180km de vélo avec Mathieu (triathlete vegan), ironman de cologne

Une semaine dans la peau d’un triathlète végétalien

Mathieu Herault, notre triathlète végétalien nous partage sa semaine d’entrainement typique. Accrochez-vous pour suivre le rythme!
Le fait d’être végétalien ne change pas la donne au niveau de l’alimentation dans un cadre sportif par rapport à un omnivore, que ce soit en phase de préparation, d’affutage, en course ou en récupération ; outre bien sur ce qui concerne les nutriments dont j’ai précédemment parlé.

J’ai tenté de lire des ouvrages spécifiques comme «Thrive: The Vegan Nutrition Guide to Optimal Performance in Sports and Life
» (écrit par Brendan Brazier triathlète VG, Ironman de haut niveau ) mais ses recettes prennent trop de temps je trouve et il faut un sacré budget.
Personnellement tout mon argent va dans le triathlon, donc il me reste juste de quoi aller acheter des choses simples au super marché et à la biocoop.

Je démarre toujours mes saisons par des courses de préparation, elles sont courtes ou peu longues, au maximum des semi marathons et half IronmanUn kilo en moins c’est du temps de gagné ! Il faut donc être sec. Idem pour les courses de fin de saison et marathon. En revanche lors d’une phase de préparation Ironman, malgré un bon volume d’entrainement, je vais paradoxalement reprendre un ou deux kilos. On mange en effet beaucoup plus. Mais ce petit sur-poids est une « bouée de secours », sur du long si on tombe en panne l’organisme tape dans les lipides, puis dans les protéines, c’est à dire que les muscles s’auto dévorent ! Mieux vaut éviter d’en arriver là. Enfin là je parle pour moi qui suis amateur, mais les pros sont ultra secs, ils jouent toujours avec leurs limites pour gagner un maximum de temps.

Je vais donc adapter mes apports caloriques à mon plan d’entrainement. La veille de sorties longues ou des « Iron day » Je m'accorde quelques petits plaisirs, une coupe de sorbet entre amis par exemple. Mais j'ai mis du temps à accepter de me laisser aller de la sorte.(journées d’entrainement spécifiques durant lesquelles on peut enchainer par exemple 4-5H de vélo et 1H ou 2 de course à pied), je vais manger des sucres lents. En récup aussi car il est très important de recharger les stocks glucidiques pour optimiser la récupération et être frais pour réattaquer une séance le lendemain ! A l’inverse sur le reste du temps je vais tâcher de ne pas consommer plus de glucides que ce que je pense en consommer à l’entrainement, pour ne pas « stocker ».

Je m’accorde quelques petits plaisirs, une coupe de sorbet entre amis par exemple. Mais j’ai mis du temps à accepter de me laisser aller de la sorte.

Grosso modo voici à quoi ressemblent mes semaines :

Semaine hivernale type pour le triathlon (10 à 12h par semaine):

Lundi midi : footing ou home trainer suivant la météo Lundi soir : natation
Mardi midi : course à pied séance de fractionné court
Mardi soir : natation
Mercredi : repos
Jeudi midi : sortie courte vélo avec exercices
Vendredi : course à pied séance de fractionné long
Samedi midi : natation
Samedi après midi : enchainement vélo (avec exercices)/course à pied
Dimanche : sortie vélo moyennement longue
Total = 10 à 12H.

Semaine type en préparation Ironman (période de RTT à mi temps et de vacance) 20 à 25h par semaine:

Lundi après midi : 1H30 vélo, sortie récupération. Lundi soir : natation
Mardi : vélo 2H séance qualité enchainé avec sortie longue course à pied
Mercredi : sortie longue vélo
Jeudi : vélo 2H souple enchainé avec course à pied séance de fractionnés courts.
Jeudi soir : natation
Vendredi : repos
Samedi : vélo 2H souple enchainé avec course à pied séance de fractionnés longs.
Samedi fin d’après midi : natation en eau libre.
Dimanche : sortie longue vélo enchainé avec course à pied (durée variable suivant
météo et fatigue)
Total = 20 à 25H.
Durant cette période je vais cumuler de façon hebdomadaire 400 à 500km vélo, 60 à
80km en course à pied, 10 en natation.

Sur 2012 les totaux sont :
natation : 117H
Vélo : 287H, 8021km (soit 27.9km/H de moy)
Vélo home trainer : 14H seulement car j’ai horreur de ça et j’essaie au maximum de
sortir.
Course à pied : 160H
Total = 577H
93 jours sans sport cette année

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer