disant qu’il ne reviendra pas, en le faisant quand même depuis au moins 7-8 commentaires. A partir de là, qu’il ne soit pas retenu ni supplié est une liberté.

            http://veggiepoulette.blogspot.fr/2015/02/pas-trop-trop-sympa.html

  • jl

    tant d’inepties et de betises dans ce texte…c affligeant…je pensais pas qu’il y avait des personnes aussi idiotes sur terre…c’est pitoyable.

  • jl

    putain sans deconner…perdre 10 mn de ma vie à lire des conneries sans nom !!! mais allez vous noyez végan a la con avec vos certitudes et votre esprit niais de donneurs de leçon !!!

  • Anne

    Cet article ne témoigne que d’une chose : une totale ignorance de l’apiculture. Quel fatras d’erreurs sidérantes ! On coupe les ailes aux reines pour les contraindre à rester dans la ruche ??? On intoxique les abeilles pour récolter ??? L’élevage d’abeilles nuit à la biodiversité ??? Mais vraiment, que l’auteur bosse un peu son sujet avant de raconter n’importe quoi !!

    • Malheureusement pour toi je crois que l’auteur en connait largement plus que toi. Désolé si ça rentre en contradiction avec ce que vous pensez du miel, c’est une réalité elle en est ainsi.
      Comme tout exploitation, du moment qu’elle est faite à grande échelle les situations sont de plus en plus désastreuses.

      Tu aimes les abeilles je crois ? Ben nous aussi, et si tu veux les sauver, faudrait peut-être déjà réfléchir par arrêter de bouffer pas bio et de manger de la viande (2/3 des terres agricoles de France sont dédiées aux plantations pour nourrir le bétail), merci les pesticides dégueulasses pour nourrir la bonne viande bien de chez nous qui tue les abeilles.
      Tu aimes les abeilles ? Ben laisse-les tranquilles, file leur la ruche et n’y revient plus.

  • Francois

    certes mais pensez vous au nombre de spermatozoïdes que vous tuez a chaque fois que vous vous masturbez ?

    Cessez vous de vous masturber pour autant ?

    Soyons un peu sérieux , l homme consomme du miel depuis la nuit des temps.

  • Lilas

    et c’est pour ça qu’on a inventé cette ruche…
    https://mrmondialisation.org/la-ruche-a-robinet-est-un-succes/
    qui accessoirement plait à beaucoup de monde….
    https://mrmondialisation.org/la-ruche-a-robinet-est-un-succes/

  • Caillou

    Bonjour,

    Pour ajouter quelques infos au débat, vous partez du principe que les abeilles s’en sortiraient beaucoup mieux sans l’action de l’homme. Adorant ces petites bêtes je serai sûrement l’un des plus heureux d’apprendre cette nouvelle. Malheureusement la mondialisation et l’échange intensif de biens à travers le globe nous ont amené leurs cortèges de malheurs (vous pouvez googliser pour voir l’étendue des dégâts) :

    – Frelon asiatique
    – Loque américaine
    – Varroa destructor
    – Aethina tumida

    – … peut être d’autres à venir.

    Aujourd’hui, les seules colonies sauvages que l’on trouve sont en fait issues d’un essaimage naturel des colonies domestiquée (cad que la reine s’en va avec la moitié des ouvrières dans la nature, et pond une princesse à l’apiculteur avant de partir). Sachez juste que si ces colonies “semi-sauvages” ne sont pas rattrapées à temps par l’apiculteur pour être mise à l’abri dans une ruche avec les protections adéquates (filet anti-frelon, piège à coléoptère, traitement anti varoa), elles n’ont que très peu de chance de passer la première année.

    Je ne dis pas ça pour être rabat joie ou troller votre article, il y a des facteurs environnementaux qu’il faut prendre en compte. L’homme a tout saccagé derrière lui et il faut maintenant faire avec (et je n’ai même pas abordé le sujet des pesticides :'(). Les abeilles solitaires, du fait qu’elle soit “solitaire” sont certes moins touchées mais elles enregistrent tout de même un chute de population, malheureusement.

    On peut tenter d’arrêter l’apiculture, avec une grande chance de perdre toutes nos abeilles. Peut être que les thrips viendront polliniser nos légumes-fruit, pour ensuite les dévorer comme on le voit souvent. Si vous aviez le pouvoir de décider une bonne fois pour toute l’arrêt de l’apiculture, vous seriez assez sûre de vous pour tenter le coup ?

    • Merci pour cette réponse qui est une des sinon la plus pragmatique des 700.

      En soit, l’article ne dit pas qu’il ne faut plus s’occuper des abeilles, mais compte plus proposer de s’en occuper pour elle-même.

      Tous ceux dont c’est l’activité principale ou la seule activité montent au créneau et ce sont sans doute les plus virulents qui sont le plus dépendants de cette industrie, mais du coup je me demande s’ils aiment les abeilles ou s’ils n’aiment pas encore plus l’argent qu’elles leur rapportent.

      La frontière entre “l’amour”, “la passion” et “l’argent” deviens mince et confuse a ce stade, si elles ne leur permettaient pas d’en vivre, offriraient-ils encore l’abri a des ruches ?

      Enfin, le véganisme pars d’un raisonnement simple et bateau : ne pas exploiter d’animal et leur permettre de vivre pour eux-même, ce qui inclut ces insectes, dont le rôle est clairement bénéfique pour la nature, pour l’homme c’est un peu plus terre a terre. Ca n’implique pas de les faire crever, ca implique qu’ils vivent leur vie, avec ou sans notre aide.

    • MYM

      Je vous invite à lire ce site de professionnels de l’abeilles (dont le fondateur était membre du “syndicat national d’apiculture”) qui ont selon moi un discours des plus sensés et qui écrit ENFIN que l’intervention de l’homme fragilise l’essaim…et qui indique que “La priorité c’est donc aujourd’hui de penser aux abeilles avant de penser à les exploiter”

      http://ruchesdebiodiversite.fr/lesprit-de-la-ruche-de-biodiversite/

      article fort interessant de 2009 on invente rien ca parle de l’installation de la lutte de l’abeille elle-même contre la varroa : http://ruchesdebiodiversite.fr/wp-content/uploads/2015/06/RUCHETTE-POLLINISATION.pdf

  • ALIN PRANGE

    Je me présente je suis ALAIN PRANGE, française d’origine réunionnaise
    âgé de 59 ans docteur en économie résident en France à Lithaire. Je
    vous contacte juste pour vous proposer mes services d’octroi de financement
    crédit d’argent partout en France. Je prêt d’argent aux particuliers
    pour leur permettre de concrétiser leurs projets ou de racheter leurs
    dettes et je perçois en retour un intérêt raisonnable 2% l’an. Mes services
    concernent tous les particuliers, qui ont besoin d’argent, ou qui sont
    même interdits bancaires ou ceux dont les dossiers sont souvent
    rejetés par les banques. Il s’agit d’un crédit d’argent faire de
    particulier à particulier sans intervention de la banque à un taux
    moins onéreux. Trois jours seulement suffisent pour monter votre
    dossier de prêt et toucher le bout du tunnel. Si vous avez réellement
    besoin d’emprunter d’argent, contactez moi pour plus de détails.
    Mon Adresse e-mail: alin.prange@gmail.com
    Merci de votre Attention.

  • cécile39

    Bonjour.

    Attention, les talibans du végétalisme ont parlé. Ils veulent supprimer le miel car ça ne sert à rien, ils préfèrent bouffer du sucre raffiné industriel ou de canne issue de monocultures catastrophiques pour l’environnement, exemple:(http://www.autresbresils.net/La-monoculture-de-la-canne-a-sucre-devaste-la-savane-dans-le-Haut-Sao-Francisco),
    ou du sirop d’agave importé depuis l’autre bout de la planète (majorité Mexique) , le monde est sauvé.
    Tiens un article de abcd chirurgie (Centre Hospitalier de St Brieuc) sur l’utilité du
    miel dans la cicatrisation des plaies, propriétés antimicrobiennes, cicatrisantes et anti-inflammatoires (https://www.abcd-chirurgie.fr/mediastore/fckEditor/file/TAP.pdf).
    Les talibans végétaliens préfèrent les médocs chimiques anti inflammatoires
    antibiotiques qui créent des bactéries résistantes. Bravo.

    Bonne journée.

    • *Petit apparté pour tout lecteur* là commencer avec le mot “taliban” appelle t’il plutôt une réponse sympa, souriante et argumentée, ou une insulte ?

      Chère cécile39,

      Ces articles ont été discutés environ une bonne douzaine de fois.
      Alors avant de penser être la première … lisez.

      Pour des gens dont la profession coule a tout va, et dont les animaux qui font le boulot disparaissent et dont on sait pas trop si ils sont les sauveurs ou la cause du problèmes, je trouve les gens bien stressés décidément quand on touche au dieu miel.
      (voilà, ca c’était pour le “taliban” et le procès d’intention)

      • cécile39

        Bonjour.
        Ce n’est pas parce que le sujet a été discuté x fois qu’on ne peut pas ajouter une opinion.
        Je ne travail pas dans l’élevage, je travail dans l’industrie.
        Le mot taliban est ici pour souligner votre raisonnement extrême.

        Je suis convaincu que le régime végétalien à base fruits légumes (comme le conseillaient les hygiénistes comme Herbert Shelton, Albert Mosseri…. et adopté de manière réfléchi et non radical ) est le meilleur régime pour l’homme mais je n’adhère pas à votre vision du monde, où il ne
        faut surtout pas toucher aux animaux sauf pour leur faire des câlins car on
        risque de leur faire mal.
        Tout n’est pas blanc ou noir, il faut voir un peu plus loin et réfléchir à l’impact global de notre comportement.

        Quel est l’impact sur la planète (eau, biodiversité végétale et animale) le plus négatif :
        -quand on achète un kilo de sucre de canne issue de monoculture industriel venu de l’autre bout de la planète.
        – ou quand on achète un kilo de miel chez l’apiculteur du village voisin ?

        J’ai un amis maraicher, il est très écolo, il se déplace à vélo…. il travail la terre avec un bœuf pour ne pas utiliser de tracteur et d’énergie fossile, dois je lui dire d’arrêter car il exploite sont bœuf et lui demander d’utiliser un tracteur ?

        Est-ce qu’il faut arrêter les cultures sous serres, car la pollinisation des fruits (tomates, fraises….) sous serres se fait grâce à des bourdons qui sont élevés et placés dans les serres dans cet unique but ?

        Arrêter d’avoir des animaux de compagnie car ce sont des animaux sauvages domestiqués depuis des siècles pour l’unique intérêt de l’homme ?

        J’ai utilisé le mot taliban car je suis convaincu qu’on ne peut pas être juste avec un raisonnement extrême dans quelque domaine que ce soit.
        (Pourquoi vous m’avez bloqué, bon j’utilise un autre compte email)

        • Je n’ai rien bloqué du tout, ni le site,
          disqs est un plug-in qui est sur de nombreux site, a voir avec eux.

          Pour le reste, j’aurais débattu avec joie, mais à partir du moment où vous avez décrété “taliban” (vous êtes qui pour juger les gens ?), c’est pas la peine de déployer de l’énergie. C’est juste tordant que vous pensiez être la première a penser à ces questions, c’est aussi original qu’un gendarme de st-tropez a Noël.

          C’est une fraude intellectuelle car “l’extrême” est celui qui veut réduire son impact sur la vie des autres (ces autres là, les animaux) et qui n’a que son portefeuille pour décider de ce qu’il accepte ou pas. Ca va de se foutre du monde ?

          Surtout après le micmac “oui c’est le meilleur régime pour l’homme” (d’ailleurs, non, pas forcément, on va pas plus mal mais ca s’arrête là <- "ne pas aller plus mal" c'est pas vous qui parliez de raisonnement extreme ? purée, rien n'a changé, trop extrêmiste comme raisonnement) "mais je le fait pas parce que quand même".

          Quand au boeuf, histoire d'en rire, tout dépend de ce qu'il lui donne a manger. Mais vu les émission de méthane d'une vache laitière en un an "coûte" autant qu'une voiture faisant 20.000 km, je m'avancerais pas sur le coté "zéro pollution" qui transpire de vos mots.

          Mais c'est bien, continuons les écolos en mousse :/, allons y franchement, remplacont tous les véhicules par des boeufs, ca ira plus vite, des petites douches réduites d'une minute et des lampes basses consommation ca devrait faire l'affaire pour la bonne conscience.
          (ca c'est parce que "souligner" avec taliban, c'est super sympa, appart pour le lecteur.)

          • Rose

            Non mais laissez tomber les non végans sont tellement débiles qu’ils ne connaissent pas la signification des mots !!

          • cécile

            Bonjour.

            Le mot taliban ici pour qualifier des personnes intolérantes à celles dont ils ne partagent pas le mode de vie, n’est pas de moi, je l’ai repris d’un discours d’un cancérologue bien connu et quelque peu controversé (attention les réponses avec références à des critiques de celui-ci vont fuser). Bien sûr la provocation n’était pas très loin.
            Mr Suzuky ne vous défilez pas parce que j’ai écrit le mot
            taliban, c’est trop facile.
            Je ne juge personne, je donne mon opinion, c’est vous qui
            jugez et condamnez l’apiculture.

            J’aime le ton que prend cette discussion.
            Entre le ’’les gens de l’industrie sont les plus débiles ‘’ ( 3 millions de salariés dans l’industrie en France, j’espère qu’ils
            n’y avait pas trop de vegan parmi eux), puis le pauvre ‘’ LOL – Niveau CM1- hors sujet 0 pointé ‘’ j’aime aussi le ‘’ assouvi le besoin de domination de l’homme sur le règne animal en plus du règne végétal ‘’ , mon pote qui se tue au boulot en utilisant des moyens qu’il juge ,en toute bonne foi, moins nuisibles à notre environnement n’est en fait qu’un dominateur qui veut faire
            sien toute forme de vie sur cette planète, je pensais qu’il cherchait juste a gagner sa croute ( et vous ?).

            C’est tellement bon que je fais un copier coller des réponses
            pour les montrer aux potes (vegan et non vegan) pour en discuter un peu.

            OUI, je suis bien de ton avis, l’agriculture sans travail du sol est la plus respectueuse de l’écosystème, c’est pourquoi je ne fais ni labour ni bêchage dans mon jardin (comment tu fais toi ?)
            Mais, mon ami a pour l’instant une autre méthode de
            travail et sache que quand tu as une exploitation à faire tourner, tu ne change pas du jour au lendemain tes techniques.

            Quand au tracteur ‘’bien entretenu’’ (tu veux surement dire tout neuf, avec un passage chez Mr le garagiste régulièrement,
            etc….) qui pollue moins qu’un animale d’attelage, tu prends en compte uniquement l’énergie dépensée pendant la durée de vie du tracteur, et si on rajoutait les ressources nécessaires pour sa fabrication (matière premières et énergies pour le produire) puis pour son recyclage.
            A moins de le laisser pourrir dans un champ…….ouuu attention je vais choquer le végan, si je laisse pourrir mon bœuf dans mon champ, sa carcasse va enrichir ma terre OUUUUUUUUUU, ne tenez pas compte de la fin de cette phrase. (En agriculture biodynamique, des préparations sont obtenues par fermentation dans des organes animaux).

            Quant à ta réponse sur les animaux domestiques, désolé
            mais ce sont bien des animaux sauvages domestiqués pour le seul intérêt de l’homme( https://fr.wikipedia.org/wiki/Domestication_du_chien
            ), et ton argument de ‘’ animaux domestiques …et ce “depuis des siècles”, n’est pas valable, à moins que tu n’accepte aussi le fait que l’apiculture est pratiquée depuis des siècles, et que l’homme mange du miel depuis des siècles.

            Moi aussi je suis contre la souffrance animale, les abattoirs
            industriels, le non respect du vivant…..mais arrêtez de tout rejetez dès que l’homme utilise quelque chose d’animal, ce n’est pas forcement mal, nous aussi on finira par être bouffé par les vers.

          • MYM

            Bonjour,

            Vous semblez attachée au mot taliban : en voici donc la définition tel que cela résulte du dictionnaire : Etudiant en théologie islamique…

            En l’occurrence : non en ce qui me concerne, votre provocation me laisse l’odeur nauséabonde d’un racisme…qui n’est peut-être pas le cas, mais vous faites bien mine ! (et oui je condamne le rascisme et l’apiculture au sens exploitation … enfermez moi vite je suis un danger public)

            Comme vous nous donnons nos opinions, mais personne ne vous a qualifié d’extrémiste, personne fermée ou autre…c’est vous qui avant tout échange l’avez décrété…Preuve d’une grande ouverture d’esprit!!

            Votre ouverture d’esprit est effectivement a son apogée me prêtez des propos que je n’ai pas tenu…Belle propagande…
            OU quand effectivement je réponds “… hors sujet…” si vous aviez
            lu l’article vous verriez que ben c’est vrai et quand on me répond LOL on a entre 15/20 ans pas plus donc encore à l’école – je m’adapte donc !!

            Oui oui je jardine sans labour, en permaculture, et avec du bon sens…je suis autonome à 95 % alimentairement parlant !

            Et l’année prochaine je réfléchis à l’installation des ruches…juste pour les regarder vivre sans leur prendre de miel…(j’ai mis les liens de certains apiculteurs dans un des com’s- ils ont une vision différente (par parfaite car il y a encore de l’intervention humaine pour les “enfermer”) assez passionnante je vous laisse chercher et lire si ça vous intéresse)

            Je suis par contre assez amusée de voir comment par suite de ma réponse au sujet de votre ami et alors que vous le portiez aux nues en écolo averti modèle à suivre etc au message d’avant – il est devenu un pauvre qui fait comme il peut (ce dont je suis en partie d’accord…mais les retournements de veste m’amuse).

            En termes de pollution si le bovin est nourri toute sa vie avec (entre autre) de l’aliment venant d’on ne sait pas où (brésil, avec déforestation et OGM) et que donc il a été transporté par cargo… ça vaut allègrement la matière première du tracteur + l’entretien

            Concernant les animaux domestiques…déjà wikipédia, c’est bien la source qu’on sort quand on ne trouve rien de fiable…votre argumentation part mal…Il y a une grande différence entre un chien “de compagnie” et une abeille on n’exploite pas le premier (j’ai mis de compagnie pour “exclure” les chiens de repro qui sont bien moins nombreux mais exploiter), la seconde si…c’est donc incomparable de ce fait (et on a moins joué avec la génétique
            des abeilles que celle des chiens/chats…) !!

            J’ai interrogé un apiculteur ici sur un fait :
            Les abeilles sauvages n’existent plus depuis 2/3 ans selon lui et il est apiculteur depuis 30 ans s’il aimait les abeilles pourquoi il ne s’est pas attelé à sauver les sauvages (pour elles-mêmes donc) plutôt que de continuer à produire son miel avec les abeilles dites domestiques et de laisser faire cet écocide … je n’ai eu aucune réponse…

            Pour le reste…Je vous laisse lire mes interventions sur le sujet, vous aurez mon point de vue assez large sur le sujet…je ne répondrais plus … (sauf question intelligente!)

          • cecile39

            Tout le monde aura bien compris que je n’ai pas utilisé le
            mot taliban dans son sens propre, sauf vous et ceux qui vous soutiennent.
            Après vous me traitez de raciste, je ne vois pas où vous
            voulez en venir ?
            Moi, je respecte tout le monde, toutes les opinions, à
            partir du moment où on ne m’impose pas une opinion que je ne partage pas.
            Vous ne donnez pas seulement votre opinion, vous jugez et
            vous condamnez ( ici l’apiculture) sans connaitre cette pratique. Vous avez juste repris des articles vegan anglophones sur le sujet.

            Dans mon message, le LOL, je le cite de votre réponse du 22
            juillet à 8 :27, c’est vous qui l’employez pas moi et après vous me dites que c’est une expression d’un 15/20ans, vous vous auto taclez???

            Je n’ai jamais dit que mon ami est un modèle ecolo à suivre,
            si vous faites des conclusions qui vous arrangent c’est facile.

            J’ai seulement demandé votre avis si c’est juste de lui demander
            d’arrêter d’utiliser un bœuf de traction (qu’il pense plus écologique) et de se remettre au tracteur ?
            Pour moi un bœuf mange de l’herbe, du foin donc ne me faites pas croire qu’une vache qui pâture pollue plus qu’un tracteur qui fait du 15l/h.

            Wikipedia est selon vous pas fiable sur la domestication du chien, il y a bien d’autre sources (http://www.chien.nozamis.com/p-origine-domestication-chien.htm
            ).
            Vous diriez quoi si aujourd’hui j’allais retirer les louveteaux à une louve pour les rendre dépendants de l’homme ?

            Vous vous étonnez que l’apiculteur que vous avez interrogez
            ne s’attèle pas à la préservation des abeilles sauvages comme celle des abeilles domestiques.
            Vous pensez qu’un apiculteur qui a une famille à nourrir et
            qui doit rembourser des échéances en a le loisir, même s’il le souhaitait, vous connaissez bien mal ce métier et la charge de travail que ceci représente.

            Vous voulez installer une ruche et les regardez vivre, vous
            nous raconterez votre expérience.

          • MYM

            Je vous ai dit que je répondrais plus donc discutez toute seule, comme vous le dites chacun ses opinions, vous nous traiter de talibans a priori, je n’ai jamais rien fait de tel…à voir donc qui est l’extrémiste intolérant, par contre je rétabli juste une abbération que vous avez dites :
            Le chien ne descend pas plus du loup, que l’homme descend du singe! Ils ont un ancêtre commun…grosse différence !!

          • cecile39

            Ce point sur les chiens est aussi débattu.
            Certaines études affirment que tout chien est le descendant de
            loups domestiqués et d’autres que la lignée des chiens se serait séparée de celle des loups et aurait été domestiquée.

            Quoi qu’il en soit, loups ou chiens, au départ sauvages ont
            bien été domestiqués par l’homme, chasseur cueilleur pour l’utiliser pour la chasse.

            De plus la domestication a eu lieu dans les mêmes temps à plusieurs endroits du globe, peut être pas toujours de la même manière.

            Tu va me faire croire que le loup ou chien sauvage est venu spontanément au contact de l’homme pour devenir son outil de chasse, et perdre son indépendance?

            Les loups et les chiens sauvages sont des animaux sociaux
            et l’homme a pris la place du mâle dominant (fais des recherches), pas pour rien que l’homme se dit MAITRE de SON chien.

            Et c’est toi qui condamnait plus haut mon ami ‘’d’assouvir son besoin de domination de l’homme sur les animaux’’, fais moi RIRE.

          • MYM

            La question est scientifiquement tranchée depuis 3/4 ans, le chien qui a l’adn le plus proche du loup n’est pas le berger allemand, ni le husky mais curieusement le shiba inu (qui pourtant a la taille – et la couleur bien souvent – du renard) avec + de 98 % de gènes communs. (par contre aucun test sur les chien loup dans cette étude)
            Les seuls milieux ou ça discute encore sur le sujet c’est les adeptes du mordant, de la galinette cendrée… Ceux qui effectivement on un besoin de justifier leur domination sur tout le reste
            L’homme n’a jamais pris (sauf dans ses délires d’ego viril) la place de leader sur un chien qui n’est pas (non plus) un animal de meute…tout comme le loup d’ailleurs qui l’est lui par contre sporadiquement pour la chasse…et c’est cette psychose qu’on a colporte pour justifier nos horreurs a son égard.

            Il n’y a aussi que dans ses millieux qu’on se considere maitre de son chien, on l’est tous juridiquement/administrativement parlant…mais dans la relation ce terme est totalement faux je vis en communauté avec un chien avec qui on s’est choisi…j’impose mes limites (se ranger quand une voiture) et lui les siennes (Le rappel va te faire voir…) et on trouve des compromis…Chacun fait des concessions…
            Tout comme ce n’est pas “mon” conjoint, ni “mes” enfants (excepte comme un chien juridiquement parlant)…aucun ne m’appartient…

            Maintenant définitivement stop…apres le vocabulaire raciste, vous voila sur l’antropocentrisme aigu…chasse pêche nature et tradition est arrive – et la c’est ma limite apres laquelle je quitte un vocabulaire décent! Mais merci de vous etre ainsi dévoile (maintenant vous aller dire que vous avez jamais dit que…)

          • cecile39

            Ca y est, tu as fais des recherches, et tu en as fait ressortir
            le fait ou l’affirmation isolé qui va dans ton sens pour t’arranger. Tu rentre dans des précisions sur les races de chiens qui n’apporte rien au débat.

            Je crois que tu ne te rends pas compte du rapport homme
            chien.
            Pour toi la domination ne se fait qu’au travers de la violence, que fais tu du conditionnement ?
            Le chien est bien conditionné à être soumis à l’homme et à
            toi inclus, si ce n’était pas le cas il serait déjà aller voir ailleurs, mais tu ne t’en rends pas compte car se n’est pas avec des chaines que tu le retiens.

            Votre famille s’est substituée à sa meute et c’est lui qui y
            occupe la dernière place et il n’a pas le choix, car j ose espérer que vous avez des sentiments plus forts pour votre compagne et pour vos enfants que pour votre chien, ou aller dire à vos enfants que si la maison brule, ils ne sont pas plus prioritaires que votre chien pour en sortir.

            Tes parents ne te faisaient pas manger dans la corbeille du
            chien ?
            Ca prouve que l’homme est dominant du chien, pourtant tu ne
            le condamne pas dans ce cas.

            Alors ne me sors pas qu’il y a ceux qui dominent leur chien,
            genre tes ennemis les chasseurs (qui aiment surement autant que toi leurs chiens), et les autres tes amis qui on un rapport d’égal à égal comme tu aurai avec une autre personne.

          • MYM

            Quoi mes cours d’éthologie seraient donc tous faux???…des années d’études pour ça !! J’suis ravagée – anéantie !! Et moi qui entamait une spécialisation à la rentrée prochaine en plus !!
            Et ca me vaut un dénigrement par un tutoiement qui pique a cause des fautes, et d’une personne qui connais pas le féminin j’aurais tout gagné tiens!!

          • cecile39

            Tu peux peut être nous mettre tes cours d’éthologie en ligne
            pour qu’on commente.

            Si tu en as suivi t’as surement entendu parler de Pavlov et me
            dis pas que les réflexes conditionnés sont un comportement naturel. Là aussi c’est l’homme qui prend le dessus sur l’animal pour le conditionner comme il l’entend.

            Quant à la remarque sur le tutoiement ou les fautes, je l’attendais
            depuis un moment juste pour répondre que quand on a plus d’argument contre le fond,on s’attaque à la forme (de plus la votre n’est pas irréprochable non plus).

          • MYM

            J’ai 10 classeurs à votre disposition mais à venir consulter sur place 😉
            J’admire la mise en pratique de Pavlov…vous nous avez fait un beau pavlof inversé…vous deviez avoir besoin de dopamine, mais comme ma réponse avait juste pour but de couper court, vous vous êtes récompensé avant le stimili..ne l’attendez pas, je ne ferais aucune réponse sur le fond…

          • cecile39

            Tu réponds que tu ne feras aucune réponse sur le fond, on en prend note.
            Ca fait mal quand on s’en prend au chienchien de sa maman.

            Par exemple quand ton chien part se soulager seulement quand
            la porte sur l’extérieure s’ouvre, tu appelle ça comment, si autrement qu’un reflexe conditionné ?

            Je ne comprends pas que des végans aient encore des animaux
            de compagnies.

            La mauvaise foi de certain d’entre eux nous montre comment ces quelques uns sont incapables de porter un jugement objectif sur la réalité.

          • Fredo

            Je réponds à ce message car c’est le plus récent mais je ne m’adresse pas à cecile en particulier.

            Pour revenir à l’article sur l’apiculture, je voulais dire :

            Savez vous par exemple que les syndicats apicoles se battent pour l’interdiction des néonicotinoides et on contribués à l’obtention d’un moratoire Européen en 2012 pour une forte limitation de leurs usages sur les cultures, ce qui contribue à
            la protection de l’abeille et de tous les autres polinisateurs, et
            accessoirement à ce que vous ayez moins de pesticides dans vos assiettes.

            Mais ça vous ne le relevez pas, jouant même le jeu de l’industrie des phyto qui veut faire croire que ce sont les techniques apicoles qui affaiblissent l’abeille plutôt que leurs saloperies chimiques.

            Vous feriez mieux de mettre de l’eau dans votre vin et de vous mobilisez aussi pour la reconduites de ce moratoire qui prend fin cette année. Sera-t-il reconduit, renforcé, abandonné ?

            Avec un discours comme le votre, les industriels de l’agrochimie n’ont pas trop de soucis à se faire, ils doivent remercier Vegactu.
            Bon dimanche.

          • Je traduis : si on n’exploite pas les abeilles et qu’on ne vit pas en piquant leur production alors on n’a pas le droit de les défendre. Drôle de pensée que voilà.

          • Fredo

            Vous n’avez pas besoin de traduire, tout le monde comprend.

            Vous voulez protéger une espèce animale, l’abeille, en condamnant des professionnels qui ont toute une vie d’expérience avec elles et vous prétendez mieux connaitre leurs techniques parce que vous avez lu quelques articles ou études partiales sur internet.
            Une abeille travail sans relâche de sa naissance à sa mort, votre phrase ‘’exploiter les abeilles’’ comme on pourrait exploiter le travail des enfants est ridicule.

            Savez vous que certains miels (sapin entre autre), très bon pour la santé de l’homme, est indigeste pour l’abeille. Merci Mr l’apiculteur de le retirer de la ruche pour ne pas qu’elles meurent de dysenteries pendant l’hiver.
            Mais ça vous deviez déjà le savoir, et tout le reste aussi, du haut de vos 3 articles et demi péchés sur le net ?

            Je dis aussi que c’est bien des apiculteurs qui ont contribués à l’obtention de la limitation de certains pesticides(néonicotinoides), ce n’est pas vous, alors ça vous ne le relevez pas, ça ne vous arrange pas.
            Vous critiquez les techniques apicoles comme voudrait le faire l’industrie agrochimique pour blanchir leurs produits chimiques des ravages qu’ils font sur les pollinisateurs.

          • apis

            Fredo,

            Bonne analyse.

            J’avais parlé du miellat de sapin et personne n’avait relevé. Normal ils ne savent pas.

            Tout à fait correct pour les 3 articles et demi et encore vous devez voir large!!!!

            Expliquez leur l’apiculture et ils reviendront directement au clippage… ou au terme juridique “vol”.
            A ce titre je les invite à ouvrir un jour un code pénal.

            Le problème de beaucoup d’intervenants Vegan c’est qu’ils ne vivent pas la nature. Beaucoup sont citadins et ne s’intéressent à la nature que le samedi ou le dimanche, quand ils ont le temps.

            En outre, beaucoup de vegans ont des animaux de compagnie. C’est assez drôle comme paradoxe. Ils prônent la liberté animale et en ont en captivité…

            Il faut réussir à les suivre.

          • Monty

            “Le fait de coller au plus près à la définition de végan (« qui ne
            consomme pas de produits ou sous-produits animaux ») ne constitue pas
            vraiment un argument recevable. Nous ne recherchons pas une aura de
            sainteté ou de perfection, mais en tant que végans nous nous efforçons
            de réfléchir aux conséquences de nos actes sur le règne du vivant. Ce
            que nous consommons ou pas ne doit pas être un dogme, mais simplement
            être réfléchi.”
            Je vis en milieu rural et je m’intéresse à la nature 7 jours sur 7, c’est grave docteur Apis ?

            Faut vraiment s’intéresser à la nature du Lundi au Vendredi/vivre à la campagne ? La géographie est un critère décisif de crédibilité ?
            Vous pourrez enrubanner l’apiculture dans le plus rose de vos rubans verbal, ça reste de l’exploitation, pur et simple… Ah autant pour moi on ne signale dans l’oreillette que les abeilles produisant un miel toxique pour elles, la nature a dans son infinie sagesse créé l’apiculteur pour les sauver. Non mais vous vous rendez-compte ? les connes :-/

            “Il faut réussir à les suivre” qu’y disaient…

          • fredo

            C’est votre choix si vous ne voulez pas consommer de produits animaux, mais j’ai bien du mal à comprendre votre raisonnement, je ne le rejette pas, mais j’essaie de comprendre notamment avec la notion d’exploiter.

            Le mot exploiter (un animal) sonne dans votre article comme si ‘’l’exploitant’’ maltraitait, comme une sorte d’esclavagisme, les animaux pour en tirer un maximum de bénéfice.

            Bien que ce ne soit pas faut à mes yeux pour toutes exploitations intensives, je ne suis pas d’accord dans le cas’’ d’exploitations’’ raisonnées.

            Est-ce que c’est mal d’avoir une vache dans son étable, à l’abri l’hiver, de la nourrir de foin que l’on a coupé en fin d’été, et de lui prendre du lait (qui ne fera pas défaut à son veau car le confort de l’étable et l’abondance de nourriture fourni par le paysan permet un surplus de lait).

            Est-ce que c’est mal de fournir une ruche à des abeilles, de surveiller son état sanitaire, pour favoriser leur développement
            au printemps afin que celles-ci produisent plus de miel qu’elles ne le feraient naturellement pour en récolter une partie en fin d’été?

            Est-ce que ce n’est pas une forme d’échange? ( je ne parle pas des méthodes intensives).

            Est-ce que ce n’est pas favoriser l’animale pour lui prendre le surplus qu’engendre ces méthodes qui le favorise.

            Dans l’article, vous dites que l’apiculteur favorise l’abeille domestique au détriment de l’abeille sauvage, puis vous dites que l’apiculteur vol le miel au détriment de l’abeille domestique.

            Est-ce que ce n’est pas contradictoire ?

            C’est pourtant juste, l’apiculteur favorise puis pénalise l’abeille domestique, résultat de l’opération : ni favorisée, ni pénalisée.

            Comme dit plus haut, c’est un échange, il favorise leur développement pour obtenir un surplus de miel, qu’il récoltera.

            Vous appelez ça de l’exploitation, oui, je suis d’accord si on prend cette première définition :
            -Action de mettre en valeur quelque chose en vue d’en tirer un profit.

            Je ne suis pas d’accord si vous prenez cette définition :
            -Action de tirer un profit abusif de quelqu’un ou de quelque chose.

          • Monty

            -@ Apis :
            Rien sur le zinc-pyridiniun ? Nan ?
            Vous saviez, vous, que 85% des dermatologues recommandent le zinc-pyridinium contre les pellicules ?
            Et ça, il y a des docteurs qui semblent l’oublier. Et là on dit rien ? N’est-ce pas un peu contradictoire ?

            Pour une réponse plus sérieuse, ça se passe plus bas…

            -@ Emma :
            J’ai pas eu le chocolat ni les sucettes ? Il y avait sans doute du lait dans le chocolat et de la gélatine dans les sucettes, alors sans regrets.
            Sans rancune Mère Nature, au moins c’est plus moi l’omnivore tortionnaire d’animaux (Et j’en étais un de vraiment coriace) 😛

            Et… Il parait que le chocolat n’était même pas issu du commerce équitable…

            -@ Fredo :
            Vous m’avez répondu avec sérieux, ça me fait plaisir et je vous en remercie.

            Je suis parfaitement neutre vis à vis d’absolument tous les arguments techniques de l’article, d’où le copié/collé du premier paragraphe dans mon précédent commentaire qui est pour moi une raison suffisamment valable pour ne pas consommer de miel.

            Je n’ai nullement besoin de savoir si le clippage se pratique chez les “petits” ou chez les “grands” ou pas, ni de savoir que l’apiculteur élimine sa colonie à l’hiver car c’est moins cher ou pas, ou même s’il leur passe de la musique classique en leur apportant un café le matin parce que la journée sera longue…

            Tout comme je n’ai pas eu à prendre le moindre cours pour en être arrivé un jour à considérer l’apiculture comme une énième manifestation de domination humaine sur une autre forme de vie dont l’exploitation l’arrange, que ce soit pour du miel à manger/vendre ou pour satisfaire cet égoïsme aveugle que l’on nomme “passion”

            Peu importe la forme que peut prendre ledit échange, toutes les nuances ou subtilité de morale que l’on pourrait y apporter, des textes de lois ou une pseudo-sagesse… Cela restera toujours une exploitation.
            Vous noterez d’ailleurs que l’on trouve toujours dans ce type de système un protagoniste exploitant… Et un ou plusieurs exploités 🙁

            Pour prendre l’exemple de l’esclavagisme que vous avez avancé : Absolument aucun argument de bienveillance moral (Une loi obligeant les maitres à leur fournir un quelconque confort, des vacances…) ou physique (Moins de coups de fouets, plus de repos, des rations plus copieuses) ne saurait en aucun cas vous rendre l’esclavage moralement acceptable, n’est-ce pas ?

            Si vous en aviez cependant ne serait-ce qu’un seul, nous serions très curieux de le connaître, vous en conviendrez.

            Le wellfarisme n’est pas une solution, cela consiste juste à déplacer le problème pour nous éviter à penser que dans ces situation de domination banalisées, c’est nous, êtres humain, qui sommes les dominants en position de pouvoir.
            Et il est de notoriété publique que le pouvoir est un puissant prisme déformant la perception de la réalité…

            Et pour finir, que l’article soit bourré de mensonges éhontés ou de vérités qui dérangent… Ça ne me change rien : Je ne mange ou ne consomme pas une seule goutte de miel parce que satisfaire mes intérêts liés à la consommation de miel revient à cautionner l’exploitation des abeilles, ce que je souhaite éviter le plus possible.

            Et puisque mon Docteur insiste : Les animaux de compagnie sont une forme d’exploitation animale et oui, j’en ait un.
            Wouah le scoop hein ? Contradictoire ? Absolument !!!
            Et le zinc-pyridinium alors ?

          • apis

            Monty,

            Vous êtes hors pair:

            Ça n’a rien à voir, mais je pense que vous vouliez parler de zinc pyrithione.

            “Pyridiniun”, ça n’existe pas. Pyridinium à la rigueur oui. Mais ça n’a pas à être ajouté aux shampoings. Mais chez vous peut être que si? Vous êtes chauve?

            Même sur un sujet que vous lancez vous vous plantez. Aucune crédibilité!!!!

            …comme sur le reste de vos messages sur l’apiculture. Cultivez vous un peu sur le sujet et revenez plus tard. Ou pas.

            Bye

          • Monty

            Tant pis si vous ne pouvez rien pour mes cheveux. Mais je suis néanmoins quelque peu déçu que pour un docteur, vous ne fassiez preuve d’un peu plus de mansuétude là où vous avez malencontreusement lu “N” quand je voulais écrire “M” 😉

          • apis

            Même pas:

            vous n’avez même pas compris: j’ai écrit pyrithione.

            Je ne peux rien pour les patients qui ne savent pas lire les ordonnances. Peut être vous diriger vers un ophtalmologue.

            Votre explication sur le sujet des shampoings que vous sortez d’on ne sait où, en vous trompant de molécule: entre pyrithione et pyridinium (n) (ok, les fautes de frappe ça arrive), c’est quand même la grosse loose.

            Une prochaine fois peut être?

          • Monty

            Soit, mes connaissances sur le sujet étant tirées d’une antique réclame télévisée que j’imaginais pouvoir tourner en dérision à mon avantage, je m’avoue vaincu à plate coutures par vos connaissances en chimie.
            Va pour une prochaine fois !

          • fredo

            Bonjour.
            Je ne sais pas si vous avez bien compris ce que je voulais dire.
            Vous me dites que je prends comme exemple l’esclavagisme,
            mais c’est pour l’opposer à la notion d’exploiter dans le sens mettre en valeur quelque chose en vue d’en tirer profit contrairement au fait de tirer un profit abusif de quelque chose.

            Vous nous démontrez bien en tout cas votre décision irrévocable de ne pas consommer de produit animaux tout en nous montrant une fermeture à tout nouveau raisonnement.

            La remarque de votre médecin est tout à fait pertinente,
            et montre votre incohérence.
            Vous en avez après l’homme voulant dominer une espèce animale (même si exploiter ce n’est pas dominer) et vous avez des animaux de compagnies, qui sont complètement soumis à l’homme (il y a des post intéressants plus haut sur le sujet). Les abeilles dans leurs ruches sont plus libres que votre animal de compagnie, la porte de la ruche n’est jamais fermée.

            Vous avez conditionné votre animal de compagnie pour qu’il se comporte comme vous l’entendez et après vous nous parlez de domination, moi je milite pour la sécurité routière et je conduis à 130 dans les villages, je sais c’est stupide incohérent imbécile mais c’est tout à fait moi, voilà votre discours.

          • MYM

            Cette notion d’animal de compagnie est interressante, comment la définissez vous ?

            Par le code civil, rural ?

            Par l’usage habituel que nous en faisont tous?

            Par la notion de communauté de vie avec l’homme ?

            Ou par la notion d’absence de profit sur leur dos ?

            J’aimerais comprendre votre raisonnement : Que reprochez-vous exactement aux proprios d’animaux de compagnie (qui sont aussi divers que variés – les proprios pas les animaux) :

            – D’avoir un animal de race ?
            – de l’avoir acheté ?

            – d’avoir un animal pas vraiment de compagnie (un serpent par ex) ?

            – d’étendre son humanisme au delà des humains ?

            Mais si on adopte en refuge, un vieil animal malade ?

            (je parle ici bien sur d’animaux de compagnie dont le patrimoine génétique les rends bien bien loin d’un ancêtre sauvage – on a l’exemple frappant des chevaux domestiques dont la communication est très différente du cheval de przewalski toujours resté sauvage)
            Vous dites quoi ? Que c’est pas bien ?
            Alors vous êtes aussi contre l’adoption d’enfants malades (ou d’enfants tout court)?
            Contre l’assistance aux personnes agées ?

            Pour le conditionnement ce n’est pas une fatalité/obligation du tout sauf quand on reste bloquée dans les années 80, ou une volonté de certains d’assouvir encore leur domination (on en revient toujours au même) !! L’évolution se fait aussi dans les connaissances acquises et SURTOUT le bon sens qui en découle !!
            Les discussions au dessus sont pas du tout interressantes, car ce sont des affirmations faite sans savoir comment je (parce que c’est à mon sujet qu’on déclare des choses) sans savoir comment je vis et auquel j’ai arrêté de répondre car ce n’est pas le sujet.

            Et puis puisque vous supposez que l’homme conditionne les animaux de compagnie, il conditionne aussi les enfants en leur apprenant à ne pas faire pipi au lit (pour reprendre le meme exemple qu’au dessus), le conjoint, les amis (à aller dans nos toillettes) – donc les vegans ne devraient pas avoir d’enfants, de conjoint et d’amis non plus.
            Cette question des animaux de compagnie et de l’exploitation par le conditionnement est surtout un problème d’antropocentriste, pour qui l’homme “domine” le/son monde et doit le modeler à sa facon, et pour son profit.

            Bref toujours la même problématique et toujours le maigre argument tenus par les non végans qui ne tient pas ni scientifiquement, ni moralement…sauf à rester bloqué aux années 80.

            En conclusion et en revenir au sujet initial :

            Que pensez vous de ceux qui ont des abeilles “de compagnie” c’est à dire des ruches, mais qui ne prennent pas le miel ?

            Voici un article de 2009 qui déjà remettais en cause l’apiculture écrit par un apiculteur et publié dans un magazine dédié à l’apiculture : http://ruchesdebiodiversite.fr/wp-content/uploads/2015/06/RUCHETTE-POLLINISATION.pdf

            Les mentalités changent, évoluent….pour les abeilles aussi !!

          • fredo

            MYM

            Pouvez-vous avoir une lecture objective des réponses.

            Je ne critique pas les possesseurs d’animaux de compagnies.

            Je critique les gens qui traitent de méchant dominateur toutes les personnes qui travaillent avec des animaux et qui ensuite nous disent assumer avoir des animaux de compagnie.

            Vous comprenez ????

            Dans la mesure où avoir un animal de compagnie est aussi une forme de domination de l’homme, c’est incohérent de la part de
            végans.

            Voila un peu de lecture pour votre culture : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1948_num_49_1_8364

            Et vous allez me dire que les animaux de compagnies ne sont pas conditionnés, que nous ne sommes plus dans les années
            80, maintenant c’est les animaux de compagnies qui adoptent des humains peut être ?

            Si vous adoptez un animal abandonné en refuge, bien sûr que c’est bien, si tout le monde ne le fait que par ce biais, vous n’en
            aurez bientôt plus pour assouvir votre besoin de domination en jouant au bienfaiteur, pourrait répondre un végan cohérent.

            Nous conditionnons nos enfants vous nous dites, bien sûr, ça s’appelle éducation, pour leur bien si vous êtes un parent
            qui aime ces enfants, mais nous nous éloignons du sujet du conditionnement des animaux pour l’intérêt humain.

            Vous rejetez le conditionnement s’il est à une fin de profit comme pour l’élevage en agriculture, vous l’acceptez quand il s’agit des animaux de compagnies, il n’en reste pas moins un conditionnement pour le seul intérêt de l’homme.

            Les chiens par exemple redeviennent sauvages en l’absence de l’homme (faites des recherches), il n’a pas besoin de lui.

            Vous nous dites que les animaux de compagnies ne sont pas conditionnés en nous parlant des années 80 (je me demande pourquoi), vous nous en reparlerez quand vous laisserez votre chien faire ces besoins où il veut dans votre maison, y marquer son territoire et quand vous lui reniflerez le derrière pour lui montrer comme vous n’êtes pas son maître mais bien un de
            ces congénères.

          • MYM

            Vous n’avez pas répondu à toutes mes questions, j’aimerais vraiment que vous y répondiez !

          • fredo

            Quelles sont vos questions, si biens qu’elles apportent quelque chose au débat, qui vous tiennent à cœur?
            J’ose espérer pas toutes celles sans intérêt que vous avez posez précédemment.

          • fredo

            Je reviens vers vous car il y a bien une question utile à laquelle je n’ai pas répondu.

            C’est au sujet des ruches de biodiversité, nous vous donnez le lien plus haut.

            Je n’en pense que du bien et je note aussi que sur leur site il propose un stage en apiculture naturelle Warré:

            http://ruchesdebiodiversite.fr/stages-en-bourgogne/

            http://petitesruches.eklablog.